-

théorie du genre

On est toujours la pute de l’un ou de lune, puisque neutre….. Cela se retrouve beaucoup en politique…. Il savent jouer à leur genre ….(unedekeg@04/08/2018)

Publié le Mis à jour le

Choix du jour : « une femme est parfois qualifiée de pute » ou « l’homme est parfois qualifié de pute »
*****
dicton du jour :  « aout pluvieux, celliers vineux »
 *****
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)   http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html

Je reprend, petit à petit, pied dans la vie claudicante d’un rescapé opératoire. Je vais un peu tirer la jambe quelque temps et dans la mesure de mes capacités (et du temps que me laissent mes soins « récupérateurs ») j’essaierai de maintenir le contact avec vous, au travers de cette « unedekeg » (et peut-être un nouveau blog supplémentaire, à l’idée duquel je m’attelle. ce sera un peu :  » la petite Pravda – La France au filtre de ses chiffres réels  » )…  avec toutefois une certaine irrégularité, au début (fonction des soins et autres « obligations » que nécessite le suivi de l’opération de hanche intégrale. J’espère retrouver le plus vite possible la quotidienneté de cette parution, comme vitesse de croisière, à l’identique de mes loco-motions!

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Benalla récupère sa voiture de service mise à la décharge publique, puisque propriété citoyenne (avec quel fric croyez vous que les élites politiques) à la suite de son licenciement pour baisse de production…. Il y a quand même tout le système d’écoute policière et plus….. 

C’est cette nuit, comme chaque nuit du 04 Aout, que l’on supprime les privilèges…. Mais on doit s’y prendre mal puisque chaque année, il faut recommencer! Supprime t-on effectivement ces privilèges? Oui en ce qui concerne les petites gens….!

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

De quel genre êtes vous? Le savez vous réellement. Vous pouvez en avoir les traits, les caractéristiques, les traits, l’odeur, la saveur, les composantes, mais sans pour autant pouvoir être sexualisé. Il n’y a qu’en politique où vous pouvez être neutre en ne choisissant pas « peste ou choléra » ou « choléra ou peste »…. Appréciez, pour une fois de ne ^pas vous fondre dans un genre…. auto-obligé!

et avec un peu de recul…. :

Le genre est de retour. Va falloir affûter son coutelas pour la rentrée (scolaire, car l’autre est encore indéfinie en genre, quoique l’on sache qu’elle ne sera pas neutre) qui risque ainsi d’être chaude, voir torride!

*****

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Le monde à l’envers ou les délires du genre

Claude Picard

Théorie du Genre | Michel Kichka

Comment peut-on conjuguer un genre, pour le rendre soluble dans nos sociétés aseptisées? On a déjà du mal à conjuguer autochtones et non…..  sans déclencher des guerres de religion….!

https://fr.kichka.com/tag/theorie-du-genre/

 

Pour les partisans de la « boboïtude », tous les codes physiologiques et lexicologiques, qui fondent notre société, sont obsolètes et démodés. Et, dans leurs discours, autoritaires et péremptoires, sur ces sujets comme bien d’autres, la liberté d’expression ne s’exprime qu’à sens unique, jamais pour les réfractaires ou les opposants à leurs délires verbaux. Car, ces messieurs-dames de la « branchouille » ont une vision sociétale hautement intellectualisée et strictement adaptée à leurs fantasmes.

Leur dernière trouvaille extravagante : l’application du genre neutre pour tout et n’importe quoi. Très à la mode, en ce moment, aux États-Unis, cette expérimentation dérive de ce que l’on a appelé « la théorie du genre ». Spéculation qui affirme que le masculin n’est pas forcément masculin et le féminin, non plus… Ce postulat, inspiré par la sociologue Ann Oakley, ne fait que reprendre les travaux d’un psychologue et sexologue néo- zélandais, John Money, qui employa le terme « genre » pour la première fois en 1955. Pourtant, le sérieux de ce « scientifique » a été, à juste titre, fortement remis en cause : en 1967, pour étayer ses analyses, il n’hésita pas à pratiquer, sur un enfant mâle de 22 mois, une opération chirurgicale de réattribution sexuelle (changement de sexe)… Après une vie de souffrance à vouloir récupérer son identité masculine dès ses quinze ans, le « cobaye », David Reimer, se suicida à l’âge de 38 ans. Cela n’empêcha pas, en 2002, la Société allemande pour la recherche socio-scientifique sur la sexualité, de décerner à John Money la médaille Magnus-Hirschfel et en 2003, la première ministre de Nouvelle-Zélande, Helen Clark, attribua à l’Eastern Southland Art Gallery de Gore en Nouvelle-Zélande, une aile qui porte aujourd’hui le nom de John Money. Il est vrai que le « savant » était aussi un amateur d’art et qu’il légua à ce musée une part importante de sa collection… (mais cène où trouve t-on ses apôtres?)

Le genre neutre est naturellement encensé par les leaders LGBT qui trouvent là une justification bien pratique à leurs opérations de communication. Ainsi, un porte-parole de cette communauté a pu déclarer, avec arrogance, sur un des médias internet, Arrêt sur images : « je ne suis pas un homme ! », alors que son appartenance au genre masculin sautait aux yeux (barbe, voix, corpulence, vêtement) (faut-il brûler Magritte qui osait dire qu’il n »était pas une pipe… ou à une pipe près. Tout grand fumeur le sait). Cet intervenant voulait probablement signaler qu’il n’était qu’un être humain, ni masculin, ni féminin. Par provocation ou par incertitude ? En tout cas, cela a fait dire, non sans humour, à un ancien complice des Monty Python, Terry Gilliam : « maintenant, je dis que je suis une lesbienne noire en transition »…(tout est effectivement en devenir. On n’est que trans …. fuges en genres) Les aberrations des tenants du genre neutre ne s’arrêtent pas là. Il n’y a pas si longtemps, pour combattre les stéréotypes sexistes, des féministes ont voulu nous imposer l’écriture inclusive, qui nous ferait écrire, par exemple : « artisan.e.s » ou « commerçant.e.s ». Heureusement, l’Académie française, à l’unanimité, dénonça l’absurdité : « La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit, abouti à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité ». Et le Premier ministre a banni l’écriture inclusive des textes officiels. (Pivot ne va plus pouvoir retrouver sa dictée)

Si la théorie du genre peut s’exalter et se débattre sur des plateaux télé ou dans le cabinet d’un psy, dans la vraie vie, la vie quotidienne, c’est beaucoup plus problématique : des codes, bien définis, sont nécessaires à la cohésion sociale. Cela n’empêche pas une personne responsable, si elle le souhaite, d’assumer ou de transgresser son apparence, tant que l’ordre public n’en souffre pas. Mais son choix individuel ne doit pas influencer le législateur.

 

On dit d’une femme, qui…..  c’est une pute

On dit d’un homme, qui ….. c’est une pute

Pute est donc neutre puis que s’appliquant invariablement au deux (même si le désignateur est féminin… c’est la loi de transgression du genre! Ainsi soit il/elle! et ce serait mal venu de dire un pute…. mal venu et mal sonnant).

Transfuge est de quel genre. Vérifiez bien avant que de répondre….. Ne dites pas n’importe quoi!

 

http://www.medias-presse.info/le-monde-a-lenvers-ou-les-delires-du-genre/95985/

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C
Publicités