-

Djihâd

keg – 203 Mars = 19/09/2016 – Jamais on ne vit président épuiser sa garde éloignée de plus de 53%… Le dernier carré VIP devenu peau de chagrine-rit!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Président normal à 8%» ou «président a-normal à 15,15%»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

même en jour de soit disant commémoration (élections obligent) des victimes du terrorisme (d’état) et de ses barbaries (y étant moi même!), n’en déplaise aux défenseurs (locaux et nationaux)  des « Pupilles de la Nation juifs »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Épuiser 50% de son électorat donne du plomb à toute conquête future…. Qui veut mourir pour un dépeceur de cors (électoral)

….. et avec un peu de recul….

Ils partirent 15,15% et par un prompt abandon se retrouvèrent 8% pour représenter leurs dettes de créances présidentielles…. Ce fut l’homme politique le plus prisé (mais « mé »)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Monsieur 8 %, « homme d’État de l’année » ? Ne riez pas !

 
François Hollande recevra en début de semaine à New-York, le prix de… » l’Homme d’État de l’année » !

Quand on voit l’information dans la presse, on se dit que c’est un canular, ou une bonne blague, peut-être même une de celles dont il a, paraît-il, le secret : François Hollande recevra, en début de semaine, à New York, pour la 7 1e Assemblée générale des Nations unies, le prix de…  » l’Homme d’État de l’année ».

Mais, au fait, qui sont-ils donc, ces « ils » new-yorkais qui ont élu notre Flanby national « homme d’État de l’année » et lui ont décerné ce prix ? Il s’agit de la fondation interconfessionnelle Appeal of Conscience, fondée en 1965 par le rabbin Arthur Schneier, survivant de la Shoah, et qui souhaite récompenser ceux qui œuvrent pour « la paix, la tolérance et la résolution des conflits ethniques ».

On se dit que nos amis new-yorkais devraient revenir faire un peu de tourisme dans la France de François Hollande, sur nos plages, dans nos banlieues ou du côté de Nice, ou un pèlerinage au Bataclan. Et, s’ils sont juifs, ils devraient se demander comment vivent leurs coreligionnaires en France, quelle est la nature du nouvel antisémitisme qui y sévit et par quelles complaisances la gauche et les socialistes de M. Hollande l’ont laissé se développer.

Ils devraient, aussi, se demander ce que François Hollande a fait, ou pas fait, avant janvier 2015, pour qu’on en arrive là, et après, pour que l’horreur se reproduise, mois après mois, inexorablement. Ils devraient, aussi, se repasser le film des événements du 14 juillet dernier, entre son interview annonçant la fin de l’état d’urgence et l’attentat de Nice quelques heures après.

Quand on a vécu cet été meurtrier-là, si on avait encore quelques doutes, on sait que M. Hollande n’a jamais été et ne sera jamais un homme d’État. François Hollande, loin d’être un artisan de la paix, est le premier Président d’une France désormais en guerre à cause d’une situation qu’il n’a pas voulu voir et qu’il a contribué à créer par sa politique et son aveuglement, en France et à l’étranger.

La clairvoyance n’est pas la qualité majeure des cercles onusiens, on le savait. Les Français sont heureusement plus lucides puisqu’ils ne veulent pas voir M. Hollande se représenter à plus de 85 %. Dans le dernier sondage Odoxa pour France 2, ils ne sont plus que 8 % à le juger comme le meilleur candidat pour représenter la gauche. De toutes les personnalités testées, il est même… dernier !

On hésite donc encore : ce prix est-il une manifestation de l’humour juif new-yorkais ou un lot de consolation, un cadeau de départ, pour un Président en bout de course dépassé par les événements du début à la fin de son mandat ?

Comment se fait-il que partis à 15,15% en 2012 (1er tour de la présidentielle), nous nous retrouvâmes, par un prompt défaut, 8% à l’arrivée au porc du pédalo présidentiel (quel charre de l’état en déconfiture. Même les souteneurs ne croient plus au mac suprême. C’est dire le rassemblement d’un peuple autour de son führer de fuir – SOS le pédalo coule). Perdre plus de 53% en 5 ans. Que serait-ce si le quinquennat durait 7 ans!

S’il avait utilisé des rameurs plutôt que des pédaleurs sur le rat d’eau de l’état, nous eussions écopé beaucoup moins. mais il eut perdu ce titre envié de meilleur homme d’état politique. Il quittera la fonction avec au moins une reconnaissance internationale. C’est bien le plus qu’il pouvait espérer. Espérons que le prochain ne le battra à son propre jeu.

 

http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/monsieur-8-homme-detat-de-lannee-ne-riez-pas,283264

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Le nazisme aurait-il été le même sans stupéfiants?

Le nazisme aurait-il été le même sans stupéfiants?
La drogue chez les nazis, vue par Neal Fox. (©Neal Fox pour L’OBS)

Le journaliste allemand Norman Ohler a enquêté sur l’impact et les effets des drogues “officielles” du IIIe Reich.

 

Bien avant l’arrivée au pouvoir de Hitler, l’Allemagne était une «terre de drogues»: en 1919, le pays perdait ses territoires coloniaux et de facto les substances médicinales qu’on y trouvait. Cette carence dynamisa l’industrie pharmaceutique, qui ne tarda pas à développer des substituts et à s’imposer comme un leader mondial. Entre 1925 et 1930, l’Allemagne était le premier exportateur d’héroïne, produisant à elle seule 40% de la morphine mondiale.

Tout à leur obsession purificatrice, les nazis firent campagne, très tôt, contre des paradis artificiels assimilés à la décadence, produit de la démocratie vérolée par le «judéo-bolchevisme». L’appétit de drogues n’était pas tari pour autant: en 1938, les laboratoires Temmler lançaient, à grand renfort de publicité, une nouvelle méthamphétamine, la pervitine, un psychotrope surpuissant dont les créateurs dissimulaient les effets secondaires. Vendue comme un stimulant, la pervitine séduisit tout le monde: étudiants, ingénieurs, chercheurs, ouvriers, femmes au foyer, et surtout médecins comme pharmaciens, emballés par la disparition, douze heures durant, de tout signe de fatigue, agrémentée d’un effet coupe-faim et d’une allégresse totale.

L’invasion de la Pologne sous méthamphétamine

 «Echaudé par un cocktail mortel de propagande et de médicaments, le peuple sombre de plus en plus dans un état de dépendance», résume l’auteur. Une dépendance, certes, mais plurielle: sa substance principale n’est-elle pas le mirage du nazisme?

La puissante Wehrmacht estime bientôt que la pervitine est un produit «idéal pour le soldat». En dépit des alertes que lancent de rares spécialistes alarmés par l’état des étudiants ayant abusé des gélules miracles, elles seront employées à grande échelle: elles cadrent en effet à merveille avec le mythe nazi du guerrier aryen, insensible à la peur et à la douleur.

« Les Allemands couraient un peu partout »

Dans « l’Etrange Défaite », Marc Bloch témoignait : «Les Allemands couraient un peu partout, à travers les chemins.» Et pour cause: drogués jusqu’aux yeux, ils pouvaient se priver de sommeil plus de quarante-huit heures, peu manger et se sentir invincibles, comme le clamait la propagande de Goebbels. Les cas d’hypertension artérielle et les crises cardiaques inexpliquées n’érodent pas la confiance que témoigne à la pervitine Otto Ranke, médecin chargé d’évaluer son usage. Et pour cause: lui-même est accro au produit, officiellement considéré comme d’«importance stratégique». Au même moment, chez les civils, la consommation explose.

On le sait, l’invasion de l’URSS scella l’inversion du cours de la guerre. Aussi, la thèse que développe Norman Ohler crée un certain malaise: selon lui, la pervitine et le cocktail de substances que se faisait administrer Hitler seraient un facteur déterminant dans l’aveuglement du peuple nazifié et une explication solide des décisions parfois loufoques de leur Führer. Voilà qui revient à mésestimer la dimension particulière du nazisme, la personnalité du dictateur, et bien sûr la stratégie de ses ennemis.

Mais, comme le dit l’un des premiers détracteurs de la méthamphétamine, il est troublant de constater que l’«effondrement inévitable» constaté chez ses usagers frappa aussi le Reich, sevré de victoires et lancé dans une spirale d’autodestruction. Comme le souligne la postface signée par le regretté historien Hans Mommsen, le débat reste ouvert…

 

On ignorait que l’Adolf était chef du cartel de Munich ou a tout le moins qu’une fois gagné à la pervitine, il en tira les substantifiques essences pour devenir le führer cartelique d’un peuple bon à rien, déprogrammé par lavage de cerveau (mais en avaient-ils à l’époque?) à grand renfort de retraites aux flambeaux qui se terminerait par l’ultime dans les ruines de Berlin….

Quelle sera la pilule liée à nos modernes conquérants. On leur connaît le captagon (fénéthylline) qui maintient les fous de dieu sur le fil du cimeterre… Mais que sera la réelle pilule du bonheur des angoissés djihad?

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20160915.OBS8133/le-nazisme-aurait-il-ete-le-meme-sans-stupefiants.html

 

****

 

Alain Juppé : une surprenante révélation sur son passé de… clubber !

Alain Juppé : une surprenante révélation sur son passé de... clubber !
 

Une anecdote révélée par le Point montre que le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite savait s’amuser. De quoi en finir avec l’image d’homme froid qui lui colle à la peau ?  

 

Qui a dit que les politiques ne savaient pas s’amuser ? Probablement pas Alain Juppé, à en croire une information du Point, qui rapporte que le candidat à la primaire de la droite fréquentait souvent les boites de nuit d’Ibiza dans le passé. 

« Il y a une vingtaine d’années, à Ibiza, Alain Juppé arrive à 6 heures du matin avec des amis dans une discothèque noire de monde et dit : ‘Mais à quelle heure ils se lèvent tous pour être déjà là ?' », explique le magazine, repris par le site Closer.fr.

« Avec le temps, je me suis ‘arrondi' »

Une étonnante anecdote qui lui permettrait d’en finir avec l’image d’homme froid qu’on lui donne. C’est en tout cas ce que cherche à faire le maire de Bordeaux. Le même magazine relayait d’ailleurs il y a quelques jours les bonnes feuilles de son dernier livre, « De vous à moi », dans lequel il revient sur ces critiques. 

 

Mais, hélas le temps passe, le temps et ses affaires fictives ou non. L’Alain lève un coin de sa jupette…. Quand il se présentera nu, devant ses juges (électeurs), on pourra voir les traces de ses vies dissolues et dissipées.

 

 

http://www.planet.fr/politique-alain-juppe-une-surprenante-revelation-sur-son-passe-de-clubber.1177101.29334.html

 

****

 

Musulmans de France, l’enquête qui fait peur  –  28% des sondés pour la charia

 

islam musulmans jdd charia

Mosquée de Villefontaine. Sipa. Feature Reference: 00717050_000006.

Alain Finkielkraut a défini un jour le politiquement correct comme le fait de ne pas voir ce qu’on montre. Le traitement de l’étude sur les musulmans de France réalisée par l’Institut Montaigne sous la direction de Hakim El Karoui et publiée hier par le JDD nous en a fourni un exemple éclatant. On dirait que les médias se sont concertés pour tenter de planquer la réalité sous des titres lénifiants. « Musulmans de France, l’enquête qui surprend », annonçait le JDD à sa « une ». « L’enquête qui terrifie » aurait été un titre plus adapté.

28% de fans de la charia

C’est la première fois, à ma connaissance, qu’un travail aussi sérieux tente d’établir un portrait idéologique et culturel des musulmans de France (trois quarts de Français, un quart d’étrangers). On se disait bien qu’une partie d’entre eux avait quitté le monde commun – ou n’y avait jamais résidé – mais on pouvait encore espérer qu’il s’agissait d’une infime minorité. Or, on apprend que 28 % des musulmans de France estiment que la charia prévaut sur la loi de la République. Oui, vous avez bien lu : près d’un tiers des musulmans vivant dans notre pays vivent mentalement dans une tout autre contrée. Un tiers sur une population estimée (à la baisse) entre 3 et 4 millions, ça fait un million de personnes, souvent jeunes. Combien seront-ils, dans dix ans, à être passés de la charia au djihad ? Seulement 1 %, soit “seulement” 10000 ? Voilà qui rassurera certainement les 70 à 80 % de Français que l’islam inquiète.

La réalité se révèle pire que les fantasmes

On pourrait se réjouir de ce que 70 % des musulmans vivant dans notre pays soient devenus des laïques comme les autres. « Deux tiers des musulmans pensent que la laïcité permet de vivre librement sa religion », affirme Hakim El Karoui. Alors, il doit y avoir maldonne sur le sens du mot laïcité.  En effet, douze ans après le vote de la loi interdisant les signes religieux à l’école,

  • 60 % des personnes interrogées estiment que les filles devraient pouvoir porter le voile à l’école ;
  • 48 % pensent qu’on doit pouvoir affirmer son identité religieuse au travail ;
  • 58 % des hommes et 70 % des femmes sont favorables au port du voile – hijab.

Autrement dit, même au sein de la majorité que l’on dit intégrée, on n’entend pas renoncer à ce signe de rupture avec le modèle français qu’est la dissimulation du corps féminin.

Les promoteurs de l’étude espéraient sans doute que la réalité scientifiquement établie permettrait de trancher le cou des fantasmes sur l’islam. Or, la réalité se révèle pire que les fantasmes. Comment « déradicalisera-t-on » les 20 % de musulmans et 28 % de musulmanes qui, dans notre pays,  approuvent le port de la burqa ? Combien de générations faudra-t-il pour les convaincre qu’une femme libre n’est pas souillée par le regard d’un homme ?

Ces questions ne seront évidemment pas posées, comme le montre le titre hilarant du Monde sur le sujet : « Les musulmans de France, une population jeune et diverse ». Les perroquets du tout-info et tous les autres fossoyeurs du réel s’emploient déjà à expliquer qu’on a mal compris : l’intégration progresse. Quant à ceux pour qui elle ne progresse pas, ils sont révoltés plus que musulmans. Fort bien. Et qu’est-ce qu’on fait, avec tous ces révoltés ?

 

Coïncidence des chiffres,  parmi les musulmans en France

  • 28% pour la charia,
  • 25% d’étrangers

La conclusion serait-elle aussi simple?

Si oui, qu’attendons-nous? D’atteindre 50% plus un, c’est à dire la majorité absolue pour que la charia devienne loi de la France? Réjouissons nous cela ne représente que 1,54% des Français…. Mais ce « que » d’aujourd’hui deviendra combien demain?

 

 

http://www.causeur.fr/musulmans-islam-charia-jdd-40158.html

 

*****

 

Comme l’Union Soviétique, l’UE bientôt dans les poubelles de l’histoire ?

Comme l’Union Soviétique, l’UE bientôt dans les poubelles de l’histoire ?

La récente crise des migrants a fait la lumière sur la «crise d’unité» de l’Union Européenne. Pour le journaliste irlandais Bryan MacDonald, l’organisme européen souffre des mêmes symptômes que l’URSS dans ses dernières années d’existence.

Mikhaïl Gorbatchev a très bien dit, il y a pas mal de temps : «Le développement le plus énigmatique de la politique moderne, c’est la détermination apparente des dirigeants européens occidentaux à recréer l’Union Soviétique en Europe de l’Ouest.»

Le dernier dirigeant soviétique ne se référait pas à une aspiration de l’UE de s’étendre vers l’est, mais plutôt à la structure de gouvernance mal équilibrée, quand les petits Etats sont de plus en plus dominés par des membres plus grands. Cela est apparu de façon évidente l’année dernière, lorsque Angela Merkel a de façon quasiment unilatérale imposé à l’Union une politique d’immigration libérale, qui a entraîné une division très importante de ses membres.

L’Union Européenne s’est agrandie trop vite. Et l’idéologie l’a emporté sur le pragmatisme pendant trop longtemps

Une Union divisée

Comte tenu de tous ces discours présageant une crise, les Britanniques se sont libérés de cette pression en votant pour sortir du bloc. Et leurs voisins en Irlande, à l’époque figure emblématique de l’Union Européenne, se sont tout-à-coup mis à remettre en question leur propre participation, au vu des pressions exercées par Bruxelles sur le système fiscal mis en place par Dublin. Comme si ce n’était pas assez mauvais, des hommes politiques anti-Bruxelles montent dans les sondages en Italie et aux Pays-Bas, alors qu’en France, Marine Le Pen propose d’organiser un référendum sur le «Frexit». Il vaut la peine de garder à l’esprit que ces trois Etats sont les piliers du projet.

Cherchez l’erreur

Les eurocrates consacrés, comme notre vieil ami Carl Bildt, sont naturellement consternés. Mais ils semblent incapables d’accepter leur part de responsabilité dans cette lente implosion de l’UE.

Autrement dit, elle s’est agrandie trop vite. Et l’idéologie l’a emporté sur le pragmatisme pendant trop longtemps. Bruxelles a, par exemple, tendu la main à l’Ukraine en 2013, en lui proposant  un accord d’association, au moment où il était clair que la population de l’UE n’avait aucune envie d’accueillir de nouveaux entrants. Quand on se souvient des événements, la présence du commissaire britannique en charge des Affaires étrangères, Catherine Ashton, à Kiev, à Maïdan, était tellement ridicule, considérant la position déjà fragile du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. Pourtant, pas un seul commentateur des médias britanniques n’a jamais mentionné cette hypocrisie.

Les eurocrates peuvent détester le Premier ministre hongrois Viktor Orban, mais faire cela signifie ne pas tenir compte de son électorat

Les efforts se sont concrétisés en 2015, lors de la crise des migrants, lorsque certaines élites semblaient faire de la politique à la hâte. C’est comme ça que Angela Merkel, apparemment sans consulter personne, a unilatéralement ouvert les portes de l’Allemagne à de nouveaux arrivants.

En fin de compte, 1,1 million de migrants étaient arrivés avant la fin du mois de décembre de la même année. Seuls 54 d’entre eux ont jusqu’à présent obtenu des emplois au sein d’entreprises allemandes, en dépit de la rhétorique de représentants de l’économie, comme le président de Daimler, Dieter Zetsche, qui avait affirmé que la plupart des réfugiés étaient «bien formés et motivés» et que «Mercedes avait besoin d’eux». Son entreprise a tout de même recruté 40 stagiaires.

Ce qui est valable pour la cane…

La racine du malaise est simple. L’establishment allemand favorise largement l’immigration à grande échelle, même si, d’après les sondages, les deux tiers des citoyens ne sont actuellement pas d’accord avec le slogan «Bienvenue aux réfugiés» . Cependant, les gouvernements de nombreux autres pays de l’UE ne soutiennent pas cet afflux, notamment en raison du fait que la plupart de ces nouveaux arrivants ne sont pas issus de la tradition chrétienne. Alors que les médias libéraux et eurocrates eux-mêmes semblent être scandalisés par cette position, c’est un point de vue qui était plus ou moins général dans toute l’Europe jusqu’à très récemment.

L’UE a grandi trop vite et récolte maintenant la tempête car ses structures ne s’en sortent pas

En janvier 2004, l’UE comptait 15 membres, uniformément occidentaux, principalement progressistes et relativement riches. Une décennie plus tard, elle se vantait d’en avoir 28 et la plupart des nouveaux arrivants étaient d’anciens pays de l’Est, qui sont relativement pauvres et socialement plus conservateurs que le reste de l’Union.

C’est le problème. L’UE a grandi trop vite et récolte maintenant la tempête car ses structures ne s’en sortent pas. Les dirigeants du bloc auraient dû écouter Mikhaïl Gorbatchev. Après tout, personne ne sait mieux que lui ce qui se passe lorsqu’une grande union perd l’adhésion de ses citoyens.

 

  • 74 ans pour l’union soviétique!
  • 46 ans pour l’union Européenne!
  • 28 ans pour la prochaine tentative d’union?

L’homme est-il incapable d’union avec des étrangers »? Il est vrai que quand au niveau d’un seul pays on est incapable d’unir les idées des différentes idées politiques en course, pour mettre en place le bien-être des citoyens. C’est toujours en dichotomie que l’on gouverne,

  • la gauche au pouvoir, méprisant les idées positives de la droite
  • la droite au pouvoir, méprisant les idées positives de la gauche

Et chaque fois on nous demande (élection) de trancher sur la soit disant « moins pire » gouvernance… Mais où est la recherche de l’excellence qui ferait que nous serions enfin réunis dans la véritable union nationale.

 

http://reseauinternational.net/comme-lunion-sovietique-lue-bientot-dans-les-poubelles-de-lhistoire/

 

*****

 

 

 

 

*****

 

 

Le 23 mai dernier, La commission « Constitution » de Nuit Debout Grenoble invitait Alain Dontaine, professeur de géopolitique à l’Université Grenoble Alpes, à donner une conférence sur le thème de l’historique des processus constituants. Le Cercle des Volontaires étaient présent pour filmer ce cours d’Histoire dense et très instructif !

 

Qui osera imposer une constituante?

Si vous pensez à un homme politique, c’est que vous n’avez rien compris! Et dire que vous allez avoir le suprême déshonneur de désigner le prochain locataire (11éme du titre et peut-être 8éme homme) de l’Élysée. L’homme qui imposera une constituante  s’appelle « le Peuple ». Et l’expérience prouve que cela ne se fait sans écoulement de résiné…. Malheureusement

 

http://www.cercledesvolontaires.fr/2016/05/31/conference-historique-des-processus-constituants-par-alain-dontaine/

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences