-

La terreur n’est pas toujours là où on veut bien nous le dire…. mais, justement, là où on nous la dit…., au pouvoir! (par keg – 298 Mars = 23/12/2016)

Publié le


Le choix du jour : «Terreur historique» ou  «terreur islamiste»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : daech est partout, Australie, Allemagne, France, …. Mais chez nous on veille. Suite à Berlin on a renforcé la sécurité des marchés boursiers, ce qui laisse sous entendre qu’avant Berlin…..  nous étions vulnérables!

Français quand vous saurez……que :

Le pouvoir de la terreur est en marche et montrera son vrai visage en Mai 2017…. La dictature du peuple ce n’est pas et plus pour demain. Place à celle des élites (mais à bien y réfléchir, n’était-ce pas, déjà, le cas jusqu’à maintenant?)

….. et avec un peu de recul….

La terreur a toujours été l’apanage des dirigeants ou supposés tels. Le peuple se contente de feux de pailles, spontanés, brutaux mais limités dans le temps. La prise de la bastille n’a pas durée un an… alors que l’état d’urgence…..

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Résistance politique: Le terrorisme est avant tout terrorisme d’état

Résistance politique: Le terrorisme est avant tout terrorisme d’état (Francis Cousin)
Que regardent-ils tous, sur la droite? Un tireur-tueur d’élites….?

Cousin confirme ici ce que nous disons souvent dans nos commentaires, à savoir que l’ »islamisme » tel qu’on le voit et conçoit aujourd’hui est une totale création des services barbouzes occidentaux à commencer par les services britanniques qui ne créèrent pas mais mirent sous tutelle la secte des « Frères Musulmans » dans les années 1920. Nous savons tous que depuis, la CIA a créé Al Qaïda en Afghanistan au début des années 1980 pour porter le chaos dans l’empire soviétique (Robert Gates et Zbigniew Brzezinski) et que le Hamas a été créé par le Mossad afin de diviser la résistance palestinienne (jusqu’ici de tendance socialo-marxiste avec le FPLP et l’OLP) sur une ligne alors inexistante, la ligne religieuse fondamentaliste.

Les services occidentaux et israéliens ont trouvé l’allié idéal en l’Arabie Saoudite wahhabite, maison des Saoud mise au pouvoir par les services britanniques à la chute de l’empire Ottoman à la fin et après la Première Guerre Mondiale, secte religieuse extrémiste faisant la promotion et finançant des mannes du pétrole le sectarisme religieux le plus extrême à travers le monde par son financement des écoles coraniques et autres mosquées d’obédience radicale, qui recrutent pour le « djihad » de pauvres hères sous contrôle d’une hiérarchie barbouze émanant des états qu’ils croient combattre. Stratégie de la tension, Gladio 2.0 comme nous l’avons dit maintes fois ici même.

Cousin explique clairement dans cette vidéo que le terrorisme de haut niveau ne peut être qu’un terrorisme d’État, sous contrôle de la machine du capital et de la société du spectacle marchand. Nous soutenons en cela la même thèse: celle que le chaos est organisé car seul moyen d’existence pour l’oligarchie du grand capital. Le terrorisme d’état généralisé est une nécessité de survie historique qui ne pourra être défait que par la conscience politique renouvelée des masses opprimées en mouvement pour leur émancipation politique et économique. Cousin dépoussière Marx et Debord pour arriver à cette conclusion, nous y sommes parvenus par l’analyse anarchiste et son dépoussiérage (nous avons également lu Marx et Debord…).

 

Dans l’état d’urgence, il y a d’abord urgence à comprendre que cela ne concerne que les citoyens et nullement les terroristes. En effet, les citoyens sont réprimés, cadenassés chez eux, alors que les terroristes pullulent et se développent…. allant jusqu’à faire un Guiness de l’attentat le plus meurtrier. Surveillés en France et surtout à Paris, ils migrent, passagèrement, à Nice, Bruxelles, Berlin….. puis reviennent. Ils se mettent au vert, comme tout un chacun. oh! oui, pour justifier on nous sort des projets d’attentats déjoués (mais qui peut confirmer ou infirmer la voix unique et officielle?).

On est encore pour très longtemps en situation exceptionnelle d’état d’urgence…. Des terroristes arrivent même à passer à travers les mailles des filets des fins limiers. Il est vrai qu’à force d’être abattus, ils font preuve d’ingéniosité… pour s’égailler dans la nature, ni vu ni connu jusqu’au suivant. A la terreur s’ajoute maintenant la psychose. A chaque fois que les Allemands vont croiser un musulman, ils ne vont pas pouvoir s’empêcher de se demander « est-ce lui….. ? ». On n’est pas loin de l’auto-défense après ou avant la légitime

Posons nous la question de quel terrorisme sommes nous victimes? Et dire que bientôt nous devrons, en France, affronter le terrorisme de deux ex premiers… :

  1. Fillon
  1. Valls
Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

Frères jumeaux de la décadence. Que fout l’armée?

Certes, nous sommes toujours « charlot », mais combien sommes nous, réellement, depuis les 4 millions de Janvier 2015?

 

http://reseauinternational.net/resistance-politique-le-terrorisme-est-avant-tout-terrorisme-detat-francis-cousin/

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Primaire de droite : ce que révèlent les comptes de campagne des candidats

Primaire de droite : ce que révèlent les comptes de campagne des candidats
Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy, Jean-Frédéric Poisson et Jean-François Copé sur le plateau du deuxième débat à la primaire à droite (Eric FEFERBERG / AFP)

La Haute Autorité pour la primaire de la droite a publié les comptes de campagne des sept candidats. « L’Obs » s’est plongé dans les chiffres. 

 

Les bons comptes font les bons… candidats ? Par forcément, comme nous l’apprennent les comptes de campagne des sept candidats à la primaire de la droite et du centre. La Haute Autorité pour la primaire de la droite les a publiés mercredi 21 décembre, comme il était prévu.

Pour la durée de la campagne officielle de cette compétition, inédite à droite, soit du 21 septembre à fin novembre, le plafond avait été fixé à 1,5 million d’euros. Les candidats se sont financés au moyen de dons à leur micro-parti.

Courant janvier, la Haute Autorité pour la primaire réunira une assemblée générale pour engager une procédure de dissolution et transmettra les recettes du scrutin, entre 8 et 9 millions d’euros, à François Fillon.

Désormais candidat de la droite, son compte de campagne pour la présidentielle démarrera au 1er avril 2016 et il y intégrera les dépenses de la primaire qu’il estime relever de sa campagne présidentielle (C’est déjà la porte ouverte…..).

# Qui a le plus dépensé ?

  1. François Fillon : avec 1.890.266 voix, c’est 0,8 euro par électeur
  2. Nathalie Kosciusko-Morizet : avec 109.655, c’est 1 euro par électeur
  3. Alain Juppé : avec 1.224.855 voix, c’est 1,2 euro par électeur
  4. Nicolas Sarkozy : avec 886.137 voix, c’est 1,5 euro par électeur
  5. Jean-Frédéric Poisson : avec 62.346 voix, c’est 4,5 euro par électeur
  6. Bruno Le Maire : avec 102.168 voix, c’est 5,8 euro par électeur
  7. Jean-François Copé : avec 12.787, c’est 7,9 euro par électeur

# Qui a fait le plus de réunions publiques ? 

  1. François Fillon : 1.022.760 euros
  2. Alain Juppé : 765.130,63 euros
  3. Nicolas Sarkozy : 449.229 euros
  4. Bruno Le Maire : 167.336 euros
  5. Jean-Frédéric Poisson : 75.850 euros
  6. Nathalie Kosciusko-Morizet : 38.607 euros
  7. Jean-François Copé : 20.255 euros

# Qui est le champion des tracts ?

  1. François Fillon : 177.317 euros
  2. Alain Juppé : 159.333,63 euros
  3. Bruno Le Maire : 91.257 euros
  4. Jean-Frédéric Poisson : 75.907 euros
  5. Nicolas Sarkozy : 72.923 euros
  6. Jean-François Copé : 23.360 euros
  7. Nathalie Kosciusko-Morizet : 3.097 euros

# Qui avait les locaux de campagne les plus chers ?

  1. Nicolas Sarkozy : 57.485 euros
  2. François Fillon : 46.139 euros
  3. Alain Juppé : 33.121,24 euros
  4. Bruno Le Maire : 26.143 euros
  5. Jean-François Copé : 12.532 euros
  6. Nathalie Kosciusko-Morizet : 12.329 euros
  7. Jean-Frédéric Poisson : 3.540 euros

# Les dépenses insolites

Au-delà des dépenses les plus classiques, certains candidats ont opté pour des choix budgétaires plutôt incongrus.

  • Alain Juppé a dépensé plus de 244.000 euros en propagande téléphonique, contre 13.000 euros pour François Fillon. 
  • Le site internet de Nicolas Sarkozy lui a coûté 114.105 euros contre 7.629 euros pour François Fillon et 57.828,94 euros pour Alain Juppé. Bruno Le Maire a dépensé 89.905 euros pour sa campagne numérique.
  • Nicolas Sarkozy a dépensé 101.007 euros pour des caravanes de campagnes. Il est le seul candidat à l’avoir fait.
  • Aucun des trois gros candidats, François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy n’ont payé pour avoir des sondages. C’est Bruno Le Maire qui a le plus dépensé avec 12.000 euros, puis Jean-Frédéric Poisson avec 8.100 et NKM avec 7.000 euros.

 

Entre le premier et le dernier ratio de rentabilité dépenses/Voix, le grand perdant (moins bon gestionnaire) reste Copé qui a payé dix fois plus ses voix que Fillon!

Certes la cagnotte du paiement des votes est de 8 à 9 millions (on n’a aucune précision sur ce montant), mais les 5,4 millions de dépenses sont -ils déductibles de la somme « récupérée » (après tout, les candidats sont habitués à faire payer les autres pour leurs campagnes. Ils sont rodés à cet exercice). cout-droite-primaire

L’essentiel de la dépense globalisée a été pour des meetings 47% de la dépense totale. Et cela malgré les risques de possibilités d’attentats, à moins que ces organisateurs soient assurés du non risque, état d’urgence oblige. Les djihadistes sont friands de rassemblement et apparemment tous les députés de la primaire (de droite, comme de gôche) ont voté pour la prolongation de la guerre civile entre l’état et ses citoyens.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20161221.OBS2977/primaire-de-droite-ce-que-revelent-les-comptes-de-campagne-des-candidats.html

 

****

 

Irak: après Daech, quoi?  –  Entretien avec Myriam Benraad

Pour la spécialiste de l’Irak Myriam Benraad, le gouvernement irakien ne parvient pas à dépasser son ancrage confessionnel chiite et son parrainage irano-américain. Les villes sunnites arrachées à l’Etat islamique se trouvent ainsi dans une situation de chaos qui ne laisse rien présager de bon.

irak benraad daech chiisme maliki

Char de l’armée irakienne, Ramadi, novembre 2015. Sipa. Numéro de reportage : AP21825644_000007.

Depuis plus d’un an, l’État islamique (EI) perd du terrain en Syrie et a fortiori en Irak.

Sait-on précisément ce qui se passe à Ramadi et dans d’autres villes et villages reconquis ?

La chute de Mossoul au début de l’été 2014 a sonné le glas du gouvernement de Nouri al-Maliki, remplacé à l’automne de cette année par Haïdar Al-Abadi, lui aussi chiite. Quel bilan peut-on faire des 26 mois au pouvoir d’Al-Abadi ? L’État irakien arrive-t-il à mieux appréhender les clivages tribaux et religieux ?

Qu’a-t-il changé depuis ?

À Bassora, une ville à grande majorité chiite éloignée du front, la sécurité est précaire et de nombreuses milices créent une situation qui n’est pas sans rappeler la Libye. Si même au cœur du « Chiistan » un État n’est pas viable, quel espoir reste-t-il à l’Irak en tant qu’entité politique ?

Tout d’abord, gardons-nous de l’usage des formules de « Chiistan » ou « Sunnistan » en Irak car au-delà de l’identité confessionnelle à laquelle elles renvoient, elles ne recouvrent aucune réalité sociale. Le sud chiite correspond ainsi à un espace aussi vaste que disparate du point de vue de ses populations, citadines ou plus rurales, de ses pratiques socioreligieuses, entre villes saintes conservatrices et milieux progressistes, et de ses ancrages idéologiques et politiques, un grand nombre de formations concurrentes y étant représentées.

Depuis l’invasion américaine de 2003, la situation s’y est détériorée sur tous les plans, ce qui a permis pareille « milicisation » de la vie locale. Pourtant, on ne saurait trop évoquer quel est le potentiel de cette cité marchande dont l’environnement regorge d’hydrocarbures à bas prix et de ressources agricoles qui en avaient fait la richesse autrefois. Bassora a le potentiel de se transformer en plate-forme commerciale capable de rivaliser avec ses voisines de la péninsule, y compris Dubaï. Or l’interminable crise irakienne en a voulu autrement. Certains considèrent que seule une autonomie sur le modèle kurde pourrait finalement l’extraire de son enlisement ; or ceci ne règlerait toujours pas la question de l’État failli irakien, dont les effets continuent de peser sur elle et sur l’ensemble du pays.

 

La Syrie libérée sur quoi? Que peut-il jaillir d’un pays où plus rien n’est défini. Ruines et rancœurs  cumulées ont construit un pays où plus rien ne pourra être comme avant…

Nous sommes responsables de ce merdier. Mais nous ne participerons certainement pas à sa reconstruction. Il est des limites que Bachar ne saurait accepter. Vous souvient -il qu’un certain François voulait l’éradiquer! Le Bachar s’est redressé et nul doute qu’il se souviendra de cette erreur du quay

 

 

http://www.causeur.fr/irak-daech-maliki-bassora-chiisme-41722.html

 

*****

 

 

 

*****

 

Le général de Villiers tire la sonnette d’alarme pour nos armées. Entendons-le

 
Malgré les risques qu’il prend, il n’hésite pas à mettre nos brillants gouvernants face à leurs contradictions répétées.

 

 

« Le prix de la paix, c’est l’effort de guerre. » C’est par cette formule sans équivoque que le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées (CEMA), a voulu tirer la sonnette d’alarme quant à la situation budgétaire dans laquelle se trouvent nos militaires à l’heure actuelle. Pour bien comprendre sa courageuse démarche, il faut se rappeler que la consolidation d’un budget, afin de répondre aux enjeux opérationnels et humains visés dans le cadre d’une mission – en l’occurrence la Défense nationale -, tient compte de trois critères fondamentaux.

Le premier est la bonne réalisation du budget précédent (n-1) : il faut s’assurer qu’il n’y aura pas de reports de dépenses susceptibles d’être imputées à l’année en cours. Le second, le recouvrement de l’ensemble des crédits prévus, y compris les éventuelles ressources exceptionnelles. Enfin, le troisième, l’absence de coupes budgétaires imprévues qui pénaliseraient financièrement l’ensemble des programmes et hypothéqueraient donc leur réalisation. Sur ce dernier point, il convient de constater qu’il est extrêmement rare, en fin d’année, que de telles restrictions ne soient pas imposées aux différentes administrations. Il s’ensuit un dernier trimestre souvent difficile à boucler pour les services, et des reports de paiements sur l’année suivante.

En s’exprimant dans la presse, le CEMA n’a fait que rappeler les éléments qu’il avait déjà évoqués devant les députés et les sénateurs lors de la discussion sur la loi de finance pour 2016. Ainsi déclarait-il déjà que, compte tenu de l’importance des missions dévolues à nos armées, le budget qui leur était consacré était « taillé au plus juste ». Et il ajoutait :

« Quelle que soit la programmation budgétaire initiale, quelles que soient les déclarations d’intentions, je crains toujours le grignotage progressif en gestion des ressources financières. Il nous faut des ressources selon le calendrier prévu. Il faut que la réalisation soit conforme à l’intention. » (L’armée est bien le seul corps où il est important de respecter les objectifs financiers, faute de quoi notre défense est en souffrance… et partant, notre sécurité nationale… Si les politiques l’oublient ils livrent le pays à ses ennemis  – puisque nous serions en guerre…. Le piège se referme sur la socia-lie. Plus que sur ses camarades  d’en face)

Une prise de parole, par médias interposés, d’un très haut responsable militaire n’est jamais bon signe. Ainsi, malgré la volonté de temporiser et les déclarations « rassurantes » du président de la République, il y a fort à parier que la ligne blanche a été franchie, et que les ressources attendues et indispensables pour nos armées ne seront pas au rendez-vous.

Cette réalité, si elle se confirmait, signifierait donc une nouvelle baisse de nos capacités opérationnelles, une obsolescence accrue de nombreux matériels déjà très (trop) sollicités et de nouveaux risques de déséquilibre entre les prétentions diplomatiques de la France et sa capacité à les concrétiser sur le terrain.

Ainsi, après les cris de détresse de nos policiers qui, eux, n’ont pas la chance d’être commandés par un homme d’honneur mais par un technocrate politisé (d’où la nécessité de remettre un policier à la tête de la police), voici l’appel de nos militaires à la vigilance par la voix du plus gradé de leurs chefs.

Malgré les risques qu’il prend, il n’hésite pas à mettre nos brillants gouvernants face à leurs contradictions répétées. Il rappelle qu’il ne suffit pas de faire de grandes déclarations pour dire que la France est en guerre, et que cette guerre sera longue et dangereuse pour tous les Français, mais qu’il faut aussi se donner les moyens de cette guerre et avoir le courage de passer des paroles aux actes. (Oui la guerre est coûteuse, en hommes, en matériel, en munitions…. en finances)

 

Quand la grande muette se met à parler, elle en a des choses à dire….. Pensez si le silence est d’or et déjà dangereux, la parole libérée n’est pas pour plaire à des dirigeants incapables. Ce serait apparemment au niveau des armées que les paroles deviennent vérité. Les militaires n’ont aucun intérêt à travestir leurs vérités….  Leur rôle n’est pas forcément la guerre. Ils sont juste à la charnière de guerre et paix. De nos jours ils sont plus acharnés à garantir la paix que la guerre…. Mais s’il faut la faire il la feront, dans la mesure où on leur en donne les moyens…..

Les hélicos : 1 H de vol = 30 heures de maintenance (les pièces de rechange sont réservées aux acheteurs étrangers…..!)

les porte-avions nucléaires : 3 mois de mer = 18 mois de radoub-révision (et pendant ce temps, son remplaçant ne prend par la mer, il n’y en a pas)

Les troupes sont saturées grâce au plan « sentinelle » qui n’empêche rien…. on l’a vu à Nice.

Que va faire l’armée? Va t-elle prendre le pouvoir? « Les militaires parlent aux Français »!

 

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/le-general-de-villiers-tire-la-sonnette-dalarme-pour-nos-armees-entendons-le,301286

 

*****

 

Reset : remise à zéro. Exercice de style que nul ne peut faire….. et que nul ne fera. Tout au plus peut-on sauter en marche du véhicule qui nous conduit à la ruine. Le reste de fin sera plus terrible que celui qui serait volontaire. De l’intérêt de savoir conduire sa barque intelligemment ou de la laisser s’engager dans les tourbillons de la vie où plus aucun capitaine ne peut la diriger. Mais le capitaine s’accroche à son statut jusqu’au moment, où il décrétera son propre « sauve qui veut ».
« Qui veut gagner des millions ? ». Il est venu le temps des cathédrales de fric effondré….. Reset.
Noël fête par excellence de la trêve. On lève le pouce et on arrête la machine, le temps d’un réveil on peut le faire!

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

  1. Valls
Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :