-

indemnités

KEGADIT (@09/08/2019) : « Encore une histoire de permanence des intermittents du spectacle politico-comico-darmatique » . Les flics vont s’y mettre, parce que jusque maintenant, ils n’en étaient pas!

Publié le Mis à jour le

CHOIX DU JOUR : « Permanence » ou « intermittence »

 Esméralda, qu’est le mieux pour sa platie chirurgie-cale ?

De retour parmi les morts-vivants, traîne – savates du côté des champs « catalonniquetonpeuple…. »

Aller voir, plus bas au 18/06/2019 – Macron la théorie dictaturée….

*****

Le troisième commandement critique de l’opposition en opposition …à elle même ! (version Saint Gare-manin, pénalisant les intermittences du spectacle politico-comique-comices en CETA!

Frais de mandat députés : ils ne seront contrôlés qu'une ...

On ne peut, c’est vrai, être en permanence et à la semblée. Faute que qualité d’Ubu quitté

Source :

Gérald Darmanin, député UMP du nord : « Encadrons l’achat des permanences »

Ex député LR de 2012, condamné en 2017 à retourner en son palet tourquesnois, en purgatoire pour non allégeance et devenu par la force des choses de retournement des convictions,  sinistre macroniste).

« Il faut clarifier la question de la permanence parlementaire, ce local qui permet au député de recevoir ses administrés dans sa circonscription. Cette permanence peut être louée. Les loyers sont alors payés par l’IRFM, l’indemnité de représentation et de frais de mandats, qui couvre les dépenses liées à notre activité. Mais cette permanence peut aussi être achetée, ce qui n’est pas idiot si cela permet de faire des économies à l’arrivée.

Or, dans ce cas, le député devient lui-même propriétaire et certains l’achètent pourtant avec leur IRFM. On n’a pas à se constituer un patrimoine avec l’argent public ! Je propose donc d’autoriser l’achat d’une permanence uniquement avec ses deniers personnels, comme cela est mon cas, ou de rendre obligatoire sa cession à l’Assemblée nationale à la fin du mandat si elle a été financée au moyen de l’IRFM. »

IRFM non soumise à l’impôt (ou tout au plus celui de la déconvenue. C’est donc un achat hors sol, hors air et hors tout (TVA, impôts, taxes…. privilèges de prêteur). En somme du net plus ultra.

Preuve s’il en fallait de comptabiliser les revenus des parlementaires à hauteur de 10 760€ mensuels (9 smic et c’est peu…. non seulement de le dire, mais encore plus de l’imaginer quand on est Gilet Jaune potentiel et non encore engagé en légion ou lésion – penser aux gueules cassées, aux amputés, aux éclopés à vie et des taulards gilet jaune en camp de concentration grâce aux bons soins de la milice-gestapoisée), est une aberration. Ils ne sont pas tous de qualité et surtou es qualité quand au dessous du seuil éligibilité pour le second tour….. On s’étonne après de l’absence de qualité et de qualités des élus. Ne cherchez plus, on a, enfin, trouvé, le clou du spectacle (battez tambour, la charge du major d’hommes…. usurpée)

Raison de plus pour justifier ce qui suit :   le neo prorata indemnités alpha      (va falloir l’ouvrir avant que d’être  contraint de la fermer. Mais vous le ferez alors en connaissance de cause). Vous voulez de la qualité électorale…. mais si vous jugez que celle que vous avez est satisfaisante ne l’ouvrez surtout pas, vous déchanteriez!

De toute façon quand on voit que les permanences des intermittents du spectacle politico-comique des élus des partis (avec l’aide du Peuple) et massacrant de la sorte ledit Peuple gueux…. on se demande à quoi sert d’être de permanence.

Il paraît que cela va changer…. Cela fait quand même 9 mpois que le changement est en cours …. d’élaboration. Frère Ane (et non des na, qui n’est que son reflet de miroir) ne vois-tu rien partir?

Non Steve, ta mort n’aurait pas été inutile, si elle faisait conclure l’IGPN à désigner le sinistre de l’intérieur à la vindicte populaire et surtout à celle de la justice (qui peut toujours le blanchir. En ce cas jouera t-il le couplet de la « shoah business » comme le balkany de service). Mais l’IGPN a t-elle pouvoir d’ausculter le bouillant-patient castaner?

CETA faute Rémiste en T.A.S  (vous avez le droit de ne pas l’ouvrir, mais cela vous donne aussi et surtout le devoir de la fermer si…. vous n’êtes pas plus avisés et surtout renseignés. A bientôt sur les mêmes longueurs d’onde y ne voir que le bien des citoyens et non des partis et leurs rameaux maléfiques, les pourriticards….)

2017 vertueux   oserez vous cliquer sur ces âmes ouvre-toi? Il n’y a que vous qui puissiez le faire, avant que de pinailler sur un mot (avec ou sans jeu…. ou pire   )

Il y a élu du Peuple et élu du Peuple. Les seuls vrais sont ceux qui seront issus de la seule volonté du Peuple et non des partis. mais encore faut-il que le Peuple soit souverain. Ne lui reste plus qu’à imposer sa souveraineté et ce n’est pas le plus difficile! Rendez-vous donc en 2022 pour la révolution présidentielle qui se prépare, par nouvelle constitution du Peuple (et non des pouvoirs).

Comment exercer son droit à l’information des vacheries du pouvoir :

A vous de jouer de votre vigilance pour les jours qui suivent. La voie de la vigilance est ouverte. Prenez la suite!

 

******

Et pour finir cette série du tour d’Europe en 8 quartiers sans quartier : Saint Eze en 2014 européannisée Cherchez le maillot jaune du peloton!

Cherche désespéramment la 4 700 000 ième voix nécessaire pour faire capoter la vente d’un bijou de famille appartenant au Peuple (sans lui demander son avis. Le Peuple payeur, mais non propriétaire, au service de profiteurs)… Car il manquera toujours une voix, celle de la raisin raisonnable…. ADP c’est là la lie!

—–

18/06/2019 – https://wp.me/p4Im0Q-2Vu – Non Macron n’est pas la théorie de la dictature. Il n’en est que l’application. Et il nous fait le rappel du 18 juin en descente aux envers… du décor (d’après votation)

Vous souvenez vous du si brave maquisard « mort pour la France » confisqué par Sarkozy. Quelle vaste fumisterie : Guy Môquet n’est pas mort pour fait de résistance (mais pour fait de collaboration, l’épuration …. avant l’officielle) puisque son parti collaborait….. (avec l’ennemi-ami du camarade Staline)  jusqu’à la rupture du pacte germano-soviétique par Hitler avec son opération Barbarossa et son invasion de la Russie (revisitez votre histoire mondiale)! Il ne fut que fusillé par représailles de la mort d’un nazi et non pour fait de résistance!

EN ATTENDANT

alors que dans l’attente on a eu un état des sinistres en l’état des patrimoines-preuves qu’il n’y a rien de sérieux à déclarer de la part de ses sous-officiels

ICI  on déclare ce qui ne va pas….

Retenez votre souffle, celui de la mort de vos libertés plane dans la plaine… avec un ciel si bas qu’un parti s’est perdu et va devoir faire sa renaissance en cancer européen. Ne vous trompez pas de bulletin. Il ne suffit pas de claironner le renouveau sans ou avec son de cloches fait les moutons belle-an!

Faudra t-il en arriver à voter tout plutôt qu’une renaissance déjà morte née sur des fonds bas tisse-mots (dont on ne connaît la provenance : mécènes ou lobbyistes? Ce qui semblerait être la même chose, apparemment ….)

 

Plus …… avec la « unedekeg » ….

ICI

*****

KEGADIT ; la honte des politicards Français réunis, qui restera dans la mémoire…. ! Lire Plus,  ICI

*****

KEGADIT ; « reprendre, quand l’épisode Gilet Jaune, sera terminé,  la suite normale des articles, telle qu’avant le 17/11/2018…. » – ICI

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4I

La liberté au filtre des news. Faut-il obéir ou ne pas respecter les règles…. C’est du mini métré de base. C’est la règle du desseinateur hanté! (unedekeg@25/03/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « Liberté de vues, fac ou vérité » ou « News de sort bonne»
 
dicton du jour :  « le 25 mars, le compagnon rend la chandelle au patron »
 *****
S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave.
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Il y a deux Macron pour le prix d’un… On vend même à l’étranger son savoir faire (dont apparemment on n’a que faire chez nous). Il parait qu’il leur dit « ne respectez pas les règles ». C’est pas mafieux, cela? Aurait-il perdu la foi pour brader ainsi son Peuple, au nom des rafales déjà pré-vendues par son camarade de cellule d’alors….

et avec un peu de recul….

Il semblerait que la loi de 1881 fut un fake et ce ne serait pas nouveau. Mais on a trouvé l’anti-dose avec Macron qui rappelle, par ordonnance de bonne santé citoyenne, de ne pas respecter les règles…. Vraie ou fausse annonce? Vrai pour l’Inde, mais fausse pour la France…. On a donc deux présidents… un d’intérieur (à quoi sert Coulomb aux filles) et un d’extérieur….. C’est nouveau, cela vient de sortir

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir : Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». Suivez ses ordonnances, les exemples à suivre, en tous domaines viennent du sommet des pyramides…. Qu’attendez vous pour obéir à cette ordonnance à dose homme et aux pathiques….

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Les fake news auront-elles la peau de la liberté de la presse ? Par Christian Paul

Source : Le Blog Mediapart, Christian Paul,

 

Loi 1881 ; vraie ou fausse nouvelle préparatoire

http://www.rcinet.ca/fr/2017/04/20/fausses-nouvelles-et-photos-en-ligne-comment-sy-prendre/

Voulue par le président de la République, la loi contre les fausses nouvelles fait fausse route, explique Christian Paul. L’ex-député socialiste recommande, au contraire, de renforcer et amplifier la loi de 1881 sur la liberté d’information et d’expression.

Est-il encore temps pour le législateur français de ne pas tomber dans le piège des fake news ?

L’arrivée à l’Assemblée nationale d’un texte de commande présidentielle ciselé par le ministère de la Culture fait craindre que des mâchoires liberticides se referment sur la loi de 1881.

Il ne s’agit pas ici de nier un instant la tendance aux vérités alternatives qui prospère sur les pathologies de la démocratie. L’appétit pour les fausses nouvelles, pour les produire, les entendre ou les relayer, est probablement aussi ancien que l’oralité. Mais nous avons sous nos yeux une vague de fond, que les réseaux numériques ne savent endiguer, et que les outils inventés dans les années récentes se plaisent à décupler.

Les responsabilités viennent de deux côtés,

  1. l’industrie numérique
  2. et la défaillance démocratique.

C’est aux causes profondes qu’il faut s’attaquer. La France ne doit se laisser aller à une nouvelle tentative de réductions des libertés instituées par la loi de 1881, qui régit la liberté d’expression, et d’abord la liberté de la presse.

Le monde numérique, dès l’origine, n’est ni ange, ni démon, ou plutôt il est alternativement l’un et l’autre. La direction n’est pas écrite à l’avance. C’est la clairvoyance citoyenne, la délibération démocratique, la volonté progressiste qui le feront tomber du bon côté.

Le chercheur Antonio Casilli, remarquable vigie de la démocratie en numérique, situe parfaitement les origines du mal : contenus sponsorisés par des régies publicitaires hégémoniques et des clients sans scrupules, mines de « travailleurs du clic » payés une misère pour créer l’illusion du like et faire enfler les informations spectaculaires et rumeurs, « bulles de filtres » sur Facebook, grâce à ses algorithmes qui personnalisent l’information répartie par un usage excessif des données personnelles.

Intermède de la réclame à bon conte :  le neo prorata indemnités alpha   il suffit de faire un petit clique sur ce lien (pour éviter une grande claque…..)

Dans ce monde-là, qu’il nous faut vite apprendre à décrypter, l’influence numérique s’achète, et pour pas cher.

  • Le profit est le moteur de l’affaire,
  • la déstabilisation le mobile.

C’est donc là qu’il faut faire porter l’obligation de transparence, par une législation d’abord européenne sur les plateformes, mais aussi en prohibant le recours des partis politiques à cet « affichage sauvage » d’un nouveau type ou à des manœuvres clandestines, et en dénonçant en temps réel les officines douteuses.

Les campagnes électorales sont parmi les premières visées, mais on doit penser aussi qu’il y a d’autres moments vulnérables dans la vie des nations où des femmes et des hommes exposés par leur action ou leurs convictions, pas seulement des dirigeants ou des candidats, peuvent être atteints par la diffamation, par des offensives ciblées et des manipulations d’opinion.

La seconde origine de ces phénomènes tient au fait que les démocraties ne vont pas bien.

Les citoyens plus que jamais doutent

  • de leurs représentants,
  • de leur capacité à traiter les défis concrets du moment,
  • mais aussi de leur intégrité.

Les médias n’ont pas meilleure presse. La présomption de leur dépendance et parfois leur conformisme se payent cash. Faute de pouvoir contrôler ou participer, des citoyens toujours plus nombreux se réfugient dans l’indifférence ou dans l’abstention. Ou dans la quête de vérités nouvelles, dans cette ambiance d’après-démocratie que toutes les dérives de ce temps nourrissent et encouragent, à commencer par les replis identitaires ou autoritaires. Faute de proposer un imaginaire démocratique puissant et rénové, les gouvernants, en France et ailleurs, les gouvernants en sont réduits à poser des rustines. Les lois sur les fake news sont à ranger dans cette catégorie.

Voilà pourquoi je dénonce la fausse route empruntée aujourd’hui. La loi de 1881 fait honneur à notre République. Elle tient bon dans le tangage de la révolution numérique. Il faut la comprendre et la défendre, l’amplifier et non l’amputer. Quand elle fait son job, la presse

  • dérange les puissants,
  • dénonce les corruptions,
  • défie les certitudes.

Une loi qui entraverait, par ses approximations, le travail des journalistes est à bannir. Le texte de 1881 offre au juge la possibilité d’agir en référé, sur des bases moins incertaines, la diffamation ou le trouble à l’ordre public, plus simples d’emploi que… la vérité.

S’il fallait toucher à la loi de 1881, ce serait pour la renforcer :

  • affirmer l’indépendance des rédactions,
  • prévenir les concentrations et les actionnariats contre-nature,
  • soutenir l’émergence de nouveaux modèles économiques et d’une fiscalité appropriée,
  • protéger les sources et les lanceurs d’alerte qui souvent sont à l’origine des grandes enquêtes d’investigations.

Un signal fort en France recréerait de la confiance dans l’information, et ferait reculer le recours aux vérités alternatives, détestablement complotistes.

La législature précédente a laissé dans l’hémicycle un rapport qui n’était pas un testament, mais plutôt une feuille de route. Au terme d’un exercice pluraliste et parlementaire inédit (en 2015 et 2016), à l’unanimité des treize député(e)s de la majorité et de l’opposition et des treize personnalités qualifiées qui la composaient, la commission Numérique et Libertés de l’Assemblée nationale a dessiné les lignes forces d’un nouvel âge démocratique à l’ère numérique. Nous écrivions dans ce rapport (Un nouvel âge démocratique, en accès libre ici ou ) combien il fallait se garder de réponses hâtives, de censures déguisées, et agir pour préserver, avec le juge judiciaire, l’esprit et la portée de la loi de 1881 et des lois bien équilibrées qui sont venues avec la transformation digitale. Nous refusions une méfiance de principe – réactionnaire – à l’égard d’internet.

J’invite donc à une extrême prudence législative. Elle parait ici la meilleure alliée de l’audace qui permet de faire de la révolution numérique un progrès incontestable, en faveur du droit de savoir et de la liberté pour les journalistes de remplir leur mission.

 

 

la loi de 1881 c’est quoi : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20080312

Surprenant de parler de liberté vis à vis d’une loi chargée de la restreindre…. Mais c’est cela l’hun quo-errance d’égo au pays des astérisques (tous risques pour le citoyen)

Il est intéressant de voir une première attaque à la liberté (une parmi tant d’autres qui ont suivi et qui sont à venir…..)

Nos députés n’ont-ils rien de mieux à faire que de lutter contre la liberté de ceux qui les désignent pour les représenter dans la maison France? Bien triste de façon de remercier la confiance de leurs électeurs? Les paie-t-on (10 000€ : indemnité de base + IRFM) pour se faire emmerder ….. par leurs pratiques contre nature. En général, on ne mord pas la main qui vous nourri, excepté en politique. Quand les députés rendront-ils compte de leur gestion du pays  à ceux qui les nomment? Le moment de l’élection n’est nullement « rendre des comptes » (selon les principes de la Constitution et de son préambule)… surtout quand on voit ce qu’il en est des résultats des élections :

  • désaffection
  • méfiance
  • manipulation
  • tricherie
  • résultat insignifiant (être élu quand on a moins de 10% des inscrits au premier tour, est loin d’être un principe démocratique surtout si on se contente de déplorer l’abstention, sans y remédier. Preuve que l’abstention plait et convient aux politicards…. Par contre le vote blanc….. )

Il faudrait que les représentants du Peuple (contre le pouvoir), devenus, entre temps, représentants du pouvoir (contre le Peuple) puissent être jugés chaque année sur leur mandat avec expulsion (et surtout interdiction à tout autre mandat électoral) de son siège…. Place aux compétents!

Au lieu de cela, ils ne cherchent que les moyens de couper l’air sous les ailes de leurs mandants pour en faire des esclaves à titrer (exclusifs à leur dévotion). En effet un électeur qui ne peut voler se voit contraint de faire, uniquement, ce qu’on lui dire de faire et surtout là où on lui dit…. C’est ainsi qu’est née « la voix de son maître ».

Quand le peuple se réveillera de sa léthargie inhibitrice, d’autant que son chef suprême (dédain et des daines) lui ordonne de ne pas suivre ses règles, mais celles du Peuple….  Ce qui est valable en Inde doit, aussi, être valable chez nous, en France (du moins tant qu’elle existe, encore, un peu).

Faut-il alourdir la répression de la liberté. Avant, quand le vent de la révolution n’avait fait son œuvre destructive du changement de régime (des nobles aux bourges), le tiers, on s’en foutait puisque serf et serve, mais au moins cet esclavage avait du bon, on avait du boulot à vie et il n’y avait de pole-emploi….. Alors que maintenant l’esclavage s’accompagne de longues périodes de disette de jobs…..

Autre temps, autres mœurs et plus esclave que cela, tu meurs dissolu!

 

 

https://www.les-crises.fr/les-fake-news-auront-elles-la-peau-de-la-liberte-de-la-presse-par-christian-paul/

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****