(24/05/2017) – Faut-il rire d’un oxymore si british qu’est « incident ». Que faisons nous pour le notre, « attentat déjoué ». C’est comme pour la vitesse facteur ou cause d’accident!

Publié le

Manchester: vous n’avez pas rêvé, les médias ont parlé d’un “incident” terroriste  –  L’oxymore du jour.

Un policier vient au secours des victimes de l’attentat de Manchester, mai 2017. SIPA. Shutterstock40510794_000009

En anglais, « a terrorist incident » est un « acte terroriste », de même que « incidents of violence » correspond à notre expression « des actes de violence ». Une erreur de traduction a couru toute la matinée d’hier dans toute la presse.

Nos journalistes ont, semble-t-il, éprouvé une certaine gêne en entendant la police anglaise parler de « terrorist incident ». Mais comme ils raffolent des anglicismes, renonçant à traduire l’expression, ils se sont contentés d’une francisation minimale et se sont abrités derrière les guillemets

Si l’on en croit l’horaire de modification des articles, la prise de conscience a eu lieu en milieu de matinée:

Il est vrai que ce n’est pas forcément à 2h45 ou à 5h54 du matin qu’on est le plus lucide.

A 6h pourtant, on est plus frais (voir la vidéo à partir de 0’50”)

Certes, la journaliste détache le mot par son intonation pour bien montrer qu’il s’agit d’une citation. C’est aussi la fonction des guillemets ici, par exemple :

******
« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. http://wp.me/p4Im0Q-1CO
*****

La question laisse entendre qu’il y aurait une différence de gravité entre « incident terroriste » (« terrorist incident ») et « attentat suicide » (« suicide bombing »). En anglais, ce n’est pas le cas: un attentat suicide est une attaque terroriste (bonne traduction de « terrorist incident »). Donc cette interrogation n’a aucun sens, elle est totalement à côté de la plaque.

En français, le mot « incident » signifie: événement sans gravité.

En anglais, il peut parfois avoir ce sens mais dans son usage courant, il est très proche de l’étymologie latine (in-cidere) qui exprime l’idée que quelque chose nous arrive, nous « tombe dessus », sans présumer de la gravité de ce quelque chose. Comme me l’indique mon bon vieux Collins, « an incident is something that happens ».

Nous pouvons nous gausser de cet « incident » oxymoré…. si british. Que pensons nous de notre, maintenant, si connu et facile « attentat déjoué », autre oxymore plus manipulateur.

L’une des réponses, en France, par rapport aux « incidents » outre manche, est l’embauche de SA au nombre de 10 000, quand on sait que nos amis teutons à 30 000 ont réussi à mettre la France à genoux, même si certains récalcitrants (beaucoup moins nombreux ont fait leur résistance personnelle et collective….). Se souvenir qu’avec 100 000, l’Adolf a fait son annexion de l’Allemagne sous sa dictature et sous sa botte. Lui aussi était un inconnu…. On voit où cela nous a conduit lorsqu’il fut, enfin, connu!

http://www.causeur.fr/attentat-manchester-incident-terrorisme-medias-44503.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s