-

WikiLeaks

Dénoncer une intrusion russe vis à vis de l’Amérique, serait, selon les américains un crime…. condamnable. Pourquoi alors garder des coffre-forts et crypter des messages, laissons tout en libre service… (unedekeg@02/09/2018)

Publié le Mis à jour le

Choix du jour : « espionnage américain » ou «espionnage russe »
*****
dicton du jour :  « au mois de septembre, le feignant peut aller se pendre »
 *****
Oligarchie

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Bern pressenti pour le patrimoinisme. Il va faire son bilan patrimonial et selon le résultat de son train de vie, il risque de rendre son tablier à sa royauté. Il paraît qu’on l’aurait roulé dans la farine… Quand on pense que c’est déjà pour une histoire similaire que l’on a été quérir son ancêtre à Versailles, pour lui trancher le col au quignon du pain quotidien… Décidément, il est des rois qui ne savent tirer les leçons de leurs prédécesseurs… Et ils font de plus grosses conneries. Imaginez Macron en 1789, c’est sur il eut fallut le trancher au menu révolutionnaire. Il a de la chance depuis, son peuple n’y coupe plus….

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 Dire ou ne pas dire n’est pas chose facile…. Car si vous dites vous êtes condamné et si vous ne dites pas, vous ^tes condamnables…. Alors dans le doute mieux vaut parler et avouer ce qui ne l’est pas….

et avec un peu de recul…. :

 Attention, si vous dénoncez… que votre dénonciation ne soit pas mal interprétée. Si vous n’êtes pas suffisamment armé, ne dénoncez pas. mais si vous ne dénoncez pas vous devenez complice…. C’est marrant comme situation, baisé quoique l’on fasse!

*****

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses. Vous êtes celui qui ….? »

Cinq ans de prison pour la lanceuse d’alerte Reality Winner.

Amaelle Guiton

 achtung panzer operation star complete edition full game ...

Achtung, achtung, « l’opération Barbarossa est lancée »… Je répète, « l’opération Barbarsossa est lancée »… C’est ainsi que par radio Londres, les Français ont appris que Hitler s’amusait en direction de la Russie….  Quel a été le châtiment infligé au lanceur d’alerte officiel de ce new fake?

http://www.gyvunupaieska.lt/en/news/view/id/108811

 

La jeune femme de 26 ans, employée d’un sous-traitant de la NSA, était jugée pour avoir transmis à la presse un rapport classifié sur des tentatives de piratage visant l’infrastructure de vote, et attribuées à la Russie.

Elle est la première lanceuse d’alerte de l’ère Trump jugée au titre de l’Espionage Act, cette loi désormais centenaire utilisée sous Obama pour poursuivre Chelsea Manning, la source des documents confidentiels de l’armée américaine publiés en 2010 par WikiLeaks, et Edward Snowden, l’ancien consultant qui a révélé l’ampleur de la surveillance en ligne pratiquée par la NSA, l’Agence nationale de sécurité américaine. Ce jeudi, Reality Winner, 26 ans, a été condamnée à cinq ans et trois mois de prison par un tribunal d’Augusta (Géorgie) pour avoir transmis à la presse un document classifié sur des tentatives de piratage à l’encontre de l’infrastructure électorale, attribuées à la Russie. Soit «la sentence la plus lourde jamais prononcée contre la source d’un média dans un tribunal fédéral», relève la Freedom of the Press Foundation.

Employée d’un sous-traitant du renseignement

Le 5 juin 2017, le site d’investigation américain The Intercept révélait le contenu d’un rapport confidentiel émanant de la NSA. Daté du mois précédent, ce document expose la manière dont des pirates informatiques ont tenté, à l’approche de l’élection présidentielle de 2016, de subtiliser des identifiants et des mots de passe à des employés de VR Systems, une entreprise de Floride qui fabrique des équipements et logiciels de contrôle des listes d’émargement dans les bureaux de vote. But de la manœuvre : accéder au réseau interne de la société afin d’y trouver des informations permettant, dans un second temps, de piéger des administrations locales en leur expédiant des programmes malveillants camouflés dans des documents Word. Une activité que l’agence américaine attribue en toutes lettres au service de renseignement militaire russe, le GRU, déjà accusé d’avoir piraté le Comité national démocrate (DNC) et le directeur de campagne de Clinton en 2016.

Or moins d’une heure après la parution de l’article de The Intercept, le département américain de la Justice annonçait la mise en examen de Reality Leigh Winner, ancienne de l’US Air Force où elle officiait comme linguiste, et désormais employée de Pluribus International Corporation, un sous-traitant de la défense et du renseignement américains. Winner, détachée auprès d’une «agence gouvernementale», était accusée d’avoir transmis à un «média»(un média américain serait donc par définition un ennemi étranger…. ) un document classifié, des faits qu’elle a reconnus après son arrestation par le FBI.

 

Lancer une alerte à l’égard de méthode de renseignement et d’investigation pour dénoncer des abus d’officines gouvernementales ou non, qui quêtent des renseignements sur tous les citoyens serait dont commettre un attentat criminel.

En somme on demande au gens de se laisser piéger sans réagir donc d’être  masochistes…  On devrait se contenter de laisser des caméras pénétrer nos actes, y compris nos vies intimes. C’est du beau. Même les plus noirs délateurs de 1984 n’auraient pu penser cela. Et pourtant… c’est devenu une réalité.

Que peut faire le Peuple face à cette immixtion dans tous les actes, y compris les plus bénins (mais sont-ils, réellement, si bénins que cela que l’on juge en haut lieu de les surveiller) de sa vie?

Faut-il revoir le lien entre Peuple et pouvoir? Et pourquoi le Peuple accepte t-il cela, sans rien dire. Que fait le Peuple pour « aider » ses lanceurs d’alertes? Apparemment rien et qu’est-ce qui pousse un lanceur d’alerte à le devenir, surtout en connaissant l’ingratitude des surveillés-contrôlés. Pourra t-on un jour gommer toute cette méfiance des pouvoirs envers ceux qui les créent.

Pire, la lanceuse d’alerte semblerait avoir voulu dénoncer des tentatives de piratages de la part des Russes, vis à vis des élections américaines… Seraient -ils plus cul et chemise que l’on veut bien nous le dire…. On condamnerait donc une américaine parce qu’elle dénonce une forme d’espionnage Russe… Courtelinesque.

 

https://www.les-crises.fr/cinq-ans-de-prison-pour-la-lanceuse-dalerte-reality-winner-par-amaelle-guiton/

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Pour réussir, ne respectez jamais les règles …. »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-
Publicités

Vous avez des fuites, pampers ou nana peuvent y remédier… non pas les empêcher – c’est organique – mais vous faire vivre avec et malgré…. (unedekeg@09/02/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « fuites massives » ou « fuitelité »
 
dicton du jour :  « Si la fête d’Apolline nous mouille, Que saint Claude le ciel sombre débrouille »
*****

Français(es) quand vous saurez……que :

Les fuites ,ne sont plus un problème dès lors que vous avez de quoi endiguer les flux….. . Elles sont , comme les ravages de l’âge. Il faut composer avec pour ne pas se décomposer….!

et avec un peu de recul….

Les fuites, ne m’en parlez pas, elles bouchent mes horizons…… Et impossible d’en connaître les causes et raisons. Alors je m’appareille, comme je peux et ma vie s’en trouve améliorée… et cela ne se voit pas (comme dit la pub)

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

[Armes de déstabilisation massive] Fuites de données : « L’arme des lanceurs d’alerte est devenue celle des puissants »

https://i0.wp.com/docplayer.fr/docs-images/42/12419114/images/page_14.jpg

http://docplayer.fr/12419114-La-gestion-des-crises-de-securite-civile.html

Source : Le Parisien, Nelly Terrier

Qui est à l’origine des fuites massives d’information ? Un livre écrit comme un roman d’espionnage répond à cette question. Nous avons interviewé un de ses auteurs.Laconneriesansnomquivousva

Dans un livre choc intitulé « Armes de déstabilisation massive » * et servi par l’actualité des « Paradise Papers », Pierre Gastineau et Philippe Vasset, spécialistes du renseignement pour le site Intelligence Online, offrent une plongée sans précédent dans le business des fuites de données : qui pirate ? Pourquoi ? Pour qui ? Ils livrent des réponses qui permettent de se repérer dans un théâtre d’ombres où se croisent services secrets et hackers mercenaires au service d’Etats ou de multinationales. Depuis 2009, au moins une quarantaine de Leaks (fuites en anglais) ont inondé la planète, créant ici et là des soubresauts.

A l’heure où de nouvelles révélations surgissent, ouvrant un débat sur l’évasion fiscale, nous avons interrogé Philippe Vasset.

Vous enquêtez sur ce que vous appelez « les armes de déstabilisation massive », plus précisément les fuites sur Internet, qui servent à mener des offensives : entre Etats rivaux, entreprises concurrentes, voire des entreprises contre des Etats. Est-ce le nouveau champ de bataille des pays et des multinationales ?

C’est une nouvelle guerre clandestine, son principe est que rien n’y est revendiqué, on met un Etat ou une entreprise à terre, mais le lieu d’où vient le coup n’est jamais identifié (c’est quoi le terrorisme?).

Donnez-nous un exemple de ces guerres…

Le meilleur exemple, c’est la récente mise au ban du Qatar par toutes les monarchies du Golfe (On ne peut avoir l’Om et rester vierge de tout conflit d’intérêts. Les transferts cela laisse des traces….). Le feu est mis aux poudres par une supposée déclaration de l’Emir du Qatar faite sur le fil de presse de l’Agence qatarie, dans laquelle il déclare que l’Iran est un partenaire honorable et que le Hamas est le seul représentant de l’autorité palestinienne. Propos jugés scandaleux par tous les voisins du Qatar. Sauf que la déclaration est… fausse, qu’elle a été introduite par des pirates sur le fil de l’agence.

Vous pointez également l’exemple d’entreprises, lesquelles grâce à des fuites déstabilisent un Etat. Mais l’inverse, des pays agissant contre des entreprises, est aussi vrai… (en somme, c’est normal, « tout le monde le fait » …. disait un grand politique dans une vie antérieure quand ses costards commençaient à gêner aux entournures)

Donc l’arme des fuites massives, ça marche bien ?

C’est une arme très efficace, il est impossible d’y riposter (et ce n’est pas Abdelslam qui dira le contraire…. Quand la machine est en marche, rien n’arrête le léviathan…. ). Prenez par exemple des révélations sur un service d’Etat : une fois les secrets et les savoir-faire exposés sur la place publique, c’est comme un pâtissier qui verrait la recette de son gâteau le plus fameux divulguée sur Internet : il ne peut plus rien faire. Cette arme est d’autant plus extraordinaire qu’elle ne coûte pas grand-chose. C’est au départ l’arme du faible, celle de lanceurs d’alertes, esseulés dans leur entreprise ou dans leur administration, qui ne sont pas d’accord avec ce qu’ils voient en interne et décident de le faire savoir en volant des documents qu’ils font publier. Cette technique des activistes est devenue en dix ans celle des puissants.

A ce jeu, certains pays sont meilleurs que d’autres. Pour vous, Israël, Inde et Russie sont les maîtres en ce domaine…

Israéliens et Indiens ont fait le choix de développer des filières informatiques très offensives, de former des hackers, de les intégrer dans leurs services de renseignement, puis de les laisser ensuite partir pour vendre leur savoir-faire, tout en maintenant un lien avec eux – en clair, qu’ils n’agissent jamais contre les intérêts de leur propre pays. C’est un choix d’Etat pour compenser une faiblesse stratégique.

En ce qui concerne la Russie, il s’agit d’un choix tactique (lire : « Cyber arnaque’ – comment les hackers piratent vos cartes bancaires – de Mishaz Glenny, qui sait de quoi il s’agit). La Russie a cru être attaquée via les Panama Papers, ce qui a créé une paranoïa au sommet de l’Etat. Ils ont donc décidé de faire pareil. L’avantage stratégique de ce pays, c’est qu‘il est un des très rares états au monde à avoir toujours eu une filière active de formation en manipulation d’information et propagande. Les techniques de fuites massives entrent parfaitement dans ce type d’arsenal.

Où en sont les Français, les Européens et les Américains ?

Ils sont tous visés par des fuites massives, en particulier les Américains. Rappelez-vous les premières fuites de Wikileaks avec le Sergent Manning, celles de Snowden… Ce qui est pratiqué, en revanche, et les Américains y mettent beaucoup de moyens, ce sont les contre-enquêtes pour savoir qui est à l’origine des fuites ou des attaques informatiques, ou qui les a commanditées. (l’objet a apparemment peu d’intérêt….. en tout cas moins que qui!)

« DANS TOUTES CES AFFAIRES, LE MOT QUE PERSONNE NE PRONONCE JAMAIS, C’EST PIRATAGE »

On a l’impression que ces fuites sont à double détente : d’une part des informations vraies qui sont publiées, et causent un premier impact, d’autre part l’intérêt de ceux qui ont piraté ou commandité le piratage et qui en attendent un autre impact. Est-ce le cas ?

Dans toutes ces affaires de fuites, le mot que personne ne prononce jamais, c’est piratage (et que dire du copy-ratage dont certains chez nous sont devenus spécialistes, s’attribuant des textes  – sans autorisation de leurs auteurs – en apposant de façon arbitraire leur copyright et malheur à vous si vous utilisez ces textes, il vous en coûtera 200€, en attente d’une jurisprudence à 5 000€ la passe, l’égale… C’est ce que l’on appelle passer du bricolage à l’industrie lourde!. Il y aurait ainsi plus de 144 contrevenants à la doctrine, ainsi exploitée… -pensez , parmi ceux recensés et insultés… sans compter ceux qui auraient été passés sous le silence désarmé…. du paiement idoine. Et là il ne s’agit pas d’un état, d’une société, mais d’un pékin, si particulier que si vos routes se croisent, dépêchez vous de prendre les con-tournantes pour éviter la case TGI où il vous poursuit de ses assiduités particulières.. Vous ne savez qui c’est ….? C’est indiqué et disséminé dans le corpus de ce blog) Nous avons fait un recensement le plus complet possible. Depuis 2005, il y a eu à peu près 40 affaires de ce type, et à l’exception des Football Leaks, personne n’a reconnu que ça venait probablement d’un piratage. Or, le processus d’acquisition des données et leur dissémination sont souvent plus significatifs que les données elles-mêmes. Le meilleur exemple, ce sont les mails dévoilés du parti démocrate américain pendant la campagne. Dans ces fuites, il n’y a pas grand-chose, en revanche un an après il y a 18 enquêtes aux Etats-Unis pour savoir qui a piraté et pourquoi, avec la supposition que ça a été fait par la Russie, avec la bienveillance, si ce n’est la complicité, de l’équipe Trump.

Ce que l’on sait, c’est que dans la majorité des fuites massives, l’origine est un piratage.

Il y a donc des intérêts à ces fuites ?

Dans la très grande majorité des fuites massives, oui, il y a des intérêts derrière. Mais comme ces informations fuitées – et cela ne souffre aucune exception — portent sur des données véridiques, il est facile d’évacuer l’origine au seul profit de l’exploitation des fuites elles-mêmes, en soi déjà intéressant. Sauf que malgré tout, ces fuites ne tombent pas du ciel… C’est très difficile d’aller au-delà sans enquête précise. Mais la contradiction est problématique car tous ceux qui exploitent ces informations ne parlent pas de comment ils y ont eu accès. L’anonymat de départ qui protégeait les lanceurs d’alerte est devenu un mur derrière lequel des intérêts se cachent.

On a un peu l’impression que les lanceurs d’alerte animés par l’intérêt commun ont été remplacés par des gens moins innocents…

Oui, le glas a sonné pour les légions de hackers désintéressés qui agissaient sous l’égide de principes. Ce sont maintenant des mercenaires payés et servant toute sorte d’intérêts. Ce n’est plus le village enchanté du hacking des années 1990, c’est une place de marché sur le darknet, une plateforme d’appels d’offres.

 « Souvent, le plus important est la motivation des organisateurs de fuites »

Alors que les fuites se multiplient depuis dix ans, deux journalistes ont enquêté et montrent que désormais, les sources sont des entreprises ou des États.

De Wikileaks aux Paradise Papers, vous recensez plus d’une quarantaine de cas de fuites massives de données ces dernières années. Qui en est à l’origine ?

  •  Les fuites massives de données datent du milieu des années 2000. C’était au départ une « arme du pauvre », employée par des lanceurs d’alerte, pour combattre une partie plus forte.
  • Mais c’est devenu rapidement une méthode utilisée par des gouvernements, des milliardaires ou des entreprises privées pour faire avancer leurs intérêts, car cela s’avère très efficace. Personne ne peut résister à l’exposition publique de sa correspondance privée… La NSA, l’agence américaine chargée du renseignement électronique, a eu les mains coupées lorsque ses techniques ont été révélées.

Quinze ans de conflit entre un fonds d’investissement et le gouvernement argentin de Cristina Kirchner ont été réglés à l’amiable deux semaines après la publication des Panama Papers. Ces derniers avaient révélé que la présidente argentine avait des sociétés enregistrées par le cabinet Mossack Fonseca. Cela ne suffit pas à dire que ce fonds est responsable de la fuite, mais il en a bénéficié.

Vous remontez jusqu’aux acteurs de certaines opérations et montrez qu’il s’agit de professionnels ?

Derrière ces fuites de données se trouvent des pirates travaillant pour quelques cabinets ayant pignon sur rue en Israël, en Russie ou en Inde. Ce ne sont pas des inconnus isolés, mais des personnes répertoriées par les appareils des États, et qui les laissent commercialiser leur savoir-faire à condition qu’ils rendent quelques services. (quelqu’un se présentant juriste en période d’étude du droit, c’est quoi? Méfiez vous des oh- ripeaux des vrais ripoux, ils sont plus vrais que nature. Même, ils forcent le trait, à défaut de l’admiration)

Tout le monde peut se faire piéger. Les pirates étudient le profil de la personne ciblée et lui envoient un mail qu’il aura envie d’ouvrir, ce qui leur permettra de pénétrer son ordinateur. Derrière ces fuites se trouvent aussi des consultants qui jouent le rôle de courtiers.

Faut-il continuer à évoquer ces fuites ?

Oui, bien sûr, leur contenu doit être exploité. Mais la banalisation de ces piratages nous a intrigués et nous avons aussi voulu nous intéresser à la provenance de ces données. Souvent, le plus important est la motivation des organisateurs de fuites, plus que les informations révélées.

Dans l’affaire des fuites du Parti démocrate américain, les courriers exposés révèlent des propos mesquins, de petits arrangements, mais pas de preuve d’abus ou de corruption massive. En revanche, deux ans après, il y a des enquêtes au Congrès sur la façon dont la fuite a été organisée en lien avec la Russie, et cela menace la présidence Trump.

Nous ne disons absolument pas qu’il faut boycotter les fuites : nous avons simplement voulu enquêter sur le circuit par lesquels elles nous sont parvenues et les intérêts qui sont derrière. Souvent, c’est un angle mort des affaires de fuites massives.

 

 

Pub, dans le coeur de la séquence sérieuse de l’info….. :

Qui n’a craint, un jour, les fuites…..? C’est maintenant chose faite. Mais à toute crainte, sa parade…. les protège culotte (des sans-….) et le reste pour continuer à vivre à peu près bien et surtout, comme avant…. On commence sa vie, anti-fuite et on la termine, aussi, anti-fuite…. Quel raccourci…. . Mais le montant de la retraite n’est pas calculé aux débits urinaires, mais bien des contes à dormir debout, même grabataire. Quel déficit qui n’est pas encore une dette vis à vis de la société (il faudra attendre chaque terme échu et déchu, car il faut le passage en couches pour affiner les mixions de déficit en dette) . Conclusion, ce sont les « honnêtes » travailleurs qui vont, encore, devoir éponger les fuites de capitaux liquides vers de faux paradis vessiaires….. (et pas seulement aujourd’hui, mais encore demain)

Retour normal à l’info avec :

 

https://www.les-crises.fr/armes-de-destabilisation-massive-fuites-de-donnees-larme-des-lanceurs-dalerte-est-devenue-celle-des-puissants/

 

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C

keg – 05/04/2016 – Sans parti, pris de l’optimisation fiscale à Panama…. de notre argent. On rêve!

Publié le

 

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16)) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

 

 

Le choix du jour : «contribution citoyenne dormante»  ou «contribution citoyenne optimisée»

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. (qui ne se presse pas pour partir)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

——–

R15-analyse  en Régionales de 2015

——–

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016…. 05/2017. La sortie de l’état normal pour devenir autre et sans en dire le nom.

Afficher l'image d'origine

(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I on parlait d’insurrection et non de résistance). Où en sommes nous.?

 

Français quand vous saurez……que :

Votre argent (environ 41% du financement des partis ) est en lieu sûr. On ne peut mieux rêver que d’un paradis……

….. et avec un peu de recul….

Ils sont 1000 à optimiser notre fiscalité. Leurs gains sont nos pertes à Bercy. Et oh surprise…. Un grand parti a été pris! Il a peut-être tout d’un grand, mais il est quand même petit de s’être laissé piéger. Pourquoi n’a t-il pas agi comme les autres avec le fric des contribuables…. , sans se faire piquer?

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Panama Papers : qui sont les Français mis en cause ?

Afficher l'image d'origine

(« François, si la Suisse fait des faux, il te reste le panama pour te protéger des ardeurs du fisc solaire »)

« Ce que je peux vous assurer, c’est qu’à mesure que les informations seront connues, toutes les enquêtes seront diligentées, toutes les procédures seront instruites et les procès éventuellement auront lieu. » Il a par ailleurs remercié les « lanceurs d’alerte et la presse » pour ces révélations qui vont, selon lui, permettre de nouvelles « rentrées fiscales »… « Une bonne nouvelle », a-t-il même salué. Le point sur ces Français cités.

Ainsi parlât le patron de la socia-lie!

Les noms donnés en pâture sont ceux de gens déjà grillés Ce n’est pas cela dont nous voulons. Ce n’est pas une dizaine de noms sur le millier impliqué Et en ce qui concerne le parti pris la main au collet, il semblerait que ce ne soit la socia-lie (mais soyons prudent des affirmations-fanfaronnades, on a déjà eu droit à de pareilles annonces démenties par la suite : « je dis dans le blanc des yeux de la représentation nationale, que je n’ai rien à lui reprocher »…. Cela ne vous rappelle rien?)

Connaissez vous le financement des partis? Il se fait par :

  • cotisation des adhérents
  • paiement par les élus d’une part de leurs émoluments (cumulés ou non)
  • Dons
  • produits d’actions (et non dividendes), colloques gadgets, tongs, raouts, meeting, universités, congrès,….. )
  • Financements publics ( les 1,70€ par vois obtenues au 1er tour et 42 000 € par député élu au second tour – ou au premier tour, mais c’est de plus en plus rare eu égard à la qualité des politicards et à la méfiance des électeurs des dernières législatives…..

Finances party  tiré du Journal Officiel Mercredi 18 Novembre 1998, Annexe au n° 267

En 1997, vingt ans déjà, le financement par les citoyens (leur a-t-on demandé leur avis, et pourtant c’est leur fric….?) représentait environ 41% des recettes des partis (fn, ps, ump) avec déjà une première rentabilité de l’argent public, ainsi perçu, de 1,38% (faible placement, en soi). mais qu’un parti fasse de l’optimisation avec l’argent du contribuable dans les paradis off-shore du Panama… Est-ce crédible, est-ce digne du peuple qui le paie? Saurons nous le nom? (il y a fort à parier que les électeurs le bouderont), Resterons nous dans le doute et le flou que le pouvoir aime bien (la suspicion concernera alors tous les partis et amènera certainement plus qu’une jacquerie du Peuple).

On est vraiment au bout d’une route. Plus loin, c’est le précipice…..

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160404.OBS7765/panama-papers-qui-sont-les-francais-mis-en-cause.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pate-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) »

****

 

****

L’État veut encore réguler internet ; FAIL et LOL au programme.

Comme de bien entendu, l’impérieuse envie de réguler ce petit morceau d’internet est justifié par les habituelles foutaises de gabarit cyclopéen à la mode du moment : des monnaies numériques auraient été utilisées pour financer du terrorisme et des trafics mafieux, donc il faut réguler tout ça.

L’état veut interdire l’accès des paradis (fiscaux ou artificiels) aux pékins…. Oui pour l’optimisation, non aux monnaies de singes….. Faut savoir ce que l’on veut…. Un bitcoin ne sera jamais recevable à Panama. A défaut de pouvoir réguler l’argent en espèce, il vaut mieux boucler une espèce d’argent qui n’est pas de l’argent et sur lequel la TVA et autres taxes ne peuvent avoir de prise. Le bitcoin est comme la drogue…. tant que l’état ne peut y apposer sa marque (congé des alcools), c’est haram (il va bien falloir s’habituer aux terminologies djihadistes. N’est-ce pas d’ailleurs une radicalisation de l’état que cette chasse en cours des monnaies autres….)

Avec les bitcoins on ne peut se « panamiser.(*) »….   Tout au plus financer le terrorisme, paraît-il! Mais il en faudrait des tonnes de bitcoins (alias « octetcoins (*) » – ne s’agit-il pas de monnaie informatique –  et dans ce cas on parlerait de « TeraCoins.(*) » (bien connu des suiveurs de Thora, c’est dans leur livre de contes)

http://news360x.fr/letat-veut-reguler-internet-fail-lol-programme/

****

Ces maîtresses de tsars qui ont marqué la Russie

1 avril 2016 Alexandre Korolev

Cannes accueillera le 3 avril le concours international de séries MIPDrama Screenings où la Russie présentera le drame d’Alexeï Outchitel, Mathilde. La série met en scène l’histoire d’amour tragique entre le tsar Nicolas II et la célèbre danseuse Mathilde Kschessinska. RBTH se souvient de plusieurs maîtresses de tsars russes.

 Nous avons bien eu la Poisson…. puis la Ségo remplacée par la Valérie puis par la Julie peau de colle « scootérisée (*) » en amazone…. Et avant le divorce express suivi du mariage express et du vidage express du précédent qui veut revenir avec ses maîtresses visions de sa grandeur, malgré la batterie encombrantes. Ses médailles sont ses casseroles qui lui collent au basques (médicament anti ulcères ou no. Ce n’est pas ce médicament dont il aurait besoin….)

Que ferions nous si les puissants ne nous amusaient pas avec leurs nanas (car c’est bien connu que là où il y a nana,  Moscou rit)?

http://fr.rbth.com/art/histoire/2016/04/01/ces-maitresses-de-tsars-qui-ont-marque-la-russie_581145

 

****

Tripatouillage de démocratie – Quand les «grands» partis tentent d’effacer les «petits»

Qui a dit que l’union nationale, cela n’existait pas ? Toute la journée de mercredi, le PS et Les Républicains se renvoyaient le mistigri de la responsabilité à propos de la révision constitutionnelle. Effectivement le discours du 16 novembre dernier prononcé par le président de la République à Versailles semblait bien loin lorsque, tour à tour, la droite sénatoriale, la gauche frondeuse et le chef de l’Etat lui-même ont été désignés comme les fossoyeurs de l’union nationale face au terrorisme.

La démocratie ne se joue qu’entre grands. Les petits ne peuvent amener que diktature. Est-ce à croire que la socia-lie est petite? Ne resterait alors que l’ump et ses second-couteaux au pays des grands. Mais n’est pas diktatorial que de réduire le pouvoir à cette seule marque de fabrique (ne se sont-ils pas dénommés, usurpation supplémentaire, « Républicains », ce qui sous entend que ceux qui ne sont pas avec eux, ne le sont pas…  Pour les socia-lies, ceux qui ne votent pas pour eux, sont obligatoirement contre eux…. Et le vote blanc dans tout cela qui est ni socia-lie, ni droite, mais simplement marque du refus de la médiocrité proposée….). Le quel des deux est le plus « diktaturable (*) »

http://www.causeur.fr/tripatouillage-de-democratie-37552.html

 

****

 

Exclusif ! Le FMI prépare la mise en faillite de la Grèce pour juin 2016

Exclusif ! Le FMI prépare la mise en faillite de la Grèce pour juin 2016

Ces derniers envisagent de “créer” de toutes pièces une crise paroxystique pour obliger l’Europe et en particulier les Allemands à se décider une fois au pied du mur en quittant brutalement la “Troïka”, ce qui reviendrait à mettre par terre tous les plans d’aide à la Grèce et à acter donc sa faillite…

À moins évidemment que l’Europe ne vole au secours des Grecs, surtout si cela intervenait au moment même où les Anglais doivent voter pour rester ou partir de l’Europe.

C’est vilain, c’est tordu à souhait et cela porte le nom de “stratégie du choc” comme l’a si bien décrit Naomi Klein. Il s’agit de créer de toutes pièces une crise et un problème.

Voilà le monde dans lequel nous évoluons. Vous avez, à la toute fin de cet article, la source de l’article de Sputnik mais aussi la source directe de WikiLeaks avec l’ensemble des éléments (mais c’est en anglais).

Il faut savoir que quand la Grèce bouera (du verbe bouilleur de crus), le monde s’effilochera!

Ainsi va le monde…. Un salmigondi d’éthnocrates qui veut faire la pluie et le beau temps et ne sait que faire de la merde, au nom du profit maximum. Oui le FMI et consœurs et consorts, n’accouchera que de désespérance….. N’est-ce pas aussi la Fin Mondiale de l’Industrialisation…. que ce FMI dans le respect de la COP21, en plus. Vous vous rendez compte si nous avions gardé La garde aux finances, où en serions nous? Nous eussions dépassé la Grèce.

Un pays à la merci de ses dettes et de ses créanciers….. C’est quand notre tour?

http://reseauinternational.net/exclusif-le-fmi-prepare-la-mise-en-faillite-de-la-grece-pour-juin-2016/

 

*****

Uber, BlaBlaCar et OuiCar, ou le communisme participatif de marché

Et puisque les transports jettent l’émoi dans nôtre âme vacancière, nous allons étudier ce communisme participatif à travers trois exemples : Uber, BlaBlaCar et OuiCar. Uber est un chef-d’œuvre de stratagème dialectique, il se présente en chevalier blanc du libéralisme contre les professions protégées, le numerus clausus, les licences délivrées par la bureaucratie préfectorale. Et, en fait, que promeut-il ? Une déspécialisation du travail qui fait de tout transporté un transporteur en puissance, et de la voiture individuelle un moyen de transport en commun.

On va racheter les licences…  au prix revalorisé…. On privatise les profits et on nationalise les pertes. Avec quel argent? Avec la fameuse cagnotte de 6 milliards (vous savez le compte à retors du déficit non atteint qui fait de l’argent fictif, pire que le bitcoin…. Car ce sont 6 milliards de moins qui n’ont pas été dépensés tels que prévus et programmés par la Loi de finance annuelle, mais qui n’existent pas. Mais que faire avec de l’argent qui n’existe pas…. On virtualise tout même et surtout ce qui n’existe pas.

BlaBlaCar et uberisation sont les deux mamelles du communisme transportable…..Avant c’était « alles »!

http://www.bvoltaire.fr/martinpeltier/uber-blablacar-et-ouicar-ou-le-communisme-participatif-de-marche,249089

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

—–

Vrac160101


    • Vote blanc, expression du refus de non-choix
    • La non- imposition imposée en imposture
    • La Dhimmitude à refaire naître
    • A-faire « Charlie-Hebdo
    • Boites à Malices
    • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
    • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
    • le référendum -migratoire, anti-Schengen

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences et du terrorisme d’état