-

Qui a le plus de panache du général qui refuse d’être carpette ou d’un petit président-traître qui souhaitait le museler? On ne muselle pas l’Honneur! (une de keg – 20/07/2017)

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «grand général» ou «petit subalterne»
 *****

Français quand vous saurez……que :

Il y a d’un côté l’Honneur d’un général et de l’autre le mépris d’un président pour tout ce qui est militaire et qui risque de ne pas obéir à ses ordres désordonnés. Que se passera t-il quand il déclenchera la guerre à son Peuple…. (ou du moins celui dont il semblerait qu’il fut président. A 18% des inscrits au 1er tour, on ne peut représenter le Peuple … loin s’en faut) et ordonnera de tirer dessus (avec ou sans Ultima ration)? Quel général osera répercuter un tel ordre…. Il va falloir ressortir les piques de 1791 pour l’y acccrocher.

*****

et avec un peu de recul….

 Quand l’exécutif s’enfonce dans la collaboration avec l’étranger…. au nom du soit disant patriotisme appelé à créer une esclavage d’état et en urgence (s’il vous plait… et même si cela ne vous plait pas….), un général ose dire son fait à un subalterne. J’ai plus de respect pour un général aguerri qu’à un bleu-bite qui n’a même pas fait ses classes (ni militaires, ni politiques et encore moins sociale). Celle d’avec sa maitresse d’école, ne sont pas de mises…. Il lui reste beaucoup à apprendre pour devenir un grand président. Je ne pense pas qu’on lui en laissera le temps. Ses deux premiers mois virent déjà au cauchemar….

*****

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

 

Pierre de Villiers: l’armée doit être loyale au peuple, pas à Emmanuel Macron

Depuis quelques jours, une forme d’opposition semblait s’afficher entre Emmanuel Macron, président de la République et donc chef des armées, et le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des Armées (CEMA), c’est à dire le plus haut placé dans la hiérarchie militaire française hors gendarmerie. Il était question de limoger le CEMA, la décision devrait être rendue publique d’ici la fin de la semaine et, finalement, on apprend ce matin que le général a choisi de démissionner. La raison ? En commission, Pierre de Villiers a vertement critiqué de nouvelles coupes budgétaires et souligné leur impact inévitable sur la capacité opérationnelle des forces. Ajoutons que la critique fut faite en des termes qui rendaient inévitable sa diffusion publique.

Bien sûr, qu’un pays, frappé par le terrorisme et gangrené par des réseaux de fanatiques et de criminels disposant d’armes de guerre, choisisse de diminuer son budget de défense en même temps qu’il se prépare à financer des Jeux olympiques laisse songeur. Mais sans même parler de l’opportunité des choix budgétaires, l’analyse d’une telle situation doit aller au-delà du classique « se soumettre ou se démettre », notamment parce qu’elle concerne un militaire de haut rang.

La « merveilleuse trinité »

En première approche, évidemment, un chef des armées ne peut se permettre de voir ses décisions publiquement contestées par l’un de ses grands subordonnés. Toute faille entre l’Etat et les forces armées serait une faiblesse que nos ennemis seront tentés d’exploiter. Clausewitz l’a théorisé avec la formule de la « merveilleuse trinité », triangle dont les sommets sont l’armée, le gouvernement et le peuple qui doivent être unis pour assurer la robustesse d’une nation. Avant lui, Sun Tzu, Machiavel et bien d’autres l’avaient également analysé. (Retirez l’un et le triangle se transforme en épée qui tranche entre leux têtes restantes. Un chef des armées sans armées, c’est comme un général trop loin du Peuple. revisiter l’article 12 du préambule de 1791  » … cette force est instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux à qui elle est confiée de plus cette force appartient au peuple et non au pouvoir, c’est le Peuple qui la paie!)

La responsabilité de cette union harmonieuse n’incombe pas, pour autant, aux seuls militaires, et leur devoir de réserve est précédé et supplanté par un devoir de loyauté – encore faut-il savoir envers qui, ou quoi.

Macron n’est pas César

Les militaires risquent leur vie au combat, mais là n’est pas leur spécificité. Policiers, pompiers, secouristes entre autres peuvent aussi être amenés à risquer leur vie dans l’accomplissement de leur devoir. Mais seuls les militaires sont amenés à tuer dans le cadre de leurs missions (hors légitime défense). Leur chef, le CEMA, n’est donc pas un directeur d’administration comme les autres.(et donc il ne peut être considéré comme un simple pion… Il doit être participant actif à toutes les décisions concernant des ordres à venir et commander ses troupes. Macron n’est pas un militaire…. on se demande d’ailleurs ce qu’il est, à part manipulateur…)

A qui doit aller sa loyauté et, avec elle, celle de tous les militaires ? Au président ? Au gouvernement ? A l’Etat ? A la nation ? Au peuple français ? A tous les habitants de la France ? A la France elle-même, ou à « une certaine idée de la France » ?

N’en déplaise à Emmanuel Macron, ce n’est pas pour lui que Pierre de Villiers devait ordonner aux hommes et aux femmes sous son commandement de risquer leurs vies ou de prendre celles de leurs ennemis. Ce n’est pas à lui que doit aller leur loyauté. Même élu, nul ne peut se décréter César, seulement l’être. Et l’Empereur lui-même devait servir Rome.

La souveraineté appartient au peuple ( on devrait parler au passé simple ou décomposé, car la souveraineté n’appartient même plus au président, même plus à Bruxelles, mais à une autre entité dont on parle peu, trop peu, mais qui pourtant est réelle dans ses diktats et dont, entre autres, Macron n’est que zélé serviteur….ainsi que son ministre-Kapo et il y a peu sa militaire en jupon, appelée à commander au général de Villiers….  )

Comme l’affirme notre constitution, la souveraineté appartient au peuple. C’est donc lui, et lui seul, que les armées doivent servir, en obéissant aux décisions de ses représentants légitimes, à savoir les parlementaires.

Or, si cette loyauté impose de se soumettre même aux décisions budgétaires, elle impose aussi d’informer le plus honnêtement possible le Parlement des conséquences prévisibles des décisions qu’il projette, afin que celles-ci soient lucides et assumées.

En outre, sous réserve de ne pas rendre publique et donc accessible à nos ennemis d’information sensible, ce même devoir de loyauté impose aux militaires d’informer le plus clairement possible l’ensemble des citoyens sur les conséquences des choix politiques en matière de Défense. Nos militaires sont des experts dans leur domaine. Bien sûr, l’expertise technique n’a pas à se substituer au débat démocratique ni au choix politique – au sens noble du terme. Mais elle doit nourrir le débat, elle doit être un élément de la réflexion et de la décision politiques. S’en priver, comme on l’a trop fait, conduit à débattre de postures de principe sans connaissance des réalités opérationnelles. Les cas de la Libye et de la Syrie en sont de désastreux exemples. Emmanuel Macron, ex-ministre d’un président voulant faire alliance avec ce qui est aujourd’hui l’Etat islamique pour combattre Bachar el-Assad, devrait le savoir…

On ne peut rien reprocher à Pierre de Villiers

De quel droit, donc, reprocher au CEMA d’avoir donné au peuple souverain et à ses représentants les moyens de décider en conscience et en toute connaissance de cause ?

On m’objectera que le général Pierre de Villiers était aussi un haut fonctionnaire, tenu de ce fait à un autre devoir de loyauté envers son administration. C’est vrai, mais s’arrêter là reviendrait à ignorer une autre spécificité de l’état militaire : les limites strictes imposées à la liberté d’association.

Soyons clairs : une grande partie des récentes déclarations du CEMA n’auraient choqué personne si elles étaient venues d’un responsable syndical. Mais les militaires n’ont pas de syndicats, et n’ont pas le droit d’en avoir.

Faut-il pour autant renoncer à informer les citoyens de l’état de nos forces armées autrement que par le biais des déclarations officielles du ministère et les réponses convenues aux questions parlementaires ? Non, car une solution simple existe.

Laisser parler la grande muette

Depuis peu, les militaires ont le droit de constituer des associations professionnelles, mais elles ne rassemblent pour l’instant qu’un faible pourcentage de nos soldats.

Cependant, les militaires disposent aussi de « représentants du personnel », appelés conseillers concertation, dont certains siègent au sein de conseils nationaux appelés Conseils de la Fonction militaire (CFM).

Les militaires, des citoyens à part entière

Chef des armées, Emmanuel Macron est en droit d’exiger de ses collaborateurs stratégiques une adhésion sincère à ses décisions et l’absence de critiques publiques (alors il lui faut éviter de rabaisser publiquement ses subalternes les plus directs. Un général n’est pas une carpette… Le remplaçant va donc entériner le déséquilibre… dénoncé, courageusement, par son prédécesseur. Un général digne de ce non devrait se retirer et continuer à dénoncer l’incurie patente. Au lieu de cela, cela va être le sniffeur de carpettes…. Mauvais genre et surtout quelle qualité de défense. Hitler avait aussi des officiers qui ne disaient rien….. !). Il ne peut pas pour autant attendre que le CEMA cautionne des mensonges éhontés sur la situation de nos forces armées et de notre capacité de défense.

Le choix du général de Villiers est honorable, habile, et sans doute un choix du cœur. Alors qu’il venait d’être reconduit dans ses fonctions pour un an, on lui demande d’avaliser une dégradation budgétaire majeure. Comment l’accepter sans avoir le sentiment de s’être fait acheter, et piéger ? Plutôt que de conclure sa carrière en pliant l’échine devant une décision qu’il juge inique, ce qui aurait été trahir à la fois ses subordonnés et les raisons mêmes de son engagement sous les drapeaux, il a décidé d’en sortir par le haut, avec panache, d’alerter l’opinion publique et de partir. (Merci, Général, de cette grandeur, si rare de nos jours! Chapeau. Il a refusé le bâton pour se faire battre, refusant par là-même un probable, bâton merdique de Maréchal. Ce sera certainement pour son successeur)

Ce choix, aussi, oblige Emmanuel Macron a clarifier très rapidement sa position vis-à-vis des militaires. Il ne peut pas se permettre de leur envoyer le signal qu’ils sont « juste bons pour se taire », envoyés au front au nom d’une population qui ignore tout de ce qu’ils vivent et refuse même qu’on le lui dise. Il doit les reconnaître comme des citoyens à part entière, ce qui est une condition nécessaire à la cohésion entre les armées et la nation, plus nécessaire que jamais.

Le moyen, en somme, de rendre compte sincèrement et loyalement au peuple souverain.

Et la meilleure solution pour y parvenir serait d’octroyer enfin une totale liberté d’expression aux Conseils de la Fonction militaire de nos différentes armées.

Un président qui n’a plus le soutien et la caution morale de ses armées est foutu…. Ce n’est qu’une première brèche dans la construction de l’état Remiste, mais elle est de taille. Hitler l’avait, Macron la perd…. Quelle sera la prochaine étape.

Nul doute que la décision de Pierre de Villiers amènera des désobéissances et qu’enverra Macron pour mâter la fronde des militaires, des gendarmes? De la Réserve, ou mieux ses terroristes…. Pauvre France. Il est parfois des en marche qu’il faudrait faire en arrière, car continuer à aller devant devient plus que périlleux… D’autant que l’exécutif n’est même plus au service de la France, mais de l’étranger. Il paraît qu’en cas de guerre, toute trahison se traduit et se règle devant le peloton d’exécution. Et il paraît que l’on est en guerre depuis 2 ans. Alors qu’attend t-on?

à cliquer, ci-dessous :

Leg 17 – Synthèse NOF

voir ci dessous « Bildenberg ».

https://www.causeur.fr/armee-pierre-de-villiers-demission-macron-145635

*****

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pendant deux jours, j’ai déserté la rédaction, afin de prendre un peu de recul avec la rafle du 14 Juillet qui n’est plus symbole national…. Quand un président se permet ce que Macron a osé faire, l’impasse sur les « Morts pour la France « , c’est signe que l’ancien système est mort. La reconnaissance du ventre c’est aussi reconnaître ce que l’on doit à d’autres… L’oublier, c’est commencer sa descente aux envers des décors!

Et j’ai mis à profit ce retrait pour me plonger dans l’univers Macronien… Vous le savez en 2014, il y était. Ainsi que son premier ministre, lui depuis 2015 et 2016. Quand à l’ex patron-a(d)mira(b)le à bien des égards) en chef de l’armée des Remistes…. virée-démissonnée pour fait de magouilles sous la table (et non la ceinture, mais allez savoir ……), elle en est aussi et depuis 2016.

Donc dans l’ordre d’introduction :

  • Macron 2014
  • Edouard Philippe : 2015 et 2016
  • Sylvie en 2016 (certainement introduite par celui du dessus lequel l’a certainement été par le premier…

Chez eux on ne demande pas à être introduit, on l’est ou on ne l’est pas, d’autorité.

La liste est longue de ceux qui servant d’autres intérêts que ceux des Français. Ce qui leur permet de veiller à leurs propres intérêts se faisant. Vous croyez etre gouvernés par des Français pour et au nom des Français…. Vous avez eu des doutes, en pensant, sous Sarko(quand on passe outre la décision , bonne ou mauvaise, d’un réfeéendum,  on se fout de perdre sa souveraineté et on se met de soi en esclavage….. et on a laissé faire)que c’était Bruxelles et l’europe qui nous gouvernait. Si vous le croyez, vous vous gourez. regardez la listes

En feuilletant, vous serez surpris du beau monde. Aucun prolo, quelques lèche-bottes patentés et surtout des arrivistes prêtes à nous brader, à l’étranger pour avoir l’illusion d’être grands, alors qu’ils ne sont que pantins en mains étrangères et quand ils voudront faire marche arrière, ils seront lynchés, épurés et apurés, par la populace…. Maix c’est leur choix. – Les 122 Bildenbergés 1980 et 2017

Qui sont-ils ? 122 personnages de trahison qui ont reçu,  depuis 1980, 255 invitations….  Dont 86 (sur 122) n’ont été invités qu’une fois. Sont-ils dignes ou non d’y participer davantage et d’avantages (ils peuvent avoir, quelque fois, des remords! C’est humain, mais si chez ces gens là, c’est rarissime)?

  Rang % Nbr invit % Rg    
Presse 3 15,6% 19 35 13,7% 4    
PDG 1 32,0% 39 108 42,4% 1    
Polit 1 32,0% 39 51 20,0% 2    
Milit 6 1,6% 2 2 0,8% 6    
Financ 8 0,8% 1 1 0,4% 8    
Enseign 5 5,7% 7 13 5,1% 5    
Atomic 6 1,6% 2 2 0,8% 6    
Justice 8 0,8% 1 1 0,4% 8    
Autres 4 9,8% 12 42 16,5% 3 France 255
      122 255     78
pour détail du pays, demander…. 1     Montbrial, Thierry de 29
analyse par kelly-eric Guillon        / ∑ 37,2%
Libre d’utilisation fois ordre   / France 11,4%
        29 1     Montbrial, Thierry de
        16 2     Castries, Henri de
        12 3     Collomb, Bertrand
        11 4     Baverez, Nicolas
  19/07/2017 10 5     Levy-Lang, Andre
Tiré de « Les Bildenberg / DétPays »        
122 Invités Invitations  = 255 36  =  > 1
France   fois    
Alpha QUI N° Nom rang Nbr de à

Cette armée spéciale qui veut régenter le monde,  à tout le moins occidental, est composée de pas moins de 1905 généraux, (parfois sans armées, mais chargés d’en lever une pour chacun, pour …..). au nom des 740 millions d’habitants que « protège » l’Europe… A noter que les protecteurs des futurs protectorats sont à 26,5% étrangers à l’Europe qu’ils ont malgré tout commandée. En effet leurs bienfaits apparents :

  • le développement harmonieux, justement de l’Europe qu’ils on exigé (avec les complices Français que l’on connait maintenant. Voir la liste ci-dessus), tel qu’il nous est donné de le voir et de le ressentir dans nos quotidiens au nom d’un rassemblement qui ne nous ressemble nullement.
  • l’exemple de la Grèce pour ceux qui ne plient pas les chines….

C’est le statut d’esclave  au service de 740 millions d’esclaves (nés pour l’être, même s’ils ne le savaient pas et que 1789, accident de parcours, leur eusse laissé un quelconque espoir voué maintenant à l’échec) et donc au service des grands décideurs qui ont besoin de raboter les revenus qui les empêchent de prospérer.

Bildenberg c’est

  • 36 ans (le niveau actuel d’analyse entre 1980 et 2017 sans 1997 et 1985 dont les listes ne sont pas visibles… apparemment. Quels événements ont eu lieu ces deux années?)
  • 1905 personnalités présenties
  • 4535 invitations
  • 40 pays concernés ou imosés
  • Années les plus invitantes  (max 147 invités et 25 pays)
    • 2012 : 147 invités – 24 pays
    • 2010 : 147 invités – 24 pays
    • 2008 : 144 invités et 24 pays
  • les chefs de file par pays (apparemment les plus assidus, pays par pays, au turbin ou unique) : 36 quai Bildenberg , les ceux qui y ont tapissé durant 36 annés de suite….
  • Et la France (mais l’étude est faisable pour chacun des 40 pays concernant)
  • Meilleurs représentation interationale :
    • 14,4% des invités en 2003
    • 14,1% en 1992
    • 8,3% en 2002,
    • 8,1 % en 2006
    • 7,4% en 2015
    • serait-on en perte de vitesse avec le temps (et peut- être les régimes politiques pas assez aux ordres….?

On ne nait pas Bildenberg il faut avoir été choisi, élu quoi! Même quand on est appelé on n’est pas sûr…. 1257 invités ne le sont qu’une fois…. (66,40% de déchets apparemment. Normal me direz-vous eu égard à la qualité intrinsèque des pressentis… ). 91 (sur 1905 invités) l »ont été plus de 9 fois…. 4,78% soit un décher de près de 95% (plus dur que le monde du travail , en France, apparemment?. Est-ce cela que l’on appelle l’excellence?

Mais est-ce une bonne ou mauvaise chose que ce Bildenberg? Quand l’armée sans N.O.M se mettra en pmarche, la monde périra à jamais? apparemment. Bientôt plus de nations, plus de pays, l’esclavage sera t-il le genre humain…. (sauf pour ses élites et ses kapos)

 

*****
Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

FIN de la une DU JOUR

 

Mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 .
(Penser à cliquer sur chacun des liens, ci-dessous, pour accéder aux tableaux, d’analyse, en Word)

Souvenez-vous, les plus grandes saloperies sont au JO en Juillet et Août, lorsque les Français sont, non dans la rue mais, sur le sable, avant que d’être sur la paille….

Dont :

 

*****

A l’attention particulière de la liberté d’expression, voir:

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans …. : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :