-

Pourquoi tombons nous plus malades en vacances, quand justement les services, eux, sont justement en vacances. Quelle contradiction! (unedekeg@12/08/2018)

Publié le Mis à jour le


Choix du jour : « hausse de la maladitivité » ou « baisse de la réponse médicale »
*****
dicton du jour :  « août mûrit les fruits, septembre les cueille »
 *****
Oligarchie
pour la seule beauté du pont…..(au pas de Nemours)   http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html

 

Toute dernière (ou première), pour la route  :

le chassé croisé de miaou bat son plein. Les radars vont flasher jusqu’à en rougir (de honte ou de plaisir)… C’est le moment de faire la chasse au fric. La France entière est sur la route. Si on ne fait pas son beurre en ce week-end, les mesures restrictives n’ont aucun sens. c’est à en ronronner de dégoût et des couleurs….

*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

 Rien ne va plus chez nous. Nous attendons que le personnel est en vacance pour migrer vers les urgences (où il y a parfois, la clim’). Pourquoi ne le faisons nous pas quand les services tournent à 100% de leurs capacités. Ma parole cela doit-être notre esprit de contradiction, on tombe 17% plus malade quand on manque de 17% de services… Bilan on traîne 35% de plus dans les couloirs et la mortalité d’attente augmente. Comme si la mort ne pouvait attendre….. !

et avec un peu de recul…. :

 En été, il faut choisir : la santé ou les vacances. Là réside notre toute dernière liberté…..

*****

se souvenir :

Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles »! (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)

******

 

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

« Etre reçu dans des urgences saturées augmente la mortalité de 40% dans les cas graves »

L'hôpital est-il malade? - Concrete Know-howConcrete Know-how

Rien ne sert de partir à point-mort. Il suffit de ne pas être patient…. d’urgence!

https://www.concreteknow-how.com/2012/10/lhopital-est-il-malade/

 

Les urgences connaissent une hausse de fréquentation de l’ordre de 5% par an

En vingt ans, la fréquentation des urgences a doublé, passant de 10 millions à 20 millions de passages aujourd’hui.

 « Lorsque vous êtes hospitalisé dans un service d’urgences en surcharge, votre risque de mortalité augmente de 9%. Pour les patients les plus graves, ceux sur lesquels il faut qu’on agisse le plus vite et le mieux, cette augmentation du risque de mortalité est de 40%. »

Le docteur François Braun veut voir diminuer cette saturation d’abord liée, selon lui, à un problème d’organisation globale du système de santé français. Actuellement, les urgences fonctionnent en flux tendu et le moindre déséquilibre peut entraîner des difficultés majeures.

 « Manque-t-il vraiment des choses aux urgences ou demande-t-on aux urgences de prendre en charge des patients dont elles ne devraient pas s’occuper ? »

Impliquer les généralistes

« Les gens travaillent tard. Souvent, ils habitent loin de leur lieu de travail. Quand ils rentrent chez eux à 20 heures, il n’y a plus aucun cabinet ouvert. »

Pour une réponse adaptée, il faudrait pouvoir maintenir des ouvertures de cabinets médicaux de médecine générale, comme des maisons médicales de garde, le soir et le week-end pour prendre en charge les malades « non programmés ».

« Avant de vous déplacer, appelez la régulation médicale qui va vous donner la meilleure solution en fonction de l’heure, de l’endroit où vous êtes et de ce qui vous arrive. »

Plan santé présenté en septembre

Alors que cette piste pourrait être retenue dans le plan santé qu’Emmanuel Macron doit présenter en septembre, l’urgentiste écarte celle d’un numéro d’appel d’urgence unique comme cela se fait en Angleterre. Dans les pays anglo-saxons, il n’y a pas de régulation. On envoie immédiatement une ambulance qui conduit le patient vers le service d’urgences le plus proche, quelque soit son plateau technique. C’est seulement une fois dans le service d’urgences qu’est effectué « le tri » entre les patients, avec une perte de temps, une perte de chance pour le malade. En France, le tri s’opère en amont, ce qui permet de gagner énormément de temps. Une force à ne surtout pas abandonner, pour le docteur Braun.

« Prenez l’infarctus : il est dangereux de conduire le patient vers un hôpital qui n’a pas ce qu’il faut pour le traiter. »

Les professionnels plaident pour que, lorsqu’un patient pousse la porte des urgences, il trouve la même qualité de réponse à chaque fois et mettent l’accent sur le rôle crucial de la régulation préalable. Pour bien faire et faire accepter cette distinction entre ce qui relève des urgences et ce qui relève d’une prise en charge en consultation, ils militent pour une réorganisation avec la médecine de ville afin de pouvoir accéder aux scanners ou aux échographies rapidement en ville : 

« Ainsi, on arrivera à résoudre le problème des services d’urgences, sans pour autant recruter des tonnes de personnel [au risque de créer] un appel d’air qui va augmenter l’activité, et on ne s’en sortira jamais. Alors, oui, des solutions existent. Encore faut-il une vraie volonté politique. »

 

Rien n’est insurmontable. Il existe une solution en deux possibilités :

  • interdire les vacances médicales estivales
  • interdire la maladie estivale

Il faut donc ordonner à l’un et à l’autre des camps de respecter lé décret qui sera alors pris en application….! Et puis de façon générale, pourquoi ne pas interdire purement et simplement le principe même des vacances. Avant les serfs et les esclaves partaient-ils en vacances…. et ils n’en pourraient pas. Ils mourraient pour d’autres raison.

C’est vrai l’économie est en panne pendant près de deux mois soit environ 17% de perte de PIB. Que ne ferait-on (du moins les pouvoirs) avec ces 17% de mannes supplémentaires…..  Et si on est réellement français, on devrait les offrir, spontanément au pouvoir qui croule sous les dépenses somptuaires et qui est contraint à nous pressurer toujours un peu plus (à coup de 5€ d’APL, de déremboursements, de taxations de taxes…. des mesquineries quoi). Nous avons le pouvoir d’aider et nous le faisons pas. Nous sommes donc condamnables pour non assistance à gouvernement en danger de mort subite du nourrisson (car 1 an de pratique ne leur donne pas encore leur majorité et je ne parle pas de celle des urnes où certains sont élus, au premier tour avec moins de 5% des inscrits, mais sils sont quand même élus – le neo prorata indemnités alpha  = Quand la représentation nationale des partis s’implique dans l’effort de guerre pour éradiquer les gaspillages en économisant, volontairement, 39 millions. Cela est typiquement Français et les autres nous envient cette capacité exemplaire de nos politicards, qui pour une fois mettent la main à la pâte à modeler le pays)

Le plan Macron va s’inspirer….. pour transpirer un peu!

La France malade de sa santé! C’est un comble…..

 

https://www.nouvelobs.com/societe/20180810.OBS0764/etre-recu-dans-des-urgences-saturees-augmente-la-mortalite-de-40-dans-les-cas-graves.html

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!

******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant. C’était avant…..?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. Précisions, sur ce problème (adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de « keg », ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical.

******

Et pendant ce temps……

S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié » / Message d’outre-tombe / 11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)

On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?

La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.

*****

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……
Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :
Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-
%d blogueurs aiment cette page :