-

plébiscite

Quand l’état est lui même en fake de droit, on n’est plus loin de sa croyance complotiste, car, reconnaissons-le, on est loin d’une vraie démocratie. Alors … (unedekeg@13/03/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « Fake new » ou « état en fake de droit»
 
dicton du jour :  « Si le seigle est sans épis, au mois de mars, c’est tant pis »
 *****
S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave.
Oligarchie
pour la seule beauté du pont….. http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

L’état se gausse de nos crédulités. On crée les terroristes, de toutes pièces et quand on essaie de comprendre les terrorismes ne serait que pour leur rendre la monnaie de leurs actes ou de leur pièce, on devient complotiste…. Autre forme de terrorisme.

et avec un peu de recul….

Le seul complotisme réel est celui d’un état qui se croit investi avec 18% des inscrits…. Il parait que l’on peut mieux faire…. . Quand serons nous à 1%? Serons nous encore de ce monde irréel, mais pourtant…. ?

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

La fabrication de la Fake-News des “79 % de Français complotistes”

Priorités de l’Éducation nationale pour 2017 : l’arabe et les migrants !

Nous allons aujourd’hui décrypter le récent sondage Conspiracy Watch / IFOP sur le complotisme, qui a entraîné une véritable “folie médiatique”…. 

Ce sondage présente à l’évidence de lourdes lacunes méthodologiques, imperfections et inductions qui font que sa conception ne pouvait que produire un tel résultat.

Les nombreux biais que nous allons analyser ici expliquent pourquoi les critiques de ce sondage ont été presque unanimes :

  • 14 questions diverses (dont certaines sur le réchauffement climatique ou le 11 Septembre) ;
  • 11 questions testant la notoriété de “différentes théories complotistes” ;
  • 11 de plus testant l’adhésion à ces dernières ;
  • et une finale sur les attentats de janvier 2015.
  1. Les 11 “différentes théories complotistes”

Nous commençons avec ce point, car c’est celui qui a “buzzé” dans les médias.

Mais rappelons bien qu’à ce stade, on a des sondés seuls, face à leur PC, et déjà déconcentrés par la quinzaine de questions précédentes. Voici les 11 “théories”:

Après avoir obtenu ces 11 réponses quant à la notoriété des théories, on redemande aux sondés s’ils y adhèrent :

Il y a énormément à dire sur tout ceci. (Je précise, vu le contexte, que je n’aurais personnellement répondu oui à aucune de ces 11 questions)

II-1 Les problèmes méthodologiques

Plusieurs problèmes méthodologiques majeurs sautent aux yeux.

Le premier point problématique évident est qu’il y a une claire volonté d’enfermer les sondés, car il n’y a pas de possibilité de ne pas répondre à une question : il manque l’indispensable “Sans opinion”. Pourtant, le sondeur assume :

Deuxième point problématique : le choix de l’échelle d’approbation vantée par Jérôme Fourquet. Face à ces théories loufoques, les sondés étaient donc obligés de se prononcer sur 4 items : 1/ Tout à fait d’accord 2/ Plutôt d’accord 3/ Plutôt pas d’accord 4/ Pas d’accord du tout. C’est une forme réduite de l’échelle dite “de Likert”, en l’espèce à 4 points. Là encore, non seulement on force le sondé à répondre, mais on le force à choisir un des deux camps “pour” ou “contre”, alors qu’il a généralement indiqué ne pas connaitre la théorie. En plus de la réponse “Sans opinion”, il manque donc un point milieu : “Neutre” ou “Ni d’accord, ni pas d’accord”.

Troisième point problématique : le principe même de l’échelle d’approbation. Comme le souligne le remarquable Observatoire des sondages dans un billet dédié à ce sondage Ifop :

Quatrième point soulevé : comme le rappelle l’Observatoire des sondages, il est très fortement contestable d’avoir additionné les “Tout à fait d’accord” et les “Plutôt d’accord”. On a ainsi embarqué ensemble dans la case “complotistes” des personnes qui déclarent croire dur comme fer à des théories loufoques et d’autres personnes qui ont simplement émis un doute (peut-être d’ailleurs, très léger, mais l’échelle retenue ne le mesure pas) sur une théorie dont ils n’ont, pour la plupart, jamais entendu parler !

Le souci, c’est que les vrais “complotistes”, il n’y en très peu… Le phénomène reste totalement marginal.

Cinquième point problématique : les sondés ne connaissant pas certaines théories ont été obligés de se prononcer. La majorité des sondés a donc souvent dû se prononcer en quelques secondes – après déjà une vingtaine de réponses – sur leur adhésion à une théorie qu’ils ne connaissaient pas, en se basant seulement sur la ligne d’énoncé de la question, souvent confuse. Mais là encore, le sondeur assume :

Sixième point problématique : la formulation des questions. La plupart des questions posées sont mal rédigées, ambiguës, trompeuses, pousse au crime voire totalement inexploitables. Analysons ceci.

II-2 Analyse des questions

Septième point problématique : le choix des questions. Les connaisseurs de Conspiracy Watch ne seront guère étonnés par ce confusionnisme. On mélange des questions relevant d’une forme de complot avec des questions qui n’ont aucun lien avec le complotisme, mais avec le manque de connaissance, voire même de simples opinions. Quel rapport entre l’assassinat de Kennedy, la Révolution de 1917, les traînées blanches dans le ciel et la forme de la Terre ? Là encore, c’est totalement assumé :

Neuvième point problématique : ce lourd sondage n’a pas prévu de questions pour l’étalonner. Au vu de certaines réponses très surprenantes, voire non cohérentes, on peut douter du sérieux des réponses des sondés face à des questions ridicules. Il aurait donc été plus qu’intéressant de vérifier ce point, par exemple avec des “fausses théories du complot” inventées pour l’occasion. Par exemple : “Avez-vous déjà entendu parler de l’affirmation : “La CIA est impliquée dans la mort de l’ancien Président soviétique Leonid Brejnev” et son taux d’adhésion. Ainsi que des affirmations délirantes du genre “Une race de reptiliens venus de l’espace contrôle secrètement la plupart des dirigeants politiques de la planète”.

Dixième point problématique : il n’y a pas de question testant de vrais complots, pour tester en parallèle le degré d’esprit critique des sondés. Il est bien que des personnes ne croient pas à de faux complots, mais il serait très gênant qu’elles ne croient pas non plus à de vrais complots…

Onzième point problématique : il n’y a eu aucun complot “système” de testé ; ils sont tous “anti-système”, et donc, corrélés politiquement avec des partis “anti-système” – et on rappellera que c’est une officine du Parti Socialiste qui finançait l’étude. Mais, en toute rigueur scientifique, il faudrait tester d’autres types de théories du complot, marquées politiquement mais différemment, comme par exemple :

  • “Dominique Strauss-Kahn a-t-il été victime d’un complot visant à l’empêcher de se présenter à la Présidentielle ?”,
  • “François Fillon a-t-il été victime d’un complot visant à l’empêcher de se présenter à la Présidentielle ?”,
  • “Le gouvernement russe a-t-il joué un rôle décisif dans l’élection de Donald Trump / du Brexit”.

II-4 Précisions en lien avec les commentaires du sondage par les médias

Il a beaucoup été dit par les journalistes qu’il y avait un problème de “complotisme” chez les jeunes, plus ou moins lié à Internet.

Or, nous avons vu que, si on retirait les quelques questions finales totalement ineptes, les jeunes n’étaient pas plus concernés que les plus âgés.

Malgré tout, en utilisant les 11 questions, et l’indicateur cumulé (qui est une aberration), on peut obtenir ces données (que le sondeur n’a étrangement pas explicité) montrant le cumul de la population qui “adhère” à 0 théories, 0 ou 1 théories, 2 théories et moins, 3 théories et moins, etc.

Si on note, en effet, que les plus jeunes sont un peu plus nombreux à exprimer des doutes, il est clair que l’écart entre les générations de personnes de moins de 65 ans est vraiment limité – personne n’ayant même signalé que les 18-24 ans étaient plus nombreux que les 50-64 ans à ne croire à aucune théorie, démontrant bien l’existence d’un bon esprit critique chez une partie de cette génération…

On peut faire la même chose en fonction cette fois de la source principale d’information :

Dès lors, comme ces personnes s’intéressent à “ce que pensent les fous”, eh bien, ils peuvent agiter le fantasme de réseaux sociaux qui “diffusent des folies”, ces commanditaires justifiant ainsi leur existence (quoiqu’on voit mal à quoi ils servent en pratique…).

Il est également à noter que ces “chiots de garde” ne cachent même pas leur objectif : empêcher les gens d’avoir ne serait-ce que de simples doutes sur les discours des gouvernements ou des médias (Source) :

Le plus grave est que les médias, avides de buzz, n’ont pas hésité à mettre les fausses informations de ce sondage hautement critiquable en avant, suscitant l’angoisse (Source) :

Le tout sans l’assumer (Source) :

Le danger de tout ceci est que cela ne peut que renforcer les tentatives des gouvernements de réglementer encore plus Internet, et donc de limiter la Liberté d’expression et d’information.

 Conclusion, il n’y a pas, dans la population, de complotistes. mais on ne peut affirmer le même parmi les gens de pouvoir (politique, économique, social, religieux)… Les fakes ne sont que le fait que ceux qui en pont besoin. Le Peuple n’a nul besoin d’en créer…. Ce sont ceux qui dirigent qui les créent et désignent le peuple pour soit disant justifier leur politique ou décision.

On en parlait hier, il est surprenant qu’après avoir créé la psychose attentiste (après l’atlantisme), plus rien ne se passe sur le plan « attentats » terroristes… Même pas le plus petit attentat déjoué. A croire que, auparavant, on s’est joué des Français…. pour les besoins de la cause…..  (et dire que 4 millions, au moins, ont suivi le mouvement…..). Non Macron n’a pas éradiqué ce qui n’existait pas : https://wp.me/p4Im0Q-2jR . Le seul vrai attentat est l’élection d’un individu qui ne représente que 18% des inscrits (c’est à dire avec 82% de gens qui n’en veulent pas. Et cela s’appelle démocratie …. pour s’en presque convaincre et ce n’est pas un  fake…. du moins, pas encore,  Démocratiques universelles depuis 1965  , mais cela le deviendra lorsque contesté par le pouvoir « inexistant » parce que minoritaire)

N’allez pas croire que je nie l’existence des attentats… Ce à quoi je ne crois pas, ou plus, c’est à la virginité des pouvoirs…. On a trop vu « d’accidents » de parcours…. Je ne veux nullement lancer un fake pour faire un buzz. Je me contente de me poser une ou des questions (au nom de ma liberté de pensée) que je veux partager avec d’autres (au nom de ma liberté d’expression) afin de refuser l’esclavage de la pensée unique et imposée (au nom justement de la Liberté de la devise républicaine, la vraie).

Souvenez-vous, de Gaulle a perdu son dernier référendum parce qu’il a voulu du deux en un…. S’il en était resté à l’utilisation classique, il n’eut pas quitté le pouvoir (lui l’a fait….!). Lorsque l’on commence à « manipuler » on tombe sur une méfiance généralisée. Certain (au singulier) ose partir quand les autres s’accrochent à l’aide de monstruosités. Il est vrai que la morale n’a plus cours, elle n’est d’ailleurs plus enseignée, ni par leçons ni par exemplarité.

 

https://www.les-crises.fr/la-fabrication-de-la-fake-news-des-80-de-francais-complotistes/

 

 

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités