(07/05/2017) Tiens bien secret ton vote. Mais je peux déjà pronostiquer que tu vas voter blanc, par chèque ou par bulletin…. et à 100%!

Publié le


« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Webmasters et propriétaires de sites/ blogs, si vous avez à redire sur l’utilisation de votre (vos) article(s), dîtes le moi, j’ y remédierais… Merci

*****

Ma consigne de vote: faites ce que vous voulez!  –  Du crétinisme antifa au populisme mariniste, sale temps sur l’entre-deux-tours

Autocollant laissé par une manifestation du 1er mai à Paris. SIPA. 00805068_000015

 

En Marche ou crève!

Quiconque ne se prosternant pas à l’avance, ne communiant pas dans la détestation de qui vous savez et l’adoration du roitelet promis à la France a été soupçonné de conspirer avec l’ennemi. Résultat, le torrent de haine, de menaces et d’insultes qui s’est déversé sur Nicolas Dupont-Aignan – au nom de la tolérance et de l’amour de l’Autre, bien entendu –, m’avait presque convaincue que ces résistants de plateaux télé avaient besoin d’un petit coup de réel sur la tête. De plus, quoi de plus facho, au fond, que cette détestation du désaccord ?

Le Pen, le rendez-vous manqué

Contrairement à ce qu’elle a affirmé le lendemain, il ne s’agissait pas d’un débat musclé. Ce n’était pas un débat du tout.

Marine Le Pen aurait pu être la porte-parole du parti de l’inquiétude, elle aurait pu faire venir sur le plateau l’humeur de cette partie du pays qui voit sa disparition programmée et s’en désole. Elle aurait pu évoquer le séparatisme islamiste et l’immense tâche qui nous attend consistant à convaincre des dizaines, peut-être des centaines, de milliers de jeunes Français de l’excellence de leur pays, de ses arts, ses armes et ses lois.

La démocratie, c’est l’espace de l’engueulade civilisée

La démocratie, c’est l’espace de l’engueulade civilisée. Comme l’amitié du reste. Ni la personne, ni le projet d’Emmanuel Macron ne m’attirent particulièrement. Mais mercredi soir, il avait l’air de quelqu’un avec qui on peut s’engueuler. Pas elle. Contrairement à François Fillon, elle a eu droit à une confrontation à la loyale. Et elle a perdu, ce que reconnaissent nombre de ses partisans atterrés.

Avait-elle en quelque sorte intégré sa propre illégitimité, a-t-elle été mal conseillée par son cher Florian Philippot ou était-elle décidément très mal préparée à la fonction qu’elle briguait ? Toujours est-il qu’elle a raté son rendez-vous avec le peuple français.

Causeurien, ton bulletin t’appartient

N’empêche, qu’on ne compte pas sur moi pour montrer, moi aussi, âme blanche, en arborant mon bulletin de vote, et encore moins à appeler les  causeuriennes et causeuriens à le faire. D’abord, je refuse de céder à l’intimidation. Ensuite, je ne suis pas assez dingue pour penser que cet appel aurait le moindre effet. Enfin, je ne me résous pas à cette idée que l’on devrait voter sans avoir le choix.

Il faudra bien résoudre un jour ce petit problème de logique : il existe chez nous un parti que les tribunaux ne peuvent pas interdire, qui a le droit de se présenter aux élections, mais les électeurs n’ont pas le droit de voter pour lui et ses dirigeants n’ont pas le droit de gagner. Ce qui, on en conviendra, est assez pratique pour ceux qui l’affrontent en duel. On me dit qu’il respecte le cadre de la République, mais pas ses fameuses valeurs. Sauf que, pardon, qui est arbitre des valeurs, Le Monde, les Inrocks, Jacques Attali ? N’est-ce pas une façon bien commode d’exclure de la compétition ceux qui vous déplaisent ?

Je ne me résous pas à vivre dans un monde où il y a une seule politique possible, un seul vote raisonnable et un seul point de vue acceptable. Voilà pourquoi nous sommes fiers, à Causeur, d’avoir fait vivre l’engueulade démocratique, en laissant s’exprimer aussi bien des électeurs de l’un ou l’autre des candidats que diverses nuances d’abstentionnistes. Seul ce joyeux foutoir m’a permis de survivre à l’ambiance plombée de cet entre-deux-tours où la tiédeur était une faute, la divergence un délit et l’opposition un crime. Dans les médias, en tout cas, car le pays n’était pas à l’unisson du barragisme fiévreux des salles de rédactions. Que tous les auteurs, ainsi que l’équipe du site soient remerciés pour ce vent d’air frais.

Pour toutes ces raisons, chers lecteurs, je vous engage à faire absolument ce que vous voulez dimanche, au moment de choisir. Comme ça, je suis sûre que vous m’écouterez.

Le spectacle désolant touche à sa faim…. repus et saturé! Tous ceux qui vont faire un tousaufisme de quinzaine d’années et de jours vont pouvoir s’adonner à leur sport favori. Mais savent-ils que ce faisant, ils vont faire pire que ce qu’ils reprochent aux courageux qui refusent  de se plier à la fatwa électorale qui leur est imposée. Oui ma seule liberté que j’exerce est de dire merde à des candidats putatifs qui nous embraquent dans des absolutismes d’improvisation…  Je vote blanc, non seulement je le fais, mais je le dis. Je vote Liberté et la seule qui me soit réservée, est celle de dire que je ne suis pas d’accord. Et que ceux, biens pensants, qui chercheraient à me culpabiliser parce que je n’adhère pas à leurs délires, en me disant que voter blanc c’est favoriser le Pen, ils oublient, mais peut-on leur en vouloir de s’être laissés enfermés en esclave, que si je veux favoriser le Pen , je n’aurai qu’à mettre un bulletin le Pen (et, au fait pourquoi pas Macron).

La France s’est définitivement coupée en deux…. Ceux qui adhèrent aux extrémismes (Ne vous trompez pas Macron l’est aussi dans son genre… La dernière fois que l’on a fait confiance à un parfait inconnu, cela nous a conduit en pire….) et les courageux qui osent résister par un simple bulletin blanc… J’en fais partie.

Mais reconnaissez que c’est, in fine, marrant : Tous les tousaufistes se sont laissés piéger, car malgré leur mauvaise volonté, eux aussi auront voté blanc. Leur bulletin s’appellera, compte tenu de la richesse des programmes proposés, chèque en blanc…! C’était effectivement le FN en marche…. On n’a pas tiré de leçon de 2002 et en 2032, on n’en aura pas tiré non plus de 2017. Ainsi va le monde des troupeaux…. Dommage, vous valiez mieux que cela.

http://www.causeur.fr/vote-le-pen-macron-second-tour-44167.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s