-

14 – Pupilles de la nation – Mémoire

Le continuum eut été « Liberté-Égalité-Fraternité » et non « Travail, Famille, Patrie « , même et surtout à Vichy, au lieu de s’y dorer la pilule… (by keg – 18/04/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «continuum» ou  «révolution»


en comparant les deux :

  • Sénat 42% des nécessiteux (qui ne sont que 17% de la chambre)  contournent la « loi des crêts »
  • Assemblée 59% des nécessiteux ( qui ne sont que 29% de la chambre) contournent la « loi des crêts »
  • Paramétrez sur une case départ l’objet de vos requêtes et découvrez les 75% qui ne sont pas « normaux »! A vos paramètres  sur  « SénatLiens » et « ANLiens » en :
  • A20  (résultats en AF11 : AK18)
  • R15 (résultats sur SousGrp » avec possible recherche de patronymie en R15)

On aurait plus de nécessiteux contraints de « tricher » la loi des crêts » à l’assemblée qu’au Sénat. Est-ce à dire que la cagnotte y est plus sévère? A creuser.

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

Tiré de « 200 pensées avant d’aller voter » :

Les hommes savent si bien ce qui leur est dû et sentent si peu ce qu’ils doivent aux autres.

Saint François de Sales (1567 – 1622)

 

 

(voir plus bas la structure des articles commentés en coloriages)

Der des der

Syrie, Otan, Venezuela : la géopolitique de Mélenchon sous le feu des critiques

Souvent on parle de SAV quand on est en valeur marchande. Là on parle de valeur électorale spéciale Mélenchon et on parle de SOV (Syrie, Otan, Venezuela), mais sans SAV! C’est le « O » qui sauve le « A » ou l’inverse. Mais que donnera ce mélange dimanche prochain, dans l’urne? Descendez, dans les sondages, J.Luc, certains ont du mal à suivre!

http://www.france24.com/fr/20170417-politique-internationale-melenchon-otan-syrie-alliance-bolivarienne-critiques

 

 

———-

Exercez-vous à la découverte par les chiffres en présidentiels :
au 27/01/2014 – Pénélope n’était pas inscrite au cheptel des « aides familiales accordées aux nécessiteux », tel que transmis à la HAPVP et signé sur l’honneur (avec à la clé les 45 000€ d’amende pour…. – fiche-transparency-fillon
Les politicards sont friands d’affaires. C’est vrai qu’ils s’emmerdent à politiquer, alors autant que ce soit juteux…. Pour que vous aussi vous puissiez jouer, paramétrez ce qui suit : digest-tranparency3
  • en V7 : 14 possibilités
  • en W15 : 11 possibilités
  • en U15 : 9 possibilités
(cellules en jaune) et vous voici avec la possibilité de 1386 tableaux possibles d’analyse. C’est entièrement gratuit (étude en cours des assistants parlementaires : 196 parlementaires analysé sur 925 répertoriés). Il vous suffit d’oser regarder la réalité…. et sans le moindre parti pris, avec le seul souci citoyen au service des citoyens.

———–

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : signature-bidon

Français quand vous saurez……que :

La France c’est en continuum ou en traits discontinus…. On ne peut être à voile et à vapeur. On n’est pas tous de la Marine…. Ce serait le pompon!

 

….. et avec un peu de recul….

 

Il y a continuum ou il n’y a pas.

  • S’il y a, alors toutes les décisions doivent aller dans le même sens
  • S »il n’y a pas alors on ne prend aucune décision et surtout pas contradictoires

Le cul entre deux chaises est en soit une position hémorroïdaire et cela fait mal!

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

début de la une du jour! (Ici et maintenant et surtout pas ailleurs. Certains, malveillants et mal voyants, risqueraient de se sentir visés et bouderaient!)

La France, Marine et le Vel’ d’Hiv’: avant tout une question politique  –  N’en déplaise à BHL…

Marine Le Pen et Florian Philippot, janvier 2017. SIPA. 00787305_000017

Marine Le Pen a donc dit : « je pense que la France n’est pas responsable du Vel’ d’Hiv’… »…

Vel d’Hiv : “Mes grands-parents ont été raflés” : la question personnelle de Gilles Bornstein à Marine Le Pen

Fort heureusement pour Marine Le Pen, le niveau lamentable du débat politique (et pourtant elle se paie encore ses costards, jusqu’à preuve du contraire. mais allez savoir, en politique, de nous jours….) a trouvé à s’exprimer avec un nouvel épouvantail, Jean-Luc Mélenchon annoncé suffisamment haut dans les sondages pour faire peur aux bourgeois. Parmi toutes les âneries lues et entendues sur le sujet, l’une d’elles se détache, celle de BHL : «France et #Veldhiv: il n’y a PLUS de débat; les historiens ONT tranché; insulte, donc, aux victimes ET aux historiens; obscénité médiatique. »

Et BHL sait depuis sa polémique d’il y a 40 ans avec Pierre Vidal-Naquet, que l’arbitre des débats historiques n’est plus l’opinion savante, mais l’opinion publique, c’est-à-dire, ceux qui la font, les médias. Au sein desquels il dispose de tous les verrous nécessaires.

Ce que nous confirme Michel Foucault selon lequel le passé nous réserverait toujours des surprises puisque qu’ « on montre aux gens non pas ce qu’ils ont été, mais ce qu’il faut qu’il se souvienne qu’ils ont été. » (Michel Foucault. Dits et écrits 1954 – 1988. Gallimard)

Alors quel est donc le débat dont BHL prétend qu’il est clos parce que les historiens l’auraient tranché ? C’est tout simplement celui de savoir si le gouvernement de la France entre le 17 juin 1940 et le 25 août 1944 peut être considéré comme légitime et avoir agi au nom de la France, ou si au contraire c’était un gouvernement de rencontre, installé à cause de la défaite et par conséquent illégitime. C’est donc d’abord et avant tout une question politique. Depuis plus de 70 ans, deux vérités politiques s’affrontent, Charles de Gaulle suivi par Georges Pompidou et François Mitterrand a toujours considéré que « la France » qui est une entité indéfinie représentée par le gouvernement légitime d’un État nation territorial ne l’était pas par le gouvernement de Vichy. Les tenants de la collaboration et de la légitimité de « l’État français » de Pétain, dont ceux qui ont fondé le Front national, pensent et défendent la position contraire. Souillure à laquelle ce parti n’échappera jamais. On notera d’ailleurs avec amusement que, contrairement à ce qu’affirment les ignorants, Marine Le Pen soutient une position inverse à celle de son père depuis l’origine de sa carrière politique. Jacques Chirac, suivi par Nicolas Sarkozy puis François Hollande a adopté une position chantournée, qui, qu’on le veuille ou non abouti à identifier l’appareil d’État que Vichy avait récupéré, à « la France ». Ils ont été rejoints ces temps-ci par toutes une cohorte d’historiens amateurs ou de seconde zone, tout émoustillés de se sentir valeureux dans un combat antifasciste, à taper sur Marine Le Pen. Allant jusqu’à accepter qu’on titre leurs interventions: «Marine Le Pen se trompe, la culpabilité de la France est accablante».

Et l’on voit bien la dimension politique du propos, il est de nourrir la perception de « ce passé qui ne passe pas », comme celui d’une France de collabos, de délateurs, et qui doit expier. Je renvoie ici à la lecture de l’indispensable ouvrage de Pierre Laborie (Le chagrin et le venin, Bayard), qui décortique comment à partir des années 70 s’est construite une nouvelle vulgate sous prétexte d’abattre le mensonge gaulliste et de mettre les Français face à la réalité de ce qu’ils sont, comme dirait BHL, moisis et glauques. Il y avait urgence à se débarrasser de la fable de « l’honneur inventé d’une France résistante et héroïque, par le mensonge sublime du général De Gaulle offert en cadeau aux Français à la Libération. » Or c’est un prétexte, pour masquer l’objectif politique, de cette présentation aujourd’hui.

Il n’y avait pas de mensonge sublime, mais une vérité politique. Charles De Gaulle est parti à Londres parce qu’il avait compris que les puissances de l’axe perdraient la guerre et que la France malgré sa défaite de juin 40 devait être à la table des vainqueurs. Ce qui fut fait et reconnu par les alliés qui durent s’incliner devant cette réalité politique après le Débarquement en Normandie. Et ce n’est pas faute pour eux d’avoir essayé de faire autrement. L’Histoire a tranché.

Il y a aussi une vérité juridique, celle d’un pouvoir illégitime installé par un double coup d’État, celui du 17 juin 1940 à Bordeaux avec la nomination de Philippe Pétain comme président du Conseil et celui du 10 juillet 1940, dans la confusion et sous la pression des armes allemandes, avec le vote de l’abolition de la République à Vichy (c’est le dis-continuum, la rupture) .

Ils avaient fait le choix de profiter de la défaite militaire pour instaurer une dictature antirépublicaine et ont cherché grâce à une complaisance de tous les instants à plaire l’occupant dans l’espoir d’une place de choix dans l’Europe allemande. Et c’est bien là, que l’on voit se profiler l’enjeu politique de ce débat et de l’affrontement de ces deux thèses antagonistes. Car l’effondrement de juin 40 n’est pas dû au hasard, ou au refus de la troupe de combattre. Il est dû à la trahison des élites, et au choix de la défaite par la bourgeoisie dès 1936. Comme le demandait Marc Bloch en 1944 peu de temps avant sa mort : « Le jour viendra […] et peut-être bientôt où il sera possible de faire la lumière sur les intrigues menées chez nous de 1933 à 1939 en faveur de l’Axe Rome-Berlin pour lui livrer la domination de l’Europe en détruisant de nos propres mains tout l’édifice de nos alliances et de nos amitiés. »  L’ouverture des archives permet aux historiens qui n’ont pas peur d’affronter la doxa d’étudier cet avant-guerre et de donner raison à De Gaulle qui disait en 1963 : «Heureusement, le peuple a la tripe nationale. Le peuple est patriote. Les bourgeois ne le sont plus ; c’est une classe abâtardie. Ils ont poussé à la collaboration il y a vingt ans, à la CED il y a dix ans. »

La vérité des héritiers de VGE

La mise en place de la vulgate de la France-collabo date du début des années 70, avec notamment la promotion du film : Le chagrin et la pitié, juste après le départ de De Gaulle, congédié par la bourgeoisie grâce à l’engagement de Valéry Giscard d’Estaing. Cette même bourgeoisie aujourd’hui adossée à des élites « dirigées » raffole de l’UE, outil de la domination d’une l’Allemagne qui les fascine toujours autant. Cette haine de soi s’exprime dans ce refus du débat sur la thèse de la France « responsable du Vel’ d’Hiv’ », car c’est celle qui justifie l’allégeance. Et qui fait que des candidats à la présidence de la République se précipitent sans honte à Berlin pour leur entretien d’embauche au poste de chef de district du länder France.

Pour ma part, je considère que non, la « culpabilité de la France » n’est pas accablante. Un gouvernement de trahison qui avait la main sur une partie de l’appareil d’État s’est mis au service du nazisme. Les 7000 gendarmes mobilisés en ce jour de juillet 1942, pour cette immonde et déshonorante opération ne représentaient pas leur pays, ils n’étaient pas la France. Ceux qui l’étaient à ce moment-là, c’était les 3700 soldats qui le mois précédent avaient tenu pendant 15 jours à 1 contre 50 la position de Bir Hakeim dans le désert libyen

 

Un continuum est un ensemble d’éléments tels que l’on peut passer de l’un à l’autre de façon continue (et sans accroc et/ou Révolution, fut-elle « Nationale »)

Il y a la provoc, arme de séduction surtout en période électorale où tout se chamboule actuellement et se délite de plus en plus en ripoublique costumée sur mesure….  La Marine nationale en use et abuse… Mais, car il y a un mais…

Si on s’en réfère au titre IV – les incertitudes (page 525 -édition de 1990), de « institutions politiques et droit constitutionnel », il semblerait que Vichy ne soit pas la France. La continuité de la République et de la France était incarnée par Londres et ensuite par la reprise en main en 1945 de Gaulle et ses compagnons de la Libération sur les bases du CNR. L’épisode Pétain-Vichy serait  une période en marge dudit continuum.

Au sens éthique, Pétain c’était quand même la France, quoique l’on en dise et quoique l’on fasse pour tenter de minimiser les décisions d’alors, dont entre autres le Vel d’Hiv. Je me sens co-responsable du Vel-d’Hiv (même non né, mais c’est quand même un acte de la France éternelle et cela m’empêche de me dire Français à 100 % et à tout le moins de la France des Lumières qui en l’occurrence furent occultes et occultées. Ce passé de la honte me colle à la peau!).

Il y a l’Histoire, il y a ce que l’on veut en faire et/ou nous en dire, mais pour un Français véritable, l’histoire de son pays est l’ensemble des événements qui s’y déroulent, bons ou mauvais. On ne peut n’extraire que ce qui nous arrange. Il nous faut tout prendre en bloc. C’est pourquoi nous sommes tous responsables du Vel d’Hiv! On ne peut s’y dérober, aussi grande soit la honte.

Il y a d’un côté l’indemnisation des « Pupilles de la Nation juifs » dont les parents, sous Vichy, sont morts en camp de concentration et au nom de leur souffrance. Si la France de Vichy n’était pas la France, l’état en Juillet 2000 n’aurait pas dû indemniser de la sorte ce qui, soit disant, n’incombait pas à la France d’aujourd’hui. (A noter que les « Pupilles de la Nation, non juifs » de parents « morts pour la France » en combattant, les armes à la main, pour sauver le pays n’ont, par définition et décision politique et gouvernementale, pas souffert). On discrimine donc en France « Mort pour la France » par rapport à « mort pour rien » (ou plus exactement « mort à cause de la France », fut-elle autre chose que la France). Qui est capable de dire qu’elle souffrance de la « perte » est la plus grande pour un enfant selon qu’il est juif ou non! On profane les tombes des « morts pour la France » et personne ne s’insurge…… ! Quels médias en parlent, quels politiques agissent (pire, ils promettent et signent et n’honorent ni leurs promesses, ni leurs signatures…Il est vrai pour ce qu’elles valent, mais on nous exhorte à respecter les nôtres. Un comble. les exemples viennent toujours de plus haut que nous, au titre justement du continuum).

Depuis 2010 on dit aux « Pupilles de la Nation, non juifs » qui ne comprennent toujours pas pourquoi ils doivent faire l’objet, silencieusement, de cette discrimination (Clemenceau m’a dit, il y a peu,  qu’il était outré…. C’est lui qui a créé, il y a, pile, un siècle, ce titre égalitaire, un et indivisible de « Pupilles de la Nation »  accordé aux enfants dont les parents sont morts, les armes à la main, pour défendre la patrie….Exit les enfants de parents victimes de terrorismes, exit  les enfants de parlementaires….) qu’on ne peut rien faire pour eux, par manque d’argent! Et si les parents de ces enfants avaient dit cela en 39/45…. ?

Soit on n’a pas d’argent. D’où sortent les millions qui ont servi en 2015 à indemniser les « pupilles de la Nation, juifs américains » au titre de leurs souffrance liée à la mort de leur parent, déporté au départ de la France?

Le Pen dont le père était « Pupille de la Nation » lui aussi, n’a rien fait pour empêcher cette discrimination et lutter contre. Il est vrai que seules comptent les voix desdits « Pupilles de la Nation, non juifs » qui auraient le culot d’être mécontents. – 

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : signature-bidon)

 

http://www.causeur.fr/responsabilite-france-le-pen-vel-d-hiv-43837.html

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine (lequel est en rouge italique) est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet dudit texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Femme trans, ma banque continuait de me donner du « Cher Monsieur ». J’ai claqué la porte

Pascale X était cliente au Crédit agricole depuis 25 ans. Transgenre, elle a décidé il y a un an et demi d’être désormais considérée selon son identité de genre féminin. À partir de là, les galères ont commencé : sa nouvelle conseillère a continué à lui donner du « Monsieur », tout comme le service client. Elle a fini par claquer la porte. Témoignage.

 

Des billets de banque – image d’illustration (A. GELEBART/20 MINUTES/SIPA).

 

Je suis cliente du Crédit agricole depuis environ 25 ans. J’ai changé plusieurs fois d’agence, mais tout se passait bien. Mon conseiller était quelqu’un de conciliant, bienveillant et vraiment sympathique.

Seulement, à la fin du mois de décembre 2016, il a dû quitter ses fonctions pour un autre poste. Mon dossier s’est donc retrouvé entre les mains d’une nouvelle conseillère au sein d’une nouvelle agence. Depuis, ça se passe très mal.

Cependant, vers la fin de l’entretien, je lui explique que je souhaiterais aussi faire changer la manière dont je suis désignée sur mes moyens de paiement (chèques et carte bleue), en correspondance avec mon identité de genre. Sa réponse ? « Impossible ». Selon lui, la banque ne se base que sur les pièces d’identité pour rédiger les documents clients et qu’aucune modification n’est envisageable.

Deux décisions du défenseur des droits qui vont dans mon sens

C’est à ce moment que j’évoque auprès de lui la décision du Défenseur des droits, datée du 6 octobre 2015 (lien PDF), qui rappelle que les établissements bancaires doivent prendre toutes les mesures nécessaires afin de « permettre la suppression des titres de civilité pour les personnes transgenres dont le sexe figurant à l’état civil n’a pas été judiciairement modifié sur leurs documents bancaires courants », mais aussi reconnaître le prénom usuel des personnes trans. Je propose de lui ramener le texte pour qu’il le communique à l’agence qui gère jusqu’alors mon dossier.

Quelques jours plus tard, je m’exécute. Je dépose à l’accueil de l’agence un exemplaire du texte et j’en transmets une copie par courrier à ma conseillère.

Mégenrée constamment, je me sens agressée et humiliée

..Faire parvenir à l’agence le jugement de tribunal de grande instance, qui attesterait de la modification de mon état civil. Il faut préciser que la loi française oblige encore les personnes trans à passer devant le juge pour que leur changement d’état civil soit reconnu. Un  texte qui s’inscrit en contradiction de l’arrêt Goodwin rendu par la Cour européenne des droits de l’homme, le 11 juillet 2002, et qui est régulièrement rappelé par le Défenseur des droits.

Personnellement, j’ai quitté cette banque sans regret. J’ai ouvert un compte en ligne ailleurs, tous les échanges se font au nom de Madame Pascale X et mes moyens de paiement sont fidèles à mon identité de genre. Je n’ai pas encore reçu le code pour activer ma carte bancaire, mais je ne perds pas espoir.

 

Un compte en banque par définition n’a pas de sexe et ses angelots que sont les agios ne se conjuguent pas à la théorie des genres…. Et pourtant, dans un pays qui reconnaît, maintenant le « mariage pour tous » (sans juger de la valeur de cette orientation), les banques n’auraient pas encore viré leur cuti. Elles auraient donc du retard à l’allumage? Si l’argent n’a pas d’odeur, il aurait par contre un sexe… C’est peut-être pour cela qu’il est vil et sale… On comprend mieux les besoins de blanchiments.

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1665083-femme-trans-ma-banque-continuait-de-me-donner-du-cher-monsieur-j-ai-claque-la-porte.html

 

****

 

 

 

*****

 

Les zones de conflits, des « laboratoires » pour les armes de l’Occident

Les zones de conflits, des « laboratoires » pour les armes de l’Occident

LONDRES- L’occident utilise les zones de conflits dans le  monde comme des « laboratoires » pour tester ses armes, a écrit le quotidien  britannique, The Guardian, samedi, au lendemain de l’utilisation de la plus  puissante bombe non-nucléaire par les Etats-Unis, en Afghanistan.

« Par le passé, les colonies au nord de l’Afrique, au Moyen Orient et au  Sud-Est de l’Asie, ont servi de laboratoire pour l’occident afin de tester  l’impact et l’efficacité de ses nouveaux jouets mortels, et ce n’est pas  différent aujourd’hui », a souligné le journal dans un article opinion.

L’auteur du texte note que même si « personne n’a de la sympathie » pour le  groupe terroriste autoproclamé Etat Islamique (EI/Daech), tout le monde  « trouve étrange que les Etats-Unis larguent leur plus gigantesque bombe  non-nucléaire, la cible étant de détruire des tunnels souterrains.

L’explication, le journaliste, écrivain et professeur, Mustafa Bayoumi, la  trouve dans l’histoire qui « renseigne que l’Occident s’est toujours servi  de ses colonies comme laboratoire pour ses plus récentes et les pires de  ses armes de guerre « . Il est rappelé qu’en novembre 1911, la Libye, convoitée par l’Italie,  était le premier pays à subir un bombardement aérien.

En 1920, la Grande-Bretagne a occupé l’Irak, et pour faire face à la  révolte populaire, sa Royal Air Force a usé d’une nouvelle stratégie de  bombardements aériens.

L’article rappelle que l’ancien premier ministre britannique, Winston  Churchull, avait écrit en 1919 une note de service indiquant qu’il était  « fortement en faveur de l’utilisation des armes chimiques contre les tribus  non civilisées ».

En 1920, le maréchal de la « Royal Air Force », Hugh Trenchard, reconnu  aujourd’hui comme l’un des premiers défenseurs des bombardements  stratégiques, avait expérimenté les bombes à gaz sur « les indigènes « .

Les Etats-Unis ont utilisé leurs premières munitions à l’uranium appauvri pendant la guerre du Golfe de 1991. Un total de 320 tonnes ont atterri en Irak dans cette guerre, souligne le texte, qui précise que l’uranium  appauvri a une durée de vie de 4,5 milliards d’ années.

Les résultats ont été « spectaculairement terrible à travers l’Irak, avec  des malformations congénitales et les taux de cancer très élevés dans tout  le pays ». Aujourd’hui encore, la guerre aérienne, a été « innovée », avec le prétexte  de lutter contre les peuples « non civilisés », est-il relevé.

L’exemple de la Syrie est cité, où les forces militaires étrangères  « testent de nouveaux missiles de croisière et des bombardiers à longue portée ». Outre la Syrie, la Libye, l’Irak et l’Afghanistan, « souffrent  terriblement du laboratoire de la mort et la destruction de l’Occident » qui  ont des conséquences ravageuses sur l’humanité et sur l’environnement.

Les bombes de cette ampleur (mère de toutes les bombes) constituent une  attaque, pas seulement contre l’humanité, mais aussi « contre toutes les  formes de vie », conclut l’article.

Le même quotidien a publié un autre article dans lequel, les bombardements  en Syrie, en Afghanistan ont été qualifiés d’ « obcènes et inutiles ».

 

Il paraît que nous n’étions mieux à Reggane, où on a même utilisé des militaires et des populations civiles, à proximité, et sans protections, pour étudier l’effet des radiations pour faire la bombe, propre. Confondant atome et atoll tel un bi-kini. Oui regardons la réalité franco-française. C’est nous, en apprentis sorcier comme les autres. Oui nous l’avons notre bombe mère! Alors plus rien ne m’étonne.

Il est vrai que nous on n’utilise pas des étrangers, mais des gars bien de chez nous. A l’inverse des autres dont les essais ne sont pas 100% autochtones.

 

http://reseauinternational.net/les-zones-de-conflits-des-laboratoires-pour-les-armes-de-loccident/

 

***

 

 

L’état d’urgence prolongé en Turquie pour trois mois

Les autorités turques ont prolongé l’état d’urgence dans le pays pour une durée de trois mois.

Le Conseil de la sécurité nationale de la Turquie a conseillé de prolonger l’état d’urgence pour une durée de trois mois a annoncé l’agence Reuters.

Erdogan Obama
© REUTERS/ Jonathan Ernst

Cette décision a été envoyée au parlement pour recevoir une confirmation officielle. Le cabinet des ministres communiquera par la suite sa décision. L’état d’urgence a été introduit en Turquie suite au coup d’état avorté du 16 juillet 2016. Le putsch a été rapidement réprimé par les autorités.

Ankara accuse Fethullah Gülen, un prédicateur musulman qui réside aux États-Unis depuis 1999 d’avoir orchestré la rébellion avortée qui a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, et plus de 2 000 blessés. Les autorités turques demandent avec insistance à Washington d’extrader M. Gülen.

Suite au putsch avorté, plusieurs militaires turcs qui servent sur les bases de l’Otan en Europe ont tenté d’obtenir l’asile politique dans le pays où ils sont déployés. Ainsi, de nombreux militaires se sont adressés aux autorités allemandes, norvégiennes et grecques. Cependant, en automne, le service d’asile grec a rejeté leurs demandes.

 
 La Turquie accède enfin au grade de grande puissance… Elle instaure et surtout prolonge son état d’urgence, comme la France…..! Preuve que le modèle venant du pays des Lumières éclaire le monde . Toutefois une différence….
En Turquie c’est pour priver les Turcs de liberté, en France, c’est pour priver les terroristes de liberté (alors pourquoi Nice?). Il est vrai aussi que l’on est en plein continuum depuis 1945…..
 

 

 

[ Vers le Grexit ?] – Grèce : l’impasse économique

Olivier Delorme est écrivain et historien. Passionné par la Grèce, il est l’auteur de La Grèce et les Balkans: du Ve siècle à nos jours (en Folio Gallimard, 2013, trois tomes), qui fait aujourd’hui référence. Il vient également de publier Trente bonnes raisons de sortir de l’Europe.” Alors que la crise grecque semble sur le point de refaire surface en raison de la mésentente entre les différents créanciers du pays, et que l’idée d’un « Grexit » est récemment devenue, pour la toute première fois, majoritaire dans un sondage grec, Olivier Delorme a accepté de revenir pour L’arène nue sur la situation de la Grèce. 

 

 

Cette analyse est en trois partie et traitera successivement de l’impasse économique, de l’impasse géopolitique et de l’impasse politique dans lesquelles se trouve Athènes. Ci-dessous, le premier volet. 
 
***

Aujourd’hui, la Grèce se trouve dans une triple impasse.

La première est économique : depuis 2009, elle a connu plus de dix plans de rigueur assortis de coupes budgétaires, de mesures de démantèlement du droit du travail, de centaines de réformes dites structurelles (notamment lors de l’imposition à ses gouvernements des trois mémorandums de 2010, 2012 et 2015), des baisses de salaires et de pensions ainsi que des dizaines de hausses ou créations d’impôts. Car depuis sept ans, la Grèce s’est vu imposer par l’UE et le FMI un véritable délire fiscal dont la dernière manifestation consiste à taxer les contribuables sur la différence entre la montant minimal que, eu égard à leurs revenus, ils « doivent » avoir réglé par carte bancaire et le montant dont ils peuvent justifier qu’ils l’ont dépensé, si le second est inférieur au premier – mesure destinée, en réalité, à réduire la circulation d’argent liquide et à faire passer toutes les transactions par les banques. (L’impôt liquide…. en somme)

Cette politique déflationniste, d’une violence inconnue en Europe depuis les années 1930 (où elle a amené Hitler au pouvoir en Allemagne), a étouffé la consommation intérieure, provoqué des milliers de faillites et l’évaporation d’au moins le quart (sans doute autour du tiers, nonobstant les habillages statistiques) de la richesse nationale.

Cette politique a mis les salariés dans l’entière dépendance d’employeurs qui payent les salaires de plus en plus irrégulièrement – quand ils peuvent ou quand ils veulent. Elle a jeté plus du quart de la population active (sans doute autour du tiers, nonobstant les habillages statistiques), et plus de la moitié des jeunes, dans le chômage dont l’indemnisation est quasiment inexistante. Elle a liquidé l’État social qui, du fait des circonstances particulières à la Grèce après 1945 (guerre civile, régimes autoritaire puis dictatorial sous protection américaine), ne fut construit qu’après 1974 et était déjà l’un des moins généreux d’Europe.

Cette politique déflationniste, motivée par la résorption de la dette (qui ne se résorbe pas. Ce n’est pas résorber que de faire de plus en plus de déficit, en passant de 120 à 180%), a également provoqué l’explosion de celle-ci – de 120 % à 180 % du PIB. Pire, elle menace la vie de nombreux Grecs. La fermeture d’hôpitaux publics, de blocs opératoires, de lits met les établissements qui demeurent hors d’état de remplir leur mission, la réduction des dotations conduisant certains à ne plus pouvoir fournir les médicaments aux malades, à assurer l’hygiène élémentaire, la blanchisserie ou la restauration. Des patients cancéreux ont parfois été renvoyés chez eux sans avoir pu recevoir une chimiothérapie programmée à l’avance. Des laboratoires pharmaceutiques occidentaux ont suspendu leurs livraisons faute d’être assurés de la solvabilité de leurs clients grecs. (Fillon devrait se présenter pour y être président. Le costume traditionnel y coûte moins cher que chez nous, même gratuit)

L’insécurité énergétique ne cesse de croître – en milieu urbain, la plupart des immeubles collectifs, quand ils sont encore chauffés en hiver, ne le sont plus – au mieux – que deux heures le matin et deux autres le soir, l’augmentation des prix de l’électricité rend pour beaucoup impossible l’utilisation d’un chauffage d’appoint, et les installations de fortune utilisant le bois ajoutent la pollution aux risques d’incendie.

L’insécurité alimentaire progresse elle aussi, notamment chez les retraités mais, à maints endroits, des enseignants ont aussi dû mettre en place des systèmes de solidarité destinés à ceux de leurs élèves qui ne peuvent plus faire trois repas par jour…

Alors que, avant la crise, la Grèce figurait déjà parmi les pays européens où l’investissement public dans l’éducation était le plus faible, les coupes budgétaires imposées par les créanciers ont entraîné la fermeture ou la privatisation d’une importante partie de l’enseignement supérieur – grave hypothèque sur l’avenir. Mais elles altèrent aussi le fonctionnement des niveaux primaire et secondaire. « Entre 2009 et aujourd’hui, le budget a diminué de 70 %.

Parmi les conséquences multiples de ces politiques, il faut également citer les transferts de propriété.

Enfin, de même que ces politiques justifiées par une dette excessive ont fait exploser celle-ci, le délire fiscal censé remédier à un rendement insuffisant de l’impôt n’a fait qu’encourager le développement de l’économie informelle.

Avec une consommation intérieure asphyxiée et un euro qui continue à étouffer la production, l’économie grecque n’a pas la moindre chance de rebondir. Constamment démenties depuis sept ans, les prévisions de reprise de l’UE, de l’OCDE ou du FMI pour 2017 sont évidemment insincères et motivées, comme les politiques imposées à la Grèce, par la seule idéologie qui les sous-tend.

L’insignifiante « croissance » de 2016 (autour de 0,4 %) n’indique qu’une stabilisation provisoire sur un niveau très bas, due essentiellement à la baisse du taux de change de l’euro (qui reste néanmoins dramatiquement surévalué pour les structures de l’économie grecque), à celle des prix de l’énergie et à la situation géopolitique qui, de l’Égypte à la Turquie ou à la Tunisie, a permis au tourisme grec de tirer son épingle du jeu. (La misère se visite…. comme une curiosité!)

 

Et le monde assiste au naufrage de la Grèce…. Mais que faisons nous?

Nous croyons nous aux jeux du cirque avec le pouce vers le bas pour achever le gladiateur Grec. Méritons nous encore le titre envié de pays libre. Si notre liberté passe par l’anéantissement des autres, alors cette liberté, je n’en veux pas…. Amis entends tu le bruit sourd du pays (l’étranger est aussi notre pays , surtout en communauté) qu’on enchaîne?

Ohé partisans….. Attention à ton pouvoir…. (Exerce le si, réellement il te reste celui de l’Humain)

Naissance d’une civilisation (qui nous a donné la Démocratie), naufrage de cette civilisation….. Il n’aura fallut que 2 500 ans pour consommer un cycle civilisationnel qui a vu nombre de guerres civilisées…. Et maintenant qu’allons nous faire….?

 

https://www.les-crises.fr/vers-le-grexit-grece-limpasse-economique-par-coralie-delaume/

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :
  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141
en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017
La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :
  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon  Toujours en primaire avec lui-même, après l’officielle des spectacles
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon
Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamonfiche-transparency-hamon

…..

La révolution citoyenne se tire… ailleurs (en maroquins)  :
« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :

http://wp.me/p4Im0Q-141

 

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

 …..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)
État d’urgence ordinaire et « normale » : 
Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

 ……….

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

 

 

 

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

 

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

 En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici….

………

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

…. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force, après Hamon…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgence

Il y avait une loi limitative de cumul, mais pas de loi de contournement de la loi des crêts parlementaires . A quand la loi interdisant le dépassement de la loi? (by keg – 05/03/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «aides familiales» ou  «assistanat parlementaire»
le-decretage-des-crets   (les aides familiales des détournements…détournées)
  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Der des der

Le député et organisateur de la primaire Thierry Solère met fin à ses fonctions de porte-parole de François Fillon

Mais apparemment pas à celles de ses « aides familiales à parlementaire nécessiteux » – transparence-soler   pas assez conséquentes pour l’amener à détourner la loi des crêtages de fric donné par le peuple, avec le peuple et sans le peuple!

http://www.france24.com/fr/20170303-france-depute-lr-thierry-solere-fin-porte-parole-fillon-francois-presidentielle-2017

 

———-

Exercez-vous à la découverte par les chiffres en présidentiels :
au 27/01/2014 – Pénélope n’était pas inscrite au cheptel des « aides familiales accordées aux nécessiteux », tel que transmis à la HAPVP et signé sur l’honneur (avec à la clé les 45 000€ d’amende pour…. – fiche-transparency-fillon
Les politicards sont friands d’affaires. C’est vrai qu’ils s’emmerdent à politiquer, alors autant que ce soit juteux…. Pour que vous aussi vous puissiez jouer, paramétrez ce qui suit : digest-tranparency3
  • en V7 : 14 possibilités
  • en W15 : 11 possibilités
  • en U15 : 9 possibilités
(cellules en jaune) et vous voici avec la possibilité de 1386 tableaux possibles d’analyse. C’est entièrement gratuit (étude en cours des assistants parlementaires : 196 parlementaires analysé sur 925 répertoriés). Il vous suffit d’oser regarder la réalité…. et sans le moindre parti pris, avec le seul souci citoyen au service des citoyens.

———–

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Selon que vous serez en haut des échelles, votre accession aux trésors détournés sera plus grande…. Il est vrai que dans ce monde là, on ne prêtre le bon dieu sans concession aux riches… Car les pauvres doivent alors avoir recours aux aides familiales…. Imparable et incontrôlable.

Devoir surveiller tous les politiques serait vite réglé avec le tirage au sort…. – http://wp.me/p4Im0Q-141

….. et avec un peu de recul….

les aides familiales aux parlementaires nécessiteux n’ont pas encore révélé toutes leurs saveurs.

  • Il y a les non-identifiées en nom de jeune fille (épouse ou bru)
  • les non-prénominés
  • les initiaux prénominés
  • les non présentes

Un parlementaire honnête ne doit pas avoir honte en masquant ses vérités. Chaque marque de la sorte fait penser à magouille…transparence-mariton-a

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Emplois familiaux au Parlement : « Il y aurait matière à poursuivre »

Emplois familiaux au Parlement : "Il y aurait matière à poursuivre"
L’ancien procureur Eric de Montgolfier, au Palais de Justice de Bourges, en 2013. (ALAIN JOCARD/AFP)
 

En pleine affaire Fillon, l’ancien procureur de Nice jette un pavé dans la mare. Selon lui, la justice serait en mesure de se saisir de tous les cas des parlementaires qui font travailler leur famille.

« Cela aurait dû être proscrit depuis longtemps sur le plan moral. On élit un parlementaire et non sa famille. Nous ne sommes plus au temps des rois et de leurs dauphins. »

Un élu : « Mon assistante a épousé mon fils, je n’allais pas la virer pour ça »

Surtout, il affirme que « le fait d’employer son mari, sa femme, son fils ou sa fille comme assistant parlementaire constitue le délit de prise illégale d’intérêt : les députés ou sénateurs qui le pratiquent ainsi ont à la fois le choix du recrutement, la maîtrise de l’opération et ils en tirent un bénéfice direct. Or la loi précise spécifiquement ces conditions. Il y aurait matière à poursuivre. »

L’argent caché de nos députés

La prise illégale d’intérêt (article 432-12 du Code pénal) est en effet définie par « le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ou par une personne investie d’un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l’acte, en tout ou partie, la charge d’assurer la surveillance, l’administration, la liquidation ou le paiement ».

Eric de Montgolfier interroge :

« Pourquoi ne pourrait-on pas poursuivre ? Seulement sous prétexte que l’on ne le découvre qu’aujourd’hui ? Ce sont des fonds publics, la question doit se poser. »

Pas question selon lui d’interdire ces emplois : « Ils peuvent le faire mais de façon bénévole ». L’ancien procureur de Nice, qui vient par ailleurs de s’engager comme conseiller de Benoît Hamon, publie ce mois-ci un livre intitulé « On ne peut éternellement se contenter de regarder les cadavres passer sous les ponts » (Cherche-Midi), dans lequel il dénonce la passivité des politiques face aux dérives.

 

Voir les dépassements d’honoraires des aides familiales aux parlementaires nécessiteux, en l’état actuel de l’analyse des 925 parlementaires. –

  • 744 analysés (80%) pour 2351 assistants détectés
  • 186 parlementaires ayant des emplois familiaux d’assistanat (pour 167 assistants fictifs ou non)
    • 150 parlementaires ayant des assistanats familiaux vérifiés
    • 36 présentant des anomalies de déclarations (à vérifier) – pas d’assistants déclarés, prénoms manquants ou simple initiale du prénom. (Quand on est clair on est transparent)
    • moyenne de perception des aides familiales par membre de famille concerné (la moyenne n’est pas le plus ou le moins. Plus souvent plus que moins) de 2 732€ mois
  • sur les 150 épinglés vérifiés 120 outrepassent la ligne des crêtes imposées (par une loi qui, plus est, est votée par les parlementaires….. , c’est dire le respect des lois par nos modèles!). dépassement moyen de 2 125€ par mois pour un total de 255 000€ mois

Non, parlementaires, l’argent alloué à vos assistanats parlementaires ne vous appartient pas. Il appartient au Peuple qui le met à votre disposition pour que vous puissiez remplir le mandat qui vous est accordé. Cet argent ne peut et ne doit vous servir à contourner les lois. Et en vertu de la Constitution et de son préambule, vous devez en rendre compte à quelque citoyen qui a le courage de vous demander des comptes. Le prétexte qu’il ne fait pas partie de votre circonscription est irrecevable.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170303.OBS6058/emplois-familiaux-au-parlement-il-y-aurait-matiere-a-poursuivre.html

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Un milliardaire sous Louis XIV  –  Une biographie d’Antoine Crozat signée Pierre Ménard

menard crozat louis xiv

George Blagden en Louis XIV dans la série « Versailles ».

 

En retraçant la vie d’Antoine Crozat, l’une des personnes les plus riches et puissantes du règne de Louis XIV et de La Régence, Pierre Ménard lève le voile sur un personnage méconnu qui mériterait une plus grand notoriété. Mais le jeune auteur dévoile aussi et surtout une dimension souvent ignorée de l’Ancien régime : l’économie en général et la finance en particulier. De la fiscalité au commerce en passant par le financement des guerres, Pierre Ménard nous invite avec un rare talent dans les coulisses de l’Etat français au moment où celui-ci devient la première puissance mondiale.

Né en 1655 à Toulouse, il est mort en 1738 à Paris, et vivait donc à cheval sur le règne de Louis XIV, la Régence et celui de Louis XV. C’est une très grande longévité, d’autant plus intéressante qu’il a commencé à travailler très jeune, à 17 ans. Il a donc été au cœur des affaires pendant une période longue et cruciale de notre histoire. Mais surtout, ce petit-fils d’un modeste bonnetier est devenu l’un des hommes les plus riches de tous les temps, tellement riche qu’il s’était retrouvé en possession de la Louisiane, c’est-à-dire un territoire équivalent à la France de l’époque !

Quel était le montant la fortune de Crozat ? – On peut l’estimer à 20 millions de livres. Pour remettre dans le contexte, les revenus nets de l’Etat à la mort de Louis XIV sont d’environ 70 millions. Crozat possédait donc près du tiers !. C’est donc l’équivalent de 20 milliards d’euros actuels ?

Ce serait même beaucoup plus. Crozat avait entre 1,2 et 2,4% du PIB français d’alors. Bill Gates possède 0,5% du PIB américain, donc si l’on rapporte cela à l’échelle de Crozat, ce dernier aurait aujourd’hui 300 milliards ! C’est colossal. Sachant que son frère, Pierre, a également accumulé une immense fortune (l’équivalent de 120 milliards de d’euros d’aujourd’hui). A eux deux, ils posséderaient 420 milliards d’euros actuels…

Quelles stratégies emploie la famille Crozat pour soutenir son ascension ?

Le père avait des relations bien placées puisque de commerçant il était devenu banquier et Capitoul de Toulouse. Il a fait apprendre le droit à son fils, ce qui le sortait tout de même du milieu commerçant dont sa famille était issue. Grâce à son réseau, il a ensuite pu le placer à l’âge d’à peu près vingt ans en apprentissage chez Pierre Louis Reich de Pennautier. Or ce dernier gère à la fois les finances du Languedoc – une des régions les plus riches de l’époque -, et la fortune du clergé qui était alors immensément riche. Pennautier était donc l’un des personnages les plus importants du royaume.

Pour comprendre la carrière de Crozat, on ne peut faire l’économie d’un détour sur le système fiscal et de crédit au moment où l’Etat français prend son essor sous le règne de Louis XIV…

C’est un système assez particulier où la perception des impôts est complètement abandonnée par l’État en franchise à des personnes privées. Un peu ce qui a été envisagé pour l’Ecotaxe : une société privée paie une redevance à l’Etat et se tourne vers les contribuables pour se faire rembourser et dégager une marge. (la ferme générale que l‘on veut faire pour les « infractions » arbitraires à la vitesse….Preuve que l’état se contrefout des morts et  n’est préoccupé que par le fric. Les écrabouillés ,ne servant que d’écran de fumée et de justificatifs)

Mais ce qui est aujourd’hui une exception était alors la règle. L’État n’avait ni la force de coercition suffisante, ni une administration suffisamment développée pour récupérer lui-même les impôts. Crozat – comme les autres grands argentiers de l’époque – bénéficie de ce système. En parallèle, l’État, qui est une machine assez mal rodée, emprunte en permanence à des taux usuraires pour faire face à ses dépenses les plus pressantes. On se tourne donc vers les grands argentiers, qui prêtent à l’État…  l’argent qui devait lui revenir quelques mois plus tard ! Et à l’époque le taux d’intérêt était très élevé.  Autrement dit, les Crozat (Antoine et son frère Pierre, qui lui succède chez Pennautier) gagnent deux fois : une commission sur la collecte de l’impôt et des intérêts pour des avances faites à l’Etat…

Né roturier, Crozat est devenu noble à dix-neuf ans, lorsque son père est devenu Capitoul. Mais il ne faut pas se leurrer. Aux yeux de ses contemporains, il sera jusqu’à son dernier souffle un parvenu de la pire espèce. Saint-Simon le traite sans cesse d’ancien valet et nombreux sont ceux qui l’accusent d’être fils de cocher (ce qui est faux !).

Crozat et les quelques hommes de sa trempe sont de véritables OVNI dans le paysage de l’époque où les positions s’héritent plutôt qu’elles ne se conquièrent (du moins en théorie). Richissime mais venu de nulle part, il est maintenu à l’écart du système d’honneurs. Il n’a donc de cesse de vouloir s’agréger à l’élite du royaume en achetant des châteaux, des titres, des terres, des charges et des décorations, en frayant avec les maréchaux ou les membres de la famille royale comme le duc de Vendôme ou le duc d’Orléans…

La noblesse a elle-même une attitude ambivalente envers lui. Si l’on se fait un devoir de moquer son inculture, sa vulgarité, sa prétention, l’on s’empresse chez lui pour lui emprunter de l’argent… que l’on oubliera de lui rembourser ; l’on épouse ses enfants. Les enfants de Crozat seront donc très bien mariés. Au lieu de les pousser dans la finance, Crozat leur achète des charges dans l’armée, dans les parlements, et leur donne des noms de terre. On les connaîtra sous les noms de marquis de Thugny, marquis du Châtel et baron de Thiers. Ce mouvement révèle l’un des paradoxes de la monarchie d’Ancien Régime.

l. Le système est d’autant plus inquiétant que pour remplir ses caisses la couronne inonde le royaume de charges aussi pompeuses qu’inutiles dont les noms raviraient le capitaine haddock. L’on se retrouve ainsi avec de très sérieux contrôleurs des perruques, des jurés-crieurs d’enterrement, des contrôleurs des porcs et pourceaux, des langueyeurs de cochons, des gourmeurs de bière sans oublier les compteurs de poissons d’eau douce et autres rouleurs de tonneaux…

Vous avez dit que Crozat était intelligent, qu’il avait de la chance et que son père lui a mis le pied à l’étrier. Mais cela ne suffit pas pour expliquer une telle réussite… à la lecture de votre livre on découvre aussi que c’était un homme très sérieux qui travaillait énormément, alors que sa fortune et ses connexions lui auraient permis de profiter des plaisirs de la vie…

Il a créée et développé tout un réseau de correspondance et de renseignement…

Peut-on lier cette éthique de travail à ses origines protestantes ? Est-ce, pour reprendre l’expression d’Emmanuel Todd, un protestant zombie ? 

Et c’est sa vanité qui l’avait précipité dans l’aventure de la Louisiane, seul épisode auquel son nom reste associé…

Un commerce illicite ?

Mais Crozat est l’homme le mieux renseigné de France, sinon du monde !

Comment Crozat n’a-t-il pas dilapidé sa fortune ?

Avec ce destin exceptionnel,  pourquoi est-il tombé dans l’oubli ?

C’est un homme de l’ombre. Contrairement à ses célèbres contemporains comme Fouquet, Law ou Colbert, il n’a jamais était ministre. Il passait par plein d’intermédiaires : son frère, ses enfants, sa femme, ses beaux-frères, des membres de la cour et même des théologiens pour faire toutes ses affaires, qui sont souvent des montages très compliqués. Certes, il finance le coup d’État qui doit renverser le roi d’Angleterre, mais ce n’est pas lui qui va aller soulever l’Écosse avec son sabre pour arriver à ses fins…  Il tire les ficelles, mais fait figure de marionnettiste caché. Et sa vanité lui a joué un dernier tour : ses descendants, incorporés aux plus grandes familles d’Europe, ne cherchaient pas forcément à raviver le souvenir d’un personnage de cette trempe.

 

Déjà, il y a longtemps, on pouvait être milliardaire. Rien de nouveau donc sous nos cieux de 2017.

Les voies sont multiples :

  • industrielles (cac40 et salaires des PDG, améliorés des dividendes (Le PDG de Publicis : 4 millions de « salaire » et 6 millions de dividendes)
  • politiques (nos « julot-casse-croute » qui vivent (ainsi que les chefs maq, les cadres de leurs partis) exclusivement avec leurs gagneuses, le Peuple (financement des partis, remboursement des campagnes, cumuls d’indemnités, détournement de la loi d’écrêtage)
  • et parfois le cumul des deux : Les Dassault prenant d’assaut les chambres, en tenaille… -, en rafale et de haut vol (

 

http://www.causeur.fr/antoine-crozat-pierre-menard-louisiane-43012.html

 

*****

 

Rétablir la liberté d’expression en France

Rétablir la liberté d’expression en France

Il n’existe pas de liberté de conscience sans liberté d’expression. Pas de liberté tout court sans liberté d’expression.

Abrogation des lois liberticides Gayssot Fabius et des lois dites  mémorielles.

 

Exposé des motifs :

Spinoza «  Où l’on montre que dans un état libre il est loisible a chacun de penser ce qu’il veut et dire ce qu’il pense » Traité théologico-politique, chapitre XX page 327 , Editions Flammarion

Les lois Gayssot et Fabius  ainsi que les lois mémorielles réintroduisent la notion de crime sans victime.  elle réintroduisent une forme de  blasphème qui lui n’a toujours pas été abrogé  en France  (Alsace-Moselle )

Leur existence remettent en cause la liberté d’expression garantie par la constitution. Refuser de les abroger c’est violer la constitution. En aucun cas il n’est possible sur le plan scientifique et historique que le législateur impose une lecture de l’histoire qui est celle de Lanzmann dans sa Shoah.

1791, la révolution  dans son premier code pénal   fait disparaître : «  cette foule de crimes imaginaires  qui grossissait les anciens recueils de nos lois ». Furent supprimés le blasphème, le sacrilège, la sorcellerie, l’hérésie, le suicide, l’homosexualité .Dans le droit fil  du siècle des lumières  il fallait en finir avec le fanatisme religieux. Il s’agissait  comme le plaidait  le juriste Beccaria  de laïciser le droit.

 La révolution  renonçait  à sanctionner des crimes sans victime, à savoir  les offenses  à des entités abstraites  ou symboliques. C’est une évidence  que la liberté d’expression comme celle de pensée ne peut être soumise à aucune restriction.

Si les violences physiques,  les insultes  ad hominem doivent être sanctionnées, il est stupide de penser pouvoir interdire les idées les plus folles.

L’oeuvre de Sade   ne peut tomber  sous le coup de la loi, le sadique oui.

 Quant  aux tenants du « hate speech » défendu  par  un Jérémy  Waldron, ce discours est pure contradiction. Il revient  à remettre en cause tout notre fonctionnement psychologique, il n’y a pas de discours  d’amour sans discours de haine. Qui parmi les victimes d’attentats  ne peuvent pas haïr au moins les commanditaires  des assassins d’un être cher innocent ?

C’est donc une aberration  de dire que la laïcité doit respecter les religions  qui sont des  entités irrationnelles. Au nom de quel principe les citoyens d’un état laïque se voient interdit de porter un jugement publique sur les religions ?   Encore une fois critiquer le christianisme  le judaïsme ou l’islam  c’est critiquer   des formes de perversion de la pensée humaine  et en aucun cas  cela s’adresse à un juif ou un musulman particulier, bien  que cela interroge ceux qui sont victimes  des pouvoirs sacerdotaux très terrestres et non transcendants

Jamais  la France depuis 1945  n’a connu  une telle remise en cause de la liberté d’expression.

Dans les faits, cette liberté n’existe que pour les propriétaires des médias et de la presse qui imposent  leur idéologie et la ligne politique du pays .Il n’y a pas de presse indépendante  en France .

Pour  le citoyen s’exprimer librement, c’est tomber sous le coup de la loi. 

Prenons deux exemples

Si je reproduis   ce jugement  d’Ataturk,   je suis catégorisé par la presse comme islamophobe  et ennemi du vivre ensemble :

Je reproduit ces passages de Karl Marx extrait de zur judenfrage, sur la question juive, édition  la fabrique page 66 et 67 . Je suis jugé pour antisémitisme ?

 Dans une étude datant de 2014  Fondapol   (fondation pour l’émancipation politique  portant sur 575 personnes, étaient présentés  comme des « préjugés antisémites » :

  • Premier   préjugé  antisémite selon Fondapol «   Les juifs utilisent  aujourd’hui  dans leur propre intérêt  leur statut  de victimes du génocide nazi pendant la seconde guerre mondiale ».
  • Deuxième «  préjugé » antisémite : Les juifs ont trop de pouvoir   dans le domaine de l’économie et de la finance.
  • Troisième « préjugé » : Les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine des médias.
  • Quatrième : Les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine politique.
  • Cinquième : Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale.

Bien entendu  c’est une erreur de dire le juif en général, DSK ce n’est pas le juif en général mais le juif DSK.  Ceci dit, il eut été souhaitable que Fondapol  enquête   à partir de la situation réelle  qui est celle  de la France actuelle et  du monde judéo-chrétien :    sur  quelle base objective reposent ces  «  préjugés » antisémites ? Nous assistons à cette prouesse extraordinaire  de la part des détenteurs du pouvoir en France de faire p           asser pour des préjugés « antisémites » des faits objectifs non discutables.

En réalité un des  facteurs principal  de la haine du juif  actuellement en France c’est la colonisation de peuplement de la Palestine   et l’idéologie sioniste.

Au nom de quel principe devrions nous  interdire la diffusion  de Karl Marx  pour ne pas parler d’un certain Voltaire pour antisémitisme ?

 Les lois  Gayssot  Fabius et les lois mémorielles  rétablissent  une forme de blasphème, le PPAPA demande leur abolition

 

Dire que les juifs ont créé la discrimination entre « pupilles de la Nation non juifs » et eux (alors que depuis sa création le titre de pupille de la nation était un et indivisible. Nulle part dans le texte fondateur, il n’est fait mention de la scission à partir de Juillet 2000.

Petit rappel marrant : « Pupille de la Nation » indique la situation d’un enfant (mineur à l’époque des faits générateurs du titre) dont le parent est mort, en combattant, pour défendre la France. Où sont les armes des maquisards juifs dans les camps de concentration?

Quand on est adoptant (en la personne représentant la France, alias, le président de la république), en mémoire du sacrifice de parents « morts pour la France », on adopte à vie et non à temps.

Dire et redire cette discrimination, cette vérité, vérifiable,  est-ce de l’anti sémitisme? Si oui, alors j’assume d’être anti sémite!

 

http://reseauinternational.net/retablir-la-liberte-dexpression-en-france/

 

***

 

On leur a tout donné et ils nous ont tout pris. Même la fierté !

 

On leur a tout donné. La France et tous les pays d’Europe leur ont donné le logement, l’école, les allocations. Ils leur ont tout accordé. En vrac : les repas halal, les lits dans les hôpitaux tournés vers La Mecque, des horaires de piscine séparés, des dérogations pour cause de ramadan en période d’examen, le port du voile (quand ce n’est pas la burqa, si peu verbalisée), des villes entières où, dans les cafés, les femmes n’ont plus droit de cité, et j’en passe. Aucune once de reconnaissance : cela ne suffit pas, cela ne leur suffira jamais. Pire : ils nous traitent comme nous n’aurions jamais osé les traiter. La preuve :

En Allemagne, un ancien membre de la Fédération des parents d’élèves turcs de Hambourg, dans un texte écrit en turc publié sur sa page Facebook, peut qualifier les Allemands de « bande de chiens » – voire de « race de clébards », selon une autre traduction – sans que le ministère public de la Ville y voie le moindre délit d’incitation à la haine. En France, un rappeur déjà connu pour appeler en musique à « [crucifier] les laïcards comme à Golgotha » peut traiter les Françaises de « crasseuses de souche » sans qu’aucune officine antiraciste et encore moins le ministère public y trouvent rien à redire.

En Allemagne, d’abord. Afin de justifier la non-poursuite de semblables propos – en même temps que de continuer de les autoriser -, le porte-parole du ministère n’en finit pas de se contorsionner. Selon lui, ces qualificatifs ne visent aucunement un groupe qui se distinguerait « par quelque caractéristique constante, soit intérieure, soit extérieure ».

Autrement dit, les Allemands de souche, ça n’existe pas. Cela est confirmé par le fait que, paraît-il, on ne peut « distinguer les Allemands de l’ensemble de la population ». Ça tombe bien : pour Angela Merkel, sont allemands « tous ceux qui vivent dans ce pays ». Dans les poubelles de l’Histoire, la notion de peuple…On peut donc être turc ou originaire de Turquie, vivre en Allemagne et appeler la Turquie à « exercer sa puissance »</em» et Dieu à « détruire leur [des Allemands] espace vital », comme il ne s’agit pas « d’un groupe relativement restreint et reconnaissable », il n’y a là aucune manifestation de haine à l’encontre du peuple d’accueil. Mais c’est quoi, alors, des paroles haineuses ?

En France, ensuite. Le beugleur Médine – qui sévit dans les collèges – peut faire « du son pour les cochons végétariens », fêter « les émeutes comme tu fêtes la Toussaint » et parler des Françaises comme des « crasseuses de souche », côté politiques, côté féministes, personne pour dénoncer les appels à la guerre civile. Pire : le futur ex-Premier ministre trouve même François Fillon « pas responsable » de l’évoquer…

Au Zénith, enfin, le 30 janvier. Devant un parterre ignare, haineux ou les deux et un Drucker sénile, indigne ou les deux, le summum de la haine des Français a été atteint par un soi-disant humoriste – Ahmed Sylla – venu traiter les poilus de lâches : pendant que les Sénégalais montaient au front, les poilus se retranchaient planqués à l’arrière, dans les camps. Ricanements, gloussements imbéciles, applaudissements, le type s’en donne à cœur joie : plus un poilu vivant pour lui donner une correction morale.

On leur a tout donné et ils nous ont tout pris. Même la fierté. Cela ne peut plus durer, il faut se relever.

 

Mais sur quoi et pour quoi? Avec des parlementaires avides de vérités sonnantes et très bûchant-es  dans leurs escarcelles. Ils mettent en pratique le verset qui dit « tu gagneras ta vie à la sueur de front et du cul de tes gagneuses ». Et pour les chrétiens qui prétendent nous gouverner, ils ne tendent jamais la joue pour recevoir unn juste châtiment. Ils sont bien au dessus de cela et de nous….). Pour eux, comme pour les autres, gouverner

  • c’est faire appliquer les lois (leurs lois) au peuple, mais pas à eux. Elles sont trop mesquines pour leurs grandeurs
  • C’est la quête d’enrichissement personnel et rien de tel que le pouvoir avec ses accès aux trésors de la ripoublique
  • C’est veiller au bien-être des siens à l’aide d’emplois d’aides familiales accordées à nécessiteux (eux) qui leur permet de gagner plus (familialement) que ce que la loi d’écrêtage autorise. Il y a la loi et son esprit et tout est dans l’essence, le fric étant moteur .

C’est encore loin la nuit des privilèges?

On est en train de récréer la caste des courtisans. On a même créé la charge de videur de peau de chambre…. L’élysée étant devenu, déjà sous et depuis Mitterrand (il s’en cachait), le lupanar d’état en urgence. Ne manque plus que la lanterne rouge, indiquant, aux passants,  « ici on baise les Françaises et les Français ». (Cela sert au moins à quelque chose que le mariage pour tous). C’est un claque.

 

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/on-a-donne-ont-pris-meme-fierte,317102

 

*****

 

« PizzaGate » est le nom donné par des internautes à une potentielle affaire de pédocriminalité en réseau impliquant des personnalités américaines très influentes.

Résultat de recherche d'images pour "affaire gate"La divulgation de certains e-mails énigmatiques de John Podesta, un proche des Clinton ayant travaillé pour l’administration Obama, a été le point de départ d’une enquête citoyenne semblant mettre à jour petit à petit un réseau pédocriminel.

 

Le #Pizzagate fait grand bruit et le silence médiatique sur cette affaire commence à être rompu : nous voyons depuis quelques jours ici, ou bien ici ou encore là, des articles parlant de « théorie du complot qui empoisonne internet »…

Dans un tweet, Andrew Breitbart un journaliste politique américain avait écrit que John Podesta, directeur de campagne d’Hillary Clinton, couvrait un réseau d’esclaves sexuels mineurs. Le tweet a refait surface grâce aux efforts des internautes.

Le «Pizzagate», un scandale sur des réseaux pédophiles supposés qui agite internet depuis plusieurs semaines, a connu un rebondissement inattendu mardi 29 novembre. Le fondateur du site d’actualité Breitbart News semble apporter de l’eau au moulin des internautes «conspirationnistes». Un utilisateur du réseau social Reddit, a retrouvé un tweet du journaliste datant de 2011 qui relance la polémique. Celui-ci s’interrogeait déjà sur la proximité de John Podesta avec des réseaux pédophiles.

Voici un résumé court et limpide du « Pizzagate », une affaire qui débute lors de la publication par Wikileaks d’e-mails de John Podesta, conseiller d’Hillary Clinton, et qui ouvre clairement la voie d’une enquête sur la possibilité d’un réseau pédophile d’élite. Une enquête qui, à ce jour, n’a pas été ouverte…

Il est à noter que Ben Swann, le présentateur de cette émission Reality Check sur CBS News, subit depuis la diffusion de ce sujet une intense campagne médiatique de discréditation.

 

Qu’est plus grave la gate Pénélope ou la gate Pizza? les deux gâtent la sauce, tomate pour la seconde et politique pour la première….

C’est en tout cas, la démocratie qui croule sous les coups de boutoirs…. des masses médias ou non.

 

https://bonnesnouvellesinfo.wordpress.com/2016/12/01/pizzagate-une-enquete-citoyenne-sur-un-reseau-pedocriminel-elitiste/

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :
  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141
en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017
La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :
  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon
Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamonfiche-transparency-hamon

…..

La révolution citoyenne se tire…  :
« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :   http://wp.me/p4Im0Q-141

 

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

 …..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)
État d’urgence ordinaire et « normale » : 
Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

 ……….

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

 En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici….

………

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)
 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force, après Hamon…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

La lagune bénéficiant des lacunes de la vie, au nom de ses touristes. Le pont des soupirs recueille les derniers de Pateh Sallaby…. Amen (by keg – 28/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «mort à Venise ou  « Venise à mort»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : Contrôles aux frontières : l’espace Schengen menacé

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Il cherchait son Eldorado, il l’a trouvé en touriste macabre à Venise. Pas la moindre gondole à en rire. Il a sauvé ses papiers et seulement eux et pas lui. Le voyage Gambie-Venise, n’était pas de noces, mais de funérailles.

….. et avec un peu de recul….

Pour se changer des magouilles politiciennes et politicardes qui font qu’on ne sait plus sur quel sein se reposer… Une histoire moderne de « mort à Venise », quelle lacune. Les dodges risquent de ne plus être sérénissimes. Le tourisme n’y est pas le même pour tous. Pour certains c’est une étape-escale et pour d’autres, un terminus, avec ou sans papier et domicile fixe. Accordera t-on une concession à perpète comme dernière demeure.

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Il s’appelait Pateh Sabally. A Venise, il s’est noyé sous les rires des touristes

Il s'appelait Pateh Sabally. A Venise, il s'est noy&eacute; sous les rires des touristes
Le jeune homme est mort dans l’indifférence générale. (Capture d’écran/France 24)

Un jeune migrant originaire de Gambie s’est suicidé au milieu de touristes indifférents dont certains se sont « amusés » à filmer le drame.

 

Un jeune homme s’est noyé dans la lagune de Venise, sous le regard indifférent des dizaines de personnes présentes. Des touristes qui assistaient au drame n’ont pas hésité à le filmer avec leurs smartphones alors qu’il était en difficulté, certains se moquant, d’autres insultant le malheureux, rapporte France 24. Personne n’a bougé pour tenter de le sauver.

Cette terrible scène d’inhumanité s’est déroulée dimanche 22 janvier. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un suicide. Originaire de Gambie, le jeune migrant était seul, isolé, désespéré. Il s’est jeté dans les eaux du Grand Canal, l’artère principale de Venise, au milieu des bateaux chargés de touristes.

Depuis un des bateaux, il y a bien quelques gilets de sauvetage qui lui sont jetés. Le jeune homme ne les attrape pas. Il retire sa veste et avale de l’eau.

Aucun passager n’en fait plus pour tenter de lui venir en aide. Au seul homme qui fait mine de vouloir plonger, une femme crie qu' »il fait semblant, il simule ». Le possible sauveteur tente de voir d’où viennent ces cris. Le temps qu’il regarde de nouveau vers l’eau glacée, le désespéré a disparu.

Un sac plastique contenant ses papiers

Sur les vidéos de touristes, des réflexions fusent : « Mais il est bête ou quoi, il veut mourir ? » Certains lancent qu’il ne faut pas l’aider : « Il a sauté volontairement. » D’autres se laissent aller à des injures racistes.

Le jeune homme coule. La police a fini par retrouver son corps, au fond de la lagune.

De lui, il ne reste plus que ses papiers qu’il avait placés dans un sac plastique soigneusement fermé. Selon les médias italiens, il s’appelait Pateh Sabally. Il avait 22 ans. Arrivé en Italie en 2015, le jeune Gambien avait obtenu le statut de réfugié. Depuis, il tentait désespérément de trouver un travail. Pateh Sabally n’a trouvé que la mort.

Il avait survécu à la traversée de la Méditerranée, pas à l’indifférence des touristes.

 

C’est « mort à Venise » en noir et blanc. La fin sordide d’un écrivain de sa propre vie ayant fait un trajet depuis la Gambie, en boat people, pour finir dans une autre mer. La Méditerranée ne fut pas la sienne.

Oui Charles, « que c’est triste Venise…. »

Qu’attend t-on pour condamner les généreux spectateurs pour « aide active au suicide, par immobilisme ». Un homme est mort et l’humanité touristique est collectivement responsable. Quand pour attirer le touriste, la Cité leur offre des spectacles de rue animés à la vie, à la mort

Pateh Sabally, j’écris ton nom et qu’importe que tu sois noir, tu étais un être humain…..

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/migrants/20170127.OBS4465/il-s-appelait-pateh-sabally-a-venise-il-s-est-noye-sous-les-rires-des-touristes.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Salah Abdeslam, l’islam au pied de la lettre  –  Pourquoi le sociologisme ne tient pas

 

salah abdeslam islam roy

Salah Abdeslam filmé dans les rues de Bruxelles. Sipa. Numéro de reportage : AP21887754_000004.

« Elle ne brille pas par son contenu, uniquement centré sur la religion », résumait le site 20minutes.fr à propos de la lettre de Salah Abdeslam en prison, révélée il y a quelques jours par Libération. Ce dernier « y affiche sa très forte religiosité et c’est à peu près tout », ajoute le journaliste en charge de la rédaction du papier. « J’ai senti qu’il se radicalisait de manière extrême » ajoute même son ancien avocat, Me Berton, dans Libération, estimant sans doute que ses actes terroristes perpétrés jusqu’ici ne pouvaient pas être considérés comme tels.

Un fou de Dieu sous les verrous…

Outre cette religiosité prétendument récente, l’élément qui a retenu l’attention des journalistes est l’absence de honte éprouvée par Salah Abdeslam.

Aucun des journalistes ne semble s’intéresser au fait que Salah Abdeslam, qui ne parle absolument à personne, qui ne daigne répondre à aucune des lettres d’admiration ou d’interview qui lui sont adressées, prenne la peine de répondre à une inconnue et termine sa lettre ainsi : « Es-tu soumise ?  »

Il n’y a, par ailleurs, absolument aucune forme de violence dans ses propos, aucune haine non plus, aucun ressentiment ni aucun sentiment de revanche par rapport à une nation qui l’aurait opprimée.

… objet de toutes les fascinations

La sobriété de ton d’Abdeslam et son refus des nombreux honneurs qu’on lui décerne discréditent également la thèse du déséquilibré, du fou narcissique ou du loup solitaire. Toujours selon Libération, il serait pourtant l’objet de toutes les fascinations : « Des catholiques lui écrivent pour l’interroger sur sa foi, des femmes crient leur amour et déclarent vouloir porter son enfant […] c’est incessant ». Comme pour Mohamed Merah, beaucoup considèrent donc qu’il a fait ce qu’il fallait, qu’il a agi pour le bien. C’est bien la preuve qu’un certain nombre de gens se reconnaissent, hélas, dans ces atrocités.

Tant que des gens peu scrupuleux, dans les prisons ou dans nos quartiers, continueront à pouvoir utiliser les versets d’un livre qui se prétend incréé pour justifier des attentats, les candidats pour le djihad ne manqueront pas.

Qu’une toute petite partie de radicalisés cherchent dans l’Islam une justification à leur haine, leur désespoir, leur envie de revanche ou d’absolu, cela peut évidemment exister.

On m’objectera peut-être que si Abdeslam n’est pas allé jusqu’à s’ôter la vie, c’est sans doute que son profil diffère légèrement de celui des autres terroristes. Ce n’est pas impossible, mais étant donné qu’il ne regrette rien de ce qu’il a fait, il est fort probable que ces différences soient minimes. Et c’est toujours plus riche d’enseignement que de se contenter de faire parler les morts.

« Une religion qui peut tolérer les autres ne songe guère à sa propagation » disait Montesquieu dans De l’Esprit des lois. De ce point de vue là, Salah Abdeslam et consorts font très bien leur travail.

 

Que va t-on faire de notre ami Salah Abdeslam que l’on semble vouloir dorloter, ad vitam, avec gîte et couvert  (et même découvert, tel que le déficit) aux frais de la princesse (fut-elle écartelée entre tous les porte-monnaie. avant on parlait de porte-feuille, mais c’était avant), où elle s’évertue à puiser toujours plus….

Il est vrai qu’il est modèle unique et bientôt collector. Maintenant on évite un procès, non seulement d’intention, mais aussi et surtout dans les actes…. Ils ne se sortent plus de leur « sacrifice », on les  aide…. à s’y enfermer. C’est plus économique et surtout moins risqué de révélations….. indésirables.

Certaine prônent le rétablissement de la peine de mort, pour les terroristes.

Je dis non.

Le mot terroriste n’étant jamais très bien défini et quantifié.  bientôt on exécutera un ex ministre, accusé de simple détournement d’argent public au motif que cela a pénalisé des pauvres et qui à cause de son larcin légal, sont morts par insuffisances. Et alors si on condamne à mort des ministres, plus personne ne voudra faire le job. Ce n’est valable que dans la non-condamnation ou si condamnation il y a que ce soit sans faire la moindre peine effective effectuée.

 

http://www.causeur.fr/salah-abdeslam-islam-attentats-olivier-roy-42333.html

 

*****

 

Claude Guéant en taule pour un an ferme

Claude Guéant en taule pour un an ferme

Durcissement de peine. Claude Guéant a été condamné ce lundi 23 janvier en appel à deux ans d’emprisonnement dont un an ferme et un an assorti d’un sursis mise à l’épreuve, dans l’affaire des primes en liquide du ministère de l’Intérieur.

Il a été reconnu coupable de « complicité de détournements de fonds publics et recel ». La cour d’appel de Paris a par ailleurs confirmé l’amende de 75000 euros d’amende et l’interdiction d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans prononcées en première instance.

Cette condamnation à de la prison ferme n’est toutefois pas synonyme de détention: les peines inférieures à deux ans de prison sont le plus souvent aménageables.

En novembre 2015, l’ancien directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy avait été condamné à deux ans de prison avec sursis. Devant la cour d’appel, l’avocat général Alain Gallaire avait requis l’aggravation de cette peine, à 30 mois de prison avec sursis, 100 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction des droits civils et civiques.

Des peines plus lourdes

Les autres prévenus ont reçu dans l’ensemble le même traitement, à savoir des condamnations un peu plus lourdes pour ce qui relève de la prison ou du régime de sursis, mais des amendes équivalentes à celles prononcées en première instance.

L’ancien directeur général de la police nationale Michel Gaudin a ainsi été condamné à une peine de dix-huit mois d’emprisonnement avec un sursis mise à l’épreuve, un régime plus strict que le sursis simple.

Pour ce qui concerne trois anciens collaborateurs de Claude Guéant, du temps où ce dernier était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur: Michel Camux et Daniel Canepa ont été chacun condamnés en appel à un an de prison assorti d’un sursis mise à l’épreuve; Gérard Moisselin a été condamné à six mois d’emprisonnement, assortis d’un sursis mise à l’épreuve.

Les trois hommes ont vu leurs peines en termes d’amende, soit respectivement 40 000, 30 000 et 20 000 euros, confirmées.

C’est en 2007 que l’affaire éclate, pendant une perquisition dans l’enquête sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy. Elle porte sur des primes en espèce que se versaient chaque mois des membres du cabinet de Nicolas Sarkozy à l’Intérieur et qui étaient prélevées sur une enveloppe destinée aux frais d’enquête et de surveillance (FES) des policiers.

Des traces de ces primes sont retrouvées chez Claude Guéant, qui explique qu’il s’agit de « primes de cabinet ». Problème: cette pratique a officiellement été supprimée en 2002.(le fait que cela ait pu exister est déjà en soi, une abomination, vis à vis du peuple) La procédure vise un montant global de 210 000 euros, soit 10 000 euros par mois remis entre 2002 et 2004 par Michel Gaudin à Claude Guéant, alors directeur de cabinet du ministre. Ce dernier en a gardé la moitié et a reversé le solde à trois de ses collaborateurs, Michel Camux, Daniel Canepa et Gérard Moisselin.

En première instance, l’avocat général avait qualifié de « dévoiement » l’utilisation de fonds destinés à des policiers de terrain qui se plaignent régulièrement d’un manque de moyens pour financer leurs missions, pour satisfaire « le confort de quelques hauts fonctionnaires ». (et alors, un membre du cabinet noir est lui aussi un fonctionnaire.Il faut bien que certains puissent bénéficier de moyens, surtout avec leurs salaires de misères….  Si tout le monde doit être à la même enseigne, on supprime toute possibilité  de dépassements…. )

 

Qui oserait parier un kopeck que Guéant ne fera pas sa condamnation. Il n’est pas n’importe qui (encore un introverti d’autorité publique et à ce titre, même passé et dépassé, c’est l’immunité à vie . Tel est le prix de la fidélité. Il faudra que l’on s’en souvienne, là haut!

  • Il y a la justice à deux vitesses (la gifle et l’affaire Guéant et maintenant les affaires Fillon)
  • Il y a les mises en application des peines à deux vitesses. Faut-il, mettre Guéant dans une cellule surpeuplée ou à l’isolement, alors que notre hôte pénitentié Abdeslam a quatre cellules pour lui tout seul. Un terroriste aurait plus de valeur qu’un ex ministre et l’importance se mesure à l’espace vital, concédé à chacun, en milieu confiné.

Parfois il vaut mieux être absent à l’Appel. Ou pour le moins il est des appels prometteurs et d’autres qui conduisent aux en fers et contre tous. Bientôt ce sera, peut – être l’appel de Fillon!

 

http://reseauinternational.net/claude-gueant-en-taule-pour-un-an-ferme/

 

***

 

Anti-Fillon, la parole sacrée d’un journaliste !Guéant tolard,

 Afficher l'image d'origine

Ce qui m’interpelle et me scandalise, c’est le poids d’une information journalistique dans la balance de la justice.

 

Tout d’abord, je ne dis pas « affaire » Fillon, car je n’ai pas les informations pour qualifier ainsi cette attaque médiatique avec la Grosse Bertha.

Ensuite, je ne me replie pas hypocritement derrière la phrase convenue mais bien acide « Que la justice fasse son travail », qui donne très grand crédit à la suspicion !

Ce qui m’interpelle et me scandalise, c’est le poids d’une information journalistique dans la balance de la justice. Et, en l’occurrence, ce qui est nouveau – voire révolutionnaire – dans les us et coutumes judiciaires à la française ordinairement peu empressés est la réponse quasi instantanée du parquet avec l’ouverture d’une enquête.

D’une part, je rappelle que celui-ci n’est pas une autorité judiciaire impartiale car il n’est pas indépendant du pouvoir exécutif. Donc, si plainte il y a contre le député Fillon, c’est probablement qu’elle a été requise en haut lieu.

D’autre part, sous la bienveillante couverture de la protection des sources dont bénéficie la profession journalistique, l’« enquêteur » d’un journal – satirique, de surcroît – peut révéler une information en forme d’accusation qui entraîne engagement d’une procédure judiciaire. La carte de presse est donc aussi lourde que la toge d’un magistrat…

Dans le cas présent, la quasi-simultanéité d’une révélation tardive et de l’action en justice immédiate inspire une énorme question sur une éventuelle connivence entre les parties concernées…

Les échos du « délit » dans les médias, à la vitesse de la lumière noire, me laissent pantois et très circonspect.

Dans les propres lignes de Boulevard Voltaire, la charge peu mesurée de Marie Delarue – dont j’apprécie et goûte habituellement les papiers – me fait réagir avec la même fougue. Quand elle relaye, certes avec un conditionnel, les commentaires assassins comme « Penelope a grassement émargé » ou qu’elle écrit « Certes, il fallait sans doute payer les traites du château, mais Monsieur le Ministre n’était pas, non plus, dans le besoin », la charge partiale est venimeuse. Je rappelle – et je sais de quoi je parle, étant provincial bien que non châtelain – qu’un manoir rural, rebaptisé château pour faire sans-culotte, est moins cher à acquérir qu’un appartement parisien de taille moyenne.

J’apprécie et contribue à Boulevard Voltaire pour sa liberté de ton et sa crédibilité, avec des sensibilités très diverses et parfois divergentes. La preuve encore aujourd’hui !

Mais je souhaite que ses qualités ne soient pas mises à mal ou aisément contestées.

 

Comment exprimer son écœurement de pratiques maffieuses… D’abord bobonne Pénélope, ensuite le coup de pouce avocat aux fistons qui ne le sont pas encore officiellement. Cela a du être un cas d’école et d’apprentissage des valeurs républicaines… « toute peine, à venir, mérite salaire » Et quand on peut dispenser sans compter avec l’argent des autres …… on aurait tort de ne pas aider ses enfants dans le besoin….  Et l’on vient rétorquer aux « Pupilles de la Nation, non juifs » qui ne font que réclamer justice égalitaire, d’avec leurs ex-frères de souffrances et peine que sont les « Pupilles de la Nation, juifs », on n’a plus d’argent – fillon-putatif  – et pour cause on l’a mis de côté pour soi et les siens, avant!

N’y a t-il pas colère à créer barricade d’indignation. Avant (et depuis trois quinquennats) on attendait l’élection, pour connaître le désamour vis à vis du tribun présidentiel. maintenant, et c’est nouveau, c’est avant et bien avant.

Allez vous jouer le jeu du non choix? Allez vous jouer le jeu de la pseudo démocratie qui consiste à désigner la meilleure crapule…Qu’attendez vous pour oser dire « Non » (par un vote blanc)?

Les affaires Fillon étaient déjà connues, bien avant la primaire. Elles se trouvent maintenant instrumentalisées. Pourquoi pas avant, nous eussions pu alors garder Sarkozy le nouveau preux(il paraît qu’il a changé. Pourquoi ne pas lui faire confiance, lui qui a démontré que l’on pouvait lui faire confiance, aveuglément!). Qui veut ainsi la peau du brave soldat Fillon qui fait ce qu’il peut pour aider la ripoublique à distribuer ses largesses…. en fin celles des citoyens (nuance)?

 

http://www.bvoltaire.fr/henrigizardin/anti-fillon-parole-sacree-dun-journaliste,309729

 

*****

 

La Suisse se prépare à d’importants soulèvements en Europe

La Suisse vient de former quatre nouveaux bataillons militaires et est en passe de déployer ses troupes le long de ses frontières en vue d’anticiper tout désordre social qui pourrait découler de l’effondrement de la zone Euro.

 

Bien qu’elle compte parmi les nations les plus stables et économiquement fortes de notre monde – et ce principalement pour avoir refusé d’adopter l’euro – la Suisse se prépare à mobiliser ses troupes au cas où les débordements en Europe venaient à atteindre ses frontières.

« Les exercices menés par les militaires Suisses en septembre, surnommés « STABILO DUE », ont été basés sur l’éventualité d’une instabilité Européenne devenue hors-de-contrôle – une chose dont se réjouissent aujourd’hui les Suisses fortunés et, s’il est une chose qu’ils ne veulent pas, c’est que les problèmes de l’Europe débordent dans leur petit pays si paisible. »

Maurer s’inquiète de la concentration militaire européenne actuelle, au plus bas depuis la Guerre Froide. Pour lui, c’est une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales.

Schindler note que si la colère des musulmans venait à monter d’un cran par rapport à la rage qu’avait engendré la vidéo YouTube insultant le prophète Mahomet, les immigrants des pays européens pourraient se soulever.

L’armée Suisse compte 200.000 hommes et est donc conséquente compte tenu de la population du pays. Tous les hommes en âge de combattre doivent également se prêter à un entraînement militaire de base, ce qui signifie que le pays est capable de mobilier une armée très importante en cas de crise – un fait que citent de nombreux historiens lorsqu’ils tentent d’expliquer pourquoi Hitler a refusé d’envahir la Suisse durant la Seconde Guerre Mondiale, bien que le pays était encerclé par des pays occupés par les Nazis.

Au cours de ces trois dernières années, l’Europe a souffert d’innombrables émeutes et soulèvements populaires et les tensions n’ont fait que s’accentuer ces quelques derniers mois. La France, l’Angleterre, l’Italie, la Grèce, le Portugal et plus récemment l’Espagne ont tous fait l’expérience de désordres sociaux sans précédent.

L’écart croissant entre riches et pauvres et les plans d’austérité punissent les personnes les moins responsables et les plus vulnérables à un effondrement de l’économie et nourrissent le mécontentement général.

En Espagne, qui la semaine dernière se trouvait dévastée par d’importantes émeutes, le taux de chômage des jeunes excède désormais 50% et les aides sociales ont été fortement réduites. Le taux de chômage Espagnol s’élève à 25,1%. La Suisse, en comparaison, a un taux de chômage de 2,8%. Il va sans dire que sa volonté à rester en dehors de l’euro est une attitude admirable.

Note de l’éditeur : Lorsque la Suisse, traditionnellement réservée et neutre, commence à mobiliser ses troupes militaires en prévention de l’éventuel effondrement de toute forme d’ordre et de loi en Europe, c’est vraiment qu’il y a un problème.

 

Même s’il n’y a pas le feu au lac….. du moins pas encore, la neutralité helvétique risque d’en prendre un coup…. Serait-ce les prémices de tempête sur le lac des quatre cantons?

Hollande, pour calmer les ardeurs neutres, pourrait proposer nos « mistral » gagnants que la Russie avait payés et à qui on a refusé la vente (à l’encontre de toutes les lois commerciales qui interdit la non-vente…. Mais il est vrai qu’avec tout ce que l’on connaît chez nous, en rapport direct ou non avec le coffre fort de l’Europe : Cahuzac, Guéant, l’ex ministre des armées, Chirac, Valls, Fillon, le Pen, … et ceux dont on ne parle pas encore, mais patience, il y en aura pour tout le monde).

Tout devient possible. Tout fout le camp et pas forcément en Suisse…..

Osera t-on déclarer la guerre à l’Helvétie?

Quand la Suisse armera son arbalète, Tell sera alors pris en ligne de mire de maures. Les pommes n’auront qu’à bien se tenir!

 

http://free.niooz.fr/s/free/la-suisse-se-prepare-a-d-importants-soulevements-en-europe-9258120.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Il y a le salaire à vie de facture socia-lie et le salaire d’assistanat parlementaire à temps, version libérale… et libérée. Quel débat primaire! (by keg – 25/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «salaire d’assistanat» ou  « RSA»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : D’Erasmus en Erasmus, c’est les rances des racinés devenant électrons libres de toute morale. Alors allah grâce de dieu, on se kalachhnikovekoze comme on peut et c’est le barouf donneur

https://8e-etage.fr/wp-content/uploads/2017/01/16229692_1781956352130668_1007912924_o.jpg

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

La première possible dame met autre chose que du N°5 pour dormir. C’est pourquoi elle est sur un matelas d’assistanat parlementaire de prix!

….. et avec un peu de recul….

 A chacun, en cas de naufrage de titan nique le pays, son système der sauvetage! Pour Pénélope (vraie poupée à la Peynet) c’est François…. bien agripper le manche pour passer le Chanel en Brexit. Je ne pense pas qu’elle se contente du N° 5, pour dormir sur ses deux magots, présent et avenir. Dame c’est que ce n’est pas n’importe qui que la possible première dame (vu la langueur de son trait d’union avec icelle). Cala se traite avec égard dû à son rang à venir. Comme pour la gifle, on est en pré-réalisation. Oui le progrès, c’est pour hier!

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

L’épouse de Fillon aurait gagné 500.000 euros comme attachée parlementaire

L'&eacute;pouse de Fillon aurait gagn&eacute; 500.000 euros comme attach&eacute;e parlementaire
François Fillon et son épouse Pénélope, en juillet 2008. (ROGERIO BARBOSA/AFP)

Selon « Le Canard enchaîné », Penelope Fillon a été rémunérée pendant 8 ans en tant que collaboratrice du député… François Fillon, puis de son suppléant Marc Joulaud.

 

La très discrète Penelope Fillon, épouse de l’ex-Premier ministre, a été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire – d’abord de son mari, puis de son suppléant – à hauteur d’environ « 500.000 euros brut » au total, affirme « Le Canard enchaîné » dans son édition à paraître mercredi 25 janvier.

D’après « les feuilles de paie » de Penelope Fillon, celle-ci a été rémunérée de 1998 à 2002 par son mari, député de la Sarthe, sur l’enveloppe réservée à cet effet pour les députés et les sénateurs. Cette enveloppe, qui vient en sus de l’indemnité du député, sert à rémunérer les assistants parlementaires basés à l’Assemblée ou dans les permanences des circonscriptions. « Calculé en principe pour trois collaborateurs », selon le site de l’Assemblée, son montant est de 9.561 euros par mois actuellement.

Penelope Fillon, hémisphère conservateur et thatchérien du candidat ?

Le fait d’embaucher des proches comme collaborateurs n’est pas interdit pour les parlementaires, à condition que ce ne soit pas un emploi fictif. A partir de 2002, après l’entrée de François Fillon au gouvernement, Penelope Fillon, sans profession connue et qui est toujours en retrait des activités politiques de son mari, devient collaboratrice du suppléant de celui-ci, Marc Joulaud. D’après les chiffres obtenus par « Le Canard » enchaîné, c’est à cette période qu’elle sera rémunérée le plus (de 6.900 à 7.900 euros mensuels).

Une collaboratrice de François Fillon à l’époque, interrogée par « Le Canard », dit « n’avoir jamais travaillé avec elle ». « Je n’ai pas d’info à ce sujet. Je ne la connaissais que comme femme de ministre. » 

Fiches littéraires à « La Revue des deux mondes »

En 2012, « Le Canard » affirme que Penelope Fillon a de nouveau été rémunérée « pendant six mois au moins » quand François Fillon est redevenu député de la Sarthe, après cinq ans à Matignon. « Au total, Penelope aura perçu environ 500.000 euros brut sur les caisses parlementaires » en huit ans, affirme l’hebdomadaire.

« Le Canard » affirme aussi que Penelope Fillon a été parallèlement salariée, entre le 2 mai 2012 et décembre 2013, de « La Revue des deux mondes », propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (PDG de Fimalac), un ami de François Fillon. Elle y touchait alors environ 5.000 euros bruts par mois.

Interrogé par l’hebdomadaire, le directeur de la revue, Michel Crépu, se dit « sidéré » : « Je n’ai jamais rencontré Penelope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue. » Il précise toutefois que Penelope Fillon a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ».

 

Et alors un parlementaire a le droit de faire bosser son épouse, y compris de l’exploiter…. ou la faire exploiter par son suppléant quand il monte de grade…. (c’est quand même pas rien un premier ministre… Du moins avant, avant que ce dernier brigue le califat de l’Elysée). Qu’ y a t-il à redire pour un salaire de misère de 5 208€, quand la moyenne d’un assistant se paie à  3 187€…. (C’est quand même la femme de quelqu’un. Ma femme est aussi femme de quelqu’un, mais elle ne perçoit rien, par amour du risque d’amour. C’est une petite différence, toute petite).

De toute façon ce n’est pas lui qui paie. Alors pourquoi le peuple lui cherche des poux dans la tête. Il a déjà assez à se battre contre Mélenchon (seul représentant content de la gôche), sans lui balancer une telle saloperie. Il fait ce qu’il veut avec l’argent des connards qui, de plus, vont bientôt lui offrir le trône califal, en urgence.

Faut-il condamner Pénélope pour assistance (rémunérée) à personne en danger (politique). Même si cela est une gifle donnée à 45 millions d’électeurs et Français. La gratuité n’est pas une qualité intrinsèque de la droite (ni de la gauche d’ailleurs et encore moins de quelque politicard)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170124.OBS4293/l-epouse-de-fillon-aurait-gagne-500-000-euros-comme-attachee-parlementaire.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Manifs anti-Trump: un déni de démocratie  –  A-t-on défilé contre l’élection de François Hollande?

Manifestation anti-Trump le lendemain de son investiture à Saint-Paul aux Etats-Unis, janvier 2017. SIPA. AP22003491_000003

 

La démocratie est le terrain favori des donneurs de leçons, journalistes, hommes politiques, artistes et autres petites mains de la morale bien-pensante. En France, ils ont tous aboyé en chœur contre l’usage du 49-3, paraît-il si peu démocratique. Le démocratisme va chez nous si loin que le premier Ministre qui avait utilisé cette procédure tout-à-fait gaullienne, fait de sa suppression un des arguments-clefs de sa campagne. Faut-il que le sac-à-malices socialiste soit vide pour que lundi Manuel Valls utilise le 49-3 et mardi il propose de le supprimer ? La verticale du pouvoir n’est plus en Europe occidentale qu’une horizontale et tout le monde, y compris Nicolas Sarkozy en son temps de présidence, s’est ingénié à l’aplatir encore, avec la « question prioritaire de constitutionnalité ». L’exécutif en France est systématiquement réduit à la portion congrue, l’équilibre des pouvoirs vacille et Montesquieu doit bouillonner de rage dans sa tombe du Panthéon. Pas étonnant que de bons esprits admirent la verticalité érectile du pouvoir au Kremlin et, désormais, à la Maison-Blanche.

La presse est unanime

Ces manifestations anti-Trump sont une nouveauté absolument scandaleuse dans nos démocraties rongées par le démocratisme. Le peuple de gauche a-t-il manifesté contre l’élection de Valéry Giscard d’Estaing ? Le peuple de droite contre l’élection de François Mitterrand ? Pas que je me souvienne

Il y a à mes yeux une énorme différence, qui devrait être inscrite dans la Constitution et dans le droit pénal, entre manifester contre une décision du gouvernement (le mariage pour tous, pour prendre un exemple de droite) ou un projet de loi (la montagne El Khomri qui a accouché d’une souris) d’un côté et de l’autre manifester contre le vote… des autres citoyens. (quand un président s’assied sur le résultat d’un référendum, je ne m’étonne plus que des citoyens manifestent contre le mauvais choix de certains….Je ne m’étonne plus que des Français musulmans assassinent, avec la grande complaisance bienveillante des pouvoirs qui s’abritent derrière le bouclier de leur état d’urgence, leurs frères Français n’étant pas musulmans Les exemples viennent toujours de très haut)

En 2007, quand j’ai voté pour Nicolas Sarkozy , certains Français se sont arrogé le droit de critiquer mon vote et de le contester violemment, surtout en banlieue. Au soir du deuxième tour, on a manifesté contre moi, Alain Nueil, contre le droit que j’ai de choisir démocratiquement mon président de la République ! Je croyais avec Rousseau que la majorité pouvait se permettre d’opprimer la minorité, et que la majorité des électeurs ayant choisi Sarkozy, la messe était dite. Après l’élection de François Hollande, je n’ai pas envisagé une seconde d’aller clamer ma haine contre ses électeurs et d’aller crier que leurs suffrages ne valaient rien. De quel droit l’aurais-je fait, Bon Dieu ?

Les Californiens bien bronzés contre les pâlots du Wisconsin

 Le fameux vote allemand de 1933 en faveur d’Hitler aurait peut-être été empêché par ce genre de garde-fous.

Les Anglo-Saxons ont l’excellente habitude de conserver ce qui fonctionne bien, la très constitutionnelle monarchie britannique aussi bien que le système des grands électeurs américains, qui n’est baroque qu’à des yeux français. Nous autres avons la sale manie de conserver ce qui ne marche pas : le socialisme, la méthode de lecture globale, les cantiques insipides de l’Eglise catholique « relookée » dont les curés ne se sont toujours pas rendu compte, les pauvres, que personne ne les chante. La joie de chanter en église célébrée par Saint Augustin dans la Cité de Dieu ? Connais pas.

Quel que soit le président de la République élu en 2017, il faudra une prise de conscience générale de ce problème. A une époque où l’on parle sans arrêt de respect, il faut apprendre à respecter le vote des autres citoyens, « surtout si l’on n’est pas d’accord », comme le dit la fière devise de Causeur. Ce n’est pas la rue qui fait la loi, ce sont les urnes. En tant qu’habitant du Dordogneshire, j’ai été attristé par le Brexit qui complique la vie de nos amis anglo-périgourdins, comme il complique la vie de tous les jeunes Français qui fuient à Londres le chômage socialiste. Mais il ne me serait jamais venu à l’idée d’organiser une manif anti-Brexit à Eymet, dont le quart de la population est britannique, ou pendant le week-end anglais qui se déroule chaque été à Brantôme et fait couler des flots de bière et d’entente cordiale. Et s’il faut en passer par Marine Le Pen pour nous éviter la charia, autant préparer le terrain, et répéter d’ores et déjà à tout le monde que le vote démocratique, ça se respecte impérieusement.

 

Je ne respecte quelqu’un que quand il est respectable et une élection ne confère nullement la respectabilité. Ce serait trop simple. Une crapule élue reste une crapule et ce n’est pas dans mes us et coutumes personnels que de la respecter (c’est lié à mon héritage de « Pupille de la Nation ») l’irrespectable, surtout quand on connaît les grenouillages qui sont nécessaire pour arriver en politique.

Si les politiques veulent être respectés, il faut déjà qu’ils respectent des principes de vie honorables et qu’ils respectent le Peuple qui le nourrit. Le respect est une double obligation en politique……

En cas contraire, je fais comme Nolan, je gifle….. avec autorité et je demande une justice à la Guéant, au nom de l’égalité des citoyens

 

http://www.causeur.fr/anti-trump-manifestations-etats-unis-investiture-42328.html

 

*****

 

La croisade de François Fillon contre l’Islam et les barbares (Alain Gresh)

La croisade de François Fillon contre l’Islam et les barbares (Alain Gresh)

Le petit livre de François Fillon, candidat LR à la présidentielle française, En finir avec le totalitarisme islamique, aurait, si l’on en croit les commentateurs, pesé lourd dans sa victoire contre ses concurrents à droite. Un discours décomplexé qui s’inscrit dans les théories du « choc des civilisations »

 

Le propos se veut clair, tranchant, martial. Guerrier même. « La France est menacée ! » Jamais La Marseillaise et son évocation de « ces féroces soldats qui viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes » n’auraient été autant d’actualité.
Nous sommes donc entrés dans un choc mondial, similaire à celui qui a mis aux prises les démocraties avec les totalitarismes successifs au XXe siècle.

Car ne nous y trompons pas, l’« islamo-fascisme » – terme qu’il entérine, comme le fait l’ancien premier ministre Manuel Valls – est un totalitarisme du même type que le fascisme et le communisme.

Un autre trait définirait le totalitarisme, « la référence permanente à un passé mythifié : la Rome antique, le culte des Germains, l’âge d’or de l’islam ». Pourtant, n’est-ce pas le candidat LR qui, à la fin de son livre, rappelle au monde : « La France c’est quinze siècles d’histoire, depuis le baptême de Clovis à Reims. C’est Saint-Louis, Jeanne d’Arc, Louis XI, Henri IV ; etc. » ? « Etre français, c’est se sentir chez soi dans une épopée où tout s’enchaîne : le Moyen Age chrétien, la Renaissance humaniste, la monarchie absolue, la Révolution citoyenne, l’Empire triomphant, les Républiques progressistes… » Et le meilleur pour la fin : « Nous sommes uniques ! Pourquoi devrions-nous nous en excuser ? » Vous avez dit « passé mythifié » ?

Un raccourci saisissant

 « Ce que les intellectuels ne voulaient pas et ne veulent toujours pas comprendre, c’est que l’Occident est moins haï pour l’oppression qu’il exerce que pour les libertés qu’il propose. »

Comment Fillon résume-t-il, dans un raccourci saisissant, « l’histoire la plus récente » de la région ? « Après les première et deuxième guerre du Golfe aboutissant (sic !) à l’explosion de l’Irak, la constitution de nouveaux mouvements terroristes, les attentats de New York mais aussi ceux de Madrid en 2004 et de Londres en 2005, les révolutions arabes et les tentatives de prises de pouvoir par les mouvances islamistes en Egypte ou encore en Tunisie, et enfin – mais ce ne sera sûrement pas le dernier épisode de cette saga meurtrière – la création de l’Etat islamique en Irak et au Levant, califat à l’odeur de crypte, dans la guerre civile syrienne. »

Récemment, un débat a agité les médias pour savoir pourquoi tant de jeunes Tunisiens avaient rejoint le l’OEI ou Al-Qaida. Pour le comprendre, peut-on occulter l’histoire récente du pays ? Les années 2000 ont été celles de la lutte contre la dictature de Ben Ali soutenue par les Occidentaux, de la guerre en Irak, menée par les Etats-Unis, de la répression israélienne de la seconde Intifada, de l’invasion israélienne du Liban en 2006, soutenue par les Occidentaux, de la guerre et du blocus de Gaza, encore soutenus par les Occidentaux ? Comme d’autres dans le monde arabe, peut-on s’étonner que les jeunes Tunisiens aient quelque doute sur les « valeurs » que l’Occident prétend défendre ?

Un affrontement millénaire

Mais Fillon ne s’abaisse pas à ces considérations bassement politiques, c’est un homme de culture. Il se réclame de « la longue durée » chère à l’école des Annales. Et il explique donc que cette menace est enfouie dans les replis de la religion musulmane, qu’elle s’inscrit dans un affrontement millénaire jamais éteint entre l’islam et la chrétienté.

Cette menace, toujours latente, resurgit au XXe siècle : Fillon note « un nouvel essor de l’islam fondamentaliste sur fond de sentiment d’humiliation du monde arabo-musulman et de rejet d’une certaine idée du progrès imposée par l’Occident au sommet de la puissance » qui aurait provoqué « un vif sentiment de frustration ». Une « certaine idée du progrès » ? Allez demander aux Indiens ou aux Algériens, aux Africains ou au Aborigènes d’Australie ou de Nouvelle-Zélande… Faut-il rappeler comment l’Europe a cassé les mouvements de modernisation en Egypte ou en Tunisie dès le XIXe siècle ? Et que ce n’est pas « l’idée de progrès » qui a suscité une révolte, mais la domination coloniale (pas « une idée », une réalité très concrète que les populations ont subi dans leurs corps), suscitant les mêmes résistances, exprimées dans des termes différents, du Vietnam à l’Egypte en passant par l’Indonésie.

Pour Fillon, « avec l’Etat islamique nous avons changé d’univers, nous ne parlons plus une langue relevant de notre commune humanité ». Tzvetan Todorov lui répondait par avance [1] : « Le barbare (…) c’est celui qui croit qu’une population ou un être n’appartiennent pas pleinement à l’humanité et qu’ils méritent des traitements qu’il refuserait résolument de s’appliquer à lui-même. »

 

Fillon aura besoin de toutes les âmes vaillantes pour lutter…. contre lui – même, y compris sa Pénélope (la sienne qu’il s’achète à prix d’or et pas une quelconque). Son djihad va l’obliger à déclarer la guerre. Comment peut-on déclarer une guerre qui serait déjà là? C’est le Fillon-djihad!

De deux choses l’une :

  • son livre parle de réalité et dans ce cas il ne peut que continuer une guerre qui existe déjà. Il a alors droit de citer.
  • son livre invente des réalités non réelles et alors, il doit aller au Fillon (pardon pilon)

En clair, pour tenter de comprendre un programme de putatif, il faut l’acheter…. Vous me direz, on n’est pas loin de la réalité politicienne. Avant les programmes, c’était gratuit…. Maintenant, il faut payer, avant pour se faire entuber, après. C’est tout bénéf pour les hauteurs de nos misères, à venir.

Déclarer la guerre à la guerre c’est donc déclarer la paix. Ah, si les choses étaient si simples….. cela se saurait, depuis le temps – fillon-putatif (et cela n’est pas écrit dans son livre)

 

http://reseauinternational.net/la-croisade-de-francois-fillon-contre-lislam-et-les-barbares-alain-gresh/

 

***

 

Primaire de la gauche : ces chiffres qui fâchent…

 
 

On savait les socialistes fâchés avec les chiffres. À ce point…

 
 

On connaissait le traditionnel delta entre les chiffres de la préfecture et ceux de la manifestation. Un classique du genre. Nous avons désormais le delta entre les chiffres du Parti socialiste et ceux du Parti socialiste. Je veux parler, évidemment, des chiffres de la participation aux « primaires citoyennes ».

Résumons-nous. Dimanche midi, cette participation était, nous disait-on, de 400.000 à peine. Conclusion partielle : à gauche, on ne serait pas trop du matin. Les délices de la couette dominicale, sans doute. Alors que l’homme de droite, lui, préférerait le samedi soir pour la bagatelle et se réserverait le dimanche matin pour d’autres devoirs. C’est une hypothèse qui vaut ce qu’elle vaut mais mériterait peut-être une étude sociologique. Mais nous nous égarons. Revenons à nos moutons que, décidément, on a du mal à compter au PS.

Dimanche soir, donc, cocorico ! On allait frôler les deux millions de votants. Durant toute la soirée, on nous annonce entre 1,7 et 1,9 million de participants. Pour plagier Jacques Brel, ce n’était pas Arcole mais ce n’était pas non plus Waterloo, comme certains mauvais esprits se plaisaient à le prédire depuis plusieurs semaines. À l’approche de 19 h, on faisait encore la queue devant les urnes funéraires du PS (c’est long de signer le cahier de con-doléances du Thiers) et l’on pouvait presque entendre le président du bureau de vote crier « Au suivant », à en croire certains commentateurs…

20 h passées, le président de la haute autorité de la primaire, Thomas Clay, annonce même que cette participation serait « sans doute plus proche des deux millions ». Sans doute : le doute n’est pas permis au PS… Selon la rhétorique « cambadélisienne », ce qui n’est pas une défaite est déjà une victoire.

Notons, tout de même, le taux de participation relevé dans le bureau de l’Élysée : 0 %. On ne peut pas être à la fois au four et au Chili.

 22 h 45, un tweet, émanant du compte officiel de l’organisation de la primaire, annonce très précisément : « 1.337.820 participants sur 79,54 % des bureaux de vote. » En extrapolant, cela laisse présager, au mieux, d’une participation de 1,6 million. Loin des deux millions claironnés à 20 h.

0 h 45,  : 1.249.126 votants. 88.694 moutons se sont donc échappés de la bergerie. Bon, camarades, il fera jour demain, on reprendra le décompte après un café bien serré.

Lundi midi, on aurait enfin retrouvé nos moutons qui auraient même fait des petits. Le site nous donne ce nouveau résultat : 1.601.138 sur 95 % des bureaux de vote. Soit, si on extrapole encore une fois, 1.700.000 votants in fine. Si les chiffres sont exacts, on éviterait donc le Waterloo qu’aurait été une participation inférieure à 1,5 million.

Enfin, à 19 heures, c’est la haute autorité — soi-même — qui a communiqué des résultats « validés ». Sur 94,45 % des bureaux de vote validés (6.808), on compterait ainsi 1.597.720 votants. Allez comprendre !

La nouvelle du jour la plus croquignolesque, c’est probablement le résultat de Jean-Luc Bennahmias. Il obtiendrait 16.172 voix, soit 3.422 voix de plus que Jean-François Copé à la primaire de la droite et du centre. Le nirvana, en quelque sorte.

En tout cas, on savait les socialistes fâchés avec les chiffres. À ce point…

 

Ce sont les fiches qui fâchent. Voila ce qu’il en coûte d’assigner…. L’élection est devenue une véritable partie de bonneteau.. Mais il faut en tout, éviter de franchir la ligne rouge (ou blanche, diraient les dealers).

Qu’est-ce qu’il en coûte de dépasser…. en côte d’impopularité? C’est toute la primaire décrédibilisée…. et partant le second tour itou. Faut-il dès lors se déplacer puisque le parti bourre les urnes, comme il veut. C’est vrai que 400 000 exprimés-déplacés, cela fait mesquin et gagne petit. Je me proposais de me lever dimanche pour aller voter Fillon à la primaire de la gauche (réputée ouverte à tout et à tous – mais avec ce que l’on découvre ci-dessus – il y aurait bien le vote blanc, mais ils seraient capable de le transformer en le Pen), autant ne pas me déplacer et m’en remettre aux camarades qui savent ce que je dois voter…. ils sont ma ligne d’inconduite!

Faut-il, un candidat de la socia-lie à la présidentielle officielle, surtout s’il doit-être absent  au second tour. Faut-il imposer cette humiliation finale aux tenants et aboutissements de Jaurès.

Un plus un égal trois (ne dit-on pas quand il y en a pour deux, il y en a pour trois). Jésus multipliait les pains, la socia-lie multiplie les bulletins sans laisser les candidats par la fameuse règle de trois. Ni vu, ni connu….

A bourrer les urnes, on crée un bug qui devient blog des gôches et cela fait des citoyens bourrés qui titubent à la dérive. Ah si le capitaine du pédalo avait été là, il eût été plébi-cité (c’est de là qu’est né la plébé-hun) et le navire ne serait pas à la dérive jusqu’à la gîte! Est-ce cela être à la bourre, en matière de politique politicienne. Que devient notre challenger de Fillon pour la demi finale à venir – valls-putatif

 

http://www.bvoltaire.fr/georgesmichel/primaire-de-gauche-chiffres-fachent,308919

 

*****

 

La “minute cynique” de Pierre Duriot

Minute cynique… Benoît Hamon, en très probable vainqueur de la microscopique primaire citoyenne, signe cette gauche totalement déconnectée de la politique et même de la vie réelle, idéologique jusqu’à la bêtise.

 

Hamon veut un revenu obligatoire pour tout le monde, planifie la permission à chacun de rester oisif en percevant une subvention arrondie par les petits boulots au noir. Un peu comme dans ses banlieues ?

Il veut aussi de nouvelles taxes : étonnant pour un socialiste ? Pour financer l’utopie, on lui suggère plutôt la création d’un genre de Rouble soviétique, ou d’un Franc CFA de roitelet africain.

Hamon, c’est le type qui va à Brest et qui trouve qu’il y a trop de blancs et pas assez de diversité, mais qui ne trouve rien à dire quand les salafistes font la loi à Trappes.

Hamon, c’est le calculateur, qui voit dans la reconnaissance de la Palestine l’occasion de récupérer le vote des banlieues. Autant bouffer au râtelier le mieux garni, quitte à trahir sa patrie.

Hamon ne fait que du social, il ne parle pas d’industrie et de production, il préfère sans doute la France des kebabs à celle d’Airbus et des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Hamon, c’est encore le type qui fête son premier tour sur une péniche. L’image est parfaite, il flotte dans Paris, est en apesanteur, n’est relié à la réalité du quai que par de fines amarres.(pouvait-il, faire autre chose que son mentor qui lui a pu se payer une virade en pédalo?)

Hamon en fait, nous propose la tiers-mondisation du travail, de l’énergie, de l’enseignement, généralise son modèle de banlieue essonnienne à l’ensemble du territoire : le marché halal comme tradition, le centre socio-cul de quartier comme culture officielle et le rap « Nike la France » comme chant patriotique. Fort heureusement, on apprend que le nombre de participants à la primaire de la gauche est dérisoire et encore, il aurait été gonflé, bidouillé, ce qui s’apparente désormais à un sport officiel rue de Solférino . Finalement, les illuminés qui suivent Hamon ne sont qu’une petite escouade et avec la presse qui tente avec hargne de nous faire croire que cette primaire désigne un futur finaliste crédible de la présidentielle, on pourrait presque craindre un raz de marée rose. Sinon, on imagine aisément la France représentée par Benoît Hamon en sommet international, entre Trump, Poutine et Xi Jinping…

 

La France représentative, il n’y a que cela de vrai. Et c’est causant : 1er-primo-umps

Que l’on en juge :

  • 2012 1er Tour : 15,15%
  • 2017 1er tour = 1,27%

C’est ce que l’on appelle la socia-lie du progrès ou la théorie du progrès chez les camarades. A quand le progrès absolu à 0% létal?

 

http://free.niooz.fr/s/free/la-minute-cynique-de-pierre-duriot-14547039.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Les prétextes ne concernent que ceux qui s’en contentent, comme argent comptant, et sans voir plus loin que le doigt qui vous montre la lune….. (par keg – 14/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «manipulation» ou  «vérité»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : LR affine sa liste de candidats aux législatives. C’est ce que l’on appelle mettre les beaufs devant la charrue! Et en Juin, on parlera déjà de la primaire présidentielle de 2022. Que le temps passe vite, en ripoublique bananière!


je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

 On vous manipule au plus haut du sommet. C’est un métier. Attendez-vous aux pires, dans les mois qui viennent et ceux qui suivront. Vous ne pourrez plus dire « j’ignorais ».

….. et avec un peu de recul….

 Les prétextes à charge pour justifier, les guerres à décharges…. C’est l’adrénaline à bon compte pour les dirigeants, mis au compte des citoyens. Quelles seront les causes réelles de la 3éme guerre mondiales à venir?

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Mensonge, fausse bannière et vidéos », une politique américaine (B. Guigue)

WAR & CONFLICT BOOK ERA: VIETNAM

« Pour justifier l’ingérence dans les affaires des autres, Washington manifeste à la fois un véritable génie de l’affabulation et un manque évident d’imagination. Les dirigeants US (il n’y a pas qu’eux. C’est apparemment devenu monnaie courante, pour tous, dans le monde, la preuve par Nice….) n’oublient jamais d’inventer une histoire à dormir debout, mais elle a toujours un air de déjà-vu. Le plus étonnant n’est pas que Washington fasse preuve d’une telle répétition dans son répertoire, c’est plutôt qu’on semble le découvrir à chaque fois. En attendant, les faits parlent d’eux-mêmes. L’analyse des conflits du demi-siècle écoulé révèle le même modus operandi, elle fait apparaître les mêmes grosses ficelles.

  • Premier cas d’école, la guerre du Vietnam. En août 1964, le fameux incident du Golfe du Tonkin fait subitement basculer l’opinion américaine dans le camp belliciste. Pourtant, cette narration de l’incident est totalement fictive. Elle a été fabriquée de A à Z.  USA la perdront.
  • Deuxième cas d’école, la guerre contre l’Irak. Les attaques terroristes du 11 septembre 2001 fournissent à l’administration Bush un prétexte idéal pour lancer une vaste offensive au Moyen-Orient. Elle passe d’abord par la destruction du régime taliban en Afghanistan (pourtant installé avec la bénédiction de Washington), puis par l’attaque contre l’Irak de Saddam Hussein (mars 2003). Privée de toute légitimité internationale, cette agression militaire contre un Etat qui ne menace personne se prévaut, officiellement, d’un double « casus belli ». Bagdad détiendrait des armes de destruction massive représentant un danger mortel pour la sécurité collective, et le régime baasiste fournirait une aide logistique à l’organisation terroriste Al-Qaida.
  • Troisième cas d’école, la Syrie. A partir du printemps 2011, une contestation minoritaire et encouragée de l’extérieur, sur le modèle préfabriqué des « révolutions arabes », réclame la destitution du président syrien. Des provocations et des attentats créent un climat de guerre civile, aggravé par l’aide massive que fournissent à la rébellion armée les puissances occidentales et les pétromonarchies du Golfe. Pour justifier cette intervention, il faut évidemment un prétexte. On va vite le trouver ! Par l’horreur qu’il inspire, l’usage de l’arme chimique contre des populations civiles constitue le motif idéal. Le 21 août 2013, des images d’enfants gazés dans la banlieue de Damas font le tour du monde.

Vietnam, Irak, Syrie, trois exemples parmi tant d’autres ! La liste des pays qui ont subi l’ingérence fomentée grâce à la manipulation de l’opinion est interminable (Cuba, Cambodge, Soudan, Nicaragua, Somalie, Serbie, Libye, Yémen, Chili, Venezuela, Honduras, la liste est non exhaustive ..). A chaque fois, cette manipulation repose sur un mensonge inaugural, énorme de préférence, qui fabrique le casus belli requis par l’ingérence en tétanisant l’opinion internationale.

 

Quel prétexte-bidon servira à « justifier » la 3éme?

Quand on prend conscience de cela, on se dit que tout devient possible et nous force çà nous poser des questions.

La France n’est pas meilleure que les states. Cessons d’être angéliques

 

http://free.niooz.fr/s/free/mensonge-fausse-banniere-et-videos–une-politique-americaine-b-guigue-14114614.shtml

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Primaire de gauche : votez, le cadavre bouge encore ! Par Matthieu Croissandeau

Primaire de gauche : votez, le cadavre bouge encore ! Par Matthieu Croissandeau
Au siège parisien du Parti socialiste. (PHILIPPE LOPEZ/AFP)

 Il devient urgent et nécessaire de relever la tête et de prouver aux croque-morts pressés de la droite et de l’extrême droite que la gauche est toujours vivante.

 

Une primaire pour rien, vraiment ? Depuis que Jean-Luc Mélenchon a mis les pieds dans le plat la semaine dernière dans une interview au journal « le Monde », beaucoup d’électeurs de gauche se posent la question. A quoi bon, c’est vrai, désigner un candidat si toutes les intentions de vote lui promettent une élimination dès le premier tour et le créditent d’un score inférieur à ceux d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon ?

Duel Montebourg – Hamon, énigme Valls… Les 4 enjeux du premier débat à gauche

On pourra objecter au candidat de la France insoumise qu’il ne fait guère dans le détail, mais il est dans son rôle. Après tout, voilà des décennies que les socialistes considèrent leurs alliés comme de simples supplétifs et les somment de se ranger derrière eux au nom du vote utile ou du rassemblement. Mélenchon, c’est de bonne guerre, ne fait que leur retourner l’argument.

Jean-Luc Mélenchon : « Je tends la main aux électeurs socialistes

D’autres que lui, moins définitifs, s’interrogent néanmoins sur la nature même de cette compétition. Imaginée au printemps dernier pour relégitimer un président qui a fini par jeter l’éponge, elle vient tard. Trop tard. Le casting surprenant, les projets pas toujours aboutis et les postures parfois à contre-emploi des uns et des autres laissent poindre une impression d’improvisation plutôt qu’un sentiment de dynamique de fond.

Un acte d’affirmation 

Et pourtant, il faut souhaiter le succès de cette primaire, que l’on soit socialiste ou sympathisant, que l’on se reconnaisse dans cette gauche-là ou non (et qu’en pense la droite et les souteneurs d’icelle?). D’abord parce qu’il s’agit d’un exercice de débat démocratique qui mérite attention et mobilisation. De trop nombreux électeurs ou même militants se plaignent à longueur d’années qu’on ne leur donne pas suffisamment la parole pour ne pas saisir cette occasion (ah bon, même eux ne sont jamais consultés excepté, dans le temps d’une campagne, et encore…. du bout des lèvres! Et ils restent accrochés comme des morpions à un grand corps malade….. ). Il est quand même curieux de voir que certains d’entre eux, qui n’ont pas hésité à faire le déplacement pour aller se mêler de la primaire de droite, tordent le nez lorsqu’il s’agit de choisir dans leur propre camp !

Hamon, Montebourg, Peillon : la primaire des copains d’avant

Ensuite parce qu’il devient urgent et nécessaire de relever la tête et de prouver aux croque-morts pressés de la droite et de l’extrême droite que la gauche est toujours vivante, qu’ils le veuillent ou non. Qu’elle soit fracturée, c’est une évidence. Qu’elle balance entre le désamour et la colère, qu’elle se cherche des idées, une ligne, une stratégie, un chef, assurément !

Pour autant, il reste dans ce pays des femmes et des hommes qui refusent de vivre dans une société toujours plus inégalitaire, qui n’acceptent pas de se soumettre aux diktats déclinistes et ultralibéraux, qui préfèrent la solidarité au laisser-faire et au rejet de l’autre. Pour tous ceux-là la participation à la primaire doit être un acte d’affirmation, sinon de résistance.

François Fillon : la vraie « droite décomplexée », c’est lui

C’est dire si la responsabilité des socialistes et de leurs invités à la primaire est immense. A eux de nourrir des débats de qualité, d’argumenter sans détours sur leur passif comme sur leurs ambitions, de ne pas multiplier les promesses mais de défendre leurs propositions – ils en ont d’ailleurs davantage qu’à droite, comme le montre notre dossier –, de garantir un scrutin transparent et ouvert. Ce n’est qu’au lendemain du vote de la primaire, lorsque les électeurs auront pu juger sur pièces, que chacun pourra, en son âme et conscience, s’interroger sur le bien-fondé des candidatures au premier tour de la présidentielle.

Revenu de base, protectionnisme, service civique, immigration, nucléaire, cannabis… « L’Obs » a recensé ce qui distingue les sept candidats de la primaire de la « Belle alliance populaire » >

 

S’il, faut achever la gôche-gauche et mal à droite, on n’a pas besoin des électeurs de gauche, ses vedettes, maison et télévisées suffisent pour accompagner à sa dernière demeure, un grand corps malade d’état d’urgence….

On parle de débat! Où y a t-il eu débat? On a eu droit à une longue énumération de ce que ne ferait pas la gauche pour régler les problèmes de société qui ne sont pas les leurs, apparemment. Pensez en 15 minutes, faire 7 inventaires à venir; sans avenir…. Il n’y avait rien à retenir. On a eu droit aux hauts de hurlent aux vents.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-2017-primaire-gauche/20170110.OBS3638/primaire-de-gauche-votez-le-cadavre-bouge-encore-par-matthieu-croissandeau.html

 

****

 

La dernière gifle de Benyamin Nétanyahou à François Hollande

La dernière gifle de Benyamin Nétanyahou à François Hollande

Conférence pour la paix au Proche-Orient, Paris, 15 janvier

 

Au lieu du capitaine Dreyfus, c’est tout le peuple d’Israël qui se retrouvera sur le banc des accusés à Paris, face à un tribunal anti-israélien chargé de porter préjudice à notre pays1.

Ainsi délire Avigdor Lieberman, ministre israélien de la défense, le 26 décembre. Quel est donc ce nouveau crime antisémite qui se prépare ? La conférence internationale que réunit le gouvernement français le 15 janvier, au niveau des ministres des affaires étrangères et à laquelle participeront environ soixante-dix pays, dont les États-Unis représentés par le secrétaire d’État américain John Kerry.

Il est vrai que, avec quelques années de retard, l’administration sortante du président Barack Obama semble avoir pris conscience que le gouvernement israélien était hostile à une solution à deux États (C’est donc une lutte à mort qui se terminera quand l’un des deux serait éradiqué, au nom de dieu, mais lequel)— ce que, pourtant, n’importe quel observateur un peu au fait du dossier savait depuis longtemps. Elle a laissé passer, par son abstention au conseil de sécurité de l’ONU — une première depuis 19832 —, la résolution 2334 du 23 décembre 2016 adoptée par les quatorze autres membres, qui affirme que la construction et l’extension des colonies mettent « gravement en danger la viabilité de la solution à deux États » et qui demande la « cessation immédiate » de ces activités.

Quelques jours après le vote du Conseil de sécurité de l’ONU, dans un long discours, John Kerry esquissait sa vision d’une paix juste : deux États, dont les frontières seraient fondées sur les lignes du cessez-le-feu d’avant la guerre de juin 1967 avec des échanges de territoires équivalents ; des droits égaux pour tous les citoyens ; une solution au problème des réfugiés. Jérusalem deviendrait la capitale des deux États et Israël serait reconnu comme « État juif » (ce qui revient à institutionnaliser le statut de citoyens de seconde zone destiné aux Palestiniens qui y vivent). Quant à la sécurité d’Israël, elle serait rendue possible par la démilitarisation de l’État palestinien.

Depuis au moins deux mandats présidentiels, la politique officielle de Paris peut être résumée par les propos de Nicolas Sarkozy devant les ambassadeurs de France en août 2008 : « Restaurer une relation de confiance, forte et durable, avec les dirigeants et le peuple israéliens, était à mes yeux naturel, et la condition même d’un regain de l’influence au Proche-Orient. D’abord parce qu’on ne peut contribuer à la paix si l’on n’a pas la confiance des deux parties concernées. Ensuite parce qu’on peut dire bien des choses lorsqu’on est reçu en ami. » (Est-ce la raison qui a motivé la défense communautaire, mise en place, en France, depuis?). En résumé, plus la France sera proche d’Israël, plus elle pourra agir en faveur d’une solution politique. Un quinquennat plus tard, Sarkozy reconnaissait son erreur en confiant à Barack Obama, lors du sommet du G-20 à Nice en novembre 2011, son appréciation sur le premier ministre israélien : « Je ne peux plus le voir ; c’est un menteur ! »

Loin de tirer les leçons de cet échec, François Hollande a poursuivi dans la même voie de rapprochement avec Israël. Lors de sa visite en Israël en novembre 2013, il a évoqué le « chant d’amour pour Israël et ses dirigeants » qu’il aimerait savoir chanter (heureusement qu’il ne s’est pas mis à chanter….On aurait pu dire la Hollandie en chantant, nous guide la liberté. Cela aurait été surprenant pour quelqu‘un qui a fermé la porte aux libertés). Durant la guerre de Gaza de l’été 2014, il a interdit plusieurs manifestations de solidarité avec la Palestine (accueillant en héros les djihadistes franco-juifs de retour de leur Djihad à Gaza, alors que dans le même temps, il emprisonnait les djihadistes franco-musulmans de retour de leur djihad en Syrie. Même discrimination que pour celles des « Pupilles de la Nation, juifs » et les « Pupilles de la Nation, non juifs » et le privilège accordé aux « morts pour rien », au détriment des morts pour la France »). tout en affirmant, contre toute évidence, qu’il voulait garder une position « équilibrée » — plus de 2 000 Palestiniens seront tués, dont 500 enfants et une grande majorité de civils ; du côté israélien on compte 70 morts, dont 64 militaires. Il a augmenté la pression contre le mouvement Boycott désinvestissement sanctions (BDS) et contre ses militants traînés devant les tribunaux, faisant de la France un des seuls pays dans le monde à criminaliser ces actions pacifiques.

De toutes ces concessions, Nétanyahou n’a cure. Il a rejeté avec dédain l’invitation faite à Israël de participer à la conférence de Paris. Et, malgré un appel téléphonique personnel de Hollande, il a même refusé une simple rencontre avec Mahmoud Abbas pour être informé des conclusions de cette réunion, une dernière gifle pour François Hollande qui tendra sans doute l’autre joue.

Ce qui frappe, c’est le double langage de la France, proclamant d’un côté son soutien au droit international, renforçant de l’autre les relations bilatérales avec Israël comme si ce pays ne violait pas en permanence ce droit international. Et une récente information confirme que Nétanyahou n’a rien à redouter de Paris. Pour la première fois, des avions militaires israéliens se sont entraînés à partir d’une base en Corse durant les premiers jours de novembre. Cinq F15-E israéliens ont procédé à une campagne d’entrainement avec 13 Rafale de l’armée de l’air. Verra-t-on bientôt les deux armées mener des actions communes sur des théâtres d’action extérieurs ?

 

Qui sera commandant en chef de l’escadrille Condor (qui endort bien des consciences), formée d’avions israéliens (au nombre de 5) et Français (au nombre de 13), de Bibi ou de François. Quitter la Cène politique  dans le rôle de Judas et au profit de Judas…. est-ce bien raisonnable….? Espérons qu’il n’aille que se pendre en sa lointaine Corrèze, mais en matière d’exil et non de passage de corde au cou… On ne va quand même pas en faire un martyr!

 

http://reseauinternational.net/la-derniere-gifle-de-benyamin-netanyahou-a-francois-hollande/

 

*****

 

Valls en Sarkozy, Hamon en Juppé, Montebourg en Fillon…  –  Décryptage du débat des primaires de la gauche

hamon peillon valls pinel montebourg

 

Le plateau était moins prestigieux que ceux des débats de la primaire de droite. Aucun ancien président. Un seul ancien Premier ministre. Evidemment, on est tenté de comparer. A ce jeu-là, on est évidemment tenté de faire une revue d’effectifs, et d’oser quelques comparaisons avec les protagonistes de cet automne.

Manuel Valls ne peut échapper à la comparaison avec Nicolas Sarkozy. Non seulement parce qu’il a toujours partagé le même style, notamment dans les débats télévisés, mais aussi parce qu’il mise avant tout sur son expérience, employant les mêmes mots que l’ex-président sur le mode : « face à Trump, Poutine, Erdogan, il faut un homme, un vrai ». Mais il partage aussi avec Nicolas Sarkozy le fait d’avoir été souvent la cible d’autres débatteurs, et avoir été souvent sur la défensive, en particulier dans la première moitié du débat, consacrée à l’économie où il a été contraint de porter le bilan de François Hollande. Mais cette comparaison comportait néanmoins une limite : contrairement à Sarkozy, Valls a pu compter sur des alliés objectifs, François de Rugy, Sylvia Pinel et le fantasque Jean-Luc Bennahmias, qui ont peu ou prou défendu les mêmes positions que lui.

Vincent Peillon n’est pas passé à côté de son débat et il n’a -cette fois- pas commis de gaffe d’importance, si on excepte une erreur de langage lorsqu’il a évoqué les militaires français « d’origine musulmane » assassinés par Merah.

 

  • Valls = Sarko
  • Hamon = Juppé
  • Montebourg = Fillon

Va t-on vers un duel du second tour de la primaire, Hamon – Montebourg? Le combat des frondeurs. Qui sera le plus frondeur des deux? Le chef ou le sous chef? Qui sera le Thierry de la France profonde? Va t-on assister au combat  « Thierry la France » – « Robin des bois »?

 

http://www.causeur.fr/valls-hamon-montebourg-peillon-pinel-42174.html

***

 

Débat des primaires de la gauche : j’ai eu le courage de regarder

 
Pire que les sermons du curé lorsque j’étais gamin, ou les remontrances de mon instituteur à l’issue d’une dictée surprise ! Bref, une purge.
 
 Cela faisait partie de mes bonnes résolutions pour ce début d’année 2017 : regarder les débats des primaires de la gauche à la télévision. Ce faisant, je n’imaginais pas avoir fixé la barre aussi haut. Pire que les sermons du curé lorsque j’étais gamin, ou les remontrances de mon instituteur à l’issue d’une dictée surprise ! Bref, une purge. Mais pour pouvoir commenter et critiquer, il fallait connaître.

Sur la forme, rien à redire. Copier-coller des primaires de la droite, jusqu’au nombre et à la composition des candidats – six hommes, une femme : une vraie leçon de parité que nos formations politiques ont au moins en commun.

Sur le fond, en revanche, il n’y a guère que le premier secrétaire du PS pour y avoir trouvé de la tenue. À commencer par celle d’un des candidats qui n’avait pas jugé utile d’enfiler un costume et une cravate. Mais il est vrai que ces signes extérieurs de bourgeoisie ne sont plus de mise, depuis longtemps, chez les écolos.

Pour ma part, après avoir attendu avec patience jusqu’à 22 h 30, les propositions des candidats pour lutter contre le terrorisme m’intéressaient. À cet égard, j’ai tout de suite été rassuré en entendant que certains d’entre eux, et pas des moindres, étaient « toujours et encore » Charlie. Sévère mise en garde contre Daech, qui sait désormais à qui il risque d’avoir affaire. Pour le reste, recrutement de policiers et de gendarmes, augmentation du nombre des places dans les prisons, des banalités programmatiques qui évitent soigneusement d’aborder le fond de la question sur lequel, de toute façon, les candidats socialistes n’ont aucune idée. À leur décharge, il est vrai qu’ils ne savent toujours pas, pour certains, si l’on est en guerre ou pas contre le terrorisme.

Les familles des victimes des attentats, si elles assistaient à ce débat, ont dû apprécier !

Puis suivirent quelques grands moments. Sur la politique de la ville, d’abord, sur laquelle, malgré leurs échecs répétés et les milliards dépensés, la gauche a permis la ghettoïsation de nos quartiers. Il est donc urgent de dépenser quelques milliards supplémentaires. Sur la mixité sociale, ensuite, insuffisante pour l’ensemble des prétendants, et pourtant prometteuse d’un avenir radieux pour notre pays. Sur l’école, également, où l’on se désole de l’état catastrophique dans lequel elle se trouve, oubliant au passage que cela est le fruit d’une suite de réformes socialistes plus idéologiques que réalistes. Mais nous avons la solution : il faudrait plus de profs que de classes. Pourquoi ne pas aller encore plus loin et embaucher autant de profs que d’élèves ?

Enfin, cerise sur le gâteau, la réforme des institutions. Tous, ou presque, sont d’accord pour revoir la Constitution. Ils oublient certainement, au passage, que ce sont les solides institutions de la Ve République qui ont permis à un incapable de rester cinq ans à l’Élysée. Gageons alors, à l’instar du grand gourou Mitterrand, que si par malheur l’un des sept protagonistes devait un jour être élu, il s’empresserait d’oublier cette promesse que l’on fait toujours lorsque l’on est dans l’opposition ou que l’on s’apprête à la rejoindre (en la matière : valls-putatif  ).

Pour conclure, une dernière chose. Les lecteurs de Boulevard Voltaire voudront bien me pardonner de la jouer perso, mais j’annonce d’ores et déjà que je suis candidat pour le tirage au sort qui désignera les futurs sénateurs en cas d’élection de Montebourg. Je sais bien que les indemnités sont insuffisantes, puisque c’est Gérard Collomb (un autre socialiste) qui le dit. Mais pour la France, que ne ferait-on pas ?

 

La promesse a été faite à tous ceux qui s’aventureraient à voter gauche, de leur offrir un programmateur à installer entre la prise de courant et la TV, afin d’éteindre cette dernière, qui continuerait à fonctionner quand ses télé-spectateurs s’endormiraient avant la fin du jeu du cirque en cours. Les économies commencent déjà en coupant la TV, une fois que le chaud est terminé, au lieu de laisser allumé alors que pris par l’ambiance du jeu, ils se seraient endormis avant la fin…. Reconnaissons que c’est une mesure économique.. de poids. Enfin une promesse tenable, avant, pendant et après la primaire… Mais à partir de Mai 2017?

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/debat-primaires-de-gauche-jai-courage-de-regarder,306337

 

*****

 

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

 

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

 …..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Quand 1789 se fout de la gueule de 2017…. On nous a menti, on nous ment et on nous mentira…. Qu’allah en soit témoin…… (keg – 12/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Liberté» ou  «Égalité»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : Fraude fiscale ! Relaxe générale dans l’affaire Wildenstein

 

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

il n’y a qu’un choix possible : être Français-chrétien ou Français-musulman. Qui a dit que l’on Charia sans réfléchir, en France.

 

….. et avec un peu de recul….

 Le non-choix: Liberté et Égalité. Le vrai choix est Liberté ou Égalité. On nous roule depuis 1789 et surtout, le Peuple se laisse rouler. Et l’on s’étonne que des radicaux-libres s’en prennent à notre culture…. Où sont les paras-casques bleus…. ?

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Douce France – Politique Friction : Le délabrement idéologique du PS

Le problème de toutes les idéologies gauchistes, c’est qu’ils sont incapables de se remettre en question, ce sont des fanatiques, des illuminés.

Le Brexit, la victoire de Trump et même celle de Poutine en Syrie sont la preuve qu’ils perdent du terrain, et cela ils ne le supportent pas ; Jamais la propagande anti-Trump et anti-Poutine n’a été aussi violente, aussi agressive. Ces gens-là avait fait de l’arrogance leur carte de visite car ils s’estimaient supérieurs aux autres et il n’a rien de pire qu’un arrogant qui se prend une raclée, cela le rend fou de haine.

2016 aura été le début de la chute du gauchisme, 2017 devrait amplifier le phénomène avec la violence en plus.

L’égalitarisme est un leurre dont on abreuve le peuple pour qu’il puisse continuer a rêver. Comme le dit Soljenitsyne , l’égalité n’est pas possible. Mettez 100 individus dans un environnement inconnu avec les mêmes moyens, tous ne s’en tireront pas de la même façon. D’ailleurs l’égalité des sociétés communistes n’existaient…que dans la propagande, les bureaucrates de niveau supérieurs ont vite remplacé l’ancienne noblesse.

Aujourd’hui on s’attaque à la famille pour mieux démembrer la société civile comme on s’attaque à la propriété privée pour affaiblir les gens. Si on prive les gens de la solidarité d’une famille, de la possession de biens, ils n’ont plus aucun pouvoir, ce sont les esclaves du système, condamnés à vivre comme des zombies.

Quelle valeur a la liberté quand son accès est défini par des normes restrictives ?

Aujourd’hui, l’oligarchie a très peur, le peuple est en train de se réveiller comme le montre la victoire de Trump. Les mensonges des médias, les promesses d’ une vie meilleure comme l’escroquerie de l’union européenne, les sondages truqués destinés à influencer les gens à voter pour le candidat du système ou à les décourager de voter pour quelqu’un qui n’a en théorie aucune chance de gagner, cela ne marche plus.

On ne veut pas dire qu’on veut tout vous prendre pour le donner à vos remplaçants, ceux qui sont en train d’envahir l’Europe mais les gens ont bien compris que c’était une arnaque.

Reste plus qu’a virer tous les bandits, politiciens, journalistes. (putain, il y a un sacré chantier, long et pénible à moins que : http://wp.me/p4Im0Q-141)

Il reste aussi le problème de tous les migrants qui sont entrés, continuent de le faire en sachant qu’il n’y a pas de place pour eux, sinon la notre, mais je ne suis pas prêt à laisser la mienne, tout comme vous je pense.

L’égalitarisme est un leurre dont on abreuve le peuple pour qu’il puisse continuer à rêver. Comme le dit Soljenitsyne, l’égalité n’est pas possible. Mettez 100 individus dans un environnement inconnu avec les mêmes moyens, tous ne s’en tireront pas de la même façon. D’ailleurs l’égalité des sociétés communistes n’existaient…que dans la propagande, les bureaucrates de niveau supérieurs ont vite remplacé l’ancienne noblesse.

Aujourd’hui on s’attaque à la famille pour mieux démembrer la société civile comme on s’attaque à la propriété privée pour affaiblir les gens. Si on prive les gens de la solidarité d’une famille, de la possession de biens, ils n’ont plus aucun pouvoir, ce sont les esclaves du système, condamnés à vivre comme des zombies. (mais n’ayant plus rien, ils n’ont, non plus, plus rien à perdre…. La révolution d’Octobre a eu lieu sur ces mêmes constats. La révolution n’existe que quand le peuple crie famine et que ses fourmis lui refusent tout)

15823150_396863153992717_4378436024429849079_n

Mardi soir, sur France 2, le candidat à la primaire du PS a rapproché le sort des musulmans vivant en France de celui des juifs sous l’Occupation, en dénonçant également le « fascisme rampant » de Marine Le Pen. Il a notamment déclaré (voir Le Figaro, ici): « Certains veulent utiliser la laïcité – ça a déjà été fait dans le passé – contre certaines catégories de population, c’était il y a 40 ans (sic) les juifs à qui on mettait des étoiles jaunes. C’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux. C’est intolérable ». Dernièrement, l’ancien ministre de l’Education, pourtant promoteur en 2013 d’une charte de la laïcité dans les écoles, avait déjà jugé ‘intolérable de stigmatiser la communauté musulmane au nom de la laïcité ».(a quand le croissant vert…… ? chaud de préférence pour pouvoir l’appeler viennoiserie)

Que de telles outrances soient tenues par une figure socialiste sans susciter la réprobation de ses six autres concurrents à la primaire en dit beaucoup sur la perte de repères de la gauche française. Elle est prête à toutes les bassesses pour s’attirer le vote communautaire. Dans sa démagogie révisionniste, Peillon en vient à admettre une incompatibilité entre l’islam et la laïcité, et à nier l’antisémitisme crânement revendiqué par le fascisme islamique.

c1vzz8kwiaai39c

 « La France est déjà très avancée dans la voie de son islamisation par un islam importé, archaïque et brutal, sectaire et haineux, affairiste et opportuniste en diable, fortement teinté de salafisme mais pas seulement, adepte du djihad mondialisé ». Pour lui, les récentes propositions de l’Institut Montaigne (« Un islam français est possible« , septembre 2016), saluées par l’intelligentsia (ce qu’il en reste), vont « formidablement aider à l’expansion et à l’enracinement » de l’islamisme. La gauche à la ramasse, qui ne voit de combats à mener que contre la droite réformiste, le FN, ou pour la protection de la sécurité sociale, est prête à accompagner ce nouveau totalitarisme qui vient. Quitte, comme Peillon, à insulter l’histoire, mais aussi les juifs et les chrétiens victimes de la nouvelle idéologie protégée par les lâches et les traitres.

 

15747510_1157752861006067_2530254475741746742_n

Il paraît que la Cisjordanie de la France se situe autour de la capitale…. en ses banlieues endormies où les régaliens sont interdits de régal…. et d’os à ronger.

L’ONU va intervenir pour interdire les colonies en France, fussent-elles par vacances des pouvoirs.

On demande de toute urgence Massu et ses paras  pour nettoyer la casbah. Leur mission s’ils l’acceptent, rendre à césar ce qui lui appartient et à mohamed ses brebis égarées et ce avant la fin du ramadan. Ils vont en avoir besoin  pour l’Aïd el Fitr… A noter que le ramadan commencé 20 jours après l’élection du prochain président, va finir 7 jours après l’élection législative. Les jeux seront alors faits. Se souvenir que les jours sacrés de l’islam englobent aussi le ramadan. Tout est devenu possible au nom du « mal vivre ensemble ». L’islam serait insoluble dans le pastis Français.

Liberté ou égalité,, il faut choisir Et dire que depuis deux cent trente ans, on nous laisse croire que les deux vont de paire, alors que ce n’est qu’un impair (la preuve, cela n’arrête rien, ni les UV ni la pluie)

 

http://free.niooz.fr/s/free/douce-france-politique-friction-le-delabrement-ideologique-du-ps-par-lucius-et-yvan-rioufol-14011081.shtml

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Marine Le Pen s’est embourgeoisée, et elle pourrait le payer cher

Marine Le Pen s'est embourgeois&eacute;e, et elle pourrait le payer cher
Marine Le Pen au Parlement européen, en juillet 2015. (PATRICK HERTZOG/AFP)

A force de vouloir « dédiaboliser » son parti, notamment en ostracisant son père, la patronne du FN s’est « normalisée ». Au risque de ne pas être qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle.

 

 

Et si la grande surprise de l’élection présidentielle était Marine Le Pen ? Si le grand « blast » attendu venait d’elle ? Non pas de son accession à l’Elysée, mais, au contraire, de son possible échec dès le premier tour du scrutin ? Dans son entourage, on s’inquiète, certes à voix basse, des dangers de la posture de la dirigeante frontiste.

Présidentielle : un sondage place Macron au second tour pour la première fois

Depuis plusieurs années, en effet, la stratégie de la fille du patriarche déchu de la droite extrême est de « dédiaboliser » son mouvement, d’en faire un parti classique, presque aseptisé, étape obligatoire pour espérer, un jour, gouverner la France, et, bien sûr, de conclure des alliances avec un pan de la droite traditionnelle. Un lifting de bonne élève de la démocratie  parlementaire.

Quelque chose a changé chez Marine Le Pen…

Marine Le Pen, en quelque sorte, s’est normalisée, et, devenant plus fréquentable, s’est invitée dans le club des partis de gouvernement. A pas de velours, elle s’est infiltrée, suprême paradoxe, dans la sphère de « l’Etablissement », expression chère à son « diable » de père. Marine Le Pen s’est embourgeoisée. Ainsi, le FN, sans y prendre garde, pourrait bien se retrouver dans la même la nasse que les Républicains et le Parti socialiste, jugés dépassés par beaucoup.

La « dédiabolisation » ratée de Marine Le Pen

Se rapprocher de Fillon

L’heure est aux visages nouveaux, à ceux ou celles qui, à tort ou à raison, donnent le sentiment de casser les codes et les idées reçues, à la tête de structures qui sentent le frais, le nouveau, comme les mouvements Podemos ou Ciudadanos, en Espagne, Cinq Etoiles en Italie, ou Syriza, en Grèce. L’époque est aux trublions, aux sans cartes, populistes ou progressistes, à tous ceux qui « ne sont pas du sérail ». (Fillon se pose là comme s&ans grade, lui qui fut pendant 5 ans le mi-loup-moutonné de son rien-tintin, obéissant au doigt et à l’oeil à la voix de son Maître et saigneur. Méfions nous de donner du pouvoir, surtout quand il est suprême vis à vis de dindons que nous sommes, à de quelconques frustrés. Souvenez vous de l’exemple de l’Adolf ….. Lire ses processions de foie  fillon-putatif  )

L’effet Trump, en Amérique, a indéniablement un effet papillon en France. L’exemple Macron est révélateur du phénomène. Le fils spirituel de François Hollande a réussi le tour de force, en quelques mois, à se refaire une virginité. Sorti de l’Elysée il y a peu, on le croirait venu de Mars. Emmanuel le « révolutionnaire » bouscule le jeu. Il est le renard dans le poulailler, le candidat « fraîcheur de vivre ». L’opinion l’a installé dans un rôle d’intrus magnifique, de celui qui ne fait pas partie du clan des « établis ».

Emmanuel Macron : prodige politique ou Narcisse ivre de lui-même ?

Or, Marine Le Pen, en ostracisant son père, s’est parée du costume de la normalité. Elle n’a cessé de donner des signes pour entrer dans le moule, ne plus faire peur. Elle s’est présidentialisée au risque de s’engluer, en terme d’image, dans « la tiédeur des nantis », de se rapprocher imperceptiblement de François Fillon. Et de s’y perdre. Pourquoi voter pour elle si Fillon fait le job à sa place ?

Cette perspective, certes, reste encore au stade de l’intuition chez certains dirigeants frontistes. Mais le risque de son élimination au premier tour est réel. Son père pourrait alors lui glisser qu’en matière d’opinion : « Qui trop embrasse mal étreint. »

 

Et si, changement oblige ,nous avions le tandem II du 21 Avril nouveau : Macron – le Pen ou le Pen – Macron.

Qu’est-ce que l’on se marrerait dans les états majors partisans. Du jamais vu de mémoire d’électeur. La dictature des idées ou la dictature des finances. La banque ou la déposante. La croyante pucelle et le Crépuscule du dieu (réincarné… Souvenez vous de ses trilles du 1er meeting public et son élévation au ciel …… enfin ses yeux et pas lui, pas encore)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20170111.OBS3673/marine-le-pen-s-est-embourgeoisee-et-elle-pourrait-le-payer-cher.html

 

****

 

“Dans certaines zones, les islamistes assurent les missions régaliennes de l’Etat”

 

Pour le sociologue Tarik Yildiz, spécialiste de l’islam en France, l’influence des salafistes progresse partout où l’autorité de l’Etat s’affaisse.

Tarik Yildiz est sociologue et directeur de l’Institut de recherche sur les populations et pays arabo-musulmans (Irpam), notamment auteur de « Le Racisme anti-blanc. Ne pas en parler : un déni de réalité » (éditions du Puits du Roulle, 2010). Il vient de publier « Qui sont-ils ? Enquête sur les jeunes musulmans de France » aux éditions du Toucan.

 

Dans votre enquête sur les musulmans de France, quelle définition du musulman avez-vous retenue ?

J’ai considéré qu’étaient musulmanes les personnes qui se définissent comme telles. Étant donné la réalité du terrain, la grande majorité des gens interrogés sont des enfants de l’immigration maghrébine, subsaharienne ou turque.

Dans l’échantillon de musulmans que vous avez choisi, vous avez délibérément surreprésenté les repris de justice et autres délinquants. Pourquoi ?

Au terme de votre enquête, vous distinguez quatre grands groupes de musulmans que vous nommez

  • « superficiels »,
  • « exclusifs »,
  • « communautaristes »,
  • « discrets ».

Qu’est-ce qu’un musulman « superficiel » ?

J’ai appelé le premier groupe musulman « superficiel » car ses membres se caractérisent par une fracture forte entre leur pratique, très superficielle, et leur vision ultra-ritualiste de l’islam. Pour ces jeunes, ex- ou actuels délinquants, la religion est une espèce de liste de cases à cocher pour aller au paradis et une contre-liste pour aller en enfer, un tout extrêmement contraignant… qu’ils ne respectent cependant pas eux-mêmes ! Cela leur pose des cas de conscience qui les prédisposent à considérer ceux qui appliquent ces règles comme des modèles.

Il s’agit là de ceux qui joignent les actes à la parole, autrement dit les « musulmans exclusifs », plutôt salafistes

Oui. Fréquemment issus du premier groupe, les « exclusifs », effectivement souvent salafistes, ont changé de manière très spectaculaire, parfois en quelques semaines ou en quelques mois. Ceux-là appliquent très strictement.

 

L’époque est justement à la différenciation…..

Là où il ,ne devrait y avoir que musulman, sans qualificatif, on s’amuse à diviser. A qui la faute? Qui a montré la voie?

Qu’a fait l’état Français vis à vis des « Pupilles de la Nation », statut plus récent que celui de musulman, puisque crée par Clemenceau en 1917 (et donc postérieur de 13 siècles) au spectacle du carnage qui touchait les enfants de « morts pour la France » (dont le père était mort, en combattant les armes à la main, pour la liberté). Statut réputé unique et indivisible jusqu’en 2000 :

  • en Juillet 2000 : division entre « Pupilles de la Nation, juifs » et « Pupilles de la Nation, non juifs ». http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005629658
  • en Juillet 2004 : division entre « Pupilles de la Nation, non juifs, de parents fusillés » et « Pupilles de la Nation, non juifs, de parents non fusillés ». http://admi.net/jo/20040729/DEFD0400829D.html
  • En promesse électorale de sarko de 2007 « si je suis élu président….. »‘, il fut élu et sa promesse ne resta que promesse qu’il renouvela en 2012 où il ne fut pas élu …… Il voulait encore diviser entre « Pupilles de la Nation, non juifs, de parents non, fusillés, mais morts en combattant au maquis » et  » « Pupilles de la Nation, non juifs, de parents non, fusillés, mais non morts en combattant au maquis » . C’est sur cette ambition sarkozyenne que je refusais le siège qui m’était accordé à la commission ad hoc afin de ne pas servir de « caution morale » et de « faire valoir » aux politicards, qui ne pourraient conclure « ‘à l’unanimité…. « . Cela azurait été, « à toute la Gaule, à un Gaulois près ». Je jouais contre mon camp personnel puisque j’aurais été bénéficiaire de cette mesure…. car issu, posthume d’un maquisard…. mort devant l’ennemi pour la sauvegarde de la France, de ses valeurs et des politicards d’aujourd’hui qui se permettent des profanations mémorielles….
  • Et les autres dans tout cela? Ils se sont, tous,  amusés à déposer des propositions de loi, pour faire voire qu’ils s’occupaient du problème, tout en sachant que cela serait sans suite car ces propositions sont à la poubelle en fin de mandature. Jamais ils n’ont agi pour qu’une commission ad hoc soit crée, se contentant des attributions par défaut à des commissions autres que spéciales…. Il faut dire qu’ils ne veulent pas régler le problème. Il y a une différence entre les « ambitions malsaines » et leurs réalisations…  S’ils avaient réellement voulu…. le problème serait réglé! :

se référer à l’étude des propositions de loi bidon, déposées, pour la frime et pour faire bien, puis jetées aux ordures de la ripoublique  :  pupilles-ppl-digest

Étonnez vous après que des radicalistes  veuillent se mettre au ban de la ripoublique…. Ils copient vos modèles et comme vous se foutent de l’état d’urgence, qui ne les concerne pas (Nice en est une preuve, sans compter celles à venir.il y a effectivement urgence à balayer l’état, votre état! Il est peut-être venu le temps des règlements de comptes….)

 

http://www.causeur.fr/tarik-yildiz-islam-musulmans-republique-41989.html#

 

*****

 

Qu’est-ce qui a poussé la Russie à intervenir en Syrie ?

Qu’est-ce qui a poussé la Russie à intervenir en Syrie ?

Le décryptage des raisons de l’implication de la Russie dans le conflit en Syrie continue d’avoir de nombreuses inconnues.

 

La première inconnue est, que, alors que les avions russes en Syrie pourraient embarquer 8 à 24 missiles ou bombes, ils n’étaient armés que de deux bombes ou missiles, tous «intelligents» (KAB-250 S/LG, KAB-500 L/Kr, KAB-1500 L, KAB-1500 Kr, Kh-29 L/T , Kh-25 T), guidés par faisceau laser, GPS et TV/IR. L’écart de précision probable de ces armes est de 2-5 m. Une autre inconnue est que les avions de chasse-bombardiers russes ont été maintenus parfois pendant une heure dans la zone de service aérienne, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de zone civile syrienne au niveau de la cible. Rappelons que les bombardiers B-52 américains ont enterré dans un tapis de bombes, les combattants vietnamiens ainsi que les zones habitées autour d’eux par les avions américains -1 Skyrider, F-100, F-105, F-4, F-8, A-4, A-6, A-26, B-57, et ont lancé des milliers de réservoirs de napalm sur les villages vietnamiens. La méthode utilisée par les Russes en Syrie est celle qu’utilise l’aviation d’un état uniquement dans le cadre des opérations de défense de son propre territoire.

Une autre inconnue est la raison pour laquelle la Russie n’a décidé d’intervenir qu’en Octobre 2015 après plus de quatre ans de guerre en Syrie, où 75% du territoire national avait été occupé par les islamistes. En Février 2014, un coup d’Etat a eu lieu en Ukraine, soutenu par l’Occident, connu sous le nom Euromaïdan suivie par le rattachement de la Crimée à la Russie par un référendum en Mars 2014, et le déclenchement de la guerre civile dans l’est de l’Ukraine. Les États-Unis, l’Union Européenne et les états fidèles aux Etats-Unis ont mis en place contre la Russie un embargo économique.

La localisation avec précision de cibles irakiennes a été réalisée grâce à un programme complexe de reconnaissance de l’armée américaine, basé sur, outre les satellites de surveillance, quatre niveaux ISR (Intelligence, Surveillance & Reconnaissance), destinés à l’acquisition et le traitement des données pour une image complète de situation sur le théâtre des opérations.

  • Le premier niveau, stratégique, est constitué de drones à long rayon d’action RQ-4 A/B Global Hawk et, par la suite RQ-170 Sentinel, ainsi que des avions de reconnaissance avec un équipage U-2, E-8C, RC-135.
  • Le deuxième niveau ISR est représenté par des drones à court et moyen rayon d’action RQ-7 Shadow, RQ-5 Hunter, MQ-1 Predator, MQ-9 Reaper.
  • Le troisième niveau ISR est représenté par des avions à hélices avec un équipage du type Cessna Caravan 208B, C-23A Sherpa, C-12R Horned Owl et C-12 MARSS-II King Ai.
  • Le quatrième niveau ISR comprend une flotte d’hélicoptères pour 12 brigades des forces terrestres des États-Unis (OH-58D Kiowa Warrior et AH-64 Apache).

En Syrie, les chasseurs-bombardiers russes Su-25, Su-24, Su-34 et l’aviation syrienne ont créé des brèches dans les dispositifs de combat des mercenaires en menant des frappes sur les réserves de munitions et de carburant, les matériels de combat mobiles (blindés et pièces d’artillerie autotractées), et également sur les points d’appui fortifiés. Les Hélicoptères d’attaque russes Mi-24V et Mi-28N ont éliminé des dispositifs de défense des mercenaires, les camionnettes Toyota armées de mitrailleuses, de lanceurs et missiles, antichars portables (sur les lignes de contre-attaque), et les véhicules chargés d’explosifs des kamikazes. Grâce aux brèches ainsi créées, les véhicules blindés russes BTR-82A ont été introduits comme éléments avancés en raison de leur plus grande capacité de manœuvre sur terrain sans obstacles et de la puissance de feu des canons de calibre 30 mm montés sur la tourelle. Pour leur protection, les BTR-82A opèrent avec plusieurs chars russes T-90A équipés d’un système actif de protection Shotra rendant inefficaces les missiles antichars américains Tow-2. Il n’est pas exclu que la Russie envoie en Syrie ses nouveaux types de blindés (char T-14 Armata, le véhicule de combat d’infanterie T-15 et Kurganets-25) qui sont dans la phase de test, les blindés les plus avancés à l’heure actuelle.

La région est devenue opaque pour les moyens de reconnaissance de l’OTAN, en raison de l’équipement russe Krasukha-4 qui brouille la surveillance des radars de satellites espions américains de la famille Lacrosse/Onyx, des radars basés au sol, des radars aériens de type AWACS, E-8C, RC135, Sentinel R1 et ceux montés sur des drones RQ-4 Global Hawk, MQ-1 Predator, MQ-9 Reaper. Les avions russes sont équipés de conteneurs de brouillage SAP-518/ SPS-171 et  L-175B Hibini et des hélicoptères Mi-8AMTSh avec des systèmes de brouillage Richag-AV. La Russie a envoyé en Syrie un autre équipement qui peut brouiller et annuler les commandes de vol à distance des drones exécutant des missions de reconnaissance dans l’espace aérien dans l’ouest de la Syrie, ou générer des contre-mesures, dans le spectre visible, infrarouge ou laser, contre les moyens de surveillance optoélectroniques aériens ou spatiaux (IMINT) des Américains. Pour intercepter les avions dans la zone d’exclusion aérienne en Syrie, les Russes utilisent des Su-30 SM et Su-35 ainsi que des systèmes de missiles anti-aériens à grand rayon d’action S-400.

Le déploiement du contingent aéroterrestre russe en Syrie était donc une conséquence de l’agressivité croissante manifestée par l’OTAN près des frontières de la Russie. Il a servi non seulement à soutenir le gouvernement de Bachar al-Assad, mais à poursuivre la préparation des militaires russes en vue de rejeter une invasion de la Russie par l’OTAN. Cela lui permettait également de tester, dans des conditions réelles de combat, les fonctionnalités de certains éléments essentiels du nouveau système stratégique de reconnaissance et de frappe de l’armée russe. Le système a été copié du système américain, et adapté aux conditions spécifiques de l’armée russe, et dont le rôle est de défendre la Russie en cas d’invasion de l’OTAN.

 

Au jeu gagnant-gagnant en Syrie, il nous est donné de voir la différence de stratégie des deux réelles armées en puissance et en présence : Russie -USA.. Le seul perdant final étant la Syrie… quoique…. il va y avoir du fric à se faire pour reconstruire…. !

Que donnerait une guerre directe entre eux? la Syrie n’était qu’un champ de manœuvre grandeur nature d’une blitzkrieg entre deux alliés d’ennemis….. ! Ennemis virtuels mais alliés réels de camps opposés.

Les Russes démontrent là l’évidence que l’on peut faire des guerres économiques efficaces, mais pars non plus forcément propres.

 

 

http://reseauinternational.net/quest-ce-qui-a-pousse-la-russie-a-intervenir-en-syrie/

 

***

 

Armée/police : des cas de radicalisation peu nombreux mais inquiétants…

 
 

Ce sujet, rarement évoqué tant il est porteur de nombreuses interrogations et source de préoccupations pour les pouvoirs publics, est pourtant une réalité.

 

 

Originaires de tous les milieux sociaux, et le plus souvent en rupture avec les convictions et les pratiques religieuses de leurs parents, de jeunes Français cherchent un cadre religieux stable et lisible, ainsi que des repères éthiques pour leur vie quotidienne. Ils décident donc, pour certains et certaines d’entre eux, de se convertir ou de redécouvrir, par le biais de la radicalisation, une religion qu’ils ne connaissent pas ou plus. Une erreur grave serait de ne voir dans leur comportement que l’expression de l’exclusion sociale. De même, le fait que, pour un certain nombre d’entre eux, ils aient souvent fréquenté, des années durant, le milieu de la petite délinquance, n’explique nullement en quoi ils se convertissent soudainement et se radicalisent non moins rapidement. Les passages en prison peuvent expliquer une partie du phénomène mais pas la démarche globale.

Il en est pour preuve les témoignages de radicalisations observées au sein des administrations et de l’armée. Ce sujet, rarement évoqué tant il est porteur de nombreuses interrogations et source de réelles préoccupations pour les pouvoirs publics, est pourtant bien une réalité. Ainsi, si les policiers et les militaires sont régulièrement les cibles privilégiées des attentats terroristes, il arrive également qu’ils puissent en être les auteurs. L’assassinat, il y a peu, de l’ambassadeur de Russie à Ankara, en Turquie, par un policier ayant appartenu aux forces anti-émeute turques, en constitue l’exemple le plus significatif et le plus récent.

La question de savoir si un tel événement serait susceptible de se produire en France ne peut donc qu’être posée. Cette hypothèse, bien concrète, a été prise au sérieux, puisqu’un rapport parlementaire a été réalisé et diffusé, évoquant le cas d’une cinquantaine de dossiers de radicalisation observés au sein de l’armée française.

En 2015, un journaliste de RFI, David Thomson, révélait même qu’une dizaine d’anciens militaires – dont quelques déserteurs – se trouvaient en Syrie pour y faire le djihad.La situation au cœur de l’administration française est, quant à elle, nettement moins nette. Le thème de la radicalisation, lorsqu’il a été évoqué, l’a été à l’occasion de quelques affaires relatives au port du voile sur les lieux de travail. Ce sujet est, d’ailleurs, le plus souvent indirectement abordé par le truchement du respect du principe de laïcité, et pas forcément au vu de ce qu’il est réellement susceptible de révéler. Ces affaires se traduisent, en général, par des procès en cascade qui voient s’affronter des positions juridiques pas toujours cohérentes entre elles, et source de nombreuses confusions.

La question de la radicalisation au sein des forces de l’ordre n’est guère plus claire. Une étude, certes remontant déjà à quelques mois, a révélé une vingtaine de cas recensés à Paris. Les individus concernés étaient de jeunes policiers, souvent issus des rangs des adjoints de sécurité (ADS), ces emplois jeunes de la police nationale, et ont pu être détectés en interne suite à des comportements significatifs révélant une radicalisation avérée et souvent caricaturale des intéressés.

Pour être apparemment peu nombreux, ces cas n’en sont pas moins inquiétants et doivent être pris réellement au sérieux. Ils justifient un suivi extrêmement rigoureux de la hiérarchie et une attention particulière de l’administration, notamment à l’occasion des recrutements.

 

Tout se gangrène…..et on va amputer des pans entiers régaliens…. La tentation serait forte de privatiser tous les corps malades…. Mais à quel prix (et pas seulement financier).

Il est vrai qu’une police privatisée éliminerait (ce ne serait pas malheureusement à 100%) de nombreuses possibilités de radicalisation, au nom du profit, lié à la crédibilité. Mais quel serait le prix à payer. Sans parler de risques radicaux, il suffit de voir les coûts de tout ce qui est privatisé (eau, Téléphone, autoroutes,…. ),, l’usager paie beaucoup plus qu’avant, sans avoir d’autre choix…?.. Il en serait de même pour une armée.

Le profit est incompatible avec la radicalisation. la seule tolérée et admise étant la radicalisation des dividendes….. !

Quand à la radicalisation de l’état, on a vu où cela nous mène. Dans l’impasse. Attendez patiemment pour voir ce que la France sera en Juillet 2017. Vous ne la reconnaîtrez plus. Quelle radicalisation choisir?

Il ne sort jamais rien de bon du chaos.

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/armeepolice-cas-de-radicalisation-nombreux-inquietants,305877

 

*****

 

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

 

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

 …..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)

Publié le Mis à jour le

En 2017, ils feront, s’ils sont élus….! Avant étant élus, ils promettaient et c’était, déjà, mission impossible! Maintenant qu’ils demandent la confiance, on va leur faire un 49-3! (ce sera le 49-3 des « Pupilles de la Nation non juifs », en retour à l’envoyeur….pour éradiquer les signatures non valables)

 

 

Le 04/01/2017

Aux candidats primaires (car les autres, de moindre catégorie …… )

 

Bonjour,

 

Période de vœux oblige….

 

Simple petit rappel des faits :

 

Où est la grandeur de la France, où est la grandeur de la socialie, dans la discrimination mémorielle?

 

La France est en guerre depuis 2015, nous dites-vous, pour « justifier» « l’état d’urgence » (cela n’a pas empêché, ni prévu Nice …. malheureusement).

Vous semblez (ou feignez) ignorer que, depuis Juillet 2000, elle est en guerre,  et ce grâce à vous !

Depuis que vous avez déclaré la Guerre, collectivement,  aux « Pupilles de la Nation, non juifs » dont le seul tort a été d’être issus de « morts pour la France », en combattant, les armes à la main (c’est grâce à eux, d’ailleurs, que vous pouvez postuler aujourd’hui, librement, et non grâce aux « morts pour rien ». dont la souffrance de leurs enfants, liée à l’absence dudit « mort pour rien » est différente et supérieure à celle des enfants de « Morts pour la France », c’est bien connu!). On parle bien de la souffrance des enfants et non de celle des parents (nous sommes tous d’accord là dessus, y compris, vous)!

 

Vous avez rangé, ainsi que votre parti, avec mépris, ces enfants de « Morts pour la France », au magasin des accessoires pour privilégier les « Pupilles de la Nation, juifs » (issus de « Morts pour rien »), cible privilégiée des attentions des pouvoirs, dont le vôtre, y compris pour ceux d’Amérique.

Non ce n’est pas faire de l’antisémitisme que de dire la vérité telle qu’elle apparaît dans le décret officiel de Juillet 2000, malgré vos soins pour taire cette réalité et dans les suites et surtout arguments fallacieux et irrecevables,  utilisés (la barbarie nazie ne s’est pas exercée que dans les camps….. Elle eut lieu envers les maquis, aussi. Lire « Maquis dans la Plaine » de René Pacaut, page 219, pour vous convaincre…. de ce que vous savez déjà) ensuite

 

Je ne voterai pas pour vous, fussiez-vous vainqueur, au nom de la mémoire de mon père ! Votre signature m’engage….

Vous êtes indigne de ma confiance ! Une voix de perdue… La belle affaire, direz-vous! Vous avez raison !

 

Savez-vous que les 100 000 « pupilles de la Nation, non juifs » (chiffre de 2008), grands gagnants de la discrimination, restants et abandonnés, ayant, eux, la mémoire des mépris cumulés, représentent, avec leurs seules descendances et parentèles directes, près de 1 million de voix qui risquent de faire défaut.

A combien estimez-vous l’écart qui départagera le vainqueur d’une primaire et de la présidentielle, au 1er tour, éliminatoire (en 2002, ce furent  862 249 voix et ce fut 519 076, en 2012, entre le premier et le second)

Nous ne croyons plus aux promesses fussent-elles électorales ou pré-électorales. On ne peut impunément, se jouer de la mémoire, et profaner, avec autant de légèreté, nos histoires personnelles… (La république, par définition, est un continuum et ce depuis 1917, et même avant. 1917 étant la date de création de notre statut, un et invisible, voulu tel par Clémenceau dont vous vous revendiquez trop souvent, quand cela vous arrange!).

 

Avec le respect, dû ….

 

 

Kelly-Eric Guillon

(Fils posthume d’un combattant du maquis, mort les armes à la main, réputé et dépité, parait-il, « Mort pour la France »)

 

PS : et les autres? http://wp.me/p4Im0Q-1nR  on est servi des deux côtés. Merci la ripoublique!