(08/05/2017) L’avenir confié à un inconnu et sans garanties. La dernière fois, nous avions connu la France, en pire. Fera-t-il retraite avec Poutine?

Publié le Mis à jour le

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Webmasters et propriétaires de sites/ blogs, si vous avez à redire sur l’utilisation de votre (vos) article(s), dîtes le moi, j’ y remédierais… Merci

*****

Youpi, la haine est finie!  – La France qui gagne a gagné, l’autre n’a pas fini de se cherche

Emmanuel Macron est élu président de la République, 7 mai 2017. SIPA. AP22049578_000112

Ouf, c’est fini. S’il y a ce soir un sentiment très largement partagé par les Français, de Calais (37 % de vote Le Pen au premier tour) à Paris 3ème (45 % de vote Macron au 1er tour), c’est sans doute la satisfaction que cette campagne pourrie soit derrière nous. Une campagne électorale devrait être, imagine-t-on, une fête démocratique, un festival de la tolérance, un aimable foutoir où on s’affronte sans se vomir et qui permet de vérifier, à intervalles réguliers que, si nous ne partageons pas les mêmes idées, nous parlons le même langage. Or, après les manigances qui ont plombé l’avant premier tour, l’entre-deux-tours aura pris les allures d’une quinzaine de la haine, et même de toutes les haines. Des bistrots aux studios, des colonnes des journaux aux réseaux sociaux, on n’a pas franchement parlé printemps. On dirait plutôt que les Français avaient envie d’étriper tous ceux qui ne votaient pas comme eux. « Même s’il a surpris les gogos, le ralliement de M. Dupont-Aignan était écrit, observe Franz-Olivier Giesbert dans Le Point. Il est même logique : quand on a la haine de l’autre, de l’Europe, du monde entier, il y a de fortes chances, à moins d’être d’extrême gauche, que l’on soit lepéniste. » Cher Franz, je ne vois vraiment pas en quoi la haine des souverainistes ou des avocats du protectionnisme serait plus honorable.

Le haïr, c’est la pire façon de s’opposer

 Il y a six mois, toutes ces grands âmes de gauche applaudissaient un homme qui, ayant perdu son épouse au Bataclan, lançait « vous n’aurez pas ma haine » aux djihadistes, mais Macron mériterait la nôtre ? Je n’achète pas – pas plus que je n’achète pour Mélenchon, Le Pen ou Jacques Cheminade, que je m’autorise cependant à trouver ridicule.

« La France qui perd » n’a pas de champion

Tous les commentateurs l’ont noté, les résultats du premier tour ont esquissé le tableau d’une France divisée, entre gagnants et perdants de la mondialisation, entre oubliés et chouchous de l’histoire

Vers une vaste et salutaire clarification idéologique

Après le jeu de massacre qui a vu le favori de l’élection, mais aussi les deux partis que l’on disait « de gouvernement » disparaître du deuxième tour, puis le premier parti de France perdre de sa superbe après la prestation calamiteuse de sa candidate, on a beaucoup parlé de confusion. En réalité, nous vivons peut-être le début d’une vaste et salutaire clarification idéologique.

Un peu moins de la moitié des électeurs inscrits ont choisi Emmanuel Macron et moins d’un quart sa rivale ; cela prouve bien qu’aujourd’hui, il n’y a pas d’alternative à l’option « progressiste » qui est en réalité une option européiste et libre-échangiste (qui n’est pas infamante mais contestable). « Celles-et-ceux » qui ne veulent pas de l’avenir post-national et multiculti qu’on leur promet ont cinq ans pour en construire une – et, peut-être trouver leur Macron. Ou leur Macronne.

Et les chiffres, lorsqu’on les scrute, révèlent bien des choses. Cette première volée, issue des résultats provisoires, donne de bonnes informations qu’il faudra bien sur affiner par la suite avec les chiffres définitifs.

Feu élection Présidentielle 2017
       
2002 1er tour 2nd tour Ecart / Tour
FN 12,06% 13,76% 1,70%
Chirac 13,67% 62,82% 49,15%
Ecart/ Cand 1,61% 49,06% 47,45%
Ab + Bl + Nuls 29,58% 23,41% 6,17%
Hexagone
06/05/2017   projection tousaufisme paritaire  
2017 1er tour 2nd tour Ecart / Tour
FN 16,80% 19,17% 2,37%
Macron 18,60% 85,47% 66,87%
Ecart/ Cand 1,80% 66,30% 64,50%
Ab + Bl + Nuls 21,94% 17,36% 4,57%
       
08/05/2017   réel  
2017 1er tour 2nd tour Ecart / Tour
FN 16,80% 22,00% 5,20%
Macron 18,60% 41,03% 22,43%
Ecart/ Cand 1,80% 19,04% 17,23%
Ab + Bl + Nuls 21,94% 36,97% 15,03%
       
Evolution entre 2017 et 2002
       
 2017 / 2002 1er tour 2nd tour Ecart / Tour
FN 4,74% 8,23% 3,50%
Président 4,93% -21,79% -26,72%

et après…. Qu’allons nous faire quand il faudra payer le prix non annoncé et qui paiera?

http://www.causeur.fr/emmanuel-macron-president-republique-presidentielle-44216.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s