1109-WTC-2753 telles sont les mesures, en trois dimensions, de la connerie humaine des pouvoirs…. Quelle fut la réelle raison d’être? .(unedekeg@23/09/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «11/09-WTC» ou «2 753 morts au nom de quoi?»
 
 *****

Français quand vous saurez……que :

Les questions ne sont pas forcément les réponses. Loin s’en faut.

Quand tout est clair, se poser des questions c’est déjà en trouver les réponses… Mais pas dans ce cas?

saura -ton, réellement et intégralement, un jour?

et avec un peu de recul….

le 11/09 a eu ses 2 753 victimes en holocauste, soit disant au nom de dieu (on se demande quel dieu réclame cela quand on sait que l’holocauste – le vrai et non ce qui deviendra « shoah -business »-  décision divine qui se transformera, selon la volonté de dieu, lui-même, « faîtes du mouton »). Foutez la paix à dieu, il n’y est pour rien et ne le responsabilisez pas des conneries humaines d’ambition et de manipulations…..

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »
Pour ce week-end, nous vous proposons la FAQ du NIST [National Institute of Standards and Technology, agence du Département du Commerce des États-Unis] qui a enquêté sur l’effondrement des tours du World Trade Center
Questions et réponses à propos de l’enquête du NIST sur les tours du World Trade Center – 19 septembre 2011
1. Qu’est-ce que les bâtiments 1 et 2 du World Trade Center (WTC) ?
Les bâtiments 1 et 2 du World Trade Center (WTC) originel, (WTC1 et WTC2, également connus comme la tour Nord et la tour Sud, respectivement) étaient deux gratte-ciels jumeaux de 110 étages à l’intérieur du complexe du WTC, dans le quartier central des affaires du bas Manhattan, à New York. WTC1 a été achevé en 1972 et WTC2, un an plus tard. Les bâtiments étaient la propriété des autorités portuaires de New York et du New Jersey (“Port Authority of New York and New Jersey” PANYNJ).
2. A quel moment les avions ont-ils frappé chacune des tours, et quand les bâtiments se sont-ils effondrés ?
Le 11 septembre 2001, WTC 1 et WTC 2 ont été frappés à 16 minutes d’intervalle
  • WTC 1 par l’avion Boeing 767-200ER à 8h46 du matin par le vol 11 d’American Airlines 
  • WTC 2, à 9h02 du matin par le vol 175 de United Airlines.

WTC 2 s’est effondrée à 9h58 du matin et a été suivie de l’effondrement de WTC 1 à 10h28 du matin.

3. Combien de personnes sont-elles décédées dans les effondrements des tours du WTC ?
2 753 personnes sont mortes dans les attaques des tours du WTC le 11 septembre 2001.
  • Le nombre inclut 2 195 personnes présentes dans les deux bâtiments,
  • 147 personnes à bord des deux avions (128 passagers et membres d’équipage et 19 pirates de l’air),
  • 343 pompiers de New York,
  • 60 officiers de police de New York et du PANYNJ e
  • t 8 techniciens médicaux d’urgence et secouristes.
4. Pourquoi l’Institut Nationnal des Normes et de la Technologie (NIST) a-t-il étudié l’écroulement des WTC 1 et WTC 2 ?
Le NIST n’a pas de pouvoir de réglementation en lien avec les résultats des enquêtes menées d’après la loi NCST.
5. Quand l’enquête a-t-elle commencé et quand s’est-elle terminée ?
  • L’ouverture de l’enquête a été officiellement annoncée le 21 août 2002.
  • le rapport définitif a été produit le 26 octobre 2005.

6. Qu’est-ce qui a provoqué l’effondrement de WTC 1 et de WTC 2 ?

Sur la base de son enquête approfondie, le NIST a conclu que les tours du WTC se sont effondrées parce que :
(1) l’impact des avions a sectionné et endommagé les colonnes de soutien, a délogé l’isolant ignifugeant recouvrant les treillis du plancher et les colonnes d’acier, et a largement dispersé le carburéacteur sur plusieurs étages ;
et (2) le nombre anormalement élevé d’incendies multi-étages déclenchés par le carburéacteur (qui ont atteint des températures aussi élevées que 1 000 degrés Celsius, ou 1 800 degrés Fahrenheit) a suffisamment affaibli les planchers et les colonnes, du fait du délogement des protections ignifuges, pour que les planchers cèdent et entraînent à l’intérieur les colonnes périmétriques.
7. Si les tours du WTC étaient conçues pour résister à l’impact d’un avion Boeing 707, pourquoi l’impact d’un Boeing 767 a-t-il causé autant de dégats ?
Comme précisé dans la section 5.3.2 du NIST NCSTAR 1, un document des PANYNJ indique que limpact d’un [seul] avion Boeing 707 a été analysé dans la phase de conception des tours du WTC. t des dommages localisés qui ne pourraient entraîner l’effondrement ou des dégats importants du bâtiment”.(c’est comme nos centrales nucléaires capable de résister à l’impact d’un avion…. Cesner)
 
8. Pourquoi le NIST n’a-t-il pas étudié l’hypothèse d’une “démolition contrôlée” en la confrontant à une modélisation informatique comme il l’a fait pour l’hypothèse de la “théorie du pancake”
Quelque 200 experts techniques dont environ 85 experts du NIST de carrière et 125 éminents experts du secteur privé et du milieu universitaire ont examiné des dizaines de milliers de documents, interrogé plus de 1000 personnes, visionné 7000 extraits vidéos, regardé 7000 photographies, analysé 236 morceaux d’acier des ruines, effectué des essais en laboratoire et créé des simulations informatiques sophistiquées sur la séquence d’événements qui se sont produits à partir du moment où les avions ont heurté les tours jusqu’à leur effondrement. Sur la base de son enquête approfondie, le NIST a conclu que les tours du WTC se sont effondrées selon le scénario détaillé dans la réponse à la question 6.
Diagram of the Composite WTC Floor System Credit: NIST
En résumé, le NIST n’ a trouvé aucune preuve corroborant d’autres hypothèses suggérant que les tours du WTC ont été abattues par démolition contrôlée à l’aide d’explosifs. Le NIST n’a pas non plus trouvé de preuves que des missiles ont été tirés sur les tours ou les ont heurtées. Au contraire, des photographies et des vidéos prises sous plusieurs angles montrent clairement que l’effondrement s’est amorcé au niveau des étages impactés et incendiés et que l’effondrement a progressé à partir des étages d’amorçage vers le bas jusqu’à ce que les nuages de poussière obscurcissent la vue.
9. Les nuages de fumée observés au moment où l’effondrement de chaque tour du WTC a commencé, ne sont-ils pas la preuve d’explosions de démolition contrôlée ?
10. Pourquoi deux pics distincts un pour chaque tour ont-ils été observés dans des enregistrements sismiques avant que les tours ne s’effondrent ? Est-ce que cela n’indique pas une explosion se produisant dans chacune des tours ?
11. Comment les tours du WTC ont-elles pu s’effonder en seulement 11 secondes (WTC 1) et 9 secondes (WTC 2) – à la vitesse approximative d’une balle tombant d’une hauteur similaire dans le vide (sans résistance de l’air) ?
En d’autres termes, l’accélération (qui est égale à la masse fois la vitesse) des 12 ou 28 étages (pour WTC 1 et WTC 2 respectivement) tombant sur la structure de soutien inférieure (qui était conçue pour supporter uniquement le poids statique des étages du dessus et non des effets dynamiques dus à une accélération vers le bas) a si fortement excédé la capacité de résistance de la structure en dessous qu’elle a été incapable de stopper ou même de freiner la masse en chute. L’accélération dirigée vers le bas ressentie par chaque étage inférieur successif était même de plus en plus forte du fait de l’augmentation de la masse.
12. Y avait-il assez de force gravitationnelle présente dans les tours du WTC pour provoquer l’effondrement des étages intacts en dessous du niveau de l’impact ? Pourquoi l’effondrement des WTC 1 et WTC 2 n’a-t-il pas été arrêté par la structure intacte au dessous des étages où les colonnes ont commencé en premier à céder ?
 
Prenons un plancher typique immédiatement au-dessous du niveau d’amorçage de l’effondrement et gardons la supposition que le plancher est toujours supporté par toutes ses colonnes (c‘est-à-dire que les colonnes sous le plancher intact n’ont pas été déformées ou arrachées en raison de la défaillance des colonnes du dessus). Examinons plus avant l‘assemblage des fermes entre les fermes de plancher principales et les colonnes du mur extérieur ou les colonnes centrales. Les capacités de raccordement individuelles variaient de 42,6 à 179 tonnes, avec une capacité de charge verticale totale pour les raccordements d’un plancher type, de 13 150 tonnes (voir la section 5.2.4 du NCSTAR 1-6C du NIST). La superficie totale du plancher à l’extérieur du cœur était d’environ 2 880 m2 et la charge moyenne sur un plancher en service le 11 septembre 2001 était de 390 kg par m2. Ainsi, la charge verticale totale sur un plancher à l’extérieur du cœur peut être estimée en multipliant la surface de plancher (2880 m2) par la charge par gravité (463 kg par m2), ce qui donne un total de 1 334 tonnes (c’est une estimation prudente de la charge puisqu’elle ne tient pas compte de la contribution en poids des étages techniques plus lourds au sommet de chaque tour WTC). En divisant la capacité de connexion verticale totale (13 150 tonnes) d’un plancher par la charge verticale totale appliquée aux raccords (1133 tonnes), le nombre de planchers pouvant être soutenus par un plancher intact est calculé pour un total de 11 à 12 étages additionnels.
13. Les principes de bases de conservation de l’accélération et de l’énergie étaient-ils été conformes aux calculs du NIST sur la réponse structurelle des tours à l’impact des avions et des incendies ?
14. Comment le NIST a-t-il calculé les températures dans le WTC, et quel est le degré de fiabilité des températures trouvées ?
Dans une série de calculs menés ensuite, l’évolution des températures des composants structurels en béton et en acier des tours a été calculée en les rapprochant des températures de l’air sur les cartes de température (comme indiqué dans le NIST NCSTAR 1-5F).
15. Puisque  l’acier fond à environ 1500°C et que la température du kérosène enflammé n’excède pas 1000°C, comment les feux ont-ils pu impacter suffisamment l’acier pour mettre à bas les tours du WTC ?
16. Est-ce que l’acier des tours du WTC était certifié par les Laboratoires Underwriters (UL) pour des températures de 1100°C comme certains l’ont affirmé ?
17. Le NIST indique que les incendies dans le WTC 1 étaient généralement limités en aération. Si c’était le cas, les feux n’auraient-ils pas fini de brûler après 2 minutes ? Pourquoi les modèles du NIST montrent-ils que les feux durent plus longtemps ?
Presque tous les feux sont limités soit par le taux de combustion des combustibles (feux à combustible limité) soit par la disponibilité de l’air (feux à ventilation limitée).
18. Nous savons que les systèmes d‘arrosage ont été activés parce que des survivants ont signalé la présence d’eau dans les escaliers. Si les gicleurs fonctionnaient, comment a-t-il pu y avoir un “véritable enfer ” dans les tours du WTC ?
 
19. Si une fumée noire et épaisse est caractéristique d’un feu pauvre en oxygène, à température plus basse et moins intense, pourquoi une épaisse fumée noire sortait-elle des tours du WTC alors que les feux à l’intérieur étaient censés être extrêmement chauds ?
Presque tous les grands feux intérieurs, y compris ceux des principaux combustibles dans les tours du WTC, produisent de grandes quantités de fumée sombre visuellement épaisse. En effet, aux endroits où la combustion proprement dite a lieu, l’oxygène est fortement appauvri et les combustibles ne sont pas complètement oxydés en dioxyde de carbone et en eau incolores.
20. Pourquoi a-t-on vu des gens dans les trous laissés par les impacts d’avion si la chaleur des feux derrière eux était si excessive ?
Le NIST croit que les personnes vues étaient éloignées de toute source de chaleur forte et probablement dans une zone qui, sur le moment, était un point où l’air de combustion était aspiré dans le bâtiment pour nourrir les incendies. Notez que les gens n’ont été observés que dans les ouvertures du WTC 1.
 
 Par conséquent, les personnes observées dans ces ouvertures ont dû survivre à l’impact de l’avion et, une fois que les boules de feu se sont dissipées, elles ont dû se déplacer vers les ouvertures où les températures étaient plus fraîches et l’air plus respirable que dans l’intérieur du bâtiment.
21. Pourquoi le NIST déclare-t-il qu’un jet de liquide jaune de métal en fusion vu sur certaines photographies coulant sur le côté du WTC2 était de l’aluminium provenant de l’avion écrasé, alors que l’aluminium brûle avec une lueur blanche ?
Les photographies, aussi bien que les simulations d’un impact d’avion réalisées par le NIST, montrent de grands amas de débris aux 80e et 81e étages du WTC 2, près de l’endroit où le liquide incandescent est effectivement apparu. La plupart de ces débris provenaient de l’avion lui-même et des fournitures de bureau que l’avion avait enfoncées, lorsqu’il a creusé un tunnel jusqu’à l’extrême limite du bâtiment. Des incendies importants se sont développés sur ces amas juste après l’impact de l’avion et ont continué à brûler dans la zone jusqu’à l’effondrement de la tour.
23. Pourquoi l’enquête du NIST n’ a-t-elle pas tenu compte des rapports sur l’acier en fusion dans les débris des tours du WTC ?
24. Quelles chronologies le NIST a-t-il élaboré et communiqué pour les effondrements des tours du WTC ?
25. Pourquoi n’a-t-on pas recueilli de preuves matérielles immédiatement après l’effondrement des tours du WTC ?
26. La structure juridique du département du Commerce a-t-elle entravé la capacité du NIST d’obtenir des renseignements, et par conséquent, empêché le NIST de trouver les éléments matériels ?
27. Pourquoi le NIST n’ a-t-il pas utilisé son pouvoir d’assignation à comparaître en vertu de la National Construction Safety Team Act (NCST) [Loi sur l’Équipe nationale de sécurité de la construction, NdT] pour obtenir des données ?
28. Pourquoi le NIST n’ a-t-ill pas effectué des essais à grande échelle et/ou à petite échelle pour évaluer la réponse des structures des tours du WTC à l’impact de l’avion et aux incendies dans les bâtiments ?
29. Pourquoi le NIST a-t-il effectué des essais ASTM E119 sur des systèmes de plancher qui n’étaient pas représentatifs de l’état de l’ignifugation le 11 septembre 2001 ? Pourquoi le NIST a-t-il ignoré les résultats de ces essais, qui ont montré que le système de plancher ne s’est pas effondré, dans son analyse de la réponse thermique-structurelle des tours ?
différencier les facteurs qui ont le plus influencé l’effondrement des tours du WTC, soit la retenue thermique, l’épaisseur d’ignifugation et l’échelle d’essai, puisqu’ils peuvent être liés à des considérations normales de construction et de sécurité-incendie et à des facteurs propres aux attentats du 11 septembre 2001 et :
étudier les procédures et pratiques utilisées pour valider un système structural et d’ignifugation innovateur (à l’époque).
Le NIST a conclu dans ses analyses d’impact de l’avion (voir NISR NCSTAR 1-2) que la protection anti-incendie a été délogée par les débris de l’avion et du carburant dispersé, initialement à plus de 805 km/h soit 223 m/s. Etant donné que les assemblages d’essai des quatres essais d’incendie normalisés étaient protégés d’un matériau ignifuge (SFRM), les conclusions n’ont pas pû être tirées quant à la réaction des tours du WTC aux incendies du 11 septembre 2001, parce que l’impact de l’avion a eu lieu sur une zone d’acier non protégé dans la région touchée par l’incendie.
Les étages touchés par le feu dans le WTC 2 avaient l’ignifugation d’origine, qui a été spécifié pour être de 1,3 cm et mesurait environ 2 cm d’épaisseur. Les étages touchés par le feu du WTC 1 avaient été mis à un niveau d’ignifugation de l’ordre de 6,35 cm d’épaisseur. Cependant, l’épaisseur de l’ignifugation n’avait pas d’importance, puisqu’une grande partie de l’ignifugation a été enlevée par les débris de l’avion et le carburant dispersé.
31. Pourquoi le NIST n’ a-t-il pas entièrement modélisé le déclenchement et la propagation de l’effondrement des tours du WTC ?
32. Pourquoi le NIST n’ a-t-il pas tenu compte des cas “de base” et des cas “moins graves” tout au long de son analyse des tours du WTC ? Quelle était la base technique pour choisir seulement le cas le “plus grave” pour ses analyses ?
33. Quelle est la source des propriétés des matériaux qui ont été utilisées dans les analyses thermiques et structurales des tours WTC du NIST ? Ces propriétés ont-elles été obtenues à partir d’essais physiques de l’acier récupéré dans les tours du WTC ?
34. La séquence d’effondrement du WTC 1 proposée par le NIST comprend l’impact de l’avion, l’affaiblissement du noyau, l’affaissement et la déconnexion du plancher, l’inclinaison vers l’intérieur du mur sud et le déclenchement de l’effondrement. Si les planchers se déconnectent du mur sud, comment les planchers ont-ils pu exercer des forces sur les murs extérieurs pour provoquer l’inclinaison vers l’intérieur ?
 Ce n’est pas en 34 questions que l’on résoudra le 11/09.
Il y a effectivement les questionnements « matériels » et nul doute que ce 11/09 servira la construction, à venir, des bâtiments d’avenir. Il aura, au moins servi à cela.
Mais restent les questions politiques, les questions de volonté des différents protagonistes terroristes (des idées et du pouvoir) et les ressorts de cet événements.
Aurons nous un jour les réponses qu’attendent les 2753 « héros » de ce jour mémorable? Au nom de quoi et de qui sont-ils devenus, brutalement héros?
Ce qu’il y a de réel c’est que le clivage n’est pas celui pré-indiqué dans la guerre du bien contre le mal, surtout quand c’est unilatéralement et de façon auto-proclamée, que l’on décrète être le bien…
Il est des ombres que l’Histoire véhicule au long de ses déroulements…. Le temps met du beau dans ce qui est en réalité sordide. Quand l’événement est passé, c’est fonction du gagneur….!
******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ). Cette comparaison pour le département 75 se décline pour chaque département et chacune des 577 circonscriptions. Découvrez la qualité quantifiée de nos chers élus qui brillent de plus en plus vers le zéro à l’infini. Bientôt les élus seront ceux qui auront moins 0% de voix par rapport aux inscrits, « l’élection en moins ». Vous pouvez demander une telle comparaison pour chez vous. Il suffit d’oser demander (plus facile de que voter et surtout de voter bien)

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

A noter qu’il manque les chiffres de 2002, en cours de collecte, retraitements et analyses (qui seront ajoutés, dès qu’élaborés….). Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat. Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (bas et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

La dèche kalitat électorale ou le déclin des valeurs et surtout de ceux et celles chargés de les porter en oriflamme :

Variation en tempo éléctoraux French Touch électorale 2017
National 2002 2007 2012 2017 2002
Elus Général 577 577 577 576 -0,17%
partis 13 12 13 15 15,38%
% voix Possible 1er Tr / Inscrits 7,69% 8,33% 7,69% 6,67% -13,33%
%1°Tr Elu Max 46,86% 44,21% 35,52% 29,76% -36,50%
Moyen 25,12% 26,01% 21,64% 16,21% -35,47%
Min 9,96% 8,49% 0,14% 2,96% -70,25%
ecart 36,90% 35,73% 35,38% 26,79% -27,39%
% des inscrits max au 1° Tr Max 46,86% 44,21% 36,90% 29,76% -36,50%
Moyen 25,16% 26,03% 22,39% 16,98% -32,50%
Min 9,96% 12,01% 4,02% 3,42% -65,67%
ecart 36,90% 32,20% 32,88% 26,34% -28,63%
% des inscrits max au 2° Tr Max 48,86% 44,21% 40,80% 37,92% -22,40%
Moyen 32,72% 32,42% 30,09% 22,37% -31,64%
Min 16,71% 21,50% 6,93% 6,16% -63,12%
ecart 32,15% 22,72% 33,86% 31,75% -1,23%
ayant obtenu au 1er tour              = 25,00% 286 334 158 25 -91,26%
% des élus circ 49,57% 57,89% 27,38% 4,34% -91,24%
circons de > 12,5% au 1er Tour 12,50% 570 572 550 503 -11,75%
Norme des > 12,50 1189 1168 1200 1153 -3,03%
obtenu > 12,5% 1088 1028 1052 608 -44,12%
obtenu / Norme 91,51% 88,01% 87,67% 52,73% -42,37%
trio pour 2nd tour 35 14 46 1 -97,14%
% / Cir  « Trios pour 2nd Tour » 6,07% 2,43% 7,97% 0,17% -97,14%
Elus au 1° Tour 59 111 36 3 -94,92%
% / Circ « Elus 1er Tr » 10,23% 19,24% 6,24% 0,52% -94,91%
candidatures officielles Candidatures 8 290 6 559 6 579 7 836 -5,48%
candddats identifiables 7 247 5 790 5 684 6 097 -15,87%
sous-marins 1 043 769 895 1 739 66,73%
% sous marins 12,58% 11,72% 13,60% 22,19% 76,39%
circon Sous marin 418 378 377 517 23,68%
% Circ Sous-marins 72,44% 65,51% 65,34% 89,76% 23,90%
BAN 1er Tour max 72,20% 70,40% 86,82% 90,69% 25,60%
moyen 37,05% 40,84% 43,80% 52,36% 41,31%
min 23,91% 28,67% 22,78% 38,41% 60,60%
Ecart 48,29% 41,72% 64,03% 52,29% 8,27%
BAN 2nd Tour max 73,11% 76,12% 87,59% 89,67% 22,65%
moyen 41,82% 42,04% 46,57% 61,34% 46,68%
min 20,11% 27,69% 17,92% 26,90% 33,79%
Ecart 53,00% 48,43% 69,67% 62,77% 18,43%
KEG Evolution
parti 1er au 1er tour UMP LR Soc Rem
% / Inscrits au 1er tour 21,08% 23,44% 16,49% 13,44% -36,24%
Synthèse 4 leg – 02 à 17/Qualité
BAN = Blancs-Abstentions et nuls
17/09/2017 « FrenchTouche »

 

les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.

Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!

Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

 

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », depuis environ 1620…… Avant?

**********

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word) :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Publicités