(04/06/2017) – Quand la transparence ne dépasse pas le stade avant élection. C’est dire qu’elle ne peut-être au rendez-vous des élus de tous niveaux. 2320 diveravariés 2017

Publié le


Moralisation de la vie politique : ces députés qui traînent des pieds

Moralisation de la vie politique : ces députés qui traînent des pieds
L’hémicycle du Palais Bourbon. (Illustration) ((Patrick KOVARIK / AFP))

Selon le député LR, Julien Aubert, le projet de loi de moralisation de la vie politique présenté cette semaine va « affaiblir les parlementaires ».

Au lendemain de la présentation du projet de loi de moralisation de la vie politique par François Bayrou, certains députés ne cachent pas leur déception. Trop radicale, trop stigmatisante, la réforme « pour la confiance dans notre vie démocratique » ne fait pas que des heureux.

« Le vrai sujet c’est de sanctionner ceux qui opèrent des malversations. Il ne faut pas jeter l’opprobre sur tous les députés », résume Julien Aubert, le député LR du Vaucluse, auprès de « l’Obs ». Il reconnaît toutefois être assez « isolé » sur le sujet : « Compte tenu du contexte et avec la campagne présidentielle que nous avons eu, c’est assez difficile d’émettre des critiques sur le sujet. » (Et que dire des quelques 2320 candidats « divers » qui se présentent en putatifs députés – 30% du cheptel. Quand déjà on trompe l’électeur avec une telle étiquette – qui devrait-être interdite, d’autant que chaque « petit candidat » n’appartenant pas à un parti doit indiquer son rattachement financier à un parti, pour le paiement des 1,43€ par voix obtenue au 1er tour des législatives – il ne faut pas s’étonner que par la suite, toute action à l’encontre des « avantages et privilèges » des élus se heurte à un refus caractériel.  2320 diveravariés 2017)

Crainte du « Canard Enchaîné »

*****

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

*****

Principal grief formulé par le député sudiste : la suppression de la réserve parlementaire – en moyenne 130.000 euros de subventions par an que chaque député peut distribuer à des associations et des collectivités locales. « Ce projet laisse entendre que « réserve parlementaire = clientélisme ! », assure-t-il, dénonçant la « démagogie » et le « poujadisme » de cette proposition.

Idem pour la disposition qui prévoit le remboursement au réel des frais de mandat des parlementaires (via des notes de frais). « Lorsqu’on est un vrai député et qu’on travaille, on a d’autres choses à faire que de garder toutes les factures et de les envoyer », a-t-il jugé sur RMC. Même interrogation auprès de « l’Obs » (la loi constitutionnelle est claire. L’argent attribué à tout parlementaire est pays par le Peuple et à ce titre, chaque citoyen a le droit – et même le devoir, s’il se dit responsable – d’en exister les justificatifs d’utilisation. Ce qui malgré tout n’empêche pas les magouilles. Il y a celles que l’on connaît, celles que l’on découvre et celles qui existent déjà, mais dont on ignore….)

Le député évoque également, selon lui, le risque de voir ces notes de frais et factures « utilisées à des fins politiques » : « L’Assemblée nationale ce n’est pas neutre, ce n’est pas une entreprise. Le détail de vos dépenses peut se retrouver dans les mains de vos adversaires politiques. Si vous faites une note de frais à 300 ou 400 euros pour un dîner avec, par exemple, des représentants de laboratoires pharmaceutiques, tout va être déformé et se retrouver dans le ‘Canard Enchaîné’ ! », assure-t-il. (et alors. Un parlementaire honnête n’a pas à craindre….. quoique ce soit!)

Ne pas allez en « slip » sur les marchés

Pour être tout à fait complet, en octobre 2015, Julien Aubert avait déjà manifesté son « conservatisme » au sujet des us et coutumes du palais Bourbon en s’obstinant à appeler « Madame le président » une présidente de séance au Palais Bourbon, malgré le règlement de l’hémicycle qui impose le « Madame LA présidente ». Un attachement tout particulier au genre masculin qui lui avait valu le retrait d’un quart de son indemnité de parlementaire pour un mois (seulement!)

Pour autant, Julien Aubert n’est pas le seul à émettre des doutes. « Sur la réserve parlementaire, il y avait un problème de transparence qui a été réglé. La supprimer va mettre en péril bon nombres d’initiatives locales que les mairies ne peuvent plus soutenir financièrement », déplore Thierry Mariani, député LR de la 11e circonscription des Français de l’étranger. « Les régions dépensent des millions en subventions et là, on s’attaque uniquement à la petite enveloppe dont dispose les parlementaires », détaille-t-il auprès de l »Obs ». « Et pourquoi ne pas étendre l’interdiction des emplois familiaux à l’ensemble des collectivités territoriales » (oui, il faut étendre!), ajoute cet ancien soutien de Nicolas Sarkozy, reconnaissant toutefois « être prêt » à voter le projet présenté jeudi par François Bayrou.

Mais la palme de l’indignation revient sans doute à Henri Guaino, qui avait déclaré sur RTL être « choqué par la folie de la transparence » au sujet de « l’affaire Ferrand« . 

Adepte des formules, un autre parlementaire LR assure que « la majorité des députés » sont « inquiets » et attendent de pouvoir discuter « point par point » le texte qui sera présenté cet été dans l’hémicycle : « Beaucoup sont en campagne, évidemment ce serait plus simple pour eux d’aller en slip sur les marchés et de crier ‘vive la transparence !' » (comment faisaient les « sans culottes » d’antan?)

La transparence se doit de commencer avant les élections. Si elle n’est pas au rendez-vous des urnes, elle ne peut exister au delà. Si on veut la transparence on supprime la capacité de candidats « divers à varier », surtout quand on tolère 30% de sous-marins (habitués à louvoyer entre deux os) à se présenter au suffrage des électeurs, de qui se moque t-on, Des « divers avariés » ou des électeurs. Etonnez-vous après que la ripoublique  s’exerce de pleins droits et acquis (non réduits aux caquets)

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170602.OBS0218/moralisation-de-la-vie-politique-ces-deputes-qui-trainent-des-pieds.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s