-

allah claire fontaine

(07/06/2017) – Quand macron s’apprête à mettre bas la ripoublique! Doit-on s’en réjouir. Les baisés du rAppel du 18 Juin, apprêtez vous….. vos lendemains vont vous contraindre à votre guerre civile que vous ne vouliez pas.

Publié le Mis à jour le

La fin de l’Etat moderne et la guerre civile

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/06/cnzdxrawgaafnzl-1024×576-1728x800_c.jpg

La fin de l’Etat moderne et la guerre civile

Youssef Hindi

Les institutions françaises et européennes connaissent une crise majeure dont les causes sont à rechercher dans les profondeurs de l’histoire.
Les convulsions précédant l’effondrement institutionnel – qui ont pour arrière-fond et cause première le vide religieux – se traduisent par : une crise économique et monétaire, la faillite de l’Union Européenne suite au transfert de souveraineté des nations aux institutions supranationales, la délégitimation du pouvoir politique en France et dans le reste de l’Europe… L’intensité et la fréquence des secousses sismiques sont en hausse constante et les appels à la réforme des institutions européennes et de la République française pour les sauver se multiplient depuis une quinzaine d’années.

Comme l’expliquait en 1932 le philosophe et théoricien du droit Carl Schmitt (1888-1985) :

« L’ère de l’Etat est à son déclin… Et c’est aussi la fin de toute la superstructure de concepts relatifs à l’Etat édifiée en quatre siècles de labeur intellectuel par une science du droit public et du droit des gens de caractère eurocentrique. L’Etat, modèle de l’unité politique, et investi d’un monopole étonnant entre tous, celui de la décision politique, l’Etat, ce chef-d’œuvre de la forme européenne et du rationalisme occidental, est détrôné. »

Cet Etat moderne porte en réalité en lui, depuis sa naissance, les causes de sa chute.

L’Etat moderne, un Etat divinisé

L’on ne peut bien comprendre les causes de l’édification de l’Etat moderne sans remonter au XVIe siècle, à la réforme protestante, et aux conséquences politico-juridiques qu’elle va entraîner par réactions en chaîne.
En effet, en France, c’est surtout la bourgeoisie – classe historiquement révolutionnaire depuis Etienne Marcel (né entre 1302 et 1310, mort en 1358) – et la noblesse qui adhérèrent au protestantisme, tandis que la population des campagnes, épargnée par la crise économique, y resta hermétique. Le parti protestant, explique Bainville, complota contre la couronne et espéra un changement de dynastie après la mort de François II (1544-1560), et donc l’abolition de la monarchie : « un état d’esprit révolutionnaire se répandait » expliquait Jacques Bainville. (la protestation aurait donc été une nuit debout en quête d’absolu face çà un pouvoir qui l’était déjà et avant le grand jour – déjà! . Il est vrai qu’il devenait facile de les appeler protestants. Aujourd’hui on les dirait terroristes avec des attentats tels la saint Barthélémy….  devenus Charlie-Hebdo, bataclan, Nice,….)

Le premier théoricien de la souveraineté et donc de l’Etat moderne, Jean Bodin (1530-1596), était proche du roi Henri III (1551-1589) qui fut très affaibli à cause de la guerre civile qu’a provoqué l’émergence et l’expansion du protestantisme.
Comme le rapporte Jacques Bainville :

« De cette date (1576 : états généraux dont le roi sorti affaibli) à 1585, le gouvernement vécut au jour le jour dans un affaiblissement extrême… Les moyens du roi pour se faire obéir lui manquaient (il n’avait pas connu un Fillon qui lui eut donné des lettres de noblesse sous forme d’ultima ratio utilisable par les archers. Aux grandes périodes ses grands moyens!). Beaucoup de gens crurent alors la royauté près de la fin. C’est à peine si le roi était en sûreté dans son Louvre… Les protestants tendaient à former un Etat dans l’Etat. Ils voulaient des garanties politiques et territoriales, une autonomie. »

Jean Bodin – dans son ouvrage Les six livres de la République (1583) – qui est à la fois le premier à avoir, dans le monde occidental, défini la notion de souveraineté et à conceptualiser la souveraineté de l’Etat, a distingué le détenteur de la souveraineté (qui est Dieu) et le dépositaire de la souveraineté, le Prince. (C’était déjà avant la lettre – de cachet (de la poste royale, faisant foi) – la loi de 1905, en expérimentation de séparation de pouvoirs)
Toutefois, en définissant la souveraineté, Jean Bodin va suggérer de la transférer à la nation et donc à l’Etat. Il a alors, par cette réforme juridique fondamentale, ouvert la voie à la divinisation de l’Etat.

Dès lors, la Nation ou la République, ne seront plus comme le roi seulement dépositaires mais titulaires de la souveraineté en lieu et place de Dieu.

La conclusion est donc évidente : le concept moderne de nation et de république souveraine renvoie à des régimes de types païens antiques, avec une différence, le souverain détenteur du pouvoir divin n’est pas identifié, il est incarné par l’Etat et ses institutions : parlement, sénat, présidence.

Le rôle de l’Etat moderne

L’Etat moderne a donc théoriquement supprimé la notion de « guerre juste » et de « guerre privée » pour créer – toujours en théorie – la guerre interétatique légale avec un ennemi reconnu en tant qu’Etat souverain mis sur un pied d’égalité. C’est ce qui forme la base du droit international moderne qui, comme on l’a vu tout particulièrement ces deux dernières décennies, ne cesse d’être bafoué (du Kosovo à la Syrie).

Les guerres illégales, au Proche-Orient, en Libye et ailleurs, ont provoqué (sciemment) d’importants mouvements de populations se surajoutant à l’immigration de masse, résultante directe du système de libre-échange généralisé instauré depuis les accords de Bretton Woods de 1944.

Le rôle que les élites oligarchiques veulent faire jouer à ces populations qu’elles ont installées en Europe est celui d’ennemi politique.

Ainsi donc, les agents de l’oligarchie promotrice de l’immigration de masse depuis plusieurs décennies, sont ceux-là même qui désignent – c’est le rôle d’Eric Zemmour qui se réfère clairement à la théorie de Carl Schmitt – l’ennemi (l’Islam) des Français, des Européens, en somme du monde blanc occidental, rattaché à Israël et assimilé à la pseudo « civilisation judéo-chrétienne ».

Dans un contexte d’effondrement de l’Union Européenne et de la République, une des options (avec l’explosion de l’euro) mise sur la table des dirigeants occidentaux, est la guerre civile ethnico-religieuse.

L’Etat moderne, né à la suite de la guerre civile religieuse du XVIe siècle, disparaîtrait dans une nouvelle guerre civile, de même nature, dans le même espace géographique ; et ce afin de passer à l’étape historique suivante : la création d’un Etat post-moderne, supranational européen, sur les ruines des nations modernes.

Que penser dès lors de ce qui se prépare…. Le terme ou début au soir du rAppel du 18 Juin…. Les prémices sont déjà visibles hors de France. Vous en doutez? Rendez vous sur le document d’analyse à votre disposition. (il suffit de cliquer dur ce qui suit) : Democratie Rem 8,56%

Vous pouvez bien entendu en faire l’impasse, mais ne pourrez pas dire que vous ignoriez. Ne pas vouloir connaître est autre chose qu’ignorer. Vous pouvez simplement attendre (que sont 15 jours au regard des 5 ans, minimum, à venir.

« Macron-nique-ton-peuple » sait mettre à profit le livre des terroristes relatifs à l’utilisation du chaos? Mais c’est nous, franco-français qui en feront les frais et nullement les terroristes radicalisé allah claire fontaine (eux au moins ils l’on la transparence de l’eau ….)
Publicités

keg – 24/03/2016 – La socia-lie, c’est twitt again…. L’interdit interdit de Mai 68!

Publié le

Le choix du jour : «interdit non autorisé»  ou «autoriser l’interdit»

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. (qui ne se presse pas pour partir)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

——–

R15-analyse  en Régionales de 2015

——–

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudrons. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016…. 05/2017. La sortie de l’état normal pour devenir autre et sans en dire le nom.

Afficher l'image d'origine

(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)


——

Français quand vous saurez……que :

Il faut interdire le net des « interdiseurs (*) »….. L’interdit doit être pris à la base (et aussi à la tête)! L’interdit est interdit ou n’est pas!

….. et avec un peu de recul….

le net n’est pas si net que cela. La preuve, la socia-lie qui veut empêcher se dépêche de faire un « twitt again »……

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

 Le président du PS à l’Assemblée récupère déjà les attentats de Bruxelles sur Twitter

Le premier réflexe du député de la Seine Saint-Denis a été de ramener l’événement aux petites bisbilles imbéciles de la politique française, et à la très inutile réforme constitutionnelle enrayée par le Sénat (lequel a néanmoins fait du très bon travail s’agissant de l’encadrement constitutionnel de l’état d’urgence).

Qui a dit que la gauche était contre l’internet? Caze-nase? Mais il n’est pas de la socia-lie. Il serait de droite avec sa politique diktatoriale que nous n’en serions pas surpris. En tout cas, il travaille pour la droite qui arrive…..Il serait le Jean-Baptiste qui prêchait dans le dessert, annonçant la venue du messie…. (Mais, non, ce ne serait pas le saint Niklaas-ni autre chose, surtout que ce n’est pas sa confession de foie. Il paraît qu’il ne boit pas de cette eau de jouvence qui coulait dans le jour d’un espoir de pouvoir).

Méfions nous des déclarations à n’importe quelle pièce!

http://news360x.fr/president-ps-a-lassemblee-recupere-deja-attentats-de-bruxelles-twitter/

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pate-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) »

****

Attentats de Bruxelles : « On n’est pas comme vous, les Français »

Attentats de Bruxelles : "On n'est pas comme vous, les Français"Place de la Bourse, le 22 mars, au soir du double attentat qui a frappé Bruxelles. (Bruno Coutier/L’Obs)

Après les attaques de Bruxelles, les commerces sont restés ouverts et la place de la Bourse ne s’est pas vraiment remplie. Les attentats de Paris avaient provoqué la sidération, ceux de Bruxelles n’ont pas surpris les Belges.

Serions nous tous égo devant l’attentisme? Égaux dans notre impuissance ou inégaux dans les phases réactives. Mais que l’on soit Français ou Belges, on reste démunis face aux terrorismes (qu’ils soient d’état par l’urgence qui n’existe pas forcément ou plus simplement autres. Qu’est la loi el khomri si ce n’est un  attentat-ciblé qui est loin d’être déjoué…. mais il est d’état et donc létal)

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/attentats-terroristes-bruxelles/20160323.OBS7025/attentats-de-bruxelles-on-n-est-pas-comme-vous-les-francais.html

****

 

****

Pourquoi la Russie ne redoute pas la fin du pétrole

23 mars 2016 Anna Koutchma

La Russie a assez d’hydrocarbures pour les 28 prochaines années, estime le ministère des Ressources naturelles. Cependant, les estimations des réserves pétrolières changent tous les ans, avertissent les experts.

Mais attention que se passera t-il dans 30 ans? Est-ce à dire que les monarchies pétrolières seront dissoutes? Est-ce à dire que l’on ne carburera plus aux naphtes, mais à l’hélium ou à l’hydrogène ou à bras de rameurs (comme pour les réales du temps du bon monsieur Vincent de Paul). Il est vrai que les chômeurs seront légions étrangères ou non)

http://fr.rbth.com/economie/2016/03/23/pourquoi-la-russie-ne-redoute-pas-la-fin-du-petrole_578309

 

****

Que les musulmans entrent à nos côtés dans la guerre – Pour en finir avec les islamistes

L’arrestation d’Abdeslam à Molenbeek et les attentats de Bruxelles qui ont suivi montrent que les terroristes islamistes sont en Europe comme des poissons dans l’eau. S’il nous faut leur faire la guerre, il est nécessaire que les musulmans la leur fassent aussi.

Vous croyez aux miracles. Certes Pâques c’est pour bientôt, mais vous oubliez le seul ciment qui lie ces gens. Ce n’est pas l’histoire, ce n’est pas le passé commun…. c’est tout simplement la foi, celle qui soulève les montagnes. Certes, individuellement ils peuvent « trahir » mais l’exemple de Molenbeek est probant. La complicité entre eux est probante. Il est illusoire de croire que le fond religieux dénoncera des « frères » (même si les auteurs ne sont pas de vrais musulmans pratiquant, ou alors en récupération d’opérette tragique.

Si les musulmans doivent entrer en guerre, ce ne sera pas de notre côté…. Tel est d’ailleurs le but de la terreur développé à leur égard par leurs frères, contre les croisés (et non les croissants d’orient, alias viennoiseries)

http://www.causeur.fr/terrorisme-islam-islamisme-extreme-gauche-37399.html

 

****

 

Aucun des 50 leaders du Daesh n’est Musulman !!!

La fumée des bombes de Bruxelles n’était pas encore dissipée que Daesh revendiquait déjà les attentats. A vrai dire, cette revendication n’était vraiment pas nécessaire, tout le monde l’avait déjà devinée. Ce que personne ne sait, en revanche, c’est qui, au sein de l’Etat Islamique, a été chargé de planifier et diriger l’opération depuis le Moyen-Orient. Jusqu’à preuve du contraire, tous les dirigeants de cette organisation toujours prompte à revendiquer les attentats en Europe ou ailleurs, sont tous basés en Syrie ou en Irak. Qui sont-ils ?

S’ils ne sont pas musulmans que sont-ils et que visent-ils réellement? Ne me dites pas qu’ils appartiennent à une « entité imprononçable » dont le rôle ne serait que la destruction de tout ce qui existe…. Intox ou vérité? pour instaurer un nouveau règne. Mais certainement pas celui du mais si, tant annoncé et toujours reporté…. Il est vrai qu’actuellement les cloches ne sont pas encore de retour de rhum.

Daesh n’est pas daesh, mais daesh ne le sait pas…(du moins, pas encore) Oh papa….. ! (cela vous rappelle quelque chose?

http://reseauinternational.net/aucun-des-50-leaders-du-daesh-nest-musulman/

 

*****

Il rêvent d’une vie meilleure au paradis ? Offrons-la-leur !

De mémoire d’homme, et depuis la création de notre monde, on n’a jamais vu un pays, une armée gagner une guerre sans tuer ses ennemis.

Rien que pour les fichés « S » chez nous, il en faudrait 360 000. Le pôle emploi va devoir en importer. Mais encore faut-il qu’elles soient confessées. A 20 000 aficionados , on en est déjà à 1,44 millions requises. Et dans le lot, obligatoirement, certaines auront déjà « servi ». L’islam des terroristes tromperait-il ses adeptes sectaires qui y croient sans compter. Et au delà, elles ne seront plus vierges, ni jeunes…. d’où l’intérêt de consommer ici bas et non dans un au delà qui semblerait alors mensonger.

Alors c’est quoi le paradis, le vrai? Et comment cela se passe entre juifs,chrétiens et musulmans, sans compter les autres….. ? Cela doit-être un sacré bordel, la-haut! Et au delà qu’y a t’il? Le paradis des vierges serait t-il l’antichambre de l’autre, le vrai où tout se mélange? Comme dit la chanson, « allah claire fontaine…. « !

http://www.bvoltaire.fr/manuelgomez/il-revent-dune-vie-meilleure-au-paradis-offrons-la-leur,246765

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

—–

Vrac160101


    • Vote blanc, expression du refus de non-choix
    • La non- imposition imposée en imposture
    • La Dhimmitude à refaire naître
    • A-faire « Charlie-Hebdo
    • Boites à Malices
    • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
    • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
    • le référendum -migratoire, anti-Schengen

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences et du terrorisme d’état