-

chômage

keg – 245 Mars = 31/10/2016 – Ce n’est pas donné à tout le monde d’être Turc. Il faut la tête…… en priorité…. et le reste suivra normalement au croissant des routes.

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «l’effendi Turc» ou  «Turc man de l’en pire»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un capitaine défunt et défaut) :

  • http://wp.me/p4Im0Q-1hT (B.le Maire) – 19/09/2016
  • http://wp.me/p4Im0Q-1i6  (J.P Kirmann) – 21/09/2016 (non candidat, mais par contre…anti)
  • vrpeuple-h-mariton-ump , (27/09/2016) parlons un peu du candidat camarade – Mariton, joker politicomico-présidentiel qui a joué le jeu jusqu’au bout de sa virade…..de l’espoir (perso), lui qui avait comme volonté d’être le « président de tous les Français », à l’exception de …. vous! (et cette exclusive le met déjà dans le camp des prometteurs non-faiseurs. Il a triché avec ses parrainages et fait donc l’expérience de ses rejets, comme il le fait vivre à tous ceux qui ne sont pas de son bord. C’est enfin l’arrosé-arroseur) – Éliminé
  • Nous parlerons aussi des autres candidats putatifs du trône…. (surtout ceux qui sont sur les bancs actuels de l’assemblée, afin de bénéficier de l’affichage!) :

de l’ump (alias LR). Les besoins des analyses effectuées depuis des décennies m’oblige à garder ce sigle. Je n’ai pas envie de retravailler (en réécriture) tous mes dossiers d’analyse depuis plus de 20 ans (déjà repris pour les faire devenir ump).

Et dire que les 7 mercenaires (ump) se sont donnés le mot pour être les putatifs de demain. Leurs scores sont les meilleurs de la classe des litres de résiné qui s’écouleront sur le bitume lorsque…. Pensez (en cumul et individuellement) :

  • ils sont plus restrictifs de libertés que leur caste (95% contre 84%)
  • Ils déposent peu de propositions de loi .C’est bon pour les manants, Vrp du Peuple, pas pour eux ( 2 contre 3,43)
  • Quand aux « gros mots » utilisés pour le bien être du peuple, ils se limitent à :
    • Viser (comme objectif). On sait que l’on peut viser beaucoup de choses et n’accéder à rien. C’est le lot du Peuple depuis des décennies.
    • Relativiser (comme action), comme toute la caste politique le fait depuis des décennies (y compris ses erreurs qu’elle n’assume pas ou plus)
  • suite aux 20 et 27 Novembre 2016….

On est loin, très loin de la défense des intérêts du Peuple et il faut choisir le meilleur des en pire….. Autrement dit, déjà un non choix parmi les non choix. De toute façon, ils ont tous été façonnés au même moule des escroqueries, magouilles, malversations, emplois fictifs, dépassement d’honoraires de campagne, SDfisc (comme l’indique l’un de leur collègue – mais pas du même courant alternatif), casseroles…..  A votre bon choix, m’sieurs-dames! Soyez courageux et serrez les fesses.  vrp-7-mercenaires-de-lump(Il faut maintenant attendre le vote-plébiscite qui désignera celui qui sera à poil dans la reine des combats. On y a volontairement laissé Mariton H y faire de la figuration, pour une fois, intelligente, mais sans cacheton eut égard à sa situation de déjà cumulard de mandats)

du Non-inscrit

  •  vrp-duflot-c-ni   C Duflot (ni) – 14/10/2016 – éliminée
  •  vrp-lassalle-j-ni  J Lassalle (ni) 17/10/2016 – (en attente de déclaration officielle….)

de la socia-lie (en attente des scores des autres pour savoir « ai-je une infime chance ou non? ». C’est pas de jeu franc et régulier, mais c’est le patron, pour le moment… il fait encore ce qu’il veut à défaut de ce qu’il peut! Car force est de se rendre compte qu’il peut peu, s’il n’a jamais su!). Premiers tours de manivelle : 22 et 29 Janvier 2017 (déjà)

  • E Macron (ps)
  • F de Rugy (ps)
  • B Hamon (ps)
  • F Hollande (ps)
  • vrp-montebourg-a-ps   A.Montebourg (ps) – 26/10/2016
  • C.Taubira (ps)
  • M.Aubry (ps)
  • vrp-royal-s-ps  S Royal (ps) – 28/10/2016
  • vrp-valls-m-ps   M.Valls (ps) – 30/10/2016

des écolos qui vont faire une primaire pour désigner leur champion (et donc le plus écolo-écolo et non politique)  à la primaire de la socia-lie. En somme les préliminaires de la primaire!

D’autres candidats existent, mais il n’apparaîtrons pas ici, car n’étant pas présents sur les bans de la représentation nationale ( que sont l’assemblée des Vrp du Peuple et le gouv.org). Électrons libres de la présidentielle? Les absents auraient-ils encore une fois tort de ne pas bénéficier de cette tribune candi-datée?

 

——

La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés (pour Peuple dépité)

  • Quels mots utilisent vos représentants du Peuple (alias VRP du Peuple) pour défendre vos aspirations et attentes. Les mots attendus doivent-ils être ceux de quémandeurs, hésitants, presque timides (pour faire aboutir positivement vos espérances à Paris, il faut être volontaire, imposant, pugnace, voire « violent » et non effacé, hésitant,, demandant des autorisations de demander….à)
  • Quels mots sont utilisés par son parti d’appartenance
  • Quels sont les ratios de réussite (de votre député et de son  parti au regard du nombre de propositions de loi déposées . Déposées ne veut pas forcément dire : étude par l’assemblée et encore moins réussite et acceptation par ladite assemblée…. A ce jour (arrêté à fin Août 2016 et depuis Juin 2012), collectivement, et depuis le début de la 14éme législative démarrée au lendemain de la victoire du PS aux législatives de 2012) :

    • 238 PPL étudiées sur 1446 déposées (16,5% dont 60 refusées par l’assemblée  soit 25% des PPL débattues)
    • pour 82 déposants sur 249 (32,9%)
    • 43,3% des députés ont fait des PPL (et les autres que font-ils? Ce sont les petits-insignifiants qui déposent le plus de PPL, est-ce pour exister?)

déposé ne voulant nullement dire étudiées et encore moins acceptées

  • Les rations :  vote / Dépôts (dont rejets)
    • du parti du député
    • du député
  • positionnement individuel et du parti par rapport aux « restrictions de liberté (au travers et sous couvert de « l’état d’urgence », qui n’est qu’un prétexte surtout quand cet état doit-être exceptionnel dans ses circonstances et sa durée – près d’un an n’est plus exceptionnel mais devient la norme, en contradiction avec la constitution. Si nous avons des devoirs de citoyens, nous avons aussi des droits de citoyens garantis par la constitution. Utilisons cet outil en, en faisant respecter les termes. Sinon restons esclaves et  dans ce cas fermons la!)

Voici donc un tableau d’un possible député « Mohamed Durand de là-bas » (bien sur député éphémère, et improbable,  du tiers comme du quart de garde, mais allez savoir) qui vous permet de voir la trame de l’analyse. Mettez y le nom de votre député pour savoir le poids de ses (in)efficacités et éventuellement savoir si vous devez ou non ré-élire un VRP de vos demandes qui n’est pas à la hauteur de vos aspirations. Nous avons le droit de nous tromper, mais continuer cela ne se peut…..

Allez vous revoter pour lui ou vous laisser tenter à dire que vous ne voulez plus de potiches qui ne vous représentent plus mais ne représentent que leurs propres intérêts et avantages. Qu’on est loin du rôle réel d’un représentant VRP du Peuple…. ! La nuit du 04 Aout n’a fait que créer une nouvelle caste de privilégiés (qui nous coûtent cher , en moyenne, tous cumuls confondus, plus de 9 500 € par mois, à multiplier par 902 parlementaires « julot-casse-croute » et ensuite pas 12 soit 5713 smicards-an! rien que cela!)

Mohamed Dupont de là-bas, fiché « S » comme saltimbank de la polycomic-représentation, en cumulation de mandats (il en est de même pour les 575 pseudo VRP du Peuple) à vous de demander le votre dans cette grande famille parasitaire (car qu’est « vivre au crochet du Peuple ») –    vrpeuple-m-dupont-de-la-bas

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

La Turquie moderne c’est l’Allemagne d’avant 1930. La similitude se trouve dans la tête, mais aussi dans les tactiques et utilisations des faiblesses des autres…..  Ne manque plus que l’uniforme entre grands alliés en grands conflits. L’Allemagne sera de quel côté?

….. et avec un peu de recul….

Effendi ne veut pas dire défendu (dans le sens d’interdit). Ni phonétiquement, ni par similitude. Ce n’est pas donné à tout le monde d’étre turc. Il faut la tête de l’emploi.

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Les ambitions impériales de la Turquie d’Erdoğan

 
Après avoir soumis son pays à sa main, Erdoğan visera au-delà de ses frontières et se donnera les moyens de ses ambitions.
 
 

Erdoğan est un dirigeant ambitieux. Convaincu de la supériorité naturelle de la Turquie sur ses voisins, le président turc se rêve sultan comme le furent auparavant les grands Mehmed II, Soliman ou Sélim, premier d’entre eux à porter le titre de calife. Erdoğan est un homme du temps long, aussi méditatif que revanchard. Il ne connaît que trop bien les raisons du déclin des Turcs à partir du XIXe siècle.

Dépassée technologiquement par l’Occident, la Turquie était jugée comme « l’homme malade de l’Europe », son empire se réduisant progressivement. Symbolique, la Grèce s’émancipa de la lourde tutelle islamique des Ottomans en 1830 avec le soutien des Occidentaux. Dans le même temps, la France s’emparait notamment de l’Algérie et de la Tunisie, anciens territoires turcs.

La Turquie croit son heure revenue. Agressive à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières, la nation ottomane ne fait plus mystère de ses velléités de conquête. Son jeu trouble en Irak et en Syrie montrait tout autant son envie de soumettre la région que la sympathie d’une partie de ses dirigeants pour les idéologies islamistes les plus rétrogrades.

Divine surprise, le putsch raté contre Erdoğan a malheureusement considérablement renforcé son pouvoir. Désormais autocrate, l’habile manœuvrier d’Ankara joue avec ses « partenaires » occidentaux, largués et naïfs (qui parlent encore de l’intégrer, almors que ce sont eux qui se font intégrer….. ).

Il n’hésite pas à faire chanter les Européens avec les « migrants » et le terrorisme, y gagnant au passage des aides financières conséquentes sans qu’il soit pour autant obligé d’en verser la contrepartie.

Profitant des faiblesses indicibles des Européens, le nouveau sultan peut tranquillement purger l’État des derniers bastions qui pourraient encore lui résister. Depuis juillet dernier, pas moins de 35.000 personnes ont été arrêtées arbitrairement en Turquie. Des journaux ont fermé, des entreprises ont été placées sous tutelle et des militaires ont été mis à pied sans motif spécifique.

Erdoğan peut tout se permettre parce qu’il n’a personne pour lui résister. Dernière lubie du président turc : la réintroduction de la peine capitale dans son arsenal législatif pénal. Bien évidemment, la Turquie est un État souverain qui a tout à fait le droit de rétablir la peine de mort, d’ailleurs toujours en application dans de nombreux États américains.

En outre, Erdoğan a raison de dire que l’Occident n’a pas à interférer avec les décisions politiques intérieures en Turquie. A fortiori quand les États occidentaux tolèrent les écarts nombreux des Saoudiens avec les droits de l’homme tant chez eux qu’au Yémen aujourd’hui. Toutefois, nous devrions nous inquiéter des raisons qui conduisent aujourd’hui Erdoğan à vouloir le rétablissement d‘une telle sentence.

Bien décidé à débarrasser la Turquie de ce qu’il appelle le « virus factieux », le président turc semble s’abandonner aux pires élans autocratiques. L’appétit vient en mangeant. Après avoir soumis son pays à sa main, Erdoğan visera au-delà de ses frontières et se donnera les moyens de ses ambitions. Soyons vigilants.

Afficher l'image d'origine

 

Les preuves par l’image…… la seule différence le côté de la mèche qui fait führer ) à gauche pour l’Allemande de la nationale socia-lie et à droite pour le Turc. Mais à part cela, mêmes ambitions, mêmes tactiques d’endormissement.

Ils ont toujours été alliés l’un à l’autre….. même « mein kampf »

 

 

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/les-ambitions-imperiales-de-la-turquie-derdogan,291608

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Le « Canard  » : 100 ans de pavés dans la mare

Le "Canard " : 100 ans de pavés dans la mare
« Le Canard enchaîné » (DR)

« Le Canard enchaîné », qui fête cette année ses 100 ans, irrite et fascine la classe politique. Son humour et son indépendance lui assurent une liberté sans égale dans l’univers des médias.

 

Les journalistes de l’hebdomadaire se rappellent la photo de Nicolas Sarkozy riant à gorge déployée, le journal entre les mains, en compagnie de Roselyne Bachelot. « Depuis, il ne nous aime plus beaucoup. Quand il a pris des coups, on est devenus soudain moins rigolos. » Comme ce jour où l’hebdo a révélé que Sarkozy s’était fait offrir des vacances au Maroc par le roi Mohammed VI. Pourtant, malgré ces scoops ravageurs, Michel Gaillard, le patron du « Canard », assure qu’ « en réalité, il n’y a pas beaucoup de réactions ». Et, en effet, les principales cibles du journal satirique ne réagissent que rarement. « Surtout au vu du nombre de politiques nommés chaque semaine en page 2 ! », ajoute Louis-Marie Horeau.

Alors qu’ils ne se privent pas de le faire avec d’autres journaux, les personnalités politiques n’osent pas se frotter au « Canard ». Difficile de lui voler dans les plumes, ses informations sont fiables, et fouillées. Intouchable, l’oiseau centenaire ? Il dit en riant :

« Ils ont un peu peur. Ils se disent que s’ils protestent, notre écho sera encore plus fort. Et puis ils aiment bien qu’on parle d’eux. Ils savent qu’il est rare qu’on écrive des panégyriques. La dernière fois, c’était lors de l’arrivée de Blum au pouvoir »

“Hé ! Chaban, tes impôts !”

 » Poil à gratter des lieux de pouvoir, l’hebdo chatouille les susceptibilités jusqu’aux plus hautes sphères. « Quand est-ce que vous allez cesser de me faire passer pour un crétin vaniteux ? », a protesté Georges Kiejman, l’ancien garde des Sceaux du gouvernement Rocard. « On n’ a jamais écrit une chose pareille à son sujet », affirme Michel Gaillard.

Malgré ses révélations dérangeantes, la rédaction a parfois été surprise par la confiance que leur portaient les premiers visés par ses enquêtes. Comme en 1972, lorsque le journal publie la feuille d’impôts de Jacques Chaban-Delmas, alors ministre des Finances. Il sera ensuite écarté de la course à la présidentielle. Impossible pour le Premier ministre d’assister à une réunion publique sans entendre des huées du type : « Hé ! Chaban, tes impôts ! » Ce qui ne l’empêchera pas de se rendre, quelques années plus tard, dans les locaux du « Canard » pour donner des informations compromettantes à propos de Jacques Chirac, « et tout cela sans aucune rancune », raconte, amusé, le directeur de l’hebdo.

“Tu auras mes plumes, tu n’auras pas ma peau”

La semaine de notre entretien, les journalistes viennent de « canarder » le nouveau bureau de Jack Lang situé dans un hôtel particulier jouxtant le palais de l’Elysée, et ironisent à propos de l’utilité d’une telle faveur.

L’ancien ministre de la Culture, qui en possède déjà un à l’Institut du Monde arabe, dont il est président, a réagi par mail sans demander de droit de réponse. Rien d’étonnant pour la rédaction du « Canard » puisqu’aucun politique n’en a jamais usé.

Les enquêtes apparaissent dans les colonnes de l’hebdo sous la présidence du général de Gaulle. Les journalistes attendent parfois plusieurs années avant de les publier. Comme avec l’affaire des diamants de Bokassa, publiée presque deux ans après le début des premières investigations. Claude Angeli, ancien rédacteur en chef, savait que Valéry Giscard d’Estaing revenait de chaque voyage en Centrafrique les poches pleines de diamants. Louis-Marie Horeau affirme avec regret :

« ll existe des affaires que nous n’avons pas pu sortir. Nous n’avions pas assez de preuves ».

Depuis sa naissance en 1915, l’autre arme que le journal utilise pour désarçonner les politiques, c’est l’humour, avec cette devise : « Tu auras mes plumes, tu n’auras pas ma peau. » Il est au cœur du style employé par ses journalistes pour diffuser des informations sérieuses. « Mon premier mouvement quand je vois quelque chose de scandaleux, c’est de m’indigner ; mon second mouvement est d’en rire » , résumait Maurice Maréchal, le fondateur du journal. En utilisant la dérision (et l’autodérision), la rédaction du « Canard enchaîné » a édifié un rempart autour d’elle. Pendant la guerre d’Algérie, quand les journalistes ont suggéré à Robert Lacoste, proconsul entre 1956 et 1958, d’attaquer « le Canard » en diffamation, ce dernier a répondu : « Je ne veux pas passer pour un con. »

Pour Michel Gaillard, « l’humour est souvent plus ravageur que l’indignation ».

“Quand on a une bonne info, rien ne peut nous empêcher de la publier”

Bernard Comment, auteur de l’ouvrage « le Canard enchaîné : 100 ans », qui vient de paraître au Seuil explique :

« Les politiques n’ont pas de prise sur les journalistes du “Canard”. Ils sont totalement indépendants. Vous n’allez pas essayer d’intimider quelqu’un qui n’a pas peur »

(Citoyens apprenez à ne plus avoir peur….  Vous avez donc une arme redoutable, l’assurance de vous mêmes……et ne redoutez plus de voter blanc face aux non-choix électoraux)

Le seul recours reste le procès, un outil que certains renoncent à utiliser car l’hebdomadaire satirique les gagne la plupart du temps.

« Quand on a une bonne info, rien ne peut nous empêcher de la publier », explique Michel Gaillard. En général, les gens de pouvoir ont les moyens de faire pression sur une rédaction. « Le Canard », lui, appartient à ses journalistes et n’a jamais été tributaire de la publicité ; laquelle n’a pas droit de cité. L’hebdo fait figure d’Ovni dans les kiosques puisque qu’il est bénéficiaire depuis les années 1960. Le prix de la liberté. Pour Bernard Comment, « les hauts fonctionnaires et les gros entrepreneurs n’ont aucune prise sur lui. Ce journal dispose d’un fonctionnement exceptionnel dans le monde d’aujourd’hui ».

 

 

Né dans les tranchées (enfin pas tout à fait dedans…… ), il fête son siècle dans les dé-tranchées (en parlant des têtes que se payent les kamikazes). C’est donc l’alpha et l’oméga (3 ou plus)  de la satyre ailleurs et pas spécialement chez les marocains qu’il roule dans la chiure de bois (et non en langue fourrée).

Il eût du s’appeler « le canard déchaîné », tant il bastonne ceux qui dérivent, par trop. Ce siècle aura été sous le signe du malgré de canard!

 

 

http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20161024.OBS0265/les-politiques-et-le-canard-100-ans-de-cohabitation.html

 

****

 

Commentaires hallucinants sur le chômage

Spectaculaire! Historique ! Les experts et économistes qui défilent ne savent plus quel terme employer pour qualifier la baisse du chômage en septembre. Même les membres d’un gouvernement à la dérive n’osent pas être aussi triomphalistes. Nos voisins allemands ou anglais doivent observer avec étonnement une telle célébration alors que nous continuons à avoir un taux de chômage dramatiquement élevé.

 

 

5,781,300 CHÔMEURS

Sur un an, le nombre de chômeurs toutes catégories n’a pas baissé, il a augmenté de 1%.

PEUT-ON PARLER DE BAISSE ?

Et rappelons encore que les États-Unis et la Grande-Bretagne sont à 5%, et l’Allemagne à 6%. Nous sommes à plus de 10%. Alors un peu de retenue et de décence dans les commentaires triomphalistes.

LES MONTAGNES ANGLAISES

C’est intéressant de voir que c’est la monnaie britannique et pas la Bourse anglaise qui « vit » les soubresauts liés aux conséquences du referendum du Brexit. Hier la livre a chuté lourdement au gré des commentaires du patron de la Banque d’Angleterre, avant de rebondir, un peu, en fin de séance. Elle a traversé momentanément le plancher des 1.21 dollar et reste extrêmement fragile. On assiste à une véritable dévaluation de la monnaie anglaise.

UN VRAI DÉBAT DE FOND

Mardi, Mario Draghi  : il a évidemment rejeté ses accusations, arguant que la baisse des taux a notamment permis la baisse du chômage. Il n’a pas convaincu.

LES ÉPARGNANTS EN ATTENTE, POUR DE MAUVAISES RAISONS

La collecte nette de l’assurance vie a été nulle au mois de septembre. Et c’est un évènement. En septembre les souscriptions aux contrats d’assurance vie n’ont pas compensé les retraits. Cet équilibre est un première depuis des années.

LES TAUX RESTENT TRÈS ATTRACTIFS

L’autre élément conjoncturel ce sont les craintes de baisse des rendements sur les fonds euros. On sait que la Banque de France met la pression sur les assureurs pour réduire drastiquement les rémunérations mais là aussi les craintes sont un peu excessives car même si le taux moyen passe de 2.2% en 2015 à 1.7 ou 1.8% en 2016, ce taux sera toujours plus attractif que l’inflation ou les taux de marché.

L’ICHUTE

Chute des ventes d’Apple mardi soir. 9%. Baisse des profits. 19%. On n’avait jamais connu de telles baisses depuis 2001. L’iPhone s’essouffle et l’Apple de Tim Cook c’est uniquement l’iPhone. Mais Tim Cook promet que ça va s’arranger. En attendant, Apple continue à empiler du cash avec un trésor de guerre hallucinant.

LA PHRASE DU JOUR

« Je n’envisage pas d’échouer » : Bruno Le Maire. Pas la peine, on l’envisage pour lui.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Les indices se maintiennent bien, les taux se cherchent, l’or se tend, un peu, et le pétrole se détend, un peu.

ON S’EN FOUT ?

  • Heathrow, premier aéroport européen, va s’agrandir….
  • C’est l’anniversaire d’Hillary Clinton, 69 ans, l’âge érotique (je sais, il faut un peu d’imagination);
  • 4%: c’est le taux de popularité d’Hollande dans un sondage, no comment, on ne tire pas sur une ambulance ;
  • Malgré ses propos antisémites et son choix pour Le Pen au deuxième tour, Poisson est maintenu dans la primaire ;
  • Nous sommes mercredi et le « Pariscope » a disparu définitivement des kiosques;
  • Il y a un film avec Steven Seagal ce soir à la télé.

VOILÀ C’EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

 

 

Oui le chômage a baissé. Combien en sont morts. C’est chrysan-thèmes pour vos tombes au ministère de la MEK du travail…. On se moque de nous. Preuve que la mathématique devient une arme politique de manipulation. Plus et moins multiplié par un diviseur commun est l’équation chômagique (ou show-magique, tant ils sont dans l’illusion ….  passe-passe). Et au bout du compte restent les laissés pour compte de la croissance en chute…. libre (et c’est bien la seule qui leur soit accordée en plein état d’urgence (pour eux ou pour le pouvoir?)

 

 

http://www.planet.fr/actualites-commentaires-hallucinants-sur-le-chomage.1219397.1557.html

 

*****

 

De l’Histoire contrefactuelle et autres uchronies  –  « Que se serait-il passé si cela et cela n’avaient pas eu lieu ? »

 

histoire des possibles deluermoz singaravelou

(Wikipedia)

Les vacances servent au moins à ça : combler notre abyssal retard de lectures.
Pour moi, sur ces deux premiers jours, ce fut donc Pour une histoire des possibles, de Quentin Deluermoz (Maître de conf’ à Paris-XIII) et Pierre Singaravélou (Professeur à Paris-I), paru au Seuil un peu plus tôt dans l’année.
Mauvais titre, qui d’un côté ne dit pas grand-chose, et de l’autre n’a pas le côté accrocheur qui lui attirerait un public autre que celui des spécialistes. Ni le titre, ni la couverture, énigmatique pour les non-initiés. Je parierais que ça n’a pas été un grand succès. Dommage.
Le sous-titre (mais il n’apparaît que sur la page de garde) est plus explicite : « Analyses contrefactuelles et futurs non advenus ». Quelqu’un au Seuil n’a pas fait son boulot.

Il y a pourtant de quoi butiner là-dedans — et en faire son miel.

 

 

Faut-il se farcir le cerveau pour découvrir que cela n’est pas la « tasse de café de tous ».

Les seuls possibles valables sont ceux que le citoyen se donnera, dans les urnes en disant « non » à tout ce manège qui se prépare pour mieux nous entuber en 2017…. Quel choix croyez vous avoir dans un trio infernal qu’est le sarpenhol (retenez ce mot, on aura l’occasion d’en reparler sous peu, tant il est riche de larmes à venir… Et dire qu’il faut, à l’électeur dans le secret de son âme (et non d »un isoloir utopique), choisir en moins d’une minute ce que d’autres ont décidé pour lui. Une minute pour décider de 2 628 000 minutes à venir. Telle est la démocratie. Et cela ce n’est pas du domaine du possible, mais bien de celui de la certitude. Avons nous d’autre choix qu’un minable triumviral de 2017 (sarkozy – le Pan – hollande ou pour les deux extrêmes une resucée d’eux même.

Heureusement il nous reste le vote blanc et c’est vraiment la seule issue possible, non pour sauver quelque chose (c’est foutu) mais être en paix avec soi-même et sers voisins immédiats!

Et si…… le bonheur était au rendez-vous nous reconduirions les putatifs aux frontières extérieures  du pouvoir!

 

 

http://blog.causeur.fr/bonnetdane/de-l%E2%80%99histoire-contrefactuelle-et-autres-uchronies-001382.html#ligne  et  http://www.causeur.fr/histoire-contrefactuelle-uchronies-singaravelou-deluermoz-40733.html

 

*****

 

Marlbrough s’en va-t-en guerre

Marlbrough s’en va-t-en guerre

« Marlbrough s’en va-t-en guerre », peut-être l’une des chansons les plus populaires du folklore français, fut composée par des soldats français en 1709, à la veille de la tristement célèbre bataille de Malplaquet. (11/09/1709… Encore et déjà un 11/09)

Prenant ces jours-ci un sens nouveau en France, cette chanson ne fait plus allusion au duc de Marlborough, homme politique de triste notoriété du XVIIIe siècle, mais au président français en exercice, François Hollande, et à la réunion des ministres de la défense de la coalition occidentale qui se tient à Paris.

La bataille pour Mossoul est devenue une affaire majeure de relations publiques, manigancée à l’Ouest précisément à la veille de l’élection présidentielle US. La prise de cette ville pourrait devenir une grande victoire pour la politique étrangère washingtonienne et fournir des points en plus à Hillary Clinton dans sa rivalité avec Trump, qui a critiqué Obama pour son manque de détermination à éliminer ISIS.

En observant le déroulement de ce coup de pub de relations publiques, François Hollande a conclu qu’il devait lui aussi faire un truc similaire pour relever sa cote de popularité, qui n’a jamais été aussi à raz du gazon depuis des années, car lui aussi a une campagne électorale en vue.

Mais, selon certains experts, l’assaut sur Mossoul ne donnera aucun résultat rapide, il est improbable qu’il se terminera avant la fin de l’élection présidentielle US.

L’armée irakienne n’a aucun véhicule capable de survivre aux combats dans les rues étroites. Ses troupes sont épuisées, et même si elles encerclent la ville, elles sont incapables d’opérer sans aide étrangère. De plus, elles sont constamment attaquées de tous les côtés par des miliciens qui ont adopté la tactique frappe et repli. On pense que 4000 miliciens au total sont piégés dans la ville, alors que le siège est assumé par jusqu’à 50 000 soldats de l’armée irakienne et Peshmergas kurdes. (1 contre 13. Camerone c’était 1 contre 32)

La situation est plus compliquée du fait de la présence d’un grand nombre de civils dans la ville, de sorte que toute attaque de grande envergure peut entraîner de grandes pertes dans la population civile, comme l’ont montré les dernières attaques aériennes US sur Mossoul. À ce stade de l’opération, les combats de rue dans la ville, peuplée de 1,5 million d’habitants, peuvent s’éterniser et être extrêmement sanglants.

 Le Secrétaire d’État US John Kerry, a dit que Washington soutiendra les efforts de Bagdad pour s’emparer de Mossoul aussi vite que possible, et il a alloué au total 155 millions de dollars à cette fin.

Même si la Maison Blanche se sait incapable de remporter la « victoire sur ISIS » avant la fin de l’élection présidentielle US, elle veut créer en Syrie les conditions préalables aux futures confrontations militaires, permettant à Hillary Clinton, quand et si elle arrive au pouvoir, de prospérer en matière d’escalade de l’engagement US là-bas.

Toutefois, comme l’affirment les responsables occidentaux, la victoire totale sur les terroristes ISIS ne peut réussir qu’en prenant leur capitale autoproclamée, la ville syrienne d’Al-Raqqa. (al Raqqa démantelée, ce seront près de 200 al raqqa reconstituées ailleurs. Telle est la loi des démantèlements des jungles. Aussi valable à Calais qu’en Syrie. Démantèlement ne veut pas dire victoire assurée, excepté pour les survivants qui recréeront ailleurs…. )

Bien que la prise d’Al-Raqqa soit mentionnée dans les promesses de Hillary Clinton pour l’élection présidentielle, elle sera bien plus difficile que la bataille pour Mossoul. C’est pourquoi, afin d’améliorer les chances de réélection de François Hollande, le palais de l’Élysée fera de la com autour de la bataille d’Al-Raqqa. Pour cette raison, les autorités françaises ont cessé de clamer qu’il faudrait sans délai s’emparer d’Al-Raqqa, le « bastion d’ISIS » en Syrie. Le ministère de la Défense français a déjà publié une déclaration disant qu’ISIS ne peut être vaincu sans la prise d’Al-Raqqa et la résolution des problèmes libanais. Pour cette raison, les préparatifs de la bataille d’Al-Raqqa étaient l’un des principaux sujets de la réunion de Paris, où 13 ministres de la défense ont participé à une discussion présidée par Ashton Carter, Secrétaire à la Défense US, et le Français Jean-Yves le Drian.

Quoi qu’il en soit, sans mandat international (mais chez nous on se fout ces mandats internationaux surtout quand la course des échalotes est lancée…. Tout est bon,…. Courage, citoyens, la fin est proche ….), il est fort douteux que les préparatifs de la bataille d’Al-Raqqa puissent améliorer l’image de l’actuel « Marlbrough » et assurer sa victoire à l’élection présidentielle de 2017.

 

Mais La bataille de l’Elysée est plus importante que celle de al Raqqa. Le calife l’a dit et sa parole est hadith au principe des promesses? Certes il n’a pas dit qu’il l’emporterait mais ce(s pourquoi il faut appréhender. Tout ce qu’il a dit a échoué par contre ce qu’il n’a pas dit à réussi…(démantèlement du droit du travail, démantèlement des libertés, démantèlement de Calais, démantèlement de …. Cherchez et vous trouverez!). Alors 2017, vous pensez, surtout s’il prend tout seul al6raqqa. Souvenez vous, au début de son règne il voulait attaquer Bachar, seul, jouant au jeu « retenez-moi, ou….. « . Les américains l’ont retenu. Maintenant il combat les « ennemis » de Bachar….. Quelle promesse électorale…. Souvenez vous aussi du succès de l’attaque contre Kadhafi (avec la fin maffieuse que l’on connait) et son impact sur l’élection qui a suivi…. Bis repetita?

 

 

http://reseauinternational.net/marlbrough-sen-va-t-en-guerre/

 

*****

 

 

 

*****

 

« Nous vous détruirons ! » : Les terrifiantes menaces du chef d’état-major des USA à la Russie et à la Chine

mark-2

Général Mark Milley, chef d’état-major de l’Armée américaine, a parlé sans langue de bois – et ça ne va pas vous plaire…

Et encore moins aux destinataires de ces menaces à peine voilées – la Russie et la Chine – si elles ne rentrent pas dans le rang…

Écoutez, puis relisez attentivement, c’est notre avenir qui est dessiné là.

Ami jeune, bon courage…

 

  • « La guerre entre grands États est pratiquement certaine, elle sera hautement mortelle »
  • « Voilà votre armée : 187 000 soldats, actuellement déployés dans 140 pays. […] (combien en face?)
  • La volonté stratégique de notre nation, les États-Unis, est remise en cause et nos alliances sont testées. […]

Nous possédons et nous conserverons à l’avenir, la capacité de nous déployer rapidement et nous détruirons n’importe quel ennemi, n’importe où, n’importe quand.

Je suis donc ici aujourd’hui, et je mets en garde les ennemis de l’Amérique qui doutent ou méconnaissent nos capacités. De nombreux ennemis ont largement sous-estimé les États-Unis et son peuple dans le passé ; ils ont sous-estimé notre détermination nationale ; ils ont sous-estimé nos capacités, nos compétences, notre puissance de combat et tous ont fait un choix fatal qui s’est terminé par leur transfert dans les poubelles de l’Histoire (c’est vrai que la victoire au Vietnam, la victoire en Afghanistan, en Irak et au World trade center, ….  sont à mettre à l’actif…. mais de qui au fait?) Il en sera de même de tout ennemi qui fera cette erreur, aujourd’hui ou demain.

Mais alors que nous sommes maintenant prêts, et que nous le resterons à l’avenir, nous sommes confrontés à des choix stratégiques très difficiles, nous sommes de plus en plus contestés par des adversaires potentiels très compétents qui agissent clairement en s’opposant à nos intérêts. Notre but est de dissuader de faire la guerre, mais si la dissuasion échoue, nous, en tant qu’armée, nous, en tant que nation, devons être prêts à nous battre ! […] (Pour dissuader, rien cde tel que de faire la guerre, histoire de faire voir ses biscottos, c’est bien connu. C'(esr ce que l’on appelle la guerre préventive de la guerre!)

D’autres pays, Russie, Iran, Chine et Corée du Nord ont appris de nous Ils ont regardé avec attention comment nous nous sommes battus en 1991 et 2003. Ils ont étudié notre doctrine, nos tactiques, nos équipements, notre organisation, notre entraînement et nos dirigeants.

Et en retour, ils ont révisé leurs propres doctrines et ils modernisent rapidement leurs armées aujourd’hui pour déjouer nos forces, dans l’espoir d’arriver à nous vaincre un jour

Il a déclaré ceci il y a à peine 30 jours. Menaces, arrogance, bravades ? Que veut-il dire par là ? Y croit-il vraiment ? Et plus important, les dirigeants au Kremlin croient-ils ceci ?

Eh bien l’Histoire nous apprend à être prudents. Il est toujours sage de croire les déclarations publiques des dirigeants étrangers, alors que la plupart des nations tendent à camoufler leurs intentions stratégiques. […]

Malheureusement, je pense qu’il est très peu probable que la guerre entre les États-nations reste reléguée aux livres d’Histoire. Parce qu’il n’y a pas d’autorité supérieure et parce que la sécurité est l’intérêt fondamental de chaque État, le conflit entre les États-nations est pratiquement certain à plus ou moins long terme. […]

À ce stade, nous pouvons développer quelques points que nous avons appris au cours de l’étude que nous avons menée intensément cette année sur la guerre future de haute intensité entre des États-nations de grande puissance. Et le premier est, sans surprise, qu’elle sera hautement mortelle, très hautement mortelle,contrairement à tout ce que notre armée a connu au moins depuis la Seconde Guerre mondiale (Rien de bien surprenant…. Les suivantes ont toujours été plus meurtrières que les précédentes… On tue plus vite et plus nombreux, grâce à la modernisation des coups de lansquenets…. devenus mitrailleuse à chargement automatique….  Pourquoi cela changerait-il?).

En outre, le champ de bataille sera hautement complexe et presque certainement dans des zones urbaines denses et contre un ennemi insaisissable, obscur, qui combine la guérilla terroriste avec des actions conventionnelles, au sein de larges populations civiles. […] (c’est con, avant on parlait de campagnes – Russie, Sébastopol, Valmy, pyramides, ….. Faudra t-il maintenant parler d’urbaniscombats. Il va falloir adapter nos termes militaires pour ce qui est loin d’en être à son terme)

Donc, en résumé, les 25 prochaines années ne vont pas être comme le 10 dernières, ni même comme les 25 dernières. Les défis qui s’accumulent et auxquels nous sommes confrontés, tout comme le caractère de la guerre en pleine mutation, ne ressemblent à rien que nos forces actuelles aient jamais connu en intensité et mortalité. […]

Un très grand historien [NdT. Victor Davis Hanson] a récemment écrit qu’il constatait une augmentation du nationalisme, des courses à l’armement régionales, des revendications territoriales non résolues, des conflits sectaires interminables, et un retour à l’équilibre des puissances politiques du 18e siècle avec des sphères d’influence. Il a alors indiqué qu’il y avait actuellement une légère brise dans l’air, mais qu’elle pouvait se transformer en une tempête. Et il a conclu à la fin de son papier qu’une forte averse était sur le point de s’abattre sur nous… » (Sera – ce un épisode cévennol?)

 

 

Ha la guerre….. qu’on voit danser derrière le combat (ou les ) présidentiel. Il faut faire et défaire en si peu de temps. L’avenir des électeurs testant dans le choix de l’appuyeur sur le bouton. C’est la nouvelle « guerre des boutons ». « Si j’aurais su j’aurais pas venu ». Sacré petit gibus! (et dire que l’on représente encore l’oncle Sam avec  ce chapeau bas l’artiste)

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/nous-vous-detruirons-les-terrifiantes-menaces-du-chef-d-etat-major-des-usa-a-la-russie-et-a-la-chine-11221828.shtml

 

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences