-

Qu’importe la provenance, pourvu que l’on ai la frite….Ce qui change avec Mac Caïn, c’est que l’on n’ai plus besoin d’un bain de friture… Il l’est à lui tout seul! (unedekeg@12/09/2018)

Publié le Mis à jour le


Choix du jour : « frite belge » ou « frite Mc Caine»
*****
dicton du jour :  « en septembre, si brume reste en haut, il pleuvra à seaux »
 *****
Oligarchie

veritasinblogo.wordpress.com/2018/09/06/premier-article-de-blog/

Toute dernière (ou première), pour la route  :

Une pensée pour les 3000 victimes de l’attentat d’état du 11/09/2001, mortes uniquement pour servir des intérêts plus que sordides…. La raison d’état est une déraison monstrueuse

 

La Russie s’est vite mise à la Démocratie. Dès sa première élection d’après URSS, elle a présenté une liste « sans étiquette » (l’équivalent de nos divers-divers de tous bords, véritables sous-marins politique qui rament pour un gros bonnet politique, en réserves du second) aux Présidentielles de 1991 qui vit le triomphe au 1er tour de Eslstine avec 26,03% des inscrits (au 1er tour). Mais avec plus de 54,42% de BANnis des urnes, cela lui permit d’être élu dès le 1er Tour. C’était quand même et déjà plus que Macron avec ses 18%… Puis la démocratie-dicta-torée prit sa vitesse de croisière avec maintenant des 75% des exprimés. mais quand même des 52% des inscrits (des chiffres à faire rêver nos politicards à bout de souffle…. Poutine pour sa 4ème prestation de 2018 – en réalité sa 5éme avec l’épisode Medvedev, son clone de 2008 – s’en est sorti avec un petit 52% des inscrits et 77,43% des exprimés).

Une chose est quand même surprenante …; Après avoir connu, pendant plus de 70 ans, la dictature communiste dite des pro-les-terres (déjà l’écologie dictatoriale, avant les lettres de goulag), comment peuvent-ils s’en remettre, en masse, à un ex du KGB (et pas une petite pointure) qui n’a pour ambition que de recréer l’URSS (en faisant le même parcours d’audaces d’un certain Adolf, mais qui lui n’avait pas la bombe et avec la même inertie des occidents)? Certes il doit avoir des qualités, mais peut-être aussi les défauts de ses ex amours en dictature…. Le peuple Russe me surprendra toujours (je n’ai pas l’âme slave, même si leur poésie et leur grande musique m’émeuvent… )Russie Présidentielle 1991-2018  oser ouvrit pour voir le retour programmé vers la dictature.

 

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 Mac-Caïn cet anti-héros qui n’a fait que foutre le bordel et pas seulement chez lui, mais surtout chez les autres (Libye, Syrie, Ukraine….. ), au nom du ressentiment que on eu pu le garder prisonnier parce qu’il bombardait des civils au seul tort qu’ils ne bouffaient pas ses frites!

et avec un peu de recul…. : 

MacCaïn est mort et l’Amérique pleure un de ses héros…., grâce auquel elle a pu maintenir son côté guerrier. Mais avait-elle réellement besoin d’un tel héros qui a mal digéré son état de prisonnier au nom du bombardement de civils aux yeux bridés? Voyez où mène la rancune… A deux doigts de la peau calypse….. (haut, aurait pu dire Cousteau)

*****

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses. Vous êtes celui qui ….? »

 

L’autre face de John McCain

Max Blumenthal,

Pommes De Terre Frites en solde cette semaine | Salewhale.ca

Quoique que l’on fasse, quoique l’on dise contre l’homme, il restera dans le coeur des ménagères Françaises et étrangères.  Chaque fois que la famille réclamera des frites, notre grand homme (ayant refusé la présence de son ami Trump lors de sa mise en bière pour sa dernière demeure (en forme de micro onde ou de four…. ) refera surface, alors que son ami, après son mandat, tombera dans l’oubli (à moins qu »il n’appuie sur le bouton…. ). C’est pour le premier l’immortalité en congélation…

https://www.salewhale.ca/fr/circulaires/33-3397-2877171/pommes-de-terre-frites-surgelees-mccain

 

Si les panégyriques dédiés à McCain par divers acteurs politiques semblent déconnectés de la réalité, c’est parce qu’ils reflètent la vision de l’élite sur les interventions militaires américaines qui les considèrent comme une partie d’échecs, les millions de personnes tuées par des agressions non provoquées n’étant que des statistiques, dit Max Blumenthal.

Alors que la guerre froide entrait dans sa phase finale en 1985, la journaliste Helena Cobban a participé à une conférence universitaire dans un centre de villégiature haut de gamme près de Tucson, en Arizona, sur les interactions entre les États-Unis et l’Union soviétique au Moyen-Orient. Lorsqu’elle a assisté au “dîner de gala avec discours d’ouverture”, elle a rapidement appris que le thème virtuel de la soirée était “Adoptez un Moudjahidine”.

“Je me souviens m’être mêlée à toutes ces riches républicaines de la banlieue de Phoenix et qu’on m’a demandé : “Avez-vous adopté un muj ?”. Cobban me l’a dit. “Chacun d’entre eux s’était engagé à parrainer un membre des moudjahidins afghans au nom de la lutte contre les communistes. Certains assistaient même à l’événement, assis à côté de leur’mouj’ personnel.”

Le conférencier d’honneur de la soirée, selon Cobban, était un dynamique nouveau membre du Congrès, John McCain. (il avait déjà la frite patriotique. Mieux valait un moudjahidin qu’un communiste…)

Pendant la guerre du Vietnam, McCain avait été capturé par l’armée nord-vietnamienne après avoir été abattu alors qu’il était en route pour bombarder une usine civile d’ampoules électriques. Il a passé deux ans à l’isolement et a subi des tortures qui l’ont laissé avec des blessures invalidantes. McCain est revenu de la guerre avec une haine profonde et durable de ses anciens ravisseurs, remarquant aussi tard qu’en 2000, “Je déteste les bridés. “Je les haïrai aussi longtemps que je vivrai.” Après avoir été critiqué pour cette remarque raciste, McCain a refusé de s’excuser. “Je faisais référence à mes gardiens de prison, dit-il, et je continuerai à les citer dans un langage qui pourrait offenser certaines personnes à cause des coups et de la torture de mes amis. (non mais de quel droit… Je m’apprêtais à bombarder des civils et on m’a emprisonné…; C’est un monde! Quelle indélicatesse)

Le ressentiment viscéral de McCain a façonné son soutien verbal aux moudjahidines ainsi qu’aux escadrons de la mort de droite en Amérique centrale – et tout groupe d’intermédiaires voué à la destruction des gouvernements communistes.

McCain était tellement engagé dans la cause anticommuniste qu’au milieu des années 1980, il avait rejoint le conseil consultatif du Conseil des États-Unis pour la liberté dans le monde, affilié américain de la Ligue anticommuniste mondiale (WACL). Geoffrey Stewart-Smith, un ancien dirigeant de la section britannique de la WACL qui s’était retourné contre le groupe en 1974, a décrit l’organisation comme ” une collection de nazis, de fascistes, d’antisémites, de vendeurs de mensonges, de racistes vicieux et d’égoïstes corrompus “. Elle s’est transformée en une internationale antisémite.”

Si les panégyriques dédiés McCain par divers acteurs politiques semblent déconnectés de la réalité, c’est parce qu’ils reflètent la vision de l’élite sur les interventions militaires américaines qui les considèrent comme une partie d’échecs, les millions de personnes tuées par des agressions non provoquées n’étant que des statistiques.(et on s’inquiète des quelques morts en France au nom d’allah claire-fontaine de jouvence…. )

En Libye et en Syrie, il a cultivé des filiales d’Al-Qaïda en tant qu’alliés, et en Ukraine, McCain a courtisé les néo-nazis actuels, des néo-nazis utilisant le salut nazi.

Ils ne sont pas Al-Qaïda

Lorsqu’une insurrection violente a déferlé sur la Libye en 2011, McCain s’est parachuté dans le pays pour rencontrer les dirigeants du principal groupe insurgé, le Libyan Islamic Fighting Group (LIFG), combattant le gouvernement de Moamar Kadhafi. 

Le cortège de Kadhafi a été attaqué par des jets de l’OTAN, permettant à une bande de combattants LIFG de le capturer, de le sodomiser avec une baïonnette, puis de l’assassiner et de laisser son corps pourrir dans une boucherie à Misrata pendant que les fanboys rebelles prenaient clichés sur clichés du corps pourrissant.

Un massacre de citoyens noirs de Libye par les milices sectaires racistes recrutées par McCain a immédiatement suivi l’assassinat du dirigeant panafricain. ISIS a pris le contrôle de Sirte, ville natale de Kadhafi, tandis que la milice de Belhaj a pris le contrôle de Tripoli, et une guerre des seigneurs de guerre a commencé. Comme l’avait prévenu M. Kadhafi, le pays en ruines est devenu une base pour les passeurs de migrants en la Méditerranée, alimentant la montée de l’extrême droite à travers l’Europe et permettant le retour de l’esclavage en Afrique.

Beaucoup pourraient décrire la Libye comme un État en déliquescence, mais cela représente aussi une réalisation réussie de la vision que McCain et ses alliés ont fait progresser sur la scène mondiale. (et notre zozzo national est arrivé…. son nom, il le signe à la pointe de ses règlements de compte financiers avec le leader libyen – oui vous avez bien lu – Sarko « stic »)

Après l’assassinat orchestré par l’OTAN du dirigeant libyen, McCain a tweeté, “Kadhafi s’en va, Bachar el Assad est le prochain. (et ensuite…. (Avec sa mort, les « ennemis » seraient-ils taris?)

Le gâchis syrien de McCain

Comme la Libye, la Syrie a résisté à l’alignement avec l’Occident et s’est retrouvée soudain confrontée à une insurrection salafi-jihadiste armée par la CIA. 

En mai 2013, Moustafa a convaincu McCain de franchir illégalement la frontière syrienne et de rencontrer des combattants de la liberté. Un millionnaire israélien nommé Moti Kahana, qui a coordonné les efforts entre l’opposition syrienne et l’armée israélienne par l’intermédiaire de son ONG Amaliah, a prétendu avoir ” financé le groupe d’opposition qui a amené le sénateur John McCain à visiter la Syrie déchirée par la guerre “.

Mais McCain a quand même continué à aller de l’avant. Sur la colline du Capitole, il a introduit dans son théâtre interventionniste un autre jeune agent douteux. Nommée Elizabeth O’Bagy, elle était membre de l’Institute for the Study of War (Centre d’étude de la guerre), un groupe de réflexion financé par l’industrie de l’armement et dirigé par Kimberly Kagan du clan néoconservateur Kagan. 

Quelques jours plus tard, O’Bagy a été dénoncée pour avoir falsifié son doctorat en études arabes. Dès que Kagan, humilié, a congédié O’Bagy, la faussaire universitaire a emprunté un autre passage par la porte tournante du Beltway, pénétrant dans les couloirs du Congrès en tant que nouvelle assistante en politique étrangère de McCain.

McCain a finalement échoué à voir les “révolutionnaires” islamistes il s’est contenté de gérer la prise de contrôle de Damas. Le gouvernement syrien a tenu bon grâce à l’aide de ses ennemis mortels à Téhéran et à Moscou, mais pas avant qu’une opération d’armement et d’équipement de la CIA d’un milliard de dollars n’ait contribué à engendrer l’une des pires crises de réfugiés de l’histoire de l’après-guerre. 

Le 14 décembre 2013, McCain s’est matérialisé à Kiev pour une rencontre avec Oleh Tyanhbok, un fasciste impénitent qui avait émergé en tant que leader de l’opposition. Tyanhbok avait cofondé le Parti social-national fasciste, une formation politique d’extrême droite qui se vantait d’être le “dernier espoir de la race blanche, de l’humanité en tant que telle”. Pas fan des Juifs, il s’était plaint qu’une “mafia moscovite juive” avait pris le contrôle de son pays, et avait été photographié en train de lancer le salut nazi sieg heil lors d’un discours.

L’Ukraine est maintenant l’homme malade de l’Europe, un cas d’aide perpétuelle, enlisé dans une guerre sans fin à l’Est. Comme preuve de l’effondrement du pays depuis sa soi-disant ” Révolution de la dignité “, le président Petro Poroshenko, extrêmement impopulaire, a promis à John Bolton, conseiller en matière de sécurité nationale à la Maison-Blanche, que son pays – autrefois une source abondante de charbon à égalité avec la Pennsylvanie – achèterait maintenant du charbon aux États-Unis. Une fois de plus, une opération de changement de régime qui a engendré un État fasciste défaillant représente l’un des plus grands triomphes de McCain.

L’histoire de McCain évoque le souvenir de l’une des déclarations les plus incendiaires de Sarah Palin, une autre fanatique crétine qu’il a imposé sur la scène mondiale. En octobre 2008, lors d’un caractéristique discours de campagne décousu, Palin a accusé Barack Obama de ” copiner avec les terroristes “. Le trait a été ignoré comme étant ridicule et à la limite de la calomnie, comme il devait l’être. Mais en regardant la carrière de McCain, l’accusation semble grandement ironique.

Selon toute norme objective, c’est McCain qui s’est mêlé aux terroristes et qui a arraché aux contribuables américains autant de ressources qu’il le pouvait pour maximiser leurs ravages. Espérons que les sociétés brisées par les opérations par procuration de McCain reposeront un jour en paix.

 

Mac Caïn mort, on découvre son passé à la gloire des states parallèles… Il a été de tous les conflits et tout cela parce que des « bridés » l’on maintenu contre son corps au nom du bombardement innocent de civils qui n’avaient comme tort que d’être aux aussi bridés… Décidément l’histoire est aveugle quand elle condamne le porteur du bien contre le mal. Mais vous me direz que ces notions de bien-mâle, n’est qu’une question de principe et varie selon le côté où se situe l’analyste…. C’est donc une notion à géométrie variable. Il suffit de savoir bloquer l’aiguille dans le sens où l’on veut qu’elle aille. Et cela nécessite beaucoup d’argent pour créer chaque fois le grain de sable qui fait pencher la balance de votre côte. Qu’à cela ne tienne on va créer la frite surgelée, histoire de réchauffer les relations dites-plomatiques, en ayant par avance et par définition une longueur d’avance, puisque instigateur des suites. On est toujours gagnant quand c’est vous qui tirez les ficelles qui meuvent les autre…. Celui qui subit a et aura toujours une longueur de retard… C’est l’éternel jeu du gendarme et du violeur (civil ou politique). Le malfrat a toujours une longueur d’avance (et s’il est politicard, c’est une et demie) et le gendarme doit analyser, après coup, le coup précédent, quand le truand prépare déjà le suivant…

S’il n’avait fomenté ses coups d’éclat, les states auraient peut-être, pu être en paix avec le reste du monde…. Qui prendra la place de Mac Caïn laissée vacante, après le grand bouillon bouillant de la friteuse. Se souvenir que pour que les frites soient goûteuse, de faire deux bains consécutifs, le premier pour cuire à cœur et le second,, bref, pour le dorage final de la frite devenue ainsi croustillante. Servie avec une mayonnaise, bon appétit. Mac Caïn, avec des pissenlits en guise de salade.

Avec Mac Caïn, c’est comme avec le cochon, tout est bon pour foutre la merde… halal ou non! Et maintenant que vont-ils faire? Créer un clone à l’identique mais avec un baze différent… Qu’importe l’enveloppe corporelle pourvu que l’on ai la guerre…. 

Toute erreur, possible, est involontaire de la volonté du défunt, feu, qui se contente de dire « ça baigne! »

 

https://www.les-crises.fr/lautre-face-de-john-mccain/

*****

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Pour réussir, ne respectez jamais les règles …. »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-
%d blogueurs aiment cette page :