-

keg – 181 Mars = 28/09/2016 – Il faut une « main propre » pour torcher un cul électoral merdeux et merdique! Va falloir lancer un interdit de droit!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «main électorale propre» ou «cul électoral dégueu’»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Certains se présentent « mains propres » (ou presque), d’autres cul électoral dégueulasse pour que le peuple puisse les torcher…. ! Aux couches on aureait envie de dire! Lesquels choisir, en sachant qu’ils viennent tous des mêmes matrices originelles politiques.

….. et avec un peu de recul….

Faut confondre nain de jardin et locataire des jardins de l’élysée….  Le second doit d’abord récuer ses casseroles… On ne peut se présenter aux suffrages avec un cul aussi dégueu…..

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Quand le site « Toutpourlafrance.net » renvoie vers une collection… de nains de jardin !

Quand le site "Toutpourlafrance.net" renvoie vers une collection... de nains de jardin !

Visiblement, l’équipe de communication de Nicolas Sarkozy n’a pas été prévoyante. Des petits malins ont acheté les domaines « Toutpourlafrance », et « sarkozy2017 », pour les renvoyer vers des sites peu à la gloire de l’ancien président.

 

Une recherche anodine, pour l’internaute désireux d’en apprendre plus sur le dernier ouvrage de Nicolas Sarkozy, le mènera peut-être à écrire Toutpourlafrance.net dans la barre d’adresse de son navigateur. Il croirait ainsi tomber directement sur une page officielle parlant du livre. Que nenni ! En fait de site promotionnel, on découvre… une page Amazon proposant de vendre des nains de jardins.

https://www.amazon.fr/Nains-Jardin/b?ie=UTF8&node=4338499031

On remarquera l’outrecuidance du propriétaire du domaine en observant de plus près la nature des statuettes présentes sur cette page. La première montre son derrière ; la deuxième, rose pétant, lève un doigt d’honneur ; une autre sirote une bière ; tandis qu’une dernière figure une naine aux seins nus (N°1 de la vente), un fouet à la main.

Le cybersquatting, ou « squattage par internet »

Décidément d’humeur taquine, la Toile offrira également un accueil inattendu à l’internaute qui tenterait d’aller sur www.sarkozy2017.com Loin de glorifier le candidat en détaillant les points de sa campagne, ce qu’on attendrait d’un tel site, il mène à une page intitulée « Sarkozy : les scandales et les casseroles ». Un florilège de tout ce qui pourrait gêner l’ex-chef d’État dans sa course à la présidence.

http://www.sarkozy2017.com/plan-d-acc%C3%A8s/

Cette pratique dénommée cybersquatting (« squattage par internet »), selon le Huffington Post, avait été remarquée lors de la campagne de François Hollande. Le nom de domaine Hollande2012.fr menait alors à un site intitulé Lolitique.com.

Quelle pub de candidat. A noter que sur « toutpourlafrance.com » ces nains voisinent avec les livres zerotiques….. Preuve que des français, il s’en branle. Le seul intérêt du ralliement des Français, c’est de pouvoir éviter les conséquences des casseroles, grâce à son impunité présidentielle.

Dans les conditions de candidatures, on devrai imposer l’obligation de ne rien traîner de crapuleux derrière soi. Certes tous sont par définition réputés coupables selon le principe bien connu, mais on devrait néanmoins interdire l’accès à tous ceux qui n’ont pas été « virginalisés (*)…..  » par la justice. Présomption vaut possibilités….. et pas forcément l’inverse. Il n’y a pas de fumée sans feu surtout quand il a autant de départs de feux!

Va falloir aller voir sarkozy point comme (attendu), ou Sarkozy point com’!

 

 

http://www.planet.fr/politique-quand-le-site-toutpourlafrancenet-renvoie-vers-une-collection-de-nains-de-jardins.1160065.29334.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Rumeurs d’attentat : en Corse, la psychose islamiste

Rumeurs d'attentat : en Corse, la psychose islamiste

Manifestation après les rixes de Sisco. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA/AFP)

L’île a bruissé, pendant la saison touristique, de rumeurs d’attentats terroristes… Toutes se sont révélées infondées.

La quasi-chasse à l’homme aurait pu très mal se terminer. A la fin du mois de juillet, après la disparition d’un jeune homme d’origine maghrébine interné dans un hôpital psychiatrique d’Ajaccio, des habitants de l’île se sont enflammés sur les réseaux sociaux. « Si vous le croisez, appelez immédiatement le 17 », ont commencé à relayer certains habitants sur Twitter et Facebook, publiant sa photo et son nom. Puis au fil de la matinée, les mots se sont durcis : « Il faut absolument le neutraliser », ont cette fois écrit certains habitants, le soupçonnant (à tort) d’être sur le point de commettre un attentat.

A-t-il suffi de la fuite d’un homme, au nom à consonance maghrébine et instable mentalement, pour créer la psychose ? Les autorités ont en tout cas paniqué. « On s’est dit qu’il fallait qu’on le retrouve vite, et les premiers, confie à ‘l’Obs’ une source policière. Sinon, il aurait pu se passer des choses très graves. »

Climat électrique

La Corse est un village. Les nouvelles vont vite, et les rumeurs galopent à la vitesse de la lumière.

L’une des rumeurs estivales les plus tenaces agite d’ailleurs toujours les esprits. Elle concerne un projet d’attentat de grande ampleur visant Via Notte, la plus grande boîte de nuit de Corse située dans le Sud, à Porto-Vecchio.

L’imam et les boîtes de nuit

Les autorités pensent aujourd’hui avoir compris d’où est née cette rumeur. Au printemps dernier, un jeune homme un peu paumé est auditionné par les services de police. Ses proches s’inquiètent de son éventuelle conversion à l’islam (il est né dans une famille catholique).

Tout au long de l’été, les boîtes de nuit de l’île se sont régulièrement retrouvées au centre de la rumeur. A la mi-juillet, des fêtards ont ainsi été prévenus de la présence d’une ceinture d’explosifs dans une boîte du Nord. L’information s’est révélée totalement fantaisiste.

Une famille de Molenbeek

« On est assis sur une Cocotte-Minute, car une partie des Corses n’ont pas confiance dans les autorités. Ils sont persuadés qu’ils doivent se protéger eux-mêmes. »

A la fin juillet, un mouvement nationaliste clandestin a ainsi ressorti les cagoules du placard pour proférer des menaces dénuées de toute ambiguïté. En cas d’attentat sur l’île, le « FLNC du 22 octobre » prévient que la réponse des Corses sera « sans aucun état d’âme ».

 

Ne faites jamais sortir les corses du maquis. Cela risque de sentit la châtaigne pour les non-bouffeurs de sanglier (qui eux ne sont pas gaulois…. à cause de cette répugnance « sanglière  (*)…… « ). Un pays où les maures ont voix au chapitre; il n’est jamais bon de jouer les fouteurs de morts « étrangers », simples visiteurs qui ne seront jamais îliens (foi de Corse, Caramba)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160825.OBS6836/rumeurs-d-attentat-en-corse-la-psychose-islamiste.html

 

****

 

 

 

****

  

Burkini: le “paradis” multiculti qu’on nous vend  –  Derrière la jolie fable de sa créatrice australienne

Manifestation devant l’ambassade de France à Londres (Photo : SIPA.AP21942517_000008)

 

A l’époque où je rembarrais gentiment mon Anglais amateur de frog bashing, on parlait déjà de « Londonistan ». Après les attentats contre les tours jumelles du World Trade Center, le gouvernement britannique avait entrepris de faire un peu de ménage, le sujet commençait à devenir sérieusement embarrassant…

Le 7 juillet 2005, quatre explosions dans le métro londonien et dans un bus à impériale causaient la mort de 52 personnes. Je n’ai jamais revu celui qui, un an et demi auparavant, me présentait le Royaume-Uni comme un modèle d’intégration et raillait « the stupid french polemic » à propos du voile islamique en employant les mêmes termes que ceux utilisés aujourd’hui par les grands organes de presse britanniques pour se moquer de la stupide polémique française à propos du burkini.

« Absurdité française », a lancé l’éditorialiste David Aaronovitch dans The Times, estimant que de telles interdictions ne pouvaient qu’être l’œuvre « d’esprits tordus. » Pour Juliet Samuel, du Telegraph, l’interdiction des burkinis n’est rien moins qu’« un stupide acte de fanatisme ». Haro donc sur la France éternelle du racisme et de l’intolérance, avec sa laïcitié si ringarde et intransigeant, vue d’outre-Manche, voire de plus loin encore. En Australie par exemple, ou la créatrice du burkini, Aheda Zanetti, remercie les édiles français d’avoir dopé ses ventes, mais ne manque pas une occasion de dénoncer elle aussi le caractère rétrograde et discriminant de la loi française : « Jugent-ils une tenue de bain ou bien une race ou une religion ? », s’est-elle interrogée dans les colonnes du Daily Mail.

En 2004, le nouveau « maillot » commercialisé par la société Ahiida reçoit, à la demande d’Aheda Zanetti, l’approbation du grand mufti de Sydney, le cheikh Taj Aldin al-Hilali. « J’ai obtenu un certificat ou ce qu’on appelle une fatwa du mufti », explique l’Australienne qui a déposé les marques « burkini » et « burqini »1.

Le cas Hilali est intéressant car il est aussi le parfait exemple de ce qui peut aussi clocher dans le multiculturalisme anglo-saxon. Et si la presse étrangère regarde aujourd’hui avec horreur les « affrontements communautaires » de Sisco et l’oppression des malheureuses burkinistes, il faut rappeler que de tels incidents pourraient faire pâle figure à côté des émeutes de la plage de Cronulla près de Sydney. Le 11 décembre 2005, environ 5 000 personnes se rassemblèrent pour protester contre les vagues d’incidents récents perpétrés, selon les médias, par des jeunes d’origine libanaise habitant les banlieues Ouest de Sydney. Le rassemblement eut lieu à la suite de nombreuses confrontations et altercations, dont le viol d’une jeune Australienne et l’agression de trois sauveteurs une semaine plus tôt. Les violences se multiplièrent au cours des jours suivant : le 13 décembre, des coups de feu furent tirés sur une école catholique et une église dans le quartier de South Auburn et la violence commença à gagner d’autres quartiers de Sydney. Le 14 décembre, une église fut même détruite par le feu à Auburn. Comme de coutume dans les nations post-industrielles et postmodernes, tout se termina finalement par un rassemblement antiraciste, qui est un peu au vivre-ensemble ce que le banquet final est à un album d’Astérix.

En dépit du contexte tendu, le cheikh Hilali n’était toujours pas décidé à se faire oublier. Dans un prêche enflammé tenu au cours du mois de ramadan entre septembre et octobre 2006, celui qui avait accordé au burkini d’Aheda Zanetti un certificat de conformité islamique, saisissait l’occasion de préciser un peu plus à ses fidèles la nature de ses préférences vestimentaires : « Si vous placez de la viande dans la rue, dans le jardin ou dans un parc sans la couvrir et que les chats viennent la manger… qui doit-on blâmer, les chats ou la viande à l’air ? La viande à l’air, voilà le problème. Si elle (la femme) était restée dans sa chambre, chez elle, portant son voile, aucun problème ne serait arrivé. »

Il était peut-être nécessaire de restituer un peu plus précisément le contexte particulier dans lequel est né le burkini au début des années 2000, afin, au moins, de tordre un peu le cou à la jolie fable de l’entrepreneuse immigrée qui crée le burkini au pays des kangourous et de la tolérance et invente une nouvelle façon d’être cool tout en restant halal sur la plage. Ceci dit, la polémique actuelle réussit à faire passer la France pour un pays désespérément crispé sur ses principes laïcs et le lobbying islamique pour un véritable combat libertaire. Quel que puisse être le ridicule ou l’outrance des arguments employés, la fascination pour la success story tant de fois relayée d’Aheda Zenatti, « Madame Burkini » montre bien que la bataille médiatique a été remportée avant même que celle des idées ait eu lieu.

 

De par le fait que le burkini requiert la bénédiction « imamique (*) …. » le  met dans le camp hors la loi. Si nous acceptons cette nouvelle provocation, c’en est fait de notre culture française. Il faut interdire son porc sur les plages. Si les maires ne s’y mettent pas, ce sera la foule et contre cette foule, les autorités ne pourront rien. On peut aller contre un réferendum, on ne peut aller contre une foule qui refuse les dikata de leurs hôtes, fussent-ils de religion (et surtout) différentes. On ne peut vouloir empêcher la volonté d’un pays de ne pas sombrer dans l’oubli de sa culture…. au nom d’un vêtement sacerdotal!

 

http://www.causeur.fr/burkini-islam-multiculturalisme-aheda-zanetti-39817.html

 

****

 

Grand Israël et légende des deux Temples

Grand Israël et légende des deux Temples

Le temple de Aïn Dara et le lien avec la Syrie

Les États-Unis d’Amérique furent fondés sous la forme d’une organisation fédérée autour d’un petit gouvernement central, dans laquelle chaque État disposait d’un haut degré d’autonomie et de maîtrise quant aux lois qu’il décidait de décréter ou de refuser chez lui. Les USA furent le pays des opportunités où, arrivant d’Europe, des millions gens pauvres, usés, agglutinés en masse, dotés d’assez de détermination et avec un travail acharné, vécurent dignement avec leurs familles.

Au cours des 70 années passées, le gouvernement de Washington s’est tant boursoufflé que les Pères Fondateurs ne le reconnaîtraient pas. Le pouvoir est devenu centralisé et, par étapes progressives, les États ont perdu, et perdent toujours plus, la maîtrise de leur processus décisionnel.

La même chose peut être dite de l’Europe, qui a vu le pouvoir se centraliser dans les institutions de l’Union européenne.

Les USA et l’UE présentent tous les signes d’évoluer en dictatures, en États policiers fascistes où les aspirations et les préoccupations des électeurs ne comptent guère. Ainsi, voici ce que Martin Shultz de l’UE a déclaré dernièrement, après le référendum du Brexit : « Que la foule puisse décider de son destin, n’est pas dans la philosophie de l’UE. » Aux USA, tout en minant la volonté des gens, le truquage des élections assure que l’élite de la société reste au pouvoir.

D’autre part, à l’époque de l’Union soviétique, la Russie avait un contrôle centralisé intégral et illimité. Mais après son écroulement, et surtout depuis l’arrivée de Poutine au pouvoir en 1999, la Fédération de Russie a été décentralisée, et les régions bénéficient d’une autonomie de plus en plus grande. Parallèlement à cela, le gouvernement soutient les petites, moyennes et grandes entreprises du privé, et prend des mesures pour limiter le monopole des multinationales.

Exemple le plus patent de cela en Russie, l’interdiction des produits alimentaires brevetés de l’ingénierie génétique. Le pays a investi dans la production d’aliments biologiques et dispense son aide à tout agriculteur. Il en résulte qu’en l’espace de deux ans, le pays est passé d’importateur à exportateur de denrées alimentaires.

Mais qu’a à voir tout ceci avec le Grand Israël et les deux temples ? Tout. C’est le prototype, le modèle fractal qui jouant tout au long des siècles, eut en Occident une influence et un impact majeurs sur le religieux, le social, l’économique et la politique.

Des colons sionistes attaquent la mosquée Al-Aqsa

Des colons sionistes attaquent la mosquée Al-Aqsa

Jusqu’à récemment, le monde a été conditionné à croire qu’Israël est un État juif, judaïque, comme celui promis par la Bible, et que le gouvernement religieux, social, politique et économique centralisé doit résider à Jérusalem, avec un nouveau temple symbolisant cette institution et un Messie juif qui régnera sur le monde (à mettre en parallèle avec le deuxième et le troisième paragraphe de cet article)..

Au-delà des implications politiques de cette affaire, historiens et archéologues ont un problème avec l’entièreté de cette idée, d’abord et avant tout parce qu’il apparaît qu’il n’y eut jamais ni premier temple, ni de puissant souverain que le « roi David » prétendit être.

Par exemple, dans les lettres d’Armana, la correspondance diplomatique d’Akhenaton, ce dernier s’adresse à des chefs de tribus à Sichem et en Judée ; de même dans la correspondance avec Tushratta au royaume de Mittani, à l’époque où Joseph et sa famille étaient en Égypte et quand Canaan était un protectorat égyptien. En raison des mariages mixtes et du commerce, le royaume de Mittani était en alliance avec l’Égypte.

Historiquement, le concept de « Grand Israël » ne s’applique pas à la Judée, mais à l’Égypte qui régnait du Nil à l’Euphrate. À l’intérieur de ces frontières, tous les peuples vouaient obéissance au Pharaon, qui était considéré à l’égal d’un « dieu », avec le droit divin de gouverner.

Grâce à l’héritage, par la bénédiction du premier-né qui était intronisé chef de toute la famille, toutes les terres promises en droit de pacage à Abraham par « dieu » – le Pharaon d’Égypte, selon toute vraisemblance – furent transmises d’Isaac à Jacob, Éphraïm, Noun, puis Josué qui créa alors les douze tribus d’Israël.

Ce droit de pacage n’aurait pas été la propriété exclusive de la tribu de Juda. L’accord fut scellé en raison du mariage de Joseph avec la princesse égyptienne Aseneth et de son statut élevé d’intendant du roi et chef de la cavalerie dans la maison de « dieu ». Du fait de la liaison familiale qui exista dès lors entre la maison royale d’Égypte et Joseph, les droits de pacage légués à Abraham prirent cours légal et devinrent des droits sur les terres que Josué, l’arrière-petit-fils de Joseph, répartit entre chacune des douze tribus.

Lors du « printemps arabe », il ne m’a guère étonné que l’un des buts du pillage dont a été l’objet le musée du Caire à l’époque, était les momies de Yuya et Tuya, que de nombreux spécialistes assimilent au Joseph biblique et sa femme Aseneth. Il est bien possible que la discutable « Exode », qui décrit les Égyptiens sous un jour négatif, n’eut jamais cours. Le temps passé dans le désert [par les Hébreux] coïncide avec celui des batailles que se livrèrent Égyptiens et Hittites dans l’intervalle du règne du Généralissime Horemheb et de Ramsès II.

Il apparaît que les Hébreux s’enfuirent dans le désert pour échapper aux batailles qui firent rage du Nil à l’Euphrate, et qui se terminèrent par la bataille de Qadesh, au cours de laquelle Moïse et Josué convertirent les Hébreux au monothéisme qu’ils avaient adopté d’Akhenaton. Il est bien possible que les batailles de Josué décrites dans la Bible, furent en réalité des batailles livrées par les Égyptiens aux Hittites sur les terres de Palestine.

 

Le deuxième objet rendu est l’une des 10 figurines [shabtis] manquantes de Yuya et Tuya (JE 68982). Elle est encore en très bon état ; n’ayant pas besoin d’être restaurée, elle sera de nouveau immédiatement exposée.

Royaume de Mittani

Royaume de Mittani

Jusqu’à présent, à part la correspondance d’Armana entre le royaume de Judée et les empires qui l’entouraient, rien de similaire de l’époque du roi David et de Salomon, n’a été découvert.

De nombreux spécialistes débattent à présent pour savoir avant tout si ces rois existèrent tels que les décrit la Bible, ou s’il s’agit d’affaires de rois d’autres nations qui furent mêlées à la trame biblique. Les comparaisons avec les textes égyptiens suggèrent que bon nombre de passages des Psaumes et des Proverbes furent copiés de poèmes égyptiens similaires à propos de la liaison [amoureuse] d’Amenhotep III.

Jusqu’ici, tous les indices montrent que le premier temple ne fut jamais construit et que les rois de Judée étaient des chefs mineurs, dont la loyauté était soumise aux pays qui les entouraient. Après sa scission en royaume du nord d’Israël et royaume du sud de Judée, durant les invasions du royaume de Mittani et plus tard du royaume du nord d’Israël, la Judée se rangea du côté des Assyriens. Historiquement, le concept de « Grand Israël » ne s’applique pas à la Judée, mais à l’Égypte, et même si Abraham et Joseph reçurent des droits fonciers, ils demeurèrent toujours des sujets du Pharaon.

En ce qui concerne le second temple, comme nous allons le voir en détail ci-dessous, loin d’être conforme à la Torah et à la foi israélite, c’était un temple « païen ». Une abomination que la grande majorité des religieux hébraïques rejetèrent au cours des deux siècles avant et après JC. Ils priaient plutôt pour sa démolition. Trouvés à Qumram au 20e siècle, 2000 ans plus tard, les manuscrits de la mer Morte racontent l’histoire du Maître de Justice (essénien) qui fut assassiné par le « mauvais prêtre », le grand prêtre du temple.

Comme l’ont fait apparaître très clairement les Rouleaux de la mer Morte, il existe une autre histoire qui est ignorée, décriée, balayée sous le tapis et effacée de la mémoire de l’Histoire à chaque occasion. L’histoire de Juda et de Lévi ne représente que deux douzièmes de l’affaire. Qu’en est-il des dix autres ? Selon le point de vue judaïque, dix tribus d’Israël ont été opportunément perdues et n’existent plus, ce qui est faux.

Il existe, au Moyen-Orient et dans le monde, des Hébreux non sionistes, ne se conformant pas au Talmud babylonien et restés fidèles à la Torah. Au Moyen-Orient et dans le monde, il existe aussi des Chrétiens et des Musulmans capables de retracer leur généalogie jusqu’à ces 10 tribus. Comme promis à Abraham, ils font tous partie du « Grand Israël » moyen-oriental, et ils sont désormais répartis au niveau international. Ils appartiennent tous à la doctrine religieuse monothéiste établie par Moïse et Josué, à laquelle Josué consacra les douze tribus originelles à l’Alliance, sur le mont Garizim, en Samarie.

Tribes-Map_Blue

Israël se composait d’une fédération d’États, chacun avec sa propre autonomie. Le ciment de la nation était l’Alliance.

Dans chacune des douze tribus, le premier-né de chaque famille – homme ou femme, Deborah fut l’un des premiers juges d’Israël –, était consacré à Dieu. Devenant étudiants de la loi, ils appartenaient à leur propre tribu et relevaient du pouvoir judiciaire national.

Au lieu de devenir roi d’Israël, Josué fut intronisé juge. Ce fut le premier, mais il était considéré comme le meilleur au sein de ses pairs. Sa lignée et son héritage lui donnèrent le pouvoir de gouverner Israël. Grâce à la bénédiction du premier-né, l’héritage passa d’Abraham à Isaac, Jacob, Éphraïm, Noun et Josué. En recevant la bénédiction de Jacob, Éphraïm hérita du titre de « premier-né de dieu », car Aseneth, la mère d’Éphraïm, appartenait à la maison royale d’Égypte et était vénérée à l’égal d’une enfant des « dieux », tandis qu’en héritant de Joseph la bénédiction de Jacob, il devint la pierre angulaire, le Berger d’Israël, la vigne et la couronne au sein de ses frères.

Selon l’Alliance qui incluait les lois de Dieu, il n’y avait d’autre roi que Dieu. Les plus fondamentales lois étant d’honorer père et mère, de ne point mentir, tricher, voler, tuer, interférer dans la relation d’autrui et de jalouser son bien. Josué et les douze tribus furent le prototype de ce qui devint la légende d’Arthur et des chevaliers de la Table ronde. Toutes les religions monothéistes reposent sur l’Alliance et le premier commandement : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu plus que tout et n’adoreras personne avant lui. Ce commandement interdit tout grand prêtre, roi et dictateur, qui, du point de vue conceptuel, appartiennent à la catégorie des idoles, qu’elles soient animées ou inanimées.

Tabernacle-137276153933334960a_b

L’Alliance, les lois d’Israël, furent abritées dans l’Arche gardée à Silo, dans le pays d’Éphraïm, au sein du Tabernacle qui était la tente d’assignation.

La prophétie de Jacob, selon laquelle le sceptre passerait de Juda à celui à qui il appartient quand il viendrait, était désormais accomplie. Le tabernacle fut ensuite reproduit dans tout Israël, soit sous forme de tentes, soit en pierre avec des copies de la loi gardées dans ce qui devint connu sous le nom d’« autel » sous le Christianisme. Le jour du sabbat, les juges, aussi connus sous le nom de rabbins, liraient ces manuscrits aux gens rassemblés dans les tentes d’assignation, qui devinrent plus tard les synagogues.

La seule forme de contrôle centralisé avait cours lors de la Fête des Tabernacles, quand le peuple d’Israël gravissait le mont Garizim en souvenir de ses pérégrinations dans le désert, de sa consécration aux lois de Moïse par Josué sur cette montagne, et de l’établissement du royaume sous le pouvoir judiciaire fédérant les douze tribus. Le sabbat était célébré chez soi, avec des prières et des bénédictions récitées au coucher du soleil par la maîtresse de maison, et le lendemain, dans le Tabernacle local, dans lequel la loi était lue à l’assemblée par les rabbins.

De même, la pâque était célébrée chez soi et dans le Tabernacle. L’agneau sacrifié et grillé sur l’autel, avec toute la communauté rassemblée autour, est l’équivalent aujourd’hui du barbecue, le dimanche avec famille et amis. C’était et c’est toujours une religion basée sur la famille avec la lecture de la Torah dans un édifice précis de la communauté.

Par suite de corruption, manque d’autorité et irresponsabilité générale de la part de tout le peuple, les institutions commencèrent à s’effriter. La solution qu’ils adoptèrent fut frappante. Au lieu de se prendre en charge et d’observer l’Alliance, ils renoncèrent à leur indépendance, exigèrent un roi et confièrent l’autorité à un organisme centralisé.

Au lieu de se prendre en main, les Hébreux demandèrent qu’un sauveur vienne les sauver. Ils enfreignirent l’Alliance, et elle est rompue depuis lors. Ce fut à partir de ce moment de l’histoire que la tribu de Juda, la famille de David, réclama l’exclusivité des droits fonciers sur la totalité du « Grand Israël » qui, selon la Bible et tel que Josué répartit les terres, ne s’étendait pas du Nil à l’Euphrate, mais occupaient ce que montre la carte de l’époque des rois d’Israël, plus loin dans cet article.

Le sentiment d’être « juif » a toujours cours aujourd’hui, sauf dans les dix tribus qui, comme les Palestiniens, sont aujourd’hui ordinairement regroupées, bien qu’elles aient aussi des descendants dans beaucoup d’autres nations : Samaritains, Juifs de la Torah, Chrétiens et Musulmans que l’on trouve à Gaza, au Liban, en Égypte, Cisjordanie, Syrie, Iran, Irak, Turquie et en Grèce, ainsi que ceux qui se sont dispersés dans le monde entier durant la période de 2700 ans.

Samuel, le dernier juge d’Israël, avait des choses à dire sur le concept de gouvernement centralisé.

[1 Samuel 8:7 à 8:20] : L’Éternel dit à Samuel : Obéis à la voix du peuple en tout ce qu’ils te diront : car ce n’est pas toi qu’ils ont rejeté, mais c’est moi qu’ils ont rejeté, afin que je ne règne point sur eux.

Comme ils ont constamment agi depuis le jour où je les ai fait sortir d’Égypte jusqu’à ce jour, et comme ils m’ont abandonné, et ont servi des dieux étrangers, ils agissent aussi de même à ton égard.

Maintenant donc obéis à leur voix ; toutefois ne manque point de les prendre à témoin contre eux-mêmes, et de leur déclarer comment le Roi qui régnera sur eux les traitera.

Samuel rapporta toutes les paroles de l’Éternel au peuple et leur dit : Voici comment vous traitera le roi qui régnera sur vous : il prendra vos fils, et les attachera au service de ses chariots et de ses chevaux, et ils courront devant son char. …

… Il prendra aussi vos filles pour en faire des cuisinières et des boulangères. …

… Toutefois le peuple ne voulut point écouter les discours de Samuel : Non, dirent-ils, très certainement il y aura un roi sur nous, et nous serons aussi comme toutes les nations ; notre roi nous jugera, il marchera à notre tête, et nous commandera dans nos guerres.

(Encore une fois, comparez les paragraphes deux et trois de cet article et la situation économique actuelle dans l’UE, avec les mesures d’austérité et l’argent des contribuables allant remplir les poches du système bancaire, et aux USA, avec les banques « trop grosses pour couler » qui ont dérobé au peuple l’argent des impôts qui auraient dû être dépensé pour que l’éducation soit abordable jusqu’à l’université, pour des soins de santé abordables, une police dotée d’un QI supérieur à 60 et des réseaux de transport abordables, avec des trains à grande vitesse et pas de route à péage.)

Carte d’Israël à l’époque des Rois

Carte d’Israël à l’époque des Rois

Le royaume centralisé à Jérusalem sous l’autorité des grands prêtres formant le pouvoir judiciaire, dès lors uniquement réservé aux premiers-nés de la tribu de Lévi, et non plus aux premiers-nés de chacune des douze tribus, ne dura guère que deux générations.

Les dix tribus de la partie nord du pays se révoltèrent vite et, se séparant, elles formèrent le royaume du nord d’Israël et rompirent avec le royaume du sud de Judée, désormais gouverné par la lignée de David et la haute prêtrise lévite. Le culte fut installé dans le temple de Jérusalem, à la place du Tabernacle, avec une prêtrise particulière, indépendante, et le Saint des Saints à l’accès exclusivement réservé aux prêtres dans le secret, sans ouverture ni transparence devant la communauté entière.

Lors de la Réforme protestante, la séparation similaire peut être assimilée à une rupture avec l’autorité centralisée du Vatican et le grand prêtre, considéré être « infaillible » et sa propre loi. Il en est de même pour les pays européens qui s’acheminèrent vers l’indépendance nationale en destituant les familles royales du poste qu’elles occupaient auparavant dans le régime autocratique et absolu, sous la maxime « droit divin de gouverner ».

Au 21e siècle, cela peut être comparé à l’affaire du Brexit, dans laquelle la Grande-Bretagne quitte l’UE, de même que le désir d’opter pour l’indépendance de beaucoup d’autres pays de l’UE, à cause de la corruption politique et économique dans l’organisme central, et des lois imposées qui s’opposent à leur identité nationale, notamment à leurs habitudes culturelles. Une taille unique ne convient pas à tous. Dans « L’Europe a deux options : Révolution ou Élections », Charles Gave écrit :

Mervyn King, l’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre, a écrit dans son dernier livre, The End of Alchemy, que les dirigeants européens ont fait pression pour adopter l’euro en tant que monnaie unique, en sachant que cela créerait un désastre économique dans le sud de l’Europe. L’idée était que l’impact des économies affaiblies forcerait les élus nationaux à accepter les « réformes » imposées par Bruxelles. Dit simplement, Lord King révèle que, dans l’espoir que cela porterait atteinte à la légitimité des élus locaux, ces élites ont organisé sciemment une énorme chute du niveau de vie. Le problème est que la plupart des gens ordinaires pensent (et à juste titre) que l’État, qui est le contrat de base liant  une nation, est le meilleur garant du « vivre ensemble » en société.

À l’époque où les Assyriens envahirent le royaume d’Israël, restant assis sur ses lauriers et n’aidant pas à le défendre, le royaume de Juda se rendit complice de génocide, car cela convenait à ses objectifs à long terme. Juda et la prêtrise lévite prévoyaient d’annexer Israël entier et de s’approprier tous les titres de propriété. Quand les Hébreux s’enfuirent en Judée, ils furent traités en esclaves et persécutés. (Voir  Jérémie 31-36.)

Île Éléphantine

Île Éléphantine

Beaucoup de ces Hébreux s’enfuirent ensuite vers l’Égypte, comme le fit Jérémie après l’invasion de la Judée par les Babyloniens. Parmi eux, un groupe s’installa finalement sur l’île Éléphantine, dans le sud de l’Égypte, où ils construisirent un Tabernacle de pierre.

Ils se firent mercenaires au service des Égyptiens contre les Assyriens qui envahissaient, et plus tard aidèrent à protéger les frontières sud de la région appelée Assouan aujourd’hui. Ils habitèrent l’île à partir de l’époque de l’invasion assyrienne, vers environ 600 avant JC, jusqu’à ce que les Perses quittent l’Égypte, en 399 avant JC.

Dans l’ensemble, il n’y avait pas d’inimitié entre les Hébreux et les Égyptiens qui vouaient un culte à Khnoum, le potier de « dieu » à tête de bélier qui créait des personnages d’argile sur un tour de potier. Après tout, le monothéisme était un concept égyptien, conçu par Akhenaton et adopté par Moïse et Josué, tout comme les dix commandements qui furent copiés du « Livre des Morts égyptien » et dupliqués. Leur « dieu » était similaire au Amon-Ra égyptien. Et les prières hébraïques se terminaient par le mot amen. En outre, leur ancêtre Joseph avait autrefois fait partie de la maison royale.

Venant du royaume du nord d’Israël, ces Hébreux s’étaient enfuis avec l’Arche d’Alliance. Ils l’installèrent dans leur temple nouvellement construit sur l’île Éléphantine. Encore une fois, ce ne fut pas cause de mésentente entre les Égyptiens et eux. L’Égypte possédait depuis de nombreux siècles des statues des « dieux Akhenaton transportées dans des arches similaires lors de leur transfert d’un lieu à l’autre. Ainsi, une fois par an, Horus descendait le Nil à la voile pour rejoindre la déesse Hathor, et les statues des « dieux » étaient amenées devant l’armée lors des batailles. Découvertes aussi dans des tombes égyptiennes abritant leurs « dieux », des arches accompagnaient le roi défunt vers la renaissance, lors de son voyage à travers le ciel nocturne.

Le fait que les Hébreux missent leur « dieu » dans une arche et installassent celle-ci dans le temple, était tout à fait compatible avec la coutume religieuse égyptienne. Là où il y eut finalement conflit, des années plus tard, ce fut pendant la fête de pâque. Les Égyptiens protestèrent contre le sacrifice d’un agneau sur l’autel du Tabernacle, car ils le considéraient comme une représentation de Khnoum, leur « dieu » à tête de bélier, et parce qu’il symbolisait l’âge astrologique du Bélier.

Mais que cela occasionna la querelle ou qu’elle fut due à l’expansion du temple de Khnoum, qui coûta la démolition d’une partie du Tabernacle, demeure une énigme. Quand les Égyptiens leur permirent de reconstruire le Tabernacle, ce fut à condition qu’ils ne sacrifient plus d’animaux sur leur autel, mais offrent uniquement de l’encens, du blé et des fruits des premières récoltes. Tout au long de l’histoire, les Égyptiens, à la différence des Cananéens à Géhenne ou des Babyloniens, ne sont pas connus pour leurs sacrifices sanglants d’humains ou d’animaux. Selon toute vraisemblance, ce fut un grand prêtre égyptien (le Seigneur) qui convainquit Abraham de ne point sacrifier son propre fils à « dieu » (Moloch). Voici un exemple de la grande influence égyptienne. Les archéologues déterrent un artefact égyptien vieux de 3000 ans dans une cave israélienne :

Travaillant dans une grotte au sud d’Israël, des archéologues ont découvert des artefacts égyptiens vieux de 3000 ans abandonnés par des voleurs… Selon le Jerusalem post, « Les autorité égyptienne se révélèrent non seulement dans la maîtrise politique et militaire, mais ils eurent aussi une forte influence culturelle qui contribua à façonner la société, » a déclaré le Dr Amir Golani de l’IAA. Il a ajouté : « Avec en Israël une administration de fonctionnaires égyptiens, se développa dans le pays un groupe d’élite local qui adopta de nombreuses coutumes égyptiennes et leur art.

Les fouilles dans la grotte et les trouvailles n’en sont encore qu’à leurs débuts, et après avoir achevé le traitement des centaines d’objets qui seront exposés, il sera possible de compléter d’informations importantes l’influence de l’Égypte sur la population de la terre d’Israël à l’époque biblique, » a dit Golani.

Nous voyons encore une fois l’influence égyptienne sur la foi et les coutumes religieuses hébraïques. Les sacrifices sanglants sur l’autel furent abandonnés et, à leur place, l’encens et les premiers fruits furent choisis, tout comme furent adoptés le monothéisme et les dix commandements à l’époque de Moïse et Josué. Aux 1er siècles avant et après JC, les Esséniens et les premiers Chrétiens abandonnèrent également les sacrifices sanglants. Cela occasionna de l’animosité entre eux et les grands prêtres du temple de Jérusalem. Les prêtres du temple se rendaient la vie lucrative par la vente d’animaux pour leur autel, et ils obtenaient de cela des repas gratuits. Abandonner les sacrifices d’animaux aurait été un coup dur pour les coffres du temple.

Jérusalem à son tour a une longue tradition de sacrifices sanglants, datant d’il y a longtemps, avant l’époque d’Abraham. Géhenne, située dans la « Vallée de la mort », la Vallée du Fils de Hinnom, est communément connue sous le nom d’« enfer ». Ce serait là que les Cananéens sacrifiaient à Moloch leurs fils et leurs filles en les brûlant. Juda épousa la Cananéenne Tamar, et il est surprenant de constater que, sous le règne des rois de Juda, à l’époque de Jérémie, ils sacrifiaient toujours leurs enfants dans le feu. (Jérémie 07:31, 19:2-6).

 

Agencement du Tabernacle sur l’île Éléphantine

Agencement du Tabernacle sur l’île Éléphantine

Mais la partie la plus importante de cette histoire tourne autour de la reconstruction du Tabernacle sur l’île Éléphantine, après la destruction d’une partie de celui-ci par les Égyptiens afin d’agrandir le temple de Khnoum.

Découvert sur l’île, un papyrus est des plus instructifs. D’après Wikipedia :

La « Pétition à Bagoas » (collection Sayce-Cowley), est une lettre écrite en 407 avant notre ère à Bagoas, gouverneur perse de Judée. Elle demandait qu’il aide à reconstruire le temple juif de l’île Éléphantine, gravement endommagée récemment… par une partie de la communauté de l’île.

Dans le cadre de cette demande, les habitants de l’île Éléphantine parlent de l’ancienneté du temple endommagé :

Nos ancêtres bâtirent ce temple à l’intérieur de la forteresse d’Éléphantine, à l’époque du royaume d’Égypte. Et quand Cambyse se rendit en Egypte, il le découvrit tout construit. Ils (les Perses) abattirent tous les temples des divinités d’Égypte, mais nul n’endommagea ce temple.

La communauté demanda aussi de l’aide à Sanballat I, un potentat Samaritain, et à ses fils Delaja et Schemaeja, ainsi qu’à Johanan ben Eliaschib. Sanballat et Johanan sont tous deux mentionnés dans le livre de Néhémie, 2:19, 12:23.

Écrite sous la forme d’un mémorandum, il y eut une réponse positive des deux gouverneurs (Bagoas et Delaja) : « Mémorandum de ce que m’ont dit Bagohi Delaja : Vous pouvez dire en Égypte… de le reconstruire sur son site tel qu’il était autrefois… ».

Ils requirent l’aide du potentat Samaritain, pas de Jérusalem, et la reconstruction ne suivit pas le plan du temple de Jérusalem, mais plutôt celui du Tabernacle – installé par Josué à Silo, sur le terrain attribué à la tribu d’Ephraïm – et du centre spirituel de l’ensemble d’Israël qui abritait l’Arche d’Alliance jadis. Voici ce qu’écrit Steven G. Rosenberg :

Comme dans les descriptions du Tabernacle du Désert et du Temple de Salomon, il y avait probablement des récipients servant au lavage rituel (Exode 30:18) et de la place pour les animaux attachés. Il était situé si près du quartier résidentiel, qu’il est possible que les laïques aient participé au rituel sur le site du temple, comme ils le firent au sanctuaire de Silo (1 Samuel 1:12), et pour cela, il y avait plusieurs portes donnant sur la cour. Cela n’était bien sûr pas le cas du Temple de Jérusalem, dont l’enceinte intérieure était exclusivement réservée aux prêtres et aux lévites.

Les implications sont profondes. Tout d’abord l’administration du royaume du nord, alors entre les mains de Sanballat I, un potentat Samaritain, lui fut conféré par antagonisme envers Jérusalem et les prêtres lévites ; ensuite, la construction s’apparentait au Tabernacle, pas au temple de Jérusalem ; et enfin, de par sa conception, tout le monde participait et personne n’était exclu – comme s’était le cas au temple de Jérusalem, où l’enceinte interne était exclusivement réservée à la prêtrise lévite. Cela conformément aux directives de Josué, avec le premier-né de toutes les tribus consacrées au Seigneur pour devenir juges et rabbins, à l’opposé de la loi centralisée et contrôlée par les grands prêtres de la tribu de Lévi.

Mais, et le temple de Jérusalem ? Après le retour des Juifs de Babylone, l’hostilité entre les tribus du nord d’Israël et les tribus du sud de Judée et Lévi perdura. Selon Wikipedia :

Sanballat est mieux connu grâce au livre de Néhémie, qui lui attribut le rôle d’un des principaux adversaires du gouverneur juif Néhémie à l’époque où ce dernier s’efforçait de reconstruire les murs de Jérusalem et de faire passer ses réformes chez les Juifs. Dans la tradition juive, il fut appelé « le Horonite », et fut associé à Tobija l’Ammonite et à Guéschem l’Arabe. Sa maison se trouvait évidemment à Samarie.

Selon Yitzakh Magen (2007), il semble qu’il ait descendu d’une famille samaritaine d’ancien combattant des derniers Israélites originaires de Horon, qui est peut-être le village de Hawara, au pied du mont Garizim.

D’après la reconstitution faite par Yitzakh Magen, ce commandant de garnison grimpa les échelons jusqu’à être promu gouverneur de Samarie. Il fut le premier Israélite à acquérir ce titre peu de temps avant le retour de l’exil et l’arrivée de Néhémie en Judée, en 444 avant notre ère. Afin d’unir la Samarie et ses peuples, il pensa qu’un site sacré serait nécessaire.

Composé de prêtres de Baal idolâtres, le clergé lévite émigra en Judée et choisit la tradition du mont Garizim, à laquelle, il donna pour présider un grand prêtre issu d’une famille noble de Jérusalem, un petit-fils d’Éliashib à qui il offrit sa propre fille en mariage. Sur le mont Garizim, il érigea un temple à YHWH, dans lequel ses descendants, nés de sang de prêtre, pourraient assurer leur ministère. Flavius Josèphe rapporte que les nombreux Israélites époux de Samaritaines qui déménagèrent en Samarie, furent à l’origine de beaucoup de perplexité à Jérusalem.

 

Reconstitution du second temple de Jérusalem

Reconstitution du second temple de Jérusalem

Autre possibilité à considérer dans tout ceci : Les « Juifs » qui revinrent à Jérusalem n’étaient pas du tout des Juifs », mais plutôt des Babyloniens convertis, à qui l’on avait promis des terres en Judée et la ville de Jérusalem. Les Babyloniens, afin de contourner la loi et de se préserver du châtiment perse, prirent l’identité « juive » et amenèrent avec eux le culte du temple « païen » avec la pratique de l’usure, à laquelle s’opposaient les lois de la Torah.

Ils ramenèrent aussi avec eux l’histoire d’Esther, une version judaïque du culte d’Ishtar. Le livre d’Esther n’a pas été trouvé dans les Rouleaux de la mer Morte et il n’est pas non plus dans les textes samaritains. Dans ces conditions, il ne surprendra guère que les Israélites mariés à des Samaritaines s’établirent en Samarie et abandonnèrent Jérusalem où une forme corrompue de leur religion commençait à prendre forme.

Selon Almonitor :

Les deux temples – celui de Jérusalem et celui du mont Garizim – furent construits selon les standards [structurels] des traditions païennes qui furent choisies à cette époque. Il s’agissait d’un espace ouvert à tous, à l’intérieur duquel se trouvait une partie exclusivement réservée aux prêtres, avec un troisième « saint des saints » à l’intérieur de cette partie. Seul le grand prêtre avait le droit d’entrer dans le sanctuaire, et seulement une fois par an. Bien qu’il ne reste aucun vestige des structures, les portes d’entrée et le mur ouest du site sacré de Jérusalem existent toujours. Il semble donc que les Samaritains aient leur propre « mur occidental ». Douze grandes pierres du mur ont subsisté, et ils croient que ce sont les douze pierres sur lesquelles se tenaient les Israélites quand ils traversèrent le Jourdain pour aller en Terre Sainte, après les 40 ans d’errance dans le désert. Ce grand mur de pierres est le site le plus sacré des Samaritains.

Nous avons donc : 1. Les temples païens. 2. Le sanctuaire interne réservé au grand prêtre. 3. Douze grandes pierres sur lesquelles se tenaient les Israélites quand Josué les consacra à l’Alliance. De par leur conception, les temples sont considérés païens car ils ne ressemblent en rien au temple du Tabernacle de l’île d’Eléphantine. Ils ressemblent plutôt au Temple de Salomon, qui, par déduction, est « païen ». Le second temple introduisit un dessein païen, tant à Jérusalem que sur le mont Garizim.

Est-ce que le premier temple de Jérusalem fut dès l’origine païen ? Il fut apparemment construit à l’époque où, devenant centralisé, Israël abandonna l’Alliance et installa un roi et la haute prêtrise de la tribu de Lévi. Ces deux temples furent construits selon le modèle du « Temple de Salomon », tel que le décrivent les textes bibliques. Nous en déduisons donc qu’il était « païen ».

Nous sommes encore confrontés à une énigme. Aucun indice archéologique de l’édifice du premier temple de Jérusalem [donc, de Salomon] n’a encore été trouvé. Cela s’explique peut-être par l’une de ces deux raisons : Soit il n’a jamais existé, les textes parlant de lui et de Salomon ayant été copiés de textes égyptiens, ce qui nous amène à Amenhotep III ; soit il fut entièrement détruit, fondations incluses, et il n’en reste rien. Pas d’indice, pas de preuve, signifie qu’aucune revendication de temple du Mont n’est légitime.

Ce qui nous amène à l’autre piste évidente. S‘il fut entièrement détruit, tous ses trésors, l’or, la Menorah et l’Arche d’Alliance ne furent ni abandonnés, ni détruits, mais plutôt amenés par les Babyloniens. Ce qui nous amène en Irak aux 20e et 21e siècles, à la guerre en cours et au pillage des antiquités durant plus de 26 ans, depuis que George Bush père a déclaré la guerre à ce pays en 1991. Si depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale aucun indice du premier temple n’a été trouvé à Jérusalem pour justifier la reconstruction, alors il faut trouver une autre preuve de son existence, et l’endroit évident pour la chercher serait l’Irak.

Mais rien n’a été trouvé. Aucun texte, aucun artefact et certainement pas l’Arche d’Alliance, puisque le monde entier en auraient entendu parler maintenant. Rien se rapportant à elle n’a été exhumé des sables irakiens.

Est-ce que depuis environ cinq ans, la guerre en Syrie concerne autre chose que la revendication des terres du « Grand Israël » et la sécurisation des hauteurs du Golan, en violation de la résolution 242 de l’ONU ? Non seulement Assad fait obstacle à ces objectifs, mais il en va aussi d’autre chose.

 

Damas

Damas

Isaïe 17 montre clairement que le pays d’Éphraïm et Damas étaient des parties d’Israël, et qu’une destruction totale guette ceux qui ont attaqué non seulement Israël, mais aussi leur capitale, qui hébergea les tribus d’Israël, les premiers Chrétiens et Musulmans. Mais au-delà de cela, la Syrie et Damas furent intégrées au royaume de Mittani, un royaume qui couvrait jadis la Syrie et l’Arménie, et qui était en alliance avec l’Égypte au cours d’une période critique de l’histoire, du temps d’Abraham jusqu’à l’invasion de l’ensemble d’Israël par les Assyriens.

Du fait de leur alliance, l’influence religieuse, sociale et politique de l’Égypte s’étendait du Nil à l’Euphrate, et cette influence s’appliquait à la prose, à la poésie, aux textes, aux objets et aux œuvres d’art.

Jacob épousa la syrienne Rachel et leur fils Joseph se maria avec une princesse égyptienne. Leur petit-fils Josué fonda Israël. Les Égyptiens avaient une influence majeure, tant à Mittani que sur les Hébreux, sur le bâtiment du Temple, le temple du Tabernacle qui abritait « dieu » et protégeait l’Arche d’Alliance, et les temples syriens « païens » construits par les habitants de Mittani.

Mais revenons au 21e siècle. Voici un extrait de l’article récent de Steven Sahiounie, « La vraie histoire de la façon dont la guerre a éclaté en Syrie » :

Dirigeant l’opération Deraa depuis leur bureau en Jordanie, des agents de la CIA avaient déjà fourni les armes et l’argent nécessaires pour attiser les flammes de la révolution en Syrie. Avec suffisamment d’argent et d’armes, il est possible de déclencher la révolution partout dans le monde. En réalité, le soulèvement de Deraa, en mars 2011, ne s’est pas embrasé à cause de graffitis écrits par des adolescents, et il n’y avait pas de parents mécontents exigeant la libération de leurs enfants. Cela faisait partie du scénario de style hollywoodien écrit par d’habiles agents de la CIA, qui avaient reçu une mission : détruire la Syrie afin de changer le régime.

Parmi ces agents, combien étaient et sont du Mosaad ? Combien de soi-disant rebelles syriens ont été aidés par Israël sur les hauteurs du Golan et soignés dans les hôpitaux israéliens ? Il y a autre chose à Deraa : Un temple. Un temple qui ressemble à la description biblique du « Temple de Salomon ».

Le temple de Aïn Dara est une construction unique d’un seul étage, fondamentalement syrienne, située sur un territoire qui fit partie du royaume du nord d’Israël et du royaume de Mittani. Jusqu’à présent, aucun temple de ce genre n’a été trouvé dans le sud, et à ce jour, aucun temple n’a été trouvé dans les environs de Géhenne/Jérusalem. Selon John Moson :

Un analogue stupéfiant au Temple de Salomon a été découvert dans le nord de la Syrie. Le temple de Aïn Dara ressemble bien plus à la description du temple de Jérusalem dans le Livre des Rois, que tout autre édifice connu.

 

Plan du temple de Aïn Dara

Plan du temple de Aïn Dara

Comme le Temple de Salomon, le temple de Aïn Dara était entouré d’une cour pavée de dalles. Servant à des fins cérémonielles, un grand bassin de pierre calcaire siégeait dans cette cour. (Il y avait aussi un grand bassin dans la cour du temple de Jérusalem [1 Rois 7:23-26].) Au bout de la cour ouverte, le temple se dressait sur une plate-forme de 76 centimètres de haut, faite de gravats et de calcaire, et bordée de blocs de basalte gravés de lions, de sphinx et d’autres créatures mythiques. Flanqué de chaque côté d’un sphinx et de deux lions, un escalier monumental conduisait au portique du temple. Quatre marches de basalte, dont trois seulement ont subsisté, étaient ornées d’un guillochis sculpté, fait de lignes courbes entrelacées. Le bâtiment lui-même était couvert de rangées de basalte en reliefs montrant des sphinx, des lions, les dieux de la montagne et de grandes créatures griffues, dont seuls les pieds sont conservés.

Encore une fois, en dépit de la guerre en Syrie, de la destruction de ses antiquités, des dommages causés à ses temples anciens, aucune documentation n’a été trouvée, aucune correspondance entre les rois de Judée et les nations environnantes, aucun artefact et aucune indice de temple construit à Jérusalem aux dimensions indiquées dans la Bible, ni sur le lieu où se cachent les trésors de ce temple et l’Arche d’alliance en particulier. Nombreux sont ceux qui pensent qu’on ne trouvera jamais rien. Pour chaque civilisation ancienne autre que la Judée, des preuves archéologiques, des allusions écrites et des vestiges de temples étayent les archives historiques et religieuses. Jusqu’ici, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de Jérusalem, rien de tout cela n’a été trouvé pour confirmer l’existence du [premier] temple de Jérusalem.

Sauf si l’avenir nous réserve quelque chose, nous devons conclure que la Bible reprend un texte d’Égypte qui décrivait l’un de ses temples situé dans le nord de la Syrie à l’époque d’Amenhotep III, comme le suggèrent la poésie et la prose des Proverbes et des Psaumes, ou bien que le temple fût syrien, construit par les habitants de Mittani, considéré « païen » par les Hébreux et, par rapport au Tabernacle érigé à Silo, non conforme aux dispositions de l’Alliance.

Il y a de très fortes chances que l’Arche d’Alliance n’ait jamais été installée à l’intérieur du temple de Jérusalem. Et s’il y avait une arche d’un quelconque type, il s’agissait du réceptacle du « dieu » adoré dans le temple syrien, semblable à ceux qui contenaient les dieux égyptiens, et il n’abritait ni les dix commandements, ni le dieu monothéiste de Moïse et Josué. Jusqu’ici, tout bien considéré, l’Arche d’Alliance ne fut jamais abritée dans le temple de Jérusalem. Elle était gardée dans le temple du Tabernacle, sur les collines d’Éphraïm, et après l’invasion assyrienne, fut amenée sur l’île Éléphantine. Jamais l’Arche ne revint en Israël. Jamais elle ne fut installée dans le « second temple » construit à Jérusalem. Cela aurait été considéré comme un sacrilège.

Jésus chassant les usuriers du temple

Jésus chassant les usuriers du temple

Au cours du premier siècle, un homme appelé Josué-Jésus, fils de Joseph, le « fils de dieu », vint de la Nazareth du royaume du nord d’Israël. Disant de lui qu’il était la pierre angulaire, le Berger, la vigne et la couronne au milieu des douze disciples, il entra à Jérusalem et maudit les usuriers et le temple.

Il dit qu’ils avaient fait un repaire de voleurs de la « maison de son père », et que le temple serait détruit jusque dans ses fondations. Chose qui se produisit en 70 après JC. Comme les Esséniens et les Samaritains, il était opposé au culte dans le temple « païen », aux prêteurs d’argent et aux sacrifices sanglants d’animaux qui avaient cours partout dans l’enceinte du temple. Neuf points sont à noter.

  1. Jésus n’enseigna jamais dans le temple. Il enseigna dans la synagogue et sur la montagne, selon toute vraisemblance, le mont Garizim.
  2. Il ne sacrifia ni ne versa jamais le sang des animaux.
  3. Il avait douze apôtres qui représentaient les douze tribus d’Israël, et fut trahi par Juda.
  4. Il enseigna comme un rabbin et fut persécuté par la prêtrise lévite qui pensait que seule la tribu de Lévi avait le droit d’exercer ce ministère dans le sanctuaire du temple.
  5. Il accusa les prêtres lévites d’avoir les clés du royaume, mais de n’y laisser entrer personne. En d’autres termes, la prêtrise de la tribu de Lévi qui restreignait l’accès au Saint des Saints qui est la Torah et la loi et des prophètes, et le contrôle des âmes à l’appréciation du Grand Prêtre, contrevenaient au rassemblement dans le Tabernacle.
  6. Jamais il ne se fit appeler « roi des Juifs », ou « roi d’Israël ». Au contraire, comme Josué avant lui, il s’enfuyait dans les collines quand les gens voulaient le faire roi et il repoussa le démon dans le désert lorsqu’il lui offrit tous les royaumes du monde. Ne pas le faire aurait rompu l’Alliance.
  7. Il fut mis à mort par une institution centralisée et contrôlée par le grand prêtre du Temple appelé Caïphe, un roi appelé Hérode et un général appelé Pilate. La loi n’ayant pas été observée, ce fut une erreur judiciaire. Il fut détenu sans procès, accusé à tort, n’eut pas de procès équitable et personne ne témoigna pour lui. Il fut torturé et mis à mort. Selon la Torah, il avait droit à un procès régulier et à des témoins pour le défendre. Ses droits légaux lui furent refusés par le Sanhédrin.
  8. Les premiers chrétiens, y compris Jésus, étaient des Hébreux qui observaient l’Alliance, ne versaient pas le sang des animaux et prêchaient que tous sont faits à l’image de Dieu, comme le dit Genèse 1. Les premières chrétiennes étaient des apôtres. Elles bénissaient le pain et le vin, tout comme elles le faisaient une fois par semaine à chaque repas du sabbat.
  9. Le premier évêque de l’Église chrétienne primitive était Jacques le Juste, le frère de Jésus. Dans les premiers paragraphes de son épître, il ne parle pas du « roi des Juifs », mais dit plutôt : «Salutations de Jacques, serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ, aux douze tribus qui sont dispersées.»

Au cours des 2000 dernières années, les implications religieuses, sociales et politiques à la suite de l’incompatibilité entre la structure architecturale d’une communauté fédérée autour du Tabernacle, où la loi et le pouvoir judiciaire constituent la plus haute autorité, et une communauté centralisée autour du Temple du grand prêtre et du roi, eurent des répercussions de grande portée dans les trois religions monothéistes, Judaïsme, Christianisme et Islam, mais jamais autant que dans les premières années du 21ème siècle.

Le régime politique actuel de l’État sioniste d’Israël est un État policier fasciste, raciste, n’ayant rien à voir avec celui des pères fondateurs, Moïse et Josué. Bon nombre de « Juifs » revenus en Judée il y a 2400 ans, étaient des Babyloniens « convertis » ayant survécu à la conquête perse. Ils rajoutèrent leurs propres textes sumériens particuliers dans la Bible que nous connaissons aujourd’hui. Après la destruction du temple de Jérusalem en 69 après JC, ils retournèrent à Babylone et rédigèrent le Talmud babylonien qui réunit la Torah et le Talmud palestinien, qui est plus ancien. Ils ne sont pas Israélites.

Après la Seconde Guerre Mondiale et au 21e siècle, de nombreux « Juifs » revenus en Judée ne sont pas Israélites. Venant d’Europe orientale et de la Russie, ce sont des Khazars convertis au judaïsme talmudique de Babylone. La persécution des Palestiniens et le vol de leurs terres afin de faire renaître le « Grand Israël » sous un collège juif judaïque avec la reconstruction d’un autre temple païen, va à l’encontre de la véritable histoire d’Israël et est une invasion secrète comme il y a 2400 ans.

Le titre de propriété de la terre d’Israël fut hérité par Josué, pas par Juda, et aujourd’hui les descendants des tribus de Joseph, Éphraïm et Manassé sont les Palestiniens qui sont Samaritains, Juifs de la Torah, Chrétiens et Musulmans. Comme l’on pouvait s’y attendre, partout au Moyen-Orient durant le printemps arabe, depuis 2011, les communautés chrétiennes, qui sont parmi les plus anciennes du monde, beaucoup de leurs familles remontant au 1er siècle après JC, sont l’une des principales cibles de l’activité de tous les « terroristes ». Au centre de leur foi il y a Josué/Jésus, fils de Joseph, le « fils de dieu », qui vint de la Nazareth du royaume du nord d’Israël. Disant de lui qu’il était la pierre angulaire, le Berger, la vigne et la couronne au milieu des douze disciples.

Il n’est donc pas surprenant que le Talmud de Babylone condamne Jésus à bouillir à jamais dans des excréments.

À cause du Talmud, voulant faire disparaître toute preuve pouvant montrer que leurs propres préjugés religieux sont peut-être invalides, des fanatiques juifs, chrétiens et musulmans continuent à détruire toutes les anciennes archives historiques du Moyen-Orient. Les universitaires et les archéologues se battent pour sauver les artefacts syriens :

En 2011, après trente ans de travail en Syrie, l’archéologue Glenn M. Schwartz a été incapable de retourner à sa fouille à Umm el-Marra, une cité de l’Âge du Bronze. En s’intensifiant, la guerre a rendu le travail impossible dans le pays.

Comme beaucoup d’archéologues travaillant au Moyen-Orient, M. Schwartz, professeur à l’université Johns Hopkins, observe les nouvelles de la région avec une profonde inquiétude et un sentiment d’impuissance. Il s’est exprimé ainsi :

Il est déchirant de voir ce qui est arrivé au patrimoine culturel en Syrie, et bien pire encore, pour le pays en général.

Les bouleversements et les conflits qui balayent le Moyen-Orient ces dernières années, sont cause de souffrances humaines indicibles et provoquent de graves pertes de patrimoine dans la région.

Et voyez ce passage tiré de « La propagande occidentale est payé dans le sang syrien – Le Dr Bouthaina Shaaban parle à Vanessa Beeley » :

Khaled al-Assad est le seul archéologue du monde qui a écrit au sujet de qu’il y avait jadis à Palmyre. Il a prouvé que les sionistes n’y ont jamais demeuré. Ils l’ont tué, ils ont brûlé sa bibliothèque, ses livres, et ainsi il ne nous reste rien de son travail. Du point de vue d’un observateur, les sionistes se focalisent sur l’histoire, l’histoire matérielle, l’histoire culturelle, l’identité, l’armée. Tout pouvoir permettant de maintenir l’intégrité d’un État, tout homme d’État représentant la force ou l’unité, sera diabolisé et éliminé.

Même Ramadan al Bouti, un savant sunnite qui parlait raison, a été assassiné parce que les sionistes veulent faire disparaître tous ceux qui disent la vérité ou qui sont influents et capable de rassembler le peuple autour d’eux.

Ce témoignage est essentiel pour la race humaine entière. Sans lui, nous pourrions bien retomber dans un autre âge sombre d’ignorance, d’esclavage, d’inégalité, de corruption et de servitude envers un ordre mondial fasciste unipolaire, représenté par un organisme centralisé, à l’égal de ce que fut le temple de Jérusalem, il y a 2000 ans.

 

Israël ne serait donc qu’un droit de pacage. Un droit de pacage n’est nullement un droit de propriété…..

De plus Israël ne serait qu’une vaste fumisterie, grâce à laquelle, depuis des décennies, le monde se voit perturbé. Si Israël était autre, il n’y aurait que paix dans le monde. Dommage que tout ne soit basé que sur l’interprétation d’un leurre (il m’est difficile de couper dans le texte ci-dessus, afin d’éviter de supprimer des éléments de compréhension….).

Israël mythe errant! L’errance d’essences ne veut pas dire pénurie!

Quand on voit le tracé du grand Israël, il ne faut plus s’étonner que Paris, New-York, et autres grandes capitales ne soient que ses banlieues! (lointaines pour certaines, mais banlieues quand même)

 

http://reseauinternational.net/grand-israel-et-legende-des-deux-temples/

 

*****

 

Le problème n’est pas celui de la laïcité mais de l’islam radical

 

Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde, disait Camus. L’affaire dite du burkini, qui a enflammé les tabloïds et s’est soldée par un arrêt de principe du conseil d’État, révèle la confusion d’esprit ambiante.

Face à une offensive qui n’est pas anodine et vise à tester nos autorités, mais plus généralement notre capacité à réagir, rares sont les réactions appropriées ; la laïcité en est une, nécessaire mais insuffisante, voire contre-productive si elle est mal utilisée.

Il est clair que les femmes voilées qui ont été prises en photo ne sont pas les victimes innocentes d’une nouvelle Nuit de cristal visant à discriminer les musulmans. Il s’agit bien d’un test et d’un piège tendu aux autorités publiques.

Soit on ne réagit pas et, demain, à l’instar de l’incident de Sisco en Corse où, de l’aveu même du procureur de la République, des musulmans se sont approprié la plage en se comportant en terrain conquis, nous subirons la loi coranique.

Soit on prend des arrêtés mal ficelés, et on ne manquera pas de nous ressortir l’argument massue de l’islamophobie. Et de faire un parallèle avec les religieuses catholiques qui sont tout aussi voilées.

À cet égard, il est symptomatiques de voir la majorité des féministes prendre la défense du burkini et la presse de gauche prendre fait et cause pour le burkini, ces mêmes féministes qui défendent le droit des Femen d’uriner dans des églises en plein office. En réalité, c’est bien la haine de la France et de son identité qui anime tant les islamistes que leur contempteurs boboïsants grimés sous les masques fallacieux de la tolérance.

Face à cela, certains, de crainte de nommer les choses, se masquent sous l’argument de la laïcité : il faut également interdire les croix, les kippas. De sorte qu’on ne pourra dire que l’on opère une discrimination. Ce moyen est lâche car il ne nomme pas le réel problème qui est celui de l’islam en France et non celui de la laïcité. Or, ce ne sont ni les chrétiens ni les juifs ni, même, les bouddhistes qui posent des problèmes dans l’espace public.

Interdire la croix et la kippa revient ni plus ni moins à se couper le bras pour sauver sa vie.

À renier son identité et nos libertés et, de fait, à céder au relativisme totalitaire. La France n’est pas l’Albanie d’Enver Hodja.

Non, le christianisme n’est pas comparable à l’islam, quand bien même la France serait laïque.

Le problème n’est donc pas un problème religieux mais un problème politique et d’ordre public lié à une immigration massive et incontrôlée.

Dans son arrêt, le Conseil d’État n’y a pas vu la preuve d’un trouble à l’ordre public avéré (ce trouble n’existait pas, avant cet arrêté, il va seulement apparaître maintenant. Le conseil d’état eut contraindre des élus, mais pas les électeurs et la foule des véritables Français et pas forcément du front national. Il en est qui sont dans d’autres flormations politques et la grande majorité hors de tout courant polotique) , ce même Conseil qui avait décidé d’interdire préventivement un spectacle de l’humoriste Dieudonné pour atteinte à la dignité humaine. Outre le fait que le Conseil d’État est devenu une institution politique de plus en plus soumise au pouvoir – ce qui supposera un jour un remaniement de fond en comble -, ce n’est qu’en nommant clairement les choses que l’on arrivera à interdire, au nom de l’ordre public, de telles manifestations. Oui, l’islam radical, qui est parfaitement identifiable objectivement (par des paroles, gestes, écrits ou tenues vestimentaires), nous défie et veut notre mort. Ne sommes-nous pas en état d’urgence ? (et même en guerre, mais avec un ennemi de l’ombre, non identifié,  c’est tellement plus « pratique » et surtout plus lâche pour mettre sous le joug, non les islamistes – on ne sait qui ils sont jusqu’à ce qu’ils passent à l’acte…. – , mais les citoyens et surtout ceux qui essaient encore de voir clair et dénoncer les dérives….)

Certains pays musulmans, où le concept de laïcité est pourtant inexistant, ont su prendre des mesures face aux extrémistes radicaux, à l’instar de l’Égypte, qui a interdit la burka dans les lieux publics.

Si l’on ne se considère pas en guerre avec l’islam radical et politique en nommant clairement l’ennemi, il sera impossible d’interdire juridiquement de telles manifestations. Cela ne peut se faire qu’en changeant radicalement de paradigme politique et même juridique, passant par une remise en cause de la CEDH.

Toutes les arguties juridiques respectant le cadre que le système nous donne ne suffiront pas.

Comme le disait Trotski, qui était un fin dialecticien : « Celui qui s’incline devant des règles établies par l’ennemi ne vaincra jamais. »

 

L’Egypte (pays islamique) est capable d’interdire la burqa et nous serions (pays réputé chrétien)  incapables d’interdire le burqini-facho….!

Avez vous noté le sourire « espiègle » de la belle blonde, au second rang (en partant de la droite, vers la gauche), qui porte le niqab, alors que ses sœurs (mais allez vérifier si c’est vrai) sont si uniformisées. C’est sur elle va être condamnée au viol des lois de l’uniformité par 72 valeureux guerriers (puisque chez eux tout est dans le rapport de 1 avec le demi-nombre de sourates, l’autre moitié servant en (un)verset dans leur au delà d’ici)!

 

http://www.bvoltaire.fr/fredericpichon/le-probleme-nest-pas-celui-de-la-laicite-mais-de-lislam-radical,279525

*****

 

[Deutsche Bank] L’honneur d’un lanceur d’alerte

« Au lieu de prendre les 16 millions de dollars de récompense qui lui étaient promis, un lanceur d’alerte, ancien responsable de la Deutsche Bank, préfère y renoncer et dénoncer la collusion entre le système financier et les autorités de contrôle. Afin que toute son action ne soit pas vidée de son sens. Respect.

Eric Ben Artzi Deutsche Bank

Ils n’en sont pas revenus. Les responsables de la Securities and Exchange commission (Sec), le gendarme boursier américain, ne s’attendaient pas à un tel refus. Alors qu’ils se proposaient de verser 16,5 millions de dollars de récompense au lanceur d’alerte qui les avait aidés à démonter un système de fraude au sein de la Deutsche Bank, celui-ci leur a opposé un « non merci » digne de Cyrano qui les a laissés sans voix.

Les autorités boursières semblent brusquement découvrir un autre univers : il y aurait donc des lanceurs d’alerte, qui interviennent au péril de leur carrière, de leur vie familiale, non pas par vengeance, par appât du gain mais au nom de la morale. On comprend leur embarras. Plus consternant encore pour eux : ce lanceur d’alerte poursuit sur sa lancée et dénonce maintenant le système d’allers-retours entre la Deutsche Bank et la Sec, illustrant à nouveau la capture des autorités de régulation par le système financier, ce qui explique qu’aucun réel responsable bancaire pendant la crise n’ait été condamné. 

Dans une longue tribune publiée dans le Financial Times, Eric Ben-Artzi, ancien responsable des risques à la Deutsche Bank, explique les motifs de son geste. Son action était de lutter contre la fraude. C’est la raison pour laquelle il a dénoncé les faux comptes portant sur un portefeuille de produits dérivés exotiques de plus de 120 milliards de dollars de la banque pendant la crise, puis a accepté de travailler avec les équipes de la Sec. La Deutsche Bank a été condamnée à payer une amende de 55 millions de dollars. Mais finalement, la Sec n’a pas sanctionné les véritables responsables de la fraude, les dirigeants de la banque.« Deutsche Bank, écrit-il, n’a pas commis la fraude. Deutsche Bank en a été la victime. Pour être précis, les actionnaires de la banque et les salariés de base qui maintenant perdent leur emploi en masse sont les premières victimes. Pendant ce temps, les dirigeants du groupe sont partis avec des bonus qui se chiffrent en millions de dollars, calculés à partir des résultats faux de la banque. »

Pourquoi une telle mansuétude ? s’interroge l’ancien responsables des risques. Des dirigeants d’autres établissements, bien plus petits, qui avaient commis des fautes bien moins graves, ont eux été sanctionnés, relève-t-il. Les dirigeants de la Deutsche Bank appartiennent-ils donc à cette classe des intouchables, des « too big to jail » ?

Un statut de paria, des années de pression et de combat, une carrière gâchée, une vie familiale en pièces… tout cela pour ça. Son amertume rejoint celle de nombre de lanceurs d’alerte qui connaissent un sort déplorable – comme l’a raconté par exemple Stéphanie Gibaud –, sans doute à dessein : le système veillant à entretenir la maltraitance des lanceurs d’alerte,  afin de dissuader tous ceux qui pourraient être tentés de rapporter ses méfaits ».

 

Les lanceurs d’alerte aux risques d’eux-mêmes….. Il faut mieux protéger les lanceurs d’alerte….. pour retrouver une transparence absolue.

 

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/08/22/deutsche-bank-honneur-lanceur-alerte-eric-ben-artzi/

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 180 mars = 27/08/2016 – Si le salaire des mi-grant est de 0,80€ l’heur, de combien sera celui de la peur qui s’installe chez les autochtones?

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «salaire de mi-grant» ou «salaire de la peur»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

La peur aura bientôt, aussi, son salaire qui sera moindre que celui du mi-grant…. car cela concernera toute la masse critique des médias…..

….. et avec un peu de recul….

 Chaque travail mérite son salaire. Il y a celui de base des honnêtes travailleurs, celui d’argent de poche, net d’impôts, du mi-grant (en attendant qu’il soit grant à part entière) et à combien celui de la peur?

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

En Allemagne des jobs à 80 centimes de l’heure pour les immigrés. Gattaz va adorer !

Les occuper avec des jobs payés par une aumône. Ainsi, plaide l’Allemagne, ils apprendront la langue et pendant qu’ils bosseront pour des prunes, ils ne feront pas chier le monde. Pardon pour cette grossièreté, mais c’est à peu près ça.

Il y a déjà des jobs à 1,05€  pour les chômeurs de longue durée. Pour les immigrés, ce tarif qu’on a dû estimer trop élevé, est abaissé à 80 centimes de l’heure.  Il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes.

Ce sont les employeurs qui sont contents !

Je ne prétends pas que l’idée d’intégration par le travail est une mauvaise idée en soi, mais vraiment, payer une heure de travail autour de ou moins d’un euro, que ce soit à un chômeur ou un immigré est un vrai et profond scandale qui en dit long sur notre valeur dans la société lorsque nous sommes éjectés dans ses marges :

Vous savez combien on loue un âne  ?   Pour une heure : 20 euros,  pour un cheval 22 € et dans certains centre équestre vous payez en plus le temps que vous passez à le brosser !!

J’ignore combien on loue une tondeuse à l’heure, mais je serais surprise que ce soit égal ou en dessous des 1 euro.

Conclusion : Le travail produit par certains humains a moins de valeur que celui d’un cheval, d’un âne ou d’une tondeuse…

Et comme nous sommes dans une société qui inverse les valeurs, l’on nous serine que le travail aide à retrouver sa dignité… Mais bien sûr… Une dignité d’exploité jusqu’à la moelle.

Le Medef doit en avoir la bave aux lèvres !

Galadriel

L’Allemagne crée des minijobs à 80 centimes de l’heure pour les réfugiés

Le gouvernement allemand souhaite offrir 100 000 emplois dans des structures d’accueil pour faciliter l’intégration des migrants qui ne possèdent pas de titre de séjour.

C’est une proposition qui choque. L’Allemagne veut créer 100 000 emplois pour les migrants sur son sol d’ici trois ans, payés 80 centimes d’euro l’heure. L’objectif est de faciliter leur intégration et leur permettre d’apprendre l’allemand à travers le monde de l’entreprise, relate France Bleu ce mardi. De tels mini-emplois existent déjà pour les chômeurs longue durée dans le pays, mais ils sont rémunérés 1,05 euro de l’heure, ce qui est déjà minime. Les recrutements ont déjà débuté.

« Ni un salaire, ni un vrai travail »

Les réfugiés seront logés gratuitement dans des centres d’accueil, qui les feront travailler dans la structure: restauration, nettoyage… « Ce n’est ni un salaire, ni un vrai travail, comme remplacer des vendeurs ou autre, mais des tâches qu’ils n’effectueraient sans doute pas en temps normal. Plutôt un travail d’utilité publique », explique la directrice générale de l’association des villes allemandes Gudrun Heute-Bluhm, interrogée par France Bleu.

« Ces activités ont été conçues pour des chômeurs de longue durée qui ont besoin d’une structure d’accueil où on les prend en charge au quotidien. Cela concerne des personnes qui n’ont pas travaillé depuis longtemps, ce qui n’est pas le cas des réfugiés, qui, eux, insistent pour trouver un emploi », conteste une députée des Verts, Brigitte Pothmer, auprès de France Bleu.

Les mini-jobs allemands, pénalisants pour l’emploi?

Les réfugiés qui n’ont pas de permis de séjour définitif ne peuvent pas trouver de véritable emploi. Mais ils perçoivent une aide financière, comme en France.

En 2011, 20% des salariés allemands étaient payés à un niveau inférieur au Smic horaire français et 40% avaient un salaire mensuel net inférieur à 1000 euros. En 2012, l’Agence allemande pour l’emploi (BA) a chiffré à 7,4 millions le nombre de « mini-jobs », des contrats à temps partiel rémunérés 450 euros par mois maximum, dont plus d’un tiers concernaient des salariés ayant plusieurs emplois. Selon le BA, ils pénaliseraient parfois la création de vrais emplois.

Combien coûterait la mesure en France pour éradiquer le chômage…. au grand dam du MEDEF? (en considérant que les chômeurs professionnels sont eux aussi des immigrés du plein emploi et qu’ils méritent aussi un petit coup de pouce à ne rien faire….

On est, tenez vous bien, à 7,680 milliards de la réélection avec un contrat rempli, 100% des chômeurs ayant retrouvé un  job… Si ce n’est pas de l’éradication alors cela devient de l’hébreu…. Soyez beaux joueurs et reconnaissez que dans ce cas François peut dignement rempiler. Sarko ou un de ses lieutenants ne pourrait faire mieux, à moins de nos mentir!

0,80 € de l’heure, logé, quand mêmes c’est donc 0,80€ d’argent de poche pour les menues babioles (kalach, TNT, plastic et munitions. On comprend mieux ainsi la révolte des esclaves sur-exploités. Comment voulez vous qu’ils nous aiment avec de telle négritudes….)

Louez le seigneur, je suis sur que c’est beaucoup plus cher et, encore une fois, réservé à une élite, preuve que religion et pauvreté ne font pas bon ménage (d’ailleurs qui voit-on principalement à la messe?)

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/en-allemagne-des-jobs-a-80-centimes-de-lheure-pour-les-immigres-gattaz-va-adorer-9585955.shtml

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Primaire : Hollande battu par Montebourg, le sondage secret qui gêne le PS

Primaire : Hollande battu par Montebourg, le sondage secret qui gêne le PS
Arnaud Montebourg (ici à Frangy en août 2014) apparaît comme le principal challenger de François Hollande (JEFF PACHOUD / AFP)

Arnaud Montebourg l’emporterait au second tour, avec 53% contre François Hollande, selon un sondage confidentiel. Le PS conteste ces chiffres, Ipsos s’explique.

C’est un sondage que le Parti socialiste ne voulait pas rendre public. Son premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis a demandé à Ipsos de regarder qui l’emporterait à la primaire socialiste. L’institut a étudié plusieurs configurations de candidatures, notamment François Hollande contre d’autres candidats potentiels. Puis Manuel Valls et Emmanuel Macron contre les mêmes, à la place de François Hollande.

L’enquête a été réalisée début juillet. Les résultats sont longtemps restés confidentiels et ont été divulgués cette semaine par « le Point » : François Hollande sort en tête au premier tour, de même que Manuel Valls et Emmanuel Macron. Mais au second tour, c’est Arnaud Montebourg qui l’emporterait devant tous les membres de l’exécutif, avec 53% contre François Hollande, 54% contre Manuel Valls, et 51% contre Emmanuel Macron, comme le montre le rapport détaillé d’Ipsos. Est-ce la raison pour laquelle le Parti socialiste n’a pas publié les résultats de ce sondage ?

Cambadélis n’y croit pas

Interrogé sur Europe 1 ce vendredi matin, le premier secrétaire du PS a écarté cette piste :

« Le résultat, il n’est pas celui qu’on a annoncé dans les médias, mais la victoire de François Hollande. »

Le Parti socialiste précise à « l’Obs » que les résultats s’inverseraient si l’on mesurait, non pas les intentions de vote des personnes comptant participer à la primaire, mais celles des électeurs de gauche et de François Bayrou au premier tour de la présidentielle de 2012 (Hollande 55%, Montebourg 45%, d’après le PS).

« Personne n’est certain de l’emporter »

Que faut-il en conclure ?

« Le résultat de cette étude montre que le scrutin est très ouvert. Personne n’est certain de l’emporter », résume Federico Vacas.

Pourquoi le sondage est-il resté secret ?

Quant à savoir pourquoi le Parti socialiste a choisi de ne pas rendre l’étude publique, Federico Vacas souligne que « garder un sondage confidentiel est extrêmement fréquent, c’est au commanditaire du sondage de décider de le publier ou non ».

Sur Europe 1, Jean-Christophe Cambadélis justifie son choix :

« Je n’allais pas publier un sondage en annonçant la victoire de François Hollande le 14 juillet vu les événements qui se sont passés [l’attentat de Nice, NDLR]. Pour ne pas déclencher une polémique : ‘le Parti socialiste fait ses propres sondages alors que les Français sont attaqués.' »

 

A la place de François, j’irai…. Il faut savoir finir en beauté, en apothéose….. Une fin digne du Ayrault (en voilà un qui l’a desservi, comme patron du gouvernement et comme patron fin diplomate….. Mais s’il n’y avait que lui). C’est promis en 2017; il s’entourera mieux. Allez accordez-lui sa chance pour aller au bout de son d’Estaing (qu’il va retrouver au conseil d’état, faisant le maure au bridge…. mais que peut-il faire d’autre pour le vivre ensemble avec les vieux. Il lui faut aller jusqu’au bout de la si gue).

Un jeunot chasse les vieilleries….. c’est de plus au second degré!

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20160826.OBS6910/primaire-hollande-battu-par-montebourg-le-sondage-qui-embarrasse-le-ps.html

 

****

 

Le Conseil d’Etat suspend l’arrêt anti-burkini du maire de Villeneuve-Loubet

Le Conseil d'Etat suspend l'arrêt anti-burkini du maire de Villeneuve-Loubet

Saisi par la Ligue des Droits de l’Homme entre autres, le Conseil d’Etat a décidé de suspendre l’arrêté pris par le maire de Villeneuve-Loubet (PACA) interdisant le port du burkini sur la plage. Une décision qui pourrait faire jurisprudence.

Une atteinte grave et illégale aux libertés fondamentales 

« Le Conseil d’Etat a considéré qu’il y avait une interdiction de porter des signes religieux et que cette interdiction n’était pas justifiée, a estimé Me Spinosi, avocat de la Ligue des Droits de l’Homme. Nous sommes dans un Conseil d’Etat qui défend les libertés fondamentales, limite le pouvoir des maires lorsqu’il porte atteinte à ces libertés lorsque cette atteinte est injustifiée. »

Dans son ordonnance, le Conseil d’Etat a estimé que l’arrêté de Villeneuve-Loubet, pris le 5 août, « a porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. ». « Le juge des référés du Conseil d’État relève qu’aucun élément produit devant lui ne permet de retenir que des risques de trouble à l’ordre public aient résulté, sur les plages de la commune de Villeneuve-Loubet, de la tenue adoptée en vue de la baignade par certaines personnes », poursuit la plus haute juridiction administrative.

 

Ce n’est pas le port qui est source de risque de trouble à l’ordre public. C’est la provoc qui l’est! C’est simplement la réaction des Français (qui se reconnaissent cette qualité et qui ne sont ni Charlie, ni charlot, ni bi) devant cette imposition-marche forcée vers l’islam, règle de vie, à venir, sous peu, de la société française….?

On sait interdire les manifs qui peuvent dégénérer. Et on ne pourrait interdire un outrage à la France, dans le non-respect de ses us et coutumes. Avant que nos amis maures nous envahissent de leurs « quémandements (*) …. « , il n’était pas question d’imposer un quelconque burkini-facho!

Eux arrivent et non comptant de bénéficier de toutes les aides, ils veulent provoquer, touche par touche, jusqu’à ce que les gaulois se plient à leurs diktats (on râle contre ceux des politicards et on accepte de se tourner vers la MEK  – du travail, qui en serait, et religieuse). Un  jour il vont imposer que nos dimanche deviennent des vendredi et nous dirons amen, deux avé-vizir et 3 pater-allah… Et nous obtempérerons.

Le trouble a l’ordre public ne fait que commencer….Va t-on devoir imprégner, sans le faire exprès, leurs burkinis d’un produit olfactif désagréable dont pour se libérer il faudra le retirer…..  Quoiqu’il en soit les musulmanes risquent de sérieux « ennuis » à persévérer dans l’imposition du port de leur mono-burkini (de la tête aux pieds des dunes), avec des sales Français qui vont les importuner tant qu’elles ne se dévêtiront intégralement. Preuve que le Conseil d’état condamne, subtilement, ce port sans salut et condamne les porteuses a vouloir refaire le coup du port de valises vers leur bled….. Dommage parmi elles il en est qui sont jolies§ Elles feront la joie dans leur harem (qui comme chacun sait n’est pas haram, sinon on le dirait)

Il est vrai aussi que les policiers n’avaient pas à porter atteinte à la vie du conducteur qui a perdu le contrôle de son véhicule sur une certaine promenade faisant la preuve par Nice que l’empêcher était une atteinte à sa liberté. Il est vrai que sa liberté commençait là où finissait celle des 86,5 laissés pour compte sur le bi-thume. Ce fut d’ailleurs le vrai feu d’artifices de procédure.

 

http://www.planet.fr/societe-le-conseil-detat-suspend-larret-anti-burkini-du-maire-de-villeneuve-loubet.1160287.29336.html

 

 

****

  

Sarkozy nous chante “Pour moi la vie va (re)commencer”  –  Mais mesure-t-il la haine dont il est l’objet?

Dans la Provence du jeudi 25 août, pages 2-3, un long article présente la rentrée politique de Nicolas Sarkozy dans l’après-midi et la chaleur étouffante de Châteaurenard — ce qui a permis à son féal Estrosi de parader à ses côtés plusieurs heures durant. Et faisant la jonction entre les deux pages, une belle image de Sarko galopant sur un pur camarguais :

(Photos : J.-P.B. / SIPA_ap20578580_000004 / DR / AP20230328_000007 / SIPA_ap21536884_000011 / SIPA_ap21290168_000010 / SIPA_ap21311017_000001 / SIPA_ap20847100_000001 / SIPA_ap21076784_000005 / Image extraite d’un album de Jean Tabary / J.-P.B.)

Allez, je vous la repasse en gros plan :

La photo remonte à la campagne de 2007 : on sort les mêmes (images) et on recommence — enfin, j’imagine que c’est ce que le candidat à la candidature imagine.

Je ne sais pas si l’ancien président de la République a des « conseillers-image », comme on dit. Au fond, j’en doute. Il a son propre réservoir d’images de références. Celle-ci, par exemple, qui correspond à son âge — et à celui de nombre de ses électeurs, ce n’est pas lui faire offense que de dire qu’un discours axé sur les retraites vise une certaine catégorie de population, celle qui avait entre 15 et 20 ans dans les années 1960 — et à ses goûts musicaux. Remember ?

C’était pour un film intitulé D’où viens-tu Johnny (1963). Un chef d’œuvre. L’Halliday national y chantait  « Pour moi la vie va commencer »

Ça, c’est en amont lointain. Mais il y a aussi les références plus récentes. D’autres présidents ont chevauché hardiment. Par exemple :

C’était en 1985, au Rancho del Cielo, et le cheval (blanc, lui aussi) s’appelait El Alamein — un beau nom de victoire.

Mais surtout, il y a le grand chevaucheur — et torse nu, m’sieurs-dames :

Poutine a mis la barre très haut. Non seulement il sait faire du cheval (ce qui n’était pas le cas de Johnny en 1963, et pour Sarko, il a l’air moyennement à l’aise), mais il excelle au judo…… en natation — et du papillon, pas de la brasse…


… et en plongée :

Ce qui a quelque peu excité la verve des plaisantins, sauf qu’au fond, il exacerbe l’image testostéronée du tsar de toutes les Russies — un surhomme ! Comme dit Eddy Mitchell, « on veut des légendes » !

Sarkozy se rêve-t-il tsar ? Déjà, il se rêve à nouveau président — preuve qu’il n’a jamais mesuré la haine dont il est l’objet dans l’opinion — tout comme Hollande ne mesure pas le mépris qu’il suscite. On ne se relève pas du mépris — quant à la haine…

Dans les Mille et une nuits, à plusieurs reprises, le calife Haroun al Rachid se déguise « en marchand » et part à l’aventure dans Bagdad, à la nuit tombée, souvent escorté de son poète favori — un homosexuel notoire, au passage (mais ça, c’était l’islam avant). Et notre souverain demande innocemment aux clients des boîtes de nuit où il s’arrête ce qu’ils pensent du calife — et il en apprend des vertes et des pas mûres (rassurons-nous : les dysfonctionnements qu’on lui impute sont en général dus aux malversations du grand vizir, qu’il suffira d’empaler pour que l’ordre et l’harmonie règnent à nouveau).

Le problème, c’est que nos potentats modernes ne sortent plus dans le monde — ou strictement le leur. Ce n’est plus Haroun al Rachid, mais Haroun el Poussah :


Les uns et les autres devraient de temps en temps se déguiser et descendre au bistro du coin — un coin populaire pour changer. Pas au Fouquet’s. Qu’on leur dise la vérité — s’ils sont capables de l’entendre. Tout comme ils devraient visiter Marseille à huit heures du matin, et remonter la rue Longue-des-Capucins, à partir du marché du même nom.

Et laisser la place à des gens un peu neufs. Sous peine de finir comme un vulgaire vizir du IXème siècle à Bagdad — métaphoriquement, bien sûr.

Jean-Paul Brighelli, qui bien sûr ne se résume pas à :

C’était il y a longtemps — avant que mon ex-femme ne vende dans mon dos la bête pour une poignée de pesetas…

 

 

 

Et pourtant, je le voyais déjà sur son île « cap nègre », chez madame… Au lieu de cela les portes du ^pénitencier risquent de s’ouvrir devant lui s’il n’atteint pas la limité des eaux légales de son immunité particulière de président. Car c’est son seul souci? Vous croyez que c’est pour vous qu’il (re)postule. Naïfs que vous êtes et les politicards qui vont le suivre le font pour le bien-être des Français (ne le sont-ils pas, eux mêmes?).

Ils sont servis, l’incompétence de leur ami-ennemi, actuellement au palais, ravit le leur. C’est leur meilleur sergent recruteur. On parle même, déjà, de désaffection de leurs rangs, de certains ambitieux ou à tout le moins, plus ambitieux que d’autres, comme en 2005…..

Ses talonnettes sont plus grandes, pour être à la hauteur de madame sans gaine….. d’enfermement!

 

http://www.causeur.fr/sarkozy-primaire-lr-presidentielle-2017-poutine-39821.html

 

****

 

Et maintenant, la police montée canadienne en hijab…

 
 

Des gouvernements occidentaux célèbrent l’entrée des marqueurs de la loi islamique au sein des institutions censées défendre leurs peuples !

Afin d’encourager les femmes musulmanes « à envisager une carrière avec la Gendarmerie royale », le 23 août, le Canada a entériné l’autorisation du port du voile islamique. Une mesure qui, en fait, s’applique déjà depuis janvier 2016.

Et puis, le Canada n’allait quand même pas faire moins bien que la Suède, la Norvège ou la Grande-Bretagne ! Pas moins, non plus, que l’Écosse qui vient, elle aussi, d’« homologuer » le voile dans la police pour ses recrues musulmanes afin que « ses effectifs soient représentatifs des communautés au service desquelles nous travaillons », se félicite le chef de Scotland Yard. D’où l’on comprend qu’il y a de plus en plus de voilées dans la population…

Et chez nous, que s’y passe-t-il ? Depuis 2015, nos policiers nationaux, eux, l’ont obtenu, le droit de porter la barbe ! Rapport à « une forte demande de terrain », justifiait Force ouvrière. Oh, elle doit être « propre et bien taillée, on ne veut pas de barbe de légionnaires », précisait Yves Lefebvre, du syndicat de police, parce que les légionnaires portent une barbe sale et mal taillée, c’est bien connu… Ici aussi, il s’agissait de suivre « l’évolution » et de créer « une police proche de la population ». D’où l’on comprend qu’il y a dans celle-ci de plus en plus de barbus…

Enfin, dans notre armée, quoi de neuf ? Déjà en 1990, un rapport du chef du Centre d’études sur la sélection du personnel de l’armée de terre (CESPAT) notait la « surdélinquance des JFOM » (jeunes Français d’origine musulmane), leur « attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation », commettant – entre autres – « 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 8 fois plus d’insoumission » (cité par Le Monde diplomatique). En 2005, l’Institut français des relations internationales y comptabilisait déjà 10 à 20 % de musulmans. En 2009, l’état-major recensait des cas, à la marge, d’engagés volontaires dans l’armée de terre demandant à ne pas partir en opérations extérieures « pour des raisons confessionnelles ». Récemment, sur RMC, un réserviste de 43 ans dénonçait le « tout-halal » dans toute l’armée et les mises à la porte des chambres des soldats non musulmans par de pieux musulmans pour cause de prière… Mais bon, le hijab ne semble pas encore d’actualité !

En pleine guerre de terrorisme islamiste, des gouvernements occidentaux célèbrent l’entrée en fanfare des marqueurs de la loi islamique au sein des institutions censées défendre leurs peuples, et on devrait applaudir ? Un geste « au-delà de la tolérance », d’après le fan de burkini Justin Trudeau, Premier ministre du Canada. Au-delà de la tolérance, je ne vois que la soumission…

 

Ils ont gagné…. le droit à l’imposition de leurs signes extérieurs d’appartenance. Qui disait que la force des armées était dans son obéissance aux règles et lois existantes avant leur venue dans leur rang.

Aux dernières nouvelles ce port ne concerne pas les chevaux (avez vous une police montée sans canassons) excepté si ce sont des pur-sang arabes. Dans ce cas la burqa est plus qu’intégrale et enveloppe la cavalière et le canasson (chacun ayant son grillage de vue – on n’est plus loin des carapaçonnages de chevaux et de cavaliers de la guerre de cent ans….)

Il paraît qu’elle portent sous leur niqab-burqa leur burkuni-facho pour pouvoir traverser à la nage les frontières. Tout chez elles est de culture allahique. Cela doit-être marrant en pleine charge de la cavalerie légère (mais plus tant, maintenant), de devoir s’arrêter pour la prière à la MEC de la kaaba (et non casbah. Il ne faut pas tout confondre, sales mécréants).

 

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/et-maintenant-la-police-montee-canadienne-en-hidjab,279394

 

*****

 

18 inventions qui ont changé le monde, et ce sont des femmes qui les ont créées

18 inventions qui ont changé le monde, et ce sont des femmes qui les ont créées

 

Un peu de culture ne fait jamais de mal, et cette fois-ci, nous allons parler d’inventions, et pas des moindres, car chacune d’entre elle fait maintenant partie de l’histoire. Le plus étonnant, ce qui risque d’en étonner plus d’un, c’est que ce sont des femmes qui en sont à l’origine!

 

 

  • Le chauffage de voiture Margaret A. Wilcox en 1893 .
  • Le Monopoly Elizabeth Magie en 1904
  • La sortie de secours Anna Connelly 
  • Le radeau de sauvetage Maria Beasely
  • Le chauffage solaire résidentiel: Dr. Maria Telkes.
  • La seringue médicale Letitia Geer
  • Le réfrigérateur électrique moderne  Florence Parpart 
  • La machine à crème glacée Nancy Johnson
  • L’algorithme informatique  Ada Lovelace
  • La plupart des technologies de télécommunication  Shirley Jackson
  • Le lave-vaisselle Josephine Cochrane
  • Les transmissions sans fil Hedy Lamarr
  • La vidéo-surveillance Marie Van Brittan Brown
  • Les sacs en papier à fond carré  Margaret Chevalier
  • Le chauffage central Alice Parker16: Le kevlar  Stephanie Kwolek
  • L’ordinateur et le « bug »  Dr Grace Murray Hopper,
  • La bière Ninkasi, déesse sumérienne de la brasserie et de la bière!

 

Bravo et chapeau mesdames! Même si c’était au siècle passé.

Qu’allez vous nous inventer, maintenant?

 

http://reseauinternational.net/18-inventions-qui-ont-change-le-monde-et-ce-sont-des-femmes-qui-les-ont-creees/

 

*****

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 179 Mars = 26 Aout 2016 – Non La Terreur n’épargnât pas son maître. C’est d’ailleurs à cela que l’on reconnaît la vraie. C’est cela le Golem!

Publié le

Le choix du jour : «Robespierre» ou «Pierre des robes»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Robespierre ne fut pas ce que l’on nous a appris à croire. La preuve, il fut victime de la Terreur. En général ce sont les autres qui craignent notre terreur de vivre….!

….. et avec un peu de recul….

Tous les natifs d’Arras ne sont pas suprêmes. Il y en a des et il y en a des pas! Un avocat finit parfois au tranchet….fut-il patron de la révolution. Quelle terreur. A vous dégoutter de naître à Arras, d’être avocat et surtout de jouer au révolutionnaire. Mieux vaut être bidasse et ami de quelqu’un de calme……

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Robespierre, homme ordinaire?

Psychopathe ou vertueux ? Martyr de la République ou bien monstre assoiffé de pouvoir ? Pour l’historien Jean-Clément Martin qui vient de lui consacrer une biographie, Robespierre fut avant tout un homme d’Etat mû par une vision claire de l’acte politique.

« Le matin du 10 thermidor an II », Etienne Mélingue, 1877 (Selva/Leemage)

Il y a un écart qu’on ne comprend pas entre un personnage qui n’est guère différent de tous les révolutionnaires qui comptent et le rôle absolument considérable qu’il joue dans l’histoire et dans la mémoire. Face à cette énigme, l’interprétation traditionnelle consiste à voir en lui un être exceptionnel, monstrueux. Or je prétends, moi, qu’il n’est pas si exceptionnel que cela et qu’il est devenu un monstre un mois après son exécution…

Robespierre n’est donc pas à l’origine du déchaînement de violence de la Terreur ?
La violence qui se déchaîne dès 1788 ne le préoccupe pas avant la fin juillet 1789.

« Ce sang était-il donc si pur ? » pour justifier des violences, avant d’ajouter qu’il fallait légiférer pour empêcher le peuple d’être terrible.

Robespierre n’a jamais adopté l’attitude de Danton participant aux manifestations, voire interdisant à l’occasion l’intervention de la police dans son district des Cordeliers ! On sait qu’il n’est pas davantage actif pendant la journée de 10 août 1792, alors qu’il habite à 300 mètres des Tuileries prises d’assaut, ni au moment des massacres de septembre 1792, alors que d’autres députés se déplacent.

En somme, il n’a pas été porté par la violence, il s’en est accommodé.(comme aujourd’hui, la représentation nationale s’accommode aux dérives dues à un mec ordinaire, tout ce qu’il y a d’ordinaire, si ordinaire qu’il fait joujou avec des lois extraordinaires  avec le consensus de la représentation nationale.  Diable c’est que sans soutien partisan adieu siège, avantages et pré-bandes en 2017 et que pour la droite, c’est pain béni, car c’est la gauche qui met en place ces mesures si populaires, excepté pour les djihadistes. On aurait intérêt à le devenir puisque eux sont exonérés de la peur de subir ces lois scélérates. On ne leur laisse pas le temps on les passe au fil de la fusillade pour l’exemple)

L’incorruptible a péché là où il avait quitté les sentiers de l’ordinaire. En somme il ne fut pas si suprême que cela…. Quelle terreur de penser que c’est lui qui a guillotiné Danton, son ami. La preuve il fut Arras-kiri (et les i sonnent, juste ou faux) foi d’avocat (si un avocat put en avoir une).

Aujourd’hui, nous avons notre nouveau Robespierre, ordinaire….! Sa guillotine c’est le couperet de l’état d’urgence, où on fourre tout et son contraire (excepté la cible véritable qui passe à travers les mailles du filet. Il n’y a pas d’ordre écrit de « liquider » les « terroristes »  sans autre forme de procès. Il n’y a même pas d’ordre oral, tout au plus des suggestions à plus grande efficacité économique. De tels ordres seraient contraires aux règles de l’hospitalité pénitentiaire….. Pour lui, le couperet serait, paraît-il pour bientôt!

 

http://www.causeur.fr/robespierre-jean-clement-martin-terreur-39799.html#

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Arrêtés « anti-burkinis » : « On assiste à une tentative d’uniformisation de la société »

Arrêtés "anti-burkinis" : "On assiste à une tentative d'uniformisation de la société"

Une femme manifeste , le 17 janvier 2004 à Paris, lors d’un rassemblement de plusieurs centaines de personnes pour protester contre le projet de loi interdisant le voile à l’école (JEAN-PIERRE MULLER/AFP)

Nicolas Cadène, rapporteur de l’Observatoire de la laïcité, rappelle que la loi de 1905 n’interdit le port d’aucune tenue dans l’espace public. Il met en garde contre une dérive vers une conception extensive de la laïcité.

Plus de 30 communes littorales françaises ont pris des arrêtés dits « anti-burkini », qui interdisent sur leurs plages publiques le port d’une tenue qui ne serait pas « correcte, respectueuse des bonnes moeurs et du principe de laïcité, et respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades ». A Cannes et à Nice, ces arrêtés ont débouché sur la verbalisation de femmes voilées présentes sur les plages, qui ne portaient pas de « burkini ». Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, rappelle que la laïcité n’est pas la « neutralité de tous » mais « l’égalité de tous devant la loi ». Interview.

Les restrictions vestimentaires peuvent-elles se fonder sur le principe de laïcité ?

– La laïcité, pour faire très simple, c’est la liberté de croire ou de ne pas croire et la possibilité de l’exprimer dans les limites du respect de l’ordre public. C’est également la séparation des cultes et de l’Etat, et l’égalité de tous devant la loi, quelles que soient ses convictions, que l’on soit croyant ou non.

A Nice par exemple l’accès aux plages est interdit « à toute personnes n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et de la laïcité ». Qu’est-ce qu’une tenue « respectueuse de la laïcité » ?

Est-on en train d’assister à une dérive vers une conception extensive de la laïcité ?

 

 

Il y a l’état, la loi et le citoyen.

Si les deux premiers peuvent au nom du vivre ensemble peuvent tenter d’imposer le respect du burkini-facho…. les derniers sont en droit de ne pas vouloir accepter des impositions d’autres cultures, surtout quand on sait la volonté d’imposer, insidieusement, leur culture à ceux qui ont la gentillesse de les accueillir chez eux. A quand les plages interdites aux hommes (surtout non musulmans) certains jours de la semaine. Est-ce cela le principe de laïcité?

Il y a certes la laïcité mais il y a, au dessus, les règles simples de respect du principe de l’hospitalité. Si je me cure,allégrement et avec délectation, le nez, chez moi, je me garde de le faire chez d’autres (à moins que l’on m’ invite, à le faire)…. Mais que ceux qui seraient tentés de m’inviter, se rassurent, cela n’est qu’un principe d’illustration, car je connais l’usage du mouchoir (on a ou on n’a pas la culture des bonnes manières).

Le jour où les plages seront obligatoirement naturistes (le paradis sur terre, quoi) il n’y aura plus de problèmes de burkini et/ou de voiles, puisque la « norme » sera le non-voile….. Qu’attend t-on, ne serait-ce que pour éviter la tentation de vouloir être accueilli, dans un au delà non prouvé, alors que l’on aurait les 72 dans les paradis terrestres aquatiques. Seule contrainte, veiller qu’il y ai en permanence 72 meufs sur les plages (tous ages confondus, dans la bienséance, bien entendu…. )

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160825.OBS6865/arretes-anti-burkini-on-assiste-a-une-tentative-d-uniformisation-de-la-societe.html

 

****

 

Les conséquences inattendues d’une journée scolaire qui ne commencerait que l’après-midi

Le fait de démarrer plus tardivement la journée scolaire permettrait d’améliorer les performances des garçons et de pallier leur retard vis-à-vis des filles, selon une nouvelle étude menée par des économistes de l’Université de Californie à Davis. Filles et garçons ne seraient pas tous chrono-biologiquement égaux.

 
Les conséquences inattendues d’une journée scolaire qui ne commencerait que l’après-midi

Selon une nouvelle étude menée par des économistes de l’Université de Californie (voir ici), travailler seulement l’après-midi aiderait les garçons à obtenir de meilleurs résultats scolaires. Pouvez-vous expliquer plus précisément les tenants et les aboutissants de cette étude ?

Tout d’abord, les garçons sont différents des filles du point de vue de leur biologie, de leur développement, et de leur psychologie et il y a lieu d’en tenir compte (voir ci-après).

Par ailleurs, il semblerait que les garçons se couchent souvent plus tard que les filles et seraient moins pro actifs le matin. La plainte la plus fréquente parmi les jeunes, principalement les garçons, concerne l’impossibilité de se réveiller le matin à une heure décente et donc le fait qu’ils mettent davantage de temps à se concentrer…Le plus fréquent de tous les troubles liées à la durée du sommeil est une déviation permanente de la phase de sommeil par rapport au jour géophysique. Les jeunes garçons souffrent en effet davantage de ce symptôme de retard de phase ou trouble du rythme circadien.

Ce trouble est caractérisé par un dérèglement de l’horloge biologique interne, appelée horloge circadienne (du latin Circa Diem). Un rythme circadien se définit sur une période de 24 heures. Il décrit l’alternance du rythme biologique entre le cycle jour-nuit, en l’occurrence le cycle lumière-obscurité et le mode de vie (heure de lever, horaires de travail, prises alimentaires, activité sportive et heure du coucher). Il détermine notamment la température du corps, la sécrétion et la libération d’hormones, comme le cortisol. La lumière du jour est le plus puissant synchronisateur de l’horloge circadienne. La sensibilité de l’horloge biologique à la lumière dépend de l’intensité, de la durée, de l’heure, du mode d’exposition et de la longueur d’onde lumineuse. Le moment de la journée auquel…

 

Non la femme n’est pas l’égale de l’homme. Elle peut tenter de s’en convaincre et de vouloir convaincre les hommes…. Passe encore qu’elle veuillent porter des voiles (cela rehausse, souvent, leur beauté naturelle… Qu’est-ce que je suis galant, en cette fin de période estivale, pour mes sœurs, surtout les belles….), mais nous imposer d’autres vêtement qui voilent leur forme et condition de bien-être, c’est se mettre soit même en esclavage d’un bout de tissu. (Au cap d’Agde, on apprend que ce fameux burkini est maintenant interdit sur toutes les plages….et n’aura plus droit de dunes).

Encore une fois il y a la volonté et la réalité d’horloge biologique…. Elles seront légales de l’homme quand ces derniers enfanteront….. Car reconnaissez le mesdames, sans homme et ses petites graines, vous ne seriez pas femme jusqu’à la maternité? Oubliez-vous ce que vous lui devez pour vouloir tenter de rêver de l’égaler

 

http://www.planet.fr/revue-du-web-les-consequences-inattendues-dune-journee-scolaire-qui-ne-commencerait-que-lapres-midi.1154740.1912.html

 

****

  

 

 

****

 

Libye : Un document accablant pour Nicolas Sarkozy

Libye : Un document accablant pour Nicolas Sarkozy

Publié ici même le 16 juillet 2016, l’article de Françoise Petitdemange Muammar Gaddhafi les avait prévenus (http://reseauinternational.net/muammar-gaddhafi-les-avait-prevenus/) a été lu par plus de 48500 personnes, ce qui est sans doute le signe d’une inquiétude profonde.

Ainsi que l’écrivaine le rappelait, Muammar Gaddhafi, répondant dans un entretien publié le 5 mars 2011 par Le Journal du Dimanche aux questions que lui posait Laurent Valdiguié, avait formulé cette mise en garde pressante en présence des menaces pesant alors sur son pays :

« Voilà ce qui va arriver. Vous aurez l’immigration, des milliers de gens qui iront envahir l’Europe depuis la Libye. Et il n’y aura plus personne pour les arrêter. »

Quelques jours plus tard, Sarkozy lançait les avions français dans le ciel libyen…

Nous commençons à connaître, dans notre propre sang, ce qui n’en est que la suite… sans bien comprendre pourquoi notre pays est devenu partie prenante de tant d’horreurs. D’où vient cet acharnement, qu’il concerne la Libye (Sarkozy) ou la Syrie (Hollande) ?

Appuyée sur l’engagement qu’elle avait pris, par-devers elle-même, de rédiger, si possible, un article-commentaire d’une pleine page chaque jour, Françoise Petitdemange s’informa peu à peu de la provenance du régime libyen tel qu’il avait été établi après la Révolution du 1er septembre 1969. C’est ainsi qu’elle réussit à atteindre des documents très précieux et fournis, soigneusement rassemblés par des universitaires de France et d’Afrique du Nord tout au long des années 60, 70… et jusqu’au début des années 2000, et d’autres aboutissant à l’époque contemporaine : le travail d’élaboration   réalisé   par   Muammar   Gaddhafi   et   ses   camarades   du   CCR   (Conseil   du Commandement de la Révolution) en synergie avec le peuple libyen durant quarante-deux années (1969-2011) lui apparut dans toute son ampleur.

C’était, justement, ce que la France avait décidé de détruire, et détruisait effectivement de jour en jour, et dans le silence quasi total des Françaises et des Français tenu(e)s soigneusement à l’écart de toute compréhension possible du crime en cours, par des dirigeants emportés dans les fureurs de l’impérialisme guerrier le plus brutal.

C’est ce travail d’approfondissement, effectué en un temps où les bombes s’abattaient sur la Libye et où Muammar Gaddhafi perdait la vie dans des conditions qui disent tout de la sauvagerie des commanditaires occidentaux, qui a débouché, en 2014, sur la publication du livre de Françoise Petitdemange La Libye révolutionnaire dans le monde (1969-2011), aux Éditions Paroles Vives.

Cette  succession  de  textes  permet  de  suivre  le  comportement  des  différents  responsables occidentaux ou africains. Elle fournit aussi l’ensemble des éléments politiques, économiques, idéologiques, diplomatiques, militaires, etc., soigneusement collationnés et étudiés en parallèle au conflit libyen, et à celui qui s’enchaînait alors à lui en Syrie. Elle a pris la forme d’un livre électronique : Françoise Petitdemange, La guerre coloniale et la contre-révolution en Libye (mars 2011-octobre 2013), Éditions Paroles Vives 2016. Cf. https://unefrancearefaire.com/2016/08/23/libye/

Ce qui va conditionner une partie de notre futur s’y retrouve… De même qu’y est posée la grave question des moyens qu’il nous reste à nous, citoyennes et citoyens, de faire face aux conséquences de crimes dont nous avons été partie prenante à travers ce système malsain que constitue la délégation permanente, faite au président de la république française, du droit d’entamer, à titre personnel, les guerres qui lui conviennent. (bonjour la souveraineté du Peuple!)

En effet, c’est bien au peuple lui-même que cette ardoise de sang est laissée…

 

Quand des présidents, ordinaires (le petit l’était, autant que le gros – on croirait nos Obélix et Astérix, héros gaulois, même mâtiné d’autre chose et d’ailleurs) font joujou avec des jeux d’anges heureux dans leur parc privé… Eux partis, le peuple devra assumer sa (ou leur) souveraineté. C’est ce que appelle le continuum…..

Il ne nous reste plus qu’à leur dire merci…. de nous permettre d’enfin pouvoir assumer notre souveraineté pleine et entière!

Et si on lançait l’idée « aux causeurs, les factures et fractures »

 

http://reseauinternational.net/libye-un-document-accablant-pour-nicolas-sarkozy/

 

****

 

25-28 août 2016 : un séminaire interdit aux Blancs à Reims !

 
 

Ce racisme structurel, le seul qui soit démontrable, repose d’une part sur la négation de la blanchitude.

C’est ce que nous apprennent deux articles du Figaro du 21 et du 23 août. Un camp d’été de « formation à l’antiracisme politique » (sic) va être organisé par des « collectifs » proches des Indigènes de la République, du 25 au 28 août à Reims. Sa particularité ? Il sera interdit aux Blancs ! Cette colonisation momentanée d’une parcelle de nos terres ancestrales, avec un entre-soi excluant les Blancs, est une ségrégation raciale assumée, un apartheid qui en dit long sur les fantasmes politiques des gens qui l’organisent.

Ce racisme structurel, le seul qui soit démontrable, repose d’une part sur la négation de la blanchitude (au contraire, notez-le bien, de la négritude constamment valorisée) et, d’autre part, de manière tout à fait paradoxale, sur la réduction de la blanchitude au racisme. Le Blanc et le Français de souche n’existent pas, si ce n’est à travers le racisme qui traverse toute leur histoire et qui explique, à vous Africains, votre statut d’opprimés et à nous, les Blancs, notre statut d’oppresseurs. Or, ce système d’avilissement du Blanc raciste est enseigné dans les écoles, est inscrit dans une historiographie « légale » (qui stigmatise les Blancs, mais est très indulgente avec vous, les non-Blanc), est véhiculé par les associations « antiracistes » subventionnées par l’État, sert de référence à la « justice » d’État, fait l’objet de campagnes antijaphiques 1 d’État… sans oublier que ce même État républicain utilise ce système d’avilissement pour expliquer l’échec de son modèle de société et s’en sert aussi, au passage, pour neutraliser les opposants à l’immigration. Le racisme d’État, structurel, institutionnel, le seul, le vrai, l’unique, est le racisme anti-blanc.

Vous avez dit « vivre ensemble » ?

Notes:

  1. Noé avait trois fils : Sem, Cham et Japhet (Japhet étant l’ancêtre des Européens). Celui qui n’aime pas les fils de Sem est un antisémite (antisémitisme), celui qui n’aime pas les fils de Japhet est un antijaphite (antijaphétisme).
La ville des sacres pour des anti japhes….. C’est un pur produit gaulois! Car ne l’oublions pas, nos ancêtres viennent d’Afrique, lointaine, mais Afrique quand même. Notre mère s’appelait Lucie. Et quand à sa mère, alors…… Et quand les petits africains récitent  « nos ancêtres les gaulois…. » ils ne sont pas loin de la vérité historique, dans les temps lointains.
Le monde se résumerait donc à :
  • Anti-Sem- hic
  • anti Japh et compagnie
  • anti Cham-Anne

et dire que ce sont tous des frères….

Il faut dire qu’ils ont copié la progéniture carolingienne. Eux aussi étaient trois frères qui se sont partagé le corps social pour se foutre sur la gueule en permanence. Rien de nouveau sous la Thora (la sémitique et non la japonaise). Et tout cela pour des histoires d’ego-lité les uns vis à vis des autres. Nous sommes égaux, mais moi un peu plus. Et cela depuis l’origine des temps connue (ou connus). Qu’en était-il, avant ces origines connues et reconnues

 

http://www.bvoltaire.fr/antonincampana/25-28-aout-2016-un-seminaire-interdit-aux-blancs-a-reims,279245

 

*****

 

1984 : L’UE face aux attaques terroristes – état d’urgence….


2016-08-22_09h52_57


Alors que l’Union européenne connaît une année pleine d’attaques terroristes, le public européen a tendance à oublier que les attaques sur le continent européen sont un résultat direct de la vente d’armes par leurs gouvernements dans un Moyen-Orient en proie à des conflits, des guerres civiles et des changements de régime parrainés par l’Occident…  Souvent en faisant tomber les gouvernements laïques stables en faveur du régime théocratique wahhabite.

Les recherches menées par le Journalisme d’enquête du Réseau des Balkans (BIRN),  et le Projet de dénonciation de la corruption et du crime organisé (OCCRP) ont constaté que les livraisons d’armes effectuées depuis 2012, venant de l’Est et d’Europe centrale, ont fini dans les mains des mercenaires syriens, y compris le Front al Nusra et Daesh… mieux connu sous le nom d’al-Qaïda et EI.

  • Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN) affirme que ces États membres de l’UE nourrissent le monstre al-Qaïda / ISIS, tout en refusant d’accueillir des réfugiés fuyant la violence qu’ils ont contribué à créer.
  • La Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, la Slovaquie, la Serbie et la Roumanie ont vendu des armes principalement en Arabie saoudite, mais aussi en Jordanie, aux Émirats arabes unis (EAU) et en Turquie.
  • Certaines de ces armes ont ensuite été transférées à des groupes islamistes armés qui combattent en Syrie et au Yémen, deux pays qui se battent dans les guerres sponsorisées par l’UE et les États-Unis.

Les valeurs européennes se vident de leur sens quand beaucoup d’argent est concerné. Comme Sputnik le rapporte

Cette entreprise est si lucrative que les États d’Europe centrale et orientale ont approuvé des licences d’exportation d’armes « en dépit de nombreuses preuves que les armes sont détournées par des groupes armés syriens et d’autres accusés de violations généralisées des droits de l’homme et autres atrocités » font remarquer les chercheurs. Ces licences sont censées garantir où les armes finissent et ne permettent pas d’être transférées à des tiers. Pourtant, c’est exactement ce qui est arrivé.

Les livraisons d’armes en provenance d’Europe de l’est et centrale aux rebelles syriens n’ont fait qu’aggraver la situation dans le pays en proie à cinq ans et demi de violence. Elles ont « grandement contribué » à la mort de centaine de milliers de personnes et à la fuite de millions d’autres vers les pays voisins et l’Europe, note DWN.

En outre, le journal est convaincu que la crise des réfugiés que l’Union européenne a du mal à résoudre « ne pourrait pas avoir atteint son échelle actuelle sans les livraisons d’armes en provenance de Bosnie-Herzégovine, de Bulgarie, de Croatie, de République tchèque, de Slovaquie, de Serbie et de Roumanie ».

Avec l’argent circulant parmi l’élite de Bruxelles, grâce aux guerres qu’ils aident à créer, c’est une bonne chose que ces mêmes dirigeants européens aient élaboré un plan pour soulager une grande partie de la souffrance que leurs citoyens européens subissent, et continueront à subir dans les prochains jours.

 

Ne devrait-on pas imposer la non livraison d’armes à ce terrorisme dans la charte de l’union européenne?

La livraison d’armes serait-elle compatible avec l’esprit européen.

Résumons :

  • les états se font du fric
  • ce sont les populations autochtones qui casquent (lourds, mais sans protection)
  • et le terrorisme prolifère……

Mais si on ne vend des armes aux terroristes, à qui allons nous les vendre. La France livre aussi des armes….. Mais heureusement, chez nous on n’a habituellement que du terrorisme individuel (le collectif n’étant pas la norme. mais peut-être parce que nous le livrons pas assez…..)

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/1984-l-ue-face-aux-attaques-terroristes-etat-d-urgence-9602798.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 178 Mars = 25/08/2016 – A la saint Barthélémy, daesch ne fut pas de la fête…… Ce n’était qu’une fête-djihade entre seuls chrétiens!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Barthélémy politique» ou «Barthélémy chrétienne»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Le toutsaufisme au secours de la France de la socia-lie. Sauf qu’une continuation n’est nullement un sauvetage….. Tout au plus une nouvelle forme de saint Barthélémy…..

….. et avec un peu de recul….

Sarkozy, le sauvetage de la France de l’emprise hollandaise. Un bi remplaçant un autre bi….. Où est donc le changement? Dans les lieutenants! Mais les lieuteants sont imprégnés de la culture des chefs. Et donc changer uniquement les têtes de turc ne changera rien au déclin.

On va encore faire du toutsaufisme.

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Sécurité, économie, Libye : comment Sarkozy maquille son bilan

Sécurité, économie, Libye : comment Sarkozy maquille son bilan

Nicolas Sarkozy. (FREDERICK FLORIN/AFP)

Pour tenter de revenir dans la course, l’ex-chef de l’Etat, qui vient de déclarer sa candidature, n’hésite pas à réécrire l’histoire de son quinquennat. Inventaire revu et corrigé.

Juré, craché, Nicolas Sarkozy ne ment pas (plus ?) aux Français. Lui qui pourfend le quinquennat de François Hollande, fondé selon lui sur « le mensonge », a procédé à l’inventaire de son quinquennat, dans « la France pour la vie », publié en janvier dernier. « Je veux vous dire, sans façon, sans artifice, ce que j’ai vraiment fait », écrivait-il.

Dans son nouveau livre, « Tout pour la France » (Plon), où il officialise sa troisième candidature à l’Elysée, l’ancien président n’a plus qu’une exigence à la bouche : « Je souhaite que la campagne de 2017 soit celle de la vérité. »

Mais dit-il vraiment toute la vérité, rien que la vérité sur son bilan ? « L’Obs » est revenu sur les paroles et les actes de ce phénix de la politique.

1 Sécurité

« Pas un seul attentat en France » ?

« Entre 2002 et 2011, j’étais en charge de la sécurité des Français, il n’y a pas eu un seul attentat en France », affirme Nicolas Sarkozy sur Europe 1, le 2 décembre 2015. Le message est clair : lui seul serait capable d’assurer la sécurité des Français menacés par le terrorisme quand la gauche, accuse-t-il, serait « tétanisée par la barbarie ».

Non pas d’attentat… Le mot n’était pas de la fête…. Souvenez vous simplement de Human Bomb « massacré » à Neuilly, au petit matin blafard, pour qu’il ne puisse parler.

La veille, le courageux Nicolas arrachait des griffes du terroriste une enfant de l’école maternelle (l’instit fut décorée de la légion d’honneur pour courage face à l’ennemi)…. Alors que personne ne voulait y aller. Lui, n’écoutant que son courage légendaire, y allât au péril de sa vie…. C’était du temps où il n’était que ministre de l’intérieur, époque bénie où il parsemât partout sur les routes de France, ses collecteurs d’impôts secondaires et supplétifs (alias radars).

C’est sur avec lui, la paix sociale sera enfin là. Il tracte actuellement avec daesh pour sécuriser sa campagne ainsi que l’après quand il sera redevenu maître du jeu (pour appliquer enfin sa politique (la sienne et pas celle des autres et encore moins des Français).

Le seul attentat étant celui de la manipulation du oui en non (rappel du referendum de 2005 transformé en oui en 2008 avec le (mal)traité européen.

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160824.OBS6783/securite-economie-libye-comment-sarkozy-maquille-son-bilan.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

****

 

Loi Travail : les révélations choc d’un ex-conseiller de Myriam El Khomri

Loi Travail : les révélations choc d'un ex-conseiller de Myriam El Khomri

L’ex-plume du ministre du Travail vient de publier un livre dans lequel il raconte notamment que Myriam El Khomri a songé à démissionner et qu’elle taxe en privé François Hollande d' »amateur ».

Après la démission, le temps des révélations choc. Dans « Ils ont tué la gauche » (Fayard), en librairie depuis mecredi, Pierre Jacquemin, ancien conseiller de Myriam El Khomri, décrit cette dernière comme absente des travaux sur la loi qui porte pourtant son nom.

Une loi préparée loin de Myriam El Khomri

Et selon lui, « dans la coulisse, la ministre du Travail n’adhérait pas aux arbitrages de Matignon, qu’il s’agisse de l’inversion de la hiérarchie des normes, du licenciement économique ou même du plafonnement des indemnités prud’homales (par la suite abandonné) », car « ces mesures sont l’oeuvre d’Emmanuel Macron ».

Elle taxe François Hollande d »‘amateur » en privé

Surprenant son silence vis à vis de Cazeneuve et de Valls. Surprenant aussi son silence vis à vis de ses collègues.
Qui c’est cette meuf, d’où vient-elle (de quelle élection ou extraction)?
Bon dieu pourquoi n’est-elle pas présidente. C’est sur nous n’eussions pas eu la loi de la MEK du travail, mais plus généreusement le code déontologique du travail que nous eussions appelé le « code Marial » qui aurait énuméré les obligations des travailleurs envers leurs généreux patrons.
En punition, les confessés du travail diront 3 ave Myriam et 5 pater président…. Au suivant, à confesse…. Sur la MEK du travail, on est sur d’aller en pèlerinage aux prud’homme – cabas

Marrons nous, tant que nous pouvons encore le faire. Dans une semaine finie la trêve, on va renouer avec le quotidien (attentats, chômage-formation, hausses populaires fiscales, libéralisation des contraintes, burkini-facho-da, victoires de daesh par reculades,….. les banalités, quoi)

 

 

http://www.planet.fr/politique-loi-travail-les-revelations-choc-dun-ex-conseiller-de-myriam-el-khomri.1154164.29334.html

 

****

  

Une apocalypse russe

Yana Vagner transforme la fin du monde en suspense psychologique

(Photo : SIPA.REX40318377_000016)

Si la vogue des romans post-apocalyptiques est une bonne nouvelle pour la littérature depuis La Route de Cormac McCarthy qui a fait sortir la fin du monde du divertissement inquiet des seuls amateurs de SF, elle l’est sans doute moins pour notre société et en dit assez long sur nos peurs très contemporaines : hyperterrorisme, catastrophes climatiques, totalitarisme assisté par ordinateur (TAO), on en passe et des pires.

L’impressionnant diptyque de la Russe Yana Vagner, constitué de Vongozero et du Lac (Editions Mirobole), imagine qu’un virus élimine avec une rapidité foudroyante la population de Moscou avant de gagner le reste du pays et, sans doute, du monde. En près de mille pages, nous suivons à travers le récit d’une unique narratrice, Anna, l’odyssée glacée et désespérée d’un groupe de fuyards vers un lac proche de la frontière finlandaise, Vongozero.

Sur cette trame relativement classique, l’auteur tisse pourtant un récit d’une grande finesse psychologique et d’un réalisme troublant. Sans doute parce qu’il y a ici à l’œuvre un redoutable procédé d’identification savamment orchestré par Yana Vagner. Anna nous ressemble comme nous ressemblent son mari et ses voisins qui vivent à quatre-vingts kilomètres de la capitale, dans une zone résidentielle composée de quelques confortables datchas au milieu de la forêt. Comme nous, rien ne les a préparés au chaos et leurs problèmes personnels plus ou moins dérisoires, leurs petites misères ont malgré tout du mal à céder le pas devant une catastrophe pourtant évidente. Yana Vagner a compris qu’il est difficile, sauf par pure convention « hollywoodienne », de croire que des périodes troublées transformeraient les uns en superhéros survivalistes et les autres en victimes désignées, que nos jalousies, nos envies, nos frustrations s’oublieraient avec les premiers cadavres sur une route enneigée ou les premiers militaires débandés et pillards qui arriveront, la nuit, devant la véranda.

Long monologue intérieur aux allures de requiem, Vongozero et Le Lac sont une authentique découverte pour laquelle il faut remercier les jeunes éditions Mirobole qui ont pris tous les risques et qui ont bien fait.

 

Quand la fin du monde vient de l’est et des plaines désertes de la moscovie…… !

Certes cette science fiction est loin de nous, mais croyez-vous qu’elle soit si loin de nous que cela. Souvenez vous de 1985…..

Combien de choses qui nous semblaient si lointaines que…. aujourd’hui elles deviennent réalité. Léonard avait prévu hélicoptères, sous marins, fusées, etc…. qui sont devenues, quelques siècles après, réalités.

Maintenant, les choses imaginées hier sont là et bientôt celle de demain seront déjà de vielles réalisations.

Le temps c’est la distance qui sépare la pensée de l’action. Il suffisait de mettre en pratique cette définition du temps. Nous sommes donc, sans le savoir, maîtres du temps!

 

http://www.causeur.fr/yana-vagner-lac-vongozero-39701.html

 

****

 

Les perles de François Hollande

Les perles de François Hollande

1. Le quinquennat

-> Tout ce qui compte pour Hollande c’est de marquer l’histoire, peu importe comment. Il avait déjà exprimé cette idée dans sa déclaration guignolesque « je fais l’histoire ».

«le passage en force n’est pas ma méthode. C’est celle de Manuel Valls»

->  C’est pas ma faute, c’est celle de mon voisin. On se croirait à l’école primaire. Même pas capable de prendre ses responsabilités.

  1. Le chômage

 « L’erreur, c’est d’avoir fixé l’échéance ‘avant la fin de l’année’ comme point d’arrivée. (…) J’ai fait cette annonce de l’inversion de la courbe du chômage parce que je croyais encore que la croissance serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou de 0,2. Puis je répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012. J’ai eu tort ! Je n’ai pas eu de bol ! En même temps, j’aurais pu gagner.

-> Voilà qu’il se croit au Bingo.

  1. 2017

«C’est dur, bien sûr que c’est dur. C’est beaucoup plus dur que ce que j’avais imaginé»

 -> C’est dur aussi pour nous de le supporter…et c’est long surtout.

«A partir de soixante ans, les années comptent différemment. Je sais aussi ce qu’est la lourdeur de cette tâche. C’est vrai que ça pourrait être aussi une sorte de libération de ne plus être là…»

-> Sur ce point, on est tous d’accord.

«si je perds, j’arrête la politique»

-> Celle là, un certain Sarkozy nous l’a déjà faite. On n’y croit plus.

«2017 se jouera sur les valeurs aussi. On n’élit pas un président sur +il a fait un peu plus ou un peu moins de chômage. On l’élit parce qu’il a su parler à la nation».

 -> Si 2017 se joue sur les valeurs et la capacité à parler à la nation, vaut mieux qu’il ne perde pas son temps.

«Je pense que s’il ne lui arrive rien, c’est lui que j’affronterai»

 -> « S’il ne lui arrive rien »…c’est sympa ça. Il appréciera.

  1. Attentats

«J’ai appris, dans ce moment, sur le fonctionnement du gouvernement».

-> 3 ans après le début de son quinquennat? Il est long à la détente.

« Là, j’ai montré que le pays était dirigé. Dirigé par moi. Le pays est tenu. Il y a eu un moment où tout aurait pu basculer dans la rancœur, la haine. Ça n’a pas été le cas. La France s’est découverte elle-même, elle a montré qu’elle avait confiance en elle, notamment à travers la reconnaissance internationale de ce que le pays représente et de ce que son président représente. Je suis regardé comme le président d’une belle France. (…) C’est la semaine, celle des attentats, où je suis devenu président dans le regard de beaucoup de gens. J’ai été élu, mais dans le regard de beaucoup de Français je ne l’étais pas devenu. Qu’il s’agisse de mes adversaires ou des gens de gauche qui ont été déçus. Là, on se dit « il l’a fait ». Mitterrand a eu le Liban, le discours à la Knesset. Il y a aussi la main dans la main avec Helmut Kohl. Chirac, c’est l’hommage à Mitterrand le soir de sa mort et le fait de ne pas intervenir en Irak. Nicolas Sarkozy, c’est avec la crise qu’il est devenu président. Il a tenu. C’est une séquence pendant laquelle j’ai eu les bons gestes. Si j’avais montré une hésitation, une interrogation, c’était différent ».

->  Il l’a fait? Mais quoi exactement? Nous avons eu d’autres attentats…encore et encore.

 

On eut pu attendre qu’il parlât de son plus grand oeuvre, la mise de la France en couple réglée. Qu’est l’état d’urgence prolongé indéfiniment, même à l’encontre de l’esprit de la constitution?

Sans son courage politique, la France eut été mise sous la coupe califale. Grâce à son état si urgent, on a enfin connu la pais attentale…. Vous avez bien noté que depuis le vendredi 13 Novembre 2015, la France a connu une paix incommensurable. Nice étant la preuve par neuf que les terroristes faisaient effectivement du neuf. Ce fut donc l’échec des attentats à la kalach’ (à porter au crédit de Cazeneuve), puisque depuis les armes se sont tues (excepté celles des régaliens qui tuent séant les apprentis écraseurs et égorgeurs…. ). On peut donc dire que les deux derniers attentats sont des « attentats, à la kalach’, déjoués » (on a simplement changé les modes opératoires au bénéfice de l’attentat à la pudeur laïque du burkini que l’on veut imposer. On peut cacher beaucoup de choses sous un burkini, sur la plage au nez et à la barbe des régaliens armés qui crapahutent dans le sable chaud des légions de baigneurs…. (Le jour où l’on interdira tout port de vêtement sur les plages, on y résoudra de fait tous les risques d’attentats armés. Ce ne sera plus que du corps çà corps qui prévaudra et ainsi plus de carnage par une seule personne).

Vous vouliez un bilan du quinquennat, vous l’avez (et par lui qui plus est. En 2012, on n’a pas eu celui de son prédécesseur. On l’attend toujours d’ailleurs….. ). Ce fut un MEK bien, pais à son âme en sa retraite limousine, au cul des vaches (salauds de Français qui ne savez reconnaître la grandeur de vos grands hommes. Vous êtes indignes de lui. Avec lui on a donné de la confiture à manger à des cochons gaulois)

 

http://reseauinternational.net/les-perles-de-francois-hollande/

 

****

 

Aux USA, un musulman attaque deux personnes au couteau : le saviez vous ?

 
Cette action nous rappelle, à nous Français, trois attaques similaires récentes.
 Une information importante, je dirais même cruciale, est tombée le week-end dernier, durant cette période d’élection présidentielle aux États Unis. En Virginie-Occidentale, à Roanoke exactement, une attaque au couteau a été tentée par un musulman contre deux habitants de la ville le samedi 20 août.

Bien évidemment, cette action nous rappelle, à nous Français, trois attaques similaires récentes.

Le 26 juillet, l’assassinat du père Jacques Hamel, prêtre de 86 ans, égorgé dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, par deux djhiadistes, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, abattus ensuite par le RAID.

L’assassinat, de plusieurs coups de couteau, d’un couple de policiers, Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, le 13 juin dernier. Les faits s’étaient déroulés à Magnanville, dans les Yvelines. L’assaillant, Larossi Abballa, s’était revendiqué du groupe État islamique. Il avait été abattu par les hommes du RAID envoyés sur place.

Enfin, souvenez-vous de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, le 26 juin 2015, et de la décapitation de ce patron d’entreprise, Hervé Cornara, par Yassin Salhi, un de ses employés. Sa tête avait été retrouvée attachée au grillage de l’usine du site d’Air Products.

Eh bien, figurez-vous qu’aux USA, le terroriste a essayé de mettre son projet à exécution de manière identique. Wasil Farooqui, un musulman, dont on ne connaît pas actuellement les origines, s’en est pris, au hasard, à un couple qui rentrait dans chez lui. Il a attaqué la femme puis l’homme en criant « Allah Akbar ». Mais le mari s’est défendu avec vigueur et, malgré ses blessures, a pu faire fuir l’agresseur. Les victimes, grièvement blessées, ont tout de même pu appeler la police et ont rapidement été hospitalisées.

L’enquête est diligentée par le Bureau fédéral d’investigation (FBI), qui n’exclut pas la possibilité d’une tentative de décapitation de la part de l’agresseur. Farooqui, d’après ABC News, aurait voyagé en Turquie pour atteindre la Syrie et rencontrer les recruteurs de l’État islamique. Il a été arrêté peu de temps après les agressions alors qu’il se trouvait aux urgences d’un hôpital voisin, essayant de faire soigner ses blessures consécutives à son attaque. Le FBI est prudent et ne veut pas, pour l’instant, en dire plus. Notamment, il n’a pas révélé le nom des deux personnes agressées.

Voilà une tentative d’attentat particulièrement grave même si, heureusement, il n’y a pas eu de décès. Or, les gros médias américains comme NBC, le Washington Post ou le New York Times n’ont commenté l’information qu’a minima.

En France, par contre, rien ne change. Évidemment, la nouvelle est passée presque inaperçue et Trump est vilipendé chaque jour par les médias, y compris par Le Figaro, et cela n’est pas près de changer.

En France, on fait un tabac par deux personnes assassinées au nom du miséricordieux….. Mais aux states habitués aux massacres de masse que sont deux victimes deci-delà? Un fait divers, même si en été. Et puis ils ont d’autres sujets de préoccupation avec la succession… Qui risque de les amener plus loin que prévu, Quel que soit le personnage gagnant….

D’un côté la guerre souterraine et de l’autre la guerre ouverte! Quel choix!

Et puis en 2017, c’est tellement devenu banal les attentats…. On est habitués maintenant à plus…. allant jusque 135, record absolu, à battre!

Serait-ce l’époque des attentats insignifiants en deux par deux?

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/aux-usa-un-musulman-attaque-deux-personnes-au-couteau-le-saviez-vous,279198

 

*****

 

Le crédit n’a jamais résolu de problèmes sociaux

Il faut absolument, dans cette question, oublier l’argent, la monnaie, les billets et les autres instruments au moyen desquels les produits passent de main en main, pour ne voir que les produits eux-mêmes, qui sont la véritable matière du prêt. Car quand un laboureur emprunte cinquante francs pour acheter une charrue, ce n’est pas en réalité cinquante francs qu’on lui prête, c’est la charrue. Et quand un marchand emprunte vingt mille francs pour acheter une maison, ce n’est pas vingt mille francs qu’il doit, c’est la maison. L’argent n’apparaît là que pour faciliter l’arrangement entre plusieurs parties. Pierre peut n’être pas disposé à prêter sa charrue, et Jacques peut l’être à prêter son argent. Que fait alors Guillaume ? Il emprunte l’argent de Jacques et, avec cet argent, il achète la charrue de Pierre.
Mais, en fait, nul n’emprunte de l’argent pour l’argent lui-même.
On emprunte l’argent pour arriver aux produits. Or, dans aucun pays, il ne peut se transmettre d’une main à l’autre plus de produits qu’il n’y en a. Quelle que soit la somme de numéraire et de papier qui circule, l’ensemble des emprunteurs ne peut recevoir plus de charrues, de maisons, d’outils, d’approvisionnements, de matières premières, que l’ensemble des prêteurs n’en peut fournir. Car mettons-nous bien dans la tête que tout emprunteur suppose un prêteur, et que tout emprunt implique un prêt. Cela posé, quel bien peuvent faire les institutions de crédit ? C’est de faciliter, entre les emprunteurs et les prêteurs, le moyen de se trouver et de s’entendre. Mais, ce qu’elles ne peuvent faire, c’est d’augmenter instantanément la masse des objets empruntés et prêtés. Il le faudrait cependant pour que le but des Réformateurs fût atteint, puisqu’ils n’aspirent à rien moins qu’à mettre des charrues, des maisons, des outils, des approvisionnements, des matières premières entre les mains de tous ceux qui en désirent.
Et pour cela qu’imaginent-ils ? Donner au prêt la garantie de l’Etat. Approfondissons la matière, car il y a là quelque chose qu’on voit et quelque chose qu’on ne voit pas. Tâchons de voir les deux choses. Supposons qu’il n’y ait qu’une charrue dans le monde et que deux laboureurs y prétendent.
  • Pierre est possesseur de la seule charrue qui soit disponible en France.
  • Jean et Jacques désirent l’emprunter.
    • Jean, par sa probité, par ses propriétés, par sa bonne renommée offre des garanties. On croit en lui ; il a du crédit.
    • Jacques n’inspire pas de confiance ou en inspire moins.
  • Naturellement arrive que Pierre prête sa charrue à Jean.

Mais voici que, sous l’inspiration socialiste, l’Etat intervient et dit à Pierre : Prêtez votre charrue à Jacques, je vous garantis le remboursement, et cette garantie vaut mieux que celle de Jean, car il n’a que lui pour répondre de lui-même, et moi, je n’ai rien, il est vrai, mais je dispose de la fortune de tous les contribuables ; c’est avec leurs deniers qu’au besoin je vous payerai le principal et l’intérêt.

  • En conséquence, Pierre prête sa charrue à Jacques : c’est ce qu’on voit.
  • Et les socialistes se frottent les mains, disant : Voyez comme notre plan a réussi. Grâce à l’intervention de l’Etat, le pauvre Jacques a une charrue. Il ne sera plus obligé à bêcher la terre ; le voilà sur la route de la fortune. C’est un bien pour lui et un profit pour la nation prise en masse.

Eh non ! messieurs, ce n’est pas un profit pour la nation, car voici ce qu’on ne voit pas.

  • On ne voit pas que la charrue n’a été à Jacques que parce qu’elle n’a pas été à Jean.
  • On ne voit pas que, si Jacques laboure au lieu de bêcher, Jean sera réduit à bêcher au lieu de labourer. Que, par conséquent, ce qu’on considérait comme un accroissement de prêt n’est qu’un déplacement de prêt. En outre, on ne voit pas que ce déplacement implique deux profondes injustices.
    • Injustice envers Jean qui, après avoir mérité et conquis le crédit par sa probité et son activité s’en voit dépouillé.
    • Injustice envers les contribuables, exposés à payer une dette qui ne les regarde pas. Dira-t-on que le gouvernement offre à Jean les mêmes facilités qu’à Jacques? Mais puisqu’il n’y a qu’une charrue disponible, deux ne peuvent être prêtées. L’argument revient toujours à ce que, grâce à l’intervention de l’Etat, il se fera plus d’emprunts qu’il ne peut se faire de prêts, car la charrue représente ici la masse des capitaux disponibles.

J’ai réduit, il est vrai, l’opération à son expression la plus simple ; mais, éprouvez à la même pierre de touche les institutions gouvernementales de crédit les plus compliquées, vous vous convaincrez qu’elles ne peuvent avoir que ce résultat : déplacer le crédit, non l’accroître.

Dans un pays et dans un temps donné, il n’y a qu’une certaine somme de capitaux en disponibilité et tous se placent. En garantissant des insolvables, l’Etat peut bien augmenter le nombre des emprunteurs, faire hausser ainsi le taux de l’intérêt (toujours au préjudice du contribuable), mais, ce qu’il ne peut faire, c’est augmenter le nombre des prêteurs et l’importance du total des prêts.

Qu’on ne m’impute point, cependant, une conclusion dont Dieu me préserve. Je dis que la Loi ne doit point favoriser artificiellement les emprunts ; mais je ne dis pas qu’elle doive artificiellement les entraver. S’il se trouve, dans notre régime hypothécaire ou ailleurs, des obstacles à la diffusion et à l’application du crédit, qu’on les fasse disparaître ; rien de mieux, rien de plus juste. Mais c’est là, avec la liberté, tout ce que doivent demander à la Loi des Réformateurs dignes de ce nom.

Le crédit est la chaîne que l’esclave avec l’état s’est mise aux pieds. On ne voit plus de grèves qui durent des semaines, des mois…. Et pourquoi. Mais tout simplement qu’une journée en moins sur la paye, cela se ressent durement :
  • un jour = 1/25 éme de la paye….
  • Deux jours =2/25 ème
  • 4 jours = 4/25 ème
  • 6 jours = 6/25% (soit un quart du salaire et à 1/4 du salaire, on ne peut plus payer le crédit de la maison…. et le banquier n’apprécie pas que vous dévaluiez son bien
Vous avez compris ou faut-il reprendre la démonstration?
Alors la queue entre les jambes le camarade rentre à l’usine faire ce pour quoi on le paye…., c’est à dire son boulot d’esclave dont la seule finalité est d’enrichir le patron.

 

 

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 177 Mars = 24/08/2016 – Présidence, gouvernance et représentation nationale, miroir du Peuple….. C’est réversible d’ailleurs!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Peuple médiocre» ou «Peuple volontaire»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Français – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

On a les présidents que l’on mérite. A Peuple médiocre, président, gouvernance et représentation médiocres. A peuple volontaire et exigeant……

….. et avec un peu de recul….

Souhaiter, viser, …. ne veut pas dire y parvenir. Il en est du président comme des représentants du Peuple. Le peuple se protège à coup d’exigences et d’imposition (mais pas fiscales) et non de supplications (voir l’intitulé des multiples propositions de lois déposées par les députés…. édifiant quand à leur combattivité) et de demandes d’autorisation

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

François Hollande sera candidat à l‘élection présidentielle : quel bol !

 
 

100 jours pour défendre le vide sidéral d’un quinquennat sans éclat, sans conviction, sans résultat.

 
 100 jours. 100 jours pour accréditer une candidature à l’élection présidentielle. 2017 en point de mire pour un retour d’exil dans les sondages comme une morne plaine.

100 jours pour défendre le vide sidéral d’un quinquennat sans éclat, sans conviction, sans résultat.

La rentrée de François Hollande sera décisive ou ne sera pas. Dernière rentrée avant l’élection présidentielle, il s’agirait d’enfiler le costume de Président rapidement. Verdict mi-décembre pour un suspense de midinette. Ira, ira pas ?

Mais l’homme est devenu fat. L’inaptitude à la fonction suprême s’est inscrite sur les traits désormais lourds d’un président empâté et guignolesque.

Pourtant, la période est complexe pour le pays. La France est en état de guerre : de quoi révéler des talents d’homme d’État.
L’islam s’y installe chaque jour, bousculant nos valeurs, violentant nos racines. Conquérante et guerrière, d’autant qu’elle ne rencontre que complaisance. Et l’on imagine bientôt Julie (celle qu’il est avec) en matrone du boboïsme intello-gaucho-portefeuille-au-chaud, arborant un burkini façon journée du hijab à Sciences Po.

Alors, Hollande se contente d’enterrer les morts. Ses discours post-attentats noient les responsables des tueries dans la platitude du vivre ensemble. L’islam radical n’est même pas évoqué. Quid de l’attitude de celui qui est encore Président pour huit mois si le pays subit un nouvel assaut terroriste ?

On rembobine François et on se remet à chouiner ? La France s’est lassée de Charlie. Les Français des lampions. Va falloir montrer un peu d’énergie au combat.

Sur le plan économique, le pauvre François rame un max. La loi Travail a vu la gauche défiler contre un projet de gauche. Grand.
Pour la rentrée, rebelote : la CGT lance un appel à la mobilisation le 15 septembre. Pas sûr que la page (blanche, d’ailleurs) de la loi Travail soit tournée.

Côté chômage, pour celui qui a lié son sort à l’inversion de la courbe : sortez vos calculettes, va falloir radier sec. Dans un livre sorti la semaine dernière, on mesure les compétences de François Hollande en matière d’emploi, version Française des jeux.
Sur ce coup-là, l’intéressé le dit lui-même : il a manqué « de bol ». Fin de l’analyse économique.

Et puis, impossible de compter sur ses frères de sang pour celui qui évalue ses chances de se présenter à nouveau à l’élection suprême. Lui Président ne s’est pas fait que des amis. Ça se bouscule au portillon des ambitions. Celui qui devait être le candidat « naturel » de la gauche n’est pas certain d’être en mesure de remporter la primaire.

Hamon, dit le frondeur, sera candidat à la gauche de la gauche.

Macron, toujours ministre d’un gouvernement socialiste mais qui n’est pas socialiste par souci d’honnêteté, a les dents qui aimeraient rayer le parquet de l’Élysée.

Et puis Arnaud Montebourg s’est déclaré : pas question, pour l’ancien ministre de Hollande, de soutenir le bilan Hollande. Il lui demande officiellement (BFM TV, le 23/08) de ne pas se représenter. Pour éviter un 21 avril… Mais Hollande vit en Hollandie. Il roule pour lui et gagne au Loto tous les cinq ans.

 

Oui à un président ordinaire et si ordinaire qu’il en est devenu normal (étrange pour un premier personnage. Mais le premier n’était pas lui…..)

Le changement :

  • pas de cantine au fou qu’es-tu
  • pas de rollex
  • pas de casseroles
  • pas de ministres crapules
  • pas d’obscurantisme des comptes (en Suisse et ailleurs)
  • pas de première dame (et encore moins de première amie)
  • pas de demi-mesures (à la guerre comme à la guerre…..)
  • pas d’urgences (exceptée celle du chômage de métier)
  • pas de vivre séparé
  • pas de pas

Mais surtout pas de bol. Il s’en est fallu de quelques 5 millions de chômeurs pour qu’il eut ses chances en 2017. Salauds de chômeurs qui avaient sabordé la carrière si bien lancée d’un président pas si extraordinaire. Vous n’avez pas honte!

Il est quand même responsable de milliers de morts du terrorisme d’état. On fait tout un plat des autres (dus au terrorisme radical) mais pour ce qui est du terrorisme d’état c’est la faute à pas de bol… Qui c’est celui là qu’on lui casse la gueule à la récrée…..! En 2012 il pouvait parler de l’héritage…. mais en 2016!

Voilà ce que c’est que de s’entourer de richards ministres quand on se dit de la socia-lie…. Nul doute que leurs comptes à eux se seront bien arrondis, en fin de mandat, après avoir pillé la France.

 

http://www.bvoltaire.fr/annesophiedesir/francois-hollande-sera-candidat-a-l-election-presidentielle-quel-bol,279093

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Voilà quelques trucs pour vous représenter l’immense fortune de Bill Gates

Voilà quelques trucs pour vous représenter l'immense fortune de Bill Gates

Bill Gates, ici en 1995, tentant de compter lui-même l’étendue de sa fortune (MICHEL GANGNE / AFP)

La fortune du créateur de Microsoft dépasse désormais les 90 milliards de dollars. Pour mieux mesurer un tel chiffre, voici quelques comparaisons parlantes.

 

 

La fortune de Bill Gates, apprend-on ce mardi matin 23 août, pèse désormais 90 milliards de dollars. L’action Microsoft ayant grimpé de 34% en un an, l’homme le plus riche du monde, qui a selon la légende commencé sa vie d’entrepreneur « dans un garage », s’est encore enrichi. 

90 milliards, ah ça, ça fait de l’argent. Mais combien au juste ? Le problème des grands nombres, c’est qu’ils ne nous disent plus rien.

Alors il faut chercher des points de comparaison.

Le quotidien économique « Les Echos » par exemple, prend pour repère le PIB américain : la fortune de Gates pèse à elle seule 0,5% de ce dernier.

Pour rendre la chose encore plus spectaculaire, on peut descendre dans le classement des pays. On obtient ainsi que la fortune de Bill Gates c’est :

  • 3,7% du PIB Français ;
  • La moitié du PIB grec ;
  • Le PIB ukrainien ;
  • Deux fois le PIB de la Tunisie ;
  • Dix fois le PIB de la République du Congo.

Mais il n’est jamais très parlant de comparer un stock (une fortune) à un flux (la production annuelle de richesses) : c’est comme comparer le volume d’un lac au débit d’une rivière. Ou alors, il faudrait dire : « Cela représente une année de PIB ukrainien, dix années de PIB de la République du Congo… » Si l’on reste sur des comparaisons entre stocks, on a l’embarras du choix, mais c’est moins spectaculaire. La fortune de Bill Gates représente :

  • 0,1% du patrimoine privé cumulé des Américains ;
  • 0,7% du patrimoine des Français ;
  • Près de trois fois la fortune de Liliane Bettencourt ;

Autre comparaison possible, la valeur de marché de produits :

Autre mode de comparaison, on change l’unité de mesure : le temps, la distance…

  • 90 milliards de secondes, cela représente 2.851 ans. Cela nous renvoie à 835 avant Jésus Christ, à l’époque du règne du pharaon Takélot II, et une vingtaine d’années avant la fondation de Carthage par des Phéniciens ;
  • 90 milliards de mètres, cela représente la distance de la Terre à Mercure.

 

90 milliards cela ne fait que  5 millions de smic annuels. Un MEK qui peut se payer 5 millions d’esclaves est un bienfaiteur de l’humanité. Il permet à ses esclaves d’acheter ses produits…… à 5 millions d’exemplaires!

5 Millions! S’il voulait seulement aider Hollande, il lui permettrait la réélection à coup sur pour avoir effectivement éradiqué le chômage en France! Allez Bill ne gate pas la joie à venir de François…. Un bon geste chrétien! Chiche

Il pèse donc à lui tout seul 5 millions de smicard. Et si la nouvelle mesure de la richesse était le nombre de smicards!

Et si on regarde au seuil de la pauvreté : c’est 8 millions 4……

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20160823.OBS6716/voila-quelques-trucs-pour-vous-representer-l-immense-fortune-de-bill-gates.html

 

****

 

Nantes : pour cambrioler un pavillon, il emmène… ses deux enfants

 
Nantes : pour cambrioler un pavillon, il emmène… ses deux enfants
 

Un père de famille a été arrêté lundi, en pleine nuit, dans une banlieue nantaise. Il s’apprêtait à cambrioler un pavillon avec son fils et sa fille.

 

En voilà un qui se moque de montrer le bon exemple à ses enfants. Comme l’indique 20 Minutes, un homme de 49 ans a été arrêté lundi matin, peu après minuit, dans une banlieue nantaise. L’individu était sur le point d’entrer, par effraction, dans un pavillon situé à Saint-Herblain. Et il n’était pas tout seul…

Le père nie les faits

En effet, les policiers, appelés par un témoin, ont interpellé deux autres personnes : un garçon de 13 ans et une fille de 14 ans, qui s’avèrent être les enfants du voleur principal. Les trois suspects ont été placés en garde à vue pour tentative de vol par effraction en réunion.

Les enquêteurs ont notamment relevé une trace de semelle sur la porte du garage. Ils ont également aperçu un volet soulevé. Enfin, la serrure a été abîmée. L’homme aurait fait le guet avec son fils, tandis que sa fille – vêtue de gants – aurait tenté d’entrer dans la propriété.

Le père, qui a nié les faits, a raconté que les trois se promenaient en famille. En décembre prochain, il sera jugé devant le tribunal de Nantes. Quant aux enfants, ils seront convoqués devant le délégué du procureur en octobre pou un rappel à la loi. Enfin, une plainte a été déposée par la fille du propriétaire de la maison.

 

Et après on va inculper un père qui ne s’occupe pas de ses enfants. Lui les garde, en permanence, des mauvaises fréquentations et on le condamne!

La justice ne sait pas ce qu’elle veut. Vous essayez de vous en sortir en faisant un métier familial de bon père de famille et crac on vous condamne pour ne pas avoir laisser les enfants traîner désœuvrés dans la rue avec les risques de radicalisation possibles que l’on connait maintenant…..

C’est à ne plus rien comprendre. Et dire que l’on pousse les gens à devenir auto-entreprenants. Éviter le titre « cambriole père et enfants », il vous conduit à des assises assurées!

 

http://www.planet.fr/societe-nantes-pour-cambrioler-un-pavillon-il-emmene-ses-deux-enfants.1153368.29336.html

 

****

  

Les nouveaux curés  –  Hors de l’Eglise politiquement correcte, point de salut!

 

(Photo : Craig Sunter – Flickr – cc)

Officiellement, il y a à peu près 50 ans, la société québécoise s’est débarrassée de ses curés. On leur reprochait de chercher à contrôler notre vie. Ils nous culpabilisaient en nous accusant de commettre des péchés. Ils voulaient gouverner nos consciences. Les gens en avaient marre.

On reconnaît les nouveaux curés à leur manière de vouloir régenter chaque parcelle de notre existence, et de nous présenter comme des individus mauvais si nous résistons à leurs ordres.

Au nom de la santé, ils veulent aseptiser la vie. Ils l’abordent en sarrau, avec un masque hygiénique. Viandes, charcuteries, alcools, boissons sucrées, sexe, tabac, friandises : dans leur monde idéal, ils pourraient tout interdire. Les nouveaux curés ne comprennent pas que les excès participent aussi au bonheur de la vie.

Mais au-delà de la vie quotidienne, les nouveaux curés règnent aussi.

Vous trouvez que vous payez trop d’impôts et que les services publics sont souvent misérables ? On vous traitera d’égoïste.

On vous interdira aussi de penser librement. En la matière, il y a un nouveau catéchisme auquel il faut croire et dont il faut réciter les articles.

Le monde doit être sans frontières. Les peuples doivent se diluer au nom de l’ouverture. Il doit y avoir toujours plus d’immigration et c’est à la société d’accueil de s’adapter aux immigrés. D’ailleurs, si l’intégration fonctionne mal, c’est la faute de la société d’accueil.

Vous devez penser du bien de toutes les religions et ne jamais vous questionner sur l’une d’entre elles en particulier.

Ah oui, n’oubliez pas que les sexes n’existent pas. Hommes et femmes sont des constructions imaginaires qu’il faudra déconstruire.

Mais vous doutez de cela ? Et vous confessez vos doutes ? Vous commettez un péché idéologique. On vous fustigera, on vous excommuniera. Raciste ! Xénophobe ! Islamophobe ! Sexiste ! On vous collera ces étiquettes pour vous transformer en monstre.

Hors de l’Eglise politiquement correcte, point de salut ! Vous devez avoir honte de vous-mêmes. Normal, vous avez des pensées honteuses !

Ces nouveaux curés dominent les médias, les réseaux sociaux et l’éducation. Dans leurs rêves les plus fous, eux seuls décideraient qui aurait le droit de parler publiquement ou non.

Il y a bien des manières de lutter contre les nouveaux curés. La meilleure, c’est de se ficher de leurs commandements et de leur faire comprendre qu’on ne se soumettra plus à leurs interdits.

Quand le commun des mortels ne croit plus à une religion, ses grands prêtres misent sur la peur. Ils nous insultent ? On doit leur rire au visage pour reprendre notre liberté.

 

Moi, mon curé, je le rencontre chez les nudistes…., car il me dit que les habits çà sert d’auto et que dans une auto, lorsque l’on respecte le code de la route, on est libre de tout le reste, y compris de fort-niquer (et parfois bien). Combien d’enfants sont issus de place arrière de voitures (encore des accidents de la route… Et on nous dit que l’on est désirés…. Comment peut-on être désiré  alors que c’est le résultat d’un froissement de fringues et lingeries d’arrière-voiture! Il faudra un jour m’expliquer!)

 

http://www.causeur.fr/bien-pensance-politiquement-correct-hygienisme-immigration-genre-39697.html

 

****

 

Dans cette civilisation, une véritable démocratie est impossible.

Dans cette civilisation, une véritable démocratie est impossible.

La « Haine de la vie » : Le système mondial qui nous menace tous

Feminist-Graphic1

On a suggéré à maintes reprises ici que le système patriarcal est un système de mort. Ce n’est pas entièrement correct. Le système patriarcal est un système d’assassinats, c”est-à-dire. de mort artificielle : l’écocide, le matricide, l’homicide en général, et finalement « l’omnicide », le meurtre de « tout ».

L’omnicide apparaît déjà à l’horizon sous la forme de la dite « géo-ingénierie ». La géo-ingénierie a commencé avec la destruction de la planète elle-même, de Mère-Terre et de son ordre vivant. La géo-ingénierie a l’intention de transformer la planète en une arme de guerre gigantesque. (3) Elle utilise de nouvelles technologies  de destruction de masse « post-nucléaires » destinée à prendre le contrôle de la planète et de ses énergies pour employer « une guerre du temps » et des « armes plasma » parmi d’autres.

La géo-ingénierie militaire à laquelle on est confronté est un « art de la guerre contre la terre » qui a été développé pendant 70 ans d’expérimentation avec la planète. Elle se cache elle-même dans des habits « civils » et «  scientifiques » et prétend nous protéger du « changement climatique » et du « réchauffement global ». Néanmoins, le changement climatique et le réchauffement global sont les résultats de l’expérimentation citée et pas d’émissions de gaz par effet de serre, qu’on nous conduit faussement à croire afin de cacher les crimes de l’armée. (4)

On a toujours su que l’armée n’était pas une institution exprimant l’amour de la vie. Mais jusqu’à récemment nous ne savions pas que nos institutions civiles étaient empoisonnées par la même haine de la vie perverse, illogique, et avec les mots de Ivan Illich, « contre-productive ».

Ivan Illich avait naguère expliqué qu’on allait plus vite en vélo qu’en voiture
si l’on prenait en compte le temps gaspillé à travailler pour acheter une auto, de l’essence et tutti quanti.
Le vrai problème, c’est le sens du travail humain.

Comment peut-on haïr la vie, quand on en fait partie ? Comment peut-on se haïr soi-même ? Et pourquoi ?

Le motif sinistre pour haïr la vie doit être caché. Les crimes épouvantables que tous les patriarcats ont commis contre la vie elle-même, contre les enfants, les femmes et tous les êtres humains, contre la terre, les animaux et les plantes ne doivent pas être révélés. La haine de la vie est la raison et la justification rationnelle pour la violence contre cela ; une violence qui veut prévenir toute rébellion ou tout soulèvement de ceux qui ne croient pas dans le système qu’elle défend ; un système que beaucoup considéreraient comme une attaque grave de leur dignité, s’ils la reconnaissaient seulement.

Le projet de remplacer la vie par la non-vie pouvait seulement être réalisé avec l’aide de la civilisation moderne patriarcal-capitaliste et sa technologie, la machine. Tous les tentatives des « alchimistes » d’avant de produire des formes meilleures, plus élevées et plus divines ont échoué. Seule la technologie moderne a permis la manifestation monstrueuse du projet patriarcal dont on est témoin aujourd’hui. C’est pourquoi j’appelle le patriarcat moderne « le Monstre ! ».

Le capitalisme est la forme moderne de matérialisation de ce projet utopique de transformation totale. Quand le patriarcat « pur » arrive et que même les plus petits restes matriarcaux ont disparus, nous serons tous morts.

 

patriarcat_fc3a9minisme

Quand des femmes se lèvent, elles se lèvent pour défendre la vie. Cela a toujours été ainsi. Aujourd’hui, les femmes se lèvent contre la violence et pour la vie, massivement et dans le monde entier. Tout le monde devrait les suivre, les étreindre et les aimer pour cette raison. Ce ne sont pas elles qui sont la menace, c’est le Monstre, « le hydre » patriarcal, une combinaison englobant le capitalisme, le néo-libéralisme, le colonialisme, la mondialisation et le militarisme.

Le patriarcat est un projet historique qui a atteint son sommet avec le capitalisme. A cause de sa haine de la vie il s’effondrera inévitablement. Il ne sait pas remplacer la vie qu’il détruit continuellement. Le capital ne sait rien retourner vers la vie. Le processus de « patriacalisation » est irréversible. C’est une religion. Et les patriarches ne peuvent pas stopper d’y croire parce qu’ils seraient alors forcés de retourner au matriarcat…

Quelle idée formidable ce serait ! Quelle joie cela apporterait ! On pourrait abandonner derrière nous la duperie patriarcale et revivre la dignité humaine en rejetant ce système monstrueux. Sans notre participation et coopération, il ne peut pas être maintenu.

La Mère-Terre ou la mort ! C’est l’alternative à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui (10) D’une maison commune à une cause commune : nous libérer nous-mêmes de la haine de la vie absurde, une maladie collective enterrée dans notre inconscient collectif.

La vie n’est pas ici pour être tuée ; elle est ici pour être aimée et défendue !

 

La guerre est donc l’instrument de domination. Mais vaut-elle le coup cette guerre « patriarcat vs matriarcat »?

Nous avons besoin des deux pour être. Nier l’un c’est se condamner à ne pas être……

« To be or not to be », n’en est que plus vrai et plus percutant. Et que serais-je si je n’était pas. (il est temps que la rentrée arrive…. voilà que le commence à philosopher dur….. !)?

 

http://reseauinternational.net/dans-cette-civilisation-une-veritable-democratie-est-impossible/

 

****

 

 

 

*****

 

CNRS: Nos ancêtres les gaulois n’étaient pas ce que l’on croit

Reconstitution d'une armée de guerriers gaulois.

Reconstitution d’une armée de guerriers gaulois lémovices par la troupe Les Gaulois d’Esse.
Des barbares chevelus et mal dégrossis ? Cette fausse image, colportée dès le début de la conquête de la Gaule par Rome, a été relayée pendant des millénaires. Redécouvrez les Gaulois, un peuple bien plus raffiné qu’on ne le pensait.

 

La Gaule d’avant César « n’était pas un territoire sauvage à l’écart de toute civilisation, mais un monde qui avait connu certains des ­processus évolutifs responsables, quelques siècles plus tôt, de l’émergence de la civilisation gréco-romaine », renchérit Christian Goudineau, titulaire de la chaire d’antiquités nationales au Collège de France pendant vingt-cinq ans et combattant infatigable de cette rénovation historique. Occupation dense et valorisation des campagnes, structures et fonctions des agglomérations, haut niveau technique de l’artisanat, qualité des productions artistiques, importance de la religion, commerce intensif avec Rome… Les découvertes archéologiques de ces dernières années, auxquelles s’ajoutent les études menées en laboratoire (ostéologie, anthropologie…), ont renouvelé en profondeur la connaissance de la Gaule.

Une fausse image de la gaule

Dans la Guerre des Gaules, César simplifie à l’extrême cette situation par une formule célèbre : « L’ensemble de la Gaule est divisé en trois ­parties. » Dans cet espace qu’il borne arbitrairement, les Celtes occuperaient un territoire allant de la Garonne à la Seine et du Rhin inférieur à l’océan Atlantique, les Belges se trouveraient au nord de la Seine et les Aquitains, entre les Pyrénées et la Garonne.

 

Carte de la Gaule.

Carte de la Gaule fondée sur la description qu’en donne Jules César dans la Guerre des Gaules.

L’agriculture

 

Reconstitution d'une ferme gauloise.

Reconstitution d’une ferme gauloise de la fin de l’âge du fer (environ 800 à 50 av. J.-C.).

L’artisanat

 

Calotte de bronze gauloise.

Cette calotte en bronze du IVe ou du IIIe siècle av. J.-C. a été mise au jour dans une rivière à Amfreville-sous-les-Monts (Eure).

Le commerce vinicole

Les Gaulois sont de bons vivants qui raffolent des festins où le vin coule à flots, même si leurs boissons traditionnelles restent la bière et l’hydromel. Ce sont les marins commerçants grecs phocéens, qui fondent Marseille en 600 av. J.-C., qui leur ont fait découvrir ce nectar.

Des millions d’hectolitres de vin latin inondent la Gaule. « L’archéologie a identifié deux principaux axes de distribution, poursuit la chercheuse. Le premier, l’axe Aude-Garonne, dessert depuis Narbonne les territoires des Volques (l’actuel Languedoc) et des Rutènes (Aveyron, Tarn, nord de l’Hérault). Le second alimente la Gaule centrale et la Gaule du Nord par les vallées du Rhône et de la Saône. Et il semble que ce soit presque exclusivement des vins rouges et ordinaires que les Romains – qui, eux, préfèrent les blancs – exportent vers la Gaule. » Ainsi, le chargement de l’épave découverte au large du petit port de la Madrague de Giens, dans le Var, à la fin des années 1960, contenait du vin rouge provenant de la région de Rome.

L’alimentation

Quant aux métiers de bouche, l’étude des ossements d’animaux trouvés récemment à Titelberg, au Luxembourg, par l’archéozoologue Patrice Méniel, du laboratoire Archéologie, terres, histoire, sociétés, a mis en évidence des lieux d’abattage assimilables à des boucheries. On trouve par conséquent en Gaule la quasi-totalité des corps des métiers de bouche, qui subsisteront jusqu’à l’ère industrielle.

Les monnaies gauloises

Parallèlement, les potins (des pièces coulées dans un alliage de cuivre, d’étain et de plomb), dont l’introduction est liée au développement de l’artisanat urbain, préfigurent les monnaies fiduciaires (des monnaies de faible valeur fondées sur la confiance). Vers -150, les liens économiques s’intensifient entre la Gaule du Centre et du Centre-Est et le monde romain. « Pour faciliter les échanges, précise Katherine Gruel, les Éduens, les Séquanes et les Lingons frappent des pièces d’argent imitées du denier romain et fondent une vaste fédération monétaire dont les limites s’étendent jusqu’aux peuples helvètes et jusqu’au Rhin (la fameuse zone du denier gaulois). D’autres unions monétaires voient le jour, notamment dans le Centre-Ouest, et montrent que l’usage de la monnaie est bien plus présent dans l’économie gauloise des IIe et Ier siècles avant notre ère qu’on ne le supposait jusqu’à présent. »

Les premières cités

Le caractère foncièrement rural de ces populations ne fait pas obstacle à l’éclosion et au développement des premières cités, les oppida, qui « semblent apparaître tardivement en Gaule, au milieu du IIe siècle avant notre ère, encore que les fouilles montrent que certains d’entre eux ont été édifiés sur l’emplacement d’habitats plus anciens, comme à Bourges », assure Jean-Paul Guillaumet. Il existe, pour chaque peuple gaulois, un oppidum principal susceptible d’héberger plusieurs milliers d’âmes. Établi en général au centre d’un réseau de routes terrestres ou fluviales, l’oppidum ne sert pas uniquement de refuge aux populations alentours en cas de danger, comme on l’a longtemps écrit. C’est aussi un lieu qui accueille des activités commerciales, artisanales, religieuses et civiques. Bibracte est l’un des représentants les mieux connus de ces oppida. Chef-lieu des Éduens, il se compose d’une vaste enceinte protégeant près de 200 hectares. À l’intérieur s’y trouvent des habitats en bois, de rares maisons en pierre construites à la romaine et même des édifices publics.

Reconstruction de la porte du Rebout, l’accès à la ville de Bibracte, entourée de remparts.

La production artistique

 

Sculpture gauloise

Cette sculpture de deux têtes jointes par l’arrière du crâne (300 av. J.-C.) a été découverte à Roquepertuse, dans les Bouches-du-Rhône.

La langue

Au fait, quel idiome parlent ces gaillards ?  Le gaulois ne subsiste plus dans le français actuel que par quelques tournures syntaxiques comme « C’est que… », des toponymes tels que Verdun et deux cents mots tout au plus, parmi lesquels alouette, ardoise, auvent, blaireau, bouleau, bruyère, caillou, char, chemin, charpente et chiendent.

Inscription gallo-grecque sur un bloc de pierre.

Pour écrire, les Gaulois utilisaient souvent les alphabets étrangers, comme sur ce bloc de pierre portant une inscription gallo-grecque.

Les croyances religieuses

Si religieux qu’ils rient des dieux romains figurés comme des êtres humains, les Gaulois vénèrent moult divinités,

  • Taranis, maître du ciel,
  • Teutatès, dieu de la guerre.
  • Cernunnos, dieu de la fécondité à cornes de cerf,
  • Épona, protectrice des chevaux,
  • Lugus, gardien du feu…

Existe-t-il un seul et même panthéon pour toute la Gaule ? Chaque peuple peut avoir ses divinités propres, même si certaines figures sont récurrentes. La mort ? Un passage vers le monde d’en haut ou, pour ceux qui ne peuvent y accéder, une descente sous la terre avant que l’âme ne se réincarne et revive. Quant à la pratique du sacrifice humain, leitmotiv des textes antiques visant à rabaisser les Gaulois, les vestiges archéologiques venant l’étayer sont extrêmement rares. « Sans doute a-t-elle existé avant le Ve siècle av. J.-C., mais à très petite échelle, confie Jean-Louis Brunaux. Et elle a disparu au profit de sacrifices d’animaux domestiques (taureaux, vaches, bœufs, moutons, porcs…), comme le montrent, par exemple, les ossements exhumés en grande quantité dans le sanctuaire de Gournay-sur-Aronde, dans l’Oise. »

Les druides forment une partie de l’élite gauloise. Tout à la fois savants versés dans l’observation des astres à des fins divinatoires, l’étude des mathématiques et de la géométrie, la pharmacopée…, philosophes, théologiens et accessoirement juges, ces prêtres transmettent leur savoir par tradition orale aux enfants des familles nobles. Le druidisme règne sur la Gaule entre les Ve et IIesiècles avant notre ère, avant de décliner pour disparaître complètement au tournant de l’ère chrétienne.

 

Ainsi furent les gaulois. Ainsi sont les descendants de ces fiers si cambrés des reins (ou d’airain). Mais qui sont ces descendants des dignes fils d’astérix et d’Obélix…. Au nom du vivre ensemble….  ce sont ceux issus de la tribu perdue dans les sables des oueds autre méditerranée!

Nos ancêtres, les gaulois! Qui peut valablement s’en revendiquer?

peut-être uniquement ceux qui osent s’affirmer et s’afficher  :

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Français – Français »

 

https://histoireetsociete.wordpress.com/2016/08/14/cnrs-nos-ancetres-les-gaulois-netaient-pas-ce-que-lon-croit/

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 176 Mars = 23/06/2016 – La manipulation commence là où il y a croyance! Et pas seulement en religion. C’est aussi le cas en campagne électoralo-politique!

Publié le

Le choix du jour : «précision de campagne» ou «imprécision campagnarde»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Français – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

En 2017, refusez les programmes qui ne disent pas le sens des évolutions. Exigez des engagements précis sur lesquels ils ne pourront revenir arguant que le sens n’était pas spécifié (comme en 2012 et 2005, et aussi avant)

….. et avec un peu de recul….

 Il manipule les formules, comme il manipule les journalistes. Les seuls qu’il respecte, étant, origine politique oblige, proche d’eux, c’est le Peuple. C’est bien connu. Il suffit de faire le bilan de sa gouvernance. Il a plus fait pour le Peuple que pour les autres (n’ayant pas spécifié dans quel sens iraient ses réformes…). C’est incontestable.

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Manipulation des journalistes : F. Hollande avoue !

C’est une situation tellement normale dans l’esprit de notre président normal qu’il ne se rend même plus compte de la portée de ce qu’il raconte !  A moins que ce ne soit du pur cynisme.. Les journaleux doivent adorer être pris ainsi pour des cons !

Quand Hollande avoue qu’il enfume les journalistes: « une information bidon, ça fonctionne »

Le tweet suivant de Frédéric Gerschel, journaliste au Parisien, publié le 18 août, divulgue un passage du livre de Karim Rissouli et Antonin André qui vient de paraître sous le titre Conversations privées avec le président

Ne dites pas que François, est un faux jeton. Vous auriez tort, ce n’est qu’un vulgaire politicard et comme tel, il vous ressert ce que l’ENA et sa vie politique lui ont appris. Saviez-vous qu’il n’a jamais bossé (dans le sens de produire quelque chose excepté des lois et souvent contre les intérêts du Peuple (à ce titre voir ses propositions de loi déposées à son initiative à l’Assemblée nationale…. au cours depuis la 11éme à la 14éme législatures Dont l’étude – pour l’ensemble des députés actuels de la 14éme législature est en cours et paraîtra dès que finie…. Édifiant)

Pensez que s’il manipule les journalistes, que peut-il en être du Peuple…..  (état d’urgence, dettes, chômage, emploi, guerres extérieures, candidatures,…… campagne de 2012)?

http://free.niooz.fr/s/free/manipulation-des-journalistes-f-hollande-avoue-9503230.shtml

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Depuis son retour, Sarkozy a beaucoup changé… d’avis

Depuis son retour, Sarkozy a beaucoup changé... d'avis
Nicolas Sarkozy (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Du gaz de schiste au droit du sol, en passant par le mariage pour tous, en deux ans, l’ancien président désormais candidat a multiplié les volte-faces.

Voilà deux ans que Nicolas Sarkozy, qui n’était pas vraiment parti, est revenu. 24 mois durant lesquels l’ancien président a bataillé pour rester sur le devant de la scène, en vue d’une nouvelle candidature à la présidentielle. 24 mois de prises de position, de déclarations, de propositions et un certain nombre d’atermoiements. Souvent Nicolas Sarkozy varie. L' »Obs » revient sur ses multiples volte-face alors que l’ancien président est désormais officiellement candidat à la présidentielle.

# Le mariage pour tous

« La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble. […] Quand on dit ‘devra être réécrite de fond en comble’, si vous préférez qu’on dise qu’on doit l’abroger pour en faire une autre, en français ça veut dire la même chose et ça aboutit au même résultat.

« A la réflexion, je crains que, compte tenu de l’état de tension et de division de la société française auquel a abouti la méthode de François Hollande, le remède soit pire que le mal. Je ne souhaite donc pas qu’on légifère à nouveau, parce que la priorité doit être de rassembler les Français. C’est un point sur lequel, je l’assume, j’ai évolué ». 

Il faudra faire avec ces nouveaux déçus qui retourneront dans la rue le 16 octobre prochain pour tenter de faire pression sur les candidats à la primaire.

# Le droit du sol

« Le droit du sang ne peut pas être suffisant. Il faut le droit du sol, parce qu’il y a toujours quelqu’un qui a une idée folle dans la tête, parce qu’on a toujours un sang qui n’est pas suffisamment pur. Il faut combien de parents pour être Français ? (…) Le droit du sol fait partie de nos traditions, M. Le Pen. »

Mais les temps ont changé et le « Français de sang mêlé » comme il se présentait en 2007 est désormais près à quelques exceptions : « Je veux qu’on le garde, mais pas de manière automatique ». Dans un entretien accordé à « Valeurs Actuelles » le 11 août 2016,  il évoque, comme dans son livre « La France pour la vie », la notion de « présomption de nationalité, permettant de ne pas attribuer la nationalité à quelqu’un qui aurait un casier judiciaire à sa majorité, ou dont on pourrait prouver que ses parents étaient en situation irrégulière au moment de la naissance ». 

#Un référendum sur l’Europe

« Je ne crois pas que le référendum soit la meilleure façon de répondre à des questions si complexes portant sur la refondation de l’Europe, qui sont de la compétence de la représentation parlementaire ».

« Si j’appelle à une refondation de l’Europe, avec un nouveau traité, précisant clairement et simplement de nouveaux choix et refusant la technocratie, la question du référendum se posera ».

# Le gaz de schiste

« Je ne peux pas accepter que les Etats-Unis soient devenus du point de vue de l’énergie indépendants grâce au gaz de schiste et que la France ne puisse pas profiter de cette nouvelle énergie alors que le chômage ravage tant de nos territoires et tant de nos familles, c’est inacceptable », explique-t-il.

Pourtant, en octobre 2011, le président Sarkozy s’était opposé en personne à la délivrance de trois permis exclusifs de recherche de gaz de schiste dans le sud de la France. Et c’est également sous sa présidence que la fracturation hydraulique, technique actuellement utilisée pour extraire le gaz de schiste, a été interdite en France par le biais du vote d’une proposition de loi UMP en juillet 2011, validée par le Conseil constitutionnel en octobre 2013.

# L’Aide médicale d’Etat

C’est en des termes grandiloquents, que le candidat Sarkozy avait pris la défense de l’Aide Médicale d’état lors d’un discours au Raincy, en Seine-Saint-Denis, le 26 avril 2012 : « Je préfère le dire ici même si c’est impopulaire parce que c’est la vérité, je ne toucherai pas à l’aide médicale d’urgence – je le dis à mes amis parlementaires – parce que qu’on soit noir, blanc, jaune, qu’on soit étranger ou pas, qu’on soit légal ou pas, un homme à la porte d’un hôpital qui souffre, qui est malade et qui a besoin d’être opéré, la République française le soigne et l’opère. »

Dans son « contre choc fiscal » qu’il détaille dans les « Echos » le 3 février 2016, il n’est plus question de garder ce dispositif « impopulaire ». C’est d’ailleurs l’un des arguments avancés par Nicolas Sarkozy pour prôner sa suppression. « Il faudra également supprimer l’aide médicale d’Etat, dont le coût dérive depuis 2012 et choque nos compatriotes », explique Nicolas Sarkozy.

#Donald Trump

« Trump, c’est une source d’inspiration. Il a une parole très directe et aborde des thèmes jusque-là ‘tabouisés’. Les gens ne veulent plus d’un filet d’eau tiède, mais de politiques qui ont du caractère. »

« Ce monsieur ne mérite pas tant d’intérêt que cela. Ce qui est assez effrayant, c’est l’impact qu’il a. Je trouve terrifiant qu’il y ait 30% d’Américains qui peuvent se reconnaître là-dedans. »

 

C’est vrai, il ne mérite pas que l’on s’y arrête!

Promesse Sarkozy –  En final, malgré une commission bidon qui accoucha au bout d’un an d’une pirouette, au nom que les « Pupilles de la Nation étaient multiples et divisés…. (c’est quoi un parti politique si ce n’est des gens divisés). Fermez le ban des promesses!

Lui c’est la promesse de retour inachevé….

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160818.OBS6511/depuis-son-retour-sarkozy-a-beaucoup-change-d-avis.html

 

****

 

François Hollande : son fils raconte pourquoi il a quitté Valérie Trierweiler

 
François Hollande : son fils raconte pourquoi il a quitté Valérie Trierweiler

Dans le livre « Conversations privées avec le président », le fils du président a révélé ce que lui avait dit son père à propos de sa rupture avec la journaliste.

 

« Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler », avait écrit François Hollande en 2014, dans un bref communiqué envoyé à l’AFP.

Par ces mots, le président mettait fin publiquement à sa relation avec la journaliste de Paris-Match, officialisant en quelque sorte son idylle avec l’actrice Julie Gayet, révélée quelques semaines plus tôt par Closer.

« Ca lui a fait du bien »

Plus de deux ans après cette séparation, on apprend au travers du livre Conversations privées avec le président, des journalistes Karim Rissouli et Antonin André, que cette rupture était pour François Hollande une « libération ».

A lire aussi – François Hollande : ses choix politiques influencés par Julie Gayet ?

Dans le livre, Thomas Hollande, le fils du président, a expliqué « ça lui a fait du bien ». Et de préciser : « Avec elle, il avait beaucoup de choses à gérer. Or c’est quelqu’un qui a profondément besoin de solitude, d’être seul dans son intimité. Et je pense qu’une des choses qui explique qu’il est bien aujourd’hui dans sa fonction vient de là. Il me l’a dit. »

« On ne peut pas avoir une vie de couple et être président »

Pour Thomas Hollande, « on ne peut pas avoir une vie de couple et être président. Le fait d’être seul crée pour lui quelque chose d’extrêmement libérateur. » Le fils du président en profite pour tacler Valérie Trierweiler : « Dans les voyages officiels, au-delà de la personnalité de Valérie, il devait gérer énormément de contraintes liées au programme de la Première dame. Lui souhaitait se consacrer pleinement à la politique et on le ramenait sans arrêt à ce qu’elle faisait. »

Quant à la relation (plus ou moins) cachée que son père entretient avec l’actrice Julie Gayet, Thomas Hollande explique que leur discrétion restera d’actualité en 2017. « Il ne sera pas un président en couple qui fait campagne. (…) Ce célibat revendiqué, il en fera même un axe de campagne : « ‘Moi, je suis dédié totalement à la fonction. Je suis totalement consacré à ma mission' ».

 

Au nom du fils, il dira tout. Mais qu’a t-on affaire de cette affaire de cul présidentiel. Cela ne doit pas être le quotidien des Français. Ils s’en torchent.

Thomas, n’est-ce pas lui, qui, dans un précédent gouvernement de gauche a mobilisé et immobilisé toute la régalie pour une affaire de scooter (déjà à l’époque…. et l’histoire ne dit pas si c’est le même scooter qui servit à son père pour ses fuites chez la Gayet, Julie pot de chien!). Et dans le même temps, la mob de Mohamet se trouvait perdue, à jamais, corps et âme (s’il se fut appelé  Mohamed Hollande, et pourquoi pas, eut-il eut la même célérité de recherche des meilleurs limiers de la France….. à sa dévotion, ne serait-ce qu’au nom du « vivre ensemble »?).

Le président se dérobe, devant toutes ses promesses, y compris celles du cœur.

 

 

http://www.planet.fr/people-francois-hollande-son-fils-raconte-pourquoi-il-a-quitte-valerie-trierweiler.1152447.21141.html

 

****

  

Osez l’alterféminisme!  –  Portraits de pétroleuses

Le féminisme officiel, celui de Najat Vallaud-Belkacem et de Caroline de Haas, a du plomb dans l’aile. A droite comme à gauche, on déconstruit allègrement l’idéologie binaire antimecs.

De gauche à droite et de haut en bas : Thérèse Hargot, Eugénie Bastié, Peggy Sastre et Iseul Turan (Photos : Hannah Assouline et Natacha Nikouline)Le vent tourne du côté du deuxième sexe. Une copine journaliste dans la presse féminine m’avait prévenu : « Des Antigones à Eugénie Bastié, j’observe un phénomène nouveau : des jeunes femmes idéologisées “nature et tradition”, sans serre-tête ni collier de perles, parfois même en bottes de moto ou avec des boucles dans le nez, qui s’attaquent au néoféminisme tendance Najat. » Ouh là ! pas d’amalgame, ma grande ! Quoi de commun entre la transhumaniste Peggy Sastre (un cas à part), la catho-décroissante Eugénie Bastié, la sexologue Thérèse Hargot et l’anticapitaliste de droite Iseul Turan, porte-parole des Antigones ? Rien, sinon que ces jeunes femmes ne se reconnaissent aucunement dans le progressisme immense et rose que nous vend la gauche de gouvernement menée par le parti soci(ét)aliste et son rejeton Osez le féminisme.

Pour reprendre une terminologie à la mode, on pourrait taxer ces pétroleuses d’« antiféministes », selon la définition que le philosophe Antoine Compagnon donne des « antimodernes » : des modernes revenus des illusions de la modernité. Ainsi, nul n’entend contester la « première vague » du féminisme ayant ferraillé en faveur de l’égalité des droits à la fin du XIXe siècle. C’est à partir des années 1960 que le bât blesse. Tout progrès ayant son revers, les « conquêtes » de la révolution sexuelle, considérée comme la « deuxième vague » du féminisme, de la pilule contraceptive au droit à l’avortement, font aujourd’hui l’objet d’attaques en règle. Quoique personne ne songe à remettre le dentifrice dans le tube, la critique des effets secondaires de la pilule, de la « banalisation » de l’IVG que portent Eugénie, Thérèse et Iseul fait désordre au pays du MLF.

 

On apprend, de source sûre que le MLH se développe. Son but:  mettre l’homme à égalité avec la femme….. Tout un programme où l’homme a une longueur de retard face à celles qui en moins d’un demi siècle ont gommé des siècles de domination librement consentie.

Et quand l’homme se révolte, cela se remarque, ils sont plus nombreux en grande surface, véhiculant leur chariot de courses.

Le résultat de la libération de la femme se mesure au nombre de mouflets paumés dans des familles recomposées qui n’en finissent plus de se décomposer. Et dire que l’on se mariait aussi pour le pire….. ! Quelle connerie.

L’anti-gone est une association type 69000, qui lutte contre la prolifération sauvage des gônes de Lyon

 

http://www.causeur.fr/eugenie-bastie-therese-hargot-antigones-peggy-sastre-39722.html#

 

****

 

Namibie : un élève de 19 ans invente un téléphone sans fil, sans carte SIM, ni crédit

Namibie : un élève de 19 ans invente un téléphone sans fil, sans carte SIM, ni crédit

Cette invention représente sans doute une des initiatives les plus intelligentes pour l’Afrique quand on sait que les communications téléphoniques coutent les yeux de la tête et que le prix d’un bon  smartphone est hors de portée de beaucoup de personnes.  RI

***

A seulement 19 ans, Simon Petrus vient de laisser son empreinte sur la technologie moderne… peut-être sans le savoir. Le jeune Namibien a inventé un téléphone sans fil, sans carte SIM et plus important encore, sans crédit.

Avec seulement quelques objets quelconques récupérés ça et là, Simon Petrus a pu réaliser cette merveille technologique. Pièces de rechange de téléphone, composants de téléviseur, ampoules, carcasses de chargeurs et le téléphone qui ne nécessite ni fil, ni carte SIM, ni crédit de communication voit le jour. Coût de production, 146 dollars.

Pourtant l’oeuvre du jeune Namibien de 19 ans est bien adaptée aux besoins de l’Afrique où le taux d‘électrification et le pouvoir d’achat restent encore faible. Ce téléphone, de fait, peut capter des appels grâce à des fréquences radio, donc pas besoin de dépenser en crédit de communication. Mieux, il est possible de capter une chaîne de télévision locale.

Le gadget aurait déjà suscité l’intérêt de certains investisseurs qui aimeraient davantage le développer.

 

Mais ce produit peut aussi intéresser l’Europe et la France. Là aussi il y a aussi des gens n’ayant pas accès à l’électricité (pour raison économique) et encore moins au téléphone (zone blanche, raison technique).

Quel liberté si on peut téléphoner sans fil à la patte et sans problème de zone et encore moins de fric. mais je doute que les constructeurs traditionnels s’intéressent à ce qui ne leur permettra plus d’engranger (les dividendes). Quelle ironie que ce téléphone Afrique qui quitte la zone à fric!

 

http://reseauinternational.net/namibie-un-eleve-de-19-ans-invente-un-telephone-sans-fil-sans-carte-sim-ni-credit/

 

****

 

Quel « non-socialiste » pour les socialistes : Montebourg, Valls ou Macron ?

 
 

Le premier étant déjà hors jeu, c’est le duel entre les deux ténors du « renouveau » qui sera le clou du spectacle.

 

 

« L’honnêteté m’oblige à vous dire que je ne suis pas socialiste », déclarait vendredi le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, en déplacement au Puy du Fou, où il a notamment rencontré Philippe de Villiers.

Le trublion du gouvernement n’en est pas à sa première provocation. Dès le mois d’avril, la création de son mouvement En marche ! avait fait gloser journalistes et politiques, certains y voyant la concrétisation d’ambitions présidentielles à peine voilées.

Mais c’est à partir du 12 juillet 2016 que les choses ont basculé. Le meeting tenu par Emmanuel Macron à la Mutualité n’a laissé aucun doute possible quant à sa volonté d’être candidat à la magistrature suprême. Critiquant le gouvernement sans jamais le nommer, à grand renfort de métaphores filées, le ministre a su se donner des airs d’opposant assoiffé de renouveau alors même qu’il dirige la politique économique de la France depuis plus de deux ans.

Tout porte donc à croire qu’il sera candidat à la primaire socialiste. Il y a, cependant, une condition sine qua non : il faut que le président Hollande renonce à briguer un second mandat. Trahir celui à qui il doit tout, celui qui l’a fait, serait peu apprécié par les Français. La mentalité féodale est encore vivace dans notre pays : poignarder son suzerain et mentor dans le dos en se présentant contre lui serait un suicide politique pour le jeune ministre.

Si Hollande renonce, nous pourrons assister à la joute entre Montebourg, Valls et Macron. Le premier étant déjà hors jeu (concurrencé par le Front de gauche et peu apprécié par l’ensemble des frondeurs), c’est le duel entre les deux ténors du « renouveau » qui sera le clou du spectacle.

Ils sont, en fait, très proches l’un de l’autre ; c’est peut-être la raison de leur haine mutuelle. Tous deux se disent modernes et veulent refonder le PS en effectuant un virage à droite. Valls semblait, jusqu’en 2014, être cet homme du renouveau, mais l’arrivée du play-boy trentenaire à Bercy a presque ringardisé le Premier ministre. Ce dernier l’a d’ailleurs admonesté au lendemain du meeting de la Mutualité, accusant son jeune ministre d’avoir « cédé aux sirènes du populisme ». « Cela doit cesser », avait-il enfin tonitrué comme à son habitude. Macron semble faire peu de cas des récriminations de son chef et potentiel adversaire à la course présidentielle.

Mais quelles sont les chances pour que Macron l’emporte ? Lui qui dit n’être pas socialiste, il serait tout de même curieux de le voir briguer la présidence en tant que représentant du Parti socialiste. Et puis, quelle serait sa majorité, ses ministres, sa politique ? Trop d’éléments demeurent flous. Ne serait-il pas plus sage d’attendre 2022 et de mettre ces cinq années à profit pour construire un réseau de militants, se forger une solide expérience politique et se défaire de cette image d’énarque méprisant ? Alors, seulement, il pourrait se lancer à la conquête du cœur des Français. Car peut-être qu’alors aussi le Parti socialiste aura enfin « l’honnêteté » de dire qu’il n’est plus « socialiste » ?

 

Mais croyez-vous que Valls l’est? Croyez-vous que Hollande l’est? Croyez vous que les ministres (actuels) le sont? Si vous avez encore des doutes référez-vous à leurs déclarations de patrimoine !

Et si après y avoir replongé le nez vous doutez encore, c’est que vous êtes mûrs pour une nouvelle gouvernance de la gauche (qui n’a plus que le nom, mais ayant perdu sa saveur d’origine. C’est Jaurès qui le dit).

BàM — patrimoine ministres

Patrimoine 2014 – Synthèse 3 – 30x

patrimoine 2014 – Synthèse 2 – 19 Ex

Patrimoine 2014 – Synthèse 1- 19 Ex

Et pour plus de détails, demandez le détail de vos ministres préférés (c’est gratuit)

 

http://www.bvoltaire.fr/nicolaskirkitadze/quel-non-socialiste-pour-les-socialistes-montebourg-valls-ou-macron,278777

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 175 Mars = 22/08/2016 – L’Homme n’est pas l’état…. Si le second est mauvais, le premier doit-il payer (dettes, conséquences, destruction…. )? Non!

Publié le

Le choix du jour : «l’état sombre» ou «l’Homme survit»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Français – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Doit-on faire les frais de la faiblesse des dirigeants? Non si on se dit « responsable »! Les états peuvent « sombrer »(par incapacités et absence d’abnégation), l’Homme ne sombre que s’il le veut….. !

….. et avec un peu de recul….

La faiblesse, arme des faibles ne peut répondre à l’agressivité velléitaire des volontaires. La force ne doit pas attendre les ordres, elle est ou elle n’est pas et si elle n’est pas, nul n’interdit d’apprendre à la pratiquer…. Il suffit de vouloir et de ténacité…..

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

La faiblesse de l’occident

La faiblesse de l'occident, par Claude Bourrinet

Si l’émotion est une réaction humaine, la pensée l’est aussi. Si la première se manifeste dans l’immédiateté et la sensibilité, la seconde répugne à se mêler d’affectivité. Or, ce qu’il est convenu d’appeler la « toile » véhicule un vaste réseau mouvant et effervescent de réactions pathétiques. Dans la société de masse où nous nous situons, où les cloisons qui délimitaient les domaines d’expression de l’humain ont sauté, elles valent comme pensées.

Je souffre, je suis anxieux, je hurle, je hais, j’adore, donc je cogite, donc le suis.

On trouvera, dans ce flux d’adrénaline, tout ce qu’il faut, pour tous les goûts. Des messages d’amour destinés à la communauté musulmane, forcément innocente, comme aurait pu dire Marguerite Duras, jusqu’aux diatribes haineuses contre l’Islam, pour n’évoquer que les deux pôles d’un spectre bariolé de nuances émotionnelles. A partir de ces pulsions, on induit des analyses :

  • les terroristes ne sont qu’une minorité,
  • les Mahométans étant tout aussi victimes que les « mécréants »,
  • ou bien la France est minée par un islamisme rampant qui, comme jadis le marxisme, sape les fondements de l’Occident.

La complexité du monde se conjugue difficilement avec la simplicité du sentiment. Toute mère verra son enfant comme le plus beau des bébés, même si ce n’est pas vrai. En tant qu’homme, j’éprouve de la pitié, une immense compassion pour les victimes d’un terrorisme atroce, tout en me souvenant que toutes les « civilisations », même les plus « avancées », sont en mesure de tomber dans la barbarie.

Quoi qu’il en soit, il faut bien essayer de chercher les raisons qui nous livrent, comme des moutons promis à l’égorgement, au couteau du bourreau. Il est nécessaire de savoir pourquoi l’arbre est pourri par un parasite qui le destine au délabrement, puis à la mort.

Et ce n’est pas l’Islam, que je vois alors, comme unique responsable, mais notre faiblesse, notre jouissance mortifère à nous abandonner aux plaisirs les plus vulgaires, notre lâche capitulation devant les facilités bêtes et sales de la société matérialiste et marchande. L’âme nous fait défaut, l’ « anima », la vie. Comme s’interrogeait déjà Soljenitsyne, en 1970 : « Les forces du Mal ont commencé leur offensive décisive. Vous sentez déjà la pression qu’elles exercent, et pourtant, vos écrans et vos écrits sont pleins de sourires sur commande et de verres levés. Pourquoi toute cette joie ? » J’ignore si c’était le mot « joie » qui traduisait le mot russe, utilisé lors de la remise du prix Nobel au dissident orthodoxe. Peut-il s’agirait-il plutôt de griserie, d’ivresse, voire de rigolade. De divertissement, disait Pascal.

Toujours est-il que la comédie vaine et sotte doit cesser, quand viennent les Visiteurs du soir.

C’est dans la langueur de l’endormissement dû à la satisfaction des bas instincts que la civilisation périclite et disparaît…. Toutes les anciennes ont péri de la même façon.

Celle de Rome s’est dissoute dans les orgies et la crapulerie des sénateurs…. Pour nous ce seront celles des politicards ne cherchant qu’à se hisser au dessus du pékin en toute impunité (grâce à l’immunité, entre autre et la faculté de se voter des lois d’avantages, en imposant des lois de contraintes pour le peuple). Quand une société se clive de telle façon, la fin n’est plus loin….

Et ce ne sont pas des oies blanches qui sauveront la capitale, mais bien des femmes en noir qui voileront la ripoublique….

C’est le pris à payer pour avoir accepté qu’un « E » se transforme en « I », petit à petit. Nous sommes à l’époque des règlements de comptes!

 

 

http://www.alain-benajam.com/2015/11/la-faiblesse-de-l-occident-par-claude-bourrinet.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

PME « made in France », impôts, démocratie… Les 10 propositions chocs de Montebourg

PME "made in France", impôts, démocratie... Les 10 propositions chocs de Montebourg

Arnaud Montebourg se lance dans la course. (PHILIPPE DESMAZES/AFP)

Après s’être déclaré candidat à la présidence de la République, le théâtral Arnaud Montebourg a déroulé un long discours de 18 pages, jalonné d’appels au volontarisme politique et de piques à l’égard de François Hollande, dont le bilan est « indéfendable ».

 

  • Réserver pendant une période de huit ans, le temps que la France se réindustrialise, 80 % des marchés publics des collectivités locales de l’Etat, et de ses hôpitaux, aux PME travaillant sur le sol national (qu‘en est-il des sociétés yant leur siège à l’étranger, mais ayant des filiales en France. Ou alors des sociétés dont le siège est en France, mais avec une majorité de capitaux en fonds de pension étrangers?).
  • La suspension unilatérale (et définitive) de la directive sur les travailleurs détachés.
  • Une annulation progressive des hausses d’impôts de ces cinq dernières années sur les revenus du travail des classes moyennes et populaires.

« Nous assumerons les sanctions car je préfère payer des amendes plutôt que laisser mourir l’économie française ».

En réalité, ces amendes ne sont pas vraiment la préoccupation d’Arnaud Montebourg qui appelle tout bonnement à « dépasser les traités européens ».

Montebourg – Hamon : deux frondeurs, une seule place

Reconstruire l’Europe par la zone Euro

« Vous votez pour la gauche française et vous avez le programme de la droite allemande. Vous votez non au référendum sur le Traité européen et vous voyez adopté le oui », a lâché à la tribune Arnaud Montebourg. Pour y remédier, l’ancien ministre veut, en étant élu, obtenir « un mandat non négociable, inflexible et irréfragable de dépassement des traités dans l’intérêt général européen et dans l’intêret national de la France ».

  • Programmer la fin des règles fixant l’austérité budgétaire et monétaire contenues dans les traités de Maastricth et de Lisbonne, et notamment celle qui contraint les Etats membres à ne pas dépasser 3% de déficit.
  • La création d’un gouvernement économique de la zone Euro. Et, pour qu’il ne soit pas « fictif ou fantoche, il doit pouvoir contrôler les décisions de la BCE, les orientations budgétaires européennes exercées en commun et celle des états membres ».

Le retour du service militaire 

Ce sont de loin ses propositions sociétales institutionnelles qui ont été le plus applaudies dimanche après-midi à Frangy-en-Bresse. Afin de lutter contre le terrorisme, l’ex-ministre de l’Economie a proposé de rétablir un service national, « civil et militaire, égalitaire et universel (…) obligatoire pour une durée de six mois ». Il a également avancé plusieurs propositions radicales pour réformer la démocratie française :

  • Le rétablissement du septennat, non renouvelable.
  • La réduction du nombre de députés de 577 à 350, dont 50 élus à la proportionnelle intégrale.
  • Le sénat sera réduit à 200 membres. Dont cent seront tirés au sort sur les listes électorales à raison de un par département.(on ne peux faire un système bâtard, à moins de vouloir des résultats bâtards. C’est ou la proportionnelle à 100% – seule vraie démocratie – ou le système actuel anti-constitutionnel et à tout le moins anti-démocratique)
  • L’entrée à l’Ecole nationale d’administration sera réservée aux citoyens ayant déjà une expérience professionnelle avancée. 

 

Il est (re)venu, le temps des grandes promesses….. ! C’est normal, le Français ne vit que de cela…. un peu d’espérances pendant quelques mois pour 5 ans de constats de pigeonnage!

Apparemment l’arno ne s’affranchira pas en gai, mais éviter le barrage de la primaire (indigne de lui et de sa grandeur)…. C’est indigne de lui, il mérite mieux que cela, lui qui a osé fronder le front socialiste devant son maître. Nul ne pourra supprimer son soutient à son grand ami François et son parti de souteneurs  » julot-casse-croute » (il en est de même à droite et ailleurs).

La supposée différenciation ne sert que ses propres intérêts et sert à amuser la galerie. Il a soutenu les promesses de son prédécesseur et son départ n’est pas dû à un désaccord sur les promesses non tenues, mais à un limogeage, en bonne et due forme, pour non respect de la discipline gouvernementale….

Tant que nous aurons des candidats issus du système…. point d’espoir à l’horizon. Nous voulons du sang neuf et surtout « vierge » de toutes magouilles claniques.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20160821.OBS6623/pme-made-in-france-impots-democratie-les-10-propositions-chocs-de-montebourg.html

 

****

 

Sur la route des vacances, gare à l’arnaque « à l’irlandaise »

 
Sur la route des vacances, gare à l'arnaque "à l'irlandaise"
 

La gendarmerie nationale a récemment publié, sur son compte Twitter, un avertissement destiné aux usagers de l’autoroute, évoquant l’arnaque dite « à l’irlandaise ».

 

Cet été, au grand dam des autostoppeurs honnêtes et des familles en détresse, il faudra se méfier des personnes postées au bord de l’autoroute. Méfiez-vous en effet du procédé de l’arnaque « à l’irlandaise », révélé samedi dernier par la Gendarmerie nationale sur son compte Twitter.

Afin d’extorquer jusqu’à 900 euros à leurs victimes, selon Le Particulier, une fausse famille irlandaise parlant anglais se rend tout d’abord sur une aire d’autoroute. Prétextant une panne d’essence aux automobilistes assez généreux pour accepter de les aider, ses membres demandent ensuite de l’argent pour acheter du carburant. Ils proposent même, pour prouver leur « bonne foi », de signer une reconnaissance de dette, en réalité un faux document.

La terreur des aires

L’avertissement de la gendarmerie a été lancé après l’arrestation, mercredi dernier dans la Drôme, d’un escroc de 26 ans pris en flagrant délit sur l’autoroute A7. Seul ou accompagné d’une femme et de plusieurs enfants, il aurait trompé deux familles de touristes en usant de l’arnaque dite « à l’irlandaise ».

Selon Le Dauphiné Libéré, l’homme s’est violemment défendu, blessant deux gendarmes. Les autorités conseillent donc de ne pas intervenir, mais d’appeler le 17 en cas de comportement suspect. La technique, qui a fait des émules dans la Sarthe et dans la Marne notamment, a été beaucoup remarquée sur les aires d’autoroute mais aussi dans certains parkings isolés.

 

Preuve est encore faite que l’on a des idées en France…..

Génial!

 

http://www.planet.fr/magazine-auto-sur-la-route-des-vacances-ne-soyez-pas-victime-de-larnaque-a-lirlandaise.1150411.1501.html

 

****

  

 

La racaille, ferment du djihad?  –  La violence est un continuum

Il faut faire le lien entre la culture de la violence du milieu délinquant qui impose sa domination dans les cités ghetto et la radicalisation religieuse des terroristes.

djihad islam banlieues racaille

« La Haine », 1995.

Les « fous », si tel était le cas, agissent de toute manière selon l’univers mental qui les imprègne, or, ces prétendus psychopathes agissent bien dans le sens de la violence djihadiste. A ce que l’on peut savoir il y a également des psychopathes chez les chrétiens ou les bouddhistes, ils ne pratiquent pas le meurtre de masse à répétition au nom de leur croyance.

Violence protéiforme

Le fond de l’affaire n’est-il pas d’abord la culture de la violence qui imprègne des pans entiers du territoire et leurs populations captives ? Une violence construite sur la haine de la France et des Français et qui forme un bloc compact et cohérent. (Pourquoi ne pas avoir mis en pratique : « la France, on l’aime ou on la quitte!)

Ne faut-il pas alors globaliser la problématique de la violence et saisir ses liens avec l’immigration de masse incontrôlée et la crise identitaire française pour comprendre le phénomène historique auquel nous sommes confrontés ? Les Français ressentent confusément la logique de ce continuum de la violence mais ne peuvent l’exprimer car leurs dirigeants et leurs médias interdisent ces connections en faisant de la violence radicale un phénomène en soi, coupé de son environnement culturel local, qui résulterait d’un processus quasi individuel !

Ce qui permet aux médias de gloser de manière  stérile sur le fait de savoir si tel ou tel type de violence relève de la délinquance, de la psychiatrie ou du religieux. Tout est lié et tout se mêle, évidemment ! Et le profil majoritaire des terroristes en témoigne.

Il faut ainsi clairement faire le lien entre la culture de la violence du milieu délinquant qui impose sa domination dans les cités ghetto et la radicalisation religieuse. La culture de la violence, quasi légitimée et si peu réprimée, est bien la matrice de la violence terroriste et religieuse. La violence ne se limite pas au terrorisme ; contraindre les femmes à porter le voile ou ne plus sortir comme elles le veulent, attaquer en meute des femmes européennes, laisser des pans entiers du territoire être contrôlés par des bandes, racketter les « babtous fragiles », permettre et promouvoir  des chansons qui profanent la France et les Français ou appellent au meurtre de policiers, c’est déjà ouvrir la voie au terrorisme.

L’inconscient meurtrier

Les classes dirigeantes européennes ne peuvent poser et accepter ce diagnostic car il engage, de fait, leur responsabilité : comment ont-elles pu, au fil des décennies, laisser de telles situations de tension et de violence s’installer aussi massivement ? Il est naturel qu’un environnement pathogène, où les règles ordinaires de la sociabilité « civilisée » sont sans cesse bafouées, entraîne des comportements pathologiques, dont la violence meurtrière est une des formes d’expression. Le déséquilibre des comportements individuels n’annule pas la portée politique du geste assassin, au contraire même, il en est un marqueur essentiel.

L’immigration de masse dans les conditions dans lesquelles elle a fonctionné depuis plusieurs décennies est un phénomène de pathologie collective qui participe de l’émiettement de sociétés fragiles aux identités incertaines. Sur ce terrain dévasté toutes les manipulations psycho-idéologiques sont possibles et la déstructuration identitaire ne peut qu’engendrer une multiplication des personnalités déséquilibrées, voire psychotiques.

La tension identitaire est au cœur même de la pathologie sociale qui engendre une multitude de comportements violents dont les formes sont multiples et évolutives. La biographie des terroristes montre bien ces interconnexions entre sous-culture légitimée des cités, un certain rap est au cœur de cette dynamique, délinquance organisée et radicalisme religieux. Il n’y a pas de contradiction comportementale entre la culture de la drogue, la sexualité prédatrice, la violence anarchique, l’individualisme consumériste forcené, et l’engagement djihadiste. Ces différentes phases se déroulent dans un même contexte socio-culturel, où le sentiment de rejet du pays hôte et la pulsion de légitime prédation sur ses habitants forment le substrat d’une culture que la bien-pensance qualifie, sans honte, de « populaire » !

Il est presque cliniquement compréhensible que les tensions provoquées par la cohabitation de réalités identitaires incohérentes et conflictuelles puissent provoquer chez les esprits les plus fragiles ou les plus exaltés des ruptures mentales dévastatrices ; surtout quand le sentiment d’impunité suscité par la vulnérabilité de la victime désignée facilite la décision du passage à l’acte.

Ainsi, la violence terroriste n’est que la partie la plus émergée d’une violence globale dont la nature éminemment identitaire est niée par le système idéologique dominant. Elle est l’acte vengeur d’un inconscient identitaire occulté et refoulé qui réclame son lot de victimes et de sang pour affirmer son existence. L’inconscient collectif  bafoué peut tuer quand il s’exprime.

 

Quand des escrocs de haut vol s’abritent derrière une immunité institutionnelle, ne vous plaignez pas que des obscurs transgressent les lois que ces mêmes escocs leur imposent. Il s’affranchissent de ces lois scélérates en désaccord avec les exemples imposés. Ceci posé on comprend mieux les dérives des malfrats qui, n’ayant pas cette immunité, s’abritent derrière celle de la rapidité kalach’.

Et pour faire bonne mesure on classifie acte de déséquilibré, acte de radicalisé (mais nous les sommes tous, dès lors ou l’on dénonce le déséquilibre immunitaire), acte terroriste. Seule l’intensité semblerait être le déterminant.

Certains ont les actes, certains ont les paroles, mais apparemment, les deux ne vont pas de paire! (ni de mère)

Tous les déséquilibrés ne sont pas terroristes et tous les terroristes ne sont pas déséquilibrés.

Les chrétiens (vrais ou de composition) ont la confession…. on efface tout et on recommence….!

 

 http://www.causeur.fr/banieues-insecurite-delinquance-islam-terrorisme-39726.html

 

****

 

 

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises

« on ne veut pas de vous retournez chez vous »
« laissez nous gérer nos histoires nous même »

Comme d’habitude aucun média occidental ne va le montrer car cela va à l’encontre des intérêts économiques de la France.

Partout où ils vont ils prétendent qu’ils sont là à la demande de la population et que ça ne va pas durer.
De quelle population parlent-ils ?

Il y a 5 ans que l’armée française se trouve sur le sol malien alors qu’au départ leur présence ne devait pas dépasser 1 mois voire 5 semaines.

Afficher l'image d'origine

 

 

http://reseauinternational.net/centrafrique-les-populations-demandent-le-depart-des-troupes-francaises/

 

****

 

Le burkini : une rigolade ?

 Le burkini est-il une provocation islamiste, une régression de la liberté des femmes ou un accoutrement ridicule pour aller faire trempette ? Les trois, mon capitaine. C’est une question de point de vue.

Provocation fondamentaliste, sans aucun doute. Les pauvres femmes-cobayes victimes du burkini ne sont que les instruments dociles de militants du totalitarisme islamiste plus ou moins déguisés.

Deuxième interprétation : le burkini symbolise une régression de plusieurs siècles pour les femmes. Les baigneuses occidentales de la fin du XIXe siècle, dont le corps ne pouvait être vu, étaient moins couvertes que les burkiniennes du début du XXIe.

Enfin, troisième interprétation : le burkini est un nouveau vêtement plutôt raté, ressemblant à une combinaison de plongée sans en avoir la fonctionnalité. Il ne doit pas être trop moulant quand la naïade islamique sort de l’eau, sinon, évidemment, Dieu s’en offusquerait.

Si notre liberté était encore celle qui prévalait voici quelques décennies, la presse se serait amusée de cette pitoyable mascarade, aurait tourné en ridicule la parure islamique de la baignade féminine et les barbus seraient illico presto rentrés à la niche. Mais voilà, les temps ont changé : la presse se garde bien de se moquer des archaïsmes de l’islam comme elle savait si bien le faire des pudeurs des cathos coincés, les gardiens de l’islamophobie veillent et vitupèrent, et les barbus n’ont pas du tout l’intention de rentrer à la niche.

Comme disait Philippe Meyer, « nous vivons une époque formidable ».

 

C’est le burkini-facho, da!

La seule réponse, crédible et incontournable, imposer que toutes les plages soient exclusivement naturistes et nudistes. Les barbus ne s’y aventureraient plus avec leurs meufs loquetées des pieds à la tête, seul le grillage de vue limitée restant visible, à travers de faibles grilles. Et nul ne pourrait dire que c’est une mesure discriminatoire, nul n’empêchant les femmes musulmanes d’y accéder, excepté leur MEK (chez eux , un MEK peut avoir plusieurs meufs,, mais ils refusent qu’une meuf ait plusieurs MEKS… On est loin de la libéralisation des meufs). Quand ce sera l’égalité « une meuf – 4 MEKS », on pourra alors constater que l’islam est sorti de son archaïsme et ce sera enfin le paradis sur terre avec un sous multiple de 72….

 

http://www.bvoltaire.fr/patrickaulnas/le-burkini-une-rigolade,277954

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 832 autres abonnés