(15/06/2017) – Le Tsunami qui s’est mis en marche va recouvrir l’assemblée avec moins de représentativité qu’en 2012! Est-ce vraiment « en avant »?

Publié le


Législatives 2017 : l’abstention massive fait resurgir le débat sur le scrutin proportionnel

© Éric Feferberg, AFP | L’Assemblée nationale qui sera élue le 18 juin ne représentera pas la diversité des tendances politiques en France.

 Romain HOUEIX

Face à l’abstention massive et au raz-de-marée d’En Marche ! aux législatives, la question de l’introduction de la proportionnelle lors de ce scrutin se pose à nouveau pour une meilleure représentativité de l’opposition à l’Assemblée nationale.

Plus de 51 % d’abstentionnistes. Lors du premier du tour des législatives, l’abstention était une nouvelle fois le premier parti de France, s’offrant même le luxe de conquérir une majorité absolue.

*****

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

*****

« C’est le mode de scrutin qui est en cause »

« Lorsqu’une formation comme En Marche ! représente 15 % du corps électoral mais va obtenir 75 % des sièges, c’est qu’il y a un problème »

 

© Studio graphique France MM

Un mode de scrutin favorisant l’abstention ?

Durant la campagne présidentielle, Charlotte Girard était l’une des porte-parole de la France insoumise. Elle était également la co-responsable du programme « l’Avenir en commun » qui réclamait le passage à une VIe République et au scrutin proportionnel. Aujourd’hui, candidate à la députation dans la 10e circonscription de l’Essonne, la vague abstentionniste du 1er tour ne l’a pas étonnée.

« Sur le terrain durant la campagne des législatives, il y avait des signes de désintérêt. On a essayé de convaincre notre électorat que la nouvelle élection pouvait encore changer les choses, (comme pour chaque élection!) mais les gens considéraient que c’était fini, que Macron avait gagné », raconte celle qui affronte dimanche 18 juin, pour le second tour, un candidat de la majorité présidentielle. « Ce n’est pas étonnant, cette logique c’est celle de la Ve République »

« Il faut que les règle du jeu soient réécrites par le peuple »

Un des axes majeurs du programme « l’Avenir en commun » est le changement de Constitution française pour passer à une VIe République. « Les gens qui se sentent abandonnés ont le réflexe d’abandonner leur droit à la représentation et l’abstention se renforce », explique Charlotte Girard.

Pour rétablir le sentiment de représentation, « Il faut que les règles du jeu soient réécrites par le peuple’, assène la porte-parole de la France Insoumise. Et cela serait passé par une assemblée constituante dont les membres auraient été choisis par un cocktail de proportionnelle et de tirage au sort.

Proportionnelle avec prime majoritaire

« Aujourd’hui, le troisième tour se fait dans la rue avec les syndicats, des manifestations… », s’inquiète Julien Sanchez. « Comment expliquer que M. Mélenchon qui a fait 19 % n’aura peut-être demain que 10 députés ? Comment expliquer que Marine Le Pen qui a fait 22 % n’aura peut-être demain qu’une dizaine de députés aussi ?

Si le constat est le même, la solution proposée par le FN diffère radicalement. Moins révolutionnaire que la proposition de la France insoumise, le parti d’extrême droite propose un simple changement du mode de scrutin vers un scrutin proportionnel avec prime majoritaire. (cela existe déjà; dans les collectivités locales ceux qui arrivent en tête au 1er tour bénéficient déjà de 50% des sièges… Tout le monde est donc représenté, mais avec un pouvoir zéro!)

« On demande aux députés de se faire hara-kiri »

« La revendication de la proportionnelle vient toujours des minorités », confirme Christian Delporte. Et avec la défaite annoncé des Républicains et du PS, peut-on imaginer les anciens deux grands partis de la vie politique se convertir aux vertus de la proportionnelle ?

Par le passé, Nicolas Sarkozy et François Hollande s’étaient également engagés à introduire une dose de proportionnelle.

L’analyse des résultats du 1er tour fait apparaître que l’on est loin de la réalité.

Pour être normalement présent au second tour, il faut 12,5% des inscrits au 1er tour. Il sont 608 sur 1151 (52,8%) à répondre à cette « condition ». Comprenez, alors que la rigueur comportementale laisse tant à désirer après, quand des gens chargés de voter les lois ne respectent pas celle qui les font élisent…. On comprend mieux les dérives, les magouilles et les avantages « parce que tout le monde le fait » et dès lors il ne faut plus s’étonner d’une abstention à la majorité absolue.

Ce sont à la fois les bonshommes mais et aussi et surtout le règlement des fonctionnements qu’il faut changer, radicalement. Rem aurait une partie de la réponse, avec du personnel jeune et vierge (du moins en politique pour peut-être plus du tiers)

13% des électeurs va imposer leur vie à 86% …… (y compris ceux qui ont voté blanc). Comme d’hab, le même système fédérera les mêmes processus. Il n’y aura rien à attendre de la part de Macron. On n’assassine pas un système qui vous porte aux nues présidentielles.

Jusque quand va-ton faire confiance à un  inconnu? Il n’a jamais été élu et il l’est dès la première tentative et au sommet! Cela ne vous choque pas, ne vous interpelle pas. Vous prenez cela pour argent comptant!

Quel gâchis. – partis 1° Tr législ 17

http://www.france24.com/fr/20170614-legislatives-2017-abstention-massive-fait-resurgir-debat-scrutin-proportionnel

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s