(13/05/2017) – Quand les attentats se piquent de modernisme, ils se mondialisent pour faire une cyber-guerre…. Tout mis hors jeu, en même temps!

Publié le Mis à jour le


Cyberattaques dans 12 pays, des entreprises et des hôpitaux frappés

Cyberattaques dans 12 pays, des entreprises et des hôpitaux frappés
Empreinte de main sur un écran d’ordinateur (PublicDomainPictures.net/CC0)

Plusieurs attaques informatiques ont affecté des entreprises et services dans une douzaine de pays, dont la Grande-Bretagne et l’Espagne. Les pirates auraient profité d’un outil de la NSA.

******

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO

******

Des attaques informatiques ont eu lieu ce vendredi dans une douzaine de pays, en Europe et en Asie, selon le « New York Times », qui rapporte que les pirates auraient utilisé une vulnérabilité découverte et exploitée par la NSA.

Theresa May : « Attaque internationale »

Ce piratage informatique qui a touché plusieurs dizaines d’hôpitaux en Angleterre a été effectué via le virus Wanna Decryptor, selon le NHS, qui crypte les données contenues sur un ordinateur, afin d’exiger de son propriétaire une rançon en échange d’une clé de décodage.

Hôpitaux touchés. Plusieurs autres services hospitaliers à travers l’Angleterre ont fait état de problèmes avec leurs services informatiques.

Rendez-vous annulés. Un peu plus tôt dans l’après-midi, le géant des télécoms espagnol Telefonica et plusieurs autres entreprises espagnoles ont annoncé avoir été victimes d’une cyberattaque.

Plusieurs attaques en Espagne. A Madrid, le ministère de l’Energie a expliqué avoir eu « confirmation de différentes cyberattaques visant des entreprises espagnoles », par un virus également de type ransomware.

Dans un communiqué, le ministère espagnol se veut cependant rassurant: « L’attaque a touché ponctuellement des équipements informatiques de travailleurs de différentes entreprises » et « elle n’affecte donc pas la prestation de services, ni l’exploitation des réseaux, ni l’usager de ces services ».

Le Centre cryptologique national espagnol (CCN) – division des services de renseignements en charge de la sécurité des technologies de l’information – a parlé d’une « attaque massive de ransomware », cryptoware ou « rançongiciel » en français, de type WannaCry.

L’attaque « touche les systèmes Windows en cryptant tous leurs fichiers et ceux des réseaux en partage », a expliqué le CCN.

Au plus l’intelligence devient artificielle, au plus les risques d’attentat cyber se développent. Et apparemment rien ne semble  pouvoir s’opposer à de tels attentats. Que fout l’état d’urgence? Que fait-on en sentinelle avancée contre la radicalisation informatique. Quel bug pique l’humanité. Les failles sont pires que celle d’Andréa. C’est sans fond, mais avec appel quand même et pas du grand large, à nos portes….

http://tempsreel.nouvelobs.com/tech/20170512.OBS9350/cyberattaques-britannique-et-espagnole-des-hopitaux-et-telefonica-frappes.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s