-

(02/05.2017) Non l’élection ne peut nous contraindre. Une élection qui nous contraint n’est que le fait d’une dictature et non celui d’un réelle démocratie.

Publié le Mis à jour le


« Il se passerait toujours quelque chose aux galeries Lafayette » d’Orléans et/ou d’ailleurs. Le dernier avatar comique et miraculeux  : http://wp.me/p4Im0Q-1CO
Webmasters et propriétaires de sites/ blogs, si vous avez à redire sur l’utilisation de votre (vos) article(s), dîtes le moi, j’ y remédierais… Merci

——-

Elections présidentielles : Malaise général sans précédent en France

Elections présidentielles : Malaise général sans précédent en France

Les Français sont piégés, et ce n’est pas la première fois. La seule nouveauté aujourd’hui, c’est que c’est la première fois qu’ils en prennent conscience. Pour un observateur extérieur (ce que nous tâchons d’être et de rester malgré la fièvre ambiante), la France se divise désormais en deux : ceux qui vont voter par adhésion à l’un ou l’autre des candidats, et ceux qui se voient imposer un choix dont ils ne veulent pas (personne ne peut nous imposer un non choix que l’on ne veut pas. Voter blanc en devient un acte de courage et de résistance. Combien en serons capables?).

 

Pourquoi ce malaise aujourd’hui, alors que nous voyions venir la configuration actuelle depuis bien longtemps ? Peut-être parce que les Français pensent qu’il est trop tard pour revenir en arrière, se sentant comme pris dans une nasse. Malheureusement, ne pouvant plus revenir en arrière, ils n’ont que le choix d’aller jusqu’au bout et s’enferrer un peu plus, ou de rester passifs, mais quoi qu’ils fassent, ils sont bel et bien pris. Malheureusement aussi, tels des poissons rouges, dont certains disent qu’ils n’ont aucune mémoire, ils auront tout oublié lors des prochaines échéances électorales, de la manière dont ils sont entrés dans la nasse jusqu’à l’existence de la nasse elle-même.

Il y a cependant un espoir. Non seulement certains Français n’auront rien oublié, mais ils en auront tiré des leçons. Ils sont de plus en plus nombreux, sinon à y voir clair, du moins à prendre un peu de champ par rapport aux manœuvres d’enfumage entourant chaque élection. Viendra peut-être un jour où la majorité des citoyens se rendra compte de la différence fondamentale qu’il y a entre l’élu lui-même et le candidat pendant sa campagne électorale qui n’est, ni plus ni moins, qu’une vulgaire campagne marketing d’un produit commercial, mise au point par des professionnels de la promotion publicitaire. Ce sont deux personnes différentes. L’un travaille avec la réalité, tandis que l’autre est un bonimenteur prêt à promettre le nirvana, le paradis et la lune pour attirer le chaland devant son étal.

vote 20170501Peut-être aussi qu’un jour viendra où les citoyens prendront conscience que, d’une manière générale, il n’y a pas de scrutins propres.

Bien que nous n’en connaissions pas le modus operandi, il est acquis maintenant que les fraudes décisives existent, y compris en France, n’en déplaise aux grands médias occidentaux qui ne les voient  que hors de chez eux. En France, les différentes élections qui s’y sont déroulées au cours de l’année 2017 ont été particulièrement édifiantes. Au-delà de l’aspect légal ou moral de ces fraudes, il en ressort un constat supplémentaire : les votes ne sont qu’une mascarade et ne servent à rien, sinon à donner aux électeurs le sentiment que c’est eux qui décident, alors que, tout le monde le voit bien, il n’en est rien. Dans le cas présent, en France, la conclusion qui s’impose est la suivante : que vous votiez ou non, ou quel que soit le candidat pour lequel vous voterez, les jeux sont déjà faits. Si c’est Macron qui doit passer, il passera ; si c’est Le Pen, ce sera Le Pen, tout le reste c’est du théâtre.

 

L’échéance est là et on demande aux Français de faire l’impasse sur les incapacités qui  ont favorisées la montée du FN. C’est pourquoi j’aurai le courage de ne pas cautionner cette mascarade… Je maintiens que je voterai blanc et chaque jour qui passe, chaque attaque de tentative de culpabilisation me confortent dans ce choix. Non que le devenir de la France ne m’intéresse pas. Ce qui m’importe c’est le devenir des électeurs qui continuent à se laisser manipuler et mener à l’abatage (va alors se poser la question : hallal ou kascher)!

 

http://reseauinternational.net/elections-presidentielles-malaise-general-sans-precedent-en-france/

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :