-

attentats déjoués

En France, même un putatif se croit investi d’une autorité publique, alors qu’en privé il en manque. Marrant, non! Sacré Valls (by keg – 18/01/2017)

Publié le

Le choix du jour : «détenteur ou  «usurpateur»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle :

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Mes amis, un Français de 19 ans gît par terre! La France a du mal à se relever. Valls a été victime d’un attentat terroriste. En réalité c’est le détenteur de l’autorité publique qui a été touché (mais au nom de quoi un candidat putatif – qui ne sera peut-être pas dans la course présidentielle d’Avril – est-il détenteur d’une quelconque autorité publique. Encore un nouveau calife?)

….. et avec un peu de recul….

 Valls n’est nullement détenteur d’une quelconque autorité publique. Depuis quand un candidat putatif se prend t-il pour la France. Qu’il passe d’abord en secondaire….. avant la terminale. Et là, rien n’est moins sur. Bravo au courage du jeune….

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Manuel Valls giflé par un jeune lors d’un déplacement en Bretagne

Résultat de recherche d'images pour "Manuel Valls giflé par un jeune lors d'un déplacement en Bretagne"
Outrage à la république par personne n’ayant aucune autorité pour le faire. La victime gît à terre…. que risque Valls pour usurpation d’autorité publique?

Campagne mouvementée pour l’ex-Premier ministre : après avoir été enfariné en décembre lors d’une visite à Strasbourg, Manuel Valls a été giflé par un jeune de 19 ans ce mardi en Bretagne.

 

Un homme a été interpellé ce mardi après-midi à Lamballe (Côtes-d’Armor), pour avoir donné « un léger coup au visage » de Manuel Valls. Hier, le Premier ministre avait annulé une réunion publique à Rennes, après une forte mobilisation sur les réseaux sociaux contre sa venue. Officiellement, c’était en raison de l’impossibilité pour le Breton Jean-Yves Le Drian d’être présent ce lundi. 

Le ministre de la Défense était par contre bien présent pour accueillir son ex-Premier ministre ce mardi après-midi dans la ville de Lamballe. Mais le déplacement ne s’est malgré tout pas très bien passé pour Manuel Valls, chahuté par un homme qui lui a donné « un léger coup au visage », selon France Bleu Armorique

« Je vais au contact des Français »

« L’agression » s’est déroulée à la sortie de la mairie, quand Manuel Valls, applaudi par certains, sifflé par d’autres, est allé à la rencontre des badauds qui attendaient devant le bâtiment. L’un d’entre eux lui a serré la main, avant de lui envoyer une petite gifle en lançant : « Ici c’est la Bretagne ! ». L’individu, un jeune homme aux cheveux frisés, a été alors violemment plaqué au sol par un des gardes du corps du candidat à la primaire de la gauche.

« Est ce que tu vas bien ? Tu vas bien ? », s’est alors inquiété Jean-Yves Le Drian. A priori, oui. L’ex-Premier ministre a en tout cas poursuivi sa visite à Lamballe.

« Il y a ceux qui contestent la démocratie et ceux qui l’incarnent. Moi je vais au contact des Français, je n’ai pas peur, je suis courageux (pas mal pour un lâche qui ne sait pas honorer sa signature. Affronter la foule, en vue uniquement de se faire élire, n’est pas le même que d’affronter la colère justifiée de près de 100 000 « Pupilles de la Nation, non juifs » et du million d’électeur que représentent les descendances et parentèles  directes, concernées), a réagi par la suite l’ancien Premier ministre, interrogé par plusieurs journalistes

Quant au jeune de 19 ans interpellé (est-il islamiste radicalisé? L’enquéte ne le dit pas et pour cause, il faut agir vite et rapidement pour pouvoir  arrêter ses complices…), il a été placé en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.  (Preuve aussi, après Nice, que l’état d’urgence est incapable d’enrayer le moindre processus terroriste. Mais on joue les prolongations, cela, apparemment ne mange pas de pain)

 

Qui sème la tempête récolte la tempête. Il a fallut du courage à ce jeune de 19 ans qui a osé. Lui, nous montre la voie à suivre.

De quelle autorité, Valls est-il actuellement dépositaire? Depuis quand un simple candidat se croit-il autorisé à être dépositaire de l’autorité publique. Présentement Valls n’est rien… que simple candidat et que peut-être le Dimanche 22 Janvier 2017, il ne sera plus que simple quidam. Nous prépare-t-on aux condamnations par anticipation et sans certitudes. Nettement mieux que le 49-3.

Voir quand même :  valls-putatif

Si on n’y prend garde le Roux va bientôt parler d’un attentat terroriste et une tentative d’assassinat en lèse majesté. Pas de pot pour lui, le camarade Cazeneuve a déjà fait prolonger l’état d’urgence, qui aurait dû normalement s’achever au 26./01/2017 (au 13/12, son premier acte politique et sans 49-3 a été d’entrée d’action reportée au 15/07/2017. Jusque au lendemain du défilé du 14 juillet où,  l’on a, là encore, déjà déjoué un attentat.Ils sont balèzes dans les services, surtout pour anticiper et suivre ensuite…

Comment un mec qui n’est pas dépositaire de la confiance des camarades peut-il être dépositaire d’une quelconque autorité publique (qu’il travaille son autorité interne, ce sera déjà un progrès pour lui). Vous a

Vous avez noté… On ne cite pas le nom du maquisard courageux. Est-ce de l’information objective. Ni son nom ni ses motivations face à cet attentat terroriste!

Et puis souvenons nous que tous les pré-supposés grands politicards ont eut leur tentative :

  • Mitterrand  et son observatoire (certainement des inégalités)
  • Chirac (avec son Brunerie du 14 Juillet. Il pensait peut-être au 18 brumaire….Pourquoi croyez vous qu’il y ait la marche consulaire dans le protocole du 14 juillet)
  • Mariton à Crest (lors d’une pause-contact avec son peuple à Crest, un déséquilibré tire sur lui et le rate….)
  • et maintenant Valls, cible d’un odieux terroriste radicalisé.

Heureusement le sort les a épargné, pour le plus grand bien de la France. Soyons reconnaissants de ces attentats déjoués… Il faut bien réussir à effectivement en déjouer.

Aux dernières nouvelles Valls se remet de ce tir meurtrier du mécontentement populaire. Qui a armé le bras du « terroriste » qui a pu l’approcher…. Y a t-il des complicités au sein de son service du désordre et au plus haut sommet?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-2017-primaire-gauche/20170117.OBS3938/video-manuel-valls-gifle-par-un-jeune-lors-d-un-deplacement-en-bretagne.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Ouverture des frontières: un suicide humanitaire  –  Entretien avec le “Zemmour allemand”

Bête noire des partisans du « Refugees welcome », l’essayiste Michael Klonovsky, sorte de Zemmour allemand, dresse un bilan intégralement négatif de la politique migratoire de Merkel.
Michael Klonovsky crise migratoire réfugies Allemagne Angela Merkel

Passons du quantitatif au qualitatif, autrement dit des chiffres à la culture. Au bout d’un an, où en est l’intégration culturelle de ces nouvelles populations ?

L’afflux migratoire déstabilise un peu plus notre société déjà fracturée par le poids des minorités.

On déplore par exemple la réislamisation d’une partie des Turcs installés en Allemagne : les voiles se multiplient et, comme l’a révélé une étude de l’université de Munster, près de la moitié des citoyens d’origine turque considère que la loi islamique passe avant la loi de la République fédérale !

En France, notamment dans les milieux peu germanophiles, il se dit qu’Angela Merkel a autorisé cet afflux migratoire massif pour répondre aux besoins en main-d’œuvre du patronat allemand…

Si Angela Merkel avait pris cette décision pour répondre à une nécessité économique, elle aurait fait venir d’autres groupes humains. Car plus des deux tiers des migrants arrivés ces derniers mois soit n’ont ni diplômes ni qualifications professionnelles, soit possèdent des diplômes de valeur bien moindre que leur équivalent allemand.  La majorité des migrants obtiennent en outre des résultats assez déprimants aux tests d’intelligence. Il ne faut donc pas s’y méprendre : lorsque Dieter Zetsche, le P-DG de Mercedes-Daimler, prophétise que les migrants apporteront « un nouveau miracle économique », c’est une déclaration sans suite destinée à se faire bien voir de Merkel. En réalité, les groupes du DAX (Ndlr : le CAC 40 allemand) n’emploient que… 65 migrants ! Quant au groupe Daimler, malgré les déclarations de son président, il en a embauché… zéro (voir encadré).

Mercedes et les migrants

Contacté par Causeur, le groupe Mercedes-Daimler réfute les allégations de Michael Klonovsky et nous adresse les précisions suivantes : « Nous avons engagé 9 réfugiés dès l’arrivée de la première vague de migrants en 2015 puis 50 l’année suivante. D’autres recrutements suivront. Par ailleurs, nous avons offert des stages de formation à 740 migrants en 2016 que nous mettons en contact avec des petites et moyennes entreprises allemandes afin de faciliter leur embauche. Enfin, Daimler a fourni 50 formations en apprentissage supplémentaires aux réfugiés. »

Il y aurait donc migrants et migrants. Il y a les migrants de mohamed ben quelque chose, venus pour évangéliser les masses de la nouvelle version, à peine voilée, de « mein kampf » et enfin, une minorité de migrants économiques venus chercher leur eldorado. Les premiers, ils l’ont dans leur cantines populaires… à leur façon c’est leur version resto du cœur, mais ces aliments ne sont que spirituels et sous embargo de la Charia.

C’est la légion condor de retour au pays

 

http://www.causeur.fr/michael-klonovsky-migrants-merkel-zemmour-42208.html#

 

*****

 

Actualité franco-syrienne Bonne année quand même…

Actualité franco-syrienne Bonne année quand même…

C’est à Paris qu’était signée, le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme dont l’article premier proclame : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». C’est beau. On dirait Robespierre haranguant la Convention entre deux charretées de condamnés à l’échafaud, ou un discours d’Obama recevant le Nobel de la paix entre deux bordées de missiles ou deux envois de GI’s vers le Grand Moyen-Orient ou la Pologne …

On peut certes comprendre qu’hébétés par les horreurs de la grande boucherie universelle les plénipotentiaires de la communauté onusienne naissante aient voulu garantir pour l’avenir, au moins sur le papier, les droits inaliénables de toute personne, quels que soient sa nationalité, son sexe, sa couleur de peau, sa religion, qu’ils aient souhaité bannir au niveau des individus ce que la Charte des Nations-Unies venait de conjurer au niveau des Etats, à savoir la loi du plus fort, la loi de la jungle. Mais il n’est pas superflu de rappeler qu’en ce temps-là, parmi les 58 Etats signataires, figuraient en bonne place les métropoles occidentales qui tenaient encore une bonne moitié de l’humanité sous leur joug colonial et n’étaient pas décidées à lâcher prise au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

 La France, qui s’enorgueillit de cette Déclaration de Paris, descendante en droite ligne d’une autre déclaration, celle des droits de l’homme et du citoyen de 1789, aurait de bonnes raisons d’être vigilante, mais tout se passe comme si, au-dessus de la mêlée, elle n’était pas concernée par la mise en œuvre universelle des trois principes dont elle a fait sa devise.

Toujours est-il qu’en ce début d’année 2017, étourdi d’illuminations, de lumières dégoulinantes, de vitrines scintillantes, d’écrans TV bariolés de bleu chou fleur, de vert caca d’oie et de rose pivoine, où se succèdent magiciens, acrobates, bateleurs, pousseurs de chansonnette, pompom girls et stars botoxées, le citoyen lambda peut invoquer un soupçon de crise de foie pour échapper au remords d’avoir oublié, quinze jours durant, « ce qui se passe dans le monde ». Il peut se retrancher derrière un ancien premier ministre (il était socialiste, c’est dire ; et il est décédé, il ne se dédira donc pas) qui l’a affirmé un jour : « la France n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde », même dans ses préoccupations ; il lui faut donc s’accoutumer à la mélasse médiatique, au bourbier politique et au marécage intellectuel de cette France ballotée dans les tourbillons du XXIème siècle ou enlisée dans les sables mouvants de la pensée unique ; ou s’ancrer dans la conviction que nos dirigeants veillent à la bonne marche du monde.

Pour nos médias, ce monde est très simple :

  • il y a d’une part les méchants, à savoir « le régime de Bachar » qui s’en prend à d’innocents terroristes et les bombarde
  • et le méchant Poutine, ce psychopathe qui menace la paix occidentale.
  • Il y a d’autre part l’Axe du Bien, à la virginité sans cesse repeinte, avec la France en tête. Dans ce contexte limpide, pourquoi s’occuper des « affaires internationales » compliquées, puisque paraît-il les Français s’en fichent.

Cela tombe bien, car nos élites, qui voient à nouveau l’Hexagone comme la métropole du monde, ne s’en fichent pas et font le nécessaire, en tapinois. Mieux vaut oublier le chômage, la pauvreté, l’insécurité, dont nul n’a apparemment le temps de s’occuper, et laisser ceux qui nous gouvernent gérer les affaires du grand large : décider de la guerre au Mali, du bombardement humanitaire ou démocratique en Libye (ou plus prosaïquement économico-crapule), du changement de régime en Syrie, de l’envoi de deux ou trois avions à Mossoul, de l’expédition de notre porte-avions (nucléaire qui irradie tellement qu’après 3 mois de glorieux service nécessité 18 mois de révision – comme un conseil de cons-scripts . Au prix de l’heure de la maintenance cela va faire une sacrée ardoise à ne rien faire par rapport à ce pour quoi il, avait été conçu initialement)

Ce syndrome a un nom : l’esprit néo-colonial, qui est de retour. Et la diplomatie française de se reconvertir en administration de l’outre-mer, chargée de décider du destin des peuples qui comptent sur nous pour être « civilisés », « démocratisés » (évangélisés, serait le mot le plus juste et le mieux adapté) et libérés de leurs gouvernements massacreurs. De Juppé à Kouchner, de Kouchner à Fabius, de Fabius à Ayrault, la France a retrouvé les vieux démons de la IVème République et du vieux socialisme de Guy Mollet…Depuis que le Chirac d’Arabie s’était changé en Chirac d’Hariri, « l’Etat profond » hexagonal – qu’il soit « meute » ou « secte » – peut afficher son adhésion totale à la doctrine des neocons américano-israéliens. Celle-ci serait, selon de bons esprits, le degré zéro de la pensée politique, mais la France a su relever le défi : elle connaît le degré Ayrault de la diplomatie.

Le résultat, on le connaît et il crève les yeux. Mais, à en croire nos médias, ce sont des « Vive la France » qui surgissent des dunes de Syrte et des « merci la France » qui sortent des bouches des Syriens assoiffés, affamés ou transis de froid (même les « réfugiés » sauvés,  chez nous, ne le disent pas… et veulent au contraire en découdre au nom de la sainte charia). Totalement hors-jeu, écarté des dossiers importants, notre pays est sorti de l’Histoire, les piètres dirigeants dont il est gratifié ayant préféré le faire rentrer au « bercail atlantique ». Et pour appeler l’attention des citoyens bernés par le méga-mensonge et la loi d’airain de l’omerta, puisqu’il ne faut pas compter sur le mainstream de France Désinfo et de leurs abonnés politiques, il sera utile de clore la chronique du temps qui passe en livrant deux ou trois menues nouvelles que vous apprendrez peut-être, en Syrie par exemple, comme viennent de le faire trois députés courageux, dont on doit saluer le franc-parler..

Depuis trois semaines, six millions de Damascènes (les habitants de Damas – NDLR) doivent vivre sans eau, sans une seule goutte d’eau. Ils n’ont déjà plus d’électricité (la plupart du temps) et ne trouvent plus de mazout, celui-ci étant déversé dans l’eau potable par les amis de la France : c’est en effet un cadeau de Noël et de Nouvel An de nos chers terroristes « modérés », qui ont saboté le système de distribution situé dans une banlieue de Damas où ils sévissent, s’amusant à souiller le précieux liquide, à endommager les installations, puis carrément à couper l’eau. Pas un mot de ce crime de guerre dans nos médias (radios, télévisions, journaux, etc…), pas un seul mot. Silence radio, silence télé, silence papier.

Pour nos tâcherons de la désinfo, la situation se résume à un bombardement des « villages » autour de Damas par les « forces pro-Bachar » (sic). Mais mettez-vous ceci dans la tête, messieurs nos censeurs, encenseurs des maîtres de l’heure : ceux qui cherchent délibérément à humilier le peuple syrien mis à mort par la « communauté internationale » franco-anglo-américaine en le condamnant à vivre dans des conditions infra-humaines, ce sont vos amis « démocrates » (comme ose les appeler un ancien ministre), et notre « grande démocratie » les soutient, restant égale à elle-même depuis six ans. Après avoir plaidé en faveur du sauvetage des djihadistes (heureusement que chez nous on a notre bouclier national, son nom  : état d’urgence avec ses rallonges budgétaires, pour les protéger. laissez venir à moi les petits enfants de mohamed le miséricordieux) qui tenaient « Alep-Est » en otage, les officiels parisiens qualifiaient de « tragédie » la libération de la population par l’armée nationale, allant jusqu’à soutenir la candidature des « casques blancs » (sortis d’Al Qaida) au Nobel de la Paix. La « meute » des neocons songeait même à proposer de nouvelles sanctions, sa façon à elle de saluer le cessez-le-feu en vigueur depuis le 30 décembre et de saboter les perspectives de paix ouvertes depuis la reprise de la capitale économique du pays. Scrogneugneu…comment se réjouir de l’espoir d’un peuple lorsque l’on a misé sur son désespoir ?

L’occupant de l’Elysée en ce quinquennat finissant se trouvait très récemment à Bagdad.

baghdadi_fabius

Nos trois députés qui reviennent de Damas (MM. Mariani, Dhuicq et Lassalle) ont échappé à un attentat (qui en a parlé et qui en parle. Certainement, encore, un attentat terroriste, pour terroriser l’état d’urgence, en retour de djihad occidental en terre maure. Surprenant que Beauvau ne l’ai pas déjoué, eux qui savent déjà désamorcer des attentats qui n’existent pas encore, même dans l’esprit des terroristes… C’est dire!) fomenté par les gars d’Al Qaida, amis de M. Fabius et de la France, ou d’autres spécimens de nos fréquentations douteuses et de nos « alliés stratégiques » . La vérité qu’ils clament est tellement évidente que même les plus teigneux n’osent les contredire qu’avec précaution.

On peut gager que pour eux le plus difficile de l’épreuve, ce ne sera pas d’avoir échappé de peu à l’attentat (SSyrie : 3 députés français retardés à l’aéroport d’Alep par des obus, Thierry Mariani, Nicolas Dhuicq et Jean Lassalle s’apprêtaient à rentrer en France lorsque 8 obus sont tombés dans le périmètre de l’aéroport. – Le point 07/01/2017. Je pensais qu’il, s’agissait de l’attentat concernant la délégation dirigée par le député Mariton, recalé de la primo présidentielle de droite….. et refoulé de la Turquie, suffisant pour se payer un infarctus des familles!) , mais de retrouver dans le landernau parisien, qui se prend pour le nombril du monde alors qu’il n’en est plus que le croupion, l’ignorance, la bêtise, l’arrogance des tâcherons du mainstream et des faussaires de l’omerta, toute la meute des chiens de garde de « l’Etat profond » et de son appareil de censure.

Comme pour Alep, il y a déjà cinq ans, la plupart des Français diront, lorsque la vérité explosera au grand jour, « nous ne savions pas ».

« Tout homme civilisé a deux patries, la sienne et la Syrie », disait l’archéologue André Parrot, ancien directeur du musée du Louvre, ce que beaucoup de Français paraphrasent sans le savoir en affirmant que « tout homme (ou toute femme) a deux pays, le sien et la France ». Sommes-nous bien sûrs qu’en restant sourds, aveugles et muets devant le martyre du peuple syrien (le vrai martyre et pas celui qu’ont inventé les faussaires de l’info), notre pays méritera encore longtemps d’être la deuxième patrie de tout être humain ?

A nous de nous souvenir des leçons de l’Histoire…. On a pourchassé les communistes et je n’ai rien dit car je n’étais pas communiste ; on a traqué les Juifs et je n’ai pas bougé, car je n’étais pas juif ; on s’en est pris aux socialistes et je suis resté muet, car je n’étais pas socialiste ; on a arrêté les catholiques et j’ai laissé faire, je n’étais pas catholique ; quand est venu mon tour, il n’y avait plus personne pour me défendre.

Avec mille excuses si j’ai troublé le breuvage de quelques-uns et la bonne conscience de quelques autres.

A part les quelques légers ajouts (en bleu) dans le texte, je pense que l’on ne peut rien dire de plus. Faisons notre introspection pour savoir, réellement, dans quel camp nous sommes. Celui des humains ou celui des pourris. Espérons que nous serons quelques uns, mêmes petits, à nous retrouver dans le premier!

Il est vrai que quand on se prépare à choisir (faisons volontairement l’impasse du résultat de la primo infection en cours de la socia-lie) entre pourri n° 1 et pourri n° 2, (déjà au second tour de la présidentielle) plutôt que d’exprimer massivement notre désaccord, en douceur (plutôt que par la violence qui suivra peut-être, si ….), en osant voter blanc à plus de 25% (du jamais vu dans aucune élection. Un peuple qui se rebiffe avec son bulletin blanc comme seule arme de guerre, mais néanmoins une arme de destruction massive de la maffia politicarde qui nous gouverne).

Si nous ne le faisons pas, il n’y aura plus personne, dans l’isoloir, pour nous défendre, nous-mêmes. Dommage….

 

http://reseauinternational.net/actualite-franco-syrienne-bonne-annee-quand-meme/

 

***

 

Enquête exclusive : Saint-Denis est-elle toujours en France ?

 
Pour l’année 2017, la carte des vœux de la mairie représente un motif oriental et non un motif français…
 

 

Comment appeler la ville de Saint-Denis en 2017 ? Auparavant, les sociologues et les géographes parlaient des « quartiers populaires », puis ont supprimé l’adjectif « populaire » pour garder les seuls « quartiers ». Plus récemment, la notion de « territoires perdus de la République » obtenait un certain succès. Aujourd’hui, on parlera plus volontiers de « zones de non-droit », de « territoires interdits de la République », voire, pour certains (dont moi), de « zones de non-France ». Il m’est même arrivé d’utiliser l’expression choc d’« ambassade de l’État islamique en France », susceptible de réveiller ceux de mes concitoyens qui se refusent à regarder la réalité en face !

Saint-Denis, qui abrite la nécropole des rois de France (ce sont les tous derniers Français de souche et eux on ne les délogera pas si facilement que cela), monument aussi symbolique qu’émouvant, n’est plus vraiment un territoire français. Notre civilisation n’y a plus cours, nos lois n’y sont plus appliquées et une majorité de ses habitants ne se sentent pas vraiment français. Le reportage « Enquête exclusive » diffusé hier sur M6 l’aura certainement fait comprendre à quelques-uns parmi vous. C’est une synthèse admirable de tous les thèmes développés par les oiseaux de malheur qu’il faut absolument faire taire, de peur qu’ils n’empêchent la réélection des élus locaux qui ont sciemment laissé se développer une France parallèle.

On y voit, notamment, la vie des derniers « Français de souche » qui n’ont pas encore fui la ville.

Saint-Denis, où les Français populaires ont été littéralement remplacés par les immigrés, est l’une des dernières villes de plus de 100.000 habitants à être toujours dirigée par le Parti communiste. En 2016, Didier Paillard, maire PCF de 2004 à 2016, cédait sa place à Laurent Russier, lui aussi membre du PCF. Au vu de l’état de la ville, on pourrait s’interroger : pourquoi le candidat communiste est-il toujours élu ? Tout simplement parce qu’ils agissent en féodaux et pratiquent une politique ouvertement clientéliste. La communauté musulmane de Saint-Denis, largement majoritaire, a trouvé de parfaits alliés dans les athées du Parti communiste. Pour preuve, une mosquée géante d’une valeur de 7 millions d’euros sera prochainement édifiée. Elle a été financée pour 800.000 euros par l’Arabie saoudite qui bombarde, en ce moment même, les populations yéménites qui n’intéressent personne…

Point de convergence de tous les trafics, de la drogue aux armes, Saint-Denis est une ville gangrenée. Qui s’étonnera du fait que le « cerveau » des attentats du Bataclan, Abdelhamid Abaaoud, ait pu y trouver refuge alors qu’il était en cavale suite à un massacre de masse commis sur le sol français contre des Français ? Il faudra bien dire un jour ce qui est et en tirer toutes les conclusions : Saint-Denis est un territoire occupé (faudra t-il, aussi, en boycotter les productions? Et quelle sera alors la position du pouvoir par rapport à cet éventuel boycott, qui restera malgré tout, c’est mythe. Peut-il interdire l’un et tolérer l’autre. Il est vrai que ce ne sont pas les mêmes communautés)! Regardez, d’ailleurs, l’illustration de cet article. Pour l’année 2017, la carte des vœux de la mairie représente un motif oriental et non un motif français…

 

Bientôt à Saint Denis (Wilaya 93) on entendra « Saint Denis aux musulmans », les vrais, ceux du salsifisme….  ceux de la vérité tyrano-coranique (ma mère, qu’il aillent en enfer si je mens verte-ment).

Saint denis devenant la capitale du califat du 4-93 ce sont les mêmes lettres de créances du Valls (auto proclamé, encore un, détenteur de l’autorité publique) à mettre au débit fiscal du peuple. On a du mal à croire que l’on va en finir! Saint Denis va devenir la première ville touristique musulmane du monde. Déjà on s’y presque comme en pèlerinage. Même ceux de Molenbeek y vienne en délégation diplomatique, prier dans la « Mosquée Saint Denis »

 

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/enquete-exclusive-saint-denis-toujours-france,307032

 

*****

 

Utilité de 12 000 armes de guerre

Afficher l'image d'origineQue peut-on faire avec 12 000 armes de guerre ?

 

Avec 10000 fusils d’assaut on peut équiper intégralement la moitié de l’infanterie française actuelle, ou la moitié de l’infanterie espagnole qui, en comptant les Canaries, Ceuta, Melilla, les Baléares et les forces spéciales aligne 33 bataillons soit moins de 20 000 fantassins sur les 50000 soldats (encadrement non inclus) de l’armée espagnole. Car les pilotes de chars, d’hélicoptères et d’engins polyvalents du génie, de même que les servants de canons d’artillerie, les opérateurs de transmissions et les chauffeurs de camions portent plutôt un pistolet d’auto-défense qu’un fusil d’assaut, comme les officiers et la plupart des sous-officiers.

Ce petit aperçu devrait donner une certaine importance à la saisie par la police espagnole, le 12 janvier, d’un nombre estimé initialement à 8000 puis révisé aujourd’hui à 12000 armes de guerre, sur quatre sites à Olot, Liendo, Galdácano et Guecho. Il s’agissait essentiellement d’armes achetées à des armées régulières (pas uniquement espagnole) après neutralisation officielle, puis remises en état de fonctionnement, comme les armes qui ont servi à l’attaque contre Charlie Hebdo. S’agissant de milliers d’armes on ne peut pas parler d’ateliers clandestins artisanaux mais de petites usines d’armement. Les stocks saisis ayant été estimés, hors armes antiaériennes, à plus de seize millions d’euros, il ne s’agit évidemment pas de pistolets, et les armées européennes ayant cessé de déclasser des fusils semi-automatiques depuis plusieurs décennies il s’agit certainement de fusils d’assaut, dont les marques citées ne concernent pas seulement l’Espagne.

Les premiers commentaires des autorités ayant supervisé la saisie, émanant donc de professionnels du maintien de l’ordre, relèvent du registre anti-terroriste. Sous cet angle de vue on pourrait effectivement conclure que si une dizaine d’armes de guerre suffisent à immobiliser plusieurs centaines de personnes dans une salle comme le Bataclan afin d’y passer trois cents personnes au canif à égorger, l’arsenal saisi aurait pu contribuer au sacrifice rituel d’un tiers de million de personnes, en Espagne ou ailleurs. Traitée comme une affaire de droit commun, cette saisie a été l’occasion de la plus sévère admonestation judiciaire envers deux des personnes arrêtées, qui ont reçu l’interdiction formelle de quitter le territoire espagnol, et auxquelles on a même confisqué le passeport au cas où elles tenteraient de le faire autrement que par les frontières française ou portugaise ou les côtes marocaines ; faute sans doute d’un domicile déclaré où leur adresser une future convocation, trois autres personnes ont été provisoirement placées en hébergement carcéral dit préventif.

 

Espagne arsenal de fusils d’assaut. mais pour que ces fusils remplissent correctement leur fonction, il faut effectivement qu’il y ai assaut et que fait l’avionneur d’assault? Qu’attend -t-il, pour lancer sa légion Condor sur les armées inexistantes…! On est en guerre, mais sans armée. Vous allez voir, on va nous refaire le coup de la drôle de guerre et on va se retrouver gros jean à l’arrière, devant l’avancée des divisions de djihadistes-panzers, comme en 40. On va devoir leur refaire de coup de Roncevaux. Vite Roland magne-toi le cul, cela urge! Appelle , en urgence « Charlemagne 49-3 », même en PCV (et non en PVC, les tuyaux sont bouchés par manque de plombiers polonais).

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/utilite-de-12-000-armes-de-guerre-14260566.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

De la constitution et de l’état d’urgnce abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

La fin du régime actuel, c’est la dictature du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple. Là où le Peuple se contente de dire « je suis ». (par keg – 282 Mars = 07/12/2016)

Publié le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «Démocratie représentative» ou  «démocrate participative»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Et si la démocratie n’était que le Peuple, pour le peuple et par le Peuple. Les Vrp (députés et autres) de la pensée dominante à la bastille et à tout le moins interdits d’exister…. (en tant que tels et politiquement)

….. et avec un peu de recul….

La différence entre démocratie représentative et démocratie participative, c’est que la seconde risque, à terme, à désigner des représentants qui désigneront, in fine, leurs représentants… On n’aura rajouté qu’une couche de représentativité (c’est comme les collectivités locales qui se cooptent)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Comment passer de la démocratie représentative à la démocratie réelle ? »

Comment passer de la démocratie représentative à la démocratie directe ? Tel était le thème du dernier atelier SynerJ organisé à Montreuil le 5 novembre 2016 dernier. Pour une telle question, le collectif avait invité un spécialiste de la question, au curriculum vitae élogieux : Loïc Blondiaux.

Après avoir rappelé les fondements de ce qu’est la démocratie, il a pu détailler les enjeux et les difficultés auxquels tout système démocratique est confronté. Espérer mettre un terme à la représentation doit inévitablement passer par une réelle implication des citoyens dans la vie et le débat publics. Or, son expérience en la matière en tant qu’organisateur et animateur de la concertation publique lui donne un aperçu du chemin qu’il reste à parcourir.

Cette transition démocratique n’a rien d’un long fleuve tranquille et il invite les citoyens à réfléchir sur le rôle fondamental qu’ils doivent faire peser sur nos institutions. En effet, bon nombre d’outils participatifs existent déjà aujourd’hui dans notre société mais peu sont réellement connus et utilisés. Pire, la démocratie s’étant résumée aux yeux de la majorité des individus à l’élection, ce raccourci nuit gravement à la bonne expression de la citoyenneté. Ceci ne peut engendrer que rancœur, colère et violence de la part de ceux qui se sentent les grands perdants de ce système, les poussant à jeter le bébé avec l’eau du bain.

La conférence s’est poursuivie par un jeu de questions/réponses avec le public.

 

 

Coluche et d’autres disaient   » la dictature, c’est ferme ta gueule, la démocratie représentative , c’est cause toujours….! »

Que sera le slogan de la démocratie participative, où seuls les grands pourront avoir crédit?

Il faut faire la révolution, virer tous les encartés actuels et leur interdire d’avoir voix au chapitre et dans les urnes : http://wp.me/p4Im0Q-141

En attendant quelle démocratie s’apprête à appliquer Fillon si…. la malchance le désignait….  :

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/conference-de-loic-blondiaux-comment-passer-de-la-democratie-representative-a-la-democratie-reelle-12850805.shtml

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Bernard Cazeneuve : les 5 ombres qui ternissent son passage à l’Intérieur

Bernard Cazeneuve : les 5 ombres qui ternissent son passage à l'Intérieur
Bernard Cazeneuve à Alfortville, le 21 novembre 2016. (T. SAMSON/AFP)

Menace terroriste, crise migratoire, manifestations contre la loi Travail… Son bilan place Beauvau est contrasté.

 

Après avoir succédé à Manuel Valls au ministère de l’Intérieur en 2014, Bernard Cazeneuve hérite aujourd’hui du poste de Premier ministre. L’ancien maire de Cherbourg a été choisi par François Hollande pour rejoindre Matignon.

Cet homme discret, loué pour son professionnalisme, quitte l’Intérieur avec un bilan contrasté. Confronté à la vague d’attentats la plus meurtrière jamais commise en France, il a tenu bon, doté les forces de sécurité de moyens humains et matériels supplémentaires (recrutement de 9.000 policiers et gendarmes) et renforcé l’arsenal pour lutter contre le terrorisme. Mais son action a aussi été émaillée par une série de crises et de polémiques qui ternissent son passage à ce poste si exposé.

10 choses à savoir sur Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre

#La mort de Rémi Fraisse

C’est la première personne qui trouve la mort en manifestation en France depuis… Malik Oussekine en 1986.

Simple erreur de communication ? Tentative de cacher les responsabilités des forces de l’ordre ? Après le drame, Bernard Cazeneuve a été la cible de nombreuses critiques pour avoir tardé à communiquer. « Je pense qu’au moment de la tragédie de Sivens, j’aurais dû être beaucoup plus dans l’expression de la tristesse que j’éprouvais. J’aurais dû dire l’émotion plus vite », avait-il regretté, un an après.

#L’attentat de Nice

Christian Estrosi, ancien maire de la ville, puis dans la foulée le journal « Libération », ont accusé les autorités de mensonge. Comme pour Sivens, Bernard Cazeneuve, droit dans ses bottes, a rejeté les critiques en bloc, accusant même le journal de manquer de déontologie, et « d’emprunter aux ressorts du complotisme »… Une enquête confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) est en cours.

#La surenchère sécuritaire

Taxé d’inaction et de laxisme par la droite et l’extrême droite, Bernard Cazeneuve incarne en revanche pour une partie de la gauche le tournant sécuritaire opéré par le gouvernement pour répondre à la menace terroriste. La loi renseignement du 24 juillet 2015 et celle du 3 juin 2016 « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement » ont énormément accru les pouvoirs de police administrative.

Bernard Cazeneuve restera surtout comme le ministre de l’état d’urgence, proclamé le 14 novembre 2015 et sans cesse prolongé depuis, malgré une efficacité contestée. Ce régime d’exception, attentatoire aux libertés fondamentales, a permis des milliers de perquisitions administratives et des centaines d’assignations à résidence, ce qui n’a pas manqué de susciter les inquiétudes des organisations de défense des droits de l’homme, craignant d’importantes dérives. 

#La crise des réfugiés

Très mobilisé sur la lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve a aussi dû gérer une seconde crise majeure, celle des migrants. Fin octobre, l’Etat procédait ainsi au démantèlement de la « jungle » de Calais, où vivaient plus de 6.000 migrants.

Mais derrière la communication et les éléments de langage (« humanité », « fermeté » étaient les maîtres mots place Beauvau), la réponse des autorités n’a pas toujours semblé à la hauteur des enjeux. La com’ autour de l’opération de démantèlement à Calais a été soigneusement préparée mais c’est bien l’action ou l’inaction des autorités qui avaient conduit à la création du bidonville. Si une loi facilitant la demande d’asile a été votée à l’été 2015, le gouvernement s’est montré frileux quant aux moyens déployés pour répondre convenablement à l’afflux de migrants, selon de nombreuses associations.

#Les manifs anti-loi Travail

Cette période a enfin été marquée par certaines tergiversations au plus haut niveau de l’Etat. A plusieurs reprises, le gouvernement a brandi la menace d’une interdiction de certaines manifestations en raison des violences. La manifestation du 23 juin a même donné lieu à de vives tensions entre autorités et syndicats. Après avoir été interdite, dans un premier temps par le préfet de police, celle-ci avait finalement été autorisée par Bernard Cazeneuve, mais cantonnée autour du bassin de l’Arsenal qui jouxte la place de la Bastille, dans le 11e arrondissement de Paris…

 

Ne pas oublier les fameux « attentats déjoués » venus à point nommé pour alimenter divers courants (et pas forcément éclectiques, continus ou non).

Au delà que vaut le mec comme Vrp du Peuple à l’assemblée, quand il y est! Quels sont ses mots de combat pour défendre les citoyens (tous, même ceux qui ne votent pas pour lui) de sa circonscription? Quelle est sa position pour défendre les libertés des citoyens de sa circonscription et de France? Au vu de ses scores, faut-il le reconduire à la frontière des pouvoirs? – vrp-cazeneuve-b-ps et quand il sortira, en Mai 2017, que sera son patrimoine devenu – 15 – Patrimoine 2014 – BBernard Cazeneuve.

Il était une fois dans la ripoublique……

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161206.OBS2242/bernard-cazeneuve-les-5-ombres-qui-ternissent-son-passage-a-l-interieur.html

 

****

 

Valls, Montebourg, Macron… ressortez les Colt!  –  “O.K. Corral” c’est fini: la politique manque de sel

 

Kirk Douglas et Burt Lancaster dans « Réglement de comptes à O.K. Corral », 1957. SIPA. REX43070829_000001

Malgré les objurgations de Jean-Christophe Cambadélis (mais y a t-il encore quelqu’un pour écouter ce que dit Cambadélis ?), Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon joueront la présidentielle sans passer par la case Primaire : « Quand on prétend présider aux destinées d’un pays, on n’est pas là pour s’enfermer dans des querelles de clans », a expliqué le leader de En marche au JDD ce week-end. Et d’ajouter : « Cette primaire, c’est OK Corral ! »

Un rapide sondage auprès de mes élèves de classes prépas m’a permis de constater que la référence leur échappait. OK Corral ? Ils sentent bien qu’il y a là une référence, mais laquelle ? Aucun d’entre eux n’a vu les diverses adaptations du duel qui en 1881 vit s’affronter à Tombstone, Arizona, les Earp et les Clanton. Ni Law and order (Edward L. Cahn, 1932), un peu oublié, ni la Poursuite infernale (My Darling Clementine, John Ford, 1946, avec un Henry Fonda finement moustachu et terriblement patient devant Linda Darnell — et Victor Mature en Doc Holliday un peu à contre-emploi, parce que personne ne pourra jamais croire que Mature, presque plus large d’épaules que moi, était tuberculeux). Ni Règlement de comptes à OK Corral (John Sturges, 1956, au plus fort de l’association Lancaster-Douglas, avec Denis Hopper et Lee Van Cleef dans de petits rôles — Lee Van Cleef, déjà repéré quatre ans auparavant dans High Noon, où il se fait abattre par Gary Cooper, pas encore engagé par Leone dans Pour quelques dollars de plus — 1965 — ou le Bon, la Brute et le Truand, l’année suivante), ni Sept secondes en enfer(John Sturges encore, 1967, Jason Robards y faisait un Doc Holliday grandiose), ni même Tombstone(George Pan Cosmatos, 1993, où Kurt Russell s’était greffer la moustache du vrai Wyatt Earp de 1881) ou Wyatt Earp (Lawrence Kasdan, 1994) où Kevin Costner dilapida ses économies.

Ce n’est plus le règne du Colt, c’est celui de la peau de banane.

Macron, apparemment sait de quoi il parle. « La gauche est éliminée du second tour depuis dix-huit mois ! Il n’y en a pas un qui va au second tour ! Pas un ! Quand bien même cette primaire se passerait bien, le vainqueur n’y arriverait pas. Si Arnaud Montebourg sort de la primaire, vous pensez que Valls le soutiendra ? Si Manuel Valls gagne, pensez-vous que les soutiens d’Arnaud Montebourg ou de Benoît Hamon iront derrière lui ? » J’ai dans l’idée qu’il ne se fait guère d’illusions sur la bonne volonté de cow-boys de la rue de Solferino pour soutenir un autre champion qu’eux-mêmes. Ce n’est plus le règne du Colt, c’est celui de la peau de banane.

 

Cherche, désespérément, le rassembleur de la gauche. A mon appel, 19 vérités sortent du bois. En admettant des ralliements de circonstances et/ou d’opportunisme (c’est de bonne guerre pour des carrières au long court), ce ne seront pas moins de 4 vérités qui se démarqueront. Pas de quoi faire un Epinay à la tonton (ni à l’Opinel)….. La gauche va connaître les turbulences de l’exil politique…

Il paraît que la gauche sera absente des radars élus pendants de longues élections…. Quel dommage. A qui la faute, aux électeurs ou aux gauches

 

http://www.causeur.fr/primaire-gauche-debat-valls-presidentielle-41472.html

 

*****

 

Alep libérée ? La « bonne nouvelle » épouvantable pour les dirigeants français.

Alep libérée ? La « bonne nouvelle » épouvantable pour les dirigeants français. 1ère partie

Ce 29 novembre, la joie, certes mêlée de tristesse, de sang et de larmes, avait envahi le cœur des Syriens. Toutes les sources fiables leur apprenaient que 14 quartiers de l’est d’Alep étaient libérés des terroristes, que des milliers de leurs habitants séquestrés depuis l’été 2012 avaient pu -malgré les tirs des snipers qui tiraient sur ceux qui les fuyaient- rejoindre les positions de l’Armée arabe syrienne, que la centrale hydraulique de Souleiman al-Halabi située dans ces quartiers avait été récupérée et en cours de réparation, que le croissant rouge et les hôpitaux privés et publics s’étaient préparés à les accueillir, que la Russie allait dépêcher des hôpitaux mobiles pour parer aux manques de lits et de moyens, que les parents et amis encore en vie les attendaient à tous les couloirs de sortie…

Les Français qui auraient tendance à mettre en doute la parole des Syriens, pourraient peut-être se donner la peine d’écouter l’un des leurs raconter « cette vraie bonne nouvelle »

Ceci, car les médias français excellent désormais en matière de désinformation sur la Syrie (et pas seulement. Voir la rubrique attentats-réels-déjoués, revoir les photos de la cabine du camion de Nice, criblée de balles, en lieu et place du passager – ce qui accréditerait la présence d’une seconde personne!!! dont personne n’aurait parlé –  et la place chauffeur « intacte »….), donnant une vision caricaturale d’un régime qui massacre des « rebelles » quand ce n’est pas la « population », sans que l’on puisse comprendre qui est qui et qui fait quoi.

Un exemple frappant est ce que donne à entendre BFM TV qui invite, ce 29 novembre, l’aiguiseur du fer de lance de l’agression contre la Syrie, M. Laurent Fabius, lors d’une émission présentée comme suit :

« Dénoncer les fautes politiques, décrypter les déclarations et réduire le fossé creusé entre la classe politique et les Français, telles sont les ambitions de l’émission signée Ruth Elkrief »

Invitation à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage, mise à profit pour stimuler l’imagination des Français sur la prétendue horreur de cette « vraie bonne nouvelle » :

« R. Elkrief : « Assad va tomber, c’est une question de temps » ; décembre 2012 : « La fin se rapproche pour Bachar al-Assad ».

Depuis 24h, la ville symbole d’Alep est sur le point d’être prise aux rebelles. Bachar al-Assad est entrain de l’emporter

Fabius: C’est un drame épouvantable, épouvantable parce qu’en ce moment même, au moment où nous parlons, il y a des milliers de jeunes et de moins jeunes, de familles, qui sont massacrés. Imaginez ce que c’est d’être à Alep dans le froid, sans nourriture, sans eau… et c’est un échec pour ce qu’on appelle la Communauté internationale, un échec terrible. Alors, je rappelle dans mon livre, puisqu’il porte sur les quatre ans que j’ai passés à la tête de la diplomatie, comment il aurait été possible, finalement, de trouver une autre solution et pourquoi ça n’a pas eu lieu.

Elkrief : Il n’y avait pas encore Daech en août 2013…

Pourquoi et comment ? Ce n’est pas le sujet. Il suffit de répéter que la « ligne rouge » imaginée par Obama est une réalité : des armes chimiques ont bien été utilisées « contre la Syrie » alors que Daech, fille d’Al-Qaïda, sœur jumelle d’Al-Nosra et mère adoptive de l’ASL sous le parrainage de Erdogan et les bons auspices des alliés régionaux de la France [à l’époque, c’était essentiellement, le Qatar qui avait fait mains basse sur la Ligue arabe, la Turquie, la Jordanie et la Turquie ; l’Arabie Saoudite a pris la main plus tard], ne faisait pas encore partie du paysage, comme le précise Mme Elkrief. Il ne faut quand même pas tout mélanger : les terroristes, c’est Daech, tous les autres sont des « rebelles armés démocrates », même s’ils ont décapité, violé, rôti, torturé leurs victimes syriennes avant ou après sa naissance !

Mais ici, M. Fabius ne réitère pas ses accusations contre « Bachar qui ne mériterait pas de vivre ». Ce serait trop gros. Désormais, nombreux sont ceux qui ont entendu dire que ce sont les terroristes qui ont utilisé les armes chimiques contre des soldats et des civils syriens et qui continuent. Et puis, des bruits ont couru à propos d’une note falsifiée du gouvernement français de l’époque [5]. Peut-être vaut-il mieux ne pas insister.

Et Bachar al-Assad n’est pas tombé, soutenu par le peuple syrien et par l’Armée arabe syrienne, parce que c’est à lui que les coalisés ont fait des propositions mirobolantes qu’il a refusées, car il les a jugées inacceptables pour son pays et pour la région.

…. il n’est peut-être pas inutile de résumer les prises de position des autres membres du Conseil de sécurité après avoir entendu les exposés de MM O’Brien, De Mistura et le représentant de l’UNICEF :

1. Le délégué de la Grande Bretagne déclare que ce qui se passe à l’est d’Alep est le « conflit le plus horrible » de notre vie.

2. Le délégué de la France constate que le Conseil n’est toujours pas en mesure de trouver un accord pour sauver la population d’Alep-Est, toutes les initiatives, dont celle des plumes « humanitaires », s’étant heurtées à la même fin de non-recevoir de la Russie !

3. La déléguée des États-Unis a répondu à la question posée par le Secrétaire général adjoint ; à savoir, pourquoi le Conseil de sécurité n’a pas pu résoudre la crise syrienne : « La Russie ne le veut pas, c’est très clair ! ».à croire qu’ils sont irrécupérables, sauf pour leurs sponsors épouvantés à l’idée qu’ils puissent disparaître.

4. Le délégué de la Russie a répondu à cette même question posée par le Secrétaire général adjoint, M. O’Brien, que  « l’inertie de l’ONU est compensée par la compétition sur le plan humanitaire », alors que Samantha Power avait quitté la salle.

5. Le délégué de l’Ukraine a considéré que le gouvernement syrien était encouragé par la dynamique militaire et prêt à tous les crimes, comparant la situation d’Alep à celle vécue par Grozny, alors que M. Delattre avait opté pour Guernica.

6. Le délégué du Japon a félicité tous les humanitaires onusiens, tout en constatant que l’exposé de Staffan de Mistura démontre que la logique militaire l’emporte, alors que le terrorisme ne peut être résolu que par des moyens politiques, d’où la nécessité de l’union de tous.

7. 8. Les délégués du Sénégal, et de la Malaisie ont très vivement remercié MM. O’brien et de Mistura plus le représentant de l’UNICEF, pour leurs exposés très clairs et très instructifs sur la situation en Syrie et notamment à Alep, plaidant pour un cessez-le-feu ; le délégué du Sénégal, président de la séance, ayant insisté sur l’idée d’une « solution négociée ».

9. 10. 11. Les délégués de L’Espagne, de l’Égypte et de la Nouvelle-Zélande ont plaidé pour leur propre projet de résolution qui vise à l’instauration d’une trêve de 10 jours à Alep et au rétablissement de la cessation des hostilités dans tout le pays, projet fondé sur les résolutions 2254 et 2258

12. Le délégué de la Chine a rappelé que la situation à Alep était une sorte d’illustration de l’ensemble de la situation en Syrie, plaidant pour un cessez-le-feu, un règlement politique, une assistance humanitaire, et une lutte contre tous les groupes terroristes désignés par le Conseil de sécurité.

13. Le délégué de l’Angola a regretté l’acrimonie du débat, considérant que toutes les parties avaient opté pour la solution militaire et continuaient à recevoir de l’armement de toutes les autres parties, même des membres du Conseil de sécurité.

14. Le délégué du Venezuela a trouvé paradoxal que l’on néglige la nature déstabilisatrice du terrorisme, le droit du gouvernement syrien à se défendre contre des terroristes et les trêves humanitaires rejetées pas les terroristes.

15. Le délégué de l’Uruguay a fait remarquer que Staffan de Mistura avait omis de dire qu’il s’agit d’une guerre barbare qui ne respecte aucune règle et qu’oubliant Madaya, Al-Foua et Kefraya, le Conseil de sécurité s’était concentré sur le carnage d’Alep.

 

L’Alep en 15 délégations, c’est l’eau méga n’importe quoi. En attendant Alep continue ses ruines (matérielles, humaines, morale, psychologiques). Il paraît qu’à l’Alep près, nous ne sommes pas loin de la paix. Mais que peut-être une paix islamiste? Un feu de paille…..

 

http://reseauinternational.net/alep-liberee-la-bonne-nouvelle-epouvantable-pour-les-dirigeants-francais/

 

*****

 

L’islamo-business, vivier du terrorisme

« Y a-t-il un risque terroriste en France ? Poser la question, c’est y répondre si l’on se réfère aux attentats de 2015 et 2016. Mais sur quel terreau prospèrent les candidats au terrorisme ? » Dans son nouvel opus, intitulé L’islamo-business, vivier du terrorisme, Jean-Paul Gourévitch (publié chez Pierre-Guillaume de Roux) revisite, prolonge et affine une thématique que sa précédente Croisade islamiste : pour en finir avec les idées reçues (Pascal Galodé, 2011), sans oublier son synthétique Les Migrations pour les nuls (First, 2014), avaient incidemment (mais nécessairement) abordée sans l’approfondir.

L’auteur, d’une probité intellectuelle exemplaire, soutenue tant par une connaissance large et non elliptique (c’est-à-dire, en d’autres termes, sans langue de semoule) du sujet que par une méthodologie alliant distance dépassionnée et rigueur scientifique, se donne pour projet « d’identifier le principal moteur de progression de l’islamisme radical : l’islamo-business ».

Objectif atteint, ce, dans une langue claire et dans le souci constant d’expurger l’objet d’étude de tout artéfact confusionniste et opacifiant sous lequel partisans comme adversaires, islamoptimistes béats et islamo-sceptiques, par pelletées d’approximations, de slogans et de poncifs, s’emploient à asphyxier des notions rendues inintelligibles pour le commun des mortels – y compris chez le mahométan « de base ».

Surtout parce qu’une citation vaut mieux que de longs discours, chaque sous-chapitre de l’ouvrage débute par un exorde, boussole didactique mettant son contenu en perspective et le résumant presque à lui seul. Ainsi le célèbre « Pas d’amalgames. Vous risqueriez de faire le jeu du réel » de Michel Onfray ou ce propos saisissant attribué à l’ancien ministre chiraquien Azouz Begag : « Depuis quarante ans, on nous dit qu’on est cinq millions.

Comme si ces cinq millions de travailleurs immigrés n’avaient pas fait d’enfants… qui ne sont pas cinq millions mais peut-être quinze ou vingt. »

Dès son premier chapitre, Gourévitch indique que « le passage de l’islamisme au terrorisme se fait au moyen de trois notions passerelles :

  • la charia,
  • le djihad
  • et le salafisme ».

Et de dérouler minutieusement, au fil des quelque 200 pages que compte l’essai, le fil d’Ariane de ce qu’il faut bien nommer la réponse islamique et planétaire à la crise multiforme du monde moderne (spirituelle, morale, anthropologique, sociale, économique, politique).

Gourévitch, s’en tenant au « récitatif d’un islamisme de croisade », parle, lui, de « situation explosive »

 

La civilisation chrétienne est responsable du développement de l’islamo-terrorisme. Personne ne l’empêchait de développer ce que l’islamo-terrorisme a crée… Une réponse aux maux de la société.

Dans une société déboussolée, rien de tel qu’une croyance forte…. Pour l’avoir négligé et omis, les chrétiens paient et paieront le prix fort faut pas charia, quand même! Les chrétiens pouvaient occuper le créneau, au lieu de cela ils se sont ingéniés à exister au travers de singeries de rue au nom d’un « mariage pour tous » qui ne les concernait pas…. Quelle intolérance-inquisitoriale stérile… Et pendant ce temps l’islamisme rampant occupait ses villes et ses quartiers divers – même en été – et variés. Faisant à leur façon, leur croisade anti oxydante….

 

http://www.bvoltaire.fr/aristideleucate/livre-lislamo-business-vivier-terrorisme-de-jean-claude-gourevitch,296628

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

keg – 128 Mars = 06/07/2016 – A taux égal, la TVA du pauvre est plus riche que celle du riche, pour l’état…… surtout en fin de mois avancée!

Publié le

Le choix du jour : «La TVA du pauvre» ou «la TVA du riche»

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016 …. 05/2017. La sortie de l’état normal pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Les Français ont égo devant la TVA. Il y a celle du pauvre et celle du riche. Mais à part cela c’est éthique et épique….

….. et avec un peu de recul….

L’égalité par la TVA est une inégalité. Ce sont les plus pauvres qui paient le plus. L’incidence au reste à vivre n’est pas la même… leur fin de mois est au 15 et non au 25… alors que celle des riches est dans les générations futures

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Les Français “non imposables” paient plus de 6000 euros d’impôts par an

En France, on compte aujourd’hui environ 36,5 millions de foyers fiscaux dont moins de la moitié sont redevables de l’impôt sur le revenu. Pour autant, ceux que l’on désigne comme non-imposables, généralement parce que ne disposant pas de revenus suffisants, n’en sont pas moins assujettis à une fiscalité relativement importante puisqu’elle s’élève en moyenne à plus de 6000 euros par an et par foyer.

Depuis sa création en 1914, l’impôt sur le revenu a toujours eu mauvaise presse. Trop lourd, mal réparti, désagréable, accusé de ménager les plus hauts revenus au détriment des classes moyennes, on a tout dit sur cet impôt qui doit surtout son impopularité au fait qu’il est basé sur une déclaration volontaire des contribuables, lesquels ont alors le sentiment de devoir acheter la corde pour se faire pendre.

Le nombre de foyers imposables en baisse depuis 30 ans

En 2016, la loi de finances initiale laisse apparaître un total de recettes fiscales de 388 milliards d’euros dont seuls 76,5 milliards viennent de l’impôt sur le revenu. Le reste est constitué principalement de la fiscalité sur les entreprises (qui ne concerne donc pas les particuliers directement) mais aussi et surtout de la taxe sur la valeur ajoutée, plus communément appelée “TVA”. L’an dernier, elle s’élevait à 195,8 milliards d’euros, soit plus de la moitié des recettes fiscales de l’État (50,5%). Or, tout le monde paie la TVA, que l’on soit ou non redevable de l’impôt sur le revenu, et le coût moyen par foyer fiscal avoisine les… 5300 euros par an !

Un impôt injuste parce que parfaitement égalitaire

C’est d’ailleurs ce qui fait dire à beaucoup de gens que la TVA est un impôt particulièrement injuste, même s’il est universel et s’applique donc à tout le monde sans distinction, selon le principe de l’égalité fiscale. Car qui dit “égalité” ne dit pas pour autant “équité”. En effet, hormis les quelques cas de contribuables aisés qui ont su jouer des niches fiscales et autres mécanismes de défiscalisation pour échapper à l’impôt sur le revenu, l’écrasante majorité des ménages non-imposables est constituée des foyers les plus modestes.

Or, leur situation parfois difficile ne les exonère aucunement d’une TVA omniprésente, obligatoire et pas toujours justifiée. D’aucuns réclament par exemple que les produits alimentaires courants ou de première nécessité ne supportent aucune TVA, comme cela se pratique déjà dans un grand nombre de pays, car leur consommation est absolument incontournable et pénalise les moins fortunés. En échange, on pourrait parfaitement imaginer une fiscalité renforcée sur les produits de luxe par exemple, dont la “valeur ajoutée” n’a plus rien à voir avec la réalité des coûts de fabrication ni même la réponse à un besoin essentiel.

Des impôts qui représentent 50% des revenus des plus modestes

À cette TVA s’ajoute bien souvent une fiscalité locale dans laquelle la taxe d’habitation tient une place prépondérante. Certes, il existe là aussi des mécanismes d’exonération mais, d’une manière générale, ils s’appliquent aux ménages les plus défavorisés sans recouvrir pour autant l’ensemble des foyers fiscaux non imposables, loin de là. Votée localement, cette taxe varie quasiment du simple au triple en fonction les régions, pour une surface donnée, et elle correspond en moyenne à 750 € par an tous barèmes confondus.

Ajoutée à la TVA acquittée annuellement, même en tenant compte d’une consommation réduite pour les foyers les plus modestes, la taxe d’habitation vient donc alourdir une charge fiscale qui peut alors représenter plus de 50% des revenus des familles les plus fragiles. En effet, selon l’Insee, les ménages les plus modestes gagnent en moyenne moins de 11 000 euros par an.

La TVA est l’exemple typique de l’imposition au prorata des revenus…. On ne peut payer plus de TVA que le revenu le permet.

  • Sur une base de 1 500€ de revenu par mois cela fait une moyenne annuelle de 3 600€ de TVA annuelle. 
  • Sur une base de 4 500€ fait une TVA à 10 800€

Le problème c’est que le reste à vivre, après TVA, n’est pas le même (43 200 pour le second et 14 400 pour le premier). Et comme il y a plus de pauvres que de riches, l’état perçoit plus auprès des pauvres que des riches …. La véritable justice sociale serait une TVA variable au prorata des revenus…. et donc à valeur de TVA égalitaire.

montant global (de la TVA à percevoir) divisé par le nombre cumulé de Smic (de l(ensemble des assujettis) et multiplié par le nombre de Smic de chaque assujetti = valeur variable de TVA -voir étude à paraître)

l’idée : un smicard ne peut payer plus que tant de TVA par an (ce serait le point d’indice de TVA – Smic). Les autres paieraient en fonction de leur nombre de Smic (et coefficienté afin que l’état ne perde pas de la TVA en cours de route. 20% de moins sur un Smic n’a pas la même incidence que sur 3 ou plus Smic, en matière de reste à vivre, tout comme 90€ n’a pas la même incidence selon que l’on est prolo ou parlementaire, même si le montant est identique).

Il vaudrait mieux imposer sur le revenu, même symboliquement et baisser la TVA en fonction des revenus…. et non pas appliquer un barème identique (d’environ 20%)

 

http://www.loretlargent.info/argent/francais-non-imposables-paient-plus-de-6000-euros-impots-an/18192/

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Visite à Fleury-Mérogis : l’avocat de Salah Abdeslam porte plainte contre Thierry Solère

INFO OBS. Visite à Fleury-Mérogis : l'avocat de Salah Abdeslam porte plainte contre Thierry Solère
Salah Abdeslam, filmé par hasard, en 2014, par la chaîne de télévision belge TV Brussel. (AP/SIPA)

Le député a raconté sa visite en prison et a livré des détails sur la vie en détention de Salah Abdeslam « comme s’il s’était promené au zoo de Vincennes », accuse Me Franck Berton.

Le compte-rendu public et détaillé de la visite du député des Hauts-de-Seine, Thierry Solère (LR), la semaine dernière à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, a provoqué la colère de l’avocat de Salah Abdeslam. Maître Frank Berton a aussitôt interpellé le ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas, dans un courrier dont « l’Obs » publie des extraits.

  • L’avocat dénonce le fait que le parlementaire ait pu visionner les images de la vidéo-surveillance dont le détenu fait l’objet 24 heures sur 24, pour en faire le récit public, en livrant notamment des détails de sa vie privée, du brossage de ses dents, à ses tenues vestimentaires, en passant par la pratique de sa religion.
  • Frank Berton entend poursuivre Thierry Solère, qui selon lui a « méprisé » les droits de son client, « le travail des magistrats et la douleur des parties civiles ».
  • L’avocat déposera le 11 juillet un référé liberté devant le tribunal administratif pour atteinte au respect du droit à la vie privée. Il sera ensuite convoqué dans un délai de deux à quatre jours. Il plaidera contre le Garde des Sceaux à la mi-juillet.

Non Abdeslam n’est pas Hitler. Ils ont chacun droit à une suite carcérale, mais le second avait un secrétaire pour écrire son testament hologramme, alors que le premier ne pourra écrire que son échec d’entrée au paradis car même mort il n’y aura pas accès, du moins à la partie réservée aux vierges. Il sera interdit de séjour en somme.

Les coups fumeux se suivent mais, heureusement, ne se ressemblent pas.

Jusqu(à quand Salah va t-il bénéficier des largesses de la République. Qu’en sera t-il, après jugement, s’il est condamné? Rentrera t-il en cellule de droit commun ou conservera t-il un régime de faveurs (j’ai faillit écrire ferveurs) républicaines?

Si vous voulez vivre au large, aux frais de la ripoublique, devenez « attenteur (*) »…..  quand on voit les avantages d’un « arabe », ce sera toute une aile pour un Franco-Français!

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/attentats-terroristes-a-paris/20160705.OBS4049/info-obs-visite-a-fleury-merogis-l-avocat-de-salah-abdeslam-porte-plainte-contre-thierry-solere.html

 

****

 

Égalité, citoyenneté, foutaises

 Dans moins d’un an, l’Assemblée sera renouvelée. Concrètement, compte-tenu des vacances et d’un calendrier électoral chargé, il ne reste donc à nos députés qu’une poignée de mois pleins pour les laisser exprimer leur moi profond, leur créativité législative et les laisser passer toutes les jolies petites expériences sociétales qu’ils ont âprement préparées toutes ces années durant. Excellente raison, donc, pour se déchaîner.

Le sociétal est donc un domaine tout trouvé pour ces expérimentations législatives. Oh, attention, on ne parle pas de ces grands chambardements tels que le mariage homosexuel qui aura lâché sur la France des hordes de conservateurs assoiffés de destructions de magasins, de manifestations violentes avec échauffourées et d’occupations permanentes de places publiques pour réclamer un autre monde possible, démontrant d’ailleurs l’impuissance d’une police désemparée, incapable de calmer ces dangereuses mères de famille avec poussettes qui passaient leur temps à lancer pavés et objets contondants à des compagnies républicaines stoïques sur ordre. Non. Pas de ça ici, mais plutôt de simples bricolages qui n’ont, dans l’opinion publique générale, qu’un impact modeste sur les individus et semblent couler de source.

On pourra en tout cas en citer deux, symptomatiques.

Le premier, c’est l’extension de la lubie catastrophique de nos députés à vouloir absolument régenter les pensées. Surfant sans la moindre gêne sur le sophisme qu’interdire par la loi un négationnisme est un vrai acte de courage et qu’une interdiction d’une pensée idiote ou coupable permet de faire reculer les idées nauséabondes, nos braves élus ont décidé qu’il ne suffisait pas d’interdire la négation de la Shoah mais qu’il fallait aussi faire de même pour le génocide arménien. Youpi. La liste des génocides étant (malheureusement) assez longue, on peut déjà voir se profiler les supporters d’une loi mémorielle équivalente pour le génocide vendéen ou pour tous ceux qui viendraient à l’idée de quelqu’un de contester.

Le second, c’est l’invasion, toujours plus loin, toujours plus forte, du législatif dans la vie intime des individus, de leur famille, et dans l’encadrement de leurs comportements. Cette fois-ci, il s’agit de légiférer sur les violences corporelles exactement comme si celles-ci avaient un jour été autorisées en France et s’il était permis, jusqu’à présent, de torturer ou frapper ses enfants dans la plus parfaite décontraction du législateur qui regarderait ailleurs en attendant tranquillement qu’un os se brise pour décider d’intervenir, éventuellement, peut-être… L’idée réelle des députés est donc d’accroître encore le champ d’application des textes existants et d’étendre ces interdictions au cadre de l’autorité parentale qui exclura donc « tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles ».

Chaque député, chaque ministre, gonflés de sa propre importance, veut passer sa petite loi, faire le plein de projets concrétisés afin de pouvoir dire enfin, lorsque le temps des urnes reviendra, « Regardez ce que j’ai fait pour vous » tant est forte la peur de se faire débarquer pour incompétence à la prochaine législative.La France, bateau ivre et percé de toutes parts, s’enfonce lentement. Les élus, cyniques et bien certains d’avoir une place dans de beaux canots de sauvetage, vérifient que personne ne chaparde les petites cuillères en argent.

Se souviendra t-on, dans les livres d’histoire de la 14éme mandature de la 5éme République, s’étant déroulée entre 2012 et 2017? Fera t-on comme pour l’époque de Vichy en la désignant autrement que dans le continuum de la république. On ne pourra la qualifiée, seule, de ripoublique, cette dernière existant depuis la fin du gaullisme….. Il faudra lui attribuer un autre blaze genre « dictature de la socia-lie » terminée en apothéose avec un état d’urgence (sans urgence déjouée) prolongé et un chapelet de 49,3. Finir sa période sur une telle pratique, qu’elle apothéose de crédibilité. Et dire que l’on a peut-être le risque d’une récidive (droite et gauche, étant le même principe) ou d’un virage dangereux à l’extrême.

 

http://news360x.fr/egalite-citoyennete-foutaises/

 

****

 

Michel Rocard: les charognards sont à l’œuvre…  –  Détournement de cadavre

Et ils sont tous de gauche. A la veille de l’hommage national qui va lui être rendu, toute honte bue, ils pleurent à l’unisson sur sa tombe.

Michel Rocard (et, au second plan, François Mitterrand) lors du congrès de Metz du Parti socialiste, en avril 1979 (Photo : SIPA.00473284_000002)

Rarement un homme autant piétiné de son vivant fut autant célébré après sa mort. Fleurs et couronnes s’amoncèlent sur son cercueil. Il y en a tellement que Michel Rocard disparaît étouffé sous leur poids. Droite et gauche entonnent le même requiem, louangeur pour certains et sirupeux pour beaucoup d’autres. Passons sur la droite qui, contrairement à la gauche, ne fait quand même pas trop de bruit se contentant d’une petite musique de chambre.

Mais à gauche (Rocard n’aurait pas appelé « ça » la gauche !) la grosse caisse le dispute aux clairons et trompettes dans une symphonie hypocrite. Tous, toutes veulent leur petit bout de Rocard, un petit bout de Rocard, ce pauvre mort qui ne peut se défendre. Tous, toutes prétendent avoir touché la Sainte Croix. Tous, toutes l’ont approché… Tous, toutes auraient reçu sa bénédiction ou, au moins, appris l’évangile selon Saint-Rocard.

  • François Hollande on rocardise jusqu’à l’écœurement. « Il incarnait un socialisme exigeant et moral. C’était un réformiste radical ». Un peu comme moi donc, susurre le président de la République qui de Mitterrand n’a retenu qu’une chose : le cynisme…
  • Martine Aubry que tout — absolument tout — séparait du défunt lance qu’elle a beaucoup appris de son père, Jacques Delors, et de Michel Rocard. Il lui faut deux pères désormais ! Elle s’est fabriquée sans aucune vergogne une PSA (Paternité socialistiquement assistée).
  • De Jack Lang, on ne citera rien tellement chez lui tout est grotesque et mensonger. De toute façon, Lang ne s’exprime pas : il dégouline.
  • Suit le menu fretin du PS qui sacrifie à la même dévotion. Eux aussi veulent avoir été oints par le mort qu’ils piétinaient allègrement, inspirés par la haine et le mépris que lui vouaient François Mitterrand.

Comment les autres socialistes, petit marquis vaniteux et sans envergure auraient-ils pu pardonner à Rocard d’être resté « honnête et droit » ? Dommage qu’en droit français la notion de détournement de cadavre n’existe pas. Violation de sépulture, peut-être…

Laissons pour se nettoyer un peu de ses visqueuses embrassades la parole à Michel Rocard (dans un entretien accordé à Marianne). « S’il fallait désigner le tueur du socialisme… il s’appelle François Mitterrand». Et plus près de nous : « Hollande est un fils de François Mitterrand. »

Les charognards (surtout de la socia-lie) s’y entendent…. N’étaient-ils déjà pas les chiens Mitterrandiens se partageant la dépouille assassinée de Beregovoy….. Lors de son éloge funèbre, alors que sa mort protégeait son maître!

Qui est faisandé la socia-lie ou Rocard? En général on attend que le cadavre soit un peu plus froid et attaqué par les verres pour que le faisan d’âge ait fait son oeuvre…. il paraît que c’est meilleur sous la dent. Il est vrai qu’à part les attentats déjoués (actuellement, à tel point que l’on se pose des questions sur la prolongation de l’état d’urgence qui arrive), l’attente de la victoire de la France dans l’€uro du footage de gueule, le tour de France (manifestations de masses et donc cibles privilégiées des tueurs de la ripoublique) et le prochain défilé de la ripoublique, on n’a rien à se mettre sous la dent et pouvoir briller…. Alors un cadavre sorti du placard est toujours aubaine!

 

http://www.causeur.fr/rocard-hollande-mitterrand-valls-39035.html

 

****

 

La vérité oubliée à propos de Lénine

La vérité oubliée à propos de Lénine

Qui avait besoin de l’exécution de la famille royale? Qui a renversé le tsar? Qui a détruit l’armée russe? La génération actuelle qui a grandi dans les livres de George Soros et Igor Tchoubaïs ont déjà oublié la vérité sur ces événements.

Je vais essayer d’expliquer très brièvement, succinctement, et point par point.

  • L’intérêt de l’Empire russe dans la Première Guerre Mondiale consistait à solutionner la question d’Orient, c’est-à-dire avoir le contrôle sur le détroit du Bosphore et des Dardanelles, ce qui représentait pour le pays un besoin géopolitique depuis fort longtemps.
  • L’Angleterre et la France avaient promis à l’Empire russe de résoudre la question avec l’ouverture du front de l’Est (contre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie).
  • La Russie a rempli son rôle d’allié, et l’Angleterre a réalisé qu’elle devra tenir sa promesse alors que les «services» apportés par la Russie n’étaient plus nécessaires.
  • l’Angleterre a décidé de retirer la Russie de la guerre, créant artificiellement le chaos à Petrograd (nom bolchevik pour Saint-Pétersbourg), avec pour résultat, la chute de l’autocratie en moins d’une semaine comme un château de cartes.
  • La cinquième colonne de la Douma d’Etat, constituée d’oligarques et de l’intelligentsia, conclut une alliance avec l’Angleterre, et conduit à la révolution bourgeoise de Février, forçant Nicholas à signer son abdication.
  • Le 6 Avril 1917, les États-Unis prennent la place de la Russie dans l’Entente.
  • Le Conseil Menchevik de Saint-Pétersbourg, sous la pression du gouvernement provisoire, signe le décret n ° 1, qui introduit l’élection démocratique des officiers et la subordination des soldats aux comités de soldats. C’est ainsi que la cinquième colonne a détruit l’armée russe.
  • Après la grande Révolution socialiste d’Octobre, Lénine a été obligé de conclure d’urgence la paix, parce qu’il n’y avait plus personne et et que la guerre n’avait plus aucun sens. Il a insisté sur la sortie de la guerre de toutes les parties sans demander de contrepartie pour la contribution russe.
  • Ce n’était pas bon pour l’entente, qui était en train de gagner. Ce qui obligea à négocier une paix séparée avec l’Allemagne, aboutissant au traité de paix de Brest.
  • Mais l’Entente empêche la mise en œuvre de la paix. Le 6 Juillet 1918, le socialiste-révolutionnaire Bloumkine assassine l’ambassadeur allemand Mirbach.
  • Alexandra Feodorovna et ses filles étaient des princesses allemandes, et leur assassinat était également bénéfique pour l’Angleterre dans le cadre de la détérioration des relations entre la Russie et l’Allemagne.
  • Selon le témoignage de trois opérateurs télégraphiques au bureau de poste d’Ekaterinbourg, Lénine, dans une conversation avec Berzin, par ligne directe, lui a ordonné, « au détriment de sa propre vie, de mettre sous protection toute la famille royale et de prévenir toute violence à leur égard « .

52d3b0fcb41d5

  • Afin d’atténuer la catastrophe causée par l’assassinat de l’Ambassadeur Mirbach, la possibilité de libérer un ou plusieurs membres de la famille royale vers l’Allemagne n’a pas été exclue.
  • A partir de mai 1918, l’ensemble du pays, de l’Oural à Vladivostok, n’était déjà plus contrôlée par la direction bolchevique de Moscou. Et cela l’est resté jusqu’en 1922. Cette région était gouvernée par des sentiments séparatistes anarchistes; ils ne voulaient ni le Tsar, ni Lénine.
  • Les dirigeants de l’Oural avaient leur propre position sur la famille royale. Le Présidium du Conseil régional de l’Oural était prêt à exterminer Romanov déjà en Avril 1918, lors de leur transfert de Tobolsk à Ekaterinbourg.

crop (1)

  • La décision relative à l’exécution des Romanov a été prise par le Comité exécutif du Conseil régional de l’Oural, et la direction soviétique centrale n’en a été informée qu’après les évènements.
  • Ni Lénine ni Sverdlov n’ont le moindre lien avec l’exécution du tsar.

Voilà ce que contiennent les documents historiques. Tels sont les faits. Tout le reste n’est qu’une absurdité américano-libérale.

Conclusion, Lénine n’a pas tué le Romanov. C’est l’Angleterre et la France! Ouf le soviet est sauf-conduit (il peut donc suivre son petit bonhomme de chemin, il n’a pas de sang historique sur les mains)

 

 

http://reseauinternational.net/la-verite-oubliee-a-propos-de-lenine/

****

 

49, le chiffre du jour !

 

« Valeurs de la République » ? Mon œil !

D’abord, c’est le numéro du département où vient d’atterrir le Tour de France, hier : le Maine-et-Loire et sa belle capitale, Angers.

Ensuite, le gouvernement, qui n’en peut plus de se prendre les pieds dans le tapis avec sa loi Travail, va dégainer, une fois encore, le vote bloqué du 49-3 pour faire passer l’eau tiède de l’ersatz de son texte dénaturé. Et Valls de nous expliquer que ce processus est très correct : « Imposer un texte comme le fait le gouvernement ne comporte aucun risque pour la démocratie. Le risque serait de laisser s’exprimer dans les manifestations les casseurs de l’ultragauche. ». On rigole !

49 ! C’est également le nombre de députés présents dans l’Hémicycle, cette nuit du 29 au 30 juin 2016. Il y était question d’un bout de cette future loi fourre-tout-fourre-rien appelée pompeusement « Égalité et Citoyenneté ».

Cette nuit-là, on traitait de l’article 14 qui soumet, non plus à déclaration, mais à autorisation l’ouverture des écoles hors contrat, sujet dont on se demande ce qu’il vient faire dans « Égalité et Citoyenneté ». Le débat fut dense. Des députés ont demandé la présence de la ministre, pour qu’elle présente son texte, dise le pourquoi du comment, réponde aux questions. Pas de bol ! Madame le ministre est restée chez elle, dans ses pantoufles. Elle ne se donne même plus la peine de faire semblant. Le texte a été adopté par 32 voix contre 17, c’est-à-dire que 528 députés, soit 91,5 % des élus, roupillaient gentiment chez eux pendant que se réglait le sort de milliers de petits Français.

Isabelle Le Callenec, députée LR d’Ille-et-Vilaine, ne décolère pas : « Ce qui est inadmissible, c’est l’absence de la ministre de l’Éducation nationale dont nous avons demandé la présence à plusieurs reprises, mais qui l’a systématiquement refusée. Remettre en cause la liberté de l’enseignement, l’instruction en famille mais aussi l’enseignement dans les établissements hors contrat à la faveur d’amendements gouvernementaux dans un texte dans lequel ils n’ont absolument rien à voir, sans venir s’expliquer devant la représentation nationale, est proprement irresponsable ! »

Eh oui ! Mais, que voulez-vous, chère Madame, on ne peut pas passer son temps à minauder ici et là, roucouler dans les studios de radio, battre des cils sur les plateaux de télé et, en même temps, répondre à la représentation nationale. Il y a des priorités, quand même !

Et puis instaurer un « numerus clausus » à l’Assemblée nationale pour que les textes soient votés par, disons, 75 % des élus dûment présents sur leurs bancs n’est pas encore monté à l’esprit ni de la péronnelle ni de ses petits camarades gouvernementaux.

Que martèlent-ils, ces socialistes ? « Valeurs de la République » ? Mon œil !

Les valeurs de la République ne sont pas celles des voleurs de la ripoublique…. Sinon cela se saurait! C’est très respectueux de demander la présence d’une ministre (absente pour des problèmes de plateau. normal en ces temps de « bi-cycletterie. (*)… », on ne peut être pour préférer embrasser les champions plutôt que les supplétifs de l’Assemblée….) et oublier de faire la même demande à 528 de ses collègues absents de l’étape….. Mais peut-être que pour eux un député = 577 députés et 577 députés = 1 député (le un pour tous et tous pour un…. C’est à cela que l’on reconnaît leur grandeur commensurée!).

Qui osera dire que les 528 absents ne sont pas pour les valeurs de la ripoublique, surtout quand elle leur permet de vivre au crochet des citoyens sans faire acte de présence quand nécessaire… (voir plus bas le vote relatif à la dernière prolongation de la loi d’urgence….).

Si 49 députés sont la représentation nationale, il faut virer les 528 qui ne représentent personne (excepté eux mêmes et surtout leurs seuls intérêts) et ce par un magistral 49-3

 

http://www.bvoltaire.fr/yannikchauvin/49-le-chiffre-du-jour,269031

 

*****

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence……..

Etat d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on na que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence

Afficher l'image d'origine

Vous verrez qu’un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

 

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution). Où en sommes nous.?

….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences