-

taxe thermique

Un toit c’est écolgique pour le budget de l’état. Il faut faire du fric avec tout. A quand la taxe-air de ce que l’on respire et surtout rejette… Ecologie moderne à tous les étages. (unedekeg@13/10/2017)

Publié le

choix du jour : «Taxe locative» ou «taxe propiétairale»
 
*****

Français quand vous saurez……que :

 Selon que vous serez gros ou maigre, vous ferez carême-nt, même et surtout si vous êtes petit….. C’est l’écologie moderne qui veut cela

et avec un peu de recul….

A moins de 2 briques patrimoniales t’es plus rien. C’est con, mais c’est ainsi. Du moins Hulot et qu’on sort en a décidé de la sorte. Vite deviens locataires,  tu touchera de plus l’APL (même si rabotée de 5€)

 

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Immobilier : Nicolas Hulot veut punir les pauvres

Pour faire disparaître la pauvreté, vous avez deux options : enrichir les pauvres, ou les harasser jusqu’à ce qu’ils disparaissent du paysage (par la fuite ou la mort). C’est apparemment cette dernière option que choisissent nos « amis » socialistes avec une constance effarante : Nicolas Hulot, écolo-socialiste en diable, vient de trouver une idée géniale pour encore accroître la pression sur les classes laborieuses (Ushaïa vez vous vu cela?).

Dans la lutte contre ces pauvres encombrants, quoi de mieux que de s’attaquer à l’immobilier ? C’est un angle d’attaque fort pratique : il a déjà été utilisé avec application par un nombre considérable de ministres et d’élus dans l’Histoire et offre donc une vaste surface de bombardement législatif. En outre, tout le monde sait que les pauvres ne sont pas si pauvres que cela s’ils sont propriétaires de leur logement, pardi ! De surcroît, une victime pas trop pauvre possédant un logement, c’est une cible fixe, toujours plus facile à viser. Enfin, toute opération de pilonnage fiscal contre ces populations pourrait bien rapporter des thunes dans l’escarcelle de l’Etat ; ça tombe bien : il en manque (toujours).(chaque « modification » du plan général des impositions est un jeu toujours gagnant pour l’état. L’APL + CSG contre remise de la taxe  d’habitation, quel est le gain pour l’état ? à 100€ par Français, c’est 6,5 milliards assurés dans le bas de laine du pouvoir, où il va pouvoir puiser pour ses pauvres riches)

C’est donc sans surprise que notre hélicomane chlorophyllophile a choisi de taxer les passoires thermiques.

Pour faire passer la pilule, notre homme ne présentera pas cette avancée fiscale évidente comme un nouveau chapitre dans la lutte contre les pauvres mais utilisera l’argument de la transition écologique : on va accélérer la rénovation thermique des bâtiments à grands coups de taxes derrière la nuque, c’est lui qui vous le dit ! (l’écologie devenue instrument de matraquage des non-nantis. Hulot est en train de virer sa cuti… Comme tous ses prédécesseurs, il va en sortir vidé de sa substance d’origine. Tous les ministres écolos ont fini dans la poubelle des déchets inutilisables…. et non recyclables

Pour cela, le ministre Hulot continue sur sa lancée du Plan Climat présenté il y a quinze jours dans une bouffée de fumée bio-compatible éco-consciente : comme les précédentes mesures se traduisent toutes par l’ouverture en grand des robinets à pognon et une prodigalité des phynances publiques qu’un pays pourtant exsangue ne devrait pas trop se permettre, il fallait s’attendre à un vague rééquilibrage. Puisqu’on distribue d’un côté, il va bien falloir collecter de l’autre. L’écologie devenue variable de réajustement. Le climat a bon dos pour faire un climat révolutionnaire. A l’avenir défiez-vous de tous les théoriciens de l’écologie…. Ils vous conduisent, dès qu’ils le peuvent officiellement, à la perte de vos repères écologiques. S’il mettait autant de pugnacité contre le round-up….. )

Pour cela, le ministre propose plusieurs pistes. Elles seront noires, comme au ski, c’est-à-dire pentues, glissantes et particulièrement dangereuses pour le portefeuille moyen du contribuable concerné.

  • On trouve ainsi la création d’un bonus-malus portant sur la fiscalité des bailleurs. Bien évidemment, on comprend ici à demi-mot que les propriétaires de petites maisons énergivores, construites à prix modérés il y a 20 ou 30 ans ou plus encore, en seront pour leurs frais. (a chacun son compteur thermique individuel. Vu le nombre de logements, c’est un sacré chiffre d’affaire de vente à venir)

    • Les voilà obligés de faire des travaux (ce qui leur coûtera inévitablement de l’argent dont on voit mal pourquoi ils ne se rembourseront pas en augmentant leurs loyers).
    • S’ils n’en font pas et qu’ils continuent de louer sans rien changer, il n’y a bien sûr aucun risque que cette nouvelle taxe fasse monter leurs prix de location. Aucun, c’est évident
  • Comme l’imagination est véritablement au pouvoir, monsieur Hulot propose aussi d’obliger les propriétaires à faire des travaux avant toute vente, au risque de pénalités via l’augmentation des droits de mutation.(quand la vente va devenir impossible. Le piège se referme sur ceux qui ont voulu se garantir une retraite personnelle….)

    • Là encore, les populations les plus aisées, qui auraient de toute façon fait les travaux pour tirer le meilleur prix de leur vente, ne verront aucune différence après le passage de la tempête Hulot.
    • Les autres, en revanche, pourront pleurer sur leur bien dont la valeur dégringolera au moins à valeur de la taxe prévue. Bien fait. Ils sont pauvres.
  • Plus amusant encore, dans le cadre d’un logement en location, les coûts de chauffage pourraient être partagés entre le locataire et le propriétaire si la facture est jugée trop élevée du fait d’une importante déperdition énergétique. Voilà qui n’incitera absolument pas le locataire à « favoriser » cette déperdition dans tous les cas où la prise en charge du propriétaire pourra lui faire baisser sa facture de chauffage plus que l’augmentation d’une déperdition habilement construite… Je prédis que certains locataires vont devenir très bon en études thermiques de leur logement… La rentabilité d’un logement loué pourrait s’en trouver amoindrie, et certains propriétaires pourraient peu goûter à la plaisanterie, retirant leur bien d’un marché locatif pas du tout tendu et dans un pays où la pénurie de logement n’existe absolument pas.(si je baisse ta note chauffage, j’augmente le loyer. C’est pas plus compliqué que cela. Le petit proprio contraint de jouer au gros, mais sans en avoir les moyens)

Tout ceci vous paraît fort mal emmanché ? Ces différentes propositions semblent ressembler à un nouveau largage de bombes sur le marché de l’immobilier ? C’est normal, mais ce n’est pas tout. En effet, si tout ceci ne suffit pas, Hulot menace d’imposer un « passeport énergétique » aux plus mauvais élèves, ces « passoires énergétiques » qui auront pour obligation d’être rénovées. Grâce à ce passeport, le propriétaire qui n’avait pas les moyens de mettre son bien aux normes trouvera un compte en banque joliment garni, des entreprises de travaux libres et bon marché, des ouvriers compétents et une administration au top pour l’aider à réaliser une belle transition écologique. Et une licorne. (L’écologie politisée et politicardisée, n’est plus de l’écologie, mais du business juteux pour se faire mousser. Mais une telle mousse écolo-politisés devient insipide. Tous ceux qui s’y sont essayé ont sombré dans l’oubli…. sur les 36 tenanciers du titre ministériel, depuis 1971, combien étaient de vrais écolos, avant…. certains Médecin, Bombard, Bouchardeau, Lalonde, Royal, Voynet, Batho, NKM, Jouanno, Cochet sont perdus dans les méandres des non-souvenirs…. et ont perdus leur pastille écolo bon teint

Normalement, à ce point de la description, on se dit que notre monsieur Hulot est décidément un sacré blagueur ou un darwinien de la plus belle espèce qui sélectionnera les plus aptes à payer ces nouvelles taxes ;

♩ désolé ♪ les pauvres ♬ vous allez mourir ♫, mais détendez-vous : c’est pour la bonne cause écologique.

Eh oui. Mais ce serait oublier qu’en plus d’un fieffé vendeur de shampoings douteux, notre baroudeur hélicomane est aussi doté d’une intrépide capacité à raconter des carabistouilles plus grosses que lui : non seulement, il va dissoudre les pauvres dans les taxes (est-ce mieux que dans l’acide ?), mais en plus se fixe-t-il un objectif de rénover en dix ans toutes ces « passoires thermiques » occupées par les ménages les plus modestes, soit entre 7 et 8 millions de logements en France ( rien qu’à 30 000€ d’amélioration, cela ne fait que 225 milliards de manne à se partager. A-t-il dans son carnet d’adresse des potes bétonneux?).

Afin de bien situer l’ampleur du défi, il est utile de rappeler que les deux ouragans immobiliers du précédent quinquennat, Delphine-B et Cécile-D, s’étaient fixé des objectifs de 500.000 logements rénovés par an, pour constater à la fin que cet objectif n’était pas atteint à 107.000 logement près (plus de 20%).

Avec une barre placé 16 fois plus haut et des propriétaires déjà complètement outrés, qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

 

Qu’attendent les pauvres propriétaires (à moins d’une à deux briques d’€ de patrimoine immobilier, t’es pauvre, c’est con mais  c’est comme cela) pour se débarrasser de leur bien-mal embouché avec un écolo pur jus frelaté, car plus faisandé que cela, tu ne peux être ministre….. Et dire qu’un mec bien, dans le privé, devient un écolo dangereux au pouvoir (pour le pouvoir contre les pauvres ou contre le pouvoir pour les pauvres. Robin des bois-Cartouche ne le seraient-ils que d’un côté de la barrière…. donnez leur un pouvoir et ils deviennent pire que leur ennemi à abattre d’antan. C’est le principe même de la trahison, trahir oblige à être pire que ce que l’on combattait quand on était bien).

Si tout le monde vend son bien et devient locataire, l’état ne pourra plus surtaxer (sournoisement) ceux qui resteront dans la course, sous peine de se faire déposer…. ! Mais faites lui confiance, il reportera ses chères attentions sur les néo-locataires (auxquels il ajoutera ceux qui l’étaient déjà, avant). L’état nous aime tellement que tel un morpion, il s’accroche à ses chers bailleurs de fonds dussent-ils en manquer (ce qui n’est pas son souci).

A quand la mise bas de ces opportunistes qui nous sucent! Nous

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Cliquer ci-dessous… les liens idoines!
******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ). Cette comparaison pour le département 75 se décline pour chaque département et chacune des 577 circonscriptions. Découvrez la qualité quantifiée de nos chers élus qui brillent de plus en plus vers le zéro à l’infini. Bientôt les élus seront ceux qui auront moins 0% de voix par rapport aux inscrits, « l’élection en moins ». Vous pouvez demander une telle comparaison pour chez vous. Il suffit d’oser demander (plus facile de que voter et surtout de voter bien)

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

A noter qu’il manque les chiffres de 2002, en cours de collecte, retraitements et analyses (qui seront ajoutés, dès qu’élaborés….). Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat. Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (bas et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.

Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!

Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

 

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », depuis environ 1620…… Avant?

**********

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word) :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Publicités