-

Mort pour la France

La rafle des « Pupilles de la Nation, non juifs », parce que leurs pères ont osé être « morts pour la France ». Où est le camp de la barbarie Franco-Française? (Une de keg – 16/07/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Vrais Pupilles de la Nation» ou «faux Pupilles de la Nation»
 *****

Français quand vous saurez……que :

Mieux vaut mourir pour rien plutôt que pour la France. Ce « pour », qui pèse comme une marque indélébile de la honte de la France…. pour ses meilleurs enfants. Mieux vaut en rire pour ne pas en mourir, même si le coeur n’y est pas. C’est pour ne pas tomber au niveau de ces ignobles…… !

*****

et avec un peu de recul….

Quand on rafle les enfants de « morts pour la France » que l’on parque dans le camp de l’oubli et maintenant du mépris public. Et cela au nom d’un préférence non nationale…. Une France qui préfère cela ne peut et ne doit plus revendiquer une quelconque légitimité…. Elle s’est rangée au niveau des bourreaux de ses meilleurs enfants, ceux que l’on a osé, un jour, déclarer « mort pour la France ». Il n’y  a pas que la mémoire juive…. qui compte!

 

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

 Retour sur le passé

  • 16 Juillet 1942 : Rafle du Vel d’Hiv : 13 000 personnes dont 4 115 enfants ( 1 seul enfant reviendra de l’au-delà….. !)
  • 16 Juillet 1995 : Reconnaissance officielle par Chirac de la responsabilité de la France dans cette affaire …..
  • 13 Juillet 2000 : décret Jospin (sous Chirac) dit « indemnisation de la souffrance des enfants de « morts pour rien » dans les camps dont les enfants sont « pupilles de la Nation » (à l’encontre de la réelle définition définie par Clemenceau en 1917 qui spécifiait : enfants de parents « morts pour la France » en combattant pour la France, les armes à la main). Vous avez bien lu la souffrance des enfants et non celle des parents et il s’agit bien de ce qui est liée aux manques dus à l’absence….  https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000582825
  • 06 Octobre 2001 : affaire Lipietz Georges (père de Alain, député européen et écolo) – SNCF
  • Condamnation de la SNCF  : L’affaire a été mise en délibéré. Le jugement (pdf, 40 ko) a été communiqué le 6 juin. Il donne largement raison aux plaignants, sauf sur l’imprescriptibilité des crimes contre l’humanité en droit administratif. C’est donc par des considérations sur la date à partir de la quelle on pouvait valablement plaider que le jugement fait droit à la plainte de Georges Lipietz (déposée en 2001) et condamne l’Etat à verser 10 000 euros, et la Sncf à verser 5000 euros, à chacun des 4 déporté-e-s. (ont-ils été bénéficiaires du décret Jospin?. Ils doivent avoir eu des parents qui ne sont pas revenus….
  • Appel du 27 Mars 2007
  • Cassation du 28 Novembre 2007 ; ils sont déboutés de leur demande… (Nul doute que si…. , les quelques 20  25 000 indemnisés de Juillet 2000 eussent enfoncé la brèche selon le principe de « Shoah business »

 

On attend la demande d’indemnisation à l’encontre des flics, des gardiens de prison, des citoyens (qui n’auraient rien fait….).

Ironie de l’Histoire : les enfants de vrais « Morts pour la France », répondant eux à la définition « imposée » par Clemenceau (mais qui s’en soucie de cette orthodoxie, certainement pas les pouvoirs…. actuels) et dénommés les seuls vrais « Pupilles de la Nation » à part entière, ayant eu l’impudence de demander l’égalité de reconnaissance de leur souffrance , se sont vus rétorquer « pas de fric » (entre autres arguments… dont certains sont évoqués dans http://wp.me/p4Im0Q-21E ) depuis 2004…  mais en 2015 le fric disparu est brutalement réapparu… Preuve qu’il faut savoir faire ses demandes égalitaires dans le bon créneau juif!

Force est de conclure qu’en France, mieux vaut être enfants

  • de juifs Français, « morts pour rien »
  • de Juifs américains « morts pour rien

qu’être enfant de « mort pour la France ».

Le comique de situation c’est que l’un des arguments des pouvoirs, aussi bien de droite que de gauche et maintenant de nul bord – voir le discours macroné d’hier   http://wp.me/p4Im0Q-21E – réside dans la mesure de la souffrance des enfants ayant vu leur parent mourir dans les camps (les autorités juives reconnaissent que des raflés de Juillet 1942, 1 seul enfant sur plus de 4 000….). On est capable de mesurer la souffrance liée à la « mort pour rien » d’un parent et on est incapable de mesurer celle des enfants de « Morts pour la France ». Preuve qu’en France, il vaut mieux éviter le titre de « mort pour la France » qui vaut moins que tout (les enfants de victimes de terrorisme, passent eux aussi avant les « Pupilles de la Nation, non juifs de 39/45 »).

Et qu’est le cas de celui qui a sauvé des justes (soit disant) parmi les nations et qui est mort au combat les armes à la main…. , parce que pour continuer son honneur  et son action « humaine », il est entré au maquis, pour y mourir. Les éventuels enfants des « sauvés » sont indemnisés de leur souffrance (due à l’absence du parent). La stupidité de la discrimination (véritable attentat d’état qui fait 60 000 victimes, sans que quiconque s’en émeuve, « puisque tout le monde le fait et l’a fait…. »),  fait que l’enfant du sauveur doit accepter de ne pas voir sa souffrance reconnue comme celle de ceux et à cause de qui son propre père l’a « abandonné ». C’est sublime, c’est divin….

Et dire que les juifs qui ont accepté de profiter d’un titre qu’ils ne devaient avoir (selon la définition initiale de Clemenceau), ont aussi accepté de se désolidariser de ceux qui avaient le droit (légal et historique) d’en bénéficier, en les laissant sur le bord de la route. Si la responsabilité incombe à leurs lobbies, elle leur incombe aussi individuellement du simple fait d’avoir accepté un titre pour le mieux poignarder, dans le dos, même indirectement. Certains auraient pu bénéficier de la générosité » de Sarkozy, à titre individuel et catégoriel et ils l’ont refusé, parce qu’ils n’acceptaient pas que d’autres fussent, encore une fois, « abandonnés »).

Je ne sombrerai pas pour autant dans l’antisémitisme…. et ne m’en accusez pas, vous en seriez pour vos frais (même si de nos jours, comme en 39/45, il faut faire attention à ce que l’on dit…..)

Quelle est la responsabilité desdits « Pupilles de la Nation, non juifs » dans la rafle du Vel d’hiv, pour que l’on veuille leur faire payer, apparemment, la lâcheté de leurs parents…. qui ont préféré « mourir pour la France » plutôt que « mourir pour rien »! Certains aimeraient des réponses claires, cohérentes et surtout recevables…. et justes!

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Syrie – L’accord Trump-Poutine tiendra-t-il ?

Le conflit entre les États-Unis et la Russie sur la Syrie semble s’être résorbé depuis la récente rencontre de Poutine et Trump à l’occasion du G-20. Il y a eu une sorte d’accord, mais on ne connait ni sa portée ni sa puissance contraignante. L’objectif commun est, comme d’habitude, la défaite d’ISIS.

JPEG - 226.3 ko
Source : Fabrice Balanche/WINEP

Lors de la rencontre entre les présidents Trump et Poutine à Hambourg, il a été convenu d’une trêve temporaire (c’est combien de jours ou d’heures?) pour la région du sud-ouest de la Syrie. Le gouvernement syrien (en violet) détient la ville de Deraa tandis que divers groupes d’insurgés parrainés par l’étranger (en vert), dont Al-Qaeda et l’EI, occupent les zones frontières d’Israël et de Jordanie (et si ils agissaient vis à vis d’Israël et de la  Jordanie, que se passerait-il?). Il y a eu des combats sérieux après les récentes attaques d’Al-Qaïda sur la ville de Baath, près du plateau du Golan. Au cours de ces dernières, la force aérienne israélienne a soutenu plusieurs fois les groupes d’al-Qaïda en attaquant l’armée syrienne.

En vertu de l’accord de trêve, la partie russe garantit que le gouvernement syrien et ses alliés cessent le combats pendant que les États-Unis garantissent qu’Israël, les différents groupes de l’Armée syrienne libre, al-Qaïda et EI se tiennent tranquilles. La trêve tient depuis plusieurs jours. Il n’y a pas eu de sabotage. Les États-Unis semblent avoir une grande influence sur TOUTES ces entités.

L’accord entre Trump et Poutine sur la Syrie pourrait être plus large que ce que l’on en sait officiellement. Pour l’instant, il semble que les camps se soient mis d’accord sur des zones d’influence. Les États-Unis occuperaient, pour l’instant, le nord-est qui est actuellement sous le contrôle de ses forces par procuration des Unités kurdes de protection du peuple (YPG). Ils y construisent de nouvelles bases. Ils en ont maintenant huit ou neuf. Au moins trois d’entre elles ont leurs propres pistes d’atterrissage. Ils demandent au Congrès de valider la construction d’autres bases encore. Il est évident que l’armée américaine envisage de rester dans la région même après que l’EI soit vaincu.

Mais les Kurdes en Syrie ne sont qu’une minorité dans presque tous les territoires qu’ils contrôlent actuellement. Ils ne sont pas unis et les YPG, le seul partenaire américain, est un groupe radical anarcho-marxiste qui n’a pas de légitimité, seulement de la puissance. La zone est enclavée et tous ses voisins sont contre l’autonomie kurde.

L’effort des États-Unis pour s’imposer dans la région n’aboutira à rien. La tentative d’utiliser les Kurdes comme un cheval de Troie échouera probablement. Le ministère de la Défense, n’a pas encore accepté ces évidences semble-t-il. Il peut encore essayer de saboter l’accord conclu par Trump et Poutine.

Mais de quel trêve parle t-on? Peut-il y avoir trêve entre deux belligérants qui ne le sont pas, n’étant, apparemment, que soutiens techniques et matériels…. Et que vaudra la suite d’une telle trêve….

https://planetes360.fr/syrie-laccord-trump-poutine-tiendra-t/

*****
Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

FIN de la une DU JOUR

 

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille….

Dont :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO