Hollande

(11/05/2017) – La drogue au service des conquêtes. Mais de tout temps les conquêtes l’ont été sous influence…. ! Même avant la chimie!

Publié le Mis à jour le

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Webmasters et propriétaires de sites/ blogs, si vous avez à redire sur l’utilisation de votre (vos) article(s), dîtes le moi, j’ y remédierais… Merci

******

Un laboratoire produisant la «drogue du djihad» démantelé aux Pays-Bas

La police néerlandaise a démantelé un laboratoire clandestin qui produisait des drogues psychostimulantes prisées par les djihadistes au Proche-Orient.

Lavrov: Daech doit son existence à la drogue
© AP Photo/ Alexandre Meneghini

Un laboratoire fabriquant des stupéfiants capables d’atténuer la douleur et d’accroître l’agressivité a été démantelé dans la province néerlandaise de Limbourg (sud). Les policiers ont saisi sur place une importante quantité de Captagon, médicament utilisé lors du traitement des dépressions et de certains troubles mentaux.

 

Drogue
© Fotolia/ Africa Studio

Selon les données de l’Office des Nations unies contre la drogue, environ 10% de Captagon dans le monde est produit de façon clandestine (et les autres 90% serainet fabriqués légalement?). Ses ventes servent notamment à financer les activités des groupes terroristes tels que Daech et Boko Haram. Les combattants djihadistes, et notamment les kamikazes, consomment eux-mêmes des substances comme le Captagon pour augmenter leur endurance au combat et inhiber la peur.

Or, plus tôt dans la semaine, les policiers italiens ont annoncé avoir découvert dans le port de Gênes 37,5 tonnes de stupéfiants destinés aux djihadistes opérant en Libye. Le prix de la cargaison illégale est évalué à 75 millions d’euros.

Qui se souvient que l’Allemagne a usé et abusé de drogues pour envahir plus vite et plus durablement l’Europe. Du plus haut au plus bas de la pyramide, tous en croquaient. Les soldats en étaient bourrés et cela leur permettait de tenir  pendant 72 heures sans dormir, sans ressentir la douleur et sans ressentir la fin (pardon la faim). Et vous vous étonnez que les terroriseurs se shootent avant leur grand saut dans l’inconnu… (car personne n’a vérifié le nombre de promises attribué à chaque promis)

https://fr.sputniknews.com/international/201705101031329337-pays-bas-drogue-djihad/

Publicités