(15/06/2017) – Le bal des faux-culs, tire à sa fin…. dernière prise de parole, dernière prise par derrière. La trahison aura reçu ses 30 derniers…

Publié le


Bayrou face à l’exécutif : un bras de fer à hauts risques en 6 actes

Bayrou face à l'exécutif : un bras de fer à hauts risques en 6 actes
François Bayrou et Emmanuel Macron. (ALAIN GUILHOT/DIVERGENCE)

Depuis son coup de fil passé à Radio France, François Bayrou et l’exécutif affichent leurs désaccords sur ce qu’un ministre peut dire (ou pas).

Un ministre ne devrait pas dire ça ? Comme il l’a affirmé à ‘L’Obs’ mardi 13 juin, François Bayrou n’a pas l’intention de taire ses états d’âme, qu’il soit ministre ou « simple citoyen ». Le garde des Sceaux « revendique un droit de réplique privée » et compte bien continuer à user de sa liberté d’expression. « Chaque fois qu’il y aura quelque chose à dire, je le dirai », a-t-il résumé auprès de l’AFP.

Mais du côté de l’exécutif, la liberté de ton du numéro 4 du gouvernement est sujette à critique, alors que RTL indique que le chef de l’Etat n’aurait « aucun scrupule » à congédier son allié du MoDem. Retour sur un bras de fer qui pourrait « mal finir » pour François Bayrou, selon des propos de l’entourage d’Emmanuel Macron. (de toute façon, il n’était pas appelé à durer…. Il aurait ainsi fait ce pour quoi il était prévu. Un pantin ambitieux qui aura accédé, sur la fin de sa vie ….politique, aux portes de la chancellerie… Juge des juges chargés de la juger! – Le pied – qui risquent de se refermer sur lui et le mettre à la Trappe)

1Coup de fil à Radio France

*****

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

*****

C’est un coup de fil passé à Radio France qui a mis le feu aux poudres. Le 9 juin, Mediapart révèle que le ministre a téléphoné à un des directeurs de la radio pour se plaindre des méthodes de certains de ses journalistes. Un appel passé dans un contexte très particulier, puisque ces journalistes enquêtent précisément sur les contrats de travail des salariés du MoDem et leurs missions auprès des eurodéputés centristes. 

François Bayrou nie alors immédiatement avoir cherché à faire pression sur les journalistes et indique qu’une « des salariées [sollicitée par les journalistes de Radio France, NDLR] est venue dans (son) bureau en pleurant ».

« Ce n’est pas le ministre de la justice ni le président du MoDem qui a appelé, c’est le citoyen », ajoute-t-il, reprenant les arguments qu’il avait déjà exposés pour justifier son « retweet » d’un communiqué de Marielle de Sarnez, mis en cause dans l’affaire des soupçons d’emplois d’assistants parlementaires fictifs qui touche le MoDem.

2Castaner botte en touche

Dimanche, en pleine soirée électorale sur BFMTV, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, est interpellé par le hollandais de toujours Julien Dray au sujet du fameux coup de fil. Mais en l’absence de réaction officielle de l’exécutif à cette date, le « marcheur » préfère botter en touche, évoquant le « off ».

3Recadrage de Matignon

Car face à la polémique, la réaction de Matignon intervient ce mardi, en direct sur franceinfo et Edouard Philippe rappelle le ministre de la Justice à son « devoir d’exemplarité ».

« Le truc est assez simple : quand on est ministre on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen […] Il se trouve que, quand on est ministre, on n’est plus simplement un homme animé par ses passions ou par sa mauvaise humeur ou par son indignation. Je pense qu’il a parfaitement conscience de ça », tacle l’ancien maire du Havre. (et alors la discipline gouvernementale, de « pas une tête ne doit et ne peut dépasser celle du chef », existe au même titre que celle de la discipline de parti, « vote ce que l’on te décide…. et surtout ferme la là »)

4Bayrou lui répond

Pas suffisant pour pousser François Bayrou à lever le pied sur ses « indignations ». Sur le site de « l’Obs’, le ministre répond à Matignon et revendique sa liberté en tant que « citoyen ». 

6″La situation est totalement pacifiée »

Denier épisode en date, Christophe Castaner a assuré ce mercredi lors du compte-rendu du Conseil des ministres que « la situation est totalement pacifiée » entre Edouard Philippe et François Bayrou.

« Il n’y a pas de tension particulière à l’heure qu’il est, il n’y a eu aucun échange particulier qui pourrait faire état d’une tension […] Personne n’est lâché, à commencer par le garde des Sceaux mais aussi les autres personnalités qui sont au Conseil des ministres », a-t-il assuré.

Avant le prochain rebondissement ? Attention, car à ce petit jeu François Bayrou pourrait se révéler perdant. Selon RTL, un plan B serait déjà à l’étude du côté de l’Elysée pour remplacer le ministre devenu trop gênant. (Mais qui va croire que ce plan n’existait pas conjointement à la nomination. Après avoir rempli son office – désorganiser ses anciens « amis, on le jette. Il est devenu Bayrou-Kleenex. Il le sait et il sait que les autres savent qu’il sait… C’est plus facile pour l’ouvrir quand le temps « autorisé » de parole se réduit à vue d’urnes…. Macron serait-il si con que cela ou si mal « conseillé »?)

Le moins que l’on  puisse dire c’est que la communication à très haut débit, va bon train…. entre le patron et son vassal….le vassal a raison, bientôt il ne pourra plus l’ouvrir, mais il en deviendra inaudible, comme avant, comme avant ses trahisons.C’est le futur has been qui va rejoindre le cimeterre des éléphants. Il aura quand même, à coups de cabotage, été de porc en porc, pour finir hallal sur l’étal de l’homme de Macro-mignon.
Macron le tombeur de ses mignons…. (il paraît que là-bas, les vers galants fleurissent au fond de urnes,  et que pour émerger, rien de tel que la mignonnerie. Moi je préfère les mignardises. A chacun ses goûts, car comme pour les couleuvres, cela ne se commande pas, mais parfois, recommande….. surtout si c’est bon).

Adieu Bayrou, il n’y a pas de juste mitan, ni mitard…. et dans le bayou, il faut savoir naviguer à vue et à la godille… (haut).

Et dire que ce seraient ses candidats du second tour qui seraient les plus « respectueux » de la loi électorale avec les 12,5% des inscrits nécessaire pour en être…. 57 sur 61….(à 93,4% (Son pote président ou résident, allez savoir…. serait à 84,1%. Est-ce à dire que ses troupes sont 11 % de plus vertueuses…. Alors que lui se mouillerait dans une affaire d’emploi semi fictif avec un financement semi réel  mais incontestablement ne lui appartenant pas, mais bien à la collectivité citoyenne européenne.

C’est ce que l’on appelle l’usage avec modem-asion et par-ci momie. Bientôt les bandelettes tomberont et la momie sera nue.

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170614.OBS0726/bayrou-face-a-l-executif-un-bras-de-fer-a-hauts-risques-en-5-actes.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s