-

Il y avait une loi limitative de cumul, mais pas de loi de contournement de la loi des crêts parlementaires . A quand la loi interdisant le dépassement de la loi? (by keg – 05/03/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «aides familiales» ou  «assistanat parlementaire»
le-decretage-des-crets   (les aides familiales des détournements…détournées)
  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Der des der

Le député et organisateur de la primaire Thierry Solère met fin à ses fonctions de porte-parole de François Fillon

Mais apparemment pas à celles de ses « aides familiales à parlementaire nécessiteux » – transparence-soler   pas assez conséquentes pour l’amener à détourner la loi des crêtages de fric donné par le peuple, avec le peuple et sans le peuple!

http://www.france24.com/fr/20170303-france-depute-lr-thierry-solere-fin-porte-parole-fillon-francois-presidentielle-2017

 

———-

Exercez-vous à la découverte par les chiffres en présidentiels :
au 27/01/2014 – Pénélope n’était pas inscrite au cheptel des « aides familiales accordées aux nécessiteux », tel que transmis à la HAPVP et signé sur l’honneur (avec à la clé les 45 000€ d’amende pour…. – fiche-transparency-fillon
Les politicards sont friands d’affaires. C’est vrai qu’ils s’emmerdent à politiquer, alors autant que ce soit juteux…. Pour que vous aussi vous puissiez jouer, paramétrez ce qui suit : digest-tranparency3
  • en V7 : 14 possibilités
  • en W15 : 11 possibilités
  • en U15 : 9 possibilités
(cellules en jaune) et vous voici avec la possibilité de 1386 tableaux possibles d’analyse. C’est entièrement gratuit (étude en cours des assistants parlementaires : 196 parlementaires analysé sur 925 répertoriés). Il vous suffit d’oser regarder la réalité…. et sans le moindre parti pris, avec le seul souci citoyen au service des citoyens.

———–

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Selon que vous serez en haut des échelles, votre accession aux trésors détournés sera plus grande…. Il est vrai que dans ce monde là, on ne prêtre le bon dieu sans concession aux riches… Car les pauvres doivent alors avoir recours aux aides familiales…. Imparable et incontrôlable.

Devoir surveiller tous les politiques serait vite réglé avec le tirage au sort…. – http://wp.me/p4Im0Q-141

….. et avec un peu de recul….

les aides familiales aux parlementaires nécessiteux n’ont pas encore révélé toutes leurs saveurs.

  • Il y a les non-identifiées en nom de jeune fille (épouse ou bru)
  • les non-prénominés
  • les initiaux prénominés
  • les non présentes

Un parlementaire honnête ne doit pas avoir honte en masquant ses vérités. Chaque marque de la sorte fait penser à magouille…transparence-mariton-a

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Emplois familiaux au Parlement : « Il y aurait matière à poursuivre »

Emplois familiaux au Parlement : "Il y aurait matière à poursuivre"
L’ancien procureur Eric de Montgolfier, au Palais de Justice de Bourges, en 2013. (ALAIN JOCARD/AFP)
 

En pleine affaire Fillon, l’ancien procureur de Nice jette un pavé dans la mare. Selon lui, la justice serait en mesure de se saisir de tous les cas des parlementaires qui font travailler leur famille.

« Cela aurait dû être proscrit depuis longtemps sur le plan moral. On élit un parlementaire et non sa famille. Nous ne sommes plus au temps des rois et de leurs dauphins. »

Un élu : « Mon assistante a épousé mon fils, je n’allais pas la virer pour ça »

Surtout, il affirme que « le fait d’employer son mari, sa femme, son fils ou sa fille comme assistant parlementaire constitue le délit de prise illégale d’intérêt : les députés ou sénateurs qui le pratiquent ainsi ont à la fois le choix du recrutement, la maîtrise de l’opération et ils en tirent un bénéfice direct. Or la loi précise spécifiquement ces conditions. Il y aurait matière à poursuivre. »

L’argent caché de nos députés

La prise illégale d’intérêt (article 432-12 du Code pénal) est en effet définie par « le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public ou par une personne investie d’un mandat électif public, de prendre, recevoir ou conserver, directement ou indirectement, un intérêt quelconque dans une entreprise ou dans une opération dont elle a, au moment de l’acte, en tout ou partie, la charge d’assurer la surveillance, l’administration, la liquidation ou le paiement ».

Eric de Montgolfier interroge :

« Pourquoi ne pourrait-on pas poursuivre ? Seulement sous prétexte que l’on ne le découvre qu’aujourd’hui ? Ce sont des fonds publics, la question doit se poser. »

Pas question selon lui d’interdire ces emplois : « Ils peuvent le faire mais de façon bénévole ». L’ancien procureur de Nice, qui vient par ailleurs de s’engager comme conseiller de Benoît Hamon, publie ce mois-ci un livre intitulé « On ne peut éternellement se contenter de regarder les cadavres passer sous les ponts » (Cherche-Midi), dans lequel il dénonce la passivité des politiques face aux dérives.

 

Voir les dépassements d’honoraires des aides familiales aux parlementaires nécessiteux, en l’état actuel de l’analyse des 925 parlementaires. –

  • 744 analysés (80%) pour 2351 assistants détectés
  • 186 parlementaires ayant des emplois familiaux d’assistanat (pour 167 assistants fictifs ou non)
    • 150 parlementaires ayant des assistanats familiaux vérifiés
    • 36 présentant des anomalies de déclarations (à vérifier) – pas d’assistants déclarés, prénoms manquants ou simple initiale du prénom. (Quand on est clair on est transparent)
    • moyenne de perception des aides familiales par membre de famille concerné (la moyenne n’est pas le plus ou le moins. Plus souvent plus que moins) de 2 732€ mois
  • sur les 150 épinglés vérifiés 120 outrepassent la ligne des crêtes imposées (par une loi qui, plus est, est votée par les parlementaires….. , c’est dire le respect des lois par nos modèles!). dépassement moyen de 2 125€ par mois pour un total de 255 000€ mois

Non, parlementaires, l’argent alloué à vos assistanats parlementaires ne vous appartient pas. Il appartient au Peuple qui le met à votre disposition pour que vous puissiez remplir le mandat qui vous est accordé. Cet argent ne peut et ne doit vous servir à contourner les lois. Et en vertu de la Constitution et de son préambule, vous devez en rendre compte à quelque citoyen qui a le courage de vous demander des comptes. Le prétexte qu’il ne fait pas partie de votre circonscription est irrecevable.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170303.OBS6058/emplois-familiaux-au-parlement-il-y-aurait-matiere-a-poursuivre.html

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Un milliardaire sous Louis XIV  –  Une biographie d’Antoine Crozat signée Pierre Ménard

menard crozat louis xiv

George Blagden en Louis XIV dans la série « Versailles ».

 

En retraçant la vie d’Antoine Crozat, l’une des personnes les plus riches et puissantes du règne de Louis XIV et de La Régence, Pierre Ménard lève le voile sur un personnage méconnu qui mériterait une plus grand notoriété. Mais le jeune auteur dévoile aussi et surtout une dimension souvent ignorée de l’Ancien régime : l’économie en général et la finance en particulier. De la fiscalité au commerce en passant par le financement des guerres, Pierre Ménard nous invite avec un rare talent dans les coulisses de l’Etat français au moment où celui-ci devient la première puissance mondiale.

Né en 1655 à Toulouse, il est mort en 1738 à Paris, et vivait donc à cheval sur le règne de Louis XIV, la Régence et celui de Louis XV. C’est une très grande longévité, d’autant plus intéressante qu’il a commencé à travailler très jeune, à 17 ans. Il a donc été au cœur des affaires pendant une période longue et cruciale de notre histoire. Mais surtout, ce petit-fils d’un modeste bonnetier est devenu l’un des hommes les plus riches de tous les temps, tellement riche qu’il s’était retrouvé en possession de la Louisiane, c’est-à-dire un territoire équivalent à la France de l’époque !

Quel était le montant la fortune de Crozat ? – On peut l’estimer à 20 millions de livres. Pour remettre dans le contexte, les revenus nets de l’Etat à la mort de Louis XIV sont d’environ 70 millions. Crozat possédait donc près du tiers !. C’est donc l’équivalent de 20 milliards d’euros actuels ?

Ce serait même beaucoup plus. Crozat avait entre 1,2 et 2,4% du PIB français d’alors. Bill Gates possède 0,5% du PIB américain, donc si l’on rapporte cela à l’échelle de Crozat, ce dernier aurait aujourd’hui 300 milliards ! C’est colossal. Sachant que son frère, Pierre, a également accumulé une immense fortune (l’équivalent de 120 milliards de d’euros d’aujourd’hui). A eux deux, ils posséderaient 420 milliards d’euros actuels…

Quelles stratégies emploie la famille Crozat pour soutenir son ascension ?

Le père avait des relations bien placées puisque de commerçant il était devenu banquier et Capitoul de Toulouse. Il a fait apprendre le droit à son fils, ce qui le sortait tout de même du milieu commerçant dont sa famille était issue. Grâce à son réseau, il a ensuite pu le placer à l’âge d’à peu près vingt ans en apprentissage chez Pierre Louis Reich de Pennautier. Or ce dernier gère à la fois les finances du Languedoc – une des régions les plus riches de l’époque -, et la fortune du clergé qui était alors immensément riche. Pennautier était donc l’un des personnages les plus importants du royaume.

Pour comprendre la carrière de Crozat, on ne peut faire l’économie d’un détour sur le système fiscal et de crédit au moment où l’Etat français prend son essor sous le règne de Louis XIV…

C’est un système assez particulier où la perception des impôts est complètement abandonnée par l’État en franchise à des personnes privées. Un peu ce qui a été envisagé pour l’Ecotaxe : une société privée paie une redevance à l’Etat et se tourne vers les contribuables pour se faire rembourser et dégager une marge. (la ferme générale que l‘on veut faire pour les « infractions » arbitraires à la vitesse….Preuve que l’état se contrefout des morts et  n’est préoccupé que par le fric. Les écrabouillés ,ne servant que d’écran de fumée et de justificatifs)

Mais ce qui est aujourd’hui une exception était alors la règle. L’État n’avait ni la force de coercition suffisante, ni une administration suffisamment développée pour récupérer lui-même les impôts. Crozat – comme les autres grands argentiers de l’époque – bénéficie de ce système. En parallèle, l’État, qui est une machine assez mal rodée, emprunte en permanence à des taux usuraires pour faire face à ses dépenses les plus pressantes. On se tourne donc vers les grands argentiers, qui prêtent à l’État…  l’argent qui devait lui revenir quelques mois plus tard ! Et à l’époque le taux d’intérêt était très élevé.  Autrement dit, les Crozat (Antoine et son frère Pierre, qui lui succède chez Pennautier) gagnent deux fois : une commission sur la collecte de l’impôt et des intérêts pour des avances faites à l’Etat…

Né roturier, Crozat est devenu noble à dix-neuf ans, lorsque son père est devenu Capitoul. Mais il ne faut pas se leurrer. Aux yeux de ses contemporains, il sera jusqu’à son dernier souffle un parvenu de la pire espèce. Saint-Simon le traite sans cesse d’ancien valet et nombreux sont ceux qui l’accusent d’être fils de cocher (ce qui est faux !).

Crozat et les quelques hommes de sa trempe sont de véritables OVNI dans le paysage de l’époque où les positions s’héritent plutôt qu’elles ne se conquièrent (du moins en théorie). Richissime mais venu de nulle part, il est maintenu à l’écart du système d’honneurs. Il n’a donc de cesse de vouloir s’agréger à l’élite du royaume en achetant des châteaux, des titres, des terres, des charges et des décorations, en frayant avec les maréchaux ou les membres de la famille royale comme le duc de Vendôme ou le duc d’Orléans…

La noblesse a elle-même une attitude ambivalente envers lui. Si l’on se fait un devoir de moquer son inculture, sa vulgarité, sa prétention, l’on s’empresse chez lui pour lui emprunter de l’argent… que l’on oubliera de lui rembourser ; l’on épouse ses enfants. Les enfants de Crozat seront donc très bien mariés. Au lieu de les pousser dans la finance, Crozat leur achète des charges dans l’armée, dans les parlements, et leur donne des noms de terre. On les connaîtra sous les noms de marquis de Thugny, marquis du Châtel et baron de Thiers. Ce mouvement révèle l’un des paradoxes de la monarchie d’Ancien Régime.

l. Le système est d’autant plus inquiétant que pour remplir ses caisses la couronne inonde le royaume de charges aussi pompeuses qu’inutiles dont les noms raviraient le capitaine haddock. L’on se retrouve ainsi avec de très sérieux contrôleurs des perruques, des jurés-crieurs d’enterrement, des contrôleurs des porcs et pourceaux, des langueyeurs de cochons, des gourmeurs de bière sans oublier les compteurs de poissons d’eau douce et autres rouleurs de tonneaux…

Vous avez dit que Crozat était intelligent, qu’il avait de la chance et que son père lui a mis le pied à l’étrier. Mais cela ne suffit pas pour expliquer une telle réussite… à la lecture de votre livre on découvre aussi que c’était un homme très sérieux qui travaillait énormément, alors que sa fortune et ses connexions lui auraient permis de profiter des plaisirs de la vie…

Il a créée et développé tout un réseau de correspondance et de renseignement…

Peut-on lier cette éthique de travail à ses origines protestantes ? Est-ce, pour reprendre l’expression d’Emmanuel Todd, un protestant zombie ? 

Et c’est sa vanité qui l’avait précipité dans l’aventure de la Louisiane, seul épisode auquel son nom reste associé…

Un commerce illicite ?

Mais Crozat est l’homme le mieux renseigné de France, sinon du monde !

Comment Crozat n’a-t-il pas dilapidé sa fortune ?

Avec ce destin exceptionnel,  pourquoi est-il tombé dans l’oubli ?

C’est un homme de l’ombre. Contrairement à ses célèbres contemporains comme Fouquet, Law ou Colbert, il n’a jamais était ministre. Il passait par plein d’intermédiaires : son frère, ses enfants, sa femme, ses beaux-frères, des membres de la cour et même des théologiens pour faire toutes ses affaires, qui sont souvent des montages très compliqués. Certes, il finance le coup d’État qui doit renverser le roi d’Angleterre, mais ce n’est pas lui qui va aller soulever l’Écosse avec son sabre pour arriver à ses fins…  Il tire les ficelles, mais fait figure de marionnettiste caché. Et sa vanité lui a joué un dernier tour : ses descendants, incorporés aux plus grandes familles d’Europe, ne cherchaient pas forcément à raviver le souvenir d’un personnage de cette trempe.

 

Déjà, il y a longtemps, on pouvait être milliardaire. Rien de nouveau donc sous nos cieux de 2017.

Les voies sont multiples :

  • industrielles (cac40 et salaires des PDG, améliorés des dividendes (Le PDG de Publicis : 4 millions de « salaire » et 6 millions de dividendes)
  • politiques (nos « julot-casse-croute » qui vivent (ainsi que les chefs maq, les cadres de leurs partis) exclusivement avec leurs gagneuses, le Peuple (financement des partis, remboursement des campagnes, cumuls d’indemnités, détournement de la loi d’écrêtage)
  • et parfois le cumul des deux : Les Dassault prenant d’assaut les chambres, en tenaille… -, en rafale et de haut vol (

 

http://www.causeur.fr/antoine-crozat-pierre-menard-louisiane-43012.html

 

*****

 

Rétablir la liberté d’expression en France

Rétablir la liberté d’expression en France

Il n’existe pas de liberté de conscience sans liberté d’expression. Pas de liberté tout court sans liberté d’expression.

Abrogation des lois liberticides Gayssot Fabius et des lois dites  mémorielles.

 

Exposé des motifs :

Spinoza «  Où l’on montre que dans un état libre il est loisible a chacun de penser ce qu’il veut et dire ce qu’il pense » Traité théologico-politique, chapitre XX page 327 , Editions Flammarion

Les lois Gayssot et Fabius  ainsi que les lois mémorielles réintroduisent la notion de crime sans victime.  elle réintroduisent une forme de  blasphème qui lui n’a toujours pas été abrogé  en France  (Alsace-Moselle )

Leur existence remettent en cause la liberté d’expression garantie par la constitution. Refuser de les abroger c’est violer la constitution. En aucun cas il n’est possible sur le plan scientifique et historique que le législateur impose une lecture de l’histoire qui est celle de Lanzmann dans sa Shoah.

1791, la révolution  dans son premier code pénal   fait disparaître : «  cette foule de crimes imaginaires  qui grossissait les anciens recueils de nos lois ». Furent supprimés le blasphème, le sacrilège, la sorcellerie, l’hérésie, le suicide, l’homosexualité .Dans le droit fil  du siècle des lumières  il fallait en finir avec le fanatisme religieux. Il s’agissait  comme le plaidait  le juriste Beccaria  de laïciser le droit.

 La révolution  renonçait  à sanctionner des crimes sans victime, à savoir  les offenses  à des entités abstraites  ou symboliques. C’est une évidence  que la liberté d’expression comme celle de pensée ne peut être soumise à aucune restriction.

Si les violences physiques,  les insultes  ad hominem doivent être sanctionnées, il est stupide de penser pouvoir interdire les idées les plus folles.

L’oeuvre de Sade   ne peut tomber  sous le coup de la loi, le sadique oui.

 Quant  aux tenants du « hate speech » défendu  par  un Jérémy  Waldron, ce discours est pure contradiction. Il revient  à remettre en cause tout notre fonctionnement psychologique, il n’y a pas de discours  d’amour sans discours de haine. Qui parmi les victimes d’attentats  ne peuvent pas haïr au moins les commanditaires  des assassins d’un être cher innocent ?

C’est donc une aberration  de dire que la laïcité doit respecter les religions  qui sont des  entités irrationnelles. Au nom de quel principe les citoyens d’un état laïque se voient interdit de porter un jugement publique sur les religions ?   Encore une fois critiquer le christianisme  le judaïsme ou l’islam  c’est critiquer   des formes de perversion de la pensée humaine  et en aucun cas  cela s’adresse à un juif ou un musulman particulier, bien  que cela interroge ceux qui sont victimes  des pouvoirs sacerdotaux très terrestres et non transcendants

Jamais  la France depuis 1945  n’a connu  une telle remise en cause de la liberté d’expression.

Dans les faits, cette liberté n’existe que pour les propriétaires des médias et de la presse qui imposent  leur idéologie et la ligne politique du pays .Il n’y a pas de presse indépendante  en France .

Pour  le citoyen s’exprimer librement, c’est tomber sous le coup de la loi. 

Prenons deux exemples

Si je reproduis   ce jugement  d’Ataturk,   je suis catégorisé par la presse comme islamophobe  et ennemi du vivre ensemble :

Je reproduit ces passages de Karl Marx extrait de zur judenfrage, sur la question juive, édition  la fabrique page 66 et 67 . Je suis jugé pour antisémitisme ?

 Dans une étude datant de 2014  Fondapol   (fondation pour l’émancipation politique  portant sur 575 personnes, étaient présentés  comme des « préjugés antisémites » :

  • Premier   préjugé  antisémite selon Fondapol «   Les juifs utilisent  aujourd’hui  dans leur propre intérêt  leur statut  de victimes du génocide nazi pendant la seconde guerre mondiale ».
  • Deuxième «  préjugé » antisémite : Les juifs ont trop de pouvoir   dans le domaine de l’économie et de la finance.
  • Troisième « préjugé » : Les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine des médias.
  • Quatrième : Les juifs ont trop de pouvoir dans le domaine politique.
  • Cinquième : Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale.

Bien entendu  c’est une erreur de dire le juif en général, DSK ce n’est pas le juif en général mais le juif DSK.  Ceci dit, il eut été souhaitable que Fondapol  enquête   à partir de la situation réelle  qui est celle  de la France actuelle et  du monde judéo-chrétien :    sur  quelle base objective reposent ces  «  préjugés » antisémites ? Nous assistons à cette prouesse extraordinaire  de la part des détenteurs du pouvoir en France de faire p           asser pour des préjugés « antisémites » des faits objectifs non discutables.

En réalité un des  facteurs principal  de la haine du juif  actuellement en France c’est la colonisation de peuplement de la Palestine   et l’idéologie sioniste.

Au nom de quel principe devrions nous  interdire la diffusion  de Karl Marx  pour ne pas parler d’un certain Voltaire pour antisémitisme ?

 Les lois  Gayssot  Fabius et les lois mémorielles  rétablissent  une forme de blasphème, le PPAPA demande leur abolition

 

Dire que les juifs ont créé la discrimination entre « pupilles de la Nation non juifs » et eux (alors que depuis sa création le titre de pupille de la nation était un et indivisible. Nulle part dans le texte fondateur, il n’est fait mention de la scission à partir de Juillet 2000.

Petit rappel marrant : « Pupille de la Nation » indique la situation d’un enfant (mineur à l’époque des faits générateurs du titre) dont le parent est mort, en combattant, pour défendre la France. Où sont les armes des maquisards juifs dans les camps de concentration?

Quand on est adoptant (en la personne représentant la France, alias, le président de la république), en mémoire du sacrifice de parents « morts pour la France », on adopte à vie et non à temps.

Dire et redire cette discrimination, cette vérité, vérifiable,  est-ce de l’anti sémitisme? Si oui, alors j’assume d’être anti sémite!

 

http://reseauinternational.net/retablir-la-liberte-dexpression-en-france/

 

***

 

On leur a tout donné et ils nous ont tout pris. Même la fierté !

 

On leur a tout donné. La France et tous les pays d’Europe leur ont donné le logement, l’école, les allocations. Ils leur ont tout accordé. En vrac : les repas halal, les lits dans les hôpitaux tournés vers La Mecque, des horaires de piscine séparés, des dérogations pour cause de ramadan en période d’examen, le port du voile (quand ce n’est pas la burqa, si peu verbalisée), des villes entières où, dans les cafés, les femmes n’ont plus droit de cité, et j’en passe. Aucune once de reconnaissance : cela ne suffit pas, cela ne leur suffira jamais. Pire : ils nous traitent comme nous n’aurions jamais osé les traiter. La preuve :

En Allemagne, un ancien membre de la Fédération des parents d’élèves turcs de Hambourg, dans un texte écrit en turc publié sur sa page Facebook, peut qualifier les Allemands de « bande de chiens » – voire de « race de clébards », selon une autre traduction – sans que le ministère public de la Ville y voie le moindre délit d’incitation à la haine. En France, un rappeur déjà connu pour appeler en musique à « [crucifier] les laïcards comme à Golgotha » peut traiter les Françaises de « crasseuses de souche » sans qu’aucune officine antiraciste et encore moins le ministère public y trouvent rien à redire.

En Allemagne, d’abord. Afin de justifier la non-poursuite de semblables propos – en même temps que de continuer de les autoriser -, le porte-parole du ministère n’en finit pas de se contorsionner. Selon lui, ces qualificatifs ne visent aucunement un groupe qui se distinguerait « par quelque caractéristique constante, soit intérieure, soit extérieure ».

Autrement dit, les Allemands de souche, ça n’existe pas. Cela est confirmé par le fait que, paraît-il, on ne peut « distinguer les Allemands de l’ensemble de la population ». Ça tombe bien : pour Angela Merkel, sont allemands « tous ceux qui vivent dans ce pays ». Dans les poubelles de l’Histoire, la notion de peuple…On peut donc être turc ou originaire de Turquie, vivre en Allemagne et appeler la Turquie à « exercer sa puissance »</em» et Dieu à « détruire leur [des Allemands] espace vital », comme il ne s’agit pas « d’un groupe relativement restreint et reconnaissable », il n’y a là aucune manifestation de haine à l’encontre du peuple d’accueil. Mais c’est quoi, alors, des paroles haineuses ?

En France, ensuite. Le beugleur Médine – qui sévit dans les collèges – peut faire « du son pour les cochons végétariens », fêter « les émeutes comme tu fêtes la Toussaint » et parler des Françaises comme des « crasseuses de souche », côté politiques, côté féministes, personne pour dénoncer les appels à la guerre civile. Pire : le futur ex-Premier ministre trouve même François Fillon « pas responsable » de l’évoquer…

Au Zénith, enfin, le 30 janvier. Devant un parterre ignare, haineux ou les deux et un Drucker sénile, indigne ou les deux, le summum de la haine des Français a été atteint par un soi-disant humoriste – Ahmed Sylla – venu traiter les poilus de lâches : pendant que les Sénégalais montaient au front, les poilus se retranchaient planqués à l’arrière, dans les camps. Ricanements, gloussements imbéciles, applaudissements, le type s’en donne à cœur joie : plus un poilu vivant pour lui donner une correction morale.

On leur a tout donné et ils nous ont tout pris. Même la fierté. Cela ne peut plus durer, il faut se relever.

 

Mais sur quoi et pour quoi? Avec des parlementaires avides de vérités sonnantes et très bûchant-es  dans leurs escarcelles. Ils mettent en pratique le verset qui dit « tu gagneras ta vie à la sueur de front et du cul de tes gagneuses ». Et pour les chrétiens qui prétendent nous gouverner, ils ne tendent jamais la joue pour recevoir unn juste châtiment. Ils sont bien au dessus de cela et de nous….). Pour eux, comme pour les autres, gouverner

  • c’est faire appliquer les lois (leurs lois) au peuple, mais pas à eux. Elles sont trop mesquines pour leurs grandeurs
  • C’est la quête d’enrichissement personnel et rien de tel que le pouvoir avec ses accès aux trésors de la ripoublique
  • C’est veiller au bien-être des siens à l’aide d’emplois d’aides familiales accordées à nécessiteux (eux) qui leur permet de gagner plus (familialement) que ce que la loi d’écrêtage autorise. Il y a la loi et son esprit et tout est dans l’essence, le fric étant moteur .

C’est encore loin la nuit des privilèges?

On est en train de récréer la caste des courtisans. On a même créé la charge de videur de peau de chambre…. L’élysée étant devenu, déjà sous et depuis Mitterrand (il s’en cachait), le lupanar d’état en urgence. Ne manque plus que la lanterne rouge, indiquant, aux passants,  « ici on baise les Françaises et les Français ». (Cela sert au moins à quelque chose que le mariage pour tous). C’est un claque.

 

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/on-a-donne-ont-pris-meme-fierte,317102

 

*****

 

« PizzaGate » est le nom donné par des internautes à une potentielle affaire de pédocriminalité en réseau impliquant des personnalités américaines très influentes.

Résultat de recherche d'images pour "affaire gate"La divulgation de certains e-mails énigmatiques de John Podesta, un proche des Clinton ayant travaillé pour l’administration Obama, a été le point de départ d’une enquête citoyenne semblant mettre à jour petit à petit un réseau pédocriminel.

 

Le #Pizzagate fait grand bruit et le silence médiatique sur cette affaire commence à être rompu : nous voyons depuis quelques jours ici, ou bien ici ou encore là, des articles parlant de « théorie du complot qui empoisonne internet »…

Dans un tweet, Andrew Breitbart un journaliste politique américain avait écrit que John Podesta, directeur de campagne d’Hillary Clinton, couvrait un réseau d’esclaves sexuels mineurs. Le tweet a refait surface grâce aux efforts des internautes.

Le «Pizzagate», un scandale sur des réseaux pédophiles supposés qui agite internet depuis plusieurs semaines, a connu un rebondissement inattendu mardi 29 novembre. Le fondateur du site d’actualité Breitbart News semble apporter de l’eau au moulin des internautes «conspirationnistes». Un utilisateur du réseau social Reddit, a retrouvé un tweet du journaliste datant de 2011 qui relance la polémique. Celui-ci s’interrogeait déjà sur la proximité de John Podesta avec des réseaux pédophiles.

Voici un résumé court et limpide du « Pizzagate », une affaire qui débute lors de la publication par Wikileaks d’e-mails de John Podesta, conseiller d’Hillary Clinton, et qui ouvre clairement la voie d’une enquête sur la possibilité d’un réseau pédophile d’élite. Une enquête qui, à ce jour, n’a pas été ouverte…

Il est à noter que Ben Swann, le présentateur de cette émission Reality Check sur CBS News, subit depuis la diffusion de ce sujet une intense campagne médiatique de discréditation.

 

Qu’est plus grave la gate Pénélope ou la gate Pizza? les deux gâtent la sauce, tomate pour la seconde et politique pour la première….

C’est en tout cas, la démocratie qui croule sous les coups de boutoirs…. des masses médias ou non.

 

https://bonnesnouvellesinfo.wordpress.com/2016/12/01/pizzagate-une-enquete-citoyenne-sur-un-reseau-pedocriminel-elitiste/

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :
  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141
en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017
La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :
  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon
Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamonfiche-transparency-hamon

…..

La révolution citoyenne se tire…  :
« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :   http://wp.me/p4Im0Q-141

 

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

 …..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)
État d’urgence ordinaire et « normale » : 
Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

 ……….

Grenoble : une fresque de street art jug&eacute;e anti-flic provoque un toll&eacute;
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

 En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici….

………

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)
 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force, après Hamon…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :