French touch électorale

Quand le salarié démissionnera en masse, le patron cherchera à se faire accepter comme tel et y mettra le prix, sinon, ce sera sa fin définitive….(unedekeg@18/10/2017)

Publié le

choix du jour : «salarié esclave» ou «salarié décisionnaire»
 
*****

Français quand vous saurez……que :

 La guerre oblige à utiliser de nouvelles armes…. La démission générale et globale devient beaucoup plus efficace qu’une grève générale …. d’une journée…. Le lendemain, les banques interdissent la continuation…. au nom du sacro-saint crédit à l’esprit saint

et avec un peu de recul….

Quand les salariés réaliseront que leur salaire à venir ne dépend que d’eux et non plus des patrons aidés par le pouvoir, la planche qui « sauvegarde » les gardes-chiourmes du travail forcé, alias STO, basculera et précipitera le syndicat patronal dans le gouffre…. Et alors les patrons mangeront dans la min des honnêtes travailleurs ayant retrouvé dignité et surtout leur pouvoir décisionnel…

 

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Bientôt la fin du RSA ? Les départements n’ont plus les moyens de les verser!

Si jusqu’à présent les français n’ont pas vraiment bougé malgré l’ensemble des décisions politiques subies ces dernières années, ce qui suit risque de les faire sortir dans la rue! En effet, les départements n’ont plus les moyens de verser le RSA, ce qui n’est pas nouveau, nous avons eu l’info depuis quelques temps déjà. Ce qui ne change pas par contre, c’est le « pourquoi », car bien sûr, les explications ne sont généralement pas données sur le sujet. Une des principales raisons est l’endettement des régions par les emprunts toxiques qui profitent avant tout à des banques étrangères dont certaines en faillite totale, comme la Deutsche Bank. Cette pratique a été reconnue comme illégale, les banques ont été protégées par nos politiques, ne l’oublions pas.

screenshot

Les départements pourraient arrêter le versement du RSA. Ils affirment que leurs caisses sont vides, suite à la baisse des dotations de l’État.

Pris à la gorge, les départements de France lancent un appel à l’aide. Ils ne peuvent plus financer le revenu de solidarité active (RSA). Ces dernières années, les dotations de l’État n’ont fait que baisser alors que le nombre de bénéficiaires de l’aide ne cesse d’augmenter. La participation des départements a donc explosé, passant d’1,5 à quatre milliards d’euros entre 2012 et 2015. (escroquerie d’état ou incapacité des deux entités?)

Départements « en faillite »

Mais les collectivités affirment ne pas avoir cette somme, comme l’explique Dominique Bussereau, président de l’Assemblée des départements. « Si nous ne sommes plus capables d’aider les plus démunis, c’est terrifiant sur le plan social, et ça veut aussi dire que nous allons diminuer les dépenses d’investissement » (quel consta d’échec : être contraint d’aider…..) . Le président du Conseil départemental du Nord défend même que les collectivités sont « en faillite », et que « les préfectures nous demandent de ne pas solliciter la mise sous tutelle parce qu’elle signifierait que notre pays est devenu la Grèce ».

 

La pauvreté coûte cher. Pourquoi ne pas essayer à défaut de la richesse, une vie plus normale et surtout plus éthique, au nom justement de l’égalité telle que définie dans le préambule de la constitution.

  • Au RSA on est esclave (du système)
  • au Smic on est semi esclave (du système et du patronat)
  • à deux smic on est tiers d’esclave (système, patronat et politicards)
  • au delà, on commence à savourer une plus grande liberté

les strates de la société :

  • plus de 1,5 million de RSAistes
  • plus de 9 millions de pauvristes
  • plus de 3 millions de Smicardisés (3 millions sur 23,2 millions de sans grades, soit 13,3)
  • 1% de riches, riches (dont les parlementaires à près de 8 Smic près…. et ils ne sont 925 qui appartiennent au corps des 650 000 con-cernés. Soit 01,14 % des élites. Les parlementaires devenant de la sorte les RSAistes du haut du panier. On comprend pourquoi ils veulent doubler leur indemnité de base, alors que les non-nantis voient stagner leurs revenus et augmenter les coûts de la vie…)

L’Europe et le patronat veulent accentuer le fossé. Et nous nous contentons de manifester, en promenades digestives (il faut le faire avec le ventre vide et l’esprit encombré de merde). Cela nous tire vers le bas….

Le jour où tous les mécontents démissionneront en bloc, les patrons et les pouvoirs viendront vous quémander en vous proposant des ponts d’or, pour réintégrer vos postes. Ils tenteront bien de faire venir des « jaunes » de l’étranger… mais on ne peut exporter plus de 30 millions d’étrangers (et parmi eux des plus qu’indésirables » au risque d’effacer la France des pays…. Il faut avoir les couilles de la proposer, il faut avoir les couilles de le faire et surtout les couilles de tenir. L’attente pour accéder à beaucoup mieux ne sera pas longue…. Ce ne sont plus les patrons qui fixeront les salaires, mais bien les salariées.

Tant que l’on ne fera pas cela, ce sera vain et surtout inutile de « râler ». Souvenez vous, « nous sommes en guerre » et ce n’est pas nous qui le disons (là encore, on subit), mais eux. La guerre nécessite d’autres stratégies contestatives qu’en temps de paix.

 

https://scontent-ams3-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/21457582_10213919643523060_8787087650703296403_o.jpg?oh=70af4b2f561c56506b888ebdb85947fb&oe=5A859501
la démission globale et générale comme arme de guerre des salariés contre…..
Utopie diront les tenants-organisateurs des promenades vespérales….. Révolutionnaires de service qui se taisent lors des grand-messes électorales (tel qu’à la dernière présidentielle, alors qu’ils pouvaient, massivement, dire « non » au second tour. Se souvenir que « qui ne dit mot – abstention – consent » à ce qui se met en place. Quand on ne veut pas, on le dit et on ne s’abstient pas de la dire, sous peine d’être un révolutionnaire-vendu). Ils oublieront ainsi que leur démarche d’aujourd’hui était leur utopie d’il y a un siècle. Ainsi vont les révolutions, elles révolutionnent le vécu à un temps donné et basta… La révolution, non permanente, n’est pas une révolution. C’est parce que la révolution à temps a pris racine que l’ouvrier (honnête) régresse. Alors on continue?
Il faut changer les cadres (qui auraient de la tête d’avance…. mais c’est loin d’être prouvé aujourd’hui) et pas seulement au gouvernement….. !
 
….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Cliquer ci-dessous… les liens idoines!
******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ). Cette comparaison pour le département 75 se décline pour chaque département et chacune des 577 circonscriptions. Découvrez la qualité quantifiée de nos chers élus qui brillent de plus en plus vers le zéro à l’infini. Bientôt les élus seront ceux qui auront moins 0% de voix par rapport aux inscrits, « l’élection en moins ». Vous pouvez demander une telle comparaison pour chez vous. Il suffit d’oser demander (plus facile de que voter et surtout de voter bien)

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

A noter qu’il manque les chiffres de 2002, en cours de collecte, retraitements et analyses (qui seront ajoutés, dès qu’élaborés….). Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat. Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (bas et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.

Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!

Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

 

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », depuis environ 1620…… Avant?

**********

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word) :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Publicités