-

Non seulement on n’aurait pas le droit de leur dire « NON », mais pas celui non plus de leur payer leurs honoraires à la com’ à la place d’un fixe arbitraire..(Une de keg -30/07/2017)

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «député fixe ou «député commission»
 
 *****

Français quand vous saurez……que :

Non seulement cela nous coûte et de plus en plus cher (indemnités aux élus du pouvoir et financement y liée aux partis),  mais en plus on n’aurait pas le droit de leur dire non! Qu’en pensez-vous?

et avec un peu de recul….

Le vote blanc est à l’élection, ce que le fixe d’indemnité est à la non qualité électorale des élus.

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Suite des analyses du résultat des législatives de 2017 ….

En mode comparatif d’économie entre deux élections : cliquer sur  Leg 17 – compare partis 17 et 12

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Les députés disent non à la prise en compte du vote blanc pour la présidentielle de 2022

Les députés disent non à la prise en compte du vote blanc pour la présidentielle de 2022

Rejetant un amendement proposé par le groupe les «constructifs», l’Assemblée nationale a fermé la porte à la possibilité d’une prise en compte du vote blanc pour la présidentielle de 2022. L’exécutif était contre.

Une fois de plus, le vote blanc ne sera pas pris en compte lors des prochaines élections présidentielles. Selon France Info, les députés ont rejeté dans la nuit du 28 au 29 juillet l’amendement qui allait en ce sens déposé par le groupe parlementaire les «constructifs» (composé d’élus Les Républicains et de centristes), soutenus par le MoDem, les socialistes et les insoumis. Le texte prévoyait que l’élection devait être réorganisée si le nombre de votes «blancs» (enveloppes vides ou bulletins vierges) était équivalent à la majorité absolue ou relative.

Nicole Belloubet, la ministre de la Justice était opposée à cet amendement, arguant du fait qu’il était préférable d’attendre encore pour prendre ce type de mesure, le vote blanc n’étant comptabilisé séparément des nuls que depuis février 2014. Au contraire, le député Maurice Leroy (Union des Démocrates et Indépendants) y voyait un moyen de lutter contre les «votes extrêmes» et le président du MoDem avait parlé d’une mesure allant «dans le bon sens».

La prise en compte du vote blanc est une idée qui fait depuis longtemps débat en France, où ils ne sont différenciés des votes nuls que depuis 2014. Lors des dernières élections présidentielles, près de trois millions de personnes avaient choisi le vote blanc pour marquer leur désaccord avec les candidats présentés, soit 6,35% des inscrits et 8,52% des suffrages exprimés. Près d’un million d’autres avaient opté pour le nul (bulletin déchiré, barré, portant le nom d’un autre candidat ou autre) soit 3% des votants.

Ceux qui militent pour la reconnaissance du vote blanc ont un bel avenir devant eux. Ils courent ainsi que ceux qui argumentent que « cela ne sert à rein de voter blanc…. », après une belle chimère…

Il y a une différence de taille entre :
  • vouloir la reconnaissance du vote blanc
  • imposer le vote blanc dans l’urne

Le premier est affaire de quémandeurs, le second est affaire d’électeurs adultes qui veulent démontrer, de fait que les élus ne représentent plus rien, excepté les idées de leur coteries et clans et non plus celles du Peuple.

Il est vrai que, n’en déplaise aux spécialistes de l’abstention, voter blanc c’est renvoyer dos à dos les putatifs a qui on signale que l’on ne veut pas d’eux, mais que l’on veut, effectivement, quelque chose d’autre…. Alors que dans l’abstention, on favorise et on ne contredit pas (le fameux « qui ne dit mot consent ») le vainqueur à venir qui a beau jeu de dire que « si les abstentionnistes ne voulaient pas de lui, il l’auraient fait savoir….. ». . Le jour où les é-lecteurs auront compris cela la démocratie aura fait un sacré pas… au profit exclusif du Peuple. Vous aimez que l’on vous dise que l’on ne vous aime pas?

Pourquoi les députés ne veulent pas du vote blanc :

  • Ils n’aiment pas prendre des baffes (surtout en public)
  • ils ont peur de perdre leurs privilèges (il faut savoir que le système électoral est pourri, en effet si 3 électeurs sur 45 millions osaient aller voter, nominativement, il y aurait un glorieux vainqueur élu à 66,66% …., c’est beau la démocratie électorale quand 44 999 998 électeurs seraient contre=
  • ils savent que c’est plus facile de dire oui ou de se taire que d’oser dire non

Le vote blanc imposé dans l’urne (en attendant), appellerait obligatoirement comme corollaire l’indemnisation des députés (base + IRFM = 10973) serait au prorata de la qualité électorale basée soit (au regard des % d’inscrits)

  • sur un % décidé arbitrairement (et en tous les cas pas inférieur au double de ce qui est requis pour participer au second tour soit 25% multiplié par 2)
  • soit sur le plus grand % obtenu par le candidat ayant obtenu le maximum (36,11% en 2012 et 29,76% en 2017), au premier tour, en sachant que plus le % est élevé, plus on réalise d’économies. En 2017 !
    • 35,00% = 39 059 560
    • 29,76% = 32 582 426
    • 25;00% = 24 345 687
                                            et le lien, ci-dessus de l’article « suite des analyses …. »
Peut-on et doit-on laisser les représentants du pouvoir légiférer sur ce qui les concerne. C’est le peuple qui paie et ce serait au peuple de dire s’il veut ou non du vote blanc. Référendum
*****
Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

FIN de la une DU JOUR

 

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .

 

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille….

Dont  (cliquer sur chacun des items, ci-dessous, pour accéder aux tableaux d’analyse, sous Word) :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :