-

insolvabilité

C’est sur, il y aura bien une fin d’année…. Mais qui peut dire si elle sera festive ou miséreuse… Mon banquier m’a dit de n’en rien dire! (unedekeg@21/09/2018)

Publié le Mis à jour le

Choix du jour : « fin d’année festive » ou « fin d’année pingre »
*****
dicton du jour :  « septembre emporte les ponts ou tarit les fontaines »
 *****
Oligarchie

veritasinblogo.wordpress.com/2018/09/06/premier-article-de-blog/

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Quand les « députés femmes » Rem (au moins elle ont un ordre de marche, arrière, elles), carburent au glyphosate….. Il semblerait que la représentation du pouvoir au palais bourbon a plus de souci pour les oreilles des loupiots les ondes courtes cela abîme) que de ce qu’ils ont dans leur assiette qui tue en ondes longues. Les 20 du vote du 15 Septembre 2018 à 04H18 cumulent combien de lardons qu’elles sacrifient ainsi sur l’hôtel des pas perdus (pour tout le monde…. ). Ont-elles consciences que ce sont leurs descendances qui seront attardés…. – en marche au glyphosate  . (Osez cliquer sur ce lien c’est le la dynamique de groupe poly-tics, due à l’absorption continue de désherbants, y compris pour ses pilets!)

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 C’est pour bientôt que le monde va exploser. On peut exploser de diverses façons, Mais celle qui nous guetterait serait imparable. Imaginez les petits épargnants empêchés de retirer leur épargne. « Il est venu le temps des marchés noirs…. Le monde a perdu son âme »  en la vendant à Hamon!

et avec un peu de recul…. : 

 Le temps s’avance inexorablement vers une catastrophe…. Avons nous encore le choix de notre « mort » économique? Ne vaudrait-il pas mieux une guerre qu’un crack boursier mondialisé… Une guerre tue, mais permet de relancer l’économie, alors qu’un crack tue l’économie…..

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses ». Vous êtes celui qui ….?

La grande dépression qui s’annonce

Les marqueurs sont au rouge

Par Robert Bibeau

 

Ménopause - Gynécologue Docteur David ELIA pour mieux ...

Hélas les femmes ont en plus la méno-pause dans leur vie…(on croyait que ce n’était qu’une pause, hélas, mais no c’est définitif, comme symbole de fin de cycles) Preuves que certaines sont moins égales que d’autres dans le pays dit de l’égalité. Ajoutez-y la dépression financière et vous avez en résumé le karma d’une femme. Est-ce à cause d’une pomme de discorde…. ? Preuve que l’on paie toujours ses erreurs de jeunesse….

http://docteurdavidelia.fr/internet/index.php?numarticle=1410&numrubrique=160

 

Nous ne faisons pas allusion à une dépression atmosphérique – à un typhon, un ouragan ou un cyclone – mais à une dépression économique, pire que la Grande Dépression qui a fait suite au krach boursier de 1929 (1) dont ma mère parlait en masquant sa voix avec effroi comme si de l’évoquer risquait de la réveiller. En ce temps-là, l’idéologie et les cérémonies étaient empreintes de mysticisme animiste.

L’économiste Marc Rousset, correspondant de notre webmagazine les7duQuébec.com s’est commis d’un article à propos d’une rechute qui guette l’économie-politique capitaliste. L’article intitulé : « Économie : des clignotants partout au rouge dans le monde avant la catastrophe! » (2) regorge de données sur l’état de l’économie-politique. Nous présentons des extraits de son papier que nous allons commenter.

« Alors que Macron et les médias sont optimistes, les clignotants sont au rouge partout dans le monde. Ray Dalio, le fondateur milliardaire de Bridgewater, le plus gros «hedge fund» au monde, vient de déclarer qu’il estime la crise inévitable d’ici deux ans au plus tard. (…) La France continue à s’enfoncer dans les dépenses publiques, qui sont passées de 300 milliards d’euros, en 1991, à plus de 1.200 milliards d’euros aujourd’hui. Alors que la fonction publique représente 5,4 millions d’individus, Macron persiste et envisage la suppression de 120.000 postes en quatre ans, soit 2,2 %, ce qui correspond au simple non-renouvellement des départs à la retraite. » (2)

Ce que M. Rousset oublie de dire c’est que Macron et sa bande de pions ne peuvent réduire la consommation de l’État et atrophier ses fonctions encore davantage sans précipiter une crise économique et sociale. Macron presse le citron autant qu’il peut sans éteindre ses feux.

« Le Financial Times reconnaît, aujourd’hui, publiquement dans un article signé par le journaliste John Authers, qu’il a menti en septembre 2008 pour défendre l’intérêt général, car la planète fut à deux doigts d’un effondrement total, en cachant le fait que les banquiers de Wall Street faisaient la queue aux guichets pour retirer leur argent personnel et qu’AIG avait reçu une aide d’urgence de 8,5 milliards de dollars pour payer les CDS «Credit Default Swap» qu’elle garantissait. » (2)

Les produits dérivés pour faire grimper les cours boursiers

Les « Credit Default Swap », dont les ‘subprimes’ sont un exemple, sont des produits boursiers dérivés, fruits toxiques de la « titrisation » des actifs financiers, qui permettent le transfert du risque, des banques vers d’autres institutions financières, telles que sociétés d’assurances, fonds de pension et fonds d’investissement. En expansion très rapide depuis les années 2000, ce que les spéculateurs appellent le Shadow Banking représentait environ 45 000 milliards de dollars à la fin 2016, selon un rapport du Conseil de stabilité financière, soit au moins 13,4% de la totalité des actifs financiers. Ces activités sont logées dans des pays à la fiscalité avantageuse, aux États-Unis pour 31,3% du total mondial, en Chine pour 15,5%, aux Îles Caïman pour 10,3%, en Suisse et dans d’autres paradis fiscaux pour le reste, ce qui prouve bien que le mal est congénital et non une infection particulière à certaines économies parasitaires. (3)

Autre exemple de Shadow Banking, les dix dernières années ont vu l’hypercroissance des GAFAM (Google, Apple, Amazon, Facebook, Microsoft) qui sont passés de 7 à 20% de la capitalisation totale des actifs américains et dont la valorisation apparait abusive. La société Natixis révèle que les immenses profits recueillis par les entreprises multinationales depuis 2004 n’ont pas servi à rembourser leurs dettes ou à payer leurs investissements, mais ont plutôt servi aux rachats de leurs propres actions ce qui a gonflé artificiellement les cours boursiers au détriment du pouvoir d’achat des salariés et des retraités. Cette pyramide de Ponzi qu’est devenue le marché boursier implosera bientôt victime de ces pratiques toxiques que nulle force politique ni aucune puissance économique ne peut contraindre. Ce sont les lois du système qui commande la gérance des instances et jamais l’inverse.

« Madame Danièle Nouy, de la BCE, a mis en garde contre la prochaine crise en raison de la bulle immobilière provoquée par la baisse des taux d’intérêt : «Nous savons avec certitude qu’il y aura une nouvelle crise. Mais nous ignorons quand et pour quelle raison» (sic).  Les déficits américains, au-delà des discours rassurants des médias et de Trump sur la croissance, sont passés sous silence par les médias, car ils explosent (…) probablement 1000 milliards de dollars en 2019! La BCE avance en somnambule vers l’arrêt, en fin d’année, de son programme baptisé QE », a déclaré l’économiste Carsten Brzeski, de chez ING DiBa. Les rachats nets de dette sur le marché vont passer, en octobre 2018, de 30 à 15 milliards d’euros malgré les risques italien, espagnol, grec, turc, argentin et les tensions commerciales avec Washington. Les taux sont maintenus à zéro et les banques vont continuer à payer un intérêt négatif de 0,40% sur leurs dépôts excédentaires (vivons à crédit, nous toucherons des intérêts eau lieu d’en payer) . Quant au bilan agrégé des principales banques centrales dans le monde, il est passé de 12% du PIB des pays respectifs, en l’an 2000, au chiffre monstrueux de 40%, ce qui démontre l’épidémie mondialiste généralisée du laxisme monétaire. »

Ce que Marc Rousset doit comprendre c’est que les banques centrales n’ont pas d’alternative. Elles sont obligées de maintenir les monnaies à flot en émettant toujours plus de crédit (de liquidité) sinon ce serait l’effondrement immédiat des marchés, et donc des monnaies par ricochet, et de l’économie mondialisée, entraînant la dépression immédiate. Les fonctionnaires banquiers et les oligarques financiers prennent les décisions adéquates en fonction des mécanismes du système économique capitaliste. C’est le système qui est à la limite de ses capacités et qu’il faut éradiquer sans chercher à le réformer.

« L’euro est au bord du précipice puisque, selon le dispositif «Target 2», qui correspond au paiement entre banques centrales, la Bundesbank détient plus de 1.000 milliards d’euros de créances tandis que l’Italie est débitrice de plus de 460 milliards d’euros, qui ne seront probablement jamais remboursés. (…) Les banques espagnoles ont perdu la moitié de leur valeur, tandis que la Grèce est en faillite malgré la «fake news» ahurissante que tout va bien. Les prêts à la Grèce ont été reportés à 2032, la Grèce ne payant que les intérêts de sa dette, ce qui fut le cas lors de la crise des ‘subprimes’.» (5)

La crise financière de 2007-2008 (la plus importante depuis celle de 1929) a éclaté quand les banques ont haussé les taux d’intérêt et resserré les conditions de crédit afin d’assurer une meilleure rentabilité des placements immobiliers. La faillite de la banque Lehman Brothers ne fut pas la cause, mais la conséquence de cette incapacité des emprunteurs-consommateurs surendettés de rembourser leur dette. (6) L’escroquerie des produits boursiers dérivés de type ‘subprime’ n’est qu’une arnaque de plus, imaginée par les banquiers (et il faut et il faudra encore leur venir en aide, le moment venu….) afin de faire durer cette pirouette financière désespérée. La présente situation du système financier globalisée est dix fois plus risquée, avec le cumul des dettes des particuliers et des États souverains. Ce qu’il faut comprendre c’est que les banquiers ne sont pas incompétents ou écervelés et ils ne souffrent pas d’Alzheimer, ils ne font qu’appliquer les lois inexorables du système économique capitaliste moribond.

Ne leur pardonnez pas, car ils savent ce qu’ils font

«Quant à Dominique Strauss-Kahn, il vient de déclarer :«Imaginez que demain la Deutsche Bank ait des difficultés. Ce n’est pas les 8 % de capital dont elle dispose qui vont résoudre le problème.» Pendant ce temps, Goushi Kataoka, un membre inconscient du directoire de la Banque du Japon, appelle à encore plus d’assouplissement quantitatif, alors que la politique en vigueur consiste déjà en un taux à court terme de -0,1 % et un taux sur dix ans de zéro! » (7)

Goushi Kataoka n’est pas un inconscient, au contraire, ce banquier est très pragmatique et il comprend qu’il vaut mieux poursuivre sur la lancée du crédit débridé puisque d’augmenter les taux d’intérêt ne fera que miner immédiatement le fondement bancal de l’édifice financier mondial. La dispute entre banquiers se résume à ceci : attendre plus tard ou provoquer immédiatement la faillite des banques et du système financier mondialisé.  M. Kataoka souhaite attendre. Jérôme Powell gouverneur de la FED suggère de plonger immédiatement, et la BCE planifie le crash pour décembre 2018. (Censure. Interdire l’interdiction d’interdire les masse-médias à être trop informées. Que fout decodex-média et decodex-qui-dame)

«Selon l’économiste suisse Egon von Greyerz : « il est trop tard ; les gouvernements sont en faillite et il n’est plus possible de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer. Les déficits et l’impression monétaire vont s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste. »

L’économiste suisse von Greyerz est réaliste vous ne devez pas en douter. Les lois du système économique capitaliste ont mené le convoi plombé à la limite de ses capacités – le capitalisme ne peut gérer – administrer – gouverner – finalement rentabiliser et faire fructifier plus de « capital » qu’il ne le fait déjà, ce qui amène ce système à susciter l’apparition de malversations financières (cela va être le jackpot financier pour les patrons collecteurs d’impôts et avec la bénédiction du fisc que ce fameux prélèvement à la source. Ils vont pouvoir se payer directement sur la bête – pardon, le salarié trimard de ses œuvres – et que feront les régaliennes contre cette perversion : rien…. car en faisant cela elles rendent complices les patrons de leurs magouilles colossales qui nous mènent au bord du gouffre… ) qui ne constituent que de futiles parades pour retarder l’inévitable débandade monétaire-financière-commerciale-industrielle-économique-politique et finalement morale et idéologique.

 

Personne ne sait si ce sera avant ou après Noël! Il vaudrait à tout prendre et surtout perdre, après que l’on ait encore l’illusion d’une fête réussie même si la dernière avant bien longtemps…. Et je vous jure ce ne sont pas des crakes… que ce crack boursier à venir… Il nous donne bel et bien rendez-vous, sous peu. Combien de riches vont se suicider? C »est marrant, c’est rarement les pauvres qui se suicident lors de crash de cette façon, ils sont tellement habitués à tirer le diable par la queue qu’ils survivent. En somme ils peuvent remercier les riches de les préparer, à chaque fois, à surmonter chaque nouveau choc qui apparaît. Les riches habitués au luxe et à claquer leur et notre fric à tout va, ont du mal à s’imaginer vivre au seuil de la pauvreté (même sans y mettre un pied dedans), quand leurs liquidités paradisiaques se seront envolées…. Et pourtant, nous, nous vivons et nous y vivons, bien (tout restant, en effet, relatif).

Faut-il encore essayer de sauver quelque chose? Chercher comment faire des économies…. ou autres systèmes D de la survie – Faut-il tenter de faire faire des économies à …. en marche au glyphosate  et à d’autres sources ?

 

https://reseauinternational.net/la-grande-depression-qui-sannonce/

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Pour réussir, ne respectez jamais les règles …. »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-

(19/05/2017) -Quand un inconnu est élu, sur une peur similaire mais avec moins de scoring, cela laisse entendre des scories derrière son passage…

Publié le

Les Français accordent moins de confiance à Macron qu’à ses prédécesseurs

Le nouveau Président à peine élu, les Français semblent déjà lui tourner le dos avec seulement 45% de citoyens lui accordant leur confiance selon les résultats des sondages réalisés par Elabe. Ceci démontre qu’Emmanuel Macron et son Premier ministre Édouard Philippe jouissent de moins de crédit que leurs prédécesseurs.

Dans le même temps, 46 % des personnes interrogées avouent ne pas faire confiance au nouveau chef de l’État pour affronter les problèmes du pays tandis que 9 % sont sans opinion, selon une enquête pour Les Échos et Radio classique.

Ces résultats indiquent que le niveau de crédibilité accordé à M. Macron est moins élevé que celui de ses prédécesseurs peu de temps après leur investiture. Ainsi, François Hollande était crédité de 58 % en mai 2012, Nicolas Sarkozy de 59 % en juin 2007, Jacques Chirac de 61 % en mai 1995 et 53 % en juin 2002.

******

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

******

Néanmoins, la cote du nouveau chef du gouvernement est encore plus basse avec 43 % des Français ne faisant pas confiance à Édouard Philippe pour affronter les problèmes de la France, 21 % étant sans opinion, ce qu’Elabe explique par sa faible notoriété.

Cette enquête a été réalisée en ligne les 16 et 17 mai auprès de 999 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, la marge d’erreur se situant entre 1,4 à 3,1 points.

Comment pouvait-il en être autrement au vu des résultats du second tour de 2017, comparé à celui de 2002. La même manipulation de la peur  (celle des politicards mais non celle de base des citoyens….) n’a pas abouti aux mêmes résultats. Se remémorer quand même que Macron a encaissé 30% de moins que Chichi de 2002. (44,27% par rapport aux inscrits contre 62,82%. A noter que les espérances du 1er tour mettait Macron à 85% des inscrits aux mêmes ratios 2002. Ce serait donc 50% de moins que les projections possibles) – feue présid 2017
Il est donc normal que le scoring-confiance soit moindre. Il aurait déjà déçu par rapport aux projections au regard de son premier tour si prometteur. Rappelez-vous Chirac n’a pas fait, lui même, la promo du FN pour engranger. Il a laissé faire ses troupiers-comiques….
A peine installé, déjà la fuite de confiance se fait sentir et ce sans ordonnances. Comment va t-il docteur. Pour le moment bene, bene… Mais après ce sera à ben Audible! Tout va se jouer au soir de l’Appel où les désertions vont se compter…. Un élu par défaut ne peut être adoubé par des qualités inexistantes et surtout que de façade. C’est une chose d’être élu, n’importe quel imbécile peut l’être…. mais Présider…. c’est autre chose autrement plus sérieux qu’il ne faudrait pas confier à de prétendus présidentiables
https://fr.sputniknews.com/france/201705181031442463-macron-sondage-confiance-gouvernement-france/

(19/05/2017) – Qui a botté en touche arbitralement et arbitrairement? Adidas-crédit Lyonnais-Tapie-Lagarde la quadrature du carré parfait, apparemment!

Publié le

Affaire Crédit Lyonnais : Bernard Tapie condamné définitivement à rembourser 404 millions d’euros

La Cour de Cassation a définitivement condamné Bernard Tapie à rembourser les 404 millions d’euros accordés en 2008 par un tribunal arbitral pour régler son litige avec le Crédit Lyonnais sur la vente d’Adidas.

La décision de la Cour de cassation est un nouveau revers pour l’homme d’affaires, mais rien ne dit qu’il restituera les sommes dans un avenir proche : Bernard Tapie est, à titre personnel, en liquidation judiciaire et ses sociétés ont été placées en procédure de sauvegarde.

******

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

******

Des biens saisis d’une valeur de 90 millions d’euros

Dans le volet pénal de ce dossier tentaculaire, qui occupe les prétoires depuis plus de vingt ans, le parquet de Paris avait demandé en mars un procès pour six protagonistes dont Bernard Tapie, Pierre Estoup et le PDG d’Orange Stéphane Richard, à l’époque directeur de cabinet de la ministre de l’Économie Christine Lagarde.

Cette dernière, actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a été reconnue coupable de « négligence » mais dispensée de peine par la Cour de justice de la République (CJR), seule instance habilitée à juger les membres du gouvernement.

L’arbitrage, apparemment, une convention de complicités…. Qu’à l’état a à mettre son nez dans les affaires privées…? Qu’il s’occupe des affaires publiques, mieux qu’il ne l’a fait jusque maintenant et les pauvres ne s’en trouverons que mieux….! Cette affaire Tapie-Adidas-Lagarde sentait le souffre (douleur de réaction dans la masse) depuis le début. Tapie en avisé qu’il est, a eu le temps de planquer un max pour se faire in-saisir.

http://www.france24.com/fr/20170518-bernard-tapie-condamne-definitivement-rembourser-404-millions-credit-lyonnais-adidas