(04/05/2017) – Ouf ce n’est plus le vote blanc qui favorise le FN. Voter le Pen ce serait favoriser Macron. Et qui favorise le blanc?

Publié le Mis à jour le

« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Webmasters et propriétaires de sites/ blogs, si vous avez à redire sur l’utilisation de votre (vos) article(s), dîtes le moi, j’ y remédierais… Merci

——-

J’admire Macron, mais je vote Le Pen  –  Pour lui faire comprendre que l’heure est grave

Une militante colle l’affiche de campagne d’Emmanuel Macron à Saint-Jean-de-Luz, avril 2017. SIPA. AP22045457_000033

 « Vae victis », comme on disait avant que Najat Vallaud-Belkacem ne désapprenne le latin aux Français.

 

Macron n’est pas Hollande

 L’argument « Emmanuel Hollande », qui consistait à le faire passer pour le simple continuateur d’un président impuissant qui a presque tout raté dans son quinquennat, relevait de la polémique de campagne.

Le jeune homme audacieux n’a rien à voir avec le vieux velléitaire, le pragmatique n’a rien à voir avec le conformiste qui n’a pas osé rompre avec la stérile idéologie de gauche, l’autoritaire qui commence à percer sous le masque de gentil garçon n’a rien à voir avec le perpétuel indécis, l’obstiné chercheur du « point d’équilibre » qui a perdu son temps à marier la carpe Valls et le lapin Hamon.

 Hollande et Cazeneuve peuvent bien répéter à propos du favori de l’Elysée la fameuse phrase de Cocteau : « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs », personne n’est dupe.

Il ne se croit pas obligé d’avoir l’air de gauche

Il a eu l’audace de quitter son poste de ministre de l’Economie et de lancer seul ( c’est à voir) le mouvement En marche !, contre toutes les routines et contre l’avis de tous ceux qui prévoyaient l’éclatement de sa « bulle ».

Emmanuel Macron n’a pas de surmoi de gauche, ouf, quel soulagement ! On peut rêver du jour où il s’apercevra que l’Aide médicale d’Etat (AME) coûte très cher, qu’elle attire en France des populations qui feraient mieux d’exiger de leurs gouvernements respectifs la mise en place de vrais systèmes de santé publique. La France est le seul pays au monde où être clandestin vous procure un statut, mais tout esprit formaté par la gauche se refusera à l’idée de supprimer cette dépense. Le pragmatique Emmanuel pourra l’envisager le jour où il sera solidement arrimé au pouvoir.

Le retour de la verticale du pouvoir

Emmanuel Macron est autoritaire et je pense qu’il nommera Premier ministre le 8 mai un parfait inconnu, incapable de faire ombrage au chef.  « Nuit debout » a donné une illustration parfaitement caricaturale de cette tendance. Macron n’a rien de participatif, il prend ses décisions tout seul et dissimule ce bonapartisme à la fois par l’étalage effréné de son couple et par les cérémonies vaudou où il met ses partisans en état de transe collective.

Les gentils sourires de play boy feront place le 8 mai à la mâchoire crispée de l’homme de pouvoir. Pour faire des sourires et des ronds-de-jambe, il pourra toujours engager François Hollande comme secrétaire d’Etat aux Cérémonies d’Hommages aux Prochaines Victimes du Terrorisme. Ordonnateur des pompes funèbres est le vrai talent de notre bientôt ex-président de la République. Si Macron ne veut pas de lui, il pourra faire un tabac chez Roc-Eclair et on se le disputera pour animer les cérémonies de crémation.

Emmanuel Macron est évolutif, justement parce qu’il est pragmatique. Il ne restera pas bloqué dans ses naïvetés de Bisounours sur l’immigration massive et le danger de la destruction de la France par l’hyperviolence venue du Moyen-Orient et l’hypernatalité venue d’Afrique. Si par malheur il avait tendance à s’endormir sur ces questions cruciales, le prochain attentat du terrorisme islamiste sur le sol français le réveillerait en fanfare.

Marine, le vote utile… pour enhardir Macron

D’ailleurs, c’est justement pour lui faire prendre conscience de la gravité des menaces qui pèsent sur l’identité française que je vais voter pour Marine Le Pen le 7 mai. 30% pour le Front national et 70% pour En Marche ! , ce score permettrait de répéter les mêmes inepties sur cette minorité de fascisants, de haineux et de sous-diplômés ruraux qui sont prêts à marcher au pas de l’oie. A 40% pour la blonde et 60% pour le blond, ça aurait un autre poids, et les esprits les plus obtus commenceraient à comprendre qu’il existe un problème grave, que le Front national souligne l’existence de questions qui ne peuvent être réglés par les incantations chamaniques de la gauche. Et puis, je ne peux résister au fabuleux plaisir que je vais prendre le 7 mai à ne pas suivre les consignes des deux François.

  • François Fillon, le pilote de la Germanwings, a fait écraser notre avion avec plusieurs millions d’électeurs à bord contre une montagne des Alpes, il n’a donc aucune légitimité pour donner quelque conseil que ce soit.
  • Je suis, par ailleurs, scandalisé chaque fois que j’entends François Hollande mettre les Français en garde contre le Front national. Que n’a-t-il pris les mesures nécessaires pour le faire reculer, c’est lui qui était au pouvoir il me semble ? La recette est simple et je la lui confie gratuitement : pour arrêter le Front national, il fallait arrêter le chômage et arrêter l’immigration de masse. Les mesures libérales, celles qui auraient rassuré les entrepreneurs et qui leur auraient permis d’embaucher, ont été ridiculement insuffisantes. Quant à la fin du regroupement familial et du droit du sol, ce sont des tabous absolus que la gauche, de son vivant, n’a jamais osé abolir.

Marine Le Pen, malgré ses solutions incohérentes, a pris la figure de la Madone des Humiliés et des Offensés, de ceux qui n’ont pas de travail, pas de piston, pas de diplômes, pas de relations, de tous les petits Blancs qui se sentent submergés et rejetés par des nouveaux-venus qui les chassent peu à peu de leurs  quartiers et de leurs villages. On entre bien dans les raisons des terroristes, pourquoi n’entrerait-on pas dans les raisons de Marine Le Pen et de tous ceux qui votent pour elle ? Le 7 mai je serai assis dans la poussière avec les chômeurs et les dépossédés, je ne banquèterai pas à la table des puissants.

 

Quand voter FN favorise en marche….. on est tout tourneboulé. Et dire que c’était le vote blanc qui était censé favoriser…. C’est à n’y plus comprendre. Et qui va enfin favoriser Macron? Les désespérés de la perte des avantages des politicards qui se sont pacsés avec Macron, au point de vouloir nous imposer de soutenir leur trahison.

 

http://www.causeur.fr/presidentielle-debat-macron-le-pen-44041.html

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s