patriotes

Oui le Front National fut …. d’obédience communiste….. . C’était le temps béni de la bravitude clandestine où chacun faisait ce qu’il devait faire, y compris mourir! (unedekeg@29/09/2017)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : «Front national» ou «nationalité du front»
 
*****

Français quand vous saurez……que :

Il y a front et front. Il y a front national au combat et front national d’opérette…. La flamme n’est pas la même. Là où il aurait fallut exacerber le vrai patriotisme d’action, on a substitué celui de simple pensée…. Et dire que le père fut en son temps fils de « mort pour la France » (mort les armes à la main. Ses armes, une mine allemande embrassée de trop près en fuyant…..)

et avec un peu de recul….

Si le Front national fut. Il se créa durant la guerre à l’époque où se dire patriote était risqué et dangereux. C’est pourquoi ils ne furent qu’une poignée et on comprend que les tièdes n’en firent pas partie. Il faut être chaud-bouillant pour tenter le risque de sa vie….. Même si 70 ans après on les piétine et profane leurs tombes depuis le sommet de l’état (dernier en date du 14 Juillet 2017 et son oubli dramatique des « morts pour la France ». La France a cessé d’être!)

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Le FN, un grand cadavre à la renverse

« J’embrasse mon rival, mais c’est pour l’étouffer ». (Racine, Britannicus, IV, 3)

Le Kairos, Marine Le Pen l’a eu trois fois à portée de main, et trois fois elle l’a laissé passer.
Il n’y en aura pas de quatrième.

Trois fois.

  • Elle aurait pu pousser papa dans les escaliers de Montretout — après tout l’Histoire romaine et les drames shakespeariens sont pleins de ces initiatives de bon sens dynastique qui poussent les héritiers à sacrifier leurs pères sur l’autel d’une plus haute ambition.
  • Elle aurait pu changer — à temps, en 2012 sans doute — le nom de son parti, qui reste un épouvantail bien commode, surtout dans un pays de médias paresseux.
  • Elle aurait dû gagner son débat imperdable contre Emmanuel Macron — mais là, les Dieux lui ont donné l’Hubris, ce sens de la démesure et de la suffisance qui vous pousse à croire que « ça ira », au moment même où rien ne va plus.
    Quant au prétexte d’une migraine ophtalmique — un symptôme psychosomatique s’il en fut jamais —, quand on est la fille d’un chef borgne, il signifie seulement le désir profond, chez la rejetonne comme chez le patriarche, de ne pas gagner. Tant pis pour le dernier carré de fidèles qui croient décrocher quelque chose le jour où le FN parviendra au pouvoir : il n’en a jamais eu et n’en aura jamais l’intention.

Pour clore une si belle série, elle vient de virer Philippot pour se recentrer sur ses fondamentaux — en clair, sa nièce et le clan de lapins crétins qui s’agitent autour d’elle. Maître Collard vient d’adhérer : ils sont sauvés ! (le pauvre Collard, il fait ce qu’il peut pour essayer, mais en vain et contre tout et tous….!)

Le FN a donc fait un grand trou dans ses poches  (et dans celles des adeptes de la Marie Jeanne, vous savez  le produit miracle qui prend les lentes sur le chemin des écoliers, à chaque rentrée…. scolaire et qui vous cherche d’époux sur la tête) et dans ses prétentions, un trou par lequel s’écouleront, dans les mois à venir, un bon nombre des 11 millions de voix qui s’étaient portées au second tour sur Marine Le Pen (il en esdt des voix le Pen comme des charlots de 2015…. disparus par un coup de vent plus appuyé. Ils ne servaient que de paravent) . Je parierais presque que dans un an, il ne restera dans ce parti « recentré sur ses fondamentaux », c’est-à-dire sur l’ultra-libéralisme, la francité blonde et l’obsession xénophobe, que la poignée de militants fidèles à Jean-Marie et à Marion. Entre les 4 millions de voix qui s’étaient portées sur le FN en 1988 et les 1,5 millions qui constituent son socle historique. Pas plus. Jamais plus.
Je n’ai pas d’intérêts particuliers dans la maison Philippot (appelée les patriotes! Mais les Remistes se disent aussi patriotes. Qu’est un parti qui se dit tel quand son patron rejette aux oubliettes les vrais et seuls patriotes de 39/45. Revoir le discours du 14 Juillet qui parle des patriotes morts en camp de concentration de dieu et ceux morts à la terrasse des cafés et au cours de spectacles. Silence sur les vrais « Pupilles de la Nation » enfants de ceux qui se sont amusés à jouer aux héros, au lieu de rester,  tranquillement, chez eux comme les 40 millions de collabo si chers à Amouroux les jours meilleurs où il sera bon de dire que l’on en était.) qui vient de s’effondrer sous la poussée de ce que le FN a de plus bête — le dégagisme façon coup de pied des ânes, dit en substance Polony. Voilà un garçon dont la stratégie souverainiste de méfiance européenne a attiré un électorat qui n’avait jamais voté et qui ne votera plus Le Pen.

Reste à savoir où vont s’égayer ces partisans d’une France souveraine.

  • Laurent Wauquiez, qui n’est pas aussi bête que ce que Valérie Pécresse le pense, en glanera quelques-uns : autant veauter pour un parti qui vise de revenir aux affaires que pour un groupuscule aux ambitions ludiques. Jusqu’à ce qu’ils comprennent que le libéralisme à la Wauquiez est le même que le libéralisme sauce hollandaise, qui est le même que… Ces citoyens-là n’ont rien a priori contre une Europe sociale — on en est loin, en ces temps où les plombiers ou les chauffeurs polonais — ces Sri-Lankais de l’Europe — opérant en France sont payés en droits sociaux polonais. Peut-être même, hors nostalgie du franc Poincaré, n’ont-ils rien contre l’euro, même si la monnaie unique est le lubrifiant d’intérêts supra-nationaux qui empapaoutent les citoyens européens.
  • Ils se rappellent le gaullisme social de Seguin,
  • le souverainisme de Chevénement, ils ont parfois crié « Debout la France » comme Dupont-Aignan.

En bout de compte, ils ont voté Marine, parce que Philippot était à ses côtés et incarnait une ligne sociale patriote (sans être forcément xénophobe) et mettait un peu de finesse dans le marigot clodoaldien.
Game over. Marine revient à Le Pen. Elle peut compter sur sa nièce et ses amis pour lui savonner la planche. Rien de mieux qu’un revers pour que les ambitions des seconds couteaux reluisent au soleil de la défaite.

Reste à construire un vrai pôle souverain, face aux tentations mondialisées des uns et des autres. Aucun des battus d’hier ou d’avant-hier n’est plus crédible. Il faut trouver une personnalité nouvelle — et nombre de clubs se créent, çà et là, pour y penser.

  • Aux Patriotes de Philippot
  • s’additionneront les anciens amis de Dupont-Aignan, rassemblés pour le moment sous l’étiquette Unité nationale citoyenne (trois des vice-présidents de Debout la France et son secrétaire général — entre autres),
  • les amis d’Henri Guaino qui vient de fonder Notre France,
  • les mélenchonistes revenus du lyrisme creux du petit Castro de la Canebière, chevénementistes de République moderne, républicains des deux rives, solitaires plus ou moins résignés mais toujours prêts à seller leurs chevaux pour une dernière cavalcade.
  • Et tous les déçus périphériques, tous les cocus de la mondialisation — hors Paris, cela fait du monde —,
    • artisans étranglés par les stratèges de la malbouffe et de la malfaçon,
    • paysans hésitant entre la corde et le fusil,
    • chômeurs ubérisés jusqu’au troufignon,
    • étudiants oubliés par le tirage au sort,
    • « fainéants » des Comores et d’ailleurs,
    • militaires qui se remettraient d’une balle mais jamais d’une insulte,
    • laïques sommés d’ouvrir leurs portes à tous les communautarismes,
    • féministes harcelées de voiles,
    • mal-pensants de toutes obédiences courbés sous le politiquement correct,
    • Français qui préfèrent parler français que globish,
    • journalistes virés au moindre battement de cils,
    • fonctionnaires oubliés,
    • ouvriers désindustrialisés,
    • ceux qui croyaient à l’ascenseur social et n’ont même pas trouvé l’escalier,
    • cadres prolétarisés,
    • prolétaires sous-prolétarisés,
    • et miséreux de toutes origines…

Cela fait du monde. Le souverainisme a vocation à rassembler non seulement les mécontents de cette France en miettes, mais tous les croyants en une France forte. Oui, cela fait du monde, et il est nécessaire dès aujourd’hui de penser à un leader pour mener la bataille — ni un septuagénaire éructant, ni un battu des dernières guerres, mais une personnalité nouvelle, assez fringante pour concurrencer Macron aux yeux des plus jeunes, assez intelligente pour écraser la concurrence, et assez déterminée pour emporter dans une seule vague tous ces Français en déshérence qui errent dans ce pays moribond dont le cœur bat encore.

Cela fait des candidats pour des barricades à venir…. Mais viendront-elles. La révolution n’est qu’apanage de la rue, mais sans l’influence de partis et/ou de syndicats.

Observez le front social qui tente de se créer. Déjà des ambitions s’aiguisent…. A celui qui veut être chef alors qu’il n’est même pas encore troupe. Observez sans passion mais avec une grande lucidité…. On nous re-prépare les camps à perdre avec des fonctionnements, déjà, obsolètes…. A peine commencée, la révolution a déjà le nez dans le caniveau et ce n’est pas la faute à Rousseau. On ne sait innover. On ne sait que copier…. Et c’est cette impossibilité créative qui condamne le succès de Macron….!

Sans compter l’appui inconditionnel des divers transfuges « officiels » et nommés députés et ceux qui officieux se préparent à briller de leurs lueurs pâles (Valls, Hue, et consorts qui nous ont vanté pendant des décennies que le bonheur était toujours pour demain et qui aujourd’hui, nous disent qu’ils nous ont baladé et on leur fait…. encore confiance)

******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ). Cette comparaison pour le département 75 se décline pour chaque département et chacune des 577 circonscriptions. Découvrez la qualité quantifiée de nos chers élus qui brillent de plus en plus vers le zéro à l’infini. Bientôt les élus seront ceux qui auront moins 0% de voix par rapport aux inscrits, « l’élection en moins ». Vous pouvez demander une telle comparaison pour chez vous. Il suffit d’oser demander (plus facile de que voter et surtout de voter bien)

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

A noter qu’il manque les chiffres de 2002, en cours de collecte, retraitements et analyses (qui seront ajoutés, dès qu’élaborés….). Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat. Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (bas et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.

Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!

Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », depuis environ 1620…… Avant?

**********

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word) :

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir: