(17/05/2017) – Le grand chelem à 153 près ou prêt…. 26% de marge de non manœuvre. Il faut laisser croire que… la dictature ne l’est pas « complétement »!

Publié le


 

Législatives : une candidate investie par En Marche ! fâche les militants du parti au Maroc

© Bertrand Guay, AFP | La sénatrice de Paris, Leila Aichi, passée par EELV avant de rejoindre le Modem, le 4 avril 2015.

Au Maroc, une polémique secoue l’investiture de Leila Aïchi, candidate Modem (centriste) de La République en marche (LREM) dans la 9e circonscription des Français de l’étranger qui compte plus de 150 000 électeurs dans une dizaine de pays d’Afrique du Nord et de l’Ouest dont le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Le Sahara occidental, localité contestée, est le théâtre de vives tensions entre le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario soutenus par l’Algérie. Lors de la rencontre au Sénat en 2013, Leila Aïchi, qui est aussi sénatrice de Paris et Franco-algérienne, s’était « alarmée de l’indifférence internationale quant au sort réservé au peuple sahraoui », et avait « dénoncé l’alignement systématique de la France sur la politique marocaine au Sahara occidental, et ce malgré les graves violations des droits de l’Homme constatées par les ONG humanitaires », indique Le Monde.

******

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

******

Les militants LREM du Maroc froissés par le choix d’une élue Modem

Le ton du communiqué de la cellule locale de LREM laisse apparaître l’agacement des militants de voir investie une sénatrice Modem qui exerce à Paris, et non un militant LREM franco-marocain. La candidature de Leila Aïchi est sans doute le fruit des tractations menées entre François Bayrou et le nouveau président français, Emmanuel Macron, pour présenter des candidatures communes aux législatives, indiquent plusieurs médias français.

Suivant le mouvement de protestation des militants LREM au Maroc, les comités du Sénégal et de la Côte d’Ivoire ont décidé de mettre en pause leur soutien à la campagne de Leila Aïchi. Contacté par Jeune Afrique, le référent de LREM au Sénégal, Jérémy Fabre, s’est dit inquiet que l’élue parisienne « n’ait pas participé au mouvement La République en marche dès sa création » et ne vive « pas dans un pays de notre zone ».

Le commencement des lézardes. Il y a le dit et ensuite il y a le faire. Et parfois on s’aperçoit que les deux diffèrent grandement. Il y a toujours loin du rêve ç la réalité. Parfois des mouvements en marche le font vers l’arrière, près des camps de base… Mais dès que l’on s’éloigne, c’est l’arrière qui prévaut et non « en avant ». Les parachutages sont toujours nocifs et contre productifs…

La liste des circonscriptions laissées à « l’ennemi… » :  Cir non LREM   – stratégie ou absence de candidatures spontanées?

http://www.france24.com/fr/20170516-sahara-occidental-leila-aichi-candidate-investie-marche-fache-militants-maroc-algerie

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s