-

liberté d’expression

La liberté d’expression au filtre de la crapulerie…. étatisée et attisée. Quand un pékin-quidamisé s’arroge le droit d’être juge et partie vis à vis de sa liberté de rançonner… autrui, comme il l’entend! (unedekeg@17/05/2018)

Publié le

choix du jour : « Liberté de dire » ou « liberté de censurer »
 
dicton du jour :  « s’il tonne au jour de la saint Pascal, sans grêle, ce n’est pas un mal »
 *****
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)
Oligarchie
 

Toute dernière (ou première), pour la route :

Jérôme Cahuzac condamné, dont 50% avec sursis. Il fait partie des fusillés de 1916 « pour l’exemple » et ce afin de galvaniser les troupes à ne pas se faire prendre….  et uniquement cela. Preuve qu’il vaut mieux piquer gros, même très gros qu’une mob. Que vont risquer les panamas papers ? –
Panama – France 34-0  à cliquer pour une grande claque informative… – https://www.lci.fr/sujet/jerome-cahuzac/

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 La liberté ne peut concerner que ceux qui sont libres. Peut-on dire quand on subit et que l’on ne tente même pas d’essayer de se libérer (par son vote par peur, vote par aveuglement, vote par ignorance, vote par lâcheté ou silence complaisant). Quand on n’est pas capable de dire « Non » (vote blanc) on ne peut revendiquer une quelconque liberté, puisque l’on se complaît dans l’esclavage de la délégation de pouvoir et de souveraineté… Réapprenons la liberté pour pouvoir oser dire nos expressions (réelles et non celles dictées par des tiers)

et avec un peu de recul…. :  

 A-t-on encore le droit de dire, quand on s’esclavage (ce ne sont pas les autres qui nous rendent esclave, c’est nous qui nous laissons enchaîner quand parfois on ne fabrique pas soi même les chaînes…). Seul l’homme libre peur s’arroger le droit de dire. Silence on enchaîne!
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir :

  • Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». Suivez ses ordonnances, les exemples à suivre, en tous domaines viennent du sommet des pyramides…. Qu’attendez vous pour obéir à cette ordonnance à dose homme et oh pathiques…. (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)
  • S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Zemmour condamné: la France, le pays des droits de l’homme qui se tait? Le « djihad judiciaire », un suicide français

Anne-Sophie Chazaud

la plume en barbelés….. c’est le droit de se taire, imposé, et on ne dit pas que c’est une dictature. Ecrivaillons, sortez de la paille, vos stylos, encriers…. vos papiers, c’est la larme!

https://www.initiative-communiste.fr/articles/culture-debats/jai-revele-la-verite-au-sujet-de-president-erdogan-et-de-la-syrie-pour-cela-il-ma-emprisonne-can-dundar/

Eric Zemmour a été condamné, le 3 mai, par la Cour d’appel de Paris, pour provocation à la haine religieuse. En 2016, dans l’émission « C à vous », le journaliste avait notamment dit que la France vivait « depuis trente ans une invasion » et qu’ « une lutte pour islamiser un territoire » se déroulait « dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées ».

Habitué des procès en sorcellerie politique et morale, l’essayiste et polémiste Eric Zemmour a été condamné en appel après avoir tenu au sujet de l’islam des propos apparemment insupportables pour l’esprit ambiant de censure et ses bras armés judiciaires.

Il importe peu de savoir si l’on est d’accord ou pas avec la vision non politiquement correcte et manifestement blasphématoire défendue par l’auteur du Suicide français. La vraie question posée par cet énième procès d’opinion est l’état de la liberté d’expression dans un pays qui, pour s’en vanter abondamment, semble toutefois profondément sinistré dans ce domaine, à un point préoccupant pour la démocratie et les libertés fondamentales.

La France, le pays des droits de l’homme qui se tait

« Il est interdit d’interdire », scandait-on en mai 1968. 50 ans plus tard il semble qu’il soit plutôt bien inspiré de se taire si l’on souhaite éviter les bûchers pour pensée non conforme et non conformiste.

A lire aussi: Georges Bensoussan, le procès d’un innocent ?

Comme Georges Bensoussan, comme Charlie Hebdo, comme Nicolas Dupont-Aignan, comme Pascal Bruckner, comme Mohamed Louizi et tant d’autres harcelés célèbres ou anonymes en raison de leurs opinions, Eric Zemmour fait à son tour les frais de ce que l’on nomme désormais un véritable « djihad judiciaire », – ici lancé par l’association EuroPalestine qui peut entre autres s’enorgueillir d’avoir porté en 2004 la candidature de Dieudonné aux élections européennes -, tendant à faire interdire toute critique de l’islam. L’autre versant majeur de la censure actuelle consiste à verrouiller la pensée sitôt qu’il s’agit d’aborder les questions migratoires sous un jour critique. (après le sionisme, l’islamisme au nom de la séparation… mais où va t-elle s’arrêter? Lorsque les religions -fauteuses de troubles – seront interdites et pas seulement de pratique et toutes seront ainsi traitées à l’ego)

L’islamophobie, un blasphème imaginaire

Le moyen soulevé est celui de l’incitation à la haine ou à la discrimination, dont le maniement systématique, voire systémique, ouvre doucement mais sûrement la voie à la reconnaissance d’un délit de blasphème et d’ « islamophobie » (dénoncer les attentats est-ce de l’islamophobie?). Cette dernière appellation a été abondamment reprise et sans le moindre discernement ni recul critique par les principaux médias après l’énoncé du jugement, du Figaro au Monde en passant par L’Express, alors même qu’on sait désormais combien ce « concept » constitue une ineptie démocratique et intellectuelle, et l’on ne saurait dire si la presse mainstream a agi ainsi par inculture, par bêtise ou par lâche entérinement idéologique de l’inacceptable. L’autre conséquence de cette judiciarisation outrancière de l’opinion publique est la généralisation américanisée et paranoïde du concept de l’ « offense » où chacun se sentira bientôt victime des propos de tous et inversement.

 A-t-on encore le droit de ne pas apprécier une idéologie ou une religion sans pour autant être psychiatrisé (dans un but de disqualification intellectuelle) en mode prétendument « phobique » ? Peut-on encore véritablement débattre ?

La France pensée mécanique

La police de l’opinion se porte au mieux en France, dans un cadre législatif qui, pour tous les spécialistes de ce domaine, constitue un véritable maquis de censures et d’interdictions, sous couvert de « liberté de la presse » : le régime de la liberté d’expression est en effet réglé par la loi du 29 juillet 1881 dont le nom paraît bien trompeur tant il ne fait en réalité qu’énoncer depuis ses innombrables ajouts et empilements législatifs successifs toutes les restrictions et limitations apportées à ladite liberté. (même un simple pékin, dénoncé en ses pratiques y va de ses prétentions à restreindre la sphère de liberté des autres, surtout quand ils dénoncent ses pratiques sulfureuses…. On n’aurait plus le droit d’informer des dangers…. à éviter – voir plus bas, beaucoup plus bas et en fin de programme de quoi il retourne)

La judiciarisation du champ contemporain de l’expression (et donc, de facto, de l’opinion) traduit une montée sans précédent du niveau de censure. Les outils privilégiés en sont certes les atteintes à la vie privée, les questions de diffamation (revoir plus bas, beaucoup plus bas et en fin de page…, même déboutées en référé et poursuivies sur le fond, malgré une reconnaissance implicite, reconnue et réaffirmée de confiscation d’argent indue….) et d’injure, mais surtout les allégations d’incitation à la haine qui servent principalement la censure idéologique actuelle.

Facebook, le réseau qui vous la ferme

Dans ce cadre législatif très contraint dont les activistes idéologues ont bien compris tout le bénéfice qu’ils pouvaient en retirer, à travers des actions judiciaires structurées et méthodiques à des fins d’intimidation, la pensée de gauche française, historiquement anti-libérale et liberticide, considérant qu’après tout, il n’y a « pas de liberté pour les ennemis de la liberté », se déploie comme un poisson dans l’eau de la censure. Le gauchisme libertaire des années 1960-70 n’aura quant à lui pas longtemps accepté de tolérer l’expression de ce qui peut le contredire, à travers tout ce qui ose formuler une opinion différente de la sienne sur les questions sociétales dans lesquelles il s’est barricadé, et dont le combat antiraciste des années 1980 est à la fois le paradigme et le corset, en lieu et place de toute pensée politique construite.

A lire aussi: Emmanuel Macron et la « fake » liberté d’expression

Et comme si tout ce maquis d’interdits ne suffisait pas, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une loi à venir sur les fake news (qui va définir la fakerité des news. C’est le même jeu que le décodex du monde appliqué à un journal ou à un quidam imbu de son absence de personne… mais qui cherche à vivre au travers de constitution de trésor de guerre, bien utile par temps de disette….), sorte de superstructure mondiale de la censure, et qui aura pour principal effet de faire interdire les expressions d’opinions déclarées fausses par des magistrats érigés en nouveaux experts ès vérités, ès dogmes, en l’occurrence le juge des référés qui pourra statuer en urgence en période électorale et faire ainsi interdire certains contenus : cette disposition extrêmement inquiétante, dans un pays qui a vu la fermeture massive de plusieurs dizaines de milliers de comptes Facebook entre les deux tours de la dernière élection présidentielle, ou qui vient de voir la suppression du compte Facebook de Génération identitaire, en dehors d’ailleurs de toute action judiciaire, par l’entreprise d’un Mark Zuckerberg devenu pourvoyeur mondial de moraline (sans omettre de se faire des couilles en or….), laisse entrevoir un rétrécissement encore plus spectaculaire de la liberté d’expression à l’avenir, réduite peu à peu à peau de chagrin, prise entre le marteau religieux, l’enclume politique et l’embastillement moral.

C’est vrai que Causeur fait causer….! N’est-ce pas d’ailleurs l’origine de l’expression « cause et fait ». Quoique l’on en pense causeur pose et fait poser les vrais problèmes ; celui de la liberté d’expression loin des filtres insensés de médias s’auto-proclamant juges et partis, (le monde) ou de pékin (voir l’affaire en fin d’article) s’investissant juge et parti (avoir fait 4 ans et plus de droit ne permet pas de s’auto-proclamer quémandeur de redevances, sans foi et surtout ni loi, sans fondement juridique au nom de copy-râtés. Pour avoir osé le dire et l’écrire, je fais l’objet de plainte en diffamation (déboutée en référée) sur le fond (malgré le d’éboutage… Gentillesse expresse, le plaignant n’a pas fait constater par huissier, une pièce, soit disant imparable de sa plainte, pour éviter des frais supplémentaires à sa victime – moi ….-  normal quand on exige 5 000€ de dommages et intérêts en plus de 5000 € au titre de l’article 7000 – frais d’avocats – , avec bien sur, l’ordonnance du retrait du texte expliquant ses magouilles. Obtenir gain de cause lui permettra d’exiger, jurisprudence oblige, 5 000€ en lieu et place des 200€ habituels…(c’est ce que l’on appelle la prime au résultat, mieux que la privatisation des radars vitessiers).  Combien faudra -t-il de copy-ratés pour se faire une sacrée rente de situation….de quoi cesser de travailler, pour traquer les copy-râteurs…., plus reposant et surtout plus juteux ? De quoi relancer une activité en berne….! On devrait le prendre au « .gouv ». Pour une fois que l’on a quelqu’un de compétent…. ce serait dommage de le gaspiller dans des tâches subalternes et obscures….. qui parle de préjudice sans pouvoir en apporter la preuve (licenciement ou pire, emprisonnement….) au nom de la rareté (qu’il confond avec référencement et surtout veut le faire accroire au tribunal. La victimisation est toujours payante, jusqu’à un certain point. Point trop n’en faut!)

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités

Que n’a t-on exprimé pour imprimer ton nom : Liberté…! Quand un mot se fait la malle, c’est tout un pays qui s’emballe pour un voyage sans retour et sans détours…(unedekeg@27/02/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « Liberté d’impression » ou « liberté d’expression »
 
dicton du jour :  « Gelée de la Sainte Honorine rend toute la vallée chagrine »
 *****
S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave.
Oligarchie
pour la seule beauté du pont….. http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

la liberté de dire n’a de valeur que dans celle de ne rien dire. Ainsi se résume la doctrine new-age de la commuselée…. La censure au filtre de la pub! L’avenir sera technologique, ils disaient au sortir des cavernes! Bel avenir qui ne ressemble en rien aux libertés d’en tant en emporte les vents de l’histoire en pets tétés…. (et plus t’es laid) en (s)pots

et avec un peu de recul….

Il en faut pour croire la nouvelle liberté électronique tes follow ouais! Tu croyais accéder à la liberté en te mettant des fers aux pieds, histoire de te faire la main… Tu as donc passé la main à un tiers qui se fout du quart de tes aspirations. Tu découvris, mais un peu tard, que l’on ne t’y reprendrai plus…. Las, tu es muselé et tu peux aboyer, la caravane passe et passera, comme la pilule (d’)abortive!

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

C’est l’âge de la liberté d’expression (qui empoisonne la démocratie)

Source : Wired, Zeynep Tufeckci,

mana_Neyestani

 

 

 

 

 

 

 

Liberté d’expression par les dessins : Mana Neyestani

L’art est un tout : déshabiller la liberté d’expression pour habiller la liberté d’impression….  l’ex n’étant pas l’in! Telle est la formule d’équilibre de la pression…. en condensé cela donne l’imex du pouvoir cherchez pas, ce n’est pas encore au dico, cela vient d’être créé)! On se demande pourquoi des gens se sont sacrifiés en 39/45 et avant. Si tel est notre résultat actuel, combien d’enfants auraient préféré avoir un père au lieu d’un titre de merde…. galvaudé. La censure nazie n’était pas pire)

 

Dans la plus grande partie de l’’histoire moderne, la façon la plus simple de bloquer la propagation d’une idée était de l’empêcher d’être disséminée mécaniquement. Fermez le journal, faites pression sur le chef de la radio, installez un censeur officiel à la maison d’édition. Ou, si ça commençait à barder, posez un pistolet chargé sur la tempe du présentateur.

C’est arrivé une fois en Turquie. C’était au printemps 1960, lorsqu’un groupe d’officiers de l’armée venant de prendre le contrôle du gouvernement et des médias nationaux, imposa un black-out d’information pour supprimer la coordination de toute menace contre leur coup d’État.

L’annulation du match était trop risquée pour la junte, car cela pourrait susciter une protestation. Et si l’annonceur disait quelque chose de politique en direct à la radio ? Une seule remarque pourrait faire basculer le pays dans le chaos. Les policiers ont donc trouvé la solution évidente : ils ont pointé plusieurs armes à feu sur l’annonceur pendant les 2 heures et 45 minutes de la diffusion en direct.

Instant de détente en réclame : Prix liberté expression. Oserez vous utiliser, malgré les risques et périls, votre liberté de cliquer (vous ne serez plus le ou la même, après. Vous vous serez grandi à l’aune de la liberté. La liberté a un prix, les médias aussi….. )

C’était quand même un risque, mais un risque géré. Après tout, il n’y avait qu’un seul présentateur à menacer : un seul goulot d’étranglement pour contrôler les ondes. (il est vrai qu’avec internet, il n’y a plus une seul présentateur, mais des milliers et que nous n’aurions pas assez d’armes… C’est pourquoi on parle de museler internet. L’anti progrès au service exclusif des e-dicts-hâteurs de la régression … et pas seulement de la pensée)

Les variantes de cette stratégie générale pour la censure – trouver le bon point d’étranglement, puis serrer – étaient jadis la norme dans le monde entier. C’est parce que, jusqu’à récemment, la radiodiffusion et l’édition étaient des affaires difficiles et coûteuses, leurs infrastructures criblées de goulets d’étranglement et concentrées entre quelques mains.

Et c’est assurément un âge d’or de la liberté de parole – si on peut croire nos yeux trompeurs.

Ou alors disons que vous êtes celui qui a posté la vidéo. Si c’est le cas, est-ce que des gens la regardent au moins ? Ou s’est-elle perdue dans la marées de posts créés par des centaines de millions de producteurs de contenu ? Est-ce qu’elle est mise en avant par l’algorithme de Facebook ? Est-ce qu’elle est recommandé par YouTube ? (les goulets modernes s’appellent Facebouc émis sert, ou twitter again, entre les mains et le mauvais vouloir, pour chacun, d’un individu côté en bourse…. et il est facile de l’étrangler!)

Debout là, les mains autour de la tête, vous vous êtes peut-être senti comme si vous vous confrontiez au pouvoir formidable de l’État en donnant votre avis. Mais vous avez juste énervé 4chan. Ou vous les avez amusés. Dans tout les cas, félicitations ; vous avez trouvé une audience.

C’est en réalité comme ça que l’âge d’or de la liberté de parole fonctionne : au XXIème siècle, la capacité à diffuser ses idées et à toucher une audience n’est plus limitée par le fait de disposer d’accès à des infrastructures de diffusion chères et coûteuses. Elle est maintenant limitée par la capacité à récolter et à distribuer l’attention. Et actuellement, le flux de l’attention mondiale est structuré, à un degré immense et écrasant, par quelques plateformes digitales : Facebook, Google (qui possède YouTube) et, à un degré moindre, Twitter.

Ces entreprises – qui adorent se présenter comme des monuments de la liberté d’expression – ont atteint une étendue incomparable au niveau historique et mondial ; elles en sont venues à dominer la distribution des médias de masse, et elles remplacent de plus en plus la sphère publique elle-même. Mais le cœur de leur business est banal. Ce sont des distributeurs de publicités.

Nous sommes certainement à un âge d’or de la liberté d’expression – si on peut croire nos yeux trompeurs.

En général, ces tactiques n’enfreignent aucune loi et ne déclenchent pas les alarmes du Premier Amendement. Mais elles ont toutes le même but que les anciennes formes de censure : elles sont les meilleurs outils disponibles pour empêcher les idées de se répandre et de gagner du terrain. Ils peuvent aussi transformer les grandes plateformes en un endroit déplorable pour interagir avec d’autres personnes.

Même lorsque les grandes plateformes elles-mêmes suspendent ou expulsent quelqu’un de leurs réseaux pour avoir enfreint les « normes communautaires » (un acte qui ressemble à la censure à l’ancienne ) ce n’est pas techniquement une atteinte à la liberté d’expression, même si c’est une démonstration de l’immense puissance des plateformes. N’importe qui dans le monde peut encore lire ce que le troll d’extrême droite Tim « Baked Alaska » Gionet a à dire sur Internet. Ce que Twitter lui a refusé, en le mettant à la porte, c’est l’attention.

Beaucoup d’autres des vieilles idées les plus nobles sur la liberté d’expression ne sont tout simplement pas applicables à l’ère des médias sociaux.

Ce n’est pas un appel à la nostalgie.

Mais à l’époque, tous les acteurs politiques pouvaient au moins voir plus ou moins ce que les autres voyaient.

Mark Zucckerberg reste ferme sur la mission de Facebook qui est de « connecter le monde » et de « rassembler le monde », comme preuve de la vertu civique de son entreprise.

Cette idée que plus de discours (plus de participation, plus de connexion) constitue le bien le plus haut, le plus authentique, est un refrain courant dans l’industrie de la technologie.

La liberté d’expression est une valeur démocratique importante, mais elle n’est pas la seule.

Pour créer un public averti, il faut au moins quelques messages exploitables qui distinguent la vérité du mensonge. Les algorithmes d’engagement d’aujourd’hui, en revanche, n’épousent aucun idéal en matière de sphère publique saine.

Aujourd’hui, les formes de censure les plus efficaces consistent à s’immiscer avec assurance et prudence, et non à museler le discours lui-même

Certains scientifiques prédisent qu’au cours des prochaines années, le nombre d’enfants souffrant d’obésité dépassera celui des enfants souffrant de la faim. Pourquoi ?

Les enjeux ne sont pas minces. Dans le passé, il a fallu des générations pour que les humains développent des anticorps politiques, culturels et institutionnels contre la nouveauté et le bouleversement des précédentes révolutions en matière d’information.

 Nous pouvons décider de la façon dont nous voulons gérer la surveillance numérique, la canalisation de l’attention, le harcèlement, la collecte de données et la prise de décisions algorithmiques. Nous devons juste commencer la discussion. Maintenant.

 

Avant notre liberté d’expression était une impression (qui tenait à un aéro-page… ) Avec le progrès technologique c’est devenu une illusion, une chimère, un eldorado qui s’éloigne (tenus par un seul homme qui fait la pluie et le mauvais temps, au gré  de ses rentrées publicitaires en dividendes…. pour mieux nous diviser). Il nous reste la liberté de ressentir… (et encore c’est plus ou moins canalisé parce que téléguidé….).

A ce jour, nous avons l’impression de nos expressions et surtout ex-pressions (qui ont changé de nom, simplement parce que imex ou ex-mis). Notion à creuser….

 

https://www.les-crises.fr/cest-lage-de-la-liberte-dexpression-qui-empoisonne-la-democratie-par-zeynep-tufeckci/

 

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1

Avez vous votre decodex perso en poche. Choisissez le adapté à toutes les applications possibles qui peuvent se présenter dans vos journées. Vous êtes invertis…. ! (unedekeg@03/02/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « Qui est decodex? » ou « Qu’est decodex »
 
dicton du jour :  « S’il ne pleut ni ne neige à la Saint Blaise, en mars le froid en prendra à son aise »
*****

Français quand vous saurez……que :

Insidieusement, les supplétifs du jeu « juge et partie » deviennent les grands inquisiteurs de la question. Ils vous font dire ce qu’il veulent que vous disiez, écrivez et bientôt penserez…. C’est à cela que l’on reconnaît le triomphe de l’obscurantisme qui nous guette, particuliers très particuliers ou médias à la petite semaine, en lieu et place du vrai-faux pouvoir (18% des Français inscrits au 1er tour….) qui pilote à distance!

et avec un peu de recul….

Decodex se devait de séparer le bon grain de l’i-vraie de la toile (d’à régner). Au bout d’un an qu’en est-il? A t-on encore le droit de dénoncer des dérives que l’on constate. le devoir de chaque citoyen c’est de se lever face aux tentatives de « juge et partie »  d’où elles proviennent… Notre statut de citoyen libre est à ce modeste prix!

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »
 

 

[Bon anniversaire !] Plainte contre le Décodex

C’est donc le 1er février 2017 que le journal Le Monde a lancé son “Décodex”, énorme opération de dénigrement de ses concurrents.

Cette opération a entraîné une énorme vague de diffamations à notre encontre, que nous avons dû gérer durant l’année 2017.

Nous profitons donc du premier anniversaire du Décodex pour vous dévoiler la plainte (enfin, plus précisément, l’assignation – de 65 pages… Formidable travail de Maître Jérémie Assous et de son équipe) que nous allons déposer dans les prochains jours auprès du Tribunal de Grande Instance.

Télécharger la plainte en pdf

 

Je propose aussi aux lecteurs avocats et juristes qui auraient des commentaires, conseils ou suggestions d’amélioration sur tel ou tel point de cette plainte et souhaiteraient nous en faire part (bénévolement 🙂 ) de nous les envoyer via le formulaire de contact de ce blog. Idem pour les lecteurs, par le formulaire ou en commentaire (c’est encore une version brouillon, avec quelques coquilles)

Enfin, si vous souhaitez soutenir financièrement (sans déduction fiscale) cette action judiciaire, vous pouvez réaliser un paiement ici.

Merci enfin à toutes et à tous pour le soutien de la communauté des lecteurs tout au long de l’année passée – cela a vraiment fait du bien à toute l’équipe !

P.S. Les sommes éventuellement récupérées au terme de cette procédure seront bien évidemment réinvesties dans ce site, afin de participer à une meilleure information du public.

P.P.S J’ai une pensée pour le regretté Robert Parry, qui m’avait soutenu durant cette période difficile, résumant fort bien la situation :

“Olivier, si tu prépares une histoire détaillée sur ton problème [avec le Décodex] — avec l’explication du Monde sur la façon dont ils ont compilé ces listes absurdes […] — je serai heureux de le publier dans Consortiumnews. Il n’y a guère de doute que la campagne contre les “fake news” est devenue une couverture pour attaquer les sites Web sérieux qui ne suivent pas la ligne de propagande sur des sujets sensibles comme l’Ukraine et la Syrie. Les médias mainstream sont bien sûr le cas classique des personnes voyant la paille dans l’œil du voisin sans voir la poutre dans le leur. Mais ils excusent leurs propres erreurs factuelles comme étant de simples erreurs innocentes. Cependant, si quelqu’un d’autre fait une erreur similaire, cela devient une “fake news“. […] Si les médias grand public avaient disposé de telles listes [de proscription] en 2003, ils nous auraient mis sur la liste noire des propagateurs de “fake news” pour avoir remis en question la certitude de la présence d’Armes de Destruction Massives en Irak. Mais je pense que la seule chose que nous pouvons faire en réponse, c’est de continuer à travailler et à faire du bon journalisme, aussi douloureux que cela puisse être de figurer sur de telles listes orwelliennes.” [Robert Parry, 02/2017]

P.P.P.S. : la mission des médias mainstream est en bonne voie d’accomplissement : effrayer la population pour qu’elle ne s’informe plus sur “Internet” mais seulement auprès… des médias mainstream (en 2016-2017, après la campagne sur les “fake news”) ….

 

No comment! Excepté ce que vous aurez à en penser, juger et dire (voir écrire). Je vous invite à vous faire votre propre decodex sans suivre les réquisitoires du « monde », en la matière.

Mais sachez que c’est la liberté d’expression qui se joue, sous vos yeux, avec le combat des « géants » et en prime time celui des « petits » quidames devant l’éternel arbitraire….

Ne pas prendre position, c’est se faire complice de ce qui triomphera (bon ou surtout mauvais), tout comme ceux qui s’abstiennent dans  les élections se font complices de ce qui se met en place ensuite.  Comme le firent les 40 millions de collabo, décrits par Amouroux, vis à vis de 39/45. Aujourd’hui combien s’élèveront contre…?

A notre époque peut-on rester silencieux…. devant chaque dérive? Oser dire non est aussi acte de courage, tel que le fait « les Crises » et tel que cela se produit pour moi.

 

https://www.les-crises.fr/bon-anniversaire-plainte-contre-le-decodex/

 

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C