-

Israël

Au nom du talion, je me sers sur le dos des autres, ce n’est qu’un prolongement de la shoah-business! Quand arrêtera t-on les ambitions d’Israël de piquer, par la force, le bien des autres….. (unedekeg@27/05/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « holocauste juif » ou « exobus palestinien »
*****
dicton du jour :  « avril quelques nids, mai ils sont tous faits »
 *****
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)   http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html

Toute dernière (ou première), pour la route :

« Marée populaire » à Paris : 43 personnes interpellées en marge de la manifestation

La plupart de ces personnes ont été interpellées pour « groupement en vue de commettre des dégradations », selon la préfecture de police de Paris.

Il en est des groupements comme des attentats. Comme on ne peut les empêcher… on sanctionne et se retourne sur les groupements déjoués; cela ne mange pas de pain ni de sel, mais cela fait voir que l’on fait quelque chose, même si mal et très mal ciblé. L’important est dans l’esbroufe… et non dans le réalisme et faute de gros poissons, on se rabat sur le petit gibier d’haut, en bas de l’échelle sociale…Où sont les 4 millions de charlots?

https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/maree-populaire-a-paris-32-personnes-interpellees-en-marge-de-la-manifestation_2771309.html

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 Ceux qui ont subi ce que l’humanité juive considère comme un holocauste (usurpé. Revoir dans la Thora la signification, dévoyée de ce terme) ont exigé une occupation… Qu’accordera t-on aux palestiniens, victimes de juifs? Un autre pays que l’on confisquera à d’autres? Et c’est la chaîne sans faim ni loi!

et avec un peu de recul…. :  

Si vous êtes juifs de 39/45, on parle de solution finale. Si vous êtes palestinien de 2018, on parle d’occupation pacifique de l’espace vital. Autre temps et mêmes comportements. Va-t-on devoir créer un « palestinian-business » (le mot idoine apparaîtra plus tard, quand on aura réussi à mettre un nom sur ce nouvel holocauste et éviter de payer des droits d’hauteur aux juifs, dépositaires du copy-râté)
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir :

  • Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

 

Après le massacre de Gaza, les dirigeants israéliens devraient être poursuivis pour crimes de guerre.

Marjorie Cohn, Consortium News

Selon Marjorie Cohn, après que les soldats israéliens ont massacré des manifestants sans armes à Gaza, les dirigeants du pays devraient être poursuivis par la Cour pénale internationale.

Le 30 mars, les soldats de l’IDF, l’armée israélienne, ont tiré sur 773 manifestants palestiniens sans armes à Gaza, en tuant 17 et en blessant 140 dont vingt sont toujours dans un état critique. Les manifestants défilaient pour exiger le droit reconnu internationalement de retour des réfugiés dans leurs villes et leurs villages d’origine, qui se trouvent maintenant en territoire israélien.

Les dirigeants israéliens qui ont ordonné ce massacre ont clairement enfreint le droit international et ils devraient être poursuivis pour crimes de guerre. (l’injustice serait, selon le talion, de ne pas holocauster un autre…. Cela donne t-il le droit, de le faire n’importe comment et en dépit des « observateurs-dénonciateurs » qui vont bien sût réagir …. les porcs, salut!)

Usage prémédité de la force contre des manifestants pacifiques.

Le recours à des armes meurtrières contre des manifestants pacifiques était prémédité. L’IDF [Israël Defence Forces : Armée israélienne, NdT] a déployé 100 snipers aux barrières de la frontière entre Gaza et Israël, où 30 000 à 40 000 Palestiniens se sont rassemblés pour « la Grande Marche du retour » ; Dans un tweet accablant, effacé plus tard, l’IDF a écrit : « Rien n’a eu lieu indépendamment de notre volonté, tout a été fait avec précision et mesure, et nous savons qui a touché chaque balle. » (Comment s’appellera le grand retour des palestiniens : SUDOXE ?, car venant du sud vers le Nord, alors que leurs cousins-germains par Abram, venaient du Nord vers le sud, d’où l’inversion d’épaules)

Djihad al Djouaidi, le directeur de l’unité de soins intensifs de l’hôpital Shifa de Gaza, a déclaré à al Jazeera que tous les blessés qui sont arrivés à l’hôpital avaient été blessés à la tête, aux articulations des hanches ou à celles du genou. « Ce type de blessures montre que les forces israéliennes ont tiré pour tuer ou pour provoquer des handicaps. » (au tribunal de Nuremberg, on a pendu pour autant!)

B’Tselem, une organisation de défense des droits de l’homme basée à Jérusalem, a qualifié les ordres de l’armée comme « une invitation à tirer pour tuer les Palestiniens non armés qui prenaient part à ces manifestations. » (les juifs français, ceux qui avaient participé à l’été 2014,pour une fois étaient absents. Que cache cette absence?)

De hauts gradés de l’armée israélienne ont déclaré à Haaretz avant la manifestation qu’un grand nombre de victimes était « un prix que nous serions décidés à payer pour empêcher une brèche » dans les barrières de la frontière. (et nous on hésite à repousser des vagues migratoires….. dans lesquelles se cachent quelques trublions de la paix sociale, intérieure et Française. Faudra t-il ériger un bunker dans lequel la France sera ghettoïsée?)

Les dirigeants israéliens ont encouragé les faux récits prétendant que le Hamas soutenait cette manifestation.

L’emploi d’armes meurtrières n’est légal qu’en cas de menace vitale imminente.

Selon le droit humanitaire international, il est illégal de tirer sur des civils sans armes (est-ce que cela remet en cause le principe même de la répression, en tous pays, des manifs qui dérivent dans la violence, y compris celle des « gardiens de la paix », doux nom euphémique, quand on constate la brutalité desdits gardiens). Des manifestants ont lancé des pierres et brûlé des pneus près des barrières de la frontière. Cependant l’HRW n’a trouvé « aucune preuve qu’un manifestant ait utilisé des armes à feu ou ait menacé d’en faire usage comme le prétend l’armée israélienne ». Aucun soldat israélien n’a été tué et « l’armée n’a pas fait savoir qu’un de ses soldats avait été blessé ».

« Même si un Palestinien lançait une pierre, les risques qu’un tel acte, dans de telles conditions, présente une menace vitale imminente – seule situation dans laquelle, d’après le droit international, l’usage d’armes meurtrières se justifierait – sont infinitésimaux », écrit dans le Huffington Post Youssef Mounayyer, administrateur de la campagne états-unienne pour les droits palestiniens. « En fait, même si des Palestiniens essayaient d’escalader les barrières, cela ne donnerait pas pour autant à Israël le droit de faire usage d’armes meurtrières. » (qu’en est-il, chez nous, de notre décret Fillon 2011, permettant l’usage d’armes de guerre contre des manifestants « pacifiques » – dit décret « Ultima ratio :  Nuit Ultima ratio (cliquer dessus pour ne pas vous faire tirer comme un lapin en ignorance de cause. Un lapin averti vaut bien un homme cocufié par ses politicards)

« C’est aussi un délit pénal d’obéir à des ordres manifestement illégaux. En conséquence, tant que les soldats sur le terrain continueront à recevoir l’ordre d’utiliser des balles réelles contre des civils sans armes, ils ont le devoir de refuser de s’y soumettre ».

Les dirigeants israéliens devraient être poursuivis par la Cour pénale internationale.

Les dirigeants israéliens responsables des morts et des blessés le 30 mars devraient être poursuivis à la Cour pénale internationale.

Une commission d’enquête indépendante mise sur pied par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies pour enquêter sur le massacre perpétré en 2014 par les israéliens à Gaza a recensé 2 251 Palestiniens dont 1 462 civils morts et 11 231 blessés. Du côté israélien, 6 civils et 67 soldats ont été tués et on déplore 1 600 blessés. La commission a conclu qu’Israël, et, dans une moindre mesure, les groupes armés palestiniens, avaient probablement violé le droit humanitaire international et celui des droits de l’homme, se rendant ainsi coupables de crimes de guerre. (comment l’histoire appellera t-elle la solution finale à l’usage exclusif des Palestiniens? Il va falloir être inventif et imaginatif pour ne pas radoter…. et ne pas en rester médusé!)

Actuellement, la procureure de la Cour pénale internationale, Fatou Bensouda, conduit un examen préliminaire sur le massacre de 2014. Elle devrait élargir son enquête pour y inclure les événements du 30 mars 2018.

Il faudrait enquêter sur les veto des États-Unis.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, et la cheffe de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogheni, ont encouragé des enquêtes indépendantes au sujet de l’usage d’armes meurtrières (les ADM de tsahal-lal. On a fait une guerre pour moins que cela . Lire  « Curveball »), par l’armée israélienne à la frontière le 30 mars. Cependant le jour qui a suivi le massacre, les États-Unis ont opposé leur veto à une résolution du Conseil de sécurité qui demandait une « enquête indépendante et transparente » et affirmait le droit des Palestiniens à manifester de façon pacifique. (A-t-on le droit de se faire complice, en toute impunité, d’une solution pas si finale que cela…. Il reste de Palestiniens à trucider pour atteindre au rêve des Adolf qui rêvent d’éradication absolue et finale!)

Avigdor Lieberman, le ministre de la Défense d’Israël, a déclaré que les soldats de l’IDF « méritaient une médaille » pour avoir protégé la frontière (aux autres c’était la croix de fer, ajoutée à celle en bois et on allait en enfer du décor). « En ce qui concerne une commission d’enquête, eh bien, il n’y en aura pas » a-t-il affirmé sur la radio de l’armée israélienne.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a fait l’éloge de ses troupes qui « ont protégé les frontières du pays » et permis « aux citoyens israéliens de célébrer en paix la Pâque juive », avant d’ajouter « Bravo à nos soldats ».

15 mai, le jour où les Palestiniens commémorent la Nakba ou la « grande catastrophe » de 1948-1949, moment où les Israéliens ont expulsé 800 000 Palestiniens de leurs terres pour que soit fondé l’État d’Israël. Environ 70% des 1 300 000 habitants de Gaza sont des réfugiés.

Copyright Truthout. Reproduit avec autorisation

Marjorie Cohn est professeur émérite à la Faculté de droit Thomas Jefferson, ancienne présidente de l’Association nationale des avocats, secrétaire adjointe de l’Association internationale des avocats démocrates, membre du Conseil consultatif des Vétérans pour la paix et membre de la Jewish Voice for Peace.

 

On nait ou on n’est pas Juste parmi les nations sans petits bobos….. J’ai la mémoire qui flanche, je ne me souviens plus de rien, excepté qu’il était normal de sauver des juifs: On a dit des juifs, pas des Palestiniens. C’est quoi cette volonté de contourner l’embargo en réponse à monsieur in-tif a-da? on est entre nous, on ne va pas couper les cheveux en quatre…. et jouons cartes sous tables, les bédouins ne sont pas rois Baudoin. Na! Mais pour qui se prennent-ils pour oser refuser d’être spoliés de leurs territoires. Ne savent-ils pas qu’ils ont affaire à des gens qui eux mêmes….! C’est ce que l’on appelle la transmission du savoir vivre et être.?

La sagesse des nations ne serait en fin de compte qu’un remake de ce qui s’est fait et cela sans fin? Comment dit-on pogrom en Palestinien (anti-fada?)

 

https://www.les-crises.fr/apres-le-massacre-de-gaza-les-dirigeants-israeliens-devraient-etre-poursuivis-pour-crimes-de-guerre-par-marjorie-cohn/

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

  • S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

 

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C
Publicités