-

Pour être en pire, il faut être primo naturalisé, petit et efficace. Les ersatz peuvent faire illusion… un temps puis se baudruchent; d’eux-mêmes…. ! Pfittt. (unedekeg@18/04/2018)

Publié le Mis à jour le


choix du jour : « ENA sous Brienne » ou « Brienne sur Ena »
 
dicton du jour :  « quand le raisin nait en avril, il faut préparer son baril »
 *****
pour la seule beauté du pont…..
Oligarchie
 
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Il a pris son vol. Une chance pour lui, le petit personnel n’était pas en grève, ni en place, sinon il serait au supplice et ferait la roue de paon…. pan cul cul….

et avec un peu de recul….-

L’Histoire peut parfois se répéter, mais ne sera jamais identique à 100% d’une fois l’autre… C’est une chose que de vouloir être accepté et c’en est une autre de l’être, effectivement. Le tremplin de départ à 18%  est un peu court pour réussir un vol majestueux de l’aigle… Parfois les trajectoires se cassent brusquement avec les missiles non détectés (à temps)

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

se souvenir :

  • Macron aux Indiens: « Ne respectez jamais les règles ». Suivez ses ordonnances, les exemples à suivre, en tous domaines viennent du sommet des pyramides…. Qu’attendez vous pour obéir à cette ordonnance à dose homme et aux pathiques…. (ce qui est valable pour les Indiens ne le serait pas pour les Français?)
  • S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave. (donne lui un poisson, de temps en temps, mais, surtout, ne lui apprend pas à pécher!)

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Macron, Bonaparte à petit pied

par François Martin

Waterloo-Napoleon-200-ans

  • on attendait un général Français et ce fut Blücher le Prussien qui se présentât
  • on attendait Hollande ou un autre enfant de Sion et ce fut un Rothschild associé qui nous désordonnât (il était Franco picard, et travaillait pour Sion bien-être associé…)
  • Napoléon  décrétait, Macron ordonne!

https://www.humeurs.be/2015/06/waterloo-200-ans/

 

Depuis son élection, on aime bien assimiler Macron à Bonaparte : jeune, ambitieux, autoritaire, moderne, parvenu au faîte, comme Bonaparte le 18 Brumaire, à l’occasion d’une prise de pouvoir litigieuse (mise à mort politique de son principal concurrent Fillon, avec connivence, sinon complot juridico-médiatique, et piétinement du secret de l’instruction pour Macron, putsch militaire pour Bonaparte).

Macron le communicant

Sur le plan des réformes, la comparaison semble s’arrêter là.

  • Bonaparte était un forcené de l’action, une « machine » à transformer la France et le monde.
  • De ce que nous semblons voir de Macron, ce qui apparaît le plus, c’est une communication très bien faite, mais son action, pour le moment du moins, ne semble pas être beaucoup plus décisive que celle de ses récents prédécesseurs. De fait, si Macron était un « grand réformateur », passant outre aux freins de toutes sortes pour imposer des directions pérennes et de long terme, répondant aux grands maux de la société française, qui sont parfaitement connus, nous le saurions déjà. En ce sens, il ne ressemble guère à son grand ancien, l’ogre, le « bulldozer » corse.

La bourgeoisie en marche

On peut cependant dire qu’il lui ressemble en un autre aspect. En effet, on sait que la Révolution française n’est pas d’origine populaire, mais bourgeoise. Dans un premier temps, sous l’action conjointe de la grande bourgeoisie d’affaires, alliée à une partie de la haute noblesse, et de la petite bourgeoisie de province, qui compose en très grande majorité le Tiers-Etat, elle vise à constitutionnaliser le régime, et d’abord pour contrôler les finances. En effet, plane sur ces acteurs, tous propriétaires terriens, la menace (depuis Août 1786), d’un nouvel impôt foncier (qui deviendra la CSG prolétaire accouplée à l’APL) , payé par tous, un danger dont ils doivent se débarrasser. Par ailleurs, ces constituants ne sont pas antiroyalistes, loin s’en faut : toute l’oligarchie financière, et pas seulement elle, fait fortune, à cette époque, en particulier avec la Caisse d’escompte, la grande œuvre de Necker, autour de laquelle s’organiseront des « tripatouillages » très lucratifs. Pourquoi iraient-ils mettre à bas un Etat si prolixe ? C’est ensuite, avec les jacobins, que les choses se gâtent. La grande bourgeoisie d’affaires, un moment débordée, cherche un moyen de ramener l’ordre. La paysannerie étant affaiblie, et les corps intermédiaires détruits (par la loi Le Chapelier du 14 Juin 1791), les perspectives économiques, industrielles et commerciales, sont en effet extraordinaires, avec cette nouvelle main d’œuvre ruinée à exploiter (déjà…. en somme la révolution, en voulant crér des hommes lires, ne les a que précipités vers l’esclavage. Un serf était, comparativement, mieux soigné et traité qu’un prolétaire…). Mais pour cela, il faut remettre la maison en marche, c’est-à-dire créer les conditions d’un Etat bourgeois moderne qui fonctionne, pour tirer tout le parti de la « mondialisation », industrielle et libérale, de l’époque. C’est le mandat qui est confié à Bonaparte. (et rien en ce qui concerne Macron. Lui aussi ordonne… Souvenez vous de Balladur et de son ordonnance d’après des fêtes de sortie de piste!)

Instant tant attendu de détente en réclame :

La Révolution est finie

Un mois après le coup d’Etat, en Décembre 1799, il dit : « Citoyens, la révolution est fixée aux principes qui l’ont commencée, elle est finie ». Ensuite, il met en place, et avec quelle énergie, le programme pour lequel il a été poussé au pouvoir : la centralisation administrative, judiciaire et financière, avec les départements, l’institution des préfets, la banque, les lycées et l’université, etc. Une œuvre gigantesque. Napoléon disparaîtra politiquement en 1815, mais son œuvre lui survivra.

On peut trouver nombre de similitudes entre le début de l’époque moderne, pendant et après la Révolution, et la nôtre. Mêmes Etats affaiblis, mêmes oligarchies d’affaires, même finance triomphante, permettant toutes les spéculations possibles, mêmes perspectives économiques extraordinaires, autrefois avec l’industrie et le commerce maritime, aujourd’hui avec les services mondialisés et la révolution informatique, même main d’œuvre, en France et à l’étranger, à exploiter sans vergogne. Après la catastrophe hollandaise (le fameux vaisseau fantôme alias hollandais volant et volant), il s’agissait de remettre de l’ordre, de faire fonctionner un Etat efficace « à la main » d’une élite bourgeoise citadine, ambitieuse et internationale. Macron est issu de ce milieu et en comprend les codes parfaitement.

Le peuple n’a aucune place

Mutatis mutandis, son mandat est le même que celui de Bonaparte : créer les conditions, la « base étatique », dont cette élite a besoin pour les promesses d’enrichissement qui se présentent. Y parviendra-t-il ? Même s’il n’a pas l’énergie féroce et l’immense caractère de son grand prédécesseur, en tout cas, à sa façon, il essaye. Ce faisant, il reste cohérent avec le mandat qu’il a reçu. Dans cette vision, comme à l’époque, le peuple, évidemment, n’a aucune place. Depuis qu’il a été élu, et malgré le coup de com de Berd’huis, qui ne fait pas une politique, nous n’avons pas vu beaucoup de signaux de sa part vers la France « périphérique ». On peut craindre qu’il n’y en ait pas non plus par la suite. (en général la politique à venir se dessine dans les 100 premiers jours. Jamais dans les 100 derniers!)

Napoléon était Corse
Macron était picard et la ficelle n’en fut que plus grosse…. et il fut détourné, tout jeune du droit chemin par une Brigitte. (Qui est le plus symbolique de l’histoire, à venir après, de Jésus ou de Judas? Eut-il était s’il n’avait pris des cours de théâtre avec celle qui le prix comme pique maillon?)
Napoléon avait des guerres pour le servir et il était militaire dans l’âme et de formation.
Macron Limoges ses porcelaines à tout va…. (heureusement le nouveau CEM en remplacement de de Villiers – général  et non politicard à la soupe populaire à Pasqua – n’est pas Bildenbergé, du moins pas encore, alors que Macron et Philippe, ainsi que l’ex ministre des armées démise des épaulettes, y sont).
Que l’on ne se trompe pas l’ENA n’est pas Brienne et ne forme pas des généraux géniaux (ce serait, même un peu, l’inverse. Il faut se souvenir que sans Napoléon point de IENA…. car c’est bien de là que date la grande administration et qu’il faudra attendre 1945 pour en créer des cadres pontifs-pilates. Il est vrai qu’entre temps il nous a fallut la morne plaine de Waterloo (que certains appellent Water-lost)
Macron va devoir se créer ses guerres d’en pire, pour ressembler à son modèle. mais n’est pas Bonaparte qui veut. Il faut de faire à l'(idée que s’il peut être copié, il ne sera jamais égalé et encore moins dépassé. Il ne suffit pas de jouer les marionnettes grandiloquentes…. Dans 4 ans et peut-être avant, quelqu(un franchira le rubis à con et se la fera « allez jacter ailleurs »… Il est de retraites précoces et avant l(âge. Surtout en politicardie. Combien seront les amoureux de la marche forcée qui formeront le dernier carré … de la garde à vous et à vue.

 

 

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel  (pour d’éventuels mauvais coucheurs, autoproclamés « chasseurs à prime de plagiats » de leur soit disant intellectualité, même si copy-ratée d’autrui. Un copyright ajouté sur quelque chose de récupéré n’est pas acte de propriété – cf jugement de référé en date du 20 Février 2018 – TGI de Paris. Heureusement ces autoproclamés sont plus que minoritaires. précisions adressées à la demande) : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1
Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :