-

censure

Dans notre vie de bohème l’interdit du temps de Galilée, s’appelle tout simplement entrave à nos libertés fondamentales. Ils n’auront jamais ma liberté de penser! (unedekeg@02/10/2018)

Publié le Mis à jour le

Choix du jour : «Galilée censuré» ou « citoyen interdit »
*****
dicton du jour :  « ne sème point au jour de saint Léger, si tu veux blé trop léger »
 *****
Oligarchie

https://veritasinblogo.wordpress.com/2018/09/28/usa-lempreinte-du-temps-revolutionaire/

Toute dernière (ou première), pour la route… :

La dictature fait qu’un ministre n’est pas libre de ses choix…. Il ne sert que de paravent au service exclusif du patron à qui il a juré fidélité. Le seul moyen de se quitter c’est la mort…. décrétée par ledit patron, parfois en suicide auto-commandé. Le Colombo fille, lyonnais ne peut pas jouer les filles de l’air (je n’ai volontairement pas dit hôtesse, eut égard à ce que peut évoquer une telle situation, l’air de rien, au regard de la mondaine, service intérieur), comme il veut…. Il est indéfectiblement lié au macroniquetonpeuple. C’est beau la Liberté. Si un ministre ne l’a pas, imaginez ce qu’il en est des manants? Il faut dire aussi que si les « efficaces » quittent le navire, cela sent le naufrage…. Il faut enrayer les fuites et colmater sous la ligne de flottaison. Colombo victime aussi du glyphosate, par aspersion désordonnée….? (surtout depuis que son pot au climat, a pris ses vacances de pouvoir). Et puis Macron, lui conseille peut-être la patience pour toucher la fameuse retraite de ministre (c’est un père la vertu pour ses enfants des mini-stères)

Et toujours le glyphosate en carburant pour être en marche :  en marche au glyphosate  (Osez cliquer sur ce lien c’est le la dynamique de groupe poly-tics, due à l’absorption continue de désherbants, y compris pour ses pilets!)

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 Galilée de nouveau d’actualité. Cette fois-ci ce n’est plus le clergé qui interdit, mais les pro-fans! Oh on ne dit pas qu’elle ne tourne pas….  on dit simplement qu’elle tourne mal et qu’il devient difficile de s’y sentir bien, de plus en plus….

et avec un peu de recul…. : 

Et dire que l’on voulait interdire à la terre de tourner… Même le Talmud signalait qu’elle tournait – souvenez-vous, il y eut un jour, il y eut une nuit – Et dire que les croyants n’y croyaient pas!

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses ». Vous, où vous situez vous….?

 

Les cinq leçons (très) contemporaines de la lettre retrouvée de Galilée

Il aurait pu être inquiété aujourd’hui

Aurélien Marq

 

C’est Quand Qu’elle Tourne La Roue?

Patience Galilée, dans l’azur, ton tour viendra…. C’est auto dafé, mon pote. La censure est toujours d’actualité et, même raturée, une lettre peut être de cacher les vérités essentielles…. la poste faisant foi!

http://www.media-tchat.org/tchat-media/humour-derision/cest-quand-quelle-tourne-la-roue/

 

L’original de la Lettre à cause de laquelle Galilée a été jugé pour hérésie au XVIIe siècle a été découvert: raturé, il prouve que le scientifique s’est autocensuré. L’actualité de ces derniers jours laisse craindre qu’il aurait tout aussi bien pu avoir à le faire aujourd’hui… (et malgré la rature, il a frôlé le bûcher des vanités épis qu’aux pâles!)

 

Pourquoi reparler d’un procès vieux de quatre siècles ? Pas pour ressasser, ni même pour réfléchir aux différences entre celui qu’était vraiment Galilée et le personnage idéalisé qu’on a fait de lui : un mythe, comme ceux au nom desquels il fut condamné. Paradoxe.

S’il faut reparler de Galilée aujourd’hui, c’est parce qu’il est malheureusement d’une terrible actualité. #JesuisGalilée, nous sommes tous Galilée, non parce que nous avons le courage de penser contre les dogmes, mais parce que, comme lui, nous avons la tentation de plier devant la censure – et parfois, nous y succombons.

L’original de la lettre qui a valu son procès au célèbre savant vient d’être retrouvé. Outre l’émotion d’une telle découverte et sa valeur historique, j’y trouve cinq choses qui me touchent particulièrement.

  1. Tous les religieux ne sont pas des fondamentalistes

 Mais enfin, même s’il y avait des « modérés », ils n’ont pas suffi à faire acquitter Galilée…

  1. Interdire ne rend pas plus libre

Le chercheur a écrit à quelqu’un. Il a mis en forme ses idées, et les a communiquées. Et il y a eu des fuites, déjà. Mais réfléchir seul, c’est courir le risque de tourner en rond (et pourtant, telle était la Vérité et la réalité….) et d’être rapidement prisonnier de ses propres limites. Nous avons besoin de réfléchir avec d’autres, de structurer nos arguments et nos raisonnements pour les exposer et les confronter à d’autres analyses. Comment, sinon, nos idées pourraient-elles se féconder les unes les autres ?

  • Si j’ai tort, comment pourrais-je comprendre que j’ai tort si personne n’a l’opportunité de me le démontrer ?
  • Si j’ai raison, comment pourrais-je partager mes découvertes si je n’ai pas la possibilité de démontrer aux autres qu’ils ont tort ?

Plutôt qu’une indignation geignarde et une pétition facile pour faire taire Zemmour lorsque je trouve qu’il a tort, je préfère qu’il parle, lui rappeler qu’on peut s’appeler Mamadou (Addi Bâ) et donner sa vie pour la France, ou Danièle (Obono) et la mépriser, et en débattre. Il n’y a pas de liberté de pensée sans liberté d’expression.

  1. La liberté de pensée peut se perdre

Sommes-nous libres d’y réfléchir et d’en débattre ? Leçon à méditer

  1. Galilée aurait pu être inquiété aujourd’hui

Dans sa lettre, on le sait, Galilée plaide pour que la science soit libre des dogmes de la religion. Libre de questionner, d’examiner, d’analyser, d’explorer, de critiquer. Depuis, nous avons acquis ce droit. Enfin, acquis… Vraiment ? (oui, en ce qui concerne l’acquisition des moyens de réfléchir… Non en ce qui concerne la possibilité de les exprimer… )

Songez aux nouveaux dogmes, et aux nouveaux procès intentés à ceux qui disent ce que certains voudraient interdire que l’on pense.

  • Pensez à Salman Rushdie. Pensez à Olivier Pétré-Grenouilleau, Georges Bensoussan, Kamel Daoud.
  • Pensez à Jordan Peterson, Lindsay Shepherd, Ayaan Hirsi Ali.
  • Pensez aux difficultés pour organiser des lectures des textes de Charb.
  • Pensez aux délires de « l’appropriation culturelle », qui voudraient interdire à chacun de parler de ce qu’il n’est pas, c’est à dire d’essayer de penser le point de vue de l’autre – en clair : rendre l’empathie illégale.

Mais il y a aussi cette dangereuse volonté d’imposer des « safe spaces » et autres « réunions en non-mixité », cette censure abjecte qui prétend qu’il ne faudrait pas heurter, que la critique rationnelle serait un manque de respect envers certaines cultures, et autres absurdités.

Je suis même certain que ces apprentis inquisiteurs iraient jusqu’à prétendre qu’en appliquant les méthodes de la rationalité hellénistique plutôt que la lecture littérale de la Bible, Galilée perpétuait intellectuellement la domination romaine sur Israël et sur les anciens peuples dits « barbares », et se rendait donc coupable de néo-colonialisme ! (Galilée, transformé en anti sémite…. du jamais vu. C’est comme si on disait Einstein antisémite…. Il faudrait peut-être arrêter de fumer la moquette…)

  1. Galilée s’est autocensuré

Renoncer à chercher la vérité, c’est renoncer à penser, c’est nous amputer de notre humanité, c’est insulter la vie elle-même en refusant d’essayer de la voir telle qu’elle est pour lui préférer des illusions. Et je le dis pour les religieux et les croyants quels qu’ils soient, et j’en suis : renoncer à critiquer les textes, les dogmes et les croyances, renoncer à les questionner, c’est refuser de chercher Dieu pour préférer idolâtrer l’image que nous nous sommes faite de Lui. (Mais ne sommes nous pas que des idolâtres? La preuve les fans-club de vedettes en tous domaines… Et pourtant ce ne sont que des idéalismes ambulants et on y croit. Comme en dieu, quel qu’il soit alors qu’on ne l’a jamais vue et que l’on ne verra jamais.. même dans l’au-delà ectoplasmique.)

« Et pourtant, elle tourne », aurait murmuré Galilée à la fin de son procès. Et nous ? Tout ce que nous constatons mais qui est contraire à la doxa officielle, sommes-nous obligés de le marmonner pour nous-mêmes, ou avons-nous le droit de le proclamer à haute voix, non pour l’imposer mais pour le soumettre à la réflexion et à la critique de tous ? Nous donnons-nous ce droit ? Prenons-nous ce droit ? Défendons-nous ce droit pour nous-mêmes et pour ceux qui ne sont pas d’accord avec nous ? (il en est de même du vote blanc, rempart ultime contre la peur distillée à haute dose… Mais qui ose…. car il faut du courage pour oser dire « NON », même si ce non, n’est que symbolique et permet de ne pas se sentir esclave)

A lire aussi: Polémiques à répétition: tous hystériques!

Ceux qui nous ont précédés n’ont pas acquis la liberté de pensée. Ils se sont battus pour elle, ils ont pris des risques pour elle, ils ont souffert pour elle. Ils l’ont gagnée, et ils nous l’ont transmise. Mais elle n’est jamais acquise. Nous n’avons pas le droit de la négliger. Nous n’avons pas le droit de la sacrifier, que ce soit parce que nous sommes trop lâches pour accepter d’entendre des idées qui nous bousculent, ou trop lâches pour affronter les nouveaux inquisiteurs. #JesuisGalilée. Je dois l’être lorsqu’il questionne le monde et interroge les dogmes de son temps, mais pas lorsqu’il se rétracte. Même si j’ai peur. Peur de penser, peur d’entendre ce que les autres pensent et qui bouscule mes certitudes, ou peur de parler et de dire ce qui les dérange.

La liberté de pensée et de conscience est l’une des choses les plus belles et les plus précieuses de notre civilisation. Renoncer à la défendre et à la transmettre, en priver nos enfants et leurs enfants après eux, serait l’un des actes les plus égoïstes qui soient et l’un des crimes les plus abominables de l’histoire (mais nous sommes égoïstes, pour nous mêmes et encore plus pour les autres et surtout à l’étranger…. )

 

Et pourtant….. elle tourne quoi que l’on en dise….  ! Sacré bûcher où la vanité des grands se consume à petits feux. Oui Galilée, je le confirme… elle tourne et jusque maintenant, toujours, dans le même sens….!

 

https://www.causeur.fr/cinq-lecons-lettre-galilee-original-154880

*****

Le macron ne sert qu’à accentuer…. (les preuves, chaque jour qui passe ou ne passe pas)

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

Le macron ‹ ◌̄ › est un diacritique de plusieurs alphabets : latin, grec et cyrillique. Il prend la forme d’une barre horizontale que l’on place le plus souvent au-dessus d’une voyelle. Son principal rôle est d’indiquer que le signe qui le porte reçoit une quantité vocalique (et non votative) longue ; il s’oppose en cela à la brève ‹ ◌̆ ›. (cela promet)

Il est aussi utilisé pour modifier la valeur de certaines consonnes comme l̄, m̄, n̄, r̄, v̄, ȳ dans l’écriture de quelques langues, ou d’autres consonnes comme dans certaines translittérations. Le macron se retrouve aussi au-dessous de certaines lettres modifiant ainsi leur son, où on l’appelle macron souscrit ou ligne souscrite. ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Macron_(diacritique))

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Pour réussir, ne respectez jamais les règles …. »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-
Publicités