(15/05/2017) – La bataille des bits est lancée.. Souterraine au début, elle gagne les hautes sphères de l’informatique à tout va? C’est bit 1-0 contre Bit-coin

Publié le

 

Europol indique quand pourrait commencer une nouvelle vague de cyberattaques

La cyberattaque mondiale qui frappe la planète depuis vendredi a fait 200.000 victimes, essentiellement des entreprises, dans au moins 150 pays. Selon Europol, le nombre de victimes augmentera «quand les gens retourneront à leur travail lundi et allumeront leur ordinateur».

The Europol headquarters
© Sputnik. Mike Corder

Enquêteurs et experts informatiques internationaux traquaient dimanche les pirates à l’origine de la cyberattaque mondiale qui a fait plus de 200 000 victimes dans au moins 150 pays, selon l’European Police Office (Europol) qui craint une recrudescence du virus lundi.

******

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

******

Le dernier décompte fait état de plus de 200 000 victimes, essentiellement des entreprises, dans au moins 150 pays. Nous menons des opérations contre environ 200 cyberattaques par an mais nous n’avions encore jamais rien vu de tel », a déclaré le directeur d’Europol, Rob Wainwright, à la chaîne britannique ITV.

L’attaque a frappé « de manière indiscriminée » et s’est « propagée très rapidement », a ajouté le patron d’Europol. En outre, ce dernier craint que le nombre de victimes continue d’augmenter « lorsque les gens retourneront à leur travail lundi et allumeront leur ordinateur ».

« Il est très difficile d’identifier et même de localiser les auteurs de l’attaque. Nous menons un combat compliqué face à des groupes de cybercriminalité de plus en plus sophistiqués qui ont recours à l’encryptage pour dissimuler leur activité. La menace est croissante », a souligné Rob Wainwright.

« Nous ne connaissons pas encore les motivations des pirates », a-t-il développé, ajoutant que « généralement, elles sont de type criminel ».
De la Russie à l’Espagne et du Mexique au Vietnam, des centaines de milliers d’ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés par un logiciel de rançon, dit « rançongiciel », exploitant une faille dans les systèmes Windows, divulguée dans des documents piratés de l’Agence nationale de la sécurité américaine (NSA).

Ce logiciel malveillant verrouille les fichiers des utilisateurs et les force à payer une somme d’argent, en l’occurrence 300 dollars (275 euros), pour en recouvrer l’usage. La rançon est demandée en monnaie virtuelle bitcoin, difficile à tracer.

Pas moins de 55 millions d’euro, pour le moment. Les bandits de grand-chemin suivent l’évolution. Ils sont de leur temps et même ils le devancent. Chapeau, même si je n’apprécie nullement (cela réveille des échos négatifs en moi, avec un quidam particulier, très particulier, qui traque, à sa façon, les rançonnables es-qualité plagiale – selon ses critères personnels qui ne sont pas ceux de la profession)! Dans le jeu éternel du « gendarme et du voleur » le dernier a toujours une longueur d’avance….. Il anticipe, il est à l’origine d’une action alors que le premier…. tente de résoudre les problèmes posés… Et le jeu se continue… maintenant et avec les moyens du bord.

C’est bite 1-0 contre bit-coin. La guerre du bit (à ne pas confondre avec un quelconque bureau international du travail)! La monnaie, virtuelle, il n’y a que cela de vrai. Le reste….. Et dire que l’état d’urgence, comme d’habitude n’a pu empêcher et déjouer cet attentat non déjoué. A quoi sert de maintenir une telle stratégie juste bonne à créer ce contre quoi elle est sensée être créée.

https://fr.sputniknews.com/international/201705141031376050-europol-cyberattaques-nouvelle-vague/

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s