-

Mettre en place des mesures de contrôle des politicards, c’est signe que la ripoublique se porte de mieux en mieux. C’est comme le terrorisme, ils ont toujours une longueur d’avance! (by keg – 22/02/2017)

Publié le

Le choix du jour : «complicité d’escroquerie» ou  «escroquerie de complicité»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Der des der

À Bil’in, des Palestiniens franchissent le mur de séparation

quel serait l’ordre de priorité des murs : lamentations ou honte?

http://observers.france24.com/fr/20170221-palestine-mur-cisjordanie-resistance-bilin-violence-pacifique-repression-occupation

 

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

les politiques n’ont que le souci de leur bien-être étendu à leur seule famille. Vous……., mais nous existez pour les désigner, autrement dit vous êtes pour 1 minute (le temps d’un vote) le faire valoir de leurs magouilles avec votre complaisance… Attention, bientôt c’est vous qui serez accusés de crapuleries -complices. Eux pourront toujours dire « je ne savais pas que les électeurs étaient des escrocs …, je me suis incliné, à mon corps défendant, à leur seule volonté »

….. et avec un peu de recul….

Quand on est contraint de créer des obstacles à la corruption, sans pouvoir enrayer le pourrissement des fruits, c’est l’arbre qu’il faut couper. C’est dramatique pour la république et la démocratie de devoir contrôler les garants der ces dites valeurs et surtout à chaque fois renforcer les mesures soit disant coercitives. C’est le système qu’il faut changer  …. Comment accorder confiance à des truands…. à cols blancs!

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

7 pistes pour lutter contre la corruption en politique

Interdire aux parlementaires d’employer des membres de leur famille, imposer aux politiques de ne pouvoir être élus qu’une seule fois dans leur vie… Pourquoi ces mesures ne seraient-elles pas appliquées en France?

« Quand vous pensez à la politique, pouvez-vous me dire ce que vous éprouvez d’abord…? » Voici une des questions posées à l’occasion du dernier baromètre de la confiance politique

Le trio de tête des réponses est sans équivoque : « Je ressens de la méfiance » répondent en premier lieu 4 Français sur 10. « Du dégoût », pour 28% d’entre eux. Et de l’ennui pour quelques 10 %.  Seuls 5% ressentent de l’espoir et 2% du respect. 

Alors que faire pour redorer le blason de la politique en France et que la tendance sus-citée s’inverse ? Que nos élus soient plus honnêtes, à la hauteur de leurs fonctions et tiennent leurs promesses répondent les mêmes personnes interrogées répondent les mêmes personnes interrogées par le Cevipof. Mais concrètement ?

Puisque naturellement, l’homme politique ne semble pas si bon, il faut contraindre. « L’Obs » propose 7 pistes, développées dans la vidéo en tête d’article, qui pourraient permettre de – vraiment – lutter contre la corruption :

  • Interdisons aux parlementaires d’employer des membres de leur famille (obligation de produire un acte de mariage de l »élu, un acte de naissance se chacun de ses enfants ainsi que leur acte de mariage pour ceux qui le sont….. Interdire au parlementaire X d’employer l’épouse d Y, sous son nom de jeune fille ou non avec réciprocité…. Toutes mesures qui renforcent le contexte « tous pourris »)
  • Renforçons les peines d’inégibilité (suivons la philosophie Fillon relative aux casseurs des rues « s’ils savent qu’au bout, c’est la prison…. » et appliquons la aux politicards, sans le bénéfice de la fameuse immunité et surtout sans sursis. Leur faute est beaucoup plus grave que celle d’un petit escroc…. ils sont dépositairtes de l’ordre moral, social et représentatif… de millions de personnes)
  • Obligeons tous les candidats aux élections à présenter un casier judiciaire vierge (et dans toutes les catégories….et numéros…)
  • Rendons vraiment publiques les déclarations d’intérêt des parlementaires (celles des Ministres le sont déjà) (consultables et dénonciatrices…. et renforcer les pouvoirs de la Haute autorité de contrôle. A quoi sert une fiche de transparence si personne ne répond aux liens avec les assistants parlementaires et surtout les revnus des conjoints et famille d’assistanat alors que demandé. On se demande bien pourquoi!)
  • Interdisons les activités parallèles des députés, pour qu’ils ne soient pas rémunérés par des grands groupes pour leurs activités de conseil (pour les 925 parlementaires actuels, il y a un cumul de revenus non politiques de 19 millions ….! voir transparency.fr )
  • Imposons aux politiques d’être élus une seule fois dans leur vie (à un mandat donné et sans le moindre cumul possible avec un quelconque autre mandat)
  • Renforçons le pouvoir des pétitions citoyennes, pour révoquer un élu corrompu. (Pas besoin…. Celui qui est pris en contradiction avec ce qui précède, impossibilité de bénéficier de la moindre immunité, expulsion immédiate de tous les mandats occupés, 100 000 € d’amende et 5 ans de prison, sans possibilité de sursis. Charles Pasqua a été condamné 5 fois avec sursis, s’il se fut appelé Mohamed Pasqua il eut été direct à la case prison et sans délais, nui remise de peine. C’est d’ailleurs dans la peine de prison que l’on reconnaît la solidarité des institutions).

 

Et croyez vous que malgré cela il n’y aura plus de « magouilles?

Pour mémoire : avant, au siècle dernier, c’étaient les entreprises qui finançaient les candidats et les partis (souvenez vous des « affaires. »…  retentissantes. On a imposé le financement par tous les Français (remboursement des frais de campagnes, déduction fiscale des dons, paiements aux partis : les 1,70€ accordés à chaque vois obtenu au premier tour des législatives et les 42 000€ attribués par député élu).

Ces mesures ont été prises pour lutter contre la « corruption » : affaires Sarkozy, affaire Woerth, rétrocommissions, Cahuzac, Thevenoud, affaires Fillon, affaires le Pen, affaires Solère, affaires….. et toutes celles qui ne sont pas encore découvertes…

Les politicards sont friands d’affaire. C’est vrai qu’ils s’emmerdent à politiquer, alors autant que ce soit juteux…. Pour que vous aussi vous puissiez jouer, paramétrez ce qui suit : digest-tranparency

  • en U7 : 14 possibilités
  • en V15 : 11 possibilités
  • en T15 : 9 possibilités

et vous voici avec la possibilité de 1386 tableaux possibles d’analyse. C’est entièrement gratuit (étude ne cours des assistants parlementaires : 196 parlementaires analysé sur 925 répertoriés). Il vous suffit d’oser regarder la réalité…. et sans le moindre parti pris, avec le seul souci citoyen au service des citoyens.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170221.OBS5597/video-7-pistes-pour-lutter-contre-la-corruption-en-politique.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Ce que nous dit l’affaire Mehdi Meklat  –  Peut-on faire la leçon aux donneurs de leçons?

Le Printemps républicain, qui a grandement contribué sur Twitter et Facebook, aux révélations sur les propos inqualifiables de Mehdi Meklat, a publié hier un communiqué. Nous avons jugé utile de le porter au débat accompagné des réactions de Christiane Taubira et des « Inrocks ».

mehdi meklat bondy inrocks antisemitisme

Le plus grave dans l’affaire concernant ce chroniqueur du Bondy Blog, Mehdi Meklat, qui a librement tenu pendant des années sur son fil Twitter (sous le pseudo de Marcelin Deschamps avant de revenir à son nom) des propos antisémites, homophobes, sexistes, insultants à l’égard de telle ou telle personnalité… dont certains tombent clairement sous le coup de la loi, c’est la responsabilité des médias qui l’ont embauché, soutenu, promu, encensé…

De deux choses l’une, soit ces médias (Mediapart, Libération, Télérama, Le Monde, Les Inrocks, France 2, France Inter…) ne savaient pas qui était Mehdi Meklat, et alors leur crédibilité est profondément mise en cause, soit ils le savaient mais ont fait comme si de rien n’était, ce qui pose des questions sur leurs intentions et sur la manière dont ils conçoivent leur rôle dans la restitution de ce qui est à l’oeuvre dans la société française.

Des leçons doivent bien évidemment être tirées de cette affaire. La première, positive, étant que ces médias, qui ont joué consciemment ou inconsciemment le jeu de ce personnage comme ils le font volontiers avec d’autres entrepreneurs identitaires du même acabit présents tous les jours sur leurs antennes et dans leurs colonnes, auront désormais beaucoup plus de difficulté à venir nous faire la morale et nous expliquer qu’ils luttent de toutes leurs forces contre les discriminations et les stigmatisations. C’est à ces médias de tirer les enseignements de leurs erreurs en la matière ces dernières années, en donnant la parole, par exemple, à tous ceux qui combattent contre ces dérives identitaires, celles dont on a eu, cette fois, sous les yeux, une éclatante preuve de ce qu’elles peuvent produire.

Communiqué de Christiane Taubira publié sur Facebook ce lundi à 15 heures :

« Il y a beaucoup d’évidences dans cette affaire de tweets de Mehdi Meklat. A dire vrai, il n’y a même que cela.

  • La première, c’est que les Inrocks n’auraient pas pris le risque de se compromettre. C’est un journal qui aime débattre, et même quereller les goûts artistiques, pas se salir.
  • La deuxième, c’est qu’il ne leur serait pas venu à l’idée de me proposer cette rencontre s’ils avaient eu la moindre connaissance même d’un seul de ces tweets, car ils savent que sur ces sujets, il n’y a pas d’espace pour des débats. Ils savent aussi que rien ni dans mes propos, ni dans mon attitude, ni dans mes écrits, et ma vie est déjà longue, n’offre le plus mince interstice pour supposer l’ombre d’une complaisance sur de telles abjections.
  • La troisième évidence c’est que ces propos creusent une consternation aussi vertigineuse qu’un cratère atomique.
  • La quatrième c’est qu’il n’y a qu’une issue : la vérité et le cheminement.

Et si c’était un jeu, il est trop pestilentiel et trop dangereux pour ne pas faire l’objet d’un examen rigoureux.

Une chose à retenir : l’anonymat ne préserve jamais éternellement, et c’est une bonne nouvelle. Les réseaux sociaux ne sont pas un bunker. Pas durablement. »

Extraits de l’édito du directeur des Inrocks Pierre Siankowski publié à 15h 58, on peut en consulter l’intégralité sur les Inrocks.fr :

« N’y allons pas par quatre chemins, ne cherchons pas d’excuse : dans leur lecture pure et dure, et qu’ils aient été publiés sous un autre nom que le sien, ces tweets sont abominables, abjects, et certains pris comme tels sont tout simplement antisémites, racistes et homophobes. Rien à dire là-dessus. C’est extrêmement grave et choquant et on ne peut que condamner ces propos. (il faut du courage pour oser dire sous sa véritable identité et surtout le respect du lecteur-auditeur. Il faut bannir les pseudo quand on se veut écrire et/ou dire. L’anonymat est le courage des lâches)

Les excuses qu’on attend de Mehdi Meklat à la suite de cette histoire se doivent de l’être tout autant. Justes aussi. Elles doivent explorer et éclaircir la part d’ombre qui sous-tend ses tweets honteux. Nombreux sont ceux, dont moi, dont ce journal, qui ont accordé leur confiance à Mehdi Meklat. C’est au nom de cette confiance que vient notre envie profonde de le voir se sortir dignement – c’est-à-dire sans nier ses fautes – de cette situation qui l’accable pour le moment. Le pardon existe. Il suffit de le demander, sincèrement. Tu en es plus que capable, Mehdi. »

 

En tout, on en revient à l’arroseur, enfin arrosé. C’est la morale de la vie. Quoique l’on fasse on est toujours éclaboussé(et encore plus quand on se veut garant….. )

 

 

http://www.causeur.fr/bondy-blog-mehdi-meklat-antisemitisme-42754.html

 

 

*****

 

Israël/Palestine : Les peuples rompent la spirale de la haine

Israël/Palestine : Les peuples rompent la spirale de la haine

Le conflit violent entre les Israéliens et les Palestiniens dure depuis de nombreuses années. Une percée dans les négociations entre les dirigeants des deux pays paraît très lointaine. Mais tandis que les politiciens responsables n’arrivent pas à faire un pas les uns vers les autres, l’année dernière, des citoyens des deux pays ont montré que les grands fossés entre les deux nations peuvent être surmontés. Les quatre exemples suivants donnent de l’espoir et pas seulement pour le Proche-Orient qui est ébranlé par des crises.

 

Ainsi par exemple en septembre 2016 un groupe de jeunes activistes a organisé quatre soirées de jeu de Backgammon à Jérusalem. Le succès a été si grand que dès le premier soir, 150 participants sont venus. Des Palestiniennes voilées, tout comme des Juives orthodoxes avec des poussettes, des croyants en habits traditionnels noirs, étaient ensemble avec les jeunes des quartiers arabes. Ils ont refusé une protection spéciale de la police ; ils y ont renoncé de façon constante. Pour beaucoup, c’était une sorte de machine à remonter le temps qui les a ramenés à une époque insouciante de la vie quotidienne, où ils vivaient encore ensemble, et où il n’y avait pas encore de mur de séparation entre les Arabes et les Juifs.

En Suisse aussi, en mai 2016, un signe pour la réconciliation des Israéliens et les Palestiniens a pu être posé pendant la Journée de l’Amitié Internationale organisée par Ivo Sasek. C’est ainsi qu’un Palestinien a témoigné comment il avait vécu auparavant la guerre des 6 jours et les guerres suivantes et comment malgré beaucoup d’expériences pénibles il a pu lâcher sa haine et pardonner à ses ennemis. En tant que signe visible de la réconciliation, il a pris dans ses bras sur scène une femme venant d’Israël.

Lorsqu’en novembre 2016 des dizaines de milliers d’Israéliens ont dû quitter leurs maisons à cause des grands incendies, des pompiers palestiniens ont travaillé aux côtés de leurs collègues israéliens à ramener la situation sous contrôle.

En octobre 2016 le mouvement « Women Wage Peace », ce qui signifie « Les femmes se lèvent pour la paix », a organisé une marche de l’espoir qui a duré 14 jours. Partant du nord d’Israël, 4 000 femmes palestiniennes et israéliennes ont marché côte à côte sur 200 km jusqu’à Jérusalem pour manifester pour la paix. La chanteuse Yael Deckelbaum a commenté la marche avec les paroles suivantes :

« Nous étions 4 000 femmes et la moitié était des Palestiniennes. On m’a toujours dit qu’il n’y aurait personne avec qui on pourrait faire la paix. Aujourd’hui nous avons prouvé que ce n’est pas la vérité. »

Pendant le rassemblement qui a eu lieu à la fin de la manifestation devant la résidence du 1er ministre Netanyahu, 10 000 personnes se sont rassemblées. En plus de cela, il y a eu des discours de la lauréate libérienne du prix Nobel de la paix Leymah Gbowee et de Michal Froman, une jeune femme qui avait été attaquée en janvier 2016 par un jeune Palestinien armé d’un couteau et elle avait été blessée. Michal Froman a dit pendant cette manifestation :

« La vie veut dire reconnaître la complexité de la situation. C’est apprendre à défendre sa vie, parce que c’est une nécessité et aussi à reconnaître la misère et à tendre une main pour aider. Quelqu’un qui est mort ne ressent plus rien. Moi j’ai choisi de sentir et puis de donner une place à tout le spectre des sentiments au-dedans de moi, à la douleur, au ressentiment, mais aussi au pardon et à l’amour. La mort, c’est la séparation. La vie, c’est la rencontre ; la vie, c’est la paix. La vie ne sera possible que si nous arrêtons de nous accuser les uns les autres, si nous arrêtons d’être des victimes. Nous devons tous vaincre cela et prendre nos responsabilités et commencer à travailler pour la vie. »

Comme lors des grandes manifestations de paix en Ukraine, nos médias de masse n’ont pas jugé que cette manifestation incroyable valait la peine d’écrire la moindre ligne dessus. A nouveau cela dépend du peuple, de répandre cette vague d’espoir auprès de tous les amis, de toutes les connaissances, et des personnes inconnues pour que la vague de l’espoir puisse être largement imitée. On ne peut que remercier de tout cœur ces femmes courageuses et dire : Bravo, c’est exactement comme ça qu’il faut faire !

Voyez aussi les images émouvantes de la manifestation de paix, accompagnées de la chanson « Prayer of the mothers » (Prière des mères), qui a été composée à l’occasion de cette manifestation de l’espoir et qui a été produite par la chanteuse Yael Deckelbaum.

si toutes les femmes du monde, voulaient bien se donner la main…. On enfanterai un monde meilleur.

 

http://reseauinternational.net/israelpalestine-les-peuples-rompent-la-spirale-de-la-haine/

 

***

 

De quoi Aulnay-sous-Bois est-il le nom ?

 
 

La situation n’a jamais été aussi dégradée et conflictuelle dans nos villes et nos banlieues, entre certaines catégories de populations et la République.

 

 

« La police n’a pas sa place dans la République.
La police est gangrenée par le racisme.
Nous sommes rassemblés contre la police qui assassine.
La violence est structurelle au sein de la police. »

Voici quelques-unes des « petites phrases » qui ont émaillé les différentes prises de parole lors des manifestations anti-police et anti-État qui ont suivi les événements d’Aulnay-sous-Bois. Simples témoins, du moins se présentant comme tels, ou représentants d’un monde associatif très engagé contre la police, de nombreux orateurs se sont ainsi succédé pour déverser, pendant un long moment, des paroles de haine et d’intolérance, contribuant ainsi à jeter de l’huile sur le feu et à semer la discorde au sein de quartiers déjà en feu.

Face à ces discours en forme de déclaration de guerre à nos institutions, nos responsables politiques, au plus haut niveau, restaient muets quand ils ne semblaient pas, par des actes ou des paroles inconsidérés, donner raison à ceux qui enflamment nos banlieues depuis plusieurs jours. Pour parachever ce dramatique tableau d’une France à la dérive, et promise au chaos sans un sursaut urgent, à quelques milliers de kilomètres de là, un candidat à l’élection présidentielle — Emmanuel Macron —, en déplacement en Algérie, jetait l’opprobre sur la France et les pieds-noirs lors d’une interview télévisée.

Il apparaît aujourd’hui comme une évidence que la situation n’a jamais été aussi dégradée et conflictuelle dans nos villes et nos banlieues, entre certaines catégories de nos populations et la République. Les raisons de cette détérioration sont connues et remontent à de nombreuses années. Elles tiennent en premier lieu à des politiques migratoires et urbaines menées en dépit du bon sens. Les regroupements, dans certains secteurs urbains, de populations étrangères ont permis le développement de communautarismes dont on paie maintenant les effets.

Par ailleurs, l’échec du système scolaire, qui fabrique de plus en plus d’illettrés, et le chômage endémique qui touche les plus défavorisés ont fini de marginaliser toute une frange de la population qui ne se reconnaît plus dans la société française d’aujourd’hui. Laissées pour compte et souvent livrées à elles-mêmes, ce sont de véritables « sociétés parallèles » qui se sont développées dans des quartiers où les services publics en général, et la police en particulier, se rendent de moins en moins souvent. Intervenir dans ces territoires perdus de la République relève maintenant du défi quotidien. Les rapports entre la police et les populations se sont tendus et, sur fond d’économie souterraine et de criminalité galopante, il n’y a plus aucun échange possible.

Face à ces échecs, à mettre au crédit de tous les gouvernements qui se succèdent depuis quarante ans, ne reste plus souvent que le rapport de force. Car il faut le dire et le redire : l’État n’est pas le bienvenu dans nombre de ces territoires qui ont fait le choix de vivre en marge de la République. Médecins, pompiers, infirmières, et même parfois travailleurs sociaux n’y pénètrent plus qu’avec la peur au ventre, et parfois sous escorte policière. Quant aux élus locaux, ils ont déjà fait le choix de ne plus voir ce qui s’y passe et de cautionner à coups de subventions publiques, via le secteur associatif, une paix sociale qui reste à la merci du premier incident venu.

Aulnay-sous-Bois n’est, en fin de compte, que le révélateur d’un pays qui n’en finit pas de se déchirer.

 

La France = la gangrène. Il faut sauver ce qui peut encore l’être. mais quelle part peut encore être sauvée? Au lieu du plan « sentinelle » l’armée ferait mieux de nettoyer les banlieues à la méthode casbah….*

Au lieu de cela on donne des gages aux terroristes. Il paraît qu’il voulaient attenter spectaculaire au mur pare-balle autour de la tout Eiffel. Encore un mur. Calais, Amérique – Mexique, de la honte à Gaza, des lamentations à Jérusalem, de Chine,…. Fallait-il faire tomber celui de Berlin pour en arriver là.?

Décidément le 21 siècle sera le pain béni des murs. On se croirait revenu à Babel oued rien de nouveau!

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/de-quoi-aulnay-bois-nom,315489

 

*****

 

La Finlande appelle à ne plus sauver de banques avec l’argent public

 Jyrki KatainenLa Finlande a appelé mardi à épargner les contribuables de la zone euro dans les plans de sauvetage des banques européennes à l’avenir, estimant que la facture devrait être imputée aux actionnaires et créanciers. 

« Partout en Europe nous devrions passer à une économie de marché normale, où les propriétaires et les investisseurs accusent des pertes en cas de débâcle de banque », a déclaré mardi le Premier ministre Jyrki Katainen lors d’un discours à Helsinki sur l’Europe.

Il a souhaité que l’union bancaire européenne, en cours de création, en fasse un principe fondateur, sinon nous resterons dans la situation actuelle où le contribuable paie les crises bancaires et a dit vouloir que les décisions sur l’union bancaire soient prises dans l’année.

 

Si en 2008 on avait les banques se casser la gueule, notre économie irait beaucoup mieux…. Au lieu de cela on a sauvé leurs dividendes au détriment des petites gens du Peuple…. Elles en tirent avantages et sont un pouvoir dans le pouvoir. Qui gouverne véritablement en France?

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/la-finlande-appelle-a-ne-plus-sauver-de-banques-avec-largent-public-12341139.shtml

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamonfiche-transparency-hamon

 

…..

La révolution citoyenne :

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :