-

14 – Pupilles de la nation – Mémoire

Au bridge, il y a toujours un mort! Le grand chelem se fait à ce prix. En oubliant le mort, on fait mourir toute une société. Quand la France sera devenue multi, elle ne sera plus une! (unedekeg@13/08/2018)

Publié le Mis à jour le

Choix du jour : « les 3 piliers antagonistes » ou « la quatrième composante du bridge»
*****
dicton du jour :  « en août et en vendanges, il y a ni fêtes, ni dimanches »
 *****
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)   http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Aquarius bis. repetita…. L’exodus fut modèle unique…. Faut-il se plier aux diktats de passeurs qui s’enrichissent sur le dos de la misère du monde? Il y aurait donc une différence entre migrer, malgré tout et créer un pays!

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

La polarisation de la France se prépare , à petits feux et en silence. Quand elle sera effective, la France aura cessé de vivre et sera à la merci du premier aigrefin venu (déjà qu’en politique…. ). L’omission vaut anti quelque chose….!

et avec un peu de recul…. :

 Il n’y aurait plus de juifs en France! La preuve ils sont absents de cet article comme si leur communauté s’était dissoute dans la soude caustique des anti…. Ils n’auraient pas tous fait leur grand retour! Surprenant que depuis le concordat, ils aient, pour la première fois déserté, complétement, leur pays….

*****

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règle»! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Catho, musulmane, laïque: choisissez votre tribu française

Notre pays court droit à la partition

Laurence David

Les Juifs et l'identité française, de la précarité à l ...

C’est quoi ce couscous où nos amis juifs pédaleraient dans la chemoule….. ! Comment concevoir leur absence dans un débat relatif aux diverses tribus françaises? Acte anti sémite que de les ignorer ou volonté de faire croire qu’il n’y en a pas…. ? Le titre eut dû être « catho, musulmane, juive, laïque ; choisissez votre tribu française », à moins que son absence remarquée la mette de facto dans la tribu élue et donc inaccessible (tel un Macron pourtant réduit aux caquets de ses 18%)!

https://harissa.com/news/

 

Dans notre société travaillée par les communautarismes, tout concorde à fragmenter la société en trois grands piliers : laïque, catholique et musulman. Un multiculturalisme latent sous la houlette d’Emmanuel Macron réunit superficiellement tout ce petit monde sous la bannière de la start-up nation. Analyse de la partition en cours. 

Le roi danse.

Est-il possible de « pilariser » ainsi la France en sculptant dans notre république une et indivisible trois piliers : catholique, laïque et musulman ? Envisager en système structuré les mesures disparates prises depuis le début du quinquennat rend l’hypothèse crédible.

L’école, fourrier du communautarisme

L’éventuel futur pilier laïque a été doté d’un référent dont le nom, rassurant et majestueux, donne des gages de l’importance accordée à son rôle : « Conseil des Sages de la laïcité ». Persuadé d’agir pour l’ensemble de la société (un ensemble d’où les juifs seraient exclus n’est pas représentatif de l’ensemble),

 Le vademecum vient de confirmer que peuvent s’y ajouter le port de signes religieux pour les accompagnateurs de sorties scolaires, les intervenants extérieurs, les participants à l’espace-parents à mettre en place dans l’enceinte de l’école. De toute façon, en cas de refus d’ajustement de l’école de la république aux usages et exigences locales, la possibilité pour le tissu associatif local de développer son propre réseau d’écoles sera là (les lois de la République seraient-elles interdites à l’école?). Nulle raison que l’offre de formation hors système classique se limite à la pédagogie Montessori dans les quartiers bobos. L’article 38 de la loi pour un Etat au service d’une société de confiance proposant « des mesures de clarification et de modernisation du statut des cultes, en renforçant leurs ressources  et […] autorise les associations cultuelles à détenir tout immeuble acquis à titre gratuit », une telle évolution devrait se trouver grandement facilitée. Cela devrait achever de convaincre les équipes pédagogiques du secteur public de la nécessité d’être accommodantes par crainte de voir fuir leurs élèves vers des systèmes d’enseignement parallèles.

Une cuillère pour les catholiques

Restait à consolider l’école du pilier catholique : c’est chose faite avec l’obligation de l’instruction dès trois ans qui permettra à cette dernière de voir affluer de nouveaux financements publics. En effet, conformément à la loi Debré de 1959, les municipalités assument la charge des frais de scolarité pour les enfants de leur commune, équitablement, qu’ils soient dans des structures publiques ou privées sous contrat. L’instruction n’étant, jusqu’à présent, obligatoire qu’à partir de 6 ans, cette obligation ne concernait que les écoles élémentaires. Avec cette nouvelle mesure, les financements publics communaux couvriront également les écoles maternelles privées sous contrat. «Dans notre mythologie républicaine, l’école maternelle n’occupe pas toute la place qu’elle pourrait occuper. Elle est et sera d’avantage à l’avenir un moment fondamental de notre parcours scolaire» a déclaré Emmanuel Macron aux Assises de la maternelle en mars dernier. N’en doutons pas, puisque dans une France pilarisée, l’école jouera le rôle le plus important : celui de garantir à chaque individu une porte d’entrée précoce dans son pilier, à l’âge où s’intègrent les normes et usages de la vie en société (école formatrice des futurs croyants….. C’est beau la laïcité vue par le petit co^té de la lunette astronomique. Tout enseignement religieux devrait se faire hors de l’école et pris en charge par chacun des cultes. On ne peut obliger à une culture religieuse. Loi de séparation exige).

La rigidité de chaque pilier doit être assurée par la mise en place de diverses structures dont l’importance  permet de réduire le commun républicain au strict minimum. Le discours des Bernardins a permis de raffermir le rôle de l’architecture du monde catholique, légitimant par symétrie la volonté récemment exprimée de construire un Islam de France. Les grandes lignes annoncées devraient permettre d’obtenir une bonne étanchéité du domaine islamique : tout reposerait sur une Association pour l’Islam de France composée de Français de confession musulmane qui serait financée par des fonds issus d’une taxe sur les produits Halal (les taxes au service des cultes comme des derniers deniers. Et la cacherout servirait donc à quoi puisque l’on fait l’impasse sur le pilier juif. Il est vrai que c’est une forme de dîme allouée aux rabbis), les agences de voyages spécialisées dans le pèlerinage à la Mecque et les dons des fidèles, l’objectif affiché étant d’émanciper l’Islam de la tutelle de l’Etat.

Des syndicats victimes de l’entrisme islamiste

Simultanément, l’entrisme islamiste qui utilise pour l’instant le véhicule des syndicats pour peser sur la vie des entreprises devrait à terme parvenir à faire émerger un syndicalisme musulman dont les revendications iront, sans doute, bien plus loin que l’intransigeance sur le repos dominical de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens.

Mais l’aspect le plus machiavélique de cette stratégie de partition de la France réside en deux points. Le premier est la séduction qu’elle peut présenter pour un peuple à l’âme jacobine : la volonté affichée d’asseoir le système sur des structures définies peut rassurer les réfractaires à la société multiculturelle ultralibérale tous azimuts à l’anglo-saxonne. Le second est l’habile exploitation de la ligne de faille qui parcourt le camp des associations de défense de la laïcité, séparant ceux qui donnent à la Nation et à son histoire une place centrale de ceux qui se placent dans une perspective multiculturelle (pas tant que cela quand on voit l’absence « programmée » des premiers arrivants en matière religieuse).

Des laïques ingénus

Ainsi, la mouvance de défense de la laïcité, canal historique, et les théoriciens de la « tenaille identitaire » se font-ils les alliés involontaires de la pilarisation de la société. En effet, leur foi béate en l’attractivité de leurs valeurs qu’ils pensent capable de ramener spontanément tout citoyen vers les Lumières ( quand trop de lumière s’affrontent, elles créent le trou noir où tout s’obscurcit) et leur multiculturalisme latent les rendent étrangement muets, voire accommodants sur certains points tels que le port du voile par les adultes intervenant en milieu scolaire. Ceci concourt à banaliser cette pratique emblématique du pilier musulman, l’isolant de ceux dont l’égalité homme-femme est une valeur clé.

Multiculturalisme pour tous

Jupiter obtiendra ainsi un temple posé sur trois piliers, dont le tympan commun sera réduit à minima, et n’inclura plus la laïcité, qui ne subsistera vraiment que dans un pilier laïque taillé sur mesure pour s’épargner les questions qui fâchent sur la compatibilité de certaines pratiques avec le socle des valeurs de la France ciselé par l’histoire. (se souvenir qu’il y a toujours une descente aux envers et Jupi  -terre à terre – n’en est pas forcément exclus!)

Pourtant n’oublions pas : Molenbeek a été façonné par la pilarisation de la société belge. Les Pays Bas, tentant de rompre avec ce système,  ont mis en place une nouvelle politique d’intégration qui insiste plutôt sur la « citoyenneté commune » appliquée aux immigrés, suggérant que « l’unité de la société doit être fondée sur ce que ses membres ont en commun […] (qu’avons nous en commun avec les habitants autres de Molenbeeck ou d »un Abdellam -est-il encore en vie, aux frais de notre bonne société?), à savoir le fait que les gens parlent néerlandais, que chacun se conforme aux normes néerlandaises fondamentales » (Parler une langue ne veut pas dire forcément intégration).  A la lumière de ces expériences, la plus grande prudence devrait donc être de mise avant d’entrainer la France dans une telle libanisation. C’est une nation dont le peuple a fait le choix d’être uni sous trois couleurs et non embastillé dans trois piliers. De son histoire est née une république « une et indivisible » (mais il y a longtemps qu’elle n’est plus une et indivisible, mais plurielle). Toute action contribuant à la fragmentation de la France constitue donc une atteinte à ce principe fondateur et, très probablement, à l’expression (qu’est l’expression des citoyens? Les votes de 2017 qui bafouent la République aux seuls profits de la ripoublique) de la volonté de ses citoyens.

Surprenant le silence juif de cet article. Pourtant l’empreinte est très forte …..   commémorations imposées, lobbys imposant une lutte disproportionnée contre ce qu’ils nomment anti sémitisme…. On a déjà évoqué le fait que très souvent les lois émanaient de la Knesset sur seine….. On ne peut leur reprocher de vouloir défendre leur communauté. Mais défendre ne veut pas dire imposer aux autres…. qui n’ont rien à voir avec leur histoire et leurs croyances (justement respectons les principes de séparation, comme nous le respectons)
Ce qui rend encore plus surprenant l’absence de ce point important de notre société dans cet article.
Volonté délibérée de les oublier (ou se faire oublier), anti sémitisme (le silence peut aussi, parfois être preuve d’anti sémitisme) orchestré et surtout jouant en sourdine. Ne pas parler de ceux qui savent imposer moult choses, ne peut que casher quelque chose… Mais quoi?
Pourquoi cette omission? Que va t-il arriver après cet « oubli »? La partition ne pourra être que néfaste à cette communauté qui existe et que apparemment on nie (ou que l’on voudrait nier, alors qu’elle est la plus structurée et surtout efficace… « Juifs de tous pays…. » était un des premiers slogans communistes…. qui furent à l’origine de la révolution, la-bas, en 17, année où Clemenceau créait l’ordre des « Pupilles de la Nation » pour les enfants dont les parents étaient morts en combattants pour la France. En combattant au prix du sang et non d’un canon en terrasse et encore moins dans des concentrations malsaines )!

https://www.causeur.fr/islam-multiculturalisme-laicite-macron-153296

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-
Publicités