-

Syrie

Un juif Français qui combat à Gaza est un héros, un musulman Français qui le fait en Syrie, est un salaud…, et pourtant! (unedekeg@31/07/2018)

Publié le

Choix du jour : « route de retour » ou « route de départ »
*****
dicton du jour :  « juillet sans orage, famine au village »
 *****
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)   http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html

Je reprend, petit à petit, pied dans la vie claudicante d’un rescapé opératoire. Je vais un peu tirer la jambe quelque temps et dans la mesure de mes capacités (et du temps que me laissent mes soins « récupérateurs ») j’essaierai de maintenir le contact avec vous, au travers de cette « unedekeg » (et peut-être un nouveau blog supplémentaire, à l’idée duquel je m’attelle. ce sera un peu : « la petite Pravda – La France au filtre de ses chiffres réels« )…  avec toutefois une certaine irrégularité, au début (fonction des soins et autres « obligations » que nécessite le suivi de l’opération de hanche intégrale. J’espère retrouver le plus vite possible la quotidienneté de cette parution, comme vitesse de croisière, à l’identique de mes loco-motions!

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Pourquoi a-t-on lu samedi que la cote de popularité de Macron était en hausse et dimanche qu’elle baissait ?

Ne cherchez plus! C’est la faute à la marge d’erreur d’environ 98%

http://www.liberation.fr/checknews/2018/07/30/pourquoi-a-t-on-lu-samedi-que-la-cote-de-popularite-de-macron-etait-en-hausse-et-dimanche-qu-elle-ba_1669690

 

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Il y aurait la bonne circoncision et la mauvaise. Mais qu’y peut le mouflet décalotté? Il ne peut que subir la méthode….  Il lui reste à prier ou s’engager dans un combat qui le dépasse, mais qui le rabaisse. Pourquoi autoriser la double nationalité « juif-musulman ». Je veux bien ils ont fait le même méchoui à Bram, mais quand même, avec deux moutonnes différentes. Preuve que cela ne sert à rien d’être le même impair fait!

et avec un peu de recul…. :

La seule règle valable en France : le deux poids, deux mesures! Il faut vachement bien choisir son camp, dès le départ. Et dieu là dedans, me direz – vous? Il se contente de compter les points

*****

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

“Au moins” 4185 Français sous l’uniforme de l’armée israélienne. Mais de moins en moins à s’installer en Israël

source:http://www.pourlapalestine.be/au-moins-4-185-francais-sous-luniforme-de-larmee-israelienne-mais-de-moins-en-moins-a-sinstaller-en-israel/

Benalla se serait laissé séduire et aurait même, paraît-il exporté cette façon de souhaiter la bienvenue….. Ne manquerait plus que cela!

source:http://www.pourlapalestine.be/au-moins-4-185-francais-sous-luniforme-de-larmee-israelienne-mais-de-moins-en-moins-a-sinstaller-en-israel/

 

Les ressortissants français représenteraient “au moins 2%” des effectifs totaux de l’armée israélienne. C’est la deuxième nationalité étrangère la plus représentée dans l’armée d’occupation. Pourtant de moins en moins de Juifs français choisissent d’aller vivre en Israël, en dépit des efforts du gouvernement Netanyahou pour les attirer.

Première constatation : l’information n’est pas très simple à obtenir. Fabien Leboucq écrit à ce sujet :

«… un connaisseur français de l’armée israélienne nous prévenait : “Vous aurez du mal à obtenir des infos, c’est hautement tabou des deux côtés”. Prédiction confirmée par le Ministère des affaires étrangères français, qui nous explique quelques jours plus tard “ne pas disposer d’informations sur le nombre de Français au sein de l’armée israélienne”. Les ambassades française en Israël, israélienne en France ainsi que le Quai d’Orsay, assurant ne pas avoir de chiffres, nous ont unanimement renvoyés vers Tsahal. (c’est comme si vous vouliez connaître le nombre de djihadistes en Syrie, ou rentrés…..)

2% au moins du total de l’armée

À force de relances, nous avons obtenu réponse du porte-parolat des forces armées israéliennes : “4185 soldats en service régulier ont la citoyenneté française”. Le nombre est peut-être minoré, car l’armée ne compte que les personnes qui ont déclaré leur nationalité française.

La nationalité française est la deuxième nationalité étrangère la plus représentée dans les rangs de Tsahal, après la nationalité américaine. Les citoyens français ou franco-israéliens engagés dans les forces armées israéliennes représentent entre 1,7% et 3,5% des effectifs totaux. (et les volontaires d’opérations « style Gaz-à 2014 », qui ne faisaient qu’entrer en Israël, taper sur Gaza et retour, le temps de leurs vacances scolaires, ils émargeaient où, avant de rentrer tranquillo au pays pendant que leurs cousins sur le retour, c’était la prison de dégrisement)

En 2011 ce total était estimé à 176 500 soldats, selon l’Institut national des études de sécurité, rattaché à l’université de Tel-Aviv. Un chiffre “inférieur à la réalité”, assure la grande muette israélienne sans en dire plus.

Une fois leur majorité atteinte, tous les Israéliens et toutes les Israéliennes sont tenus d’effectuer un service militaire long d’au moins deux ans. Les binationaux, eux, “sont obligés d’effectuer leur service s’ils vivent en Israël quand ils atteignent l’âge de 18 ans”, nous explique Tsahal. Les personnes possédant la nationalité israélienne mais ne vivant pas en Israël y sont également fortement invitées, mais peuvent y échapper si elles le justifient. (Arnold Karlsfeld, fils du traqueur-trappeur-tapeur a pu ainsi ne pas faire son service en France, mais le faire en Israël, certainement au titre de la coopération!)

La seule possibilité de s’engager sous les drapeaux pour des personnes non-israéliennes ou ne vivant pas de longue date en Israël est de passer via des programmes comme «Mahal». Il n’est pas obligatoire d’être juif pour être soldat en Israël, mais les volontaires de Mahal (qui n’ont pas la nationalité israélienne) doivent posséder un parent ou un grand-parent juif, (au Reich près, il fallait prouver l’inverse…. Comme quoi tout n’était pas si mauvais….) selon le site de l’armée israélienne. Dans un article de 2014 sur le sujet, Orient XXI constatait que si les armées de plusieurs pays ouvraient leurs portes à des étrangers (comme la France avec la Légion), seul Israël le faisait «sur l’unique critère ethno-religieux (c’est donc la légion des damnés, en somme des témoins de j’ai haut va!).

Le chiffre de 4.185 que nous évoquions, qui représente environ 2% ou 3% des forces armées israéliennes, comprend à la fois les volontaires de Mahal (qui n’ont que la citoyenneté française) et les binationaux, en service militaire obligatoire ou membres de l’armée de métier.

«Tsahal parle français»

Dans un article de 2014 consacré aux soldats français partant effectuer leur service en Israël, 

Enfin, sur le site du ministère de la Défense israélien, dans un communiqué d’août 2017 consacré aux volontaires de l’étranger, un responsable du ministère se félicite des “efforts pour encourager la mobilisation de la diaspora”.

Malgré ces indices, Tsahal répond catégoriquement à votre deuxième question : “Les forces armées israéliennes n’ont pas de centre de recrutement, ou de politique active de recrutement en France”. Au consulat israélien en France, une personne est quand même chargée de traiter les questions liées à Tsahal et à l’engagement sous les drapeaux israéliens. Au cas où.»

Panne d’aliyah

On peut toutefois se demander si cette tendance se confirmera dans la durée, dans la mesure où on constate que les vagues d’immigration juive de la France vers Israël se sont rapidement taries après les attentats successifs de 2015, que Netanyahou avait cherché – comme Ariel Sharon avant lui – à exploiter, avec l’aide de François Hollande et Manuel Valls, pour stimuler les ardeurs sionistes des Juifs français. (c’est ce que l’on appelle la stratégie Sinaï-pays des lumières, chargé d’éclairer la conscience juive de ses enfants Français… on ne sait plus bien qui ils sont!)

Le Ministère israélien de “l’absorption” avait alors estimé à plus de 10000 le nombre de Juifs qui devaient selon lui affluer de France vers Israël cette année-là.

Or, selon le bureau central des statistiques israélien – rapport Haaretz – il y a eu 6.547 Juifs venant de France pour s’établir en Israël en  2014, et 6628 en 2015. Une augmentation peu significative, donc. Mais en 2016 le chiffre est tombé à 4239 et en 2017 il ne furent que 3157. Et la tendance à la chute libre semblent se confirmer : au cours des cinq premiers mois de 2018 il n’y a eu que 759 “olim” 1 venant de France (contre 958 pour la même période de 2017). (Preuve que les attentats…. il y a à boire et à manger et que surtout, on a encore une fois instrumentalisé la peur au plus haut niveau du pouvoir, vers ses bases….)

Encore faut-il rappeler que les chiffres officiels israéliens ne font jamais état de ceux qui, ayant tenté l’aventure, retournent en France (ou vont s’établir ailleurs) quelques mois ou quelques années plus tard, souvent après avoir accumulé échecs et désillusions, notamment professionnelles (n’est plus exodus qui veut….Cela ne marche qu’une fois et ce n’est pas l’El dore ados!) .

Selon une étude menée par les services du “Ministère de l’absorption” 47% des Juifs ayant immigré de France estiment ne pas avoir retrouvé en Israël un niveau de vie aussi favorable qu’en France (32% estiment en revanche qu’il s’est amélioré). 80% estiment que leurs revenus ont baissé. 78,3% des Français ayant fait leur “aliyah” affirmeraient, selon la même étude n’envisager en aucun cas de repartir, ce qui laisse quand même cette hypothèse ouverte pour plus de 20% d’entre eux… (eux ont un service d’absorption et nous, européens, un service d’expulsion. Il faut dire que les usages sont si différents que…. . Le premier pour accueillir les élus, de tous bords et le seconds pour leur cousins-demi frèrés, depuis la nuit des temps et surtout du changement de couche)

 

Il y a toujours une légion pour faire martial, Quel que soit le pays…. Con-dort pour le passé mais où est donc « ornica », il n’y a guerre que là où l’on veut et les brigades ne sont plus internationales, excepté pour ceux qui ont des ascendances élues non appliquées. L’Allemagne était dans un excès, Israël l’est dans un autre, son exact opposé…. Comme quoi il faut savoir choisir son pays pour s’exercer au pas de loi.

Et puis il y a le service à temps, resucée de notre bon vieil ost….. Où l’on passe des vacances guerroyeuses…. Chacun étant libre de ses engagements surtout quand parfois, on se dérobait au national. Les obligations n’étant pas les mêmes pour tous. Encore une autre guerre de retranchés….

De plus chez eux on absorbe, chez nous on désabsorbe… Mais il est vrai que pour un jeune juif français, c’est frustrant, il n’y a plus de service national.  On comprend mieux leur désir de servir leur pays… Mais c’est lequel? C’est de cette confusion que naît la notion d’insécurité qui prépare à l’allyah sans retour vers l’enfer. C’est leur heil, à eux….

 

https://reseauinternational.net/au-moins-4185-francais-sous-luniforme-de-larmee-israelienne-mais-de-moins-en-moins-a-sinstaller-en-israel/

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C
Publicités