-

holocauste

Et si on ecrivait la véritable histoire du terrorisme, non d’opérette et à la demande, mais d’état permanent. Les scores de celui-ci sont plus qu’éloquents… Morts à petits feux(unedekeg@12/04/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « terrorisme officieux d’opérette » ou « terrorisme d’état officiel »
 
dicton du jour :  « à la saint Jules, mauvais temps n’est pas installé longtemps »
 *****
pour la seule beauté du pont…..
Oligarchie
 
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Se méfier des dénonciations terroristes…… Se dire que souvent c’est celui qui en parle plus qui l’est le plus….. Vous en doutez? Comparez les chiffres des victimes de chaque côté, pour vous faire votre vérité (et non gober celle des autres)

et avec un peu de recul….

Oui le terrorisme existe. Mais il n’est pas toujours et forcément là où on nous le désigne. Le sage voit la lutte que désigne la direction du doigt….. Les autres…..

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir :

  • Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». Suivez ses ordonnances, les exemples à suivre, en tous domaines viennent du sommet des pyramides…. Qu’attendez vous pour obéir à cette ordonnance à dose homme et aux pathiques…. (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)
  • S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

 

137 nuances de djihadisme : la brutalité des chiffres

soldat de fortune ii double hélice 20040930024202285 952570 Soldier of Fortune 2 640W: Double Helix complète Télécharger [PC]

http://telecharger-jeuxvideo.blogspot.fr/2014/01/soldier-of-fortune-2-double-helix-pc.html

Selon une étude menée sur des djihadistes condamnés en France, il existe un profil type permettant d’engager des préventions ciblées.

Par Mathieu Delahousse

Il y a encore quelques années, l’étude menée par le chercheur Marc Hecker, et publiée ce 10 avril par l’Institut français des relations internationales, aurait sans doute été titrée « l’étude qui dérange ». La conclusion de son travail est en effet marquée par la volonté de briser des tabous :

« Il serait facile d’extraire des histoires individuelles pour tenter de démontrer que n’importe qui peut devenir djihadiste et qu’il n’existe pas de profil type. Toutefois, si l’on fait l’effort de bien vouloir regarder la forêt plutôt que l’arbre qui la cache des tendances lourdes peuvent être observées. »

Ainsi, dans la brutalité et dans la sécheresse que les chiffres peuvent avoir, le « profil type » existe bien. Il ressort que ces individus « se distinguent par un niveau d’éducation et une intégration professionnelle plus faibles, un degré de pauvreté plus important, un engagement dans la criminalité plus élevé et un rapport plus étroit au Maghreb et à l’Afrique subsaharienne que la moyenne de la population française ». 

Terrorisme domestique

Ce constat s’appuie sur un échantillon réel : 137 cas de djihadistes jugés et condamnés par les tribunaux français (combien de victimes mortes passent dans le compte  » pertes et profils » ) depuis le début des attaques terroristes. Comme on pouvait s’y attendre, l’écrasante majorité est masculine (131 hommes contre 6 femmes). L’âge moyen est de 26 ans. D’où viennent-ils ? Sur ce point, les choses se compliquent. Sur la carte de France dressée par le chercheur, les zones rouges sont principalement la région parisienne, le Nord, l’Alsace, les Alpes-Maritimes et, dans une moindre mesure, l’Hérault et la Haute-Garonne.

Seulement, un point commun existe : 40% des individus viennent de quartiers prioritaires. 47% n’ont aucun diplôme. Un peu moins de la moitié avaient déjà des antécédents judiciaires, notamment pour violence, vol, escroquerie, trafic de stupéfiants ou délits routiers (à défaut de patrons de prestige, on fait des champions des causes perdues. Qu’ont-ils à perdre….?).

Instant de détente avec la réclame : Arrivé en retard, hier, sur vos étals, la non-notation « AAA » de la France. L’UE, comme si vous étiez, au chœur des machinations à détruire! Quand l’UE nous coule aux fonds et aux formes : https://wp.me/p4Im0Q-2lS  (cliquer dessus pour ouvrir le tableau)

Sont ensuite abordés les points dont les polémistes font leur miel après chaque attentat : la nationalité et la religion. Pour le premier point, il est confirmé que nous sommes bel et bien face à ce qu’on pourrait appeler un terrorisme domestique. 69% des djihadistes condamnés sont de nationalité française, 22% binationaux, 7% de nationalité de pays du Maghreb. Le chercheur, qui cite sur ce point les thèses de Tobie Nathan sur « les âmes errantes », s’arrête cependant sur l’origine des parents : 59% des condamnés ont un père ou une mère originaire d’un pays du Maghreb. Par ailleurs, 74% d’entre eux sont des musulmans de naissance, contre 26% de convertis (l’acte de conversion serait-il l’offre de sa vie,. En 39/45, c’était le même choix pour les terroristes d’alors. Le jour où le pourcentage changera, le terrorisme sera alors devenu uniquement franco-francçais. Qu’est, en soit, le zadisme? Attention en parler, ici, ne vaut nullement condamnation).

Des parcours cassés

La brutalité de ces chiffres ne peut s’apprécier sans la réalité humaine qui se dégage de toute procédure judiciaire. Les personnalités, extrêmement contrastées, laissent à voir des parcours cassés qui jamais ne pourront être résumés par des statistiques. Marc Hacker le reconnaît lui-même :

« Evidemment, des événements tragiques survenus dans l’enfance ou l’adolescence ne peuvent suffire à expliquer la radicalisation et doivent encore moins l’excuser. (tous ceux qui ont eu une enfance « malheureuse » ne sont pas forcément « terroristes ». N’est-ce pas plutôt la société qui a été terroriste avec eux?)

Cependant, les cas de personnes radicalisées présentant des fragilités liées à des situations traumatiques vécues pendant leurs jeunes années semblent être suffisamment nombreux pour justifier un effort de sensibilisation important des services en charge de la protection de l’enfance. » (mettez du coeur dans la protection et justement doublement….)

L’établissement d’un portrait-robot du djihadiste français peut au moins avoir cette vertu. Une exploitation de ces données permettrait une prévention, écrit le chercheur. Rejoignant en cela un discours livré depuis plusieurs années déjà, y compris dans les cercles du renseignement, il observe :

« Les caractéristiques sociales identifiées montrent que la lutte contre le terrorisme et la radicalisation n’est pas qu’une affaire de répression. » (attention aux amalgames dangereux. Tous ceux qui ont « souffert » dans leurs premières années ne sont pas et ne deviendront pas, forcément, terroristes. Cartouche, Mandrin, l’étaient-ils. Certes aux yeux du pouvoir, mais à ceux de la société…? et les terroristes de 39/45 étaient-ils aussi, si mal vus de la population, non collaborative… ?).

L’étude est consultable dans son intégralité sur le site de l’Ifri.

Mathieu Delahousse (Journaliste)

 

Le terrorisme, ou plutôt, les terrorismes, parlons en!

On met l’accent sur le terrorisme qui sert le pouvoir. Terrorisme que l’on pourrait presque considérer « à la demande », qui permet de « sensibiliser la population à ce qu’il ne veut pas : les restrictions de liberté. La liberté implique d’accepter le principe des terrorismes. Refuser ces derniers c’est se condamner à refuser la première.

Mais qui parle des terrorismes d’état, appelés plus simplement, manipulations des foules…. et en tous domaines…. Bizarrement, là on fait l’impasse. Sommes nous déjà si esclavagés que nous ayons laissé faire toutes les dérives. Il faut dire que les politicards de service, plus préoccupés à se voter des avantages que lui paie ce con de Français, ne sont plus représentants du Peuple, mais porte-paroles des partis et des pouvoirs. Seule une révolution, et non un mai 68, mettant à bas tout le système, pourra redonner son véritable rôle au citoyen. La « révolte des cheminots n’est rien en soi, excepté la défense de privilèges sectoriels. Quand ils auront obtenu gain de cause catégoriel, ils rentreront dans le rang…. dociles esclaves entre les mains du pourvoir, repus de leur satisfaction revendicative. Ce n’est pas de cette révolution que je parle. Je parle de celle qui empêchera tout encarté politique (en activité ou en devenir) de pouvoir représenter quiconque…. et surtout pas se décider des avantages (avec l’argent qui ne lui appartient pas).

Le tout premier terrorisme d’état, est d’ailleurs ce principe erroné de représentation. Il est plus mortifère que le terrorisme d’opérette des soi-disant djihadistes (qui laissent en évidence leur identité, histoire de faciliter le travail des enquêteurs qui vont ainsi glorifier leur incapacité à enrayer toute tentative…. Ils se gloriolent, après…. jamais avant). Combien de laissés pour compte…. ? 500, 1000? Les chiffres sont hallucinants : des millions (les 6 millions, en dessous du seuil de pauvreté, les millions de smicards, les retraités à 600€ par mois, les nécessiteux de l’APL, ….). Il faudrait des siècles de terrorisme « djihadiste » pour égaler la violence des morts légaux du pouvoir. Le président a à son service le service « homo », pour tuer, légalement, quelques récalcitrants, mais pas des millions. Cela s’appelle un génocide et personne n’en parle et pourtant il dépasse l’holocauste de 39/45. Où sont les dénonciateurs de bonne qualité (y compris ceux qui par solidarité du vécu devraient-être en tête de la contestation….)? En 39/45 les génocideurs étaient étrangers aux génocidés. Maintenant le génocideur est issu du même peuple qu’il génocide…..

Quand fera t-on le véritable portrait du terroriste d’état?

 

https://www.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20180410.OBS4940/137-nuances-de-djihadisme-la-brutalite-des-chiffres.html

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. précisions adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités