-

attentat anti Fillon

Pour fuir la saga Fillon-présidentielle, figure de proue, nous ne savons avoir recours qu’au terrorisme déjoué…. Il y a vacance de nos pouvoirs! (by keg – 04/02/2017)

Publié le

Le choix du jour : «Coure à l’Elysée» ou  « Course à la Santé »

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : L’Iran entame des exercices militaires impliquant des missiles (conventionnés)


je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

On attend un attentat pour se changer de la campagne insipide entre course à l’Elysée rt course à la Santé. Où sommes nous tombés, tous nos schémas cassés de fonctionnement, nous conduisent à user de subterfuges terroristes pour fuir Fillon vite!

….. et avec un peu de recul….

 Sentinelle va être doublée d’une sentinelle plus. Il en va de sentinelle comme d’un quelconque état d’urgence… Il ne faut pas se bousculer, il y en aura pour tout le monde. Sentinelle plus sera chargée de protéger sentinelle chargé de protéger la vile populace d’elle même. Quelle délit qu’essence….. en baril et en pipe ligne…..

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Carrousel du Louvre : « L’efficacité de l’opération Sentinelle est très compliquée à évaluer »

Carrousel du Louvre : "L'efficacité de l'opération Sentinelle est très compliquée à évaluer"
Des militaires de l’opération Sentinelle à Paris le 29 septembre 2016. ((AFP/ Philippe Lopez))

L’historienne spécialiste des relations armées-société Bénédicte Chéron réagit à l’attaque dont ont été victimes, ce matin, des militaires de l’opération Sentinelle au Carrousel du Louvre à Paris.

Un militaire d’une patrouille de l’opération Sentinelle a été attaqué, ce matin, au Carrousel du Louvre, à Paris, par un homme armé d’une machette. Ce dernier a été grièvement blessé par les militaires, son pronostic vital est engagé. Le « caractère terroriste » de cette attaque ne fait « guère de doute », selon les autorités, mais l’identité et les motivations de l’assaillant restent encore indéterminées.

Cet attentat présumé et son dénouement démontre-t-il l’efficacité du dispositif Sentinelle critiquée par la commission d’enquête sur les moyens mis en oeuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme ? « L’Obs » a posé la question à Bénédicte Chéron, historienne spécialiste des relations armées/société et chercheur partenaire au SIRICE (Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe).

Agression d’un militaire au Carrousel du Louvre : ce que l’on sait

L’action menée ce matin par ces militaires de Sentinelle prouve-t-elle, selon vous, l’efficacité du dispositif ?

Je suis très embêtée, depuis ce matin, par toutes ces déclarations de politiques qui vont dans ce sens. Je dois prendre les précautions d’usage : si les faits sont confirmés, le dispositif n’a pas prouvé son efficacité.

Pourquoi ? Car les militaires n’ont pas répondu à la mission première qui est la leur et qui consiste à protéger les populations. Ils se sont défendus eux-mêmes.

C’est tout à fait normal, évidemment, mais l’opération Sentinelle n’est pas faite pour que ceux qui la mènent soient des cibles d’attaque pour des terroristes. Elle est faite pour répondre à la menace terroriste. Or ce matin les militaires n’ont pas protégé les cibles d’une attaque, ils étaient la cible. (il va donc falloir un super état d’urgence et mettre les blindés en marche pour protéger les militaires, qui protègent les civils qui protègent les candidats aux présidentielles qui protègent les Français d’une élection de guignols. Et qui protégera ces derniers, quand tous seront urgentés. Du ridicule cocasse  d’une situation de fin de règne et surtout de cycle….De quoi en rire si la situation du pays n’était pas aussi dramatique. Que cache cet attentat, des intentions des politicards devant une vacance du pouvoir qui s’annonce….?)

Ce n’est pas la première fois qu’ils sont victimes d’agressions. 

En effet. Et à moins de considérer qu’on peut mettre en place une mission faite pour que des militaires soient comme un aimant pour attirer des terroristes et que du coup les terroristes ne s’attaquent pas aux autres, ce qui me paraît un peu ubuesque comme conception de l’opération Sentinelle, on ne peut pas dire que celle-ci ait fait preuve ce matin de son efficacité. 

Ce que on peut dire, en revanche, c’est que les militaires sont effectivement très bien entraînés, on le sait, et suffisamment bien entraînés moralement, physiquement et techniquement pour savoir réagir correctement à ce type d’attaque.

On peut s’en féliciter. Ils savent le faire sans qu’il n’y ait d’autres dégâts, de dommages collatéraux, etc. On peut donc saluer leur sang-froid et leur réaction appropriée tout en reconnaissant que ce n’est pas la preuve que l’opération Sentinelle est efficace.

7.000 militaires sont déployés en permanence – pour moitié en région parisienne – depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, et le dispositif a été encore renforcé après le 13-Novembre. Comment, jusque-là, évaluer son efficacité ?

Elle est très compliquée, justement, à évaluer.

On nous dit que leur rôle est dissuasif, mais un rôle dissuasif, par définition, ne s’évalue pas.

On ne peut donc pas savoir quels attentats n’auraient pas été commis grâce à la présence de militaires de Sentinelle. (et les déjoués, ils le sont pour qui et surtout par qui, s’ils le sont vraiment….!)

Ce qu’on constate, en revanche, c’est que ça n’a pas empêché les attentats qui ont eu lieu depuis que l’opération Sentinelle existe, et que les militaires sont des cibles.

Donc la question se pose du maintien d’une opération qui multiplie des cibles sans empêcher des attentats.

Le dispositif doit-il évoluer ? 

Oui, mais comment ? Les débats sur les évolutions du dispositif sont bienvenus, le fait qu’il y ait moins de patrouilles statiques et plus de patrouilles mobiles est évidemment préférable.

Mais j’ai l’impression, et c’est un problème, qu’ils agissent un peu tels des paravents pour éviter de se poser la question réelle qui est celle du déploiement massif de militaires sur le territoire national dans ce cadre-là, cette mission-là, et de réfléchir à l’efficacité et l’utilité du dispositif.

On pourrait très bien avoir un dispositif qui mobilise moins de militaires en permanence, avec des forces en réserve qu’on sollicite en cas d’extrême urgence, comme après Charlie et le 13-Novembre. Les militaires savent très bien le faire, ils le font très régulièrement sur des théâtres d’opérations extérieures. 

 

Merci aux terroristes qui viennent ainsi égayer la morne campagne de Fillon et son chapelet d’abjections. C’est dramatique que d’en être réduit à se  repaître et  rassasier d’un projet d’attentat encore déjoué. Pour une fois Sentinelle est intervenue en tirant…. Non que l’on soit favorable, mais on est arrivé à un tel degré de saturation, avec l’acharnement à vouloir continuer, malgré….., que tout devient malheureusement dérivatif. Et c’est là, où cela devient Préver-tien, comme c’est Pré-vert en leurs prés carrés.

Vivement que l’on en termine. mais que fait l’état d’urgence? Où en est-on?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20170203.OBS4840/carrousel-du-louvre-les-militaires-n-ont-pas-protege-les-cibles-d-une-attaque-ils-etaient-la-cible.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

La défense catastrophique de l’accusé Fillon  –   Il fallait d’abord convaincre Madame Michu

 

François Fillon à Paris, 31 janvier 2017. SIPA. 00791308_000017

Quelle mouche a piqué le candidat de la droite et du centre lorsque, assailli par des révélations de faits anciens qu’il n’avait manifestement pas anticipées (on se pince sur son impréparation…), il a renoncé à prendre la main. Ce n’est pas tant le retard apporté à sa communication voire les hésitations, les incohérences des explications laborieuses de tous ses lieutenants, sinon une erreur magistrale d’analyse.

La défense calamiteuse de Valérie Boyer à… par LeLab_E1

La question n’était pas de savoir si le fait de salarier des proches comme attachés parlementaires était légal ou pas mais si c’était perçu comme moral ou non – surtout après avoir axé sa campagne de la primaire sur l’exemplarité… Le choix du terrain judiciaire pour mener la bataille s’est donc logiquement avéré catastrophique.

Il évoque son éventuelle mise en examen…

Comment accepter sans rechigner que le Parquet national financier prenne immédiatement la décision d’ouvrir une enquête à la simple lecture d’un article de presse ? Qui est le vrai Procureur : Le Canard Enchainé ou  Mediapart ? Et voilà la Justice transformée en petit télégraphiste du tribunal médiatique qui dicte l’opportunité des poursuites et le tempo judiciaire.

Comme si cela ne suffisait pas, François Fillon a cru devoir lier son sort personnel, et celui de son camp, à l’enquête et, mieux, à son éventuelle mise en examen… en laissant entendre qu’il pourrait l’être ! Voilà la machine infernale lancée, les magistrats priés en majesté d’intervenir dans le processus électoral en activant les investigations policières et en devenant les juges de paix de la campagne du candidat de la droite. Le tout sur la base d’un acte judiciaire, la mise en examen, qui n’est nullement une déclaration de culpabilité et qui, normalement, n’en déplaise aux procureurs des réseaux sociaux, devrait bénéficier de la présomption d’innocence.

Sans compter que l’Institution judiciaire est de plus priée de se presser par… François Fillon lui-même. La dinguerie absolue.

…et se trompe d’interlocuteur

Cela suppose une confiance aveugle en la Justice de son pays, sentiment personnel et fragile que l’on n’est pas obligé de partager aussi naïvement et surtout une confusion sur la nature du temps qui court… Le temps judiciaire n’est fort heureusement pas le temps médiatique. On peut objecter qu’il est long (cela dépend pour qui et sutout de son niveau d’enrichissement personnel…., normal ou non) mais c’est le gage d’une forme de sérénité. Gros mot pour la horde des  commentateurs de tous poils qui attend, exige quotidiennement une décision. Certes, si François Fillon est élu les éventuelles poursuites seraient reportées à la fin de son Mandat. Mais que tous les Savonarole de salon se rassurent : la Justice finit toujours par passer tôt ou tard. Pas d’angoisse à ce sujet.(même si elle condamne sans peine, effectuable mais non effectuée. Un grand ne se mêle pas aux gueux des prisons ‘souvenez vous des cliniques spéciales au pied de l’échafaud de la révolution, réservées aux malheureux qui allaient perdre la vie et le reste…. Il fallait bien que ce reste servit la soupe des tenanciers des dites cliniques où le régime n’était pas ordinaire…. quand on payait)

Il faudrait enfin considérer comme normal qu’un processus électoral soit investi et perturbé par le pouvoir judiciaire. La trêve républicaine, usage qui veut que les investigations soient suspendues durant la campagne serait  devenue obsolète.

Puisque tout le débat juridique caricaturé porterait sur la fictivité (sans relever l’ancienneté des faits qui pourraient entraîner une juste prescription), il ne faut pas être grand clerc pour savoir que l’on pourra jamais établir des prestations intangibles et qu’il est à craindre que les poursuites soient in fine engagées ! Tout ça pour ça…

La réponse était ailleurs dans la prise en compte de l’émoi public, de l’émotion de l’opinion publique qui ne voit que petits arrangements entre puissants et népotisme à tous les étages. Cela l’enquête judiciaire, même si elle se termine heureusement pour François Fillon, l’écartera-t-elle ? La solution n’eût-elle pas été de prendre la parole pour contester le caractère illégal de la situation et reconnaître que les mœurs avaient changé et que cela n’était plus dorénavant acceptable ? Quitte à proposer de rembourser les sommes ?

Oui mais voilà François Fillon a préféré donner des gages immédiats à une justification nécessaire mais mal dirigée. Ce n’est pas Madame Houlette qu’il fallait immédiatement  convaincre mais Madame Michu.

 

La course est lancée pour l’Elysée-prison ou prison-Élisée. Le chrono ne s’arrêtera pour François que le jour où l’un des deux objectifs sera atteint et que la porte se refermera. Qui va être l’heureux bénéficiaire de la cellule de crise ainsi ouverte. Il est des opérations « porte-ouverte qu’il vaut mieux éviter.  car certaines ne se rouvre qu’après bien des années et à tout le moins le temps d’un quinquennat. En attendant, la campagne bat son plein de vides. Va t-on assister à une vacance du pouvoir entre

  • un président en place dont on ne veut plus
  • un président en lice dont on ne veut pas jusque là il n’était pas président. Que sera ce quand il le sera et combien percevra Pénélope pour faire sa figuration

 

http://www.causeur.fr/fillon-justice-defense-presidentielle-candidat-42495.html

 

*****

 

Le choc des barbaries

Le choc des barbaries
Amir Nour, chercheur algérien, prend à contre-pied le discours de ceux qui imputent la paternité du terrorisme transnational à l’Islam, et donc au monde arabo-musulman. Au contraire, les racines du « terrorisme moyen-oriental » sont occidentales, dit-il. Les preuves dans cet exposé politiquement incorrect.

***

Convaincus que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, quels qu’en soient les auteurs, le lieu et les buts, est inacceptable et injustifiable, les États membres de l’Onu avaient finalement pu adopter, le 8 septembre 2006, une démarche commune dans le cadre d’une stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. Mais, dix années plus tard, la « communauté internationale » n’est toujours pas parvenue à s’entendre sur une définition consensuelle de l’ennemi à combattre en commun. Or, il ne cesse de s’amplifier et de s’étendre en infligeant une dévastation et des souffrances indicibles, principalement aux États et aux peuples du monde arabo-musulman.

Paradoxalement, c’est à ces mêmes victimes et à leur religion majoritaire – l’Islam – que certains, au mépris des vérités historiques établies, imputent la paternité du terrorisme transnational et, partant, la mise en péril de la paix et de la sécurité internationales.

Qu’en est-il au juste de la responsabilité des uns et des autres dans la naissance et l’expansion du phénomène de la violence dans les temps modernes ? Une violence et ses conséquences contre lesquelles des penseurs visionnaires comme Malek Bennabi et Eric E. Hobsbawm avaient pourtant mis déjà en garde le monde au siècle passé ?

Terrorisme, Islam et trahison des clercs

Il y a peu, le magistrat Vincent Sizaire, auteur de L’Imposture sécuritaire, expliquait (1) que la qualification de terrorisme relevait davantage du calcul politique que de l’herméneutique juridique, puisqu’elle résulte nécessairement d’un rapport de forces et d’une appréciation politiques. En fonction de ces deux données, les pouvoirs en place appliquent la définition de façon plus ou moins discrétionnaire à tel phénomène délictueux plutôt qu’à tel autre. Sizaire souligne à quel point il est problématique d’utiliser, aujourd’hui encore, le même terme pour désigner les activités de groupuscules fanatiques et obscurantistes et l’action d’opposants politiques à des régimes autoritaires.

Dès lors, il ne saurait être question pour nous de tenter d’avancer une définition de cette notion qui soit moins équivoque que ce qui existe déjà. Il faut savoir, en effet, qu’il n’existe pas encore de définition consensuelle au niveau international. Alex Schmid et Albert Jongman recensent 109 définitions différentes (2). L’Onu n’arrive toujours pas à trouver une définition agréée par tous ses États membres depuis le 17 décembre 1996 « personne n’est tout à fait sûr de ce qu’est au juste le terrorisme ».

De beaux jours semblent ainsi promis à la fameuse expression : « Le terroriste de l’un, c’est le combattant de la liberté de l’autre. » (4) Qu’importe ! Pour une certaine pensée en Occident, le terrorisme, la barbarie et l’intolérance sont consubstantiels à l’Islam en tant que religion. Par conséquent, face aux « fous de Dieu » musulmans qui « considèrent le progrès comme un mal, la tolérance comme une faiblesse et le pacifisme comme un péché » et sont « porteurs d’un appel au meurtre et à la destruction », il faut opposer une résistance et une lutte implacables dans le cadre d’une « longue quatrième guerre mondiale » (5), à l’instar de celles livrées par le « monde libre » contre le fascisme et le nazisme durant les Première et Seconde Guerres Mondiales et contre le communisme durant la « troisième guerre mondiale » qui se serait achevée avec la fin de la guerre froide en 1989.

L’autisme de la pensée dominante

les victimes de la « barbarie terroriste » continuent d’être à 95 % musulmanes (6) ; les plus hautes autorités officielles de l’islam ont condamné sans appel tant l’idéologie que les actions des groupes terroristes, l’écrasante majorité des populations musulmanes rejette le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, comme le confirment les statistiques fournies par des agences et des instituts de sondage occidentaux eux-mêmes.

D’aucuns estiment que l’islamisme radical et le djihadisme ne sont pas une « création » exclusive de l’Occident. Soutenir le contraire équivaudrait à surestimer l’influence occidentale dans des régions où de nombreux autres facteurs locaux et internationaux ont contribué à leur développement sur une longue période de temps. Il est un fait toutefois que les politiques poursuivies par les puissances occidentales, anglo-saxonnes surtout, ont grandement favorisé l’émergence et l’expansion de ces phénomènes, notamment depuis les événements emblématiques du 11-Septembre et leurs « sous-produits » guerriers afghan et irakien.

Le rôle de la Grande-Bretagne

Ce point de vue est partagé par Mark Curtis qui a démontré avec force documents la collusion du Royaume-Uni et de l’islamisme depuis le siècle dernier dans un livre (8). Se basant sur une documentation fiable, il décortique un aspect de la politique étrangère britannique resté curieusement ignoré ou délibérément occulté par les grands médias.

Le rôle des États-Unis d’Amérique

Robert F. Kennedy Jr., neveu du président américain assassiné, a lui aussi examiné la longue histoire des interventions violentes de son pays dans la région. Il explique dans un long article du magazine Politico pourquoi il faut « aller au-delà des explications commodes de la religion et de l’idéologie » et comment « au cours des sept dernières décennies, les frères Dulles, le gang Cheney, les néoconservateurs et consorts ont détourné […] l’idéalisme américain et déployé notre appareil militaire et de renseignement au service des intérêts mercantiles des grandes entreprises et, en particulier, les compagnies pétrolières et les entrepreneurs militaires qui se sont littéralement enrichis de ces conflits ».

Enfin, et ce n’est pas le moins important, lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, le candidat républicain, Donald Trump, a déclaré qu’il maintenait les propos qu’il avait tenus auparavant en Floride, selon lesquels le Président Barack Obama « est le fondateur de l’EIIL ». Et quand l’animateur conservateur de l’émission de radio, Hugh Hewitt, tenta de clarifier la position de D. Trump en disant qu’il l’avait comprise comme signifiant « qu’il (Obama) a créé un vide, qu’il a perdu la paix », le candidat Trump objecta en affirmant « Non ! Je voulais dire qu’il est le fondateur de l’EIIL. Je le pense vraiment. Il a été l’acteur le plus utile. Je lui attribue le titre de meilleur acteur, tout autant d’ailleurs qu’à Hillary Clinton ».

Le rôle de la France

Dans son dernier livre (12), le philosophe Michel Onfray estime que l’« Islam terroriste » a été partiellement créé par l’Occident belliqueux. Dénonçant ce qu’il appelle les « guerres coloniales contemporaines » menées par certains pays occidentaux, dont la France, il considère que les régimes islamiques ne menacent l’Occident que depuis que celui-ci les menace. De son côté, Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense, affirme (13) que son pays « est en train de payer au prix fort une guerre qui n’est pas la sienne ». Il cite à cet égard l’exemple de l’intervention en Libye où la France a « fait à son échelle ce que Bush avait fait en Irak, c’est-à-dire détruire un régime et laisser derrière elle un chaos qu’elle n’a aucune capacité à gérer ».

En Syrie, en particulier durant la période où Laurent Fabius était à la tête du Quai d’Orsay, cette politique interventionniste hasardeuse s’est traduite par un soutien total aux rebelles luttant contre le régime d’Al-Assad. Estimant que le départ de ce dernier « n’est qu’une question de semaines », Fabius affirmait en août 2012 que « Bachar al-Assad ne mériterait pas d’être sur la Terre ». Et en décembre de la même année, réagissant à la décision de Washington de placer Jabhat al-Nosra sur sa liste des organisations terroristes, il déclarait que « tous les Arabes » étaient « vent debout » contre la position américaine « parce que, sur le terrain, ils (les éléments d’Al-Nosra) font un bon boulot » (14).

En conclusion, nous voudrions inviter le grand public à méditer la sagesse d’un penseur qui disait qu’autrefois on fabriquait des armes pour livrer des guerres, mais aujourd’hui on fabrique des guerres pour livrer des armes.

Or, le grand danger associé à cette évolution est que, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le monde est entré dans l’âge de l’« arme suprême » – l’arme atomique – et que la guerre que nous promettent et promeuvent activement les extrémistes de tous bords est une « guerre cosmique » pour « le triomphe du Bien contre le Mal ». Pour certains parmi ceux-ci, il s’agit là d’une guerre religieuse, l’ultime guerre, celle précédant l’Apocalypse ou la fin du monde, dont le théâtre d’opérations nous est fixé, par les uns, à « Armageddon », et par les autres, à « Dabiq », endroits tous deux situés au Levant, qui englobe la Syrie aujourd’hui à feu et à sang…

Est-ce à cette « fatalité » que l’humanité doit désormais se résigner et se préparer ?

 

Qui est le terroriste de qui?

Il y a certes le côté spectaculaire de la mort brutale au prix de gros (Charlie Hebdo, Bataclan, Nice,…. )! Mais qui se soucie du terrorisme lent qui dégrade, plus sûrement, dans la durée. je veux parler des terrorismes d’état qui tue des centaines de milliers de personnes, étalées (non sur le bitume) mais dans le temps…. De ces victimes dont on ne parle pas parce que diluées dans le temps. Et portant beaucoup plus nombreuses que celle de nos amis se trompant de djihad.

  • Il y a donc le terrorisme réputé légal (si on en croit la défense Fillon avec son salaire fictif à Pénélope pour vrai job de représentation – on aurait pensé que c’était lui le représentant du peuple – équivalent à 1 000 mois de seuil de pauvreté, 84 ans du dit seuil, pour une personne)
  • l’autre, réputé illégal, qui ne fauche que quelques 300 personnes en moins de 3 ans…

Les deux sont condamnables. Mais qui s’alimente sur le dos de qui? Quand fera t-on un état en urgence pour éradiquer le premier, surtout quand on sait que par définition, le peuple est souverain (mais ce n’est qu’en définition). Ils sont de façon identique radicalisés.

 

 

http://reseauinternational.net/le-choc-des-barbaries/

 

***

 

RTL maintient solidement le bon peuple de France sous le plafond de verre…

 Afficher l'image d'origine
RTL est la première radio de France, sûrement pas la première radio française !
 

Ce 1er février, Élizabeth Martichoux, chef du service politique de RTL, recevait un invité de marque : Jérôme Grand D’Esnon.

Comment, vous ne le connaissez pas ? Mais voyons, c’était le porte-parole de Bruno Le Maire, soi-même, qui a réuni sur son nom 2,4 % des 4,27 millions de votants à la primaire de la droite et du centre, soit plus de 0,23 % du corps électoral français. Un poids lourd à mettre en vedette d’urgence.

Et pourquoi donc madame Martichoux donnait-elle la vedette à ce poids lourd de la vie politique française ? Parce que ce chiraquien vient de se tourner vers Emmanuel Macron, qui représente le renouveau, « une vision pour la France et une vision pour l’avenir ». Notons l’argument, bouleversant, fulgurant !

Et pas inintéressant, de la part de la « première radio de France ». Voyons voir. Après avoir parlé de Juppé pendant des semaines, hop ! voici Fillon qui sera aux commandes sans nul doute. La gauche, après le retrait du grand Hollande, se cherche un champion. En raclant les fonds de tiroir, elle trouve Hamon, bof, passons. Madame Martichoux l’invitera, naturellement.

Mais patatras, Fillon a de gros ennuis.

À quel saint protecteur du système se vouer ? On ne peut, tout de même, pas laisser un boulevard devant Marine Le Pen ! Et Macron apparaît en sauveur de l’ordre établi depuis 40 ans. L’homme fait irrésistiblement penser à la chauve-souris de la fable. Je suis oiseau, voyez mes ailes. Je suis souris, vive les rats. Gauche et haute finance, du Clinton.

Et c’est ainsi que la première radio de France oriente les pensées politiques du bon peuple. On met en avant le candidat qui peut sauver le système au pouvoir depuis 40 ans. On fait silence sur la seule candidate patriote susceptible de casser ce système à la manière de Donald Trump, cette autre bête noire de RTL.

La première radio de France s’appelait autrefois Radio Télé Luxembourg. Génétiquement, RTL est luxembourgeoise et, forcément, européiste. Comme monsieur Juncker… Elle alterne d’excellentes émissions variées et sérieuses – « L’Heure du crime », par exemple – avec des émissions de divertissement, comme les séquences du formidable Laurent Gerra. Elle y mêle une bonne dose de politiquement correct avec les rires gras et toujours bien orientés de Ruquier et ses copains gauchos.

Dans les présentations de politique française dominent les insinuations dodelinantes de l’éternel Duhamel et les polémistes, parfois intéressants (Lévy, Rioufol), du malin Fogiel.

Tout cela maintient solidement le bon peuple de France sous le plafond de verre…

RTL est la première radio de France, sûrement pas la première radio française !

 

La droite à gauche et la gauche à droite. C’est bien la preuve que la France se gouverne au central (téléphonique ou policier, là où il a un sommier.Et c’est bien connu là où il y a sommier, on se couche. N’est-ce pas d’ailleurs la preuve que depuis que l’on n’a plus de souverain désir, du Peuple, on ne cesse d’y accoucher des rebuts de la société politicarde). Et la dessus, la radio (mais pas seulement et pas seulement RTL) nous conduit le bal. Son carnet noir classe les têtes penchantes (bonnes et/ou mauvaise) à inviter (ou éviter. mais en fin de compte n’est-ce pas la même chose, quand on voit la célérité avec laquelle on passe les barrières poreuses des partis et des clivages. Si l’Europe a du mal à son Schengen, les politicards en ont bien intégré, pour eux, les principes.

Quelle est d’ailleurs la position de RTL au regard du regard de Fillon sur les us et coutumes parlementaires?

Il paraît qu’il sera bientôt condamnable d’embaucher (et emboucher) sa famille en assistance publique. Mais on ne parle pas d’emplois fictifs rémunérés, légalement, sous le manteau de l’âtre (et de l’hêtre).

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanclaudemignard/rtl-maintient-solidement-peuple-de-france-plafond-de-verre,310952

 

*****

 

GUERRE EN SYRIE. Paix ou guerre ? Des avions américains livrent (encore) des armes aux « rebelles »

 
MamAfrika TV | Par Allain Jules

ANKARA, Turquie (20h33) – Comme l’avaient annoncé les « rebelles » hier, ils ont eu des armes. Deux avions militaires américains, ont parachuté des cargaisons d’armes à leurs « rebelles modérés », selon les autorités turques.

 

Les deux avions ont décollé d’une base aérienne située au Qatar, celle qui accueille l’ »Al Udeid », le Commandement central des États-Unis contre Daesh, en Syrie et en Irak, ainsi que al-Qaïda soi-disant, au Yémen.

Les armes ont été données (c’est beau l’aide désintéressée) par les États-Unis aux «rebelles modérés», selon leur terminologie, à Tal Ahmar près de la ville frontalière d’Al-Rai, utilisés par les forces américaines en tant que siège pour aider les rebelles luttant contre le groupe terroriste Daesh.

 

le business jusqu’au bout…. Il faut bien écouler les excédents de production. L’argent n’a ni odeur, ni couleur, ni origine. Il n’est que véhicule de la pensée mercantile fut-elle guerrière.

Et dire que ce seront ces armes qu’il nous faudra combattre sur notre sol après l’Exode des hordes de migrants en quête (retour) de leur Eldorado (-souvenez-vous, en général, on emporte le plus précieux…. Voyez les hébreux quittant l’Egypte, les « touristes » de 1940, les pieds noirs quittant l’Algérie, les campagnards gagnant les villes industriées, …. ). Ces armes sophistiquées vont se retourner contre nous. raison de plus pour mettre au point et à jours un plan B d’état d’urgence (le premier de par ses prolongations a usé ses effets efficaces. la preuve le Carrousel du Louvre, après le Saint Nicolas du Chardonneret et le tout en Khamion, en roue libre, de Nice). On ne peut avec ce plan A ne rien faire de plus excepté d’instaurer un état d’urgence ad vitam. mais qu’attend t’on pour larguer les paras sur les villes de non droit. Une force spéciale d’intervention avec pour mission la voirie radicale…. Que fait la muette, est-elle inopérante, surtout en cette période de vacance prolongée du pouvoir…. Donnez leur quartier libre pour un an et il nous rendrons une France propre!

 

http://www.mamafrika.tv/blog/guerre-en-syrie-paix-ou-guerre-des-avions-americains-livrent-encore-des-armes-aux-rebelles/#LAF6mgwEOkJtE0LH.99

 

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur?

 

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités