-

Emmanuel

A 18%, dieu est foutu de nous pondre une encyclique à claques. Demandez à Marthe Richard ce qu’elle en pense du bordel « France »! Elle dira qu’il faut rouvrir… (unedekeg@13/04/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « dieu avec nous » ou « nous sans dieu »
 
dicton du jour :  « il faut qu’avril laisse mares et canaux tout pleins à mai »
 *****
pour la seule beauté du pont…..
Oligarchie
 
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Nous avions un chanoine. Il est devenu papesse l’Emmanuelle de service…. son trône en rôt-urier et orbi devenant saint-siège où ses fesses frôlent les résies….de la colère (populaire). Il est vrai que quand on a foutu la merde partout, il faut bien avoir recours en la parole dite vine (où il y a vérité de rues)

et avec un peu de recul….-

Nous avions notre chanoine présidentié, maintenant nous aurons l’envoyé de dieu en direct , sur nos antennes! Écoutez sa parole, elle est d’or pour son trésor (de guerre). Mieux que le crif où l’on ne fait pas que dîner, ce sera l’extrême onction avec un « P » majuscule pour les petites gens….. Il faut bien habiller les riches et mes mal en drains qui se retrouvent sur la paille des cachets….. (eh oui, ils courent le cacheton, comme les serfs)

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir :

  • Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». Suivez ses ordonnances, les exemples à suivre, en tous domaines viennent du sommet des pyramides…. Qu’attendez vous pour obéir à cette ordonnance à dose homme et aux pathiques…. (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)
  • S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »
 

 

Discours de Macron aux Évêques de France: la courte échelle aux islamistes

Anne-Sophie Chazaud

Après Macron pilote de chasse, Macron boxer, voici Macron chanoine!

https://www.delitdimages.org/apres-macron-pilote-de-chasse-macron-boxer-voici-macron-chanoine/

Emmanuel Macron devant les évêques de France, 9 avril 2018. Sipa. Numéro de reportage : AP22188126_000002.

En faisant l’éloge de la spiritualité et en encourageant les chrétiens à s’investir en politique (c’est beau, très beau, la séparation des pouvoirs), le président fait un cadeau à l’islamisme.

Le moins qu’on puisse dire est que ceux qui attendaient depuis des mois le fameux « grand discours sur la laïcité » tant promis par le chef de l’Etat ont dû en être pour leurs frais hier soir. Celui-ci, invité par la Conférence des Évêques de France (en somme le dîner du crif, non crif, où il est impératif d’être vu et surtout entendu. Il faut l’onction, fut-elle extrême. Une voix de prélassant vaut bien une messe et vaut surtout autant qu’une voie « sion ist », ou mohammedée) au collège des Bernardin (vous aviez qu’un chanoine relève de l’ordre de saint Augustin), a livré un discours particulièrement désarçonnant, mais aussi de haute tenue et dont les polémiques engendrées par quelques phrases-clés ne rendent qu’imparfaitement compte.

Un libéral chrétien

Dans un verbe à la fois fort et subtil – auprès duquel le discours de Sarkozy à Latran fait figure de manifeste laïque-, fortement empreint des grandes figures du personnalisme et de l’humanisme modernes, convoquant Emmanuel Mounier, Simone Weil, Paul Ricoeur et quantité d’écrivains chrétiens, le président a dressé une sorte d’état des rapports actuels et à venir entre l’Eglise catholique et le pays. Le chef de l’Etat est revenu, avec justesse, sur l’engagement concret de nombreux catholiques dans la vie de la cité, à travers de nombreuses actions caritatives, humanitaires, sociales, spirituelles, dans les secteurs hospitaliers, carcéraux, …. (et politique, dirait, par exemple, Fillon, sans être le seul, l’I-cone chrétienne politique qui accepte des costards – neufs – pour ne pas désobliger ses commanditaires. Au secours catho c’est du réchappé que l’on commercialise….) 

  • Sponsorisé par Boursorama Banque
  • Pink Week-End de Boursorama Banque
  • Du 13 au 16 avril seulement, jusqu’à 130€* offerts pour toute première ouverture de compte avec carte bancaire.

Sur le plan politique, la ligne présidentielle tracée dans ce discours est plus astucieuse qu’elle n’en a l’air, cherchant à dessiner une voie pragmatique entre la liberté et le respect de la dignité : en plein contexte de contestation sociale, il faut comprendre qu’on chercherait là un chemin (de croix, je crois, mais sans être sur. Si j’étais sûr, j’utiliserai d’autres mots et non je « croix ») (le même discours prononcé au Crif aurait tout aussi bien convoqué Lévinas au lieu de Mounier, il se serait toujours agi d’un Emmanuel…), même si l’on peut se demander ce que penserait la grande Simone Weil de la mise en concurrence des services publics, elle qui adhéra à l’anarcho-syndicalisme et s’établit à l’usine… Enfin, la plupart des hommes politiques chrétiens qui sont invoqués (Delors, Schuman,…) sont naturellement de bons apôtres de cette Union européenne (qui osera dire la sainte Union qui désunit les Peuples entre eux et les différentes composantes de ces peuples, entre elle. Il faut pas charrier quand même…. )qui constitue le credo principal d’Emmanuel Macron et dont découle la totalité de son action politique (donc c’est dieu qui guide les pas de son nouvel a-pôtre qui n’est certes pas le nôtre, mais celui de 18% – et certainement moins – après les coups vicelards : APL et CSG… pour habiller les nantis à poils. Se souvenir que Emmanuel = dieu avec nous! C’est ce qu’à dit Moïse quand il a donné le départ du marathon de sortie d’Egypte, qui devait ne durer que 40 ans, souvenez-vous : »en marche », sans spécifier le sens, ni étymologique, ni en direction).

Un cadeau aux barbus?

Là où les choses se compliquent, c’est lorsque le chef de l’Etat prononce deux phrases qui, dans un contexte de très grande menace sur la laïcité, font figure de bombes : les rapports entre l’Eglise et l’Etat auraient été « abîmés » (sic) et il conviendrait de les « réparer », et, par ailleurs, les catholiques sont invités à s’engager davantage « politiquement », en tant que catholiques (on a vu ce que donnait la politisation de l’écologie. Regardez ce pauvre Hulot, bientôt en vacances…. La politisation catholique n’effacera jamais le « balancetoncauchon », fatwa que lançait la dame-jeanne au bûcher des vaniteuses…. Elle a, depuis, fait école buissonnière ardente!).

Dans un contexte paisible, où le pays ne subirait pas les assauts répétés et meurtriers de l’islam radical à visée précisément politique (faut-il répondre à l’islam politique par la catholicité politique ou la politique catéchisée. Il risque d’y avoir conflit d’intérêt : dieu et son larbin), ces phrases de réconciliation, n’en déplaise aux bouffe-curés old school, seraient plutôt de bon sens. Le président revient d’ailleurs à juste titre sur les racines chrétiennes de la France (que l’on a par ailleurs refusé d’inscrire dans le traité de Lisbonne, à la demande d’un grand chrétien qui refusait tout, excepté les diamants, parce que éternels…. comme la vie dans un au-delà hypothétique et surtout confessionnal ), ce qui relève de l’évidence historique. Le problème ne vient pas de là.

Inciter les membres d’une religion à s’engager politiquement, dans un contexte d’entrisme politique de l’islam radical, est à la fois irresponsable et dangereux : le Président ne pouvait ignorer la résonance particulière de ces mots dans un contexte où l’église catholique est en plein recul sur fond de crise des vocations, quand le prosélytisme islamique, lui, ne cesse de s’étendre. Ce ne sont pas les luthériens ni les bouddhistes qui vont soudain vouloir s’emparer de cet appel à l’engagement politique des religieux, et l’équité entre les cultes que commande justement le principe de laïcité obligera le Président à prononcer les mêmes paroles et accorder les mêmes objectifs aux membres de toutes les religions.(a quand la politisation à thé….. en cinq à sept avec dame aventure, bonne ou mauvaise….?)

 La spiritualité dans l’engagement

Pareillement, Emmanuel Macron évoque l’importance de la spiritualité dans l’engagement concret de chacun, à travers la notion intéressante d’ « effectivité ». Là encore, on ne peut que lui donner raison sur le fond, et on a bien vu à travers la figure du  (lieutenant avant que de devenir,  posthume,colonel)  colonel Beltrame (ne mettons pas la charrue après les boeufs-carottes, sinon cela fait des ordres mal appropriés) combien l’engagement républicain et une foi profonde pouvaient être indéfectiblement liés et précisément effectifs.

La laïcité, rempart des chrétiens

Paradoxalement, après un siècle de relations en effet très douloureuses entre les Eglises et l’Etat, c’est désormais la laïcité qui est le meilleur rempart protecteur pour les chrétiens, tout comme elle l’est également pour les juifs de France (il faut supprimer toutes les chapelles officines : crif, dîner de collectes de promesses de don, télélhon-mayonnaise, reste au coeur, restauindifférents, processions, prières de rue, rassemblements politique) mais aussi pour les musulmans modérés : ne pas comprendre cette inversion historique du paradigme laïque engendré par l’entrisme islamiste c’est au mieux faire un contresens majeur sur la situation actuelle, et au pire donner les clés de la maison à la religion qui sera la plus véhémente dans son action politique.

 

Les guerres de religion de plus belle…. Et ce ne sera pas un édile de Nantes ou d’ailleurs qui changera quelque chose. Il faut frapper plus haut et plus fort… Au sommet!

qui se souvient de la définition de chanoine ? Religieux vivant en communauté (avec un père supérieur, mais pas de mère, restons entre mecs, sinon Emmanuel deviendrai Emmanuelle au dossier d’osier tressé – alors que nous nous ne sommes que stressés), habituellement sous la règle de Saint Augustin et qui se met au service du Peuple chrétien, dans la paroisse France (et accessoirement du Latran)…. Il n’y aurait donc que 18% d’augustits en France et certainement moins avec les saillies de leur pape défroqué. Il est effectivement temps qu’il rentrât dans l’ordre….

Ce serait donc la nouvelle religion annoncée par Isaïe qui annonçât cet M à noël, autre nom du père….. Elle vit le jour en l’an 1 du macronisme, c’est à dire en 2017 (qui donne le 1 ésotérique : renouveau, nouvelles donnes, nouvelle naissance. A la saint macronique, tu as intérêt à baiser les autres pour ne pas l’être toi-même). 

La France a trouvé son nouveau dieu, mais si…. ! Espérons que notre Latran ne devienne notre mur de lamentations et que notre laïcité n’en soit réduite qu’aux caquets de comètes passagères.

 

https://www.causeur.fr/macron-christianisme-laicite-islam-eveques-150458

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. précisions adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités