(25/05/2017) – Quand le 4ième pouvoir a rejoint les « 5iéme colonnes à la une » pour créer un président. C’est le journalisme aux ordres…. et non investiguant!

Publié le

Macron: comment les médias ont influencé l’élection  –  Retour sur une campagne scénarisée

Jamais on n’avait connu, avant cette campagne, un tel interventionnisme des médias pour baliser les thèmes de campagne et imposer le choix du bon candidat. Revue de détail.

Léa Salamé, David Pujadas et Emmanuel Macron sur le plateau de L’Emission politique, avril 2017. SIPA. 00801361_000035

« Ils sont 3 000, dont un tiers de journalistes, et ils attendent leur champion. » David Pujadas entend-il ce qu’il vient de dire, en cette soirée électorale du premier tour de la présidentielle, alors qu’il commente les images diffusées en direct depuis le quartier général d’Emmanuel Macron vers 22 h ? Pour le coup, il dit vrai : les journalistes attendent Emmanuel Macron, ils attendent leur champion.

La bonne conscience absolue

Dans les écoles de journalisme, les étudiants apprennent et récitent sagement que la presse a notamment

  • une fonction politique (défendre la démocratie)
  • et une fonction civique (offrir un champ d’expression au débat public).

À ces deux fonctions, les médias dominants — j’entends par là les médias d’information nationaux, dans leurs versions électroniques, audiovisuelle et imprimée — semblent avoir renoncé.

******
« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. http://wp.me/p4Im0Q-1CO
*****

Ils y ont renoncé avec la bonne conscience qui est toujours la leur quand ils s’affranchissent de toute exigence d’objectivité au nom de leur sacro-saint, et bien pratique, « principe de responsabilité » (et surtout de rentabilité et de productivités, en gains), que l’on peut résumer comme le fit un jour pour moi un journaliste, avec une totale candeur : « On ne peut quand même pas laisser les gens avoir des pensées horribles. »  Après tout, le problème résidait seulement dans le fait qu’elle (Audrey Pulvar) eût franchi publiquement la frontière qui sépare journalisme d’information et journalisme d’opinion.

Quand les journalistes sont non-neutres, cela donne le journalisme de faits et non d’investigation. En somme de la copy-ratée…. mise au niveau de sport journalistique.(et dire qu’avant le sport était la relégation des mauvais – ou supposés tels – journalistes, juste avant la rubrique chien écrasé… et Cie nécro-logique. Le quatrième pouvoir englué dans le troisième et ne remplissant plus son office. Amen et avec les bénédictions du jury électoral.

http://www.causeur.fr/medias-en-marche-emmanuel-macron-44318.html#

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s