-

Décodex

Avez vous votre decodex perso en poche. Choisissez le adapté à toutes les applications possibles qui peuvent se présenter dans vos journées. Vous êtes invertis…. ! (unedekeg@03/02/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : « Qui est decodex? » ou « Qu’est decodex »
 
dicton du jour :  « S’il ne pleut ni ne neige à la Saint Blaise, en mars le froid en prendra à son aise »
*****

Français quand vous saurez……que :

Insidieusement, les supplétifs du jeu « juge et partie » deviennent les grands inquisiteurs de la question. Ils vous font dire ce qu’il veulent que vous disiez, écrivez et bientôt penserez…. C’est à cela que l’on reconnaît le triomphe de l’obscurantisme qui nous guette, particuliers très particuliers ou médias à la petite semaine, en lieu et place du vrai-faux pouvoir (18% des Français inscrits au 1er tour….) qui pilote à distance!

et avec un peu de recul….

Decodex se devait de séparer le bon grain de l’i-vraie de la toile (d’à régner). Au bout d’un an qu’en est-il? A t-on encore le droit de dénoncer des dérives que l’on constate. le devoir de chaque citoyen c’est de se lever face aux tentatives de « juge et partie »  d’où elles proviennent… Notre statut de citoyen libre est à ce modeste prix!

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »
 

 

[Bon anniversaire !] Plainte contre le Décodex

C’est donc le 1er février 2017 que le journal Le Monde a lancé son “Décodex”, énorme opération de dénigrement de ses concurrents.

Cette opération a entraîné une énorme vague de diffamations à notre encontre, que nous avons dû gérer durant l’année 2017.

Nous profitons donc du premier anniversaire du Décodex pour vous dévoiler la plainte (enfin, plus précisément, l’assignation – de 65 pages… Formidable travail de Maître Jérémie Assous et de son équipe) que nous allons déposer dans les prochains jours auprès du Tribunal de Grande Instance.

Télécharger la plainte en pdf

 

Je propose aussi aux lecteurs avocats et juristes qui auraient des commentaires, conseils ou suggestions d’amélioration sur tel ou tel point de cette plainte et souhaiteraient nous en faire part (bénévolement 🙂 ) de nous les envoyer via le formulaire de contact de ce blog. Idem pour les lecteurs, par le formulaire ou en commentaire (c’est encore une version brouillon, avec quelques coquilles)

Enfin, si vous souhaitez soutenir financièrement (sans déduction fiscale) cette action judiciaire, vous pouvez réaliser un paiement ici.

Merci enfin à toutes et à tous pour le soutien de la communauté des lecteurs tout au long de l’année passée – cela a vraiment fait du bien à toute l’équipe !

P.S. Les sommes éventuellement récupérées au terme de cette procédure seront bien évidemment réinvesties dans ce site, afin de participer à une meilleure information du public.

P.P.S J’ai une pensée pour le regretté Robert Parry, qui m’avait soutenu durant cette période difficile, résumant fort bien la situation :

“Olivier, si tu prépares une histoire détaillée sur ton problème [avec le Décodex] — avec l’explication du Monde sur la façon dont ils ont compilé ces listes absurdes […] — je serai heureux de le publier dans Consortiumnews. Il n’y a guère de doute que la campagne contre les “fake news” est devenue une couverture pour attaquer les sites Web sérieux qui ne suivent pas la ligne de propagande sur des sujets sensibles comme l’Ukraine et la Syrie. Les médias mainstream sont bien sûr le cas classique des personnes voyant la paille dans l’œil du voisin sans voir la poutre dans le leur. Mais ils excusent leurs propres erreurs factuelles comme étant de simples erreurs innocentes. Cependant, si quelqu’un d’autre fait une erreur similaire, cela devient une “fake news“. […] Si les médias grand public avaient disposé de telles listes [de proscription] en 2003, ils nous auraient mis sur la liste noire des propagateurs de “fake news” pour avoir remis en question la certitude de la présence d’Armes de Destruction Massives en Irak. Mais je pense que la seule chose que nous pouvons faire en réponse, c’est de continuer à travailler et à faire du bon journalisme, aussi douloureux que cela puisse être de figurer sur de telles listes orwelliennes.” [Robert Parry, 02/2017]

P.P.P.S. : la mission des médias mainstream est en bonne voie d’accomplissement : effrayer la population pour qu’elle ne s’informe plus sur “Internet” mais seulement auprès… des médias mainstream (en 2016-2017, après la campagne sur les “fake news”) ….

 

No comment! Excepté ce que vous aurez à en penser, juger et dire (voir écrire). Je vous invite à vous faire votre propre decodex sans suivre les réquisitoires du « monde », en la matière.

Mais sachez que c’est la liberté d’expression qui se joue, sous vos yeux, avec le combat des « géants » et en prime time celui des « petits » quidames devant l’éternel arbitraire….

Ne pas prendre position, c’est se faire complice de ce qui triomphera (bon ou surtout mauvais), tout comme ceux qui s’abstiennent dans  les élections se font complices de ce qui se met en place ensuite.  Comme le firent les 40 millions de collabo, décrits par Amouroux, vis à vis de 39/45. Aujourd’hui combien s’élèveront contre…?

A notre époque peut-on rester silencieux…. devant chaque dérive? Oser dire non est aussi acte de courage, tel que le fait « les Crises » et tel que cela se produit pour moi.

 

https://www.les-crises.fr/bon-anniversaire-plainte-contre-le-decodex/

 

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1C

La censure est larme d’aveux d’impuissance…. Honte à ceux qui y ont recours, ils se condamnent à plus ou moins long terme… à l’oubli de notre liberté. (unedekeg@08/01/2018)

Publié le Mis à jour le

choix du jour : «Liberté censurée» ou «censure libre»
 
*****

Français quand vous saurez……que :

La censure ne peut et n’empêchera nullement la liberté. Cette dernière prendra des voix de traverses. Aura t-on encore le droit de faire des meetings politiques et électoraux? La liberté n’a pas besoin d’autorisation, elle fait toujours son chemin….

et avec un peu de recul….

On censure en seconde démarque….  Mais en réalité qui decodex qui? J’ai abandonné la lecture du « monde » decodexée.  Que les censureurs prennent garde, leurs fatwa censureuses peuvent se retourner contre eux….

*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

 

Jupiter veut nous faire taire : vive la censure démocratique

Résultat de recherche d'images pour "démocratie muselée"

Mascarade à l’Assemblée nationale: le tiers des Français   Silence, on baillone en silence… et vu le sens de la tirette vers la droite….

Bienheureux que nous sommes, nous voici face à une nouvelle version du Jupiter : le Jupi-taire. Un dieu propre à faire taire, à étouffer, bâillonner. Le concept de censure démocratique est né. Ouf, on y arrive, le monde du silence approche. Le moment où les « pas contents » devront choisir entre se taire ou aller en prison, couverts d’amendes amères. Comme le fait remarquer Patrick Weil (vrai militant des Droits de l’Homme et professeur à Yale) la différence entre Sarkozy et Macron est que le premier annonçait avec fracas des choses horribles -qu’il n’appliquait jamais- alors que le second proclame du doucereux pour mettre immédiatement en œuvre de l’épouvantable. Le roi nous prie donc, en attendant mieux, d’accepter la censure d’Internet. Avatar symbolique du rétrécissement progressif du champ de la liberté. Vous avez cru entendre le mot Résistance ? Rêvez encore : la censure est là pour le bien de l’homme. Ce sont les médias eux-mêmes, depuis 1981 et l’avènement de Dieu Premier, qui ont rendu les armes face à la pensée juste. La crise économique de la presse, -conséquence de la fabrique de mensonges- et le regroupement des journalistes derrière la oumma des bien-pensants, ont creusé leur tombe et celle des libertés. Ce qui fait une économie de croque-mort.

Un lecteur vétilleux, précautionneux, de ceux qui ne montent à vélo qu’équipés d’une trousse de secours, me dira : « Comment peut-on désapprouver une mesure qui veut bannir le mensonge et la diffamation d’Internet ? ». J’applaudis et précise qu’en France la loi de 1881 -et suivantes ayant le même objet-

Jacques-Marie BOURGET

  1. « Je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire » (Voltaire).
Parce que le « Grand Soir » m’a soutenu dans une affaire avec un decodex-pékin, depuis 2010 et dans son avatar référencé sur « unedekeg » (vous trouverez rapidement), je réaffirme ma solidarité avec le « Grand soir »…
Ce n’est pas un décodex (fut-il issu, d’un pouvoir,  d’un média ou d’un esprit mal tourné, et plus vers le mal que le bien) qui m’empêchera de lire ce que j’ai envie de lire. Il faut rappeler qu’il est une qualité (non partagée par les quelques 60 millions de collabo conterait Amouroux, actuellement…) que certains Français cultivent en eux et qui s’appelle « Résistance » (même si parfois le prix à payer par leurs enfants est lourd à supporter avec en prime le mépris officiel) ;
Le maquis ré-ouvre ses portes et accueille les volontaires et non les opportunistes (on n’y fait pas carrière. Ceux là peuvent continuer leur en marche…. . « Ami entends-tu les bruits sourds du pays qu’on enchaîne ….. »
On ne devient pas résistant, on l’est de naissance (parfois des opportunistes arrivent à s’y refaire une virginité, mais la grande masse le sont par choix délibéré de la liberté.
 http://reseauinternational.net/jupiter-veut-nous-faire-taire-vive-la-censure-democratique/
….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?
Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ).

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

 Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat (commissions en % du chiffre d’affaire). Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (base et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

  • les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.
  • Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de l’inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!
  • Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix
on a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel tire réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

*****

Il n’y a plus de frontières, c’est la faute à Schengen… Et vous vous étonnez que le journalisme soit devenu, comme l’Europe, passoire….et pas sur? (unedekeg@19/11/2017)

Publié le

choix du jour : «contrôle des sources» ou «sources du contrôle»
 
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés
*****
*****

Français quand vous saurez……que :

le 4éme pouvoir est sorti de ses rails. Il déraille et se fait censureur de ce qui n’est pas lui. C’est cela La vérité….. On est vraiment mal barrés

 

et avec un peu de recul….

le journalisme en quête de dénonciation des mauvais donneurs d’information…. On est passé de l’information informative à l’information dénonciatrice. Durant la guerre, il y avait déjà des services spéciaux dans toutes les kommandantur pour recevoir justement les libelles venant d’amis qui vous voulaient du bien, tant d’ailleurs qu’ils n’arrivaient plus à le dire en direct. Il passaient déjà par des décodex et/ou des désintox en mains impartiales qui ne vérifiaient pas les sources mais se contentaient des faits relatés…. (et souvent frelatés)

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

« Fact-Checking » : un antidote à la désinformation ?

Par Valentine Faure

"Fact-Checking" : un antidote à la désinformation ?
Fact-checking (YAN)

Relancée par la multiplication de sites dénonçant les fake news, cette pratique anglo-saxonne de vérification de l’information s’exerce depuis un siècle sur les journalistes eux-mêmes. Un métier de l’ombre impensable en France ?

Si, pour un journaliste français, écrire pour le « New York Times » a longtemps tenu du rêve, le reporter reviendra immédiatement à la réalité en découvrant qu’il doit auparavant signer un étrange document. « Nos lecteurs sont bien informés, sceptiques et souvent prompts à signaler même les plus petites erreurs, comme vous pouvez le voir dans les corrections que le “Times” publie chaque jour, sur papier et en ligne , annonce le contrat en question (en France, on se contente de « coller » à l’événementiel…. Heureusement il est des spécialistes es-plagiat-copyratés – je suis sur que vous en connaissez au moins un, qui est souvent désigné pour ses services rendus, il semblerait moyennant finance…. toute peine mérite sale air – navigateur à vue, fut-elle courte devant son éternel et surtout grand paternel – qui dénoncent, même si parfois à tort et à travers, y compris en grande instance pour petitesse de comportement). Une erreur factuelle, au mieux, peut porter atteinte à la crédibilité d’un article et de son auteur et, au pire, peut gravement la compromettre. »

Légère anxiété… Une fois son papier rendu, celui qui croyait son travail terminé sera contacté par un fact-checker qui lui enjoindra sur un ton dangereusement professionnel (mais avec article de loi à l’appui?) de lui envoyer toutes ses sources, pour chaque information contenue dans le papier (essayez de demander les sources : secret défense. Un journaliste ne communique jamais ses sources….. des on taux logis oblige). Panique. Si, de ce côté de l’Atlantique, on travaille évidemment avec le souci de donner des informations exactes, l’idée d’une scrupuleuse inspection des travaux finis est déroutante, comme si quelqu’un murmurait en permanence à son oreille :

Tu es vraiment sûr de ce que tu dis ? »

Cette procédure de vérification était, croyait-on, réservée aux fake news débusquées par le site Les décodeurs du « Monde » ou le service Désintox de « Libération ». Le fact-checking appliqué aux journalistes eux-mêmes n’a, lui, pas d’équivalent français si …. (il est un seul spécialiste qui en juge et partie semblait être à lui seul un tout en un et même plus. Il décidait de la mise en examen, de la condamnation, de la mise en pratique des recouvrements, via Paypal ni vu-ni connu excepté que…. , et de plus vous abreuvait de conseils très amicaux, sur son journal de campagne, développant et propageant parfois des thèses eugénistes et ce en toute impunité, n’était-il  pas aussi, juge dans la partie fine, genre : on se demande ce que ses parents ont fait pour l’accepter à sa naissance…! J’espère que vous appréciez le sel de cette sortie….une parmi tant d’autres s’étalant sur des pages et des pages de con-si-des rations congrues. On reconnaît la générosité d’un spécialiste es-droit « juge et partie », à la quantité de ses diatribes, effets de manche, de ceux qui se comportent comme un manche et surtout s’y croient tel ment . On ne prête qu’aux empruntés) . « Il y a quelques années, j’ai postulé a l’école de journalisme de Sciences-Po et j’ai eu beaucoup de mal à décrire ce que je faisais », raconte Atossa Araxia Abrahamian, journaliste anciennement fact-checker pour le mensuel « Harper’s ». Cette vérification systématique des faits s’est imposée dans les rédactions américaines au cours des années 1920 pour devenir un standard du fonctionnement des médias américains, y compris pour « Vogue », les magazines people ou de fitness. Ailleurs également : l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » dispose du plus grand département au monde consacré à cette tâche.

« On reçoit le texte fini, on souligne tout ce qui peut être considéré comme un “fait”, explique Atossa. La couleur d’une voiture, un nom, un pourcentage, etc. Ensuite, on vérifie ces infos, soit sur Google (mais peut-on faire confiance aux copies d’écran quand il paraîtrait que la justice les considérerait irrecevables?), soit avec les enregistrements et les documents du journaliste, soit en appelant les gens cités. En quelque sorte, le fact-checker refait le reportage depuis son bureau. »

« Je n’ai pas de mutuelle, mais j’ai des fact-checkers… »

Nancy Ford, première vérificatrice de l’hebdomadaire « Time » – ce travail a longtemps été féminin -, fut engagée en 1923. Il s’agissait alors de se rendre à la bibliothèque de New York jusqu’à la fermeture, et les soirs de bouclage, de filer à l’impression avec le « Who’s Who », un dictionnaire, un thésaurus et une Bible sous le bras. Presque cent ans plus tard, le fact-checker, malgré l’état lamentable de la presse, a survécu. C’est un luxe. Comme le dit Lauren Collins, correspondante pour le « New Yorker » à Paris : « Je n’ai pas de mutuelle, mais j’ai des fact-checkers… »

Le travail est d’autant plus sensible qu’il repose sur une question purement philosophique : qu’est-ce qui est considéré comme un fait ? En l’occurrence, le contrat du « New York Times » précise : « Nous étudions également des assertions factuelles plus larges qui pourraient être qualifiées, expliquées ou énoncées avec plus de précision ou de nuance – de sorte que si elles sont contestées, elles soient complètement inattaquables. » D’où parfois l’emploi de formules alambiquées afin de fermer l’espace à l’interprétation (ce que l’on appelle noyer le poison, car le poisson s’y distille, effectivement, tel un poison dans l’esprit d’aux-truies, et pour éviter le bouchage du porc, on lui donne des sardines – surtout s’il s’agit de faits marins). Ainsi, lorsque la pratique du waterboarding par l’armée américaine dans sa « guerre contre la terreur » a été révélée, de nombreux médias ont cessé de qualifier de « torture » ce sujet devenu brûlant pour l’administration Bush au profit d’une simple description des faits. Pour justifier cette objectivité tordue, un éditeur du « NYT » s’était expliqué ainsi :

Lorsque l’emploi d’un mot revient à prendre parti dans un conflit politique, nous fournissons aux lecteurs les informations générales afin qu’ils décident par eux-mêmes. » « Les médias américains, précise encore Atossa Araxia Abrahamian, veulent absolument montrer qu’ils sont neutres politiquement, et ils utilisent les facts pour se montrer plus neutres que les autres. »

« La responsabilité première d’un journaliste américain, c’est de ne pas se tromper sur les faits », rappelle Scott Sayare, journaliste d’investigation indépendant qui a travaillé cinq ans en France pour le « NYT ». « A chaque modification du texte, c’était une crise, on se sentait très mal. Le correctif signalé en bas de l’article est vécu comme une humiliation publique. » Chaque jour, le journal publie les erreurs de la veille, qui vont des fautes d’orthographe aux manquements éthiques – ne pas donner la parole à une personne attaquée dans un article, ne pas dévoiler un conflit d’intérêts… les règles sont précises, et la chose est suffisamment prise au sérieux pour occuper deux journalistes à plein-temps. Sayare évoque un « gouffre de fiabilité » entre deux cultures, celle d’AP et de Reuters (agences américaine et anglaise) et celle de l’AFP (française). Quelle importance ? « Le Monde », quotidien de référence, souffre-t-il d’un manque de crédibilité parce qu’il limite le circuit de la copie à l’éditeur et au secrétaire de rédaction (qui vérifie les informations de base, orthographe, dates, citations, etc.) ? Pour les Américains, ce fact-checking pointilleux constitue la clé de voûte de tout un système de transparence. « Nous devons publier le nom de famille de chaque interlocuteur, précise-t-il, afin de pouvoir s’assurer que les propos ont vraiment été tenus. Les Français pensent souvent que c’est pour les ficher (pour certains, c’est la peur que l’on découvre ce qu’ils sont réellement, au delà d’une façade décrite sur un CV – professionnel ou naïf pour briller –  bourré de fautes, de goût mais aussi de faits, trop souvent, non vérifiés alors que les infos seraient opposés à la réalité et partant mettraient à mal le vernis craquelé) , ça les déstabilise. C’est chiant, mais c’est un gage de sérieux. »

Deux mois de vérification de l’info

Certains journalistes voient le fact-checker comme un allié, d’autres comme un adversaire, dit Boris Fishman. On gère des ego, des sensibilités, des agendas… Et si une personne interviewée dit une erreur dans une citation ? Il y a un million de moments où il faut décider jusqu’où on peut aller et trouver comment le faire délicatement, sans effrayer le sujet, sans ennuyer l’éditeur ou le journaliste. Ça demande beaucoup de diplomatie. »

C’est d’ailleurs une des ingratitudes du métier : le vérificateur a « très peu d’autorité, mais il endosse presque toute la responsabilité des erreurs ajoute Boris Fishman. D’ailleurs, on ne parle jamais autant de cette profession de l’ombre que lorsque son travail pose problème. Bien plus qu’en France, l’histoire du journalisme aux Etats-Unis est émaillée de scandales célèbres. Ainsi Janet Cooke, prix Pulitzer en 1981 pour un article fleuve sur un héroïnomane de 8 ans qui n’existait pas. L’écrivain Gabriel García Márquez avait dit d’elle : « C’est injuste qu’elle ait gagné le prix Pulitzer, mais c’est aussi injuste qu’elle n’ait pas gagné le Nobel de littérature. » Vingt et un ans après « les faits », Nik Cohn a, lui, révélé avoir inventé une bonne partie de son article du « New Yorker » sur le disco, à l’origine du film « Saturday Night Fever ». En 2003, Jayson Blair, étoile montante du « New York Times » qui bidonnait ses reportages, a été à l’origine d’un scandale sans précédent qui entraîna dans sa chute deux éditeurs historiques et l’emploi de cinq journalistes pour investiguer ses mensonges. Le plus fascinant reste le cas de Stephen Glass (porté à l’écran dans le film « le Mystificateur »), jeune reporter du « New Republic » et ancien fact-checker passé maître dans l’art de tromper la chaîne de vérification. Michael Kelly, son éditeur, avait assumé la responsabilité  (est-ce la fin du roman de science fiction relaté en journaux?) :

Tout système de vérification des faits est construit sur la confiance… Si un journaliste est prêt à fausser ses notes, il détruit le système. »

Stephen Glass insérait volontairement des erreurs dans ses papiers bidon afin de ne pas éveiller les soupçons (certains le feraient, sur des documents ne leur appartenant pas ,mais qu’il copyratent, pour s’en approprier la paternité-droit d’hauteur, pour piéger, ensuite les « utilisateurs », grâce peut-être à ses petites pupuces -et non pré-puces – de dépistage, détectées par des robots-esclaves, wébistes qui auraient l’impudence de s’approprier leur « créativité » qui ne consisteraient qu’à « piéger » autrui pour ensuite réclamer dommages sans le moindre intérêt. Oui cela existe et une longue liste de poursuivis d’assiduités existerait…. à pas moins de 7-8 pages de « douceurs » par épinglé – caporal ou non –  cela ferait une bible de délicatesses. Une perle donnée à un pourceau) . « Cette culture doit contribuer, de je ne sais quelle manière insidieuse, à la création de ce genre de personnage, juge Scott Sayare. Si on avait la même rigueur factuelle en France, il y aurait plus de scandales. » A défaut, il reconnaît que la grande qualité des Français, « c’est de comprendre le sentiment et l’ambiance ». « Nous avons trop conscience que les faits sont souvent mensongers et qu’il n’y a jamais une seule vérité. Notre tradition est beaucoup plus éditoriale que factuelle, précisait dans “l’Obs” en 2015 Adrien Bosc, éditeur de textes de non- fiction américaine. On aime bien que nos “faits-diversiers” fassent du roman, à la “France-Soir”. »

Donneur de leçons, d’arbitre de la vérité

Cette différence culturelle n’a pas empêché l’importation d’un fact-checking d’un genre nouveau, celui qui consiste à débusquer l’erreur – ou plus souvent le mensonge – après coup, une fois qu’il fait déjà l’actualité. C’est l’objet de services dédiés au sein des grands journaux comme Les décodeurs du « Monde » ou Désintox à « Libé » (et cela porte un nom pour les particuliers…. contrôlés par un particulier – qui peut le plus peut le moins et on va toujours du plus grand au plus petit. Sauf que là il est seul à s’auto-proclamer de la sorte « pisteur officiel d’information non autorisée, surtout par lui ». Mais comme il est un tout en un…. »juge, partie, exécuteur de ses basses-oeuvres et contrôleur du bon accomplissement de ses sanctions, sans la moindre possibilité d’appel et de cassation, excepté du sucre sur le dos des autres ». Il est vrai que ….. on n’est jamais mieux servi que par soi-même, semblerait être une devise chère à son coeur et surtout au portefeuille de ses « victimes » expiatoires d’aux lots costes et pas toujours de Listel). Pour autant, le lendemain de l’élection de Trump, après une campagne passée au crible, les grands journaux américains ont publié des éditoriaux embarrassés de n’avoir rien vu venir. On peut donc publier des informations « vraies » et se tromper sur l’essentiel, traquer les contrevérités sans plus d’effet. En février dernier, le « New York Times » lançait une grande campagne de com intitulée « The Truth ». Depuis l’élection présidentielle, le quotidien a enregistré des records d’abonnements, tout comme le « Washington Post ». Ce n’est pas le moindre des paradoxes de l’ère de post-vérité, c’est-à-dire d’indifférence au mensonge, dans laquelle nous serions entrés : plus le camp de la « vérité » s’organise, plus le mensonge prolifère. Le fact-checking peut se voir même reprocher sa position de donneur de leçons, d’arbitre de la vérité. L’économiste Frédéric Lordon écrivait dans « le Monde diplomatique » une critique véhémente de cette « frénésie du fact-checking », qui serait « elle-même le produit dérivé tardif, mais au plus haut point représentatif, du journalisme post-politique, qui règne en fait depuis très longtemps, et dans lequel il n’y a plus rien à discuter, hormis des vérités factuelles (où est le temps du souci de la seule Vérité). » Même si les médias honnêtes à défaut d’être objectifs, pour reprendre la distinction d’Hubert Beuve-Méry, traquent et corrigent les mensonges, même si cette quête n’a pas besoin d’être efficace pour être justifiée, ils sont comme Cassandre, à qui l’on a ôté le don de persuasion. Ce qui est au moins aussi préoccupant que la prolifération du mensonge.

(Vous avez tous compris que je parlais du Fouquiet-Tinville, lui aussi juge et partie, car effectivement parti du Peuple qui n’en fit, en final, qu’à sa tête…… au tribunal « réve aux luths si hauts ‘n’aires » en bémol)

 

Où est le temps, où le seul souci de la vérité était la quête du journaliste. La seule vérité, maintenant qui compte et qui fait couler beaucoup d’ancres…. loin de ses ports d’attache, c’est le sordide, le soupçon, la fraude, l’opulence, le faste que l’on donne en pâture récréative aux pauvres.

Vous direz pourquoi les pauvres lisent-ils ces papiers… Vous en connaissez beaucoup qui sont abonnés au Monde, au nouvel Obs ou à des sites d’information payants (où on vous contraint à subir des pubs, même et surtout sur la toile. Si vous bloquez ces pubs, vous n’avez pas accès à l’information et il ne vous reste plus que le boycott du titre et des titres détenus par le même « propriétaire »…. qui s’assemble se ressemble.). Ces pauvres sont contraints à se replier sur les canards locaux boiteux (vous n’avez aucun droit de regard sur le papier où vous êtes concerné… Le journaleux déforme votre pensée et ne retransmet pas l’esprit que vous donniez à votre info. En réalité c’est sa pensée que vous lisez. Les éléments relatés ne lui servant que d’ossature pour imprimer sur le papier et dans les esprits sa « vérité ».

A qui se fier? Où est le temps du 4éme pouvoir? Les supposés leaders d’eau-pignon de rus, donnent des informations et décrètent ceux  (parmi les confrères) qui en donnent de vraies ou de fausse. Mais bien entendu, ils ont la décence de rester neutres vis à vis d’eux-même. Cela ne ferait pas sérieux autrement. Mais ils sont quand même « juge et partie ». Imaginez la justice et la justesse si le procureur défendait aussi le condamné (pardon futur condamné, par lui même, supposé innocent jusqu’au prononcé d’après plaidoirie charge et décharge publique, par le même guguss atteint de dédoublement de la personnalité. Ne serait-ce pas dangereux. Déjà qu’il n’y  a plus de place en prison….on frôlerait la concentration en pénitentiaire )

 https://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20171117.OBS7470/fact-checking-un-antidote-a-la-desinformation.html
….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1620…… Avant?
Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu et verticaux sont de keg sont des commentaires et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

les législatives 2002 sont dans la boite et on peut donc comparer 2002 – 2007 – 2012 et 2017 et voir le développement électoral de plus en plus riche en aberrations. Oserez-vous les voir et découvrir, plus bas? 45 députés seraient rémunérés au Smic comme indemnité de base… (enfin des élus du peuple connaissant les joies du Peuple avec des fins de mois qui démarrent le 9 ou 10 du mois)

Et si on comparaît….. (il vous suffit de cliquer :  le75-dpt – 02-17 ). Cette comparaison pour le département 75 se décline pour chaque département et chacune des 577 circonscriptions. Découvrez la qualité quantifiée de nos chers élus qui brillent de plus en plus vers le zéro à l’infini. Bientôt les élus seront ceux qui auront moins 0% de voix par rapport aux inscrits, « l’élection en moins ». Vous pouvez demander une telle comparaison pour chez vous. Il suffit d’oser demander (plus facile de que voter et surtout de voter bien)

1,5 milliards, c’est la mise de fonds sur les fonds baptismaux de la macronique défailles, que pourraient consentir ;

  • les politicards en rupture de BAN (blancs-Abstentions et nuls), puisque élus avec un chouia de voix par rapport aux inscrits (celles refusées en publication officielle)
  • les partis qui en ont assez de s’exaspérer de la générosité du Peuple qui les fait vivre grassement (avec ou sans VRP du pouvoir)

A noter qu’il manque les chiffres de 2002, en cours de collecte, retraitements et analyses (qui seront ajoutés, dès qu’élaborés….). Un clic sur  – 1,5 milliard écomico-politicarde  –  pour une claque à nos politicards, qui ont la tête de l’emploi….

Dans l’esprit de l’effort de guerre que les députés veulent s’imposer, par esprit de solidarité avec le peuple à qui on pique 5€ d’APL, pour aider la patrie en danger, nous travaillons à l’étude de leurs indemnités (de base + IRFM = 10 972€ par mois) au prorata de leur résultats au 1er tour par rapport aux inscrits et les incidences d’économies, député par député et au niveau national et dans le temps, année par année d’élection. Il n’est pas normal qu’un député à 3% perçoive le même que celui à 30% …. Quand ce travail sera fini, il apparaîtra ici….

On parle de VRP du Peuple, devenus VRP du pouvoir. Savez vous que le VRP est très souvent payé au résultat (commissions en % du chiffre d’affaire). Il est déjà un résultat concernant les VRP du pouvoir que sont devenus les ex VRP du Peuple…. – On cherche à emmerder l’automobiliste, un peu plus, en créant de toute pièce une nouvelle taxe (pourquoi ne prend t-on pas ces 100 millions espérés sur les bénéfices des pétroliers avec interdiction de répercussion sur les consommateurs? Et jusqu’à quand l’automobiliste va t-il se laisser faire…. Y a t-il parmi eux des APLisés? Il faut leur dire que les cumuls sont maintenant interdits et que gagnera t-on quand la branche automobile plongera dans le rouge, va t-on contraindre les Français à acheter 2 voitures au lieu d’une?). C’est tout nouveau cela vient de sortir – C’est la qualité de leur élection. Que pensez vous :

D’où l‘idée de demander aux élus de montrer l’exemple de la rigueur en acceptant de n’être indemnisés (base et IRFM) que sur la base de leur résultat du 1er tour…(et non avec un fixe de 10793€)  Les APLisés accepteraient certainement plus facilement la ponction de 5€

les sous marins étant des participants du challenge du nombre, histoire d’emmerder, un peu plus les électeurs et qui souvent sont des officines des partis dits « grands », tellement grands qu’ils en sont réduits à traficoter.

Il serait intéressant de faire apparaître, sur les professions de foi des candidats (Divers, Divers Droite, divers gauche et autres pavillons de complaisance), le rattachement financier desdits candidats. Ils ont obligation de le signaler lors de l’inscription de candidature. Ce serait plus honnête de savoir, in fine, pour qui chaque candidat roule… Il suffit de le décréter ou de l’ordonner. Avantage, cela ne coûte rien au budget… et en ces temps difficiles c’est positif!

Ce tableau en attente de celui qui sera complété avec l’analyse-étude des résultats de 2002 (puis éventuellement, ensuite,depuis 1958, – si c’est possible d’accéder aux chiffres des résultats par circonscriptions et non aux regroupements – soit 15 élections législatives scrutées dans leur déclin….)

Qu’en pensez-vous?

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix
on a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel tire réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO