-

(27/05/2017) – Quand le terrorisme sert des intérêts multiples, dont politiques des dirigeants… On est tenté de croire que…. ces pouvoirs agissent sur….!

Publié le


La version officielle de l’attentat suicide de Manchester se révèle fausse

La version officielle de l’attentat suicide de Manchester se révèle fausse

Les événements qui se déroulent maintenant sont conformes à un schéma bien établi. Après une atrocité, il apparaît rapidement que les agresseurs étaient connus des agences de sécurité et de renseignement, qui, infailliblement et pour des raisons jamais expliquées, les ont laissées « passer à travers les mailles du filet ». Mais mettre cela sur le compte de l’incompétence n’a aucune crédibilité. La seule explication plausible c’est que ces personnes sont protégées par des forces appartenant à l’État.

*****

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

*****

D’un point de vue politique, l’origine de ces atrocités est claire. Dans chaque cas, les racines peuvent être attribuées aux guerres catastrophiques lancées depuis la dissolution de l’Union soviétique en 1991 jusqu’à nos jours – en ex-Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie et au-delà. Il en résulte une catastrophe politique et sociale dans ces pays qui fournit un sol fertile pour la prolifération des groupes et des individus terroristes.

Ce qui est crucial, c’est que ceux qui ont été préparés pour la violence meurtrière dans les rues de Grande-Bretagne, de France, des États-Unis et d’ailleurs sont des produits de réseaux terroristes réactionnaires qui sont intimement impliqués dans ces guerres impérialistes pour un changement de régime.

Cette dernière attaque suit un schéma où les attentats terroristes coïncident avec des élections d’une importance critique : par exemple l’attaque fatale la plus récente du mois dernier de Karim Cheurfi contre un policier à Paris. Elle a été exploitée pour justifier la tenue du premier tour des élections présidentielles de France sous la menace d’armes, avec la présence massive de la police et de l’armée dans la rue et aux abords des bureaux de vote.

La France fournit un sérieux avertissement sur ce qui pourrait se développer en Grande-Bretagne.

Un état d’urgence est en vigueur en France depuis 2015 après une série d’attentats terroristes à Paris. Il a été prolongé mercredi apparemment en réaction à l’attentat de Manchester. (mais on n’en a pas fait grand battage médiatique…! Surprenant. Un tel état d’urgence restera inopérant et n’empêchera rien! La preuve, lors des prochains attentats.)

La semaine dernière, le magazine L’Obs a révélé que les membres principaux du gouvernement du Parti socialiste français avaient préparé un coup d’état au cas où la néo-fasciste Marine Le Pen remporte le second tour des élections présidentielles le 7 décembre dernier. L’objectif n’était pas d’empêcher l’accession du Front national à la présidence, mais d’écraser la dissidence de gauche et d’installer Le Pen au pouvoir dans une alliance forcée avec un gouvernement dirigé par le Parti socialiste. En l’occurrence, la servilité des prétendus représentants de la « gauche » comme Jean-Luc Mélenchon, qui, concrètement, a soutenu le banquier Emmanuel Macron, a été telle qu’on a jugé qu’un coup d’État n’était pas nécessaire, du moins pour l’instant.

Quelqu’un croit-il sérieusement que des discussions similaires n’ont pas lieu dans les milieux dirigeants en Grande-Bretagne ?

May a organisé les élections anticipées du 8 juin pour tenter de devancer le processus démocratique en obtenant une majorité parlementaire pour adopter des mesures qui n’ont pas de véritable soutien populaire, en approfondissant l’offensive des mesures d’austérité contre la classe ouvrière et en poursuivant une escalade de la guerre aux côtés des États-Unis contre la Syrie, l’Iran et même la Russie.

Il y a moins de 48 heures, ses plans semblaient être en ruines. La réaction politique a été si hostile à la proposition du manifeste de May d’obliger les retraités de vendre leur maison pour payer leur protection sociale que même ses partisans parmi les médias les plus serviles craignaient qu’elle puisse perdre les élections face aux travaillistes.

Telle est l’hostilité dans les milieux dirigeants en Grande-Bretagne et aux États-Unis à la perspective que Corbyn devienne Premier ministre – en raison notamment de l’opposition déclarée de Corbyn aux armes nucléaires et de ses critiques de l’OTAN – que, en 2015, un ancien général britannique non identifié a averti qu’il y aurait une « mutinerie » s’il devenait Premier ministre.

Encore une fois quels intérêts servent les attentats? Plus que jamais on serait tenté de douter….. ! Est-ce cela la démocratie téléguidée par les peurs. Les musulmans seraient-il appelés à remplacer les Juifs, dans la cinémathèque émissaire des occidentaux. La différence est quand même de taille, ils sont apparemment la moitié du monde. Mais est-il nécessaire d’avoir des boucs? La barbe devrait suffire!

http://reseauinternational.net/la-version-officielle-de-lattentat-suicide-de-manchester-se-revele-fausse/

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :