-

Il y a eu un de Gaulle…. mais son esprit est définitivement mort dans l’attentat mémoriel de Juillet 2000 et la création du « Pupille de la Nation, inconnu »! (unedekeg@25/02/2018)

Publié le Mis à jour le


 

choix du jour : « Gaullistes d’opérette » ou « escrocs politicards »
 
dicton du jour :  « Février rigoureux effraie les frileux »
 *****
S’il est possible d’exploiter un esclave un certain temps il finira inévitablement par se rebeller. Pour être en mesure de l’exploiter tout le temps, il doit ignorer sa condition d’esclave.
Oligarchie
pour la seule beauté du pont….. http://www.incapabledesetaire.com/oligarchie.html
*****

Françai(se)s quand vous saurez……que :

Le gaullisme est définitivement mort en Juillet 2000. Ceux qui se revendiquent de ce programme ne sont que des usurpateurs en place (ou postulants). Toujours se méfier des contrefaçons…., dangereuse pour ceux qui s’emparent et usurpent le bien national!

et avec un peu de recul….

Oui de Gaulle est bien mort et définitivement en Juillet 2000. Même les tenants-gardiens de sa pseudo-grandeur de la France, ont laissé faire. Ils s’abritent derrière des relents de petitesse… Plus personne se disant et se revendiquant gaulliste, n’a et n’aura grâce à mes yeux…

 
*****
pensez à cliquer sur les liens qui apparaissent en orangé, vous découvrirez des tableaux pouvant vous intéresser….. à divers titres et degrés

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Rejoindre Macron, c’est trahir De Gaulle. Macron, une certaine idée de la finance

Ferréol Delmas

macron de gaulle

Emmanuel Macron commémore l’Appel du 18 juin au mont Valérien en 2017 (SIPA. 00811551_000087) / Charles de Gaulle en visite à Londres, le 1er avril 1960 (SIPA. 00378256_000001)

Les « gaullistes » qui rejoignent Macron ne savent pas ce qu’ils font. Le président est l’antithèse du général. Quand De Gaulle avait « une certaine idée de la France », Macron en a une de la finance. Un rappel à l’ordre gaullien du plus vieux mouvement de jeunes gaullistes, l’Union des Jeunes pour le Progrès (UJP). 

Se dire gaulliste à vingt ans n’est pas facile. De Gaulle est mort en 1970 et le terme « gaulliste » en lui-même peut paraître dépassé. Ce qui est incontestable, en revanche, c’est que l’héritage de la droite française, depuis la Seconde Guerre mondiale, a été façonné par la personne et la pensée du père de la Ve République. Si être gaulliste peut sembler désuet en 2018, il est urgent d’être gaullien, c’est-à-dire de concevoir l’action publique principalement au travers du prisme de la préservation de la souveraineté nationale et de la préoccupation d’une nécessaire solidarité nationale.

Macron, une certaine idée de la finance

Aujourd’hui, l’Union des Jeunes pour le Progrès (UJP), mouvement de jeunesse fondé en 1965 à la demande du général de Gaulle, est considéré comme le gardien du « gaullisme social » (ils ne gardent rien, et surtout pas l’esprit du fondateur… Ils surfent pour tenter d’être).

Macron serait-il le De Gaulle du XXIème siècle ? Aux partisans de cette comparaison hasardeuse rappelons que le Général était un farouche partisan de la participation et de la troisième voie en matière économique. Cette vision qui s’oppose à la fois « au capitalisme abusif » et « au communisme écrasant » propose un ordre juste associant harmonieusement le capital et le travail. Cette « voie de la concorde et de justice fructifiant dans la liberté », selon son concepteur, sort du dualisme de la lutte des classes en mettant en place dans les entreprises une participation au capital, aux responsabilités et aux bénéfices. À l’inverse, le président Macron moque les « illettrés », « les fainéants », « et les gens qui ne sont rien ».

Macron, l’anti-De Gaulle

La vraie question ne serait-elle pas : Macron est-il l’antithèse du gaullisme ? Certes, le chef de l’État a souhaité, sur TF1 le 15 octobre 2017, « revisiter cette belle invention gaulliste de l’intéressement et de la participation ». Mais au-delà des mots et d’une communication menée d’une main de maître, on assiste à une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) de près de 60 % équivalant à une perte de pouvoir d’achat pour environ huit millions de personnes (les plus riches …. en espérances déçues) . À ceci s’ajoute l’augmentation du prix du pétrole, la polémique sur la baisse des aides personnalisées au logement (APL). Non, Macron n’est pas de Gaulle !

Instant de détente, grâce à la réclame :  le neo prorata indemnités alpha (cliquez pour découvrir cette analyse) les représentants du pouvoir, la main à la poche des autres! Où se situe le votre en votre département. Indiquez le moi, nous en parlerons, ensemble

Si Jupiter peut ressembler au « grand Charles » par sa volonté d’opter pour un pouvoir exécutif fort et resserré, l’électorat de ces deux hommes d’État est fort différent. Macron, en effet, réconcilie la bourgeoisie de gauche boboïsée et la bourgeoisie de droite, celle des « gens du juste-milieu », déjà moquée par Verlaine dans son poème Monsieur Prudhomme. Anciens soutiens de Delors pour les premiers, électeurs de Giscard, Barre et Bayrou pour les seconds, cet électorat politique qui se fonde sur une petite caste de privilégiés a oublié le peuple. Macron ne serait-il qu’une copie de Louis-Philippe, le « roi-bourgeois », comme le démontre l’essayiste Olivier Gracia dans L’histoire se répète toujours deux fois ?

Face aux lâcheurs, il est urgent d’être gaullien

Le combat des jeunes gaullistes est intrinsèquement lié à celui pour le progrès social.

Face aux lâcheurs qui préfèrent un maroquin ou un poste sous la bannière d’En Marche, l’UJP préfère la constance de ses idées. Renouer avec l’esprit gaullien, tel doit être l’objectif de notre famille politique pour revenir au pouvoir. Une droite qui retrouve « une certaine idée de la France », celle qui parle aux jeunes, aux classes moyennes et populaires, en un mot aux oubliés qui se réfugient dans l’abstention. (Marrant que l’on ne parle jamais du vote blanc. On se demande pourquoi, il existe…..  pour les chiens? Alors qu’il est le seul moyen, légal, d’oser dire non, avant le nom révolutionnaire de la rue)

En marche avec les Républicains

Soutenir les Républicains et leur vision pour la France, ce n’est pas tomber dans une opposition sectaire et bornée. C’est participer, à notre rythme, à la constitution d’un projet pour la France fondée sur les territoires. La diversité de notre pays, notamment spatiale, doit être comprise dans son ensemble. La France est aussi péri-urbaine et rurale, contrairement à ce que semble penser le président. Opposer la France des villes et celles des champs, alimentant et exacerbant la fracture sociale, c’est risquer l’explosion des votes contestataires aux prochaines élections européennes. Cette défense de la France des oubliés passe par le maintien du Sénat et des dotations des collectivités territoriales.

« Il faut d’abord savoir ce que l’on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l’énergie de le faire », disait Clémenceau. La droite républicaine sait ce qu’elle veut, le dit malgré les vents contraires et les protestations des Macron-béats, il ne lui reste plus qu’à le faire. (c’est sans compter les « tousaufistes de la peur » qui avaient sévi en 2002 et ont récidivé en 2017, et récidiveront encore la prochaine fois….Leur salaire de la peur est payé par leurs « amis »)

 

Il n’y a plus aucun Gaulliste en France, depuis Juillet 2000…. Héritage crucifié – 2005

Tous les autres, non gaullistes (puisque Juillet 2000 a pu exister et continue…) et donc 100% des politicards de métiers ou d’aspiration, ne sont abonnés qu’au seul rAppel du 18 Juin 2017. Avec en tête de fille (attention au harcèlement : hausses de la CSG, baisses des revenus,…. et vous voulez remplir des carnets de commandes….) tous les adeptes de la transfugie…. spécialistes des retournements! Et ce n’est pas fini)

Lire le rapport centenaire : https://wp.me/p4Im0Q-2ag . Vous m’avez compris? Je ne serai jamais en avant, mais révolutionnaire et jamais derrière!

 

https://www.causeur.fr/macron-de-gaulle-ujp-republicains-149675

*****

….. deux ou trois doigts de « French Touch électorale »? Allez un dernier, sur le pouce pour la route! Cliquer ci-dessous les liens en orangé, dans, « … et pendant ce temps…. », les liens idoines en « French » quelque chose!
******

FIN de la une DU JOUR

Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français », et que depuis environ 1592…… Avant?

Rappel : au coeur des articles, les éléments écrits en bleu (ou noir) et verticaux sont de keg, ce sont des commentaires (genre explication de texte ou notes personnelles ou d’autrui) et en final la conclusion est en noir vertical..

******

Et pendant ce temps……

Cliquer sur des liens (orangés et sans radars), c’est surprise-party pris (et prix libre)! :

En ouvrant les trois documents, ci joints relatifs à

Découvrez-y la si fameuse « French Touch électorale »….., en sous marins!

 

*****

« L’héritage crucifié »

Message d’outre-tombe

11 Novembre 2005

héritage en croix (je sais)
On a festoyé un centenaire, il paraît…….. : https://wp.me/p4Im0Q-2ag  (c’est long pour 100 ans – le texte – normal). En étiez-vous ce 11/11/2017 et à quel titre réel et vrai?
La France méprisante vis à vis de ses « Pupilles de la Nation inconnus ». Surtout ne ravivez pas la flamme du mépris. Ils ont déjà eu leur lot jusqu’au dégoût, à la fin de leur vie….. https://wp.me/p4Im0Q-2az . C’est de l’eugénisme d’état à l’étal brut.
*****
Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
*****

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille…. Le pouvoir se décide sur le sable des arènes (quelle corrida), Panem et circenses ……

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word, c’est gratuit et cela peut rapporter gros, en connaissance) :

Quand on fait ses commissions il ne faut pas oublier que la cash-bas héla le pékin

petite commission des grosses présidentielles législativisées

*****

A l’attention très particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :