-

éradication

Tout est effectivement dans le détachement. Pourquoi s’accrocher à ce qui fut. Tournons nous résolument vers l’avenir, sans avenir…. de parade hi….! (unedekeg@02/03/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : «Travailleurs détachés de leur pays » ou « travailleurs détachés de leur emploi »
 
dicton du jour :  « Malgré le mauvais temps, mars prépare en secret le printemps »
 *****
S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave.
Oligarchie
pour la seule beauté du pont….. http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

On leur a interdit le détachement. Ils repartent chez eux en nous détachant de nos emplois., au nom de la communauté réduite aux caquets (car on ne pourra plus que caqueter sur le bonheur perdu).

et avec un peu de recul….

On n’a pas voulu les travailleurs détachés. Ils rentrent chez eux en emmenant, avec eux, nos emplois… Plus de problème de baignoire qui se remplit-vide… Leur plombier est passé par là…. Merci plombier. C’est un beau métier….!

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Castorama veut licencier plus de 400 salariés, et leur demande de former leurs remplaçants polonais

« Une faute d’un cynisme sans nom », selon les syndicats.

Les salariés de Castorama et de Brico Dépot, ont appris, le 28 février, que le groupe britannique Kingfisher prévoyait de supprimer plus de 400 emplois administratifs, en vue d’une délocalisation en Pologne. Cerise sur le gâteau pour les syndicats, l’entreprise a également demandé à ses employés français de former leurs remplaçants polonais.

Instant de détente en réclamé :  Compare Fr-De 2  (le chômage en volonté politique….contraire)

La délocalisation des services comptables et de gestion avait déjà été annoncée le 8 novembre par Kingsher. En revanche, la formation des salariés polonais par leurs homologues français n’était pas prévue. Elle révolte les syndicats, qui dénoncent le « manque de considération » de l’enseigne de bricolage.

« Un cynisme sans nom »

Lors du comité central d’entreprise, au siège de Templemars, près de Lille, la direction a insisté sur un point : les salariés français devront former les futurs employés polonais. Pour l’entreprise, ces formations, qui se dérouleront à travers des stages, sont un moyen « d’assurer la transmission et la continuité des dossiers », explique Jean-Paul Gathier, délégué Force ouvrière (FO). Choqué par cette demande de l’employeur, ce dernier dénonce un « manque de considération des salariés » : « Expliquer à des salariés, qui vont perdre leur emploi, qu’ils vont devoir former leurs remplaçants, c’est extrêmement violent. Il s’agit d’une faute, d’un cynisme sans nom. »

Cette demande apparaît « tout à fait normale pour la direction » selon les mots de Jean-Paul Gathier. Mais pour les salariés, « elle est très difficile à avaler ». « Il n’est pas question que des salariés français, sur le point de se faire licencier, forment les Polonais qui feront la même chose pour moins cher », s’insurge le délégué FO. D’après ses informations, la direction prévoit « cette formation » sur le mois d’octobre 2018.

Castorama a répondu, évoquant une « maladresse de formulation », à l’AFP. Les nouveaux employés polonais « devront en effet être formés aux spécificités comptables françaises mais aucun des collaborateurs concernés par une suppression de poste ne sera chargé d’assurer ces formations », a assuré Olivier Lurson, directeur des ressources humaines, dans un communiqué transmis à l’AFP. Pour Jean-Paul Gathier, interrogé par l’AFP suite au communiqué, ce n’était pas une maladresse : « Je pense qu’ils avaient l’intention de le faire à la base mais ont reculé devant nos réactions ».

Plus de 400 emplois supprimés

La veille du comité central de l’entreprise, actant la délocalisation, le nombre d’emplois supprimés et la controversée demande de formation, les salariés s’était mobilisé, à proximité du siège de Castorama, le 27 février. Répondant à l’appel des syndicats FO, CGT et CGC, ils protestaient contre les suppressions d’emplois dans la gestion et la comptabilité, du géant du bricolage. Jean-Paul Gathier envisage « d’autres mobilisations ». 

« Les syndicats réfléchissent à des moyens d’action pour mettre la pression sur la direction. On va aussi laisser les négociations avancer, pour obtenir une juste indemnisation. Il y a des préjudices qui sont créés par ces licenciements. » 

Selon le délégué FO de Castorama, « 85% des comptables ont plus de 50 ans, et ont une moyenne d’ancienneté de 23 ans ». Des postes de remplacements seront proposés, en tant que vendeur, caissier, en mise en rayon ou en délivrance de marchandise. « Des comptables, qui gagnent 2.200 euros avec bac+4, vont devenir vendeurs en gagnant 1.600 euros, il y a une grosse baisse de salaire », explique Jean-Paul Gathier. (C’est ce que l’on appelle la promotion interne et pas sur canapé. Ils ne vendent pas de meubles… Ou alors il faut changer de boite!)

Le 8 novembre dernier, l’ensemble des salariés avaient appris la création d’un centre de service partagé « qui allait s’occuper de la gestion des services administratifs et comptables du groupe ». Cette création est à l’origine de la suppression de plus de 400 postes. 

La chance d’une vie, former son remplaçant, quelle noble tâche appelée plus communément « transmission du savoir » aux générations montantes. Telle a toujours été la finalité du savoir : la transmission. Avant, mais c’était avant, cela se faisait à l’approche de la retraite…… Maintenant, signe des temps, on met en retraite d’office, avant l’âge défini par la volonté des politicards…. nantis (qui font partie des 1% des plus riches….) à 10 000€ par mois. La seule chose invariable, c’est la transmission… Quelle joie de former ceux, à cause de qui on vous met aux ordures….. Qui a dit que le travail n’était pas une sinécure.

Trouvez moi, une seule activité humaine (et pas seulement d’esclavage) qui procure ainsi la joie de savoir que ce que l’on sait servira à d’autres et après nous. L’avantage, c’est que maintenant on a plus le temps de savourer l’observation des effets de la dite transmission… On vit plus vieux et bientôt on passera plus de temps en retraite (av ou ap) qu’au travail. Elle n’est pas belle la vie….

Et dire que l’on aurait les moyens d’éradiquer le chômage, en France, en Europe et dans le monde… 5% du PIB serait nécessaire! Alors pourquoi y a-t-il encore du chômage?

Imaginez un monde sans chômage, les pouvoirs deviendraient plus qu’instables…. Alors on intègre des pays à géométrie salariale dans l’UE pour faire jouer le jumping…Il était normal que Castorama, devint fournisseur des plombiers….. Merci Bolkenstein…. 

Après les plombiers, les travailleurs détachés, place maintenant au retour, atome, en emmenant dans ses fourgons son outil de travail ‘de quoi atomiser une économie intérieure). C’est ce qu’on appelle mourir pour le couloir de Dantzig. Demandez aux moribonds-formateurs, laissés, sans soins, au bord de la route, ce qu’il pensent de la déclaration de guerre, en solidaire avec nos amis Polonais, pas un ne pariera un zloty sur le retour de leurs beaux jours! 2018 n’est pas 1939…. Plus besoin d’ordonnance, la mondialisation y fait merveille.

Et on nous dit que l’Europe c’est merveilleux. Qui oserait croire, et surtout dire, le contraire! Celui là serait un sot.

Qui va encore acheter Casto ou brique haut….! Vous croyez que les prix vont baisser? C’est le dividende qui va grimper…. C’est ainsi que l’on construit l’opulence en individualisation-industrieuse (artisanat)  ou en bricolage

 

https://www.nouvelobs.com/economie/20180301.OBS2926/castorama-veut-licencier-plus-de-400-salaries-et-leur-demande-de-former-leurs-remplacants-polonais.html

 

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités