-

liberté d’expression

Une France gouvernée par l’honnêteté est préférable à toute autre France…. En la matière, le choix est plus que restreint. Donnez lui une chance… votre chance! (by keg – 27/03/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «France de Lassalle» ou  «France des autres»

en comparant les deux :

  • Sénat 42% des nécessiteux (qui ne sont que 17% de la chambre)  contournent la « loi des crêts »
  • Assemblée 59% des nécessiteux ( qui ne sont que 29% de la chambre) contournent la « loi des crêts »

On aurait plus de nécessiteux contraints de « tricher » la loi des crêts » à l’assemblée qu’au Sénat. Est-ce à dire que la cagnotte y est plus sévère? A creuser.

  • Paramétrez sur une case départ l’objet de vos requêtes et découvrez les 75% qui ne sont pas « normaux »! A vos paramètres  sur  « SénatLiens » et « ANLiens » en :
  • A20  (résultats en AF11 : AK18)
  • R15 (résultats sur SousGrp » avec possible recherche de patronymie en R15)

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

Tiré de « 200 pensées avant d’aller voter » :

Il n’y a pas d’amitié possible entre deux hommes politiques, au moins dans le même parti.

Édouard Herriot (1872-1957)

 

Der des der

 Valérie Pécresse accuse le gouvernement d’avoir voulu la déstabiliser et compte porter plainte

On gouverne une région et on est incapable de « gouverner » ses enfants. Bel exemple de l’efficacité politicarde. Le pire ….c’est que le Peuple les élit. Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on sait pour son fiston chéri…

http://www.france24.com/fr/20170326-valerie-pecresse-victime-manipulation-fils-arrestation-cannabis-hollande-valls-bartolone

 

———-

Exercez-vous à la découverte par les chiffres en présidentiels :
au 27/01/2014 – Pénélope n’était pas inscrite au cheptel des « aides familiales accordées aux nécessiteux », tel que transmis à la HAPVP et signé sur l’honneur (avec à la clé les 45 000€ d’amende pour…. – fiche-transparency-fillon
Les politicards sont friands d’affaires. C’est vrai qu’ils s’emmerdent à politiquer, alors autant que ce soit juteux…. Pour que vous aussi vous puissiez jouer, paramétrez ce qui suit : digest-tranparency3
  • en V7 : 14 possibilités
  • en W15 : 11 possibilités
  • en U15 : 9 possibilités
(cellules en jaune) et vous voici avec la possibilité de 1386 tableaux possibles d’analyse. C’est entièrement gratuit (étude en cours des assistants parlementaires : 196 parlementaires analysé sur 925 répertoriés). Il vous suffit d’oser regarder la réalité…. et sans le moindre parti pris, avec le seul souci citoyen au service des citoyens.

———–

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : signature-bidon

Français quand vous saurez……que :

La France gouvernée par des « julot casse croute », n’est pas la France gouvernée par un montagnard. Ce dernier a une patrie, la sienne, les autres, leur patrie n’est que celle de l’argent du kapital (surtout gross) facile et où le peuple est racketté.

 

….. et avec un peu de recul….

 Il y a la France de la ripoublique et il y a la France de l’honneur, la France vraiment profonde, aussi profonde que ses racines historiques… et des terroirs. Un spécialiste agricole a parfois plus de bon sens que des politicards aux goûts de luxes et qui vivent richement sur le dos des Français (sans compter les cadeaux hors prix et pas pris!)

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

 

Jean Lassalle, le centriste dans la vallée  –  Entretien exclusif avec le candidat à la présidentielle

Jean Lassalle est un fils de France. Il faut entendre ce centriste révolutionnaire ayant rompu avec François Bayrou, trop européiste et austéritaire à son goût, célébrer son village de Lourdios-Ichère, niché au fond de la vallée d’Aspe. De son accent chantant, le haut-béarnais déclare son amour de la France, un pays qu’il a sillonné en tous sens et qu’il ne se résout pas à voir soumis aux lois du marché. Le plus enraciné des prétendants à l’Elysée nous parle de sa terre natale, d’un monde paysan ancien qu’il a vu disparaître et de l’avenir qui tarde à se dessiner dans cette France rurale qu’on abat. Entretien à bâtons rompus.

jean lassalle lourdios departement etat

Jean Lassalle. Sipa. Feature Reference: 00660380_000010.

Aujourd’hui, on a peine à imaginer des villages aussi enclavés. Comment s’effectuaient les échanges avec l’Espagne et la région? On circulait sur un chemin de muletiers, on allait à cheval à Oloron, la ville de dix mille habitants à vingt kilomètres de là. Seuls quelques courageux avaient des motos… Quand la route est arrivée au village, encore fallait-il la relier à la vallée. Or, la jonction entre la route et la Vallée d’Aspe ne s’est faite qu’en… 1977, l’année où je suis devenu maire ! Nous étions jusqu’ici le cul-de-sac de la vallée. Pour se rendre à Pau, on devait prendre le train toute la matinée, sachant que la gare inaugurée en 1928 se trouvait à quinze kilomètres de Lourdios.

C’est de cette situation archaïque que vous avez hérité en 1977 lorsque vous êtes devenu le plus jeune maire de France à Lourdios-Ichère…

C’était une autre époque, un autre siècle. Je devais garer ma voiture à deux kilomètres et demi de chez moi. Il n’y avait ni de téléphone, ni eau potable, ni évidemment d’assainissement des eaux usées. Les femmes approvisionnaient les familles en eau à deux kilomètres du village. Il fallait aussi marcher deux ou trois kilomètres pour faire les courses dans les deux épiceries de Lourdios. Jeune maire, à 21 ans, j’ai dû réaliser des routes et des adductions d’eau potable. Cela a toujours été un combat  pour que l’Etat finance ces équipements.

Dès mon élection à la présidence de la République, je commencerai par reconstruire un Etat adapté à notre temps, c’est-à-dire un peu allégé en hauts fonctionnaires à Paris car ils sont trop nombreux et souvent superflus. L’Etat n’a plus un sou (c’est donc la faillite fibnale….) et se retire des territoires. À Lourdios, on a failli perdre l’école plusieurs fois et c’est un combat permanent pour conserver notre maternelle. Car aujourd’hui s’il n’y a pas de maternelle dans un village, les mères de famille ne restent pas. Pour l’hôpital, on utilise celui d’Oloron-Sainte-Marie, à 25 kilomètres, mais il est question de le fermer, ce qui nous obligerait à aller au centre hospitalier de Pau, à 80 kilomètres de là. Quand on habite au fond de la vallée, cela prend presque trois heures pour s’y rendre à travers des routes très sinueuses, imaginez une femme enceinte dans ce cas-là !

Notre pays s’est construit autour d’un Etat à partir des provinces. Souvenons-nous que la rivalité entre Armagnacs et Bourguignons a duré quelques siècles. J’aimerais retrouver les communautés de communes d’il y a trente ans qui permettaient aux localités de se regrouper sur une zone géographique donnée, comme la vallée d’Aspe. C’était la bonne échelle parce qu’on se connaissait tous. La communauté de communes ne devrait pas être une instance de plus dans le mille-feuille territorial mais uniquement une organisation de facilitation. Idéalement, une intercommunalité pertinente permettrait aux communes de réaliser ce qu’elles ne peuvent pas faire seules.

Jusqu’à présent, Lourdios-Ichère appartenait à un regroupement de treize communes qui vient d’être élargi à quatre-vingts ! Cela désormais s’étend sur cent cinquante mille hectares.

Le département est l’institution de proximité qui a fait ses preuves. Il permet d’intervenir aussi bien au niveau des infrastructures (routes, eau). Jadis, toutes les communes et les départements participaient au Fond national d’adduction d’eau potable, ce qui permettait de créer des fonds de réserve pour refaire les réseaux de canalisations. Or, les régions ne sont pas compétentes dans ce domaine et les départements n’ont plus un sou. Les communes n’existant plus politiquement, qui va s’en charger ? Ni les intercommunalités ni l’Etat, qui n’ont plus un sou. On est dans un système où rien n’a plus de sens.

Je ne conserverai peut-être même pas les anciennes régions (trop coûteuses et politisées), l’Etat, le département et la commune suffisent.

 

Jean Lassalle, une France à l’ancienne, mais une France qui avait du sens….  et surtout du bon sens. De plus avec lui cette France est honnête :

Comparer, c’est la moindre des choses, avant que de choisir… et surtout bien!

pour mieux vous aider, donnez vous la peine de choisir vos paramètres de comparaisons :

en comparant les deux :

  • Sénat 42% des nécessiteux (qui ne sont que 17% de la chambre)  contournent la « loi des crêts »
  • Assemblée 59% des nécessiteux ( qui ne sont que 29% de la chambre) contournent la « loi des crêts »

On aurait plus de nécessiteux contraints de « tricher » la loi des crêts » à l’assemblée qu’au Sénat. Est-ce à dire que la cagnotte y est plus sévère? A creuser.

  • Paramétrez sur une case départ l’objet de vos requêtes et découvrez les 75% qui ne sont pas « normaux »! A vos paramètres  sur  « SénatLiens » et « ANLiens » en :
  • A20  (résultats en AF11 : AK18)
  • R15 (résultats sur SousGrp » avec possible recherche de patronymie en R15)

 

 

http://www.causeur.fr/jean-lassalle-lourdios-departement-etat-43432.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Présidentielle : les 11 candidats cumulent 348 ans de mandats politiques

Présidentielle : les 11 candidats cumulent 348 ans de mandats politiques
Les onze candidats ont des expériences politiques très inégales. (JOEL SAGET/AFP/Montage Obs)

CANDIDATA. De grandes disparités sont à noter dans l’expérience politique des 11 prétendants à l’Elysée. Esquisse d’un portrait-robot.

 

 

Une exception française est-elle sur le point de disparaître ? Le cumul des mandats concerne près de 80% des députés et sénateurs français, mais il sera plus encadré dès les législatives 2017. Deux textes de loi, qui interdisent à un parlementaire d’exercer simultanément une fonction de chef ou d’adjoint d’un exécutif local, entrent en effet partiellement en vigueur cet été.

Exercer des responsabilités au niveau local, puis les cumuler avec un mandat parlementaire, les laisser en suspens pour entrer au gouvernement avant de les reprendre pour préparer sa candidature à la présidentielle : ce cursus honorum à la française, corollaire d’une professionnalisation rampante de la vie politique, est, depuis des décennies, soigneusement respecté par les principaux prétendants à l’Elysée.

Selon un calcul réalisé par « l’Obs », les 11 candidats à la présidentielle 2017 cumulent ainsi trois siècles et demi (348 ans) de mandats électifs. Soit une légère augmentation par rapport à 2012 (290 ans pour 10 candidats selon une infographie du « Parisien » réalisée à l’époque, aux critères légèrement différents).

  • François Fillon est de très loin le plus capé des candidats (91 ans de mandats et fonctions gouvernementales). Entré en politique à l’âge de 22 ans
  • De façon surprenante, Jean Lassalle lui succède dans le classement avec pas moins de 88 ans de mandats cumulés. Réélu sans discontinuer depuis l’âge de 21 ans
  • Parvenu à la notoriété nationale en 2012 avec sa fracassante campagne présidentielle à la tête du Front de Gauche (11%) Jean-Luc Mélenchon, Sénateur dès 1986 à l’âge de 35 ans, .
  • Nicolas Dupont-Aignan, de 10 ans le cadet de Mélenchon, cumule lui aussi 58 ans de mandats. Elu et réélu triomphalement à la mairie de Yerres (Essonne) depuis 1995, il est député depuis l’âge de 36 ans.
  • Éternelle victime autoproclamée du système électoral français, la présidente du FN Marine Le Pen a déjà derrière elle 34 ans de mandats cumulés. Conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais dès l’âge de 29 ans,
  • Lui aussi relativement neuf dans l’opinion, Benoît Hamon cumule 18 ans de mandats et presque deux ans et demi au gouvernement. L’éphémère ministre de l’Education (avril-août 2014) a aussi été député européen et est aujourd’hui député des Yvelines.
  • François Asselineau (ump) et Nathalie Arthaud (L.O) n’ont pas grand chose en commun, si ce n’est des intentions de vote qui peinent à dépasser la barre des 1% et une unique expérience d’élu local.

Trois candidats jamais élus

  • Trois candidats, que tout oppose également, n’ont enfin jamais été élus. Il s’agit d’
    • Emmanuel Macron, qui ne s’est jamais présenté aux suffrages et n’a pour expérience du pouvoir que ses deux ans (2014-2016) en tant que ministre de l’Economie
    • Jacques Cheminade
    • Philippe Poutou,

Portrait-robot du candidat 2017

En 2017, le candidat à la présidentielle est – sans surprise, pourrait-on dire – un homme de 55 ans et 7 mois, plutôt très diplômé, et presque trois fois plus riche que la moyenne des Français avec son patrimoine de 682.572 euros.

On peut constater que cette moyenne d’âge est spectaculairement stable à travers le temps, exceptée l’élection de 1974 qui avait vu l’élection du président le plus jeune de la Ve République, Valéry Giscard d’Estaing (48 ans). Quant à la proportion de femmes parmi les candidats, elle n’a jamais dépassé un tiers (4 sur 12 en 2007), déclinant même en 2017 (2 sur 11).

Diplômes obtenus par les 11 candidats :

  • ENA : Jacques Cheminade (promotion 1969), François Asselineau (1985), Dupont-Aignan (1989), Emmanuel Macron (2004).
  • HEC : Jacques Cheminade, François Asselineau
  • Sciences Po Paris : Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron
  • Université Dauphine : Nicolas Dupont-Aignan (DESS de gestion de l’entreprise et marché financier)
  • Université Descartes : François Fillon (DEA de droit public)
  • Université Assas : Marine Le Pen (DEA de droit pénal)
  • Agrégation : Nathalie Arthaud (économie et gestion)
  • Licence : Benoît Hamon (histoire), Jean-Luc Mélenchon (philosophie)
  • BTS : Jean Lassalle (BTS agricole)
  • Sans diplôme : Philippe Poutou

 

 Expérience à la présidentielle :

  • 3e candidature : Jacques Cheminade (1995,2012)
  • 2e candidature : Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou (tous en 2012)
  • 1ère candidature : François Asselineau, François Fillon, Benoît Hamon, Jean Lassalle, Emmanuel Macron

 

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec une moyenne de 32 ans de cumuls de mandats, toute cette génération de putatifs (désolé Marine, je joue ici la règle des genres 11 mecs pour une nana, le masculin l’emporte. C’est la loi Molière des écrits), baigne dans le même jus depuis trop longtemps. Ils ne peuvent, et aucun, innover. Et ne proposent que des recettes éculées et qui sont loin d’innover. Aucun ne propose la Révolution Française. Pire…. ils vont être cause de celle qui arrive…. Ami entend tu le bruit sourd du pays qu’on enferme….. ! Ne serait-ce pas judicieux de rêver autre chose :

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »   http://wp.me/p4Im0Q-141

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170322.OBS6959/presidentielle-les-11-candidats-cumulent-348-ans-de-mandats-politiques.html

 

****

 

 

 

*****

 

La chancelière allemande Angela Merkel menace la Turquie

La chancelière allemande Angela Merkel menace la Turquie

Les relations germano-turques ont atteint un nouveau point bas depuis la menace du gouvernement de Berlin d’interdire aux politiciens turcs de faire des apparitions publiques en Allemagne.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture de la foire industrielle du CEBIT à Hanovre, la chancelière allemande Angela Merkel a exigé « que les comparaisons avec les nazis doivent cesser du côté turc […] et ce pleinement et entièrement. » L’Allemagne « n’admettra pas que la fin justifie les moyens et de faire tomber tous les tabous. »

L’offensive du gouvernement allemand contre la Turquie va de pair avec une campagne hystérique aux relents racistes.

Dans un commentaire intitulé « La patience de Merkel est à bout », le coéditeur du Frankfurter Allgemeine Zeitung, Berthold Kohler, a fustigé, « Il est temps de montrer aux Turcs que la politique de la terre brûlée d’Erdogan a de graves conséquences. Erdogan mène la Turquie à l’isolement. Il la sépare de l’Occident libre et démocratique en la transformant de plus en plus en une forme de despotisme asiatique. »

Les demandes hystériques formulées par Dagdelen et Die Linke méritent quelques commentaires.

Des considérations géopolitiques se cachent aussi derrière l’attitude agressive du parti Die Linke. Une partie importante de la bourgeoisie allemande est d’avis qu’une relation trop étroite avec Ankara entrave l’Allemagne dans la poursuite de ses intérêts au Moyen-Orient. C’est pour cette raison que l’accord négocié par Merkel sur les réfugiés au nom de l’Union européenne, a aussi fait l’objet dès le début de critiques des milieux politiques de la droite.

Une partie de la bourgeoisie allemande envisage de plus en plus ouvertement la collaboration avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et qui est actuellement interdit en Allemagne. Le PYD, sa branche syrienne, entretient des liens avec le PKK et joue un rôle important de force intermédiaire des interventions occidentales en Syrie. Die Linke, qui dispose de bonnes relations avec les organisations kurdes, fait campagne depuis longtemps pour une telle orientation.

La bourgeoisie turque, et ceci ne vaut pas seulement pour l’AKP d’Erdogan, combat le PKK déclaré ‘organisation terroriste en cherchant avec toutes les méthodes dont elle dispose à empêcher l’émergence d’un État kurde autonome en Syrie.

 

Les anciens alliés des deux dernières deviendraient ennemis…. Preuve qu’une alliance ne peut être éternelle, ni millénaire… en politique comme en d’autres domaines. C’est au nom de ces anciennes alliances que l’Allemagne est le second pays turc. Un peu comme nous avec nos chers nord-africaners.

Le torchon brûle….!

 

http://reseauinternational.net/la-chanceliere-allemande-angela-merkel-menace-la-turquie/

 

***

 

Un char suédois s’enfonce dans les glaces lors de manœuvres, un disparu

Les médias ont rapporté qu’un char des forces armées suédoises s’est enfoncé dans les glaces au cours d’exercices militaires. L’un des militaires qui se trouvaient à l’intérieur manque toujours à l’appel.

 

La chaine suédoise SVT a annoncé qu’un char s’était enlisé dans les glaces lors d’exercices militaires dans le nord du pays.

Selon les informations des urgences locales, l’incident a fait quatre blessés victimes d’hypothermie. L’un des militaires est pour l’heure toujours inconscient.

Les secours continuent les recherches d’un soldat toujours pris au piège à l’intérieur du char.Les autorités prennent toutes les mesures nécessaires afin de tracter le char sur la terre ferme.

 

C’est bien connu, « qui vole un œuf, vole un bœuf ». Mais par  contre qui sauve un élan, n’a pas d’élan pour sauver un chariste » et on comprend la démesure…. Preuve que les chars ne sont pas insubmersibles.

 

https://fr.sputniknews.com/international/201703271030632278-char-suedois-dans-les-glaces/

 

*****

 

Une proposition de loi pour lutter contre les «fake news» en France, pour qui, pourquoi ?

Une proposition de loi pour lutter contre les «fake news» en France, pour qui, pourquoi ?© LIONEL BONAVENTURE Source: AFP
 

Un projet de loi créant une peine allant jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende pour punir la diffusion de «fake news» sera présenté au Sénat. Quelle est son ambition ? Réponse avec l’avocat Dan Shefet, co-auteur de cette proposition.

Dan Shefet est avocat de la Cour de Paris et conseiller de la sénatrice Nathalie Goulet sur les questions de protection des droits privés et humains sur Internet. Il est également l’auteur d’un rapport pour l’UNESCO sur la radicalisation sur Internet.

RT France : Vous allez présenter avec la sénatrice Nathalie Goulet le 30 mars prochain au Sénat une proposition de loi visant à lutter pénalement contre les «fake news». Depuis plusieurs mois, cette question agite une grande partie des médias. Certains outils comme Décodex ou CrossCheck ont été créés en ce sens. Pourquoi a-t-on selon vous besoin d’une loi ? (voir http://wp.me/p4Im0Q-1wC le statut de juge et parti…. en une seule main. Même si cette information n’est pas puis diffusée pour le moment, du moins dans les réseaux classiques!)

Il n’y a pas vraiment de problème avec les médias sérieux. Ils font déjà de la vérification. Ils sont rompus à une certaine expérience. Il arrive de temps en temps que les médias dits sérieux se trompent. Mais le problème des «fake news» n’est pas là, le véritable délit est celui de diffuser de fausses informations de manière intentionnelle. Si CNN ou votre média se trompe dans la publication d’une information, c’est problématique mais pas dramatique. Se tromper peut arriver à tout le monde. Mais si vous le faites avec une intention de nuire notamment à des valeurs démocratiques (qu’est réellement, une valeur démocratique? Est-ce ce qui nous est donné à vivre présentement. Que l’on est loin alors de la Démocratie. Non la ripoublique ne peut être démocratique). la situation est bien différente.

Le problème avec le terme de «fake news» est qu’il est générique

Le problème avec le terme de «fake news» est qu’il est générique. Il y a beaucoup d’activités sur internet qui peuvent être négatives ou calomnieuses. On peut trouver par exemple des consommateurs ou des faux consommateurs qui vont déconseiller des restaurants ou des hôtels. C’est aussi un genre de «fake news», mais il n’est pas aussi dangereux pour notre société car il ne touche pas dramatiquement à nos valeurs démocratiques. Voilà pourquoi, dans notre définition des fausses nouvelles sur lesquelles légiférer, nous avons également intégré cet élément de l’intention de nuire aux valeurs démocratiques. Ces valeurs démocratiques trouvent leur point culminant lors des élections. (les fake news ne sont dangereux que quand ils touchent à la démocratie. Donc quand ils ne touchent qu’un comportement « dangereux » d’un quidam, politicard ou pékin, il n’est plus fake…. Un individu ne pouvant représenter la démocratie, même au plus haut de l’échelle,à 15% du peuple électeur, alors pensez, au dernier échelon du bas peuple…)

La proposition de loi, fixe la peine maximum, en cas de diffusion de «fake news», à 15 000 euros d’amende et un an de prison. (et combien pour les politicards qui en usent et abusent?)

Aujourd’hui, on ne sait pas si juridiquement un pays comme la France ou le Canada peut ordonner la fermeture d’un contenu sur un nom de domaine différent du sien. On le saura d’ici six à douze mois

 

La censure est en marche. Quand on laisse le choix à de s gens qu cumulent  les fonctions de juges et partis, l’arbitraire est en marche… Les autodafés modernes sont dans les starters. Lâchez les fauves, les curées, commencées par des décodex, vont finir par un web aux ordres absolus des dirigeants. Un web avec une seule vision despotique et dictatoriale sera t-il encore le web?

Va falloir créer dès maintenant un anti web à ce web confisqué.

Peut-on interdire, réellement,  la liberté d’expression. Tous ceux qui s’y sont exercés s’y sont cassé les dents. Ils  ne savent que créer les résistances

 

https://francais.rt.com/opinions/35783-proposition-loi-pour-lutter-contre-fake-news-pour-qui-pourquoi

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :
  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141
en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017
La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :
  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon  Toujours en primaire avec lui-même, après l’officielle des spectacles
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon
Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamonfiche-transparency-hamon

…..

La révolution citoyenne se tire… ailleurs (en maroquins)  :
« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :   http://wp.me/p4Im0Q-141

 

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

 …..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)
État d’urgence ordinaire et « normale » : 
Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

 ……….

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

 

 

 

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

 

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

 En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici….

………

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

…. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force, après Hamon…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgence