-

La Démocratie ne peut être dictatoriale, sinon il y a tromperie sur la marchandise politicarde, en barbe-cul . (par keg – 286 Mars = 11/12/2016)

Publié le Mis à jour le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «Démocratie libre» ou  «démocratie dictatoriale»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

La Démocratie n’est pas la démocratie. La Démocratie est liberté. Le reste n’est qu’esclavage déguisé

….. et avec un peu de recul….

La démocratie ne peut-être qu’un mot sans équilibre. A moins de 50% elle n’est plus ce qu’elle devrait-être, à moins epsilon près. Si la démocratie n’est , alors qui préside à nos destinées?

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Un suffrage pas si universel  –  C’était écrit

jean michel aphatie poe

Jean-Michel Aphatie. Sipa. Numéro de reportage : 00691595_000004.

Peu de temps après l’élection de Trump, Jean-Michel Aphatie débattant avec notre consœur Eugénie Bastié avait déclaré « s’interroger quelquefois sur le suffrage universel ». Il a provoqué une certaine indignation, voire une franche rigolade. Il s’inscrit pourtant, par une telle déclaration, dans une certaine tradition littéraire qui lui fait honneur. Qui aurait imaginé, ainsi, trouver dans la bibliothèque de l’homme qui voulait aussi, dans la foulée, raser le château de Versailles, ce cher Charles Baudelaire, lui-même un grand épouvanté du suffrage universel ? Baudelaire déclarait notamment, dans Mon cœur mis à nu : « Impitoyable dictature que celle de l’opinion dans les sociétés démocratiques ; n’implorez d’elle ni charité, ni indulgence, ni élasticité quelconque dans l’application de ses lois aux cas multiples et complexes de la vie morale. » Oui, la vie morale de Jean-Michel Aphatie, on le comprend, a du mal à supporter la brutalité des faits.

Mais Aphatie n’est pas, loin de là, le seul baudelairien de notre paysage politico-médiatique qui tient le suffrage universel pour une drogue dure qui rend les peuples tellement cruels qu’ils sont capables de refuser des traités pourtant si bons pour eux. On se souviendra ainsi, sans doute, d’un autre grand homme qui avait perçu tous les dangers de la démocratie directe : « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens », avait dit Jean-Claude Juncker après la victoire de Syriza en janvier 2015, prouvant ainsi, comme Aphatie, son absence de vision partisane. La démocratie est dangereuse, qu’elle amène au pouvoir la vraie droite (Trump) ou la vraie gauche (Tsipras).

 

Comment une démocratie pourrait-elle exister si 40% de ses membres ne votent pas pour des candidats et à fortiori pour des candidats crédibles! Une démocratie qui élit avec 25% des exprimés (soit 15% des inscrits) ne peut se décréter démocratique…. C’est tout au plus une usurpation de pouvoir, avec l’aval des citoyens…. Une démocratie ne peut-être la gouvernance d’une minorité qui impose une majorité à 15% des inscrits (on a donc 85% qui ne veulent pas de ce que vous proposez. Et vous êtes surpris que cela ne marche pas).

Nous sommes donc sons un régime de démocratie dictatoriale. Mais certainement pas une réelle Démocratie

Et que nous réserve l’avenir, immédiat dès 2017, avec sa guerre des premiers :

Que croyez-vous que fera Fillon (mais lui, annonce la couleur avant ….) :

Et que fera son homologue camarade de gauche (son haltère égo, fort des halles au rabais chevillard-viandard), croyez-vous?

Valls l’homme qui n’honore pas sa signature : 

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….

Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand….vous la déshonorez

Ils sont tous aux promesses posthumes, mortes nées (ou nées mortes avant que d’avoir servi).

 

http://www.causeur.fr/brexit-trump-aphatie-democratie-41547.html#

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

Peur sur les internets

Quand on parle d’internet, la peur, l’incertitude et le doute dominent. Sans parler du « Grand remplacement » des lolcats.

 
 

[Précaution oratoire : j’aime les internets. Je leur dis cœur avec les doigts.]

Au commencement des internets (ou presque), il y eut la déclaration d’indépendance du cyberespace. Et le 7ème jour le dieu des internets créa les lolcats. Tout cela prospéra et tout cela fut juste et bon. Puis vinrent les plateformes, puis les jardins fermés. Puis les débats sur la bulle de filtre.

Making of
Cette réflexion a d’abord été publiée sur l’excellent blog Affordance.info, tenu par Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nantes. Il nous a aimablement autorisé à le reproduire sur Rue89. Mathieu Deslandes

Mettons, si vous le voulez bien, ledit débat sur la bulle de filtre de côté. J’ai comme plein d’autres déjà beaucoup (trop) écrit sur ce (passionnant) sujet. Je propose donc de le conclure définitivement de la manière suivante :

Qu’il y ait ou qu’il n’y ait pas de bulle de filtre importe peu, la seule vraie question est celle d’un déterminisme algorithmique (et de comment on l’évite et comment on le contrôle).

La réalité des internets telle que nous la vivons dans l’ombre ou la lumière des grandes plateformes sociales (Facebook, Twitter, etc.) me semble aujourd’hui dangereusement se résumer à trois choses.

La peur

  • Peur propagée par les #haters de tout poil qui n’ont de cesse de nous annoncer la prochaine apocalypse politique, climatique, sociétale.
  • Mais peur propagée également par les leaders (d’opinion) devant une réalité politique, sociale, économique, environnementale par bien des aspects effectivement effrayante ou à tout le moins menaçante.

L’incertitude

Toutes les certitudes vacillent. Les gens de gauche vont voter aux primaires de la droite, les favoris des sondages se trouvent éliminés et les scénarios les plus improbables (aux yeux de certains) font désormais notre quotidien, et pas uniquement sur le plan politique.

Le doute

Alors bien sûr on n’est plus sûrs de rien. On se prend à douter. Mais pas le doute cartésien, éclairé, non, non, non, un autre doute : le doute de la suspicion, de la remise en cause permanente des évidences parfois les plus triviales mais systématiquement bousculées par la peur et par l’incertitude.

On rit FORT

Sur les internets tout est FORT. On parle FORT, on écrit FORT, on rit FORT. LOL. Laughing Out LOUD.

Car voilà déjà presque 10 ans que tout cela s’est mis en place. Que tout cela dure et s’amplifie à mesure que durent et s’amplifient les conflits sociaux, politiques, climatiques. Aujourd’hui bien sûr cette angoisse, cette incertitude, ces doutes sont focalisés sur l’agenda politique, de Trump à Fillon. Mais souvenez-vous, hier c’étaient les attentats, avant-hier les migrants, encore avant la sûreté nucléaire, et ainsi de suite.

Toutes les colères

La colère et l’indignation sont les sentiments les plus faciles à partager. Rien de nouveau sur les réseaux de la colère. Les internets nous ramènent à l’âge de l’enfance et de l’adolescence : l’âge où toutes les colères sont possibles, où elles sont « sans filtre », l’âge aussi où le plus petit sentiment d’injustice prend des proportions apocalyptiques pour le représentant de l’autorité qui s’en rend coupable.

Et le cercle vicieux peut tourner : peur, incertitude et doute nourrissent colère et indignation qui à leur tour entretiennent peur, incertitude et doute qui à leur tour … ad lib.

Des internets botoxés

Juste un exemple : quelle est la « vérité » des chiffres du chômage alors qu’à chaque campagne, qu’à chaque élection, avec la même apparente bonne foi, un type de gauche est capable de vous démontrer que ça baisse et un type de droite que ça monte (ou inversement) ?

Un autre exemple ? Quelle est la vérité d’un vote référendaire concernant un traité européen ?

Peur. Incertitude. Doute

Peur. Incertitude. Doute. En anglais, « Fear, Uncertainty, Doubt ». Un acronyme : FUD. Qui est aussi une méthode. De déstabilisation. Très connue des anciens rhétoriciens de la Grèce antique, récemment reprise par les spin-doctors du marketing et autres padawans de l’intelligence économique. Fear, Uncertainty, Doubt. FUD.

La spirale du FUD a ceci de remarquablement énervant qu’elle fonctionne de manière auto-référentielle, c’est à dire qu’elle ne peut être contrée que par d’autres arguments jouant eux aussi sur la peur, l’incertitude et le doute, et qui viennent donc renforcer et légitimer les peurs les incertitudes et les doutes initiaux. Elle est donc en quelque sorte indémontable dialectiquement.

Fini le fun

« Il y a maintenant des ordinateurs dans chaque chose. Mais je vous suggère surtout de réfléchir au fait que chaque chose est aujourd’hui un ordinateur : ceci n’est pas un téléphone c’est un ordinateur qui permet de passer des appels téléphoniques. Un réfrigérateur est un ordinateur qui permet de garder de la nourriture au frais. […] Votre voiture n’est pas un dispositif mécanique équipé d’un ordinateur, c’est un ordinateur avec 4 roues et un moteur… C’est cela l’internet des objets, et c’est ce qui cause les attaques par déni de service dont nous parlons actuellement. »

Choses dangereuses

« Nous sommes arrivés à un point où nous avons besoin de prendre des décision éthiques et politiques sur la manière dont ces choses fonctionnent. Quand cela n’était pas très important – quand on parlait de Facebook, de Twitter, de l’e-mail – nous étions OK pour laisser cela aux programmeurs, pour leur donner des droits spéciaux leur permettant de coder le monde tel qu’ils le voyaient. Mais maintenant qu’il s’agit d’un monde de choses dangereuses – des voitures, des avions, des dispositifs médicaux et plein d’autres choses – peut-être ne devrions-nous plus faire cela. »

2015 : le désenchantement

A l’échelle de la courte histoire des internets, l’année 2015 fut celle du désenchantement. Sitôt soufflées les bougies des 25 ans du web on vit se multiplier les textes, éditos, chroniques autour du désenchantement, du très bon roman  « La théorie de la tartine » de Titiou Lecoq au texte publié par un blogueur iranien retrouvant internet après 6 années passées en prison.

Angelina Jolie et Donald Trump

Le « partage » et la « viralité » tels qu’orchestrés par Faceook ne sont pas des marqueurs d’adhésion, car la règle qui veut que les gens partagent des infos sans les lire (et donc sans s’être posé la question de leur véracité) est connue et au fondement même de la logique de viralité. Elle s’applique de la même manière à un article sur le divorce d’Angelina Jolie et de Brad Pitt qu’à chacune des saillies et des mensonges de Donald Trump.

« Je vous emmerde »

Une nouvelle fois, il ne s’agit pas de savoir qui a dit la vérité, il ne s’agit pas de savoir ce qui est un mensonge, il s’agit de marquer des points.

C’est bien d’un jeu dont il s’agit. Seuls les politiques et les médias mainstream condamnant la « responsabilité » de Facebook dans la propagation de fake-news et l’élection de Trump l’ont oublié.

Les lolcats grand-remplacés

Alors oui, même si les lolcats sont toujours là et contribuent à leur manière à l’euphémisation d’un réel vécu principalement au travers d’une illusion de la majorité la tendance est à leur grand remplacement par les Scared cats.

Un chat effrayé et effrayant

Un chat effrayé et effrayant – Dottie Day / Flickr

Les internets en pleine crise de confiance sont ballotés entre Trollarchie et algocratie. Selon que l’on se place du point de vue de la classe politique, des médias « non-internet », des journalistes, des citoyens, le rôle, l’impact et l’enjeu que recouvrent ces deux notions varient considérablement mais elles sont actées comme autant de constantes dans les nouveaux régimes de vérité qui fondent les espaces discursifs que nous offrent les réseaux sociaux.

Le 5 septembre 2006

Et voilà l’agora de ces internets modernes dans lesquels on retient surtout la peur, l’incertitude et l’incompréhension. Une agora dans laquelle la parole circule d’abord par le biais (au double sens du terme) de notifications qui sont la nouvelle grammaire attentionnelle et cognitive de cette expression sociale.

Que sera 2017 ?

Après presque 15 ans de LOLcat et d’anonymat (de 1990 à 2005 en gros), après le grand désenchantement d’un internet de plus en plus fermé et compartimenté (2015), après la grande angoisse et la grande crise de confiance d’un internet en plein doute dont on mesure la puissance sur l’opinion en tant que média et pour lequel on parle désormais d’éthique et de responsabilité devant la peur suscitée par sa prochaine mutation – celle des objets – (2016), que sera l’année 2017 ?

Difficile de le dire pour l’instant mais deux options sont envisageables.

  • Dans une hypothèse pessimiste, nous sommes à peine à l’amorce d’un mouvement pendulaire qui va achever de faire voler en éclat toutes les anciennes éditocraties (politiques, médiatiques, culturelles, sociales) et leurs régimes de vérité et leur substituer des régimes algocratiques qui seront les nouveaux faiseurs de rois. Trump est élu. Le Pen le sera (ou Fillon ce qui revient presque au même). A l’issue de leurs premières présidences tout le monde se réveillera (peut-être) et il sera (sûrement) trop tard.
  • Dans l’hypothèse optimiste, ce mouvement pendulaire est au bout d’un cycle et le mouvement de balancier va ramener le « système » à son point d’équilibre presque initial.

Je suis optimiste, malgré tout

Et puisque vous ne me demandez pas mon avis je vais quand même vous le donner.

Pourquoi ? Parce qu’à chaque fois, dans l’histoire des internets, qu’une technologie ou qu’un nouvel écosystème est venu bousculer des habitudes sociales, des marchés économiques, cela a toujours plus ou moins rapidement commencé par une période de disruption et d’éclatement des règles avant de toujours plus ou moins rapidement revenir à des options de régulation et de filtrage finalement assez peu éloignées de celles qui préexistaient aux habitudes ou aux marchés initialement « disruptés ».

Les rentes qui existaient continuent d’exister même si elles changent parfois de bénéficiaire. Les filtres que l’on avait abolis sont remplacés par d’autres filtres poursuivant les mêmes objectifs mais avec d’autres moyens. Des intermédiaires sont supprimés avant que d’autres intermédiaires ne soient réinvités à faire tourner le business.

Une puissance de feu inédite

Pour le dire de manière plus simple, Mark Zuckerberg ou Serguei Brin et Larry Page ont beau être les trois hommes disposant d’une puissance de feu absolument inédite et inégalée en termes de contrôle de l’information depuis que l’humanité existe, ils sont aussi ceux qui font face à la plus forte pression du politique et des lobbys économiques, et ceux dont les entreprises sont les plus sensibles et les plus dépendantes de l’image qu’elles renvoient dans « l’opinion ».

Mais cette hypothèse optimiste ne vaut qu’à la condition que chacun apporte sa pierre à l’édifice :

  • que les enseignants comprennent et maîtrisent ces enjeux pour être capables de les transmettre,
  • que la classe politique accepte de sortir de la vision caricaturale dans laquelle elle englobe depuis 25 ans un écosystème qu’elle ne comprend pas et qu’elle est incapable de questionner autrement qu’au travers d’une gribouille de régulation(s), de sanction(s) ou de condamnations morales,
  • et que chaque citoyen prenne conscience du poids qu’il peut jouer pour contribuer à dégoogliser ou à défacebookiser les internets
  • Last but not least, elle dépendra aussi de la capacité des ingénieurs à se saisir de ces enjeux, à mesurer leur responsabilité (« code is law »), et à bâtir des systèmes ouverts proposant un cadre attentionnel différent, pour que des millions d’heures ne soient plus volées à la vie des gens. Un bien beau projet de société.

Qui reste entièrement à bâtir.

L’internet ne serait donc pas si net que cela …..! Heureusement nous ne sommes qu’en interne. Imaginez les mêmes choses en externe et c’est la dictature du prolétariat qui triompherait….

Quelle dictature  servir :

  • celle des pouvoirs installés
  • celle des peuples y accédant

Un jour il faudra peut-être choisir. Mais rassurez vous peste et choléra sont mes mêmes véhicules de mort certaine. Web me direz vous, fatalistes….. ! A chacun son web de la peur. C’est comme cela que l’on sera payé. Lol!

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/12/10/peur-les-internets-265862

 

****

 

 

 

*****

 

Quand les Normands ont sauvé la France de l’occupation US

Quand les Normands ont sauvé la France de l’occupation US
Il y a une foule d’ouvrages sur le Débarquement mais, à côté de la bataille militaire, se jouait aussi la reconquête du pouvoir politique. Un aspect qui a donné lieu à moins de publications et qui a été même quasiment ignoré en ce qui concerne l’action des réseaux normands pour éviter que l’armée de libération ne se transforme en armée d’occupation comme les Etats-Unis avaient prévu de le faire. Yves Loir a mené une étude approfondie basée sur la  consultation des archives militaires américaines à Washington et il conte en 30 pages cette incroyable histoire dans un numéro spécial N° 58 de « Culture normande »

 

  • Dès le début de l’année 1941, quelques mois avant leur entrée en guerre contre le Japon et l’Allemagne, les Etats-Unis programment la création d’écoles spécialisées dans la formation de cadres territoriaux destinés à prendre en main le moment venu dans les futurs territoires « occupés » ou « libérés » l’administration française.
  • L’année suivante en mai 1942, une « Ecole de Gouvernement militaire » ouvre ainsi à Charlottesville (Virginie) tandis qu’un service spécialisé de l’Armée US est mis en place pour planifier cette future occupation civilo-militaire: le C.A.D (Civil Affairs Division). Plus tard, les Normands dénommèrent le dispositif américain destiné à les mettre sous tutelle, du sigle A.M.G.O.T (Allied Military Government of Occuped Territories) par analogie avec le dispositif mis en place sous cette appellation en Italie occupée en 1943 par l’Armée américaine et poursuivant un objectif similaire. L’Armée US qui a tout prévu a même fait imprimer des billets de banque « français » sur le modèle du dollar (cf.photo) des timbres et autres documents administratifs…

 le Débarquement, les Américains au fur et à mesure de leur avancée sont confrontés au choc des réalités et rencontrent, au moment où ils tentent de s’attribuer la direction des administrations, des Normands qui ont déjà pris les rênes du pouvoir.

Le 14 Juin 1944 ce choc des réalités va prendre la forme de l’accueil triomphal réservé par les Normands à Bayeux au Général de Gaulle après qu’il ait débarqué à Courseulles. Venant s’ajouter à cet événement, l’efficacité des nouvelles autorités libres, l’appui qu’elles reçurent des populations comptèrent pour beaucoup dans la mise en échec des plans américains. C’est de très mauvaise grâce que le Président américain Roosevelt, après qu’il ait tenté de s’y opposer, finit par admettre cette situation. Il n’en continuera pas moins jusqu’à sa mort, survenue en avril 1945, à manifester son hostilité au Général de Gaulle qui s’employait au milieu de mille difficultés à restaurer le statut de la France dans le concert des nations.

Le rétablissement de la souveraineté française en Normandie après l’installation d’une administration française libre constitua une étape capitale vers le retour de la légalité républicaine en France.

Yves Loir nous entraîne sur le terrain, montre la vie des réseaux normands, cite les hommes, l’action est suivie très en profondeur notamment dans la Manche ou à Cherbourg : la Marine qui avait continué à dépendre de Vichy mais s’était ralliée à De Gaulle, a joué un rôle déterminant dans la transition politique.

 

Quand le bocage prend le maquis….. Cela n’a pas empêché le fils d’oublier que son père n’a pu agir que grâce au sacrifice des « morts pour la France » (et certainement pas celui des « morts pour rien » qui eux ne servaient qu’un dieu mythique et non terrestre). La reconnaissance est bien peu de chose chez les héritiers qui refusent une partie importante de l’héritage.Héritage crucifié – 2005

 

http://reseauinternational.net/quand-les-normands-ont-sauve-la-france-de-loccupation-us/

 

*****

 

Levée du secret-défense sur les attentats du 13 novembre : trop peu? trop tard?

 
La mise sous secret de certaines pièces pose toujours la question du « qu’aurait-on à cacher ? »
 

 

Cette fois-ci, ce sont les attentats du 13 novembre 2015, à Paris et à Saint-Denis, qui s’invitent dans le débat. En effet, suite aux demandes des avocats des parties civiles et des magistrats chargés de l’instruction, la Commission consultative du secret de la défense nationale vient de donner son accord à la déclassification de 129 documents sur les centaines concernés par la procédure. Une fois de plus, le faible nombre des documents possiblement déclassifiés (il faut maintenant les accords des ministres de l’Intérieur et de la Défense) ainsi que la longueur du délai nécessaire à cette déclassification (plus de huit mois) font réagir les avocats des victimes.

Aujourd’hui, trois niveaux de protection se complètent afin d’assurer la préservation de nos intérêts nationaux. Il s’agit du « très secret-défense », du « secret-défense » et du « confidentiel-défense ».

Pour autant, dans le cadre de l’enquête sur les attentats de 2015 actuellement instruite par la justice, les mêmes sempiternelles questions restent posées.

Ainsi en est-il de la pertinence de la classification secret-défense de documents qui, certes, concernent la défense de notre pays. Mais cette classification, de par la lourdeur de la procédure, entrave le bon déroulement de l’action de la justice. Par ailleurs, la mise sous secret de certaines pièces pose toujours la question du « qu’aurait-on à cacher ? »

Même si des procédures de déclassification interviennent, une autre question se pose. Celle du temps indispensable à cette procédure. En matière judiciaire, le temps qui passe est l’ennemi des enquêteurs. Ne dit-on pas qu’une affaire se résout, ou pas, dans les tout premiers jours, voire les toutes premières heures qui suivent les faits. Ainsi, laisser passer plusieurs mois avant de permettre aux enquêteurs d’accéder à certaines pièces importantes hypothèque gravement la réussite des investigations. Enfin, le nombre de documents rendus accessibles après leur déclassification, en l’occurrence 129 sur plusieurs centaines, laisse planer un doute sur la portée et l’efficacité de la démarche.

Ignorant les contenus des documents qui devraient être consultables d’ici quelques jours par la justice, il est difficile de dire aujourd’hui s’ils seront d’une importance primordiale pour les investigations à venir. Permettront-ils de définir les responsabilités des protagonistes impliqués dans les attentats ?

Permettront-ils d’identifier les réseaux et les commanditaires ? Permettront-ils aux victimes, et à leurs familles, sur la base des informations révélées, de connaître enfin la vérité ? Rien n’est moins sûr. Une chose est cependant certaine : du temps aura été perdu.

 

le dépôt de carte d’identité, bien en vue doit-il être classé « secret des offenses »!

La camion de Nice criblé uniquement à la place du passager est-il « confidentiel-défense ». Les bandes vidéos interdites de Nice vont-elle être détruites pour « mauvaise qualité de réception ».

Il est des secrets qui défendent la défense et d’autres qui la condamnent.

Et dans tout cela que devient notre ami Abdeslam? Est-il toujours en vie, aux frais de la princesse? Est-ce une question « très secret défense » (son maintien en vie ou son entretien à nos frais?)?

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/levee-du-secret-defense-sur-les-attentats-du-13-novembre-trop-peu-trop-tard,298486

 

*****

 

Comme je l’ai noté dans mon dernier article, Le monde souffre d’une commotion cérébrale après l’élection de Trump, il y a deux conséquences principales à une présidence Trump qui servent réellement les globalistes et les élites à long terme.

L’essence de la forme de guerre la plus avancée est la capacité de vaincre un adversaire, ou une population, sans avoir à se battre du tout. Au lieu de cela, le maître tacticien cherche à influencer son adversaire à se rendre sans combattre, ou à influencer son adversaire à s’autodétruire. C’est accompli principalement par la propagande, la subversion, la guerre asymétrique (terrorisme et insurrection) et, le plus important, la cooptation.

La réalité est que plus la population est ignorante, plus il est facile de la contrôler et de la détourner. Pour les ignorants, les élites peuvent sembler «omnipotentes». Elles ne le sont pas. Elles ont simplement des gens plus intelligents que la moyenne à leur disposition et une presse payée pour imprimer tout ce qu’elles veulent.

Plus une population donnée est intelligente et vigilante, plus il est difficile de l’influencer par la tromperie. C’est très simple. Pour le dire encore plus brutalement, les élites s’en tirent avec une tyrannie subversive, parce qu’il y a trop de gens délibérément stupides.

Chaque fois que vous avez une rébellion centrée sur des idéaux inhérents à la liberté, les institutions totalitaires ont du mal à intervenir. Le problème est que la liberté est non seulement morale, mais pratique. Partout où la vraie liberté existe, les gens ne sont pas seulement plus heureux, mais plus productifs et prospères.

Il est difficile pour un tyran de combattre une rébellion fondée sur la liberté, parce que l’idée est plus puissante que toute arme ou toute forme de trahison. Peu importe le degré d’avancement de la tyrannie, et peu importe combien de rebelles ils emprisonnent ou tuent, l’idée de liberté perdure.

La seule façon de détruire une rébellion comme celle-ci, une rébellion comme le mouvement Liberté, est d’en faire quelque chose d’autre que la liberté. Les pouvoirs en place doivent convaincre ce mouvement de soutenir des politiques qui sont destructrices de ses propres idéaux. Si cela peut être fait, alors la rébellion a perdu l’avantage de ce principe, le seul avantage qui compte vraiment.

J’ai toujours dit que c’était le culte de la justice sociale et son zèle qui ont conduit à la montée de Trump. Ce sont eux qui ont créé la tempête de feu dans l’espace public, avec leur mépris ouvert pour notre droit à la liberté de pensée et notre liberté d’expression. Mais gardez à l’esprit que tout cela s’est passé avant, et avec des résultats terribles.

En Europe, au cours des années 1920 et au début des années 1930, la montée générale du fascisme a été une réponse directe à la crise économique et à l’insurrection du communisme. Le communisme est essentiellement le collectivisme à l’extrême gauche du spectre politique. Le fascisme est un piège collectiviste dans lequel la «droite» tombe parfois. Les deux mènent à la centralisation et à la tyrannie.

  • Le communisme est la tyrannie prétendant saper les forts et les indépendants afin de faire place aux faibles.
  • Le fascisme est la tyrannie prétendant virer les faibles pour faire la place aux forts.

Ce sont ces deux extrêmes politiques que les élites ont utilisées au cours du siècle dernier pour dominer les résultats géopolitiques. Encore une fois, pour ceux qui sont sceptiques, je recommande vivement les recherches approfondies et les preuves présentées par Antony Sutton, qui a résumé succinctement le FAIT que la Révolution bolchevique et la montée du Troisième Reich ont été financées et gérées par les élites de Wall Street et les intérêts bancaires internationaux.

Les élites ont notoirement joué l’extrême-gauche contre la droite, afin de conduire les conservateurs à l’extrême opposé. Ce qui me préoccupe, ce n’est pas seulement que, grâce à Trump, les élites puissent facilement faire passer les mouvements conservateurs comme boucs émissaires d’une crise économique mondiale, mais aussi par l’intensité du vitriol que les guerriers de la  justice sociale ont laissé derrière eux, affolés par leur défaite électorale face à Trump. Les conservateurs peuvent être poussés à abandonner leurs idéaux constitutionnels, pour devenir le monstre qu’ils espéraient détruire.

Jusqu’à présent, il semble que les tentations de revenir au fascisme soient nombreuses. Mettons de côté la menace du terrorisme ISIS et réfléchissons à la folie présentée par la gauche.

Les médias alternatifs éclipsent aujourd’hui les médias mainstream. Leur temps prend fin.

Dans ce cas, l’Histoire ne se souviendra pas des conservateurs comme des combattants de la liberté se rebellant contre les machinations des globalistes, mais comme des «populistes» malfaisants, qui ont causé un effondrement économique mondial en rétablissant l’institution du fascisme. Les globalistes pourront revenir aux affaires quand la poussière sera retombée et utiliseront la fable de l’effondrement américain comme une histoire à raconter aux enfants pour le prochain siècle, rappelant que le nationalisme et la souveraineté sont les signes de la guerre et de la mort. Le conservatisme sera abhorré comme «déplorable», un idéal très laid, proche du nazisme.

Il existe un moyen de saper cette stratégie des élites. Comme conservateurs, nous devons traiter Trump comme un nouvel employé. Nous devons le mettre en probation et le surveiller, ne pas lui donner les clés du magasin le premier jour. Nous devons aussi continuer à éduquer les camarades conservateurs (et tous ceux qui ont le sens de l’écoute) que cette lutte est loin d’être terminée. En fait, elle vient de commencer. En fin de compte, notre stratégie doit être de permettre au Mouvement de la Liberté d’absorber l’Alt-Right, pas l’inverse. Et nous devons concentrer nos efforts et nos actions contre les grands globalistes et leurs organisations, plutôt que de nous concentrer uniquement sur la gauche régressive.

Les gens doivent comprendre que la vraie menace dans tout cela a été et sera toujours celle des globalistes. Au lieu de nous battre dans un théâtre futile de l’absurde, nous devons les combattre et les retirer de l’échiquier, où et quand ils montreront leur visage à la lumière du jour.

big-club-print-web

 

« Donnez moi un point d’appui assez solide et je renverse le monde » (ne pas oublier le bras de levier assez long – du côté des renverseurs)

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)
Article 21 Préambule de la constitution :
  • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

L’Iran s’invite, en jouant au shah et à la souris, dans la présidentielle de 2017, après la primo socia-lie de Janvier….! (par keg – 285 Mars = 10/12/2016)

Publié le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «J’y rend» ou  «j’Iran pas»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Fillon le nouveau shah de la souris iraniaise ou iranienne…. ne lèvera pas le petit doigt d’embargo. On va encore, comme en Syrie, y rater les marchés du siècle. Mais que fera Valls en pareille galère shah pareille?

….. et avec un peu de recul….

L’Iran s’y rend ou non. Fillon, la pâle doublure de sarkozy (qui a fait tout ce que son maître commandait), n’ira pas y faire fortune. Lui qui s’est condamné, par écrit à ne jamais aller plus loin que 300 millions – http://wp.me/p4Im0Q-1nR – ne va pas se coller à un problème milliardaire….

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Un regard persan (ou perçant) contre le totalitarisme islamique  –  Fillon a raison: il faut combattre l’islamisme mais renouer avec l’Iran

khomeyni iran islam fillon

L’ayatollah Khomeini a Neauphle le Chateau, en compagnie de son fils Ahmad et de ses petits enfants. Sipa. Numéro de reportage : 00003552_000004.

L’âge venant, je m’aperçois de plus en plus que l’on a l’histoire de sa géographie. La mienne est celle d’une Persane, née dans un pays majoritairement musulman, et qui s’est réveillé musulman un 11 février 1979 ! Paradoxe persan? Un dur passé qui ne passe pas… Exilé à Dacca, Khomeyni aurait-il joui d’une telle aura? . L’Imam par-ci, l’Imam par-là, Neauphle-le-Château, nouvelle Mecque! Tout le monde fut gaga et resta baba… Les mises en garde furent  écartées. Le droit à la différence était décrété. Le mot «révolution», on le sait, met toujours un intellectuel français en éruptive émotion. On vit de la spiritualité là où s’exerça la pire cruauté. Depuis, presque quatre décennies ont passé et l’Occident, malgré les crimes qui ont touché sa chair et son sang, persiste et signe dans l’erreur face à la terreur.

Fillon rompt avec la pensée accommodante

«Pas d’amalgame» même si tonnent et tuent les armes. Islam des Lumières lors même qu’on nous promet l’enfer. Le livre de François Fillon, Contre le totalitarisme islamique (Albin Michel, 2016) est une vraie rupture avec la pensée accommodante. Pour être franche, il ne m’apprend rien, sinon qu’il a été en Iran. Que ceux qui n’ont ni mon ascendance culturelle, ni mon expérience de vie le lisent. Ses références sont sûres mais surtout il rassure. Il se veut un président pleinement dans le Faire (titre de son autre ouvrage), sans tabou et avec pour seul totem, la loi républicaine.

François Fillon met en exergue un proverbe persan: « Le serpent change de peau, non de nature »

Le génie millénaire de l’Iran

Examinons d’abord la carte qui nous bouscule et fait comprendre l’implosion de certains Etats et la menace pour d’autres: celle d’un Moyen-Orient effervescent où ont surgi tous les problèmes générés par les tracés géographiques, sciemment ou non arbitraires, après les deux guerres mondiales du XXème siècle.

Qu’y voit-on?  Des terres d’antiques civilisations, mais surtout des Etats nouveaux et artificiellement créés: l’Afghanistan (1919), l’Irak (1921), l’Arabie Saoudite (1936), la Syrie (1946), la Jordanie (1946), le Koweït (1961), le Qatar (1968), les Emirats Arabes Unis (1971), Bahreïn (1971), Oman (1971), le Pakistan (1947), le Bangladesh (1972), le Yémen réuni (1990). Etats artificiels et musulmans majoritairement sunnites et pour beaucoup sans peuple (comment peut-on être Qatari?), au service desquels la France a mis sa puissance de feu. Au milieu, l’on trouve une Turquie réduite dans sa superficie, après le dépeçage de l’Empire ottoman et séduite par son petit sultan. Enfin, surnage l’Iran toujours indépendant, même s’il a été zone d’influence et terrain du grand jeu de puissance mené par la Grande-Bretagne, la Russie/URSS et en dernier par les Etats-Unis. L’Iran musulman chiite et non-arabe, partant minoritaire, vieux routier de la Civilisation depuis quelques millénaires. Un pays qui n’a pas relégué son histoire préislamique dans la «Jahiliyya », l’ère de « l’ignorance ».

En Iran, la rigueur du régime n’a pas éclipsé une société civile instruite, dynamique et courageuse sur laquelle nous pouvons compter. C’est sans songer au lendemain que l’Occident a mis le pays sous sanctions, d’un revers de la main bien irresponsable. Un comble, il faut que ce soit une adversaire acharnée du régime des mollahs qui plaide pour le retour de Téhéran dans le concert des nations. S’y joue en effet le futur et la stabilité de toute la région. Les Russes en sont conscients et seront nos meilleurs alliés. Enfant, j’avais appris que notre plus grande frontière était notre bordure septentrionale de 2500 kilomètres avec l’URSS.

Dans ce domaine, l’analyse et la politique voulue par François Fillon rejoignent les raisonnements lucides de Jean-Pierre Chevènement et d’Hubert Védrine. En politique étrangère, on ne choisit ni ses partenaires, ni même le tempo de l’action, tant les certitudes sont vaines, mais on peut et on doit savoir proposer sa propre partition.

 

Fillon fera dans la mesure où ça ne coûte rien. Il l’a dit. Sa limite ne dépasse jamais 300 millions. Sera t-il « monsieur 300 millions ». Et après….. ! Quel est son programme immobile et millénariste :

Que croyez-vous que fera Fillon (mais lui, annonce la couleur avant ….) :

Et que fera son homologue camarade de gauche (son haltère égo, fort des halles au rabais chevillard-viandard), croyez-vous? Valls l’homme qui n’honore pas sa signature : 

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand….vous la déshonorez

Ils sont tous aux promesses posthumes, mortes nées (ou nées mortes avant que d’avoir servi).

Alors pensez l’Iran….. Et dire que c’est grâce à eux (les Persans), que l’on a connu le shah … Mi-Aoûté

 

http://www.causeur.fr/iran-islam-francois-fillon-41518.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Un café interdit aux femmes en France, en 2016 ? Oui, c’est la faute des pouvoirs publics

Afficher l'image d'origine

(sauf pour faire la vaisselle! )

La créatrice de l’association Brigade des mères, Nadia Remadna s’est rendue dans un café de banlieue parisienne avec Aziza Sayah, militante de la même association. La porte franchie, on leur demande : « Vous cherchez qui ? », puis on leur conseille de s’en aller : « Le mieux, c’est d’attendre dehors. Ici, il n’y a que des hommes ». « Dans ce café, il n’y a pas de mixité », conclu le gérant du bar. 

 

J’ai le sentiment d’être de retour en Algérie en 1990

Je suis née et j’ai grandi en France et lorsque j’ai eu 13 ans, mon père a fait le choix d’emmener toute la famille dans son pays d’origine, l’Algérie. J’y suis restée jusqu’à mes 23 ans. Quand je suis revenue en France, 10 ans après être partie, j’ai pu commencer des études supérieures et vivre ma vie.

« Tout le monde est content, pourquoi tu t’en mêles ? »

Aujourd’hui, je refuse d’accepter que les pouvoirs publics, les agents sociaux et les dirigeants politiques locaux, encouragent l’enfermement culturel et religieux. Je le vois bien lorsque je propose des ateliers aux habitants de Seine-Saint-Denis, via la mairie de Sevran, où je vis, ou celle du Blanc Mesnil, où je travaille.

En tant que créatrice de la Brigade des mères et citoyenne, je propose des activités centrées autour de la famille. Je constate que les mairies avec lesquelles je travaille trient automatiquement les activités en fonction du genre : le sport pour les hommes, la cuisine pour les femmes. Les organisateurs jouent un jeu démagogue malsain et je me retrouve avec des ateliers composés uniquement de femmes où il m’est presque interdit de faire intervenir un homme.

À chaque fois, je protestais et à chaque fois, j’avais le droit à la même réponse :

« C’est ce que les gens veulent et c’est très bien comme ça. Tout le monde est content, pourquoi est-ce que tu t’en mêle ? ».

L’enfermement nous concerne tous

J’aime l’Algérie et j’aime la France. Je n’ai rien contre le fait de pratiquer sa religion ou de faire vivre sa culture. Là où j’ai plus de mal, c’est quand une de ces deux choses va à l’encontre des lois de la République. L’égalité homme-femme est un principe républicain en France et nous avons des lois pour la protéger. Ce n’est pas normal qu’il y ait des politiques prêts à y renoncer simplement pour des raisons électorales.

Nous sommes en France et les cafés sont mixtes. Un gérant de bar n’a pas le droit d’intimider une femme qui voudrait consommer dans son établissement sous prétexte qu’il a décidé – illégalement – que son commerce était réservé aux hommes.

Je suis effrayée de voir que l’on sépare ainsi les hommes et les femmes. Ce n’est rendre service à personne. La mixité et la diversité sont la base essentielle d’une société en bonne santé. Je ne parle pas seulement de mixité de genre, je parle aussi de mixité sociale et religieuse.

L’enfermement n’est pas réservé aux musulmans originaires du Maghreb qui vivent en banlieue parisienne. Dans notre association, la Brigade des mères, nous avons aussi des catholiques des quartiers chics de Paris qui luttent contre le même phénomène d’enfermement.

Mon combat me coûte cher

Mon engagement associatif me coûte parfois cher. La plupart des mères qui ont commencé la Brigade avec moi ont fini par s’en aller par peur de représailles. L’attention que les médias nous ont porté les a effrayées. C’est dommage.

C’est d’autant plus difficile pour moi que je suis Algérienne et musulmane. Ceux qui ne me comprennent pas, peuvent penser que je trahis ces origines. D’ailleurs, certains membres de ma famille ou mes amis m’on tourné le dos (C’est dans les adversités que l’on découvre le trésor de ses vrais amis…. et ils sont très peu nombreux et c’est bien ainsi. Ils sont vrais, réels et inconditionnels). J’ai même eu des problèmes au travail avec des menaces de la part d’un collègue au printemps dernier, après avoir expliqué à la télévision que nos quartiers n’avaient pas besoin d’une mosquée à chaque coin de rue, mais plutôt de centre culturels. Depuis ce harcèlement au travail, je suis en arrêt maladie.

Pour faire tourner l’association, nous avons très peu de moyen. Je m’y consacre totalement puisque je ne travaille plus en ce moment mais nous n’avons même pas de local pour se retrouver ou organiser des ateliers.

C’est aux élus de régler le problème et pourtant c’est nous qui nous y collons, et sans moyens ! J’ai vraiment l’impression de faire leur sale boulot. Eux, ils se contentent de laisser les habitants de ces villes ou de ces quartiers dans des prisons culturelles et religieuses à ciel ouvert.

 

La France n’est pas une et indivisible. Elle est au moins deux :

  • la France ripoux (l’officielle). Celle des Cahuzac, des ministres sans têtes, des placements paradisiaques,… celle du « moi, président, jeu…. sans retour »
  • la France musulmane n’obéissant qu’aux lois étrangères et qui voile sa désobéissance régalienne par pudeur et pour ne pas froisser ses hôtes, généreux avec des hébergés…. (lesquels esclavagent leurs nanas)

Cazeneuve de l’intérieur a laissé faire. Que fera t-il de Matignon?

Déjà qu’il se débat avec lui-même :

Vous mélangez le tout, énergiquement en y ajoutant une pincée de Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  et vous avez le Cazeneuve nouveau et primeur à servir chaud pour Noël en lieu et place de vingt chauds…. 2017 sera ou ne sera pas…. Attention aux surprises primeurs!

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1631032-un-cafe-interdit-aux-femmes-en-france-en-2016-oui-c-est-la-faute-des-pouvoirs-publics.html

 

****

 

 

 

*****

 

CNN : il est grand temps que les Etats-Unis capitulent devant la Russie

CNN : il est grand temps que les Etats-Unis capitulent devant la Russie
La seule chose dont Washington soit encore capable en Syrie c’est de s’entendre avec Moscou et Damas sur les conditions de la capitulation de l’opposition armée. Telles furent les paroles de l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Pologne Peter Gilbright qui s’est exprimé lors d’un plateau de télévision de la chaîne CNN. Selon lui, cette guerre peut être considérée comme définitivement perdue pour l’opposition. La soutenir relèverait de la démence.

« Aujourd’hui, le gouvernement syrien bénéficie de tous les soutiens. Il est soutenu à la fois par les forces armées de l’Iran, les forces aériennes de la Russie, les chiites de l’Irak et de l’Afghanistan et par le « Hezbollah ». Le pouvoir leur appartient. Je ne vois aucun sens au soutien octroyé à l’opposition. Ça ne fera qu’alourdir le bilan létal », a dit l’ancien ambassadeur.

Selon lui, voici venir le temps des pourparlers pour discuter de la capitulation : sinon la défaite des perdants deviendrait cuisante. « On doit parler de l’amnistie pour donner aux gens une chance de retourner à leur domicile. Il se peut que l’on obtienne même la démission des certains fonctionnaires de l’État syrien, mais pas de Bachar el-Assad. Je parle juste de ceux qui se sont rendus coupables des crimes les plus atroces. Nous pourrions également débattre de la création d’un système de suivi international », a souligné Peter Gillbright en faisant valoir que ce scénario serait, de loin, préférable à la poursuite pure et dure de la guerre que l’on sait désormais perdue.

Bachar l’homme à abattre avec qui l’on cause. La France serait exclue des négociations et de la reconstruction. Il est vrai que la diplomatie c’est l’art de discuter le bout de gras avec celui que l’on voulait trucider, hier.
Preuve qu’il est des volontés qui ne tiennent pas plus loin que le bout du nez.
Hollande y a commencé son mandat sur un échec (il n’a pu, comme Sarkozy, tuer son musulman, bon teint) et il finit sur un échec (il est exclus des négociations de clap de fin. Mais lui c’est pas trop grave, mais c’est que la France y a perdu toute dignité et crédibilité. C’est pourquoi il devrait se démettre dès maintenant).

Si rie m’était comptée!

 

http://reseauinternational.net/cnn-il-est-grand-temps-que-les-etats-unis-capitulent-devant-la-russie/

 

*****

 

Quand les banquiers déclarent la guerre aux pauvres…

 

Autrefois, du temps de ces quarante rois ayant fait la France, quand la couronne connaissait une mauvaise passe financière, il était coutume de raser la banque et de pendre le banquier ; procédé certes un brin expéditif, mais dont on ne saurait nier l’évidente efficacité.

 

Aujourd’hui, c’est évidemment un peu différent et même les plus libéraux de nos compatriotes en conviennent : les banques ont pris l’habitude de privatiser leurs gains et de mutualiser leurs pertes. Bref, après avoir obtenu de droit de mêler activités de dépôts et d’investissements, elles ont pris la mauvaise habitude de jouer au casino financier avec les sous de leurs clients ; quitte, en cas de déroute, à se faire remettre à flot avec ceux du contribuable.

Mais dans cette martingale infernale, il y a un gêneur, un intrus : le pauvre ! Celui qui ne peut ou ne sait se défendre contre ces agios et autres frais bancaires à cause desquels les fins de mois deviennent difficiles dès le début du mois courant. Et qui – le vilain – ne rapporte rien au banquier, ne pouvant investir dans des produits financiers généralement plus foireux les uns que les autres.

Vous avez des femmes seules avec des enfants qui sont au RSA, et on les ponctionne, alors que les banques n’ont pas le droit de faire ça. Mais qu’est-ce que vous voulez qu’elles disent ? »

En fait, pas grand-chose, même si ces pratiques sont rigoureusement interdites pour ceux des Français qui n’ont que les minima sociaux pour survivre. Gilbert Combret, encore : « Ils envoient d’abord une lettre d’avertissement et ils vous facturent des frais de fonctionnement entre dix et vingt euros. Ça fait déjà très cher le timbre… » On ne saurait mieux dire.

Pis : « J’ai eu le cas d’une femme qui avait treize euros sur son compte, elle a fait un chèque de quinze euros, donc elle était à deux euros de découvert. La banque lui a facturé 75 euros de frais ! Déjà qu’elle est à la rue… »

Bien sûr, il se trouvera toujours des François Fillon (l‘immobile de service : http://wp.me/p4Im0Q-1nR. J’ai la révolte qui gronde au fond de moi) pour assurer que les pauvres sont des irresponsables coûtant bien trop cher à la société, que les chômeurs de longue durée sont tous des feignasses et que l’urgence commande de supprimer l’ISF pour mieux relever la TVA de deux points, rendant ainsi les produits de première nécessité encore moins accessibles à ces salauds de miséreux qui auraient, de plus, l’outrecuidance de vouloir voter en masse pour Marine Le Pen en avril prochain.

On aura beau dire, la méthode Philippe le Bel avait tout de même du bon.

 

Il faut reprendre l’idée de Cantonna du 7 décembre. retirer tout notre argent des banques et le remettre au fur et à mesure des échéances à venir. Les plus pauvres ne peuvent pas, mais les autres….). Ainsi tous ces petits ruisseaux que les banques utilisent pour faire des plus values, lui faisant défaut…. elles seraient bien obligées de « négocier » avec les petits comptes…

On est contraints d’avoir un compte bancaire et les banques nous facturent des obligations…. En 2008, si nous n’avions été là, où seraient les banques. Cela s’appelle du racket légal. Mais quand les exemples de racket viennent du pouvoir, pourquoi s’étonner des autres…..

 

http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/quand-les-banquiers-declarent-la-guerre-aux-pauvres,298344

 

*****

 

Les Italiens ont voté « non » au référendum de Matteo Renzi qui a démissionné. Ceci complique sérieusement la situation des deux grandes banques italiennes, Monte Dei Paschi Di Siena et UniCredit qui sont censées trouver rapidement 10 milliards d’euros pour se recapitaliser. Des milliards que, bien évidemment, personne n’a et qu’il conviendra de faire surgir discrètement du néant. Bail in, les déposants payent ? Bail out, les contribuables italiens et européens payent ? Les décisions vont être difficiles à prendre sans gouvernement…
 

En attendant, ce bon Mario Draghi à la BCE va prolonger ses rachats obligataires pour tenter d’enrayer la hausse des rendements obligataires.  le rendement de l’emprunt de l’Etat italien a doublé, passant de 1% à 2%. La guerre contre les marchés ne réussit donc pas à les exterminer tout à fait.   Suivez le guide !

La dette française va paraître moins alléchante aux acheteurs étrangers ; quant aux investisseurs nationaux, les épargnants qui souscrivaient des contrats d’assurance-vie en euro assis sur la dette française, ils prennent progressivement conscience du danger ; la collecte a considérablement ralenti depuis la promulgation de la loi Sapin et l’argent est même sorti en octobre pour la première fois depuis trois ans.

Pendant ce temps, les Allemands aimeraient bien au contraire que le problème de la dette en euro soit résolu autrement que par la création monétaire. On l’a oublié mais la Grèce patauge toujours dans les déficits chroniques et le dossier n’est pas refermé. Pour rajouter un peu d’huile sur le feu de cette pétaudière, le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, a indiqué avant la réunion des ministres des Finances de l’Europe ce lundi 5 décembre que la Grèce devait maintenant se réformer ou quitter l’euro.

Depuis 2010, la Grèce a reçu 300 milliards d’euros de prêts d’urgence, mais sans mettre en place les réformes demandées en contrepartie alors même que les intérêts sur la dette non effacée sont extrêmement bas…

L’euro, construction politique, peut-il survire lorsque la volonté politique n’est plus ? Votre propre banque peut-elle résister si l’épave de la banque systémique UniCredit par à la dérive faute de renflouement ? Il est temps de préparer votre patrimoine à une année 2017 qui sera tendue pour l’euro. Comment faire ? Les premières réponses et mesures d’urgence sont expliquées ici. Evidemment, l’or, la monnaie universelle et multimillénaire qui a toujours été le moyen de se protéger contre les bêtises des gouvernements, a une place dans votre stratégie de défense, comme le rappelle Doug Casey. Pour le moment, les gens se réfugient vers le dollar, donc l’or n’est pas cher. C’est lorsque les polices d’assurance ne sont pas chères qu’il faut y souscrire ! (morts en cascades annoncées. Comme en 29. Il est urgent de s’y souscrire…./ pour s’assurer ses jours d’au delà)

 J’hallucine-Eugène en matière de champignons. Je connaissais les trompettes de la mort (comme d’autres celles de la renommée) , mais sans huile d’olive. Il paraît que cela facilite le passage d’introduction…..Et pendant ce temps la dette flirte à qui mieux mieux avec qui en veut. La gueuze lambic sons tous ses états (de grâce ou  non) se roule dans le stupre avec qui veut et surtout peu. Il ne faut pas être un puissant pour copuler avec les sommets…. les puissants en tirent les dividendes, les pauvres, les rognures de dettes….
At home il faut se rendre pour le hic de la soirée.
 
 
 http://free.niooz.fr/s/free/de-lhuile-dolive-sur-le-feu-de-la-crise-europeenne-12880033.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)
Article 21 Préambule de la constitution :
  • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Les politicards suprêmes nous prenant pour des dindes…. C’est thank-you-giving après l’heure et durant l’isolement urnaire (par keg – 284 Mars = 09/12/2016)

Publié le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «campagne électorale» ou  «campagne publicitaire»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

i cela n’existait pas, il faudrait inventer les campagnes publicitaires à usage exclusif des électeurs. Les élus putassiers et putatifs n’en ont pas besoin, étant à l’origine des maux et des slogans qui les soignent, le temps d’un passage en isolement….

….. et avec un peu de recul….

La manipulation faite art de com’ par ceux qui ont besoin de nous sans en avoir besoin. Ils nous font croire que l’on a besoin d’eux, alors que c’est l’inverse. C’est le mensonge électoral, chaque fois réinventé, le temps d’une élection

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Manipulation par la langue en politique – Linguisticae…

Manipulation par la langue en politique – Linguisticae…

La manipulation linguistique se retrouve un peu partout aussi, soyez critiques.

Dans ce documentaire, vous découvrirez les rouages de la manipulation par la langue en politique ! Un sujet que nous connaissons que trop bien. En effet, nous considérons, quasiment tous, être au courant de ces stratégies de communication ayant pour seul objectif d’obtenir nos « votes » à certaines élections ou encore nos « adhésions » à certaines idées. Et pourtant, l’attrait pour le jeu électoral nous fascine toujours autant.

Ces méthodes, loin d’être minoritaires, semblent s’ancrer dans une volonté de la part des politiques, de construire une « réalité fictive » pour les citoyens conquis à leur argumentaire. Une réalité dans laquelle le citoyen pourra se reconnaître, une réalité qui construira non seulement sa manière de voir le monde, mais aussi les arguments pour la justifier.

En politique, le réalisme, le pragmatisme, la rationalisme, sont si souvent évoqués qu’il ne serait pas sérieux de ne pas s’en revendiquer. Conseil aux futurs générations de politiciens : soyez réalistes, pragmatiques et rationnels, il en va de votre réussite sociale…

Ainsi, tous les hommes et femmes politiques de ce pays sont « dans le vrai », ils voient et connaissent tous la réalité et, bien entendu, détiennent la « vérité »… Jusqu’à qu’ils soient élus… A ce moment précis, tout le monde peut enfin s’apercevoir assez rapidement que… non. Ils ne voyaient pas plus que les autres, c’est à dire que vous et moi, ils ne sont pas plus dans la « réalité » que vous et moi. Ils prétendent l’être seulement… Et cette prétention est la seule raison valable qui fait office de respectabilité, c’est la seule raison qui les maintient légitime aux yeux de la population.

Bien que certaines soient plus ou moins connues, ces méthodes fonctionnent vraisemblablement très bien actuellement et peu de gens semblent s’intéresser en détails à celles-ci. Récemment, nous vous avions proposé un épisode de Hacking social traitant de l’appel à la peur. Nous avions traité des arguments de rhétoriques fallacieuses. Nous vous avions aussi proposé un point de vue critique sur le jeu du système électoral et son « piège » structurel  (absolument innommable et abominable) . Nous avions aussi survolé un mécanisme sociologique peu connu : l’influence minoritaire dont les politiciens usent et abusent et qui nous impacte quotidiennement. Sans parler de l’injonction paradoxale, mais là on dérive un peu…

Bref, nous essayons de creuser ces sujets – parmi tant d’autres – afin de vous amener vers des réflexions qui je l’espère, seront intéressantes et enrichissantes pour vous.

En voyant le documentaire « Manipulation par la langue en politique » parfaitement réalisé par la chaîne youtube « Linguisticae » en partenariat avec Usul, il nous a paru évident de vous le partager. Voici donc sans attendre la version longue de ce documentaire car celle présente sur Youtube a été raccourcie pour cause de droit d’auteur…

Note**: L’information devrait être libre et non faussée, par une histoire de droit et, comme la vidéo proposée par le 4ème singe en version longue, ne peut être visionnée, je vous propose la version youtube, qui donne déjà des pistes de réflexion.

Cette vidéo est une version abrégée. La version originale, postée le 1 octobre 2016 à 1h00, a été bloquée par YouTube suite à une réclamation de France TV, elle est cependant disponible en torrent ou en direct download (liens plus bas).
Cette version-ci dure environ 20 minutes de moins, et certains extraits fondamentaux ont dû être retirés, modifiés ou travestis, ce qui peut entraîner une gêne visuelle à certains moments. Pour cela, nous vous prions de nous excuser.

Cette vidéo a été réalisée en collaboration avec Usulmaster, auteur du format Mes Chers Contemporains :
https://www.youtube.com/user/MrUsul2000

 

Mentir pour manipuler, c’est la licence assurée pour le master républicain… C’est vrai qu’avant ils sont doctes, pendant, ils sont moins doctes et après il sont ad doc…. comme les harengs (maquereaux, qui vous marinent dans la semoule…. fétide des pouvoirs con-ferrés, comme la voie). Et ce de quelque bord qu’ils soient… Et dire que depuis plus de 50 ans, c’est comme cela que se déroulent les campagnes de France. Et nous, pauvres cloches nous ne sonnons même pas le glas de nos espérances chaque fois déchues…. Et on va recommencer.

Que croyez-vous que fera Fillon (mais lui, annonce la couleur avant ….) :

Et que fera son homologue camarade de gauche (son haltère égo, fort des halles au rabais chevillard-viandard), croyez-vous? Valls l’homme qui n’honore pas sa signature : 

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand….vous la déshonorez

Ils sont tous aux promesses posthumes, mortes nées (ou nées mortes avant que d’avoir servi).

 

http://reseauinternational.net/manipulation-par-la-langue-en-politique-linguisticae/

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Paris déclare la guerre aux rats

Paris déclare la guerre aux rats

Photo prise le 27 juin 2008 d’un rat empaillé dans la vitrine de la boutique « Destruction des Animaux Nuisibles » au 8, rue des Halles à Paris. (MAGALI CHAPELAN / AFP)

La ville de Paris lance un plan pour lutter contre la prolifération des rats, qui posent « des problèmes sanitaires, esthétiques et économiques ».

 

 

Les rats prennent leurs aises à Paris. Dans les parcs et jardins de la capitale, les visiteurs dégoûtés (ou indifférents) ont pu le constater depuis plusieurs semaines. Les rongeurs sont désormais tellement à l’aise que la ville de Paris a dû prendre des mesures : elle a lancé mercredi 7 décembre un « plan d’action de grande ampleur » contre les rats.

« Immédiat et ciblé », le plan n’a pas pour objectif d’éradiquer complètement les rats de la ville, ce qui est impossible (il restera toujours ceux des chambres, race impérissable et inérradicable), explique la municipalité dans un communiqué. Mais il doit permettre de réduire leur présence en empêchant notamment les rats de sortir des égouts et en « ciblant drastiquement » ceux qui vivent en surface. Les sous-sols des immeubles seront aussi ciblés.

Plusieurs jardins sont fermés et traités depuis la fin du mois de novembre, comme les squares Cambronne et Garibaldi dans le XVe arrondissement. A l’avenir, d’autres lieux comme le square de la Roquette et le boulevard Richard-Lenoir.

Des problèmes sanitaires

A l’été 2014, les rats parisiens avaient déjà fait parler d’eux : les promeneurs pouvaient les voir se promener librement dans les jardins, au Louvre notamment. « La présence d’un nombre croissant de rats en ville engendre des problèmes sanitaires, esthétiques (qui a dit qu’à l’opéra ils étaient inesthétiques et en pointe?) et économiques », précise la ville de Paris dans son communiqué.

Pour garantir l’efficacité de son action sur le long terme, la ville de Paris indique qu’elle prévoit notamment « l’installation de corbeilles inaccessibles aux rats » et des « actions de communications », afin par exemple d’inciter les Parisiens à ne pas nourrir les rats et à être vigilants lors des pique-niques. (s’ils ne peuvent accéder aux poubelles publiques, ils pénétreront celles, privées, des autochtones, chez eux. Les rats ont le choix, ou la capitale ou ses habitants…. Ils copient en cela les politiques qui envahissent nos maisons – IV, médias, pubs, … – même quand on ne veut pas. Il est vrai que c’est une race à part rats des gours et rats des mesures)

Les rongeurs peuvent être signalés via l’application ou le site DansMaRue.

 

Après l’éradication réussie du chômage c’est au tour des rats. Mais, là, soyons assurés elle ne sera pas absolue… Un millier au moins échapperont au carnage. Et quand on sait la rapidité de reproduction de ces animaux à sang chaud (aussi prolixes que des musulmans plurigames.. et que des lapines-lapins), nul doute que cette éradication est elle aussi vouée à l’échec. Normal quand on est condamné à choisir entre peste et choléra…. 2017 n’est plus loin!

Bientôt dans la Commune, on vendra du rat à la criée. En cette fin de règne (il ferait bon, le François, de démissionner et brusquer des élections, histoire de sauver ce qui peut encore l’être et de condamner ceux qui l’ont trahi), il serait sage de stocker en chambre ad hoc, les produits à vendre bientôt sous le manteau.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20161208.OBS2378/paris-declare-la-guerre-aux-rats.html

 

****

 

Non à la police de l’IVG  –  Une loi d’atteinte à la liberté d’expression

 

Activistes pro-choix à Paris, octobre 2016. SIPA. 00775084_000001

Darwinien de stricte obédience, je pense qu’il n’y a pas de fantôme dans la machine. C’est-à-dire que l’existence d’une conscience humaine qui dirigerait notre corps matériel est une illusion que notre cerveau travaille dur à produire. Illusion utile à la survie de notre espèce et par conséquent à la réplication de nos gènes dans un processus sans but et sans morale. Pour moi, l’âme n’existe pas.

 

Je profère ces horreurs car dans un propos qui va concerner l’IVG, je crois important de préciser d’où je parle. J’assume un désaccord radical avec mes amis catholiques, concernant la conception et la phase embryonnaire de ce qui deviendra plus tard un petit d’Homme. Cela a bien sûr une influence sur ma position vis-à-vis de l’IVG. Je ne suis pas « pour » l’IVG, je suis pour que cette possibilité existe, moyen de contraception ultime, qui permet de choisir. Et d’éviter que l’arrivée d’un enfant non désiré (combien de Français ont été réellement désirés et conçus en ce sens. Il y a aussi les enfants non désirés mais que l’on apprend à désirer… en cours de grossesse. Une immense proportion de Français sont des non désirés. Les vrais désirés et orchestrés en ce sens sont peut-être moins de 2 à 3%) puisse être synonyme de malédiction. Et j’interdis que l’on m’impose dans le champ public, celui du débat et de la décision rationnelle, des convictions religieuses aussi respectables soient-elles, qui n’y ont pas leur place. Amis catholiques, protestants, musulmans, vous êtes prêts à accepter le malheur dans votre vie terrestre, parce que vous avez l’espérance. Pas moi, je n’ai ni cette force, ni cette grâce, et je vous signale que nous sommes quand même très nombreux dans ce cas.

Ce préambule laborieux me semblait nécessaire avant de dénoncer, l’esprit tranquille, le dernier attentat contre les libertés que vient de commettre ce pouvoir en débandade et aux abois.

Un besoin compulsif de punir

Madame Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, s’est fait une spécialité des mauvaises causes, toute à la recherche des quelques voix dont elle pense à tort qu’elles pourront lui éviter l’humiliation électorale et les poubelles de l’histoire qui l’attendent. Qui souligne encore un peu plus le mensonge du discours de François Hollande prétendant avoir préservé les libertés publiques, juste avant de sauter par-dessus le bord d’un navire que par gros temps il a dirigé vers les rochers. Les libertés publiques, Monsieur Hollande, ont rarement autant été violées que pendant votre mandat. Médias du service public asservis, justice instrumentalisée comme rarement, atteintes aux droits de la défense, lois clairement liberticides, et atteintes multiples à la liberté d’expression (et état d’urgence qui n’est plus d’urgence, mais on fait comme si).

Ce texte ouvre la voie à tous les arbitraires

Le Conseil constitutionnel dans une décision du 27 juillet 2006 a une fois de plus rappelé que « La loi fixe les règles concernant la détermination des crimes et délits ainsi que les peines qui leur sont applicables. Qu’il résulte de ces dispositions que le législateur est tenu de fixer lui-même le champ d’application de la loi pénale et de définir les crimes et délits en termes suffisamment clairs et précis ; que cette exigence s’impose non seulement pour exclure l’arbitraire dans le prononcé des peines, mais encore pour éviter une rigueur non nécessaire lors de la recherche des auteurs d’infractions ».

Au-delà d’une nouvelle atteinte inadmissible à la liberté d’expression, ce texte ouvre la voie à tous les arbitraires. Et crée un précédent à effet boomerang qui peut s’avérer terrible. À tous ceux  à qui prendrait l’envie « en diffusant ou en transmettant par voie électronique ou en ligne, des allégations, indications de nature à induire intentionnellement en erreur », de dire par exemple que Jean-Luc Mélenchon aurait fait un meilleur président que François Fillon, je ne saurais trop conseiller d’être extrêmement prudent. (Ma liberté d’expression, c’est de dire que nous avons affaire à des crapules, uniquement intéressés par leur avenir et non celui du Peuple. C’est pourquoi devant ce nom choix, je jure de voter blanc, croix de bois, croix de fer, qu’ils aillent en enfer, avec Hadés, si je ment. Le paradis leur étant interdit, car même s’ils sont terroristes, ils ne sont pas radicalisés islamistes, du moins pas encore et ils jettent un voile sur leurs pratiques)

Alors on en est à espérer que le Conseil Constitutionnel présidé par Laurent Fabius (!) fasse son devoir, ou à défaut que la nouvelle majorité de juin prochain fasse le sien. Me faire espérer le retour de la droite au pouvoir pour restaurer certaines libertés, ces gens-là m’auront tout fait

 

Je ne suis pas d’accord avec les contestataires qui contestent l’IVG, mais parce que votre liberté d’expression, m’est précieuse, je me bats pour que vous puissiez vous exprimer. Tout au plus je vous invite à réfléchir avant que de dire… Et pourtant combien de déconvenues nous eurent pu éviter

 

http://www.causeur.fr/ivg-liberte-expression-rossignol-loi-41496.html

 

*****

 

 

 

*****

 

Manuel Valls, l’homme qui fait l’union de la gauche… contre lui?

 
 Challenge n’y va pas par quatre chemins: « A travers l’équation Valls, se mesure aussi ce qu’est devenu le Parti socialiste. Ce qu’il porte, c’est-à-dire pas grand-chose. Ce qu’il incarne, c’est-à-dire peu de chose. La prise en étau entre Mélenchon et Macron ne doit rien au hasard de l’histoire. Elle est le fruit d’un lent processus de décomposition, politique et culturel, dont Manuel Valls est l’ultime avatar. Le Parti d’Epinay, synthèse des gauches réformiste et révolutionnaire est mort, et l’illisible Manuel Valls, muni de ses seuls autoritarismes et laïcisme en guise de bannières socialistes, est le symptôme de l’achèvement du processus de décomposition. »

 

Manuel Valls candidat à la Primaire de la gauche socialiste risque de devoir faire face aux mêmes handicaps que François Hollande: le bilan, et la perspective d’une défaite annoncée à la présidentielle qui pourrait conduire les électeurs de la Primaire à le sanctionner au nom du « Tout sauf Valls ».

Manuel Valls
 

Mesurons ensemble le poids de l’histoire. En 1979, au congrès de Metz, Mitterrand, Rocard, Mauroy, Chevènement s’affrontaient rudement sur le contenu du Projet socialiste à proposer aux Français en vue de la présidentielle 1981. En 2016, dans un affrontement finalement porteur d’un enjeu d’importance historique comparable, « que faire du PS dans la France de l’époque? », la Primaire vaut bien un congrès de Metz, mais elle verra s’affronter Valls, Montebourg, Hamon et (qui sait?) Filoche, soient des personnages en quête d’une hauteur hors de portée au regard de la qualité supérieure de leurs prédécesseurs.

Par vocation, Manuel Valls sera au cœur de l’enjeu. Premier ministre sortant, porté par cette légitimité, il devrait être le candidat naturel des socialistes. Mais Manuel Valls souffre d’un handicap qui se nomme Manuel Valls.

Dictionnaire amoureux de l’anti-Vallsisme

Mais Manuel Valls est aussi l’homme qui fait l’union de la gauche contre lui. Depuis dix ans, ainsi qu’on l’a déjà souvent écrit ici, il s’est ingénié, à force de provocations et transgressions, où l’esthétique du paria l’a souvent disputé à la nécessité politique, à se couper de toutes les familles de la gauche socialiste, et même au-delà du PS.

La recension des motifs de fâcherie mériterait presque la rédaction d’un Dictionnaire amoureux de l’anti-Vallsisme… Roms, 49-3, Loi El-Khomri, Etat d’urgence, Violences policières, Léonarda, Burkini, changement de nom du PS, 35 heures, migrants, TVA sociale, laïcité, musulmans, sécurité, refus de la PMA et GPA, retraite à 60 ans… La liste des cases de gauche que Manuel Valls ne coche pas à l’heure de se présenter devant les électeurs de la Primaire socialiste est impressionnante…

A l’heure où il se présente, Manuel Valls, à côté de la gauche, se voit lesté encore de deux handicaps supplémentaires.

  • La gauche ne croit plus en la victoire
  • Une certaine idée de l’honneur
  • La concurrence de Mélenchon et de Valls
  • Quel candidat pour le Tout sauf Valls?

Hier, à Metz, Mitterrand, mais aussi Rocard, Mauroy, Chevènement, Defferre et Poperen. Aujourd’hui, pour la Primaire, Valls, mais aussi Montebourg, Hamon, Lienemann ou Filoche et pourquoi pas Peillon. Tout est dans le casting. Il semble qu’il se soit passé quelque chose dans l’histoire du PS qui soit de nature à le mener tout droit vers une possible sortie de l’histoire, phénomène dont Manuel Valls risque d’être aujourd’hui l’ultime catalyseur. « Mitterrand, Mauroy, Rocard, revenez, ils sont devenus nuls » ?

 

Il fallait un rassembleur de la gauche et de toute la gauche. C’est fait?. Valls a réussi. Mais erreur de casting, il a réussi, avant et pas pendant et surtout après. Il est venu il a vu et il a vaincu. Mais comme chacun sait à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Il a donc le beurre, l’argent du beurre et la beurrière…. Le tout en un Vallsique à deux ou trois temps. Ne manque plus que le mouvement. C’est son Macron qui lui donne….

Valls l’homme qui n’honore pas sa signature : 

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand….vous la déshonorez

comment voulez vous qu’il honore des engagements. Et on nous ressasse que notre signature sur un contrat nous engage, sauf quand le contrat concerne le pouvoir. C’est quoi une ripoublique qui exonère les petites gens de leur droit à foutre en l’air ses incapables (principalement centralisés dans tout ce qui est pouvoir… )

Fillon, Valls, les deux fléaux de la balance France. Là où ils passent, les herbes ne repoussent plus…. , ni les espérances d’ailleurs car c’est soupe à la grimace pour chacun des ingrédients

Hollande prépare son cadeau (urbi et Orbit) de Noël aux Français. On perle de sa démission….. immédiate des affaires courantes! Un beau merdier en perspective pour les pires Fanny….! Ardant.

 

http://free.niooz.fr/s/free/manuel-valls-l-homme-qui-fait-l-union-de-la-gauche-contre-lui-12943763.shtml

 

*****

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

La droite et la gauche à couteaux tirés pour servir le ragout au peuple. Lequel sera le plus dégueux à déguster? (par keg – 283 Mars = 08/12/2016)

Publié le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «Ragout en droitie» ou  «ragout en socia-lie»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

C’est dans les vielles doctrines que l’on fait les meilleurs ragouts, allant parfois (et maintenant trop souvent au dégoût, à peine servi des urnes)

….. et avec un peu de recul….

 Non la gauche ne veut rien changer à la politique. Pas plus et surtout pas moins que la droite. C’est à parité égale que l’on va se faire baiser. C’est la seule certitude que l’on a.

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Valls ne nous fera pas oublier qu’il a été Premier ministre de Hollande !

 
La gauche cherche à faire du neuf avec du vieux.
 

C’est fait. Manuel Valls sera candidat à l’élection primaire de la gauche. En dépit de sa stature d’ancien ministre de l’Intérieur et de Premier ministre, Manuel Valls n’aura pas partie gagnée d’avance. Au contraire, serait-on tenté de dire… Peu aimée des militants et des sympathisants socialistes, la « ligne Valls » est l’héritière directe des expériences menées par la deuxième gauche européenne en Angleterre avec Tony Blair, en Allemagne avec Gerhard Schröder ou, plus récemment, en Italie avec Matteo Renzi, balayé par son référendum constitutionnel qui a été rejeté par une large majorité des votants.

les socialistes fourbissent leurs armes et sont nombreux à espérer une défaite de Manuel Valls.

Si Manuel Valls avait sèchement échoué en 2011, il a pu constituer une tendance importante du Parti socialiste, prouvant qu’il vaut mieux être le fer de lance d’un courant minoritaire qu’un petit poisson dans la majorité. Sa campagne clivante lui a clairement permis d’être identifié comme appartenant à un Parti socialiste réformateur, concerné par les enjeux sécuritaires, plus apprécié à droite qu’à gauche.

Reste qu’il sera tributaire du bilan de François Hollande. Manuel Valls a beau lâcher en off qu’il ne supporte plus François Hollande, il a participé aux politiques voulues par l’actuel Président.

Coresponsable de ces cinq années calamiteuses, Manuel l’orgueilleux ne pourra pas se défaire facilement de l’image qui lui colle à la peau. Nerveux, autoritaire, rigide, plus concentré sur la communication que sur l’action concrète : le Premier ministre, depuis mars 2014, a accumulé les ennemis dans son camp comme dans le reste de la population. Volontiers aboyeur, Manuel Valls a pourtant toujours cédé face au roseau Hollande. Son renoncement sur le projet d’extension du champ d’application de la déchéance de nationalité en est la preuve formelle.

En résumé, la gauche cherche à faire du neuf avec du vieux, à l’image des Républicains. Conscients du dégoût que la politique menée par François Hollande a suscité, les ténors du Parti socialiste espèrent de l’élection primaire qu’elle fera croire aux Français que le candidat désigné pourra représenter l’alternance plutôt que la continuité. Une prouesse qui, d’ici, paraît impossible à réaliser. En outre, le candidat socialiste devra compter sur une énorme concurrence : au centre avec Emmanuel Macron et sur sa gauche avec un Jean-Luc Mélenchon gonflé à bloc.

 

 

Pire la gauche cherche à prendre l’électeur pour plus con qu’il n’est.

Si Hollande voulait bien se donner la peine de démissionner, puisque son règne ne se terminera pas en, 2017, mais est déjà achevé, excepté les affaires courantes (Mais y a t-il réellement urgences en ces matières?), il foutrait une sacrée pagaille dans le merdier ambiant. Plus de primaire de la socia-lie, une pléthore de presque 20 candidats à gauche, tous vieux chevaux de retour d’âge… Et le moyen de faire payer aux camarades leur lâcheté à son égard… Et puis cela emmerderait vachement son auto-proclamé dauphin non libéré…..

Un droitiste si « populaire » que cela

suffit. Deux Fillon dans la même campagne, il n’y a plus place à l’improvisation…..

 

 

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/valls-ne-nous-fera-pas-oublier-quil-a-ete-premier-ministre-de-hollande,297743

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

3 ans de prison ferme pour Jérôme Cahuzac : un tournant pour les affaires judiciaires

3 ans de prison ferme pour Jérôme Cahuzac : un tournant pour les affaires judiciaires

Jérôme Cahuzac à son arrivée au tribunal, jeudi 8 décembre. (PHILIPPE LOPEZ/AFP)

La condamnation ce jeudi matin de l’ancien ministre du Budget à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale marque la volonté de punir aussi sévèrement la délinquance en col blanc que la délinquance ordinaire. Ce signal vise autant la classe politique que l’opinion publique.

 

Ce n’est pas seulement une condamnation pour l’exemple, c’est peut-être un changement d’ère. En ces temps de défiance absolue qui visent le personnel politique autant que l’institution judiciaire, le jugement que vient de prononcer le tribunal correctionnel de Paris à l’encontre de Jérôme Cahuzac marque une rupture. Trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité, pour fraude fiscale et blanchiment. Une peine « non aménageable », a précisé ce jeudi 8 décembre le président du tribunal. Son ex-épouse a elle été condamnée à deux ans de prison ferme.

La justice ne punirait pas les fraudeurs ?

La justice, enfin, ne mettrait en prison que les voleurs de poules et jamais les fraudeurs fiscaux ? Sur ce point, la peine prononcée apporte une réponse qui n’est pas que symbolique.

Délinquance en col blanc

L’héritière Ricci encourt aussi la prison

« Une faute impardonnable »

La fraude fiscale, avait poursuivi la procureure lors du procès de Jérôme Cahuzac, est « l’acte antisocial par excellence ». « Une faute impardonnable », en avait lui-même convenu le prévenu. La défense de l’ancien ministre avait d’emblée flairé les dangers. « La juste peine, c’est celle qui sanctionne un homme pour ce qu’il a fait, qui n’accable pas plus que nécessaire un homme cassé… » tentait Me Jean-Alain Michel, l’un des avocats de Cahuzac en conclusion du premier procès.

La condamnation de Jérôme Cahuzac est en quelque sorte une concrétisation de ce chantier. Reste désormais à la justice financière de poursuivre la même œuvre sur les autres dossiers en cours, moins connus, moins simples et moins attendus sur le registre des fables de La Fontaine. Si ce n’est pas le cas, la justice s’achèterait à bon compte une image d’exemplarité.


Condamner à 5 ans inéligibilité n’est pas condamner….. Inéligibilité devrait-être à vie!

Peut-on laisser des ripoux de haut vol (si pas de lignée) se permettre de bafouer le peuple. Les élus se doivent d’êtres irréprochables et pas seulement dans les faits et actes, mais aussi dans les intentions. Faute de quoi les sentences doivent-être rigoureuses et sans appel. C’est à ce prix qu’il faut concevoir la politique.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20161208.OBS2355/3-de-prison-ferme-pour-jerome-cahuzac-un-tournant-pour-les-affaires-judiciaires.html

 

****

 

Valls (re)fait du Sarkozy!  –  Reportage à Audincourt

Pour son début de campagne, Manuel Valls a choisi l’ex-circonscription de Pierre Moscovici. Lancé dans la bataille d’Audincourt, il critique la Commission européenne, parle de réindustrialisation et ose même évoquer les frontières. Entre Montebourg et Sarkozy, le Valls nouveau est arrivé. Pas sûr cependant que sa réorientation dépasse le temps d’une campagne.

valls audincourt sarkozy montebourg

Manuel Valls. Numéro de reportage : AP21985666_000021.

 

 

En retard sur son agenda, Manuel Valls avait posé un lapin à tous les journaltistes qui l’attendaient à l’entrée du superbe marché de Noël de Montbéliard. Une demi-heure plus tard, une salle peuplée de quatre cents personnes environ attendait l’ex-Premier ministre à Audincourt, au cœur de l’ancienne circonscription du commissaire européen Pierre Moscovici. De l’ex-député local et de la Commission européenne, il fut d’ailleurs question dans le discours de Manuel Valls. Le premier eut droit à des marques d’amitié, la seconde à une sévère mise en accusation pour ses responsabilités dans la désindustrialisation.

Réindustrialiser, ce leitmotiv, mais aussi ce verbe que le sénateur-maire Martial Bourquin, ancien du PCF exclu par Georges Marchais dans les années 1980, ne parvenait pas à conjuguer à la première personne du pluriel, mettant les rieurs de son côté. Après lui, c’est Frédéric Barbier qui intervenait à la tribune, lui qui fut le suppléant de « Mosco », puis le député PS élu en février 2015 à la faveur d’une élection partielle face à Sophie Montel, la patronne du FN franc-comtois. C’est justement l’histoire de ce scrutin qui revenait aux débuts des discours du député et de Manuel Valls. Tous les deux repeignaient la réalité à leur façon, expliquant que tous les observateurs de France et de Navarre avaient annoncé cette élection d’ores et déjà perdue pour le PS, alors qu’il n’en était rien. Mais il fallait bien, pour ce premier meeting, raconter une histoire. Le storytelling de Valls passait par Audincourt car il fallait absolument raconter que sa venue sur ces terres en février 2015, avait permis de terrasser la bête immonde « prête à bondir ».

 Valls candidat pourra t-il faire oublier Valls co-responsable, es qualité de la pitoyable gestion de la socia-lie, qu’il a mené avec brio à l’intérieur et à Matignon.

C’est effectivement le sarkozy promettant des référendums après avoir bafoué, en 2008, celui de 2005!

Le peuple sera t-il aveugle au point d’oublier celui qui entre 2012 et 2016 aura cassé toute la société, par ordre!

Un point commun à tous deux, ils sont primo Français de leur lignée. Allons nous refaire le coup de donner la France, comme en 2007, à un étranger à notre histoire (le seul ciment d’un peuple et de ses dirigeants, c’est d’être uni à son Histoire par plusieurs générations communes et non de se donner à des néo-carriéristes. On a vu le résultat entre 2005 et 2012.

 

http://www.causeur.fr/valls-sarkozy-montebourg-audincourt-41526.html

 

*****

 

L’UE tente d’acheter Bachar Al Assad

L’UE tente d’acheter Bachar Al Assad

L’Union Européenne envisage de proposer une aide financière considérable au gouvernement syrien en vue de maintenir au pouvoir les terroristes syriens.

 

Selon le journal britannique Times, l’Union Européenne aurait l’intention de proposer des aides financières à Damas en échange du maintien au pouvoir des « opposants » armés syriens dans certaines régions du pays. En d’autres termes, elle veut soudoyer Assad pour qu’il concède le démembrement de la Syrie.

Les nouvelles propositions européennes ont été évoquées par la chef de la diplomatie de l’UE Federica Mogherini lors de sa réunion avec les « opposants » syriens, il y a deux semaines.

Une source proche des opposants armés syriens a confié au journal Times :

« Ce que cherche Mogherini c’est de faire avancer le plan de l’UE sur le règlement des affrontements en Syrie. Ce plan comprend la transition dont les détails restent équivoques. Mais si toutes les parties arrivent à s’entendre bien et respectent le plan de l’UE, il y aura une grande somme d’argent à la clé».

Cela fait longtemps que les groupes terroristes appelés par l’Europe « opposants armés syriens » exigent le départ de Assad avant la formation du gouvernement de transition. Idem pour les sponsors occidentaux de ces terroristes qui ne cessent d’entonner « Assad doit partir ». Or le nouveau plan de l’Union Européenne n’appelle pas à la démission du Président syrien.

Selon le journal britannique, bien que l’UE soit d’accord avec le maintien au pouvoir de Bachar al-Assad, toutefois elle souhaite que le pouvoir soit confié aux provinces syriennes pour que les « opposants armés» puissent bénéficier d’une certaine autonomie locale.

L’Union Européenne préfère proposer son aide financière à la Syrie au lieu de faire face aux conséquences d’un afflux massif de réfugiés syriens vers l’Europe.

 Souvenez vous, il fallait à tout prix chasser Bachar…… ;

Aujourd’hui on traite avec lui…. on négocie, on l’achète. Quelle magistrale pirouette…. On ne sait vraiment pas ce que l’on veut en Europe (les peuples ou les dirigeants?)

 

http://reseauinternational.net/lue-tente-dacheter-bachar-al-assad/

 

*****

 

 

 

*****

 

 Preuve évidente que tout est bon dans le cochon, y compris son cerveau qui ressemble à s’y méprendre à celui des politicards. Ils ont besoin de l’audimat des esclaves pour se donner l’illusion de vivre. Retirez leur, leur cour et ils sont désemparés comme un navire sans capitaine aguerri à la barre, comme l’est devenue la France depuis l’abdication et jet de l’éponge avant la fin du match.
Reste le tire bouchon queuetal…. On trouvera bien qui saura l’utiliser  pour fêter la victoire finale…. Mois de qui?
 
 

http://free.niooz.fr/s/free/la-liberte-a-plus-de-prix-que-nos-colifichets-3932551.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Concernant ces publicités

Occasionnellement, certains de vos visiteurs verront une publicité ici.
Vous pouvez masquer complètement ces publicités via la mise à niveau vers l’un de nos plans payants.

Mettre à niveau maintenant Supprimer le message

La fin du régime actuel, c’est la dictature du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple. Là où le Peuple se contente de dire « je suis ». (par keg – 282 Mars = 07/12/2016)

Publié le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «Démocratie représentative» ou  «démocrate participative»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Et si la démocratie n’était que le Peuple, pour le peuple et par le Peuple. Les Vrp (députés et autres) de la pensée dominante à la bastille et à tout le moins interdits d’exister…. (en tant que tels et politiquement)

….. et avec un peu de recul….

La différence entre démocratie représentative et démocratie participative, c’est que la seconde risque, à terme, à désigner des représentants qui désigneront, in fine, leurs représentants… On n’aura rajouté qu’une couche de représentativité (c’est comme les collectivités locales qui se cooptent)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Comment passer de la démocratie représentative à la démocratie réelle ? »

Comment passer de la démocratie représentative à la démocratie directe ? Tel était le thème du dernier atelier SynerJ organisé à Montreuil le 5 novembre 2016 dernier. Pour une telle question, le collectif avait invité un spécialiste de la question, au curriculum vitae élogieux : Loïc Blondiaux.

Après avoir rappelé les fondements de ce qu’est la démocratie, il a pu détailler les enjeux et les difficultés auxquels tout système démocratique est confronté. Espérer mettre un terme à la représentation doit inévitablement passer par une réelle implication des citoyens dans la vie et le débat publics. Or, son expérience en la matière en tant qu’organisateur et animateur de la concertation publique lui donne un aperçu du chemin qu’il reste à parcourir.

Cette transition démocratique n’a rien d’un long fleuve tranquille et il invite les citoyens à réfléchir sur le rôle fondamental qu’ils doivent faire peser sur nos institutions. En effet, bon nombre d’outils participatifs existent déjà aujourd’hui dans notre société mais peu sont réellement connus et utilisés. Pire, la démocratie s’étant résumée aux yeux de la majorité des individus à l’élection, ce raccourci nuit gravement à la bonne expression de la citoyenneté. Ceci ne peut engendrer que rancœur, colère et violence de la part de ceux qui se sentent les grands perdants de ce système, les poussant à jeter le bébé avec l’eau du bain.

La conférence s’est poursuivie par un jeu de questions/réponses avec le public.

 

 

Coluche et d’autres disaient   » la dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie représentative , c’est cause toujours….! »

Que sera le slogan de la démocratie participative, où seuls les grands pourront avoir crédit?

Il faut faire la révolution, virer tous les encartés actuels et leur interdire d’avoir voix au chapitre et dans les urnes : http://wp.me/p4Im0Q-141

En attendant quelle démocratie s’apprête à appliquer Fillon si…. la malchance le désignait….  :

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/conference-de-loic-blondiaux-comment-passer-de-la-democratie-representative-a-la-democratie-reelle-12850805.shtml

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Bernard Cazeneuve : les 5 ombres qui ternissent son passage à l’Intérieur

Bernard Cazeneuve : les 5 ombres qui ternissent son passage à l'Intérieur
Bernard Cazeneuve à Alfortville, le 21 novembre 2016. (T. SAMSON/AFP)

Menace terroriste, crise migratoire, manifestations contre la loi Travail… Son bilan place Beauvau est contrasté.

 

Après avoir succédé à Manuel Valls au ministère de l’Intérieur en 2014, Bernard Cazeneuve hérite aujourd’hui du poste de Premier ministre. L’ancien maire de Cherbourg a été choisi par François Hollande pour rejoindre Matignon.

Cet homme discret, loué pour son professionnalisme, quitte l’Intérieur avec un bilan contrasté. Confronté à la vague d’attentats la plus meurtrière jamais commise en France, il a tenu bon, doté les forces de sécurité de moyens humains et matériels supplémentaires (recrutement de 9.000 policiers et gendarmes) et renforcé l’arsenal pour lutter contre le terrorisme. Mais son action a aussi été émaillée par une série de crises et de polémiques qui ternissent son passage à ce poste si exposé.

10 choses à savoir sur Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre

#La mort de Rémi Fraisse

C’est la première personne qui trouve la mort en manifestation en France depuis… Malik Oussekine en 1986.

Simple erreur de communication ? Tentative de cacher les responsabilités des forces de l’ordre ? Après le drame, Bernard Cazeneuve a été la cible de nombreuses critiques pour avoir tardé à communiquer. « Je pense qu’au moment de la tragédie de Sivens, j’aurais dû être beaucoup plus dans l’expression de la tristesse que j’éprouvais. J’aurais dû dire l’émotion plus vite », avait-il regretté, un an après.

#L’attentat de Nice

Christian Estrosi, ancien maire de la ville, puis dans la foulée le journal « Libération », ont accusé les autorités de mensonge. Comme pour Sivens, Bernard Cazeneuve, droit dans ses bottes, a rejeté les critiques en bloc, accusant même le journal de manquer de déontologie, et « d’emprunter aux ressorts du complotisme »… Une enquête confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) est en cours.

#La surenchère sécuritaire

Taxé d’inaction et de laxisme par la droite et l’extrême droite, Bernard Cazeneuve incarne en revanche pour une partie de la gauche le tournant sécuritaire opéré par le gouvernement pour répondre à la menace terroriste. La loi renseignement du 24 juillet 2015 et celle du 3 juin 2016 « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement » ont énormément accru les pouvoirs de police administrative.

Bernard Cazeneuve restera surtout comme le ministre de l’état d’urgence, proclamé le 14 novembre 2015 et sans cesse prolongé depuis, malgré une efficacité contestée. Ce régime d’exception, attentatoire aux libertés fondamentales, a permis des milliers de perquisitions administratives et des centaines d’assignations à résidence, ce qui n’a pas manqué de susciter les inquiétudes des organisations de défense des droits de l’homme, craignant d’importantes dérives. 

#La crise des réfugiés

Très mobilisé sur la lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve a aussi dû gérer une seconde crise majeure, celle des migrants. Fin octobre, l’Etat procédait ainsi au démantèlement de la « jungle » de Calais, où vivaient plus de 6.000 migrants.

Mais derrière la communication et les éléments de langage (« humanité », « fermeté » étaient les maîtres mots place Beauvau), la réponse des autorités n’a pas toujours semblé à la hauteur des enjeux. La com’ autour de l’opération de démantèlement à Calais a été soigneusement préparée mais c’est bien l’action ou l’inaction des autorités qui avaient conduit à la création du bidonville. Si une loi facilitant la demande d’asile a été votée à l’été 2015, le gouvernement s’est montré frileux quant aux moyens déployés pour répondre convenablement à l’afflux de migrants, selon de nombreuses associations.

#Les manifs anti-loi Travail

Cette période a enfin été marquée par certaines tergiversations au plus haut niveau de l’Etat. A plusieurs reprises, le gouvernement a brandi la menace d’une interdiction de certaines manifestations en raison des violences. La manifestation du 23 juin a même donné lieu à de vives tensions entre autorités et syndicats. Après avoir été interdite, dans un premier temps par le préfet de police, celle-ci avait finalement été autorisée par Bernard Cazeneuve, mais cantonnée autour du bassin de l’Arsenal qui jouxte la place de la Bastille, dans le 11e arrondissement de Paris…

 

Ne pas oublier les fameux « attentats déjoués » venus à point nommé pour alimenter divers courants (et pas forcément éclectiques, continus ou non).

Au delà que vaut le mec comme Vrp du Peuple à l’assemblée, quand il y est! Quels sont ses mots de combat pour défendre les citoyens (tous, même ceux qui ne votent pas pour lui) de sa circonscription? Quelle est sa position pour défendre les libertés des citoyens de sa circonscription et de France? Au vu de ses scores, faut-il le reconduire à la frontière des pouvoirs? – vrp-cazeneuve-b-ps et quand il sortira, en Mai 2017, que sera son patrimoine devenu – 15 – Patrimoine 2014 – BBernard Cazeneuve.

Il était une fois dans la ripoublique……

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161206.OBS2242/bernard-cazeneuve-les-5-ombres-qui-ternissent-son-passage-a-l-interieur.html

 

****

 

Valls, Montebourg, Macron… ressortez les Colt!  –  “O.K. Corral” c’est fini: la politique manque de sel

 

Kirk Douglas et Burt Lancaster dans « Réglement de comptes à O.K. Corral », 1957. SIPA. REX43070829_000001

Malgré les objurgations de Jean-Christophe Cambadélis (mais y a t-il encore quelqu’un pour écouter ce que dit Cambadélis ?), Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon joueront la présidentielle sans passer par la case Primaire : « Quand on prétend présider aux destinées d’un pays, on n’est pas là pour s’enfermer dans des querelles de clans », a expliqué le leader de En marche au JDD ce week-end. Et d’ajouter : « Cette primaire, c’est OK Corral ! »

Un rapide sondage auprès de mes élèves de classes prépas m’a permis de constater que la référence leur échappait. OK Corral ? Ils sentent bien qu’il y a là une référence, mais laquelle ? Aucun d’entre eux n’a vu les diverses adaptations du duel qui en 1881 vit s’affronter à Tombstone, Arizona, les Earp et les Clanton. Ni Law and order (Edward L. Cahn, 1932), un peu oublié, ni la Poursuite infernale (My Darling Clementine, John Ford, 1946, avec un Henry Fonda finement moustachu et terriblement patient devant Linda Darnell — et Victor Mature en Doc Holliday un peu à contre-emploi, parce que personne ne pourra jamais croire que Mature, presque plus large d’épaules que moi, était tuberculeux). Ni Règlement de comptes à OK Corral (John Sturges, 1956, au plus fort de l’association Lancaster-Douglas, avec Denis Hopper et Lee Van Cleef dans de petits rôles — Lee Van Cleef, déjà repéré quatre ans auparavant dans High Noon, où il se fait abattre par Gary Cooper, pas encore engagé par Leone dans Pour quelques dollars de plus — 1965 — ou le Bon, la Brute et le Truand, l’année suivante), ni Sept secondes en enfer(John Sturges encore, 1967, Jason Robards y faisait un Doc Holliday grandiose), ni même Tombstone(George Pan Cosmatos, 1993, où Kurt Russell s’était greffer la moustache du vrai Wyatt Earp de 1881) ou Wyatt Earp (Lawrence Kasdan, 1994) où Kevin Costner dilapida ses économies.

Ce n’est plus le règne du Colt, c’est celui de la peau de banane.

Macron, apparemment sait de quoi il parle. « La gauche est éliminée du second tour depuis dix-huit mois ! Il n’y en a pas un qui va au second tour ! Pas un ! Quand bien même cette primaire se passerait bien, le vainqueur n’y arriverait pas. Si Arnaud Montebourg sort de la primaire, vous pensez que Valls le soutiendra ? Si Manuel Valls gagne, pensez-vous que les soutiens d’Arnaud Montebourg ou de Benoît Hamon iront derrière lui ? » J’ai dans l’idée qu’il ne se fait guère d’illusions sur la bonne volonté de cow-boys de la rue de Solferino pour soutenir un autre champion qu’eux-mêmes. Ce n’est plus le règne du Colt, c’est celui de la peau de banane.

 

Cherche, désespérément, le rassembleur de la gauche. A mon appel, 19 vérités sortent du bois. En admettant des ralliements de circonstances et/ou d’opportunisme (c’est de bonne guerre pour des carrières au long court), ce ne seront pas moins de 4 vérités qui se démarqueront. Pas de quoi faire un Epinay à la tonton (ni à l’Opinel)….. La gauche va connaître les turbulences de l’exil politique…

Il paraît que la gauche sera absente des radars élus pendants de longues élections…. Quel dommage. A qui la faute, aux électeurs ou aux gauches

 

http://www.causeur.fr/primaire-gauche-debat-valls-presidentielle-41472.html

 

*****

 

Alep libérée ? La « bonne nouvelle » épouvantable pour les dirigeants français.

Alep libérée ? La « bonne nouvelle » épouvantable pour les dirigeants français. 1ère partie

Ce 29 novembre, la joie, certes mêlée de tristesse, de sang et de larmes, avait envahi le cœur des Syriens. Toutes les sources fiables leur apprenaient que 14 quartiers de l’est d’Alep étaient libérés des terroristes, que des milliers de leurs habitants séquestrés depuis l’été 2012 avaient pu -malgré les tirs des snipers qui tiraient sur ceux qui les fuyaient- rejoindre les positions de l’Armée arabe syrienne, que la centrale hydraulique de Souleiman al-Halabi située dans ces quartiers avait été récupérée et en cours de réparation, que le croissant rouge et les hôpitaux privés et publics s’étaient préparés à les accueillir, que la Russie allait dépêcher des hôpitaux mobiles pour parer aux manques de lits et de moyens, que les parents et amis encore en vie les attendaient à tous les couloirs de sortie…

Les Français qui auraient tendance à mettre en doute la parole des Syriens, pourraient peut-être se donner la peine d’écouter l’un des leurs raconter « cette vraie bonne nouvelle »

Ceci, car les médias français excellent désormais en matière de désinformation sur la Syrie (et pas seulement. Voir la rubrique attentats-réels-déjoués, revoir les photos de la cabine du camion de Nice, criblée de balles, en lieu et place du passager – ce qui accréditerait la présence d’une seconde personne!!! dont personne n’aurait parlé –  et la place chauffeur « intacte »….), donnant une vision caricaturale d’un régime qui massacre des « rebelles » quand ce n’est pas la « population », sans que l’on puisse comprendre qui est qui et qui fait quoi.

Un exemple frappant est ce que donne à entendre BFM TV qui invite, ce 29 novembre, l’aiguiseur du fer de lance de l’agression contre la Syrie, M. Laurent Fabius, lors d’une émission présentée comme suit :

« Dénoncer les fautes politiques, décrypter les déclarations et réduire le fossé creusé entre la classe politique et les Français, telles sont les ambitions de l’émission signée Ruth Elkrief »

Invitation à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage, mise à profit pour stimuler l’imagination des Français sur la prétendue horreur de cette « vraie bonne nouvelle » :

« R. Elkrief : « Assad va tomber, c’est une question de temps » ; décembre 2012 : « La fin se rapproche pour Bachar al-Assad ».

Depuis 24h, la ville symbole d’Alep est sur le point d’être prise aux rebelles. Bachar al-Assad est entrain de l’emporter

Fabius: C’est un drame épouvantable, épouvantable parce qu’en ce moment même, au moment où nous parlons, il y a des milliers de jeunes et de moins jeunes, de familles, qui sont massacrés. Imaginez ce que c’est d’être à Alep dans le froid, sans nourriture, sans eau… et c’est un échec pour ce qu’on appelle la Communauté internationale, un échec terrible. Alors, je rappelle dans mon livre, puisqu’il porte sur les quatre ans que j’ai passés à la tête de la diplomatie, comment il aurait été possible, finalement, de trouver une autre solution et pourquoi ça n’a pas eu lieu.

Elkrief : Il n’y avait pas encore Daech en août 2013…

Pourquoi et comment ? Ce n’est pas le sujet. Il suffit de répéter que la « ligne rouge » imaginée par Obama est une réalité : des armes chimiques ont bien été utilisées « contre la Syrie » alors que Daech, fille d’Al-Qaïda, sœur jumelle d’Al-Nosra et mère adoptive de l’ASL sous le parrainage de Erdogan et les bons auspices des alliés régionaux de la France [à l’époque, c’était essentiellement, le Qatar qui avait fait mains basse sur la Ligue arabe, la Turquie, la Jordanie et la Turquie ; l’Arabie Saoudite a pris la main plus tard], ne faisait pas encore partie du paysage, comme le précise Mme Elkrief. Il ne faut quand même pas tout mélanger : les terroristes, c’est Daech, tous les autres sont des « rebelles armés démocrates », même s’ils ont décapité, violé, rôti, torturé leurs victimes syriennes avant ou après sa naissance !

Mais ici, M. Fabius ne réitère pas ses accusations contre « Bachar qui ne mériterait pas de vivre ». Ce serait trop gros. Désormais, nombreux sont ceux qui ont entendu dire que ce sont les terroristes qui ont utilisé les armes chimiques contre des soldats et des civils syriens et qui continuent. Et puis, des bruits ont couru à propos d’une note falsifiée du gouvernement français de l’époque [5]. Peut-être vaut-il mieux ne pas insister.

Et Bachar al-Assad n’est pas tombé, soutenu par le peuple syrien et par l’Armée arabe syrienne, parce que c’est à lui que les coalisés ont fait des propositions mirobolantes qu’il a refusées, car il les a jugées inacceptables pour son pays et pour la région.

…. il n’est peut-être pas inutile de résumer les prises de position des autres membres du Conseil de sécurité après avoir entendu les exposés de MM O’Brien, De Mistura et le représentant de l’UNICEF :

1. Le délégué de la Grande Bretagne déclare que ce qui se passe à l’est d’Alep est le « conflit le plus horrible » de notre vie.

2. Le délégué de la France constate que le Conseil n’est toujours pas en mesure de trouver un accord pour sauver la population d’Alep-Est, toutes les initiatives, dont celle des plumes « humanitaires », s’étant heurtées à la même fin de non-recevoir de la Russie !

3. La déléguée des États-Unis a répondu à la question posée par le Secrétaire général adjoint ; à savoir, pourquoi le Conseil de sécurité n’a pas pu résoudre la crise syrienne : « La Russie ne le veut pas, c’est très clair ! ».à croire qu’ils sont irrécupérables, sauf pour leurs sponsors épouvantés à l’idée qu’ils puissent disparaître.

4. Le délégué de la Russie a répondu à cette même question posée par le Secrétaire général adjoint, M. O’Brien, que  « l’inertie de l’ONU est compensée par la compétition sur le plan humanitaire », alors que Samantha Power avait quitté la salle.

5. Le délégué de l’Ukraine a considéré que le gouvernement syrien était encouragé par la dynamique militaire et prêt à tous les crimes, comparant la situation d’Alep à celle vécue par Grozny, alors que M. Delattre avait opté pour Guernica.

6. Le délégué du Japon a félicité tous les humanitaires onusiens, tout en constatant que l’exposé de Staffan de Mistura démontre que la logique militaire l’emporte, alors que le terrorisme ne peut être résolu que par des moyens politiques, d’où la nécessité de l’union de tous.

7. 8. Les délégués du Sénégal, et de la Malaisie ont très vivement remercié MM. O’brien et de Mistura plus le représentant de l’UNICEF, pour leurs exposés très clairs et très instructifs sur la situation en Syrie et notamment à Alep, plaidant pour un cessez-le-feu ; le délégué du Sénégal, président de la séance, ayant insisté sur l’idée d’une « solution négociée ».

9. 10. 11. Les délégués de L’Espagne, de l’Égypte et de la Nouvelle-Zélande ont plaidé pour leur propre projet de résolution qui vise à l’instauration d’une trêve de 10 jours à Alep et au rétablissement de la cessation des hostilités dans tout le pays, projet fondé sur les résolutions 2254 et 2258

12. Le délégué de la Chine a rappelé que la situation à Alep était une sorte d’illustration de l’ensemble de la situation en Syrie, plaidant pour un cessez-le-feu, un règlement politique, une assistance humanitaire, et une lutte contre tous les groupes terroristes désignés par le Conseil de sécurité.

13. Le délégué de l’Angola a regretté l’acrimonie du débat, considérant que toutes les parties avaient opté pour la solution militaire et continuaient à recevoir de l’armement de toutes les autres parties, même des membres du Conseil de sécurité.

14. Le délégué du Venezuela a trouvé paradoxal que l’on néglige la nature déstabilisatrice du terrorisme, le droit du gouvernement syrien à se défendre contre des terroristes et les trêves humanitaires rejetées pas les terroristes.

15. Le délégué de l’Uruguay a fait remarquer que Staffan de Mistura avait omis de dire qu’il s’agit d’une guerre barbare qui ne respecte aucune règle et qu’oubliant Madaya, Al-Foua et Kefraya, le Conseil de sécurité s’était concentré sur le carnage d’Alep.

 

L’Alep en 15 délégations, c’est l’eau méga n’importe quoi. En attendant Alep continue ses ruines (matérielles, humaines, morale, psychologiques). Il paraît qu’à l’Alep près, nous ne sommes pas loin de la paix. Mais que peut-être une paix islamiste? Un feu de paille…..

 

http://reseauinternational.net/alep-liberee-la-bonne-nouvelle-epouvantable-pour-les-dirigeants-francais/

 

*****

 

L’islamo-business, vivier du terrorisme

« Y a-t-il un risque terroriste en France ? Poser la question, c’est y répondre si l’on se réfère aux attentats de 2015 et 2016. Mais sur quel terreau prospèrent les candidats au terrorisme ? » Dans son nouvel opus, intitulé L’islamo-business, vivier du terrorisme, Jean-Paul Gourévitch (publié chez Pierre-Guillaume de Roux) revisite, prolonge et affine une thématique que sa précédente Croisade islamiste : pour en finir avec les idées reçues (Pascal Galodé, 2011), sans oublier son synthétique Les Migrations pour les nuls (First, 2014), avaient incidemment (mais nécessairement) abordée sans l’approfondir.

L’auteur, d’une probité intellectuelle exemplaire, soutenue tant par une connaissance large et non elliptique (c’est-à-dire, en d’autres termes, sans langue de semoule) du sujet que par une méthodologie alliant distance dépassionnée et rigueur scientifique, se donne pour projet « d’identifier le principal moteur de progression de l’islamisme radical : l’islamo-business ».

Objectif atteint, ce, dans une langue claire et dans le souci constant d’expurger l’objet d’étude de tout artéfact confusionniste et opacifiant sous lequel partisans comme adversaires, islamoptimistes béats et islamo-sceptiques, par pelletées d’approximations, de slogans et de poncifs, s’emploient à asphyxier des notions rendues inintelligibles pour le commun des mortels – y compris chez le mahométan « de base ».

Surtout parce qu’une citation vaut mieux que de longs discours, chaque sous-chapitre de l’ouvrage débute par un exorde, boussole didactique mettant son contenu en perspective et le résumant presque à lui seul. Ainsi le célèbre « Pas d’amalgames. Vous risqueriez de faire le jeu du réel » de Michel Onfray ou ce propos saisissant attribué à l’ancien ministre chiraquien Azouz Begag : « Depuis quarante ans, on nous dit qu’on est cinq millions.

Comme si ces cinq millions de travailleurs immigrés n’avaient pas fait d’enfants… qui ne sont pas cinq millions mais peut-être quinze ou vingt. »

Dès son premier chapitre, Gourévitch indique que « le passage de l’islamisme au terrorisme se fait au moyen de trois notions passerelles :

  • la charia,
  • le djihad
  • et le salafisme ».

Et de dérouler minutieusement, au fil des quelque 200 pages que compte l’essai, le fil d’Ariane de ce qu’il faut bien nommer la réponse islamique et planétaire à la crise multiforme du monde moderne (spirituelle, morale, anthropologique, sociale, économique, politique).

Gourévitch, s’en tenant au « récitatif d’un islamisme de croisade », parle, lui, de « situation explosive »

 

La civilisation chrétienne est responsable du développement de l’islamo-terrorisme. Personne ne l’empêchait de développer ce que l’islamo-terrorisme a crée… Une réponse aux maux de la société.

Dans une société déboussolée, rien de tel qu’une croyance forte…. Pour l’avoir négligé et omis, les chrétiens paient et paieront le prix fort faut pas charia, quand même! Les chrétiens pouvaient occuper le créneau, au lieu de cela ils se sont ingéniés à exister au travers de singeries de rue au nom d’un « mariage pour tous » qui ne les concernait pas…. Quelle intolérance-inquisitoriale stérile… Et pendant ce temps l’islamisme rampant occupait ses villes et ses quartiers divers – même en été – et variés. Faisant à leur façon, leur croisade anti oxydante….

 

http://www.bvoltaire.fr/aristideleucate/livre-lislamo-business-vivier-terrorisme-de-jean-claude-gourevitch,296628

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

La sinistrose électorale est enclenchée. Les deux seconds veulent jouer en prime time, par ministère interposé. Allez Lou, y a urgence en l’état? -(par keg – 281 Mars = 06/12/2016)

Publié le Mis à jour le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «premier sinistre ump» ou  «premier sinistre de socia-lie»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

La guerre contre-maîtriale est déclarée ouverte…. en lieu et place du combat des chefs récusés par la défense du citoyen

….. et avec un peu de recul….

 Vous ne vouliez pus des chefs. D’accord? On  vous a entendus! Vous aurez donc leurs i-cones-clones…. Leurs contre-maîtres respectifs. L’un con-firmé avec sa panoplie étalée :

l’autre en attente de mise en vitrine. Et entre deux plans, la possibilité de démission à la hollandaise (le bateau fuyant et non volant. Pour le vol des français, c’est déjà fait)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Arrêtons TOUT

15268069_1913582568858095_2719732661419738170_n

 

Fallait-il chasser les anciens pour mettre leurs clones.

Le saviez vous que c’est le premier ministre qui gouverne le pays. Le président n'(est que l’image que nous envoyons à l’étranger. Il impulse la dynamique du gouvernement en transmettant ses vues et espérances à son contre-maître qui lui dirige ses esclaves! La pensée est au Président et l’action au contre-maître-premier ministre..

L’un des anciens déclarés et primarisé donne un bilan qui fait froid

Que sera celui du primarisé de gauche….

Vous attendez vous, réellement à des changements bénéfiques. Des changements, c’est sur il y en aura, amis êtes vous sûrs que cela aille dans le sens de vos attentes?

  • Si vous croyez aux changements comme ceux survenus depuis 40 ans, alors je vous invite à voter « tout sauf » (depuis 40 ans on ne fait plus que voter « contre ». Jamais « pour »
  • Si vous n’y croyez pas, votez blanc

Nous ne pourrons faire l’économie du vote blanc. Si vous croyez que l’on peut passer de ce que l’on connaît actuellement à ce que vous espérez, sans étape intermédiaire (sans coup de semonce) alors vous avez encore de nombreuses années de souffrance devant vous. Mais c’est votre choix et il faut le respecter. Simplement, en continuant, vous compromettez vos enfants avec vous…. Et de cela avez vous, réellement le droit. Déjà qu’on leur laisse une sacrée ardoise à payer…. 2 000 milliards, une paille!

 

http://free.niooz.fr/s/free/arretons-tout-12883047.shtml

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Comment les Sioux du Dakota ont vaincu l’oléoduc : le récit en images

Comment les Sioux du Dakota ont vaincu l'oléoduc : le récit en images

Les militants de Standing Rock célèbrent leur victoire contre le tracé de l’oléoduc, le 4 décembre 2016. (Michael Nigro/Pacific P/SIPA)

Le long combat des Sioux pour protéger leurs terres du Dakota du Nord a payé.
Les autorités américaines ont annoncé dimanche le rejet du tracé de l’oléoduc qui menaçait l’environnement et les sites funéraires sacrés des Indiens des grandes plaines.

 

Après des mois de mobilisation contre l’oléoduc, des cris de joie et des chants ont retenti dimanche 4 décembre sur le campement de Standing Rock à l’annonce du rejet de son tracé sur les terres sioux par les autorités américaines. 

Prévu pour acheminer le pétrole extrait au nord de l’Etat du Dakota vers l’Illinois plus au sud à travers quatre Etats, l’oléoduc de 1.886 kilomètres devait passer sous le lac artificiel Oahe et traverser la rivière Misouri, à 800 mètres de la réserve indienne de Standing Rock. 

Les Sioux des grandes prairies, rejoints par des milliers de militants écologistes et défenseurs des droits des Amérindiens, pointaient le risque de pollution des sources d’eau potable en cas de fuite, mais aussi la menace sur les sites funéraires des ancêtres de la tribu.

En octobre, le chantier était quasi achevé dans l’Iowa

Keith Turrill/CITIZENSIDE/AFP)

Le constructeur Energy Transfer Partners met en avant « l’infrastructure de pointe » censée éviter les fuites de pétrole. Pourtant quelques mois auparavant, les autorités faisaient modifier le tout premier tracé à travers la rivière Missouri à cause… de trop grands risques de contamination des eaux de la ville de Bismarck, capitale de l’état du Dakota. Un terrible aveu de l’impossible garantie d’innocuité d’un tel ouvrage. Inacceptable pour les Sioux. 

La riposte s’organise

Les premiers heurts

Les stars rallient les Sioux dans leur combat…

… Différents cultes soutiennent aussi les Indiens

La résistance s’intensifie 

 

 Des manifestants brandissent des miroirs selon une tradition utilisée pour renvoyer l’image de leurs actions aux oppresseurs. 

La nuit de la victoire  

 

Dans la nuit du dimanche 4 décembre, les militants célèbrent la réussite de leur combat par un feu d’artifice tiré au-dessus du campement. 

Une victoire que les chefs tribaux craignent toutefois de voir remise en cause par l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. 

 

le long processus qui amena l’état indien à se battre contre un oléoduc :

  • Guerre des Pequots (1637)
  • Guerre du roi Philip (1675-1676)
  • 1658 : Guerre de 1658 contre les Indiens caraïbes qui double en 20 ans la surface martiniquaise des planteurs blancs
  • 1670 : La colonie de Charleston fondée, la traite des Amérindiens de Caroline vers les Antilles débute et représentera au total 24 000 à 51 000 indiens
  • 1674 : Sir John Yeamans autorise Docteur Henry Woodward à contracter avec des indiens Westos de Virginie
  • 1676 : Une échauffourée entre Indiens Susquehannocks et colons de Virginie conduit au massacre par Nathaniel Bacon des Ocaneechees.
  • 1703 : Le scalp (mot d’origine scandinave, et apporté par les Anglais, et non d’origine indienne) d’un autochtone est rémunéré par 40 £.
  • 1711 : Guerre des Tuscaroras en Caroline contre des amérindiens qui protégeaient les esclaves fugitifs.
  • 1715 : Guerre des Yamasee en Caroline, jusqu’en 1717, contre des amérindiens qui craignent d’être réduits en esclavage
  • 1750 : Le scalp d’un Indien adulte (homme de plus de douze ans) est rémunéré 100 £, celui d’une femme ou d’un enfant de moins de douze ans, 50 £.
  • 1763 : Proclamation du roi de Grande-Bretagne interdisant aux colons de s’établir au-delà des Appalaches. Cette proclamation fut une des causes de la guerre d’indépendance.
  • Guerre de Pontiac (1763)
  • Guerre de Lord Dunmore (1774)
  • La guerre de la Jeune Amérique (1790-1794)
  • 1800 : il y avait environ 75 millions de bisons dans les Grandes Plaines. Ils constituaient la première ressource des Sioux, Pied-Noirs, et d’autres tribus. Pour approvisionner les ouvriers du chemin de fer et les touristes les tirant du train, les chasseurs blancs réduisent leur nombre à 800 en 1890
  • 1803 : Napoléon Bonaparte vend le territoire de la Louisiane française aux Américains : cela ouvre la porte aux migrations forcées pour les Amérindiens.
  • 7 juin 1803 : premier Traité de Fort Wayne.
  • 1804 : le Congrès autorise le président à négocier avec les tribus pour échanger leurs territoires contre des réserves.
  • 1805 : Expédition Lewis et Clark de Saint-Louis au Pacifique, souvent aidés par des tribus amérindiennes (notamment les Nez-Percés).
  • 1806 : début des déportations d’Indiens. Bien qu’elles se soient effectuées quelquefois à l’issue d’un traité, les Indiens les ont toujours subies, car ils étaient menacés d’expéditions punitives s’ils ne signaient pas le traité[réf. nécessaire]. De 1806 à 1830, 50 tribus sont déportées.
  • 30 septembre 1809 : le deuxième traité de Fort Wayne (après celui du 7 juin 1803) permet aux États-Unis d’obtenir 11 600 km2 de la vallée de la Wabash, abandonnés par les Amérindiens Delawares, Shawnees, Potawatomis, Miamis, Eel River, Weeas, Kickapoos, Piankashaws, et Kaskas.
  • 10 août 1810 : Massacre des Chutes d’Ywahoo : les colons des États-Unis massacrent des femmes et des enfants Cherokees. (controversé)
  • 7 novembre 1811 : le général Harrison inflige une défaite aux Shawnees dirigés par Tenskwatawa frère de Tecumseh à la bataille de Tippecanoe, dans la vallée de la rivière Wabash (200 morts de part et d’autre), et pille la ville indienne de Prophet’s town, les Indiens ayant abandonné le combat faute de munitions.
  • Guerre de 1812 (américano-britannique)
  • Première Guerre séminole (1817-1818)
  • 1821 : Sequoyah crée l’alphabet Cherokee. Cette invention témoigne de l’avancement de la culture Cherokee, peuple d’agriculteurs et d’artisans, qui établit rapidement des écoles au début du XIXe siècle, ouvertes aux garçons et aux filles (chose qui choquait leurs voisins des États-Unis). De plus, ils accueillaient les esclaves échappés des plantations, bien qu’ils pratiquent eux-mêmes une forme d’esclavage
  • 11 mars 1824 : création du Bureau des affaires indiennes, qui succède au Comité des affaires indiennes, créé à l’indépendance. Il dépend du ministère de la guerre, et est chargé de libérer les terres indiennes pour leur exploitation par les colons.
  • 1827 : Les Cherokees constituent un gouvernement, adoptent une constitution et se déclarent indépendants. La Cour suprême des États-Unis reconnaît ce gouvernement mais déclare les Cherokees sous tutelle.
  • 1828 :
    • Début de la publication du Cherokee Phoenix, journal indien bilingue anglais-cherokee, qui paraît jusqu’en 1834.
    • Confiscation des territoires Cherokee par l’État de Géorgie (14 000 hectares) ; ces territoires sont répartis en lots de 64 hectares distribués dans une loterie ; les Indiens ne peuvent témoigner en justice contre des Américains et ne peuvent s’exprimer publiquement contre l’immigration.1829 : John Ross, le Chef Oiseau Blanc, premier chef Cherokee élu, proteste officiellement à Washington contre ces mesures. Andrew Jackson lui répond que les Cherokees doivent émigrer à l’ouest du Mississippi.
    • 28 mai 1830 : Indian Removal Act : le président Andrew Jackson fait voter une loi déportant les Indiens vivant à l’Est du Mississippi à l’Ouest de ce fleuve, principalement en Oklahoma, afin d’exploiter l’or situé sur leurs territoires, dans l’Ohio et installer les migrants venus d’Europe. Cette loi est déclarée anticonstitutionnelle par la Cour suprême, et entraîne des guerres avec les Cherokees jusqu’en 1838. Jusqu’en 1850, 100 000 Indiens sont déportés.
    • 1831 : la Cour suprême (Arrêt nation Cherokee contre l’État de Géorgie) décide que la nation Cherokee n’est ni une nation souveraine ni une nation étrangère résidant au sein des États-Unis.
    • 1832 :
      • Désignation d’un Commissaire aux affaires indiennes, au ministère de la guerre.
      • La Cour Suprême décide que les lois de Géorgie ne peuvent s’appliquer aux Cherokees, et que le gouvernement fédéral a obligation de faire respecter les traités conclus avec la nation Cherokee. Cette décision n’a jamais été appliquée par le président Jackson
  • Guerre de Northwest Black Hawk (1832)
  • La « piste des Larmes » (1838)
  • Deuxième guerre Séminole (1835-1854)
  • Troisième guerre Séminole (1855-1858)
  • Guerre Navajo (1860-1864)
  • Guerre des Païutes (1860)
  • Traité de la Traverse de Sioux 1851
  • La guerre des Sioux de 1862
  • La guerre des Plaines (1865 – 1875)
  • Guerre des Modocs (1872-1873)
  • Guerre de la rivière Rouge (18741875)
  • Guerre des Black Hills (1876)
  • Guerre des Nez-Percés (1877)
  • Guerre des Cheyennes (1878-79)
  • Guerre des Bannocks (1878)
  • Prolongements au XXe siècle

1924 : la citoyenneté est accordée aux Indiens d’Amérique du Nord. (être citoyen chez soin, au bout de 287 ans…. pas mal pour des conquérants du nouveau monde qui n’était pas si nouveau que cela)

 

La victoire des sioux . la terre ne se vend pas. La terre ne nous appartient pas mais appartient à nos enfants. Nous n’en sommes que les gardiens….. ! A plus forte raison, elle n’appartient à un oléoduc.

Parfois le vainqueur n’est pas toujours celui qui impose les mots du soit disant traité de Paix (toujours appelé à être détourné).

Les indiens d’Amérique sont les palestiniens de l’époque et les américains les israéliens….

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20161205.OBS2187/comment-les-sioux-du-dakota-ont-vaincu-l-oleoduc-le-recit-en-images.html

 

****

 

Europe: Merkel a fait le vide  –  La chancelière enterre un à un ses partenaires européens

Du Brexit à la victoire du Non au référendum italien lancé par Mateo Renzi, les dirigeants européens n’en finissent pas d’être désavoués par leur peuple. Dans cette déconfiture, Angela Merkel joue un rôle certain, à la mesure de sa stature de leader européen…

merkel renzi europe tusk migrants

Mateo Renzi et Angela Merkel. Sipa. Numéro de reportage : AP21941369_000021.

 

 

Souvenons- nous : en septembre 2015,

  • Cameron habitait au 10 Downing street,
  • Matteo Renzi rayonnait de sa juvénile ardeur au Palais Chigi, à Rome, espoir d’une social-démocratie européenne peinant à trouver ses marques dans le fracas du monde,
  • la Pologne n’avait pas encore basculé dans l’ultraconservatisme catholique,
  • François Hollande, bien qu’impopulaire, pouvait encore rêver de rejouer un match indécis face à son vieux rival et complice Nicolas Sarkozy.
  • La montée en puissance des forces dites populistes sur tout le continent était certes préoccupante pour les pouvoirs en place, mais on s’interdisait d’imaginer qu’un an plus tard, le jeu de massacre démocratique des pouvoirs établis ait provoqué une telle hécatombe.

Tusk, Cameron et Renzi? Kaputt!

Au petit matin du lundi 5 décembre 2016, le champ politique européen ressemble à celui d’Eylau décrit par Victor Hugo : vainqueurs à Vienne, certes, où un vieux grognard écolo a défait le jeune diable boiteux de la droite extrême, mais autour, que de cadavres ! Cameron l’anglais ? Terrassé par le Brexit ! La libérale Pologne de Donald Tusk ? Retournée à ses passions bigotes et nationalistes ! Renzi l’espoir florentin d’une Italie régénérée ? Bouté hors de Rome par une coalition allant de la droite extrême à la gauche radicale ! Hollande de Paris ? Acculé à la reddition avec sursis par la mutinerie de ses propres troupes ? Rajoy de Galice ? Toujours vivant, certes, mais en si piteux état qu’il est bien en peine de se poser en grand d’Espagne dans la tourmente qui s’annonce.

Reste Angela Merkel, la Prussienne. Elle sera, nulle n’en doute, confirmée, le 7 décembre, comme candidate à la chancellerie par son parti, la CDU, réuni en congrès à Essen. Elle seule sort indemne, ou presque de la furieuse mêlée de l’année précédente, avec des chances raisonnables de se succéder à elle-même à l’automne 2016. Qu’importe que mes voisins périssent, si cela me permet de survivre !

Car il ne faut pas se leurrer : septembre 2015, ce mois terrible où s’est, en fait, décidé le sort de ses petits camarades européens, nous étions au paroxysme de la crise migratoire. C’est elle, et nul autre qui, par ses imprudentes déclarations de bienvenue générale à toute la misère du monde, a ouvert les vannes.

La crise migratoire (mal) gérée en solitaire

C’est elle, qui sans consulter personne, est allée à Canossa, pardon, à Ankara, pour obtenir, à prix d’or, du sultan Erdogan la fermeture de ces mêmes vannes. Pendant ce temps-là, le flux, loin d’être tari, se détournait vers Calais et Lampedusa. Contrairement au football, sur le champ géopolitique, il est parfois payant de jouer perso. Nul ne doute aujourd’hui que la question migratoire a été déterminante dans la victoire du Brexit en Grande-Bretagne, qu’elle a fédéré, contre Bruxelles et Berlin, les nations d’Europe centrale et orientale, qu’elle a contribué, en France, à déchirer encore plus une gauche secouée par les attaques terroristes contre ses citoyens.

Merkel est aujourd’hui la reine d’une basse-cour européenne entourée de canards boiteux : la France aux abonnés absents pour cinq mois, l’Angleterre tout entière occupée à gérer son Brexit, l’Italie décapitée et au bord du chaos politique, l’Espagne à la merci d’un renversement de majorité aux Cortés…

Obama parti, elle se trouve, seule face à un Poutine qui n’en fera qu’une bouchée si Donald Trump décide de ne pas poursuivre la ligne d’affrontement avec la Russie, en Syrie et en Ukraine, de son prédécesseur. Ce n’est pas son annonce d’augmenter le budget allemand de la défense de 1,2% à 2% du PIB qui risque de faire trembler le Kremlin ! Angela Merkel sera peut-être réélue, car les Allemands lui sauront gré d’avoir fait passer leurs intérêts immédiats avant tout, mais elle risque fort de se retrouver, aux yeux de l’Histoire, comme le fossoyeur en chef de l’utopie européenne. N’ayant jamais vu d’occurrence de la féminisation de nom de métier pour celui consistant à creuser des tombes, je m’en voudrais d’être le premier à l’utiliser.

 

La chancelier du IVéme Reich n’est pas millénaire mais néanmoins est la seule a résister au vent de tempête qui s’est levée sur l’Europe. Serait-ce la nouvelle Barbe Rousse….. venue de l’Est!

En tout cas elle chancelle (normal vu son poste), mais telle un culbuto revient toujours à sa position d’équilibre. Qui dit mieux qu’elle? Tous ont été emportés par la migration massive, excepté elle qui l’a appelée et absorbée, malgré ses adversaires et ennemis….

 

http://www.causeur.fr/merkel-italie-renzi-brexit-europe-41466.html

 

*****

 

Matteo Renzi démissionne après l’écrasante victoire du «non» au référendum

Matteo Renzi démissionne après l’écrasante victoire du «non» au référendum

Avec 60% des suffrages et une participation avoisinant les 70%, le «non» l’a très largement emporté en Italie dimanche 4 décembre. Matteo Renzi, le chef du gouvernement, a annoncé sa démission suite à ce désaveu cuisant.

Les Italiens ont rejeté massivement dimanche la réforme constitutionnelle portée par le chef du gouvernement Matteo Renzi, qui a annoncé sa démission. Il a par ailleurs salué «les partisans du non pour leur victoire nette» tout en remerciant «l’Italie qui s’est mobilisée et croit à la politique».

Selon les premiers résultats partiels relayés par les médias italiens après le début du dépouillement : le «non» réaliserait un score situé autour de 60% contre 40% pour le «oui». Avec une participation très forte, aux alentours de 70%, c’est un très fort désaveu pour le Premier ministre Matteo Renzi.

Les partis d’opposition n’ont pas attendu les résultats officiels pour exiger la démission de Matteo Renzi. «Renzi va s’en aller et avec lui le puissant lobby que nous venons de défaire», a déclaré Renato Brunetta, le leader du groupe parlementaire de Forza Italia, parti de l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi. C’est également l’analyse de la Ligue du nord, qui a réclamé une «démission immédiate» ainsi que des élections législatives anticipées.

Matteo Renzi avait engagé sa responsabilité sur l’issue de ce scrutin, qui portait sur une réforme constitutionnelle visant à limiter le rôle du Sénat et des régions : il a annoncé sa démission lors d’une allocution aux alentours de minuit.

Les premières réactions des politiques français et des marchés

Avant même la confirmation des résultats, les responsables politiques français ont réagi sur les réseaux sociaux.

Marine Le Pen a salué la victoire du «non», dans laquelle elle voit le signe d’une «soif de liberté des nations».

Eric Cocquerel du Parti de Gauche a pour sa part estime quant à lui que le résultat du référendum marque «le déclin historique des socio-libéraux».

C’est désormais une période d’incertitude qui s’ouvre en Italie, mais également en Europe : après l’annonce des premières estimations donnant le «non» largement gagnant, l’euro a connu une chute vertigineuse, passant en quelques minutes à peine de 1,062 dollars à 1,058 dollars.

 

On va se marrer dans les mois qui viennent. Hollande serait avisé de démissionner et donner lieu à des présidentielles anticipées.

  • Pour le temps qui reste, il va jouer les potiches
  • son nouveau premier ministre va expédier les affaires courantes
  • son gouvernement fantôme va être préoccupé de son recasement en situations de rentes

Autrement dit la France va être ingouvernée. Et puis ce serait aussi se venger de la socia-lie qui l’a trahit.

Après la « grandeur » de sa non-candidature au nom du bien-être de la France, pour que son sacrifice soit complet, il lui faudrait jouer sa démission au bien-être suprême. Rester ce serait entacher définitivement son bilan de quinquennat. On peut être mauvais dans l’accomplissement et sublime au final. Aura t-il cette dimension? Qu’en pensez-vous?

Le Peuple italien n’a, heureusement,pas un sarkozy (dans sa botte) qui passe outre la volonté du peuple exprimée par référendum (Oui nous avons laissé faire l’escroquerie de 2008 en réponse au refus de 2005. Mais sommes dignes d’avoir autre chose que des sarkozy et/ou similaires). Renzi a du de Gaulle en lui….

 

http://reseauinternational.net/matteo-renzi-demissionne-apres-lecrasante-victoire-du-non-au-referendum/

 

*****

 

Le changement : après les Présidents, leurs Premiers ministres…

 
De Gaulle avait-il réalisé, en lançant cette métaphore agricole et fermière, combien les mystères du veau français sont insondables ?
 

 

Tous les sondages nous le disaient depuis des mois — et une fois n’est pas coutume, ils disaient vrai —, les Français veulent le changement. Donc, ils ne voulaient plus ni de Hollande ni de Sarkozy. Le second n’a pas su le comprendre, il s’est obstiné, il a connu une défaite cinglante aux primaires de la droite et du centre. Le premier, voyant la déroute de son prédécesseur, et peu enclin à recevoir la même punition, l’a si bien compris qu’il a renoncé à se présenter. Et depuis que tout le monde sait qu’il s’en va, sa basse cote de popularité ne cesse de grimper !

C’est que les Français voulaient un renouvellement du personnel politique, ils ne voulaient pas d’un duel entre les deux anciens Présidents. Aussi sont-ils en train de préparer un duel entre les deux anciens Premiers ministres.

À la primaire de la droite et du centre, où les Français ont payé deux euros pour pouvoir voter, inaugurant ainsi, après le stationnement payant, les WC à pièces et les péages des bretelles d’autoroute, le concept de taxe sur le vote citoyen, ces Français, donc, ont chassé l’ancien président Nicolas Sarkozy pour mettre à la place son Premier ministre : un changement radical, une vraie révolution ! Et pour l’UMPS/LR, 18 millions d’engrangés dans les caisses. Mieux que le casino… (mais moins que le big-million)

À gauche, et grâce au renoncement solennel du président Hollande, que d’aucuns – depuis qu’il nous a fait cette dernière blagounette -, surtout ceux à qui il a dégagé la voie électorale, qualifient de grand homme d’État, Tartarin Valls, qui piaffait d’impatience comme un cheval du tiercé sur la ligne de départ de Longchamp au temps de Léon Zitrone, s’est immédiatement déclaré candidat aux primaires de l’électorathlon socialiste. Les Français choisiront-ils sans payer deux euros le Premier ministre de celui qui sera l’ancien Président ? C’est bien possible, si l’on en croit les premiers sondages !

De Gaulle, grand homme d’État et qui faisait souvent preuve d’une belle lucidité concernant ses compatriotes, disait des Français qu’ils étaient des veaux ; et il n’avait pas tout à fait tort, il faut bien l’admettre.

Car, de même qu’il est prêt à payer deux euros pour aller voter, ou pour garer sa voiture une demi-heure, plus encore pour se faire flasher à 52 km/h, de même qu’il est le contribuable le plus tanné de la planète, le veau français adore, plus généralement et notamment dans le domaine politique, qu’on le prenne pour un c… Et pour ce faire, lorsqu’il n’en peut plus et qu’il veut du changement, il remplace le Président par son Premier ministre. Un peu comme dans les aventures d’Iznogoud, le vizir de bande dessinée qui veut être calife à la place du calife. Mais lui n’y arrive jamais, alors qu’avec les veaux français, et grâce à leur désir de changement, l’ancien Premier ministre remplace toujours le Président !

Mais de Gaulle, dans son génie visionnaire, avait-il réalisé, en lançant cette métaphore agricole et fermière, combien les mystères du veau français sont insondables. Il faut le croire. Car, enfin, on ne peut raisonnablement espérer que le pays aille mieux en élisant les gens qui sont responsables de l’état de déliquescence où il se trouve. C’est le bon sens même. Mais les veaux français croient pourtant qu’en réélisant les mêmes, ils auront une politique différente. Ils auront, bien sûr, la même. Et après, constatant de visu le désastre, ils viendront râler comme des veaux !

 

Et pourtant après lui, on nous a invité à « suivez le bœuf » (qui comme chacun sait, maintenant, qu’il est le père du veau….. ou un veau passé à l’étage adulte en ne suivant pas les chemins d’abattage rituel).

On nous refait la guerre des chefs par premiers porte-flingues interposés. En somme la guerre des anciens par les « modernes », où à tout le moins les plus frais (en date de péremption)

Changez ne soyez ni veaux, ni dindons-pigeons. Cette fois-ci, votez pour vous et surtout dîtes que vous n’en voulez plus. Les seuls moyens à votre portée et dans l’ordre électoral :

 

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrepelaez/le-changement-apres-les-presidents-leurs-premiers-ministres,297805

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

On n’a plus le droit d’IVG mais on garde celui de morts par milliers. Preuve que les fœtus ont une fin de pouvoir et surtout de vie. Cela s’appelle le progrès- (par keg – 280 Mars = 05/12/2016)

Publié le Mis à jour le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «IVG voulue» ou  «IVG imposée»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Vous ne pourrez plus décider de vos corps. A quand la baise chronométrée et calendée sur ordre. Et en cas d’accident de la route sexuée…. genre viol et autre, que faire. Vite à vos aiguilles de faiseuse d’anges. C’est le progrès rétrograde.

….. et avec un peu de recul….

IVG ou anti socia-lie…. ? Quand l’IVG ne sera plus remboursée au nom de maladie de courte durée. Et on parle de la Belle Kacem comme présidente….. On aura droit de baiser mais pas de contrer l’accident de parcours (amical ou violent)§ Quel progrès. On parle de rétablir la peine de mort. Faut savoir et choisir entre l’IVG et l’échafaud. Quel dilemme!

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

La libéralisation de l’IVG, prétexte d’une politique dictatoriale

 
Il est devenu illicite de combattre sur le plan des idées. Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous ! Ou, pire, ils sont despotiques.
 

La loi du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse fut conçue comme une simple loi de dépénalisation de l’avortement en France.

Elle visait à donner une réponse à des situations de détresse et à rétablir un état de dignité humaine souvent bafoué. C’était un vrai progrès.

Simone Veil avait déclaré :

« Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. »

Désormais, l’IVG est défendue comme un droit, c’est-à-dire une faculté garantie sans limite par la loi. Plus même : elle est édictée comme une liberté, c’est-à-dire celle d’agir sans aucune contrainte.

La loi Belkacem du 4 août 2014 supprime la condition de détresse. Elle s’inscrit dans une démarche qui vise à lever les moindres freins à l’exercice du droit le plus large à l’IVG, qui est d’ailleurs remboursée à 100 % par la Sécurité sociale (Fillon ne va plus rembourser.. Il a besoin des foetus pour combattre la natalité galopante des autres…. Que serait la France, sa France conservatrice sans conservateur….. à naître que soi même).

Cela n’est pas un progrès car cette mesure va dans le sens d’une déresponsabilisation des comportements et des mentalités autant masculins que féminins. Il en va d’une responsabilité citoyenne de refuser cette démarche.

 Il s’agit simplement de considérer que personne n’a le droit de décider, sans des motifs impérieux, d’interrompre une vie (mais qu’est laisser une ramée de chômeurs sur le pavé du travail si ce n’est une mort certaine et citoyenne….. Il faudrait savoir! Si cela n’est pas une interruption d’une vie, alors une IVG n’en est pas non plus.). En outre, par bonheur, les dispositions d’aujourd’hui permettent de prévenir une grossesse non désirée avant que le processus de vie ne soit enclenché. La contraception est le vrai moyen. L’avortement est une thérapie que l’on devrait réserver aux cas d’exception.

Dire cela n’est pas liberticide. C’est simplement refuser de concourir à la déresponsabilisation des consciences, qui est le contraire du sens de l’intelligence humaine et ne fait qu’établir un contresens de l’esprit libertaire.

Or, aujourd’hui, dans notre démocratie qui, longtemps, fut un exemple universel, il m’est défendu d’affirmer cette position morale de bon sens et parfaitement légitime. Il est devenu illicite de combattre sur le plan des idées. Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous ! Ou, pire, ils sont despotiques.

Ce gouvernement de gauche dont les dérives liberticides sont notoires vient de faire voter la loi dite « loi du délit d’entrave numérique à l’IVG » qui m’interdit d’exposer pleinement ma pensée sur ce véritable problème sociétal qui, en tout état de cause, mérite pourtant d’être discuté, éventuellement affronté avec les armes du bon sens et de la loyauté intellectuelle.

Cette mesure législative n’est pas un progrès.

 

Vous connaissez des mesures législatives qui soient réellement des progrès (à droite comme à gauche)? Ne sont-ce pas des mesures à l’encontre du peuple. En France, il y a toujours les 3 états….. et 1789 qui aurait du tout changer, n’a rien changé…. Soyons vigilants, surtout dans les moments d’égarement d’isoloir. Sachez pour qui, réellement, vous voter. C’est avant votre bulletin qu’il vous faut exiger toutes les précisions (et pas seulement celles qu’ils veulent bien vous donner);

Poser vous la question pour chaque problème, de la solution de quiconque réponde avec clarté à :

  • quelle est la définition du problème
  • quelles solutions sont attendues
  • quels moyens sont préconisés(techniques, financiers, politiques, économiques, sociaux, philosophiques, …)
  • Quand interviendra le renversement …. de la situation dénoncée (éradication ou non)

Si à au moins un des items, vous avez un doute, reposer vos questions…. Et si en final c’est toujours non clair ne votez pas pour cette solution. Vous avez le droit et même le devoir de comprendre…. Et votre candidat (quelque soit vos idées) sera celui qui répondra exactement à vos questions…

Ne vous condamnez pas à voter contre. Exigez de voter pour, mais en connaissance de cause. Ne croyez pas que la multiplication des candidatures vous condamne à voter pour la médiocrité. En garde à vue en 2002, pour avoir mis mon bureau de vote face à ses incompétences (c’est beau le respect des valeurs républicaines et électorales, qui met en garde à vue ceux qui défendent les valeurs….) et donc le bloquant, les pandores semblaient étonnés  que je votasse blanc, malgré la pléthore de candidats…. N’ayant eu aucun candidat qui satisfasse à mes critères d’information,…. Une élection ne peut et ne doit jamais être un challenge du nombre!

Vous pouvez choisir la médiocrité et vous aurez un gouvernement de merde (comme depuis plus de 40 ans).

Quand vous exigerez l’excellence, vous aurez la qualité.

Ce ne dépend nullement des candidats, mais uniquement de vous électeurs. On vous sert uniquement ce que vous souhaitez!

Vous pouvez choisir Fillon en toutsaufisme. mais Fillon c’est déjà :

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanjacquesfifre/la-liberalisation-de-livg-pretexte-dune-politique-dictatoriale,297298

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Ségolène Royal sous le feu des critiques après ses propos sur Fidel Castro

Ségolène Royal sous le feu des critiques après ses propos sur Fidel Castro

Ségolène Royal (Carlos Tischler/Shutter/SIPA)

La ministre de l’Ecologie a rejeté les accusations de violations des droits de l’Homme à l’encontre du « Comandante ».

 

 

Ségolène Royal actuellement à Cuba pour les funérailles de Fidel Castro s’est attirée une salve de critiques politiques, notamment à droite, après ses propos défendant le bilan de l’ex-président cubain et rejetant les accusations de violations des droits de l’Homme.

« Les bras vous en tombent », a réagi le président du Modem et ancien ministre François Bayrou au « Grand rendez-vous » Europe1/iTélé/ »Les Echos », jugeant que c’est « tellement énorme » que c’est « pire » qu’une faute politique, d’autant que Ségolène Royal parlait « au nom de la France » (et en putative candidate  présidentielle, en lieu et place de monsieur père de ses enfants déchu).

Et de lancer que « si la longue file des fusillés, des exilés, de ceux qui ont été mis en prison par le régime que Mme Royal exalte se présentait devant elle, elle rougirait ». Il a rappelé qu’en 2007, alors candidate à la présidentielle, elle avait « fait l’éloge de la justice chinoise ».

Et ce même si « Fidel Castro est une figure historique » et a mené une « révolution contre un régime pas digne d’éloges », a martelé François Bayrou.

« Plus jamais de leçon de la ‘Gôôche' »

Député écologiste réformiste et candidat à la primaire organisée par le PS, François de Rugy a demandé, dans un tweet, au « président de la République de désavouer ces propos sur #Cuba contraires aux valeurs de la #France » (Mais François ne peut plus rien? Toutes ses fatwas deviennent caduques surtout si elles devaient viser la mère des enfants de monsieur. Ce sont des pratiques qui ne se font pas pour et entre ceux qui ont partagé le même lit et la même socia-lie,au bas de l’échelle).

« Ce qu’a dit Ségolène Royal manque de mesure, de lucidité et de respect pour l’ensemble des victimes, incontestables et incontestées, de ce régime », a taclé le numéro deux du FN Florian Philippot, évoquant sur France Inter « des persécutions contre des opposants politiques, même contre d’autres minorités, les homosexuels (Tiens le FN défendant….. quand on sait que ce mot – défendant – est bi, car à double sens…). etc » et « tout sauf une grande démocratie et un merveilleux espace de respect des droits de l’Homme ».

Plusieurs parlementaires LR ont aussi attaqué la ministre socialiste de l’Ecologie. « Plus jamais de leçon de la ‘Gôôche’ sur les droits de l’homme, après l’éloge de Castro par un ministre socialiste !!! », a tweeté le député Thierry Mariani (mesure de son efficacité : vrp-mariani-t-ump  ), son collègue Guillaume Larrivé  (mesure de son efficacité : vrp-larrive-g-ump  )épinglant « la croisière en folie : au nom de la France, @RoyalSegolene chante les louanges du tyran castriste, avec un vocabulaire néo-stalinien… »

 

Après avoir savonné la planche de sauvetage de monsieur, père des enfants de madame, qui veut savonner la planche d’existence (politique suprême de dinde) de madame, mère des enfants de monsieur? Faut-il penser à une malédiction hollandaise qui transforme le pédalo présidentiel, mono capitaine, à un vaisseau fantôme bi capitainé. Après la malédiction pharaonnique, places à la malédiction hollandaise. Aurons nous un jour, un des enfants de monsieur ou madame putatif présidentiel?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20161204.OBS2139/segolene-royal-sous-le-feu-des-critiques-apres-ses-propos-sur-fidel-castro.html

 

****

 

Le “gang de Roubaix” annonçait les djihadistes d’aujourd’hui  –  Entretien avec le reporter Régis Le Sommier

Dans son livre « Les mercenaires du calife », le reporter Régis Le Sommier retrace l’itinéraire des djihadistes de Paris, Bruxelles et Istanbul, lointains descendants des membres du gang de Roubaix démantelé au mitan des années 1990. Riche d’une expérience forgée sur plusieurs théâtres de guerre, il a observé l’expansion et le déclin d’Al-Qaïda en Europe puis la naissance de Daech. Un même destin attend l’Etat islamique qui, une fois la défaite militaire acquise, pourrait bien renaître de ses cendres.

gang roubaix regis lesommier daech

Hocine Bendaoui, membre du gang de Roubaix, escorté au tribunal de Douai. Sipa. Numéro de reportage : AP20003607_000002.

 

Vous retracez l’itinéraire des auteurs des attentats de Paris, Bruxelles, Istanbul, etc. Hormis leur idéologie, qu’ont en commun ces soldats du djihad ?

Dans ce maillage étroit entre individus qui se connaissent très bien, émergent des figures qui influencent les autres comme Abdelhamid Abbaoud. « Mon père a fait une migration économique, je fais une migration spirituelle. Mon père est devenu un entrepreneur propriétaire de deux magasins à Molenbeek, moi je vais au nom du Coran partir faire le djihad en Syrie. »

Depuis quand Molenbeek est-elle la plaque tournante du terrorisme en Europe ?

Depuis le 9 septembre 2001, lors du premier attentat commis par un djihadiste originaire de Molenbeek : l’assassinat du commandant Massoud. Par la suite, tous les individus liés de près ou de loin au terrorisme en Europe sont passés par Molenbeek.  Cela n’empêche pas une diversité d’itinéraires. Il existe notamment des contrastes énormes entre les terroristes du 13 novembre, tels que Samy Amimour, ancien de la RATP, ou Mohamed Abrini, petites figures qui ont commencé comme « chouf » dans le tric de drogue avant de grimper les échelons (en somme la French connexion au service allah petite semaine qui se termine en bain de foule, mais sanglant. C’est con de tuer ainsi son fond de commerce, à la chaîne, à la machette ou tout en camion).

Votre livre démontre cependant que les terroristes du 13 novembre ne sont pas tous des petites frappes, mais parfois des individus économiquement bien intégrés…

Il y a en effet de véritables cadres de l’Etat islamique comme l’artificier des attentats de Paris et Bruxelles, Najim Laachraoui, quelqu’un de parfaitement intégré qui a fait des études brillantes. Un événement s’est produit dans sa vie qui l’a fait basculer dans la radicalité, chose qui n’est pas arrivée à son frère. L’ex-otage français en Syrie Didier François m’en a beaucoup parlé. Il a côtoyé Laachraoui qui menait les négociations au nom de son « émir ». C’était un homme extrêmement brillant, qui occupait une place hiérarchique plus élevée que les opérateurs de base. Ce genre de profil est symptomatique d’un accident de vie, comme un échec universitaire, qui l’a peut-être fait renier l’Occident.  Des Ben Laden et des Mohamed Atta ont eu des parcours voisins, comme beaucoup de djihadistes de la première époque d’Al-Qaïda, lesquels ont eu un contact avec l’Occident dont ils ont épousé les valeurs avant de se retourner contre lui. (chez daesh, la lutte des classes est identique qu’à l’extérieur. Les « instruits » en haut qui commandent au larbi d’en bas. Dès lors pourquoi se radicaliser pour retrouver le même fossé de l’autre côté?)

Bien que vous connaissiez la capacité de résilience de l’EI, dont la première mouture a été défaite militairement en Irak entre 2006 et 2010,  vous pensez aujourd’hui que les revers militaires de l’Etat islamique annoncent la « déroute idéologique » de Daech. Pourquoi un tel optimisme ?

La perte du califat (mais une idée ne peut disparaître, elle mute et migre. Souvenez vous de la poussée de Médine. Une capitale-ville est figée dans l’espace té=héâtral – unité de lieu, unité de temps et unité d’action – mais une idée ne s’enferme pas? Vous pouvez m’interdire de dire et faire, mais vous ne pourrez interdire les gens de penser. Tel est la croisade daeshique… Elle se nomadise…. ! Avant les croisades occidentales se faisaient, vers l’étranger. maintenant elles se font sur place au nom des états d’urgence.) va enlever une capacité d’attraction phénoménale à Daech. Sur les dix années de guerre en Afghanistan (2001-2011), une quarantaine de djihadistes français étaient partis combattre sur le terrain. Or, rien qu’en deux ans d’Etat islamique, le total de nos djihadistes enrôlés par Daech a dépassé le millier de combattants !

Hélas, de toute évidence, le danger persistera car l’E.I a montré un grand professionnalisme dans la préparation des attentats et la mobilisation de jeunes musulmans…

Je vous répondrai par un symbole : en juillet dernier, le dernier fabriquant de magnétoscopes a fermé boutique ; or, la VHS était l’arme de prédilection de Ben Laden dans la clandestinité. On a changé d’époque. Le recrutement se faisait avec des liens humains très forts ; la conversion nécessitait du contact. Aujourd’hui, tout cela se passe extrêmement rapidement grâce aux réseaux sociaux et aux messageries électroniques. Cette nouvelle ère permet sans doute à l’E.I de conserver une capacité de nuisance et de mobilisation même quand il aura perdu sa base arrière syro-irakienne.  Mais cette base arrière reste néanmoins fondamentale : religieusement, le califat est le souhait d’une majorité de sunnites, qui pour la plupart n’a toutefois pas cru au projet d’Al-Baghdadi.

 

On ne peut tuer une idée. La preuve, la défaite de l’Allemagne nazie n’a pas empêché 70 ans après, la « renaissance » du nazisme (fascisme spécifique). On peut détruire l’Irak, la Syrie (physiquement et moralement), daesh pourra renaître ailleurs avec une autre dénomination…. Et ce sera toujours contre l’occident et les musulmans « mauvais ». C’est de drame quand on détient la vérité. Et là on découvre enfin que la guerre n’a lieu qu’entre deux vérités qui s’opposent. Preuve qu’il n’y a jamais de vérité

 

http://www.causeur.fr/regis-lesommier-daech-alqaida-41400.html

 

*****

 

HOLLANDE S’EN VA – Anaphore en 2012, sortie théâtrale en 2016

HOLLANDE S’EN VA – Anaphore en 2012, sortie théâtrale en 2016

«Les Technocrates, c’est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu’ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t’as posée.» Coluche

 

Cette boutade de Coluche est là pour illustrer comment le citoyen lambda se fait embobiner par les sondages savants qui peuvent se contredire sans ciller. Ainsi, une surprise à la taille de ce qui se passe dans le monde, en contradiction totale avec les prévisions des boules de cristal des instituts de sondage dont on s’aperçoit qu’ils se trompent régulièrement. Leurs sondages n’ayant, selon toute vraisemblance, non pas qu’ils ne respectent pas les règles de la statistique, mais comme on sait, on peut tout faire dire à des sondages surtout si les questions sont posées avec un arrière-plan qui doit amener le sondé à répondre dans le sens voulu (c‘est d’ailleurs le principe qui prévaut pour un référendum, à part quelques accrocs – ainsi celui de la régionalisation en 1969, celui du traité Européen de 2005 qui aurait dû être oui à l’adhésion de 2008. Heureusement que sarko a su traduire la vraie réponse du peuple, mal interprétée en 2005 et rétablir la vérité selon l’ump par un coup d’état passé sous silence). Malgré cela nous avons eu le Brexit, nous avons eu l’élection de Trump, nous avons eu l’élection dans la primaire de droite en France, de Fillon, chef de file d’une droite, avec la mentalité des croisades. Le dernier jeu de massacre a été la sortie spectaculaire de Hollande qui a réussi à tromper tout le monde. Plus malin que tous les autres, Hollande quitte un navire de la gauche qui coule, conseillé, le dit-on, par Ségolène sa compagne de 30 ans et (de) ses enfants. Derrière le pseudo «renoncement» de Hollande il y a peut-être une forte odeur de coup d’État de palais, soft en apparence, mais d’une extrême brutalité dans son aboutissement.

La non-candidature de Hollande était-elle prévisible?

 Apparemment pas! Hollande a toujours lié son éventuel second mandat à l’inversion de la courbe du chômage. De plus, dans son discours de Valmy (qui n’est pas toujours une victoire française. Le peuple est peut-être girouette, mais pas moulin).  Hollande c’est ‘one shot », c’est le mec qui a été élu par défaut, parce que les gens voulaient virer Sarkozy (…) Les gens voulaient sanctionner Sarkozy; maintenant en France on ne vote plus pour, on vote contre. Hollande a un bilan catastrophique, je ne vois pas pourquoi il se représenterait. Se représenter c’est prendre le risque que Marine soit au deuxième tour. (…) À gauche comme à droite, ils sont de toute façon tous dans une logique de primaire, comme aux États-Unis, pour éviter justement la multiplication des petits candidats qui pourraient amener un candidat du Front national au deuxième tour avec moins de 20% des voix (exprimées ou inscrites. Hollande 1er tour 2012 = 15,15% des inscrits! et le cas de plus!). Le but maintenant c’est que le seuil qualificatif soit à 27 ou à 28%, c’est pour cela qu’il y a des primaires. (…) Tout est fait pour qu’il n’y ait plus de petits candidats(mais qui empêchera les frustrés de droite comme de gauche de candider hors primaires, à droite comme à gauche. Imaginez Sarko se présentant en candidat libre….!). Les 500 signatures sont révélées au public. S’il y a des primaires à gauche et à droite, il y aura peu de candidats dissidents. Du temps de Le Pen père, il avait accédé au deuxième tour avec 16,86%.» (1)

Bilan d’un quinquennat de catastrophe

La politique étrangère de la France sous le règne de la gauche

Les rodomontades pour punir la Syrie

L’amour et l’allégeance pour Israël

On se souvient que le gouvernement Ayrault avait satisfait les Français d’Israël (ne pas oublier l’allégeance; inconditionnelle; des enfants de « morts pour rien » , de Sion, de 39/45,  appelés aussi « Pupilles de la Nation, juifs » pour bien les différencier des « Pupilles de la Nation, non juifs », enfants de « morts pour la France ». Ces enfants juifs sont indemnisés, à vie, d’avoir été privés de parents. et les non-juifs n’y ont pas droit. Cette discrimination existe depuis Juillet 2000 – Jospin était premier ministre et depuis on a répondu que l’on ne voulait pas rétablir le principe d’égalité comme principe de la ripoublique. Ce qui est bon en République ne l’est plus en ripoublique) De plus, le tropisme socialiste à l’égard d’Israël (celui de Juillet 2000, sous déjà, la socia-lie s’est transformé au fil du temps en signatures-bidon de propositions de loi. Indiquant par là même que toutes les signatures apposées depuis 2012, sur les lois, décrets et directives sont caduque, nulle et non avenues… Dont acte signé. Rien d’étonnant dès lors qu’Hollande soir reconduit aux frontières de l’Elysée avec perte de possibilité d’y revenir au titre de déchéance présidentielle) . Avec cette fois-ci un corollaire expliquant la sortie piteuse de l’hollandais volant le pouvoir est connu: la France, écrit Eyal Sivan de Rue 89, est gagnée par le sionisme. Quels que soient en effet, les gouvernants en France, ils ont une peur panique de déplaire à Israël au point d’en rajouter pour être dans les bons papiers des leaders israéliens à qui rien ne peut être refusé (y compris verser il y a 3 ans, 100 000 € au « Pupilles de la Nation juifs », américains au titre de la perte de leur parent « mort pour rien », alors que dans le même temps on invoque les difficultés financières de la France – la dette – pour refuser la mesure égalitaire pour les « Pupilles de la Nation, français , non juifs »).

Pour René Naba (…) la relève est désormais pleinement assurée par Manuel Valls, un sarkozyste de gauche, (…) Manuel Valls, lié de son propre aveu, «de manière éternelle à la communauté juive et à Israël», stigmatise le boycott d’Israël, mais non la phagocytose de la Palestine ou sa rétention des recettes d’exportation des produits de Cisjordanie. (…)

A n’en point douter, la politique extérieure de la France sera plus que jamais imprévisible. Les terroristes d’Alep rendent les armes et le porte-avions français, Charles de Gaulle, rentre au bercail. Entre Hollande qui a perdu le feu sacré, et un Valls qui se pose en sauveur. Les terroristes se rendent. Assad est toujours en poste 200 000 morts plus tard, des millions de réfugiés, 35 milliards de dollars de dégât voilà le solde de tout compte de trois dirigeants occidentaux qui ont les mains pleines de sang. L’Histoire jugera.

La trahison des valeurs de la gauche

Candidature de Manuel Valls: le candidat du sionisme

Selon toute vraisemblance, le terrain est préparé pour que Valls sorte vainqueur de la primaire de la gauche c’est pour cela que le premier secrétaire du Parti socialiste fait le forcing pour demander aux socialistes de toute obédience d’accepter la primaire. Il se murmure maintenant que Manuel Valls va déclarer sa candidature à la primaire du Parti socialiste. Pourtant, les bilans de Manuel Valls et de François Hollande sont bien difficilement dissociables et une primaire qui opposerait Arnaud Montebourg et Manuel Valls serait sans aucun doute tout aussi fratricide pour le Parti socialiste.» (1)

La France aura un deuxième émigré cette fois-ci de la première génération comme président. A moins que l’extrémiste de droite, présentable qu’est Fillon, raflera la mise. Il y aura alors un bras de fer entre le courant sioniste et les relais du Crif qui misent sur Valls et l’Eglise et ses croisés qui préfèrent Fillon. Hollande a été élu sur un malentendu, celui du rejet de Sarkozy. Son anaphore de 2012 tout comme sa sortie théâtrale seront les seuls viatiques qu’il laissera.

 

« Moi président, je…. » devient « moi, ancien président je n’ai… et je ne…. ». Et c’est ce qui traduit le passé par rapport au présent appelé à de venir à venir…. La guerre des dhimmitudes est donc lancée….

 

http://reseauinternational.net/hollande-sen-va-anaphore-en-2012-sortie-theatrale-en-2016/

 

*****

 

 

*****

 

183 ONG africaines portent plainte contre Nicolas Sarkozy pour «déstabilisation de l’Afrique»

L’ancien dirigeant français est dans le viseur d’un collectif d’ONG qui lui reprochent d’avoir engagé la France dans des opérations de déstabilisation de plusieurs pays africains, parmi lesquels le Gabon, la Guinée équatoriale et surtout la Libye.

 

Une coalition africaine, qui regroupe 183 organisation non-gouvernementales du continent, a l’intention de poursuivre l’ancien chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, pour «déstabilisation de la Libye, pillage, complicité de déstabilisation, tentative de déstabilisation du Gabon et de la Guinée équatoriale».

«L’Afrique a changé, l’Afrique ne se laissera plus dicter des lois de l’Occident. Nous mettrons fin aux pillages de notre continent par les Occidentaux et nous mettrons fin aux pillages des dirigeants africains irresponsables», a déclaré le représentant de cette coalition pour expliquer sa démarche.

La plainte concerne plusieurs théâtres d’opération : en Libye, l’implication de la France et «la complicité de ses marionnettes» est pointée du doigt, notamment à la suite de la mort de Kadhafi dans des circonstances encore floues, alors que des liens financiers entre Nicolas Sarkozy et Mouammar Kadhafi sont régulièrement évoqués.

Des tentatives de déstabilisation du Gabon et de la Guinée équatoriale sont également évoquées.

Aux côtés de Nicolas Sarkozy, on retrouve, parmi les accusés, les avocats William Bourdon et Robert Bourgui, ainsi que les ONG Sherpa et transparency International. La coalition a également annoncé avoir déposé une plainte contre l’ONU «pour avoir cautionné la déstabilisation de la Libye, provocant jusqu’à ce jour, des milliers de morts».

Si de telles tentatives avaient déjà été amorcées par le passé, la plupart ont échoué : leur impact est, dans la majeure partie des cas, de nature médiatique.

 

Adieu immunité. La Justice va enfin pouvoir travailler en paix. Jamais une personne n’a cumulé autant de casseroles, liées ou non à l’exercice du pouvoir…. . Peut-on ainsi bafouer les valeurs de la République, au nom de la ripoublique. Sarkozy à la Santé, chiche. Il relève de

  • la cour de justice de la République (mais à quel titre, il n’est plus en exercice, excepté à l’ump, son ex-strapontin présidentiel)
  • la cour d’assise (au nom des morts économiques). C’est un crime de sang que d’avoir mis autant de gens dans l’ornière de la non vie

Hollande serait-il le dernier avatar du déclin?

 

http://free.niooz.fr/s/free/183-ong-africaines-portent-plainte-contre-nicolas-sarkozy-pour-destabilisation-de-l-afrique-12856534.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences