-

Pourquoi refusons nous ce que nous mettons, déjà, en pratique chaque jour. Ne peut-on faire preuve de logique, volontaire, égalitaire tarifaire ? (by keg – 17/02/2017)

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «tarification injuste» ou  «tarification au prorata»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : Un ancien amiral refuse le poste de conseiller à la sécurité nationale de l’administration Trump (c’est dire….. )

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Le prorata existe déjà et nous ne trouvons rien à y redire… Certes nous pestons, mais nous le pratiquons quand même…. sans nous en rendre compte….  Mais si nous l’évoquons, volontairement, comme ligne de conduite à atteindre, nous fuyons. Normal que celà aille si mal en France

….. et avec un peu de recul….

Il y a le revenu universel. Il y a la tarification au prorata du reste à vivre… Les deux rétabliraient la véritable égalité. Cette égalité ne peut pas se traduire qu’en mots…. Il faut qu’elle se traduise, de plus en plus, dans les actes. Les mots sans les actes ne sont que manipulations. Jusqu’où nous laisserons nous abuser?

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Hamon: le changement, c’est pas pour maintenant!  –  Un candidat libéral comme les autres?

Benoît Hamon incarne l’aile gauche du Parti socialiste mais son positionnement n’est en fait qu’un leurre.

benoit hamon liberal ps

Benoît Hamon reçu par Bernard Cazeneuve. Sipa. Numéro de reportage : 00791141_000009.

Il y a Benoît Hamon le frondeur. Toute une campagne construite, durant les primaires socialistes, contre la politique gouvernementale,  trop libérale. Et il y a l’autre. Celui dont le projet est moins proche de Mélenchon que de l’eau tiède. Pis, certaines de ses mesures sont contraires à l’image qu’il souhaite donner. Certaines de ses propositions semblent tout droit sorties d’une bible libérale, voire des courants libertariens. Mister Jekyll et Mister Hyde ? Peut-être… Ou alors, lui-même ne s’est pas  pleinement plongé dans le raisonnement de ses idées.

L’une d’elles, la plus célèbre, est même le pilier de son projet politique : l’instauration d’un revenu universel. Sur le papier, son argumentation et son schéma semblent évidemment suivre un raisonnement dit « gauchiste ». Mais sur le papier seulement. En réalité – et c’est aussi l’une des raisons de l’opposition de Jean-Luc Mélenchon sur le sujet – l’instauration du revenu universel est en phase avec l’objectif de société prôné par les libre-échangistes…

Benoît Hamon pose comme préalable que l’évolution technologique de demain n’accordera pas, à tous les citoyens, une place sur le marché du travail – d’où la nécessité d’un revenu universel. La mise en place d’un salaire garanti permettrait de légitimer la baisse des coûts salariaux. Une aubaine pour les grandes entreprises. Chaque citoyen percevant une même somme venant de la collectivité, le secteur privé n’aurait qu’à prolonger ce salaire pour donner l’impression de l’utilité du travail accompli.

Ce revenu, vraiment très universel, serait d’ailleurs perçu par tous les citoyens, sans exception, de Liliane Bettencourt au chômeur longue durée, quelle que soit leur richesse. Tant et si bien que, dans notre économie globalisée, le marché s’adaptant très vite, le revenu universel aurait pour conséquence inéluctable l’adaptation dudit marché et donc une substantielle inflation des prix, chaque foyer étant assuré de disposer d’un revenu minimum. Les pauvres seront toujours pauvres mais auront l’illusion d’être en situation moins précaires. C’est une variante de l’effet  « tittytainment », créé par Zbigniew Brzezinski, conseiller stratégique américain sous les présidences de Jimmy Carter et Barack Obama : si vous leur livrez assez de distraction (du « divertissement abrutissant ») et d’alimentation, les classes moyennes et populaires seront satisfaites, soumises au système, moins enclines à la révolte. Pour le plus grand bonheur des élites financières.

Les couches moyennes et faibles seront enfin les grandes perdantes du salaire universel qui implique la fin des allocations, donc du principe d’équité, selon les revenus des foyers. Les allocations auront toutes fusionnées dans ce revenu universel. Si bien que certains foyers, qui cumulent actuellement lesdites allocations, ou qui pourraient y prétendre, seront forcément perdantes financièrement.

Les écoliers, de futurs consommateurs en puissance

L’autre révélateur du faux-gauchisme de Benoît Hamon, c’est sa vision de l’école. Lui qui n’a été ministre de l’Education nationale que quatre mois, a tenu, lors de son discours d’investiture en tant que candidat socialiste, le 5 février, à remercier les efforts de celle qui lui a succédé au ministère, Najat Vallaud-Belkacem, qui précédée de Vincent Peillon, a continué ce que François Fillon avait initié en 2005 avec la loi d’orientation, soit la sacralisation des thèses libérales, sur les recommandations de la stratégie de Lisbonne de 2000 (définie par le Conseil européen).

Les principes de la « loi Fillon » : la remise en cause de l’apprentissage des savoirs fondamentaux au profit des compétences, formatées pour le marché. Il faut créer une nouvelle race d’élève, prêt à l’emploi, prêt à s’adapter au marché. La réflexion et tout ce qui relève du « citoyen éclairé », cher au principe fondateur de la République, est inutile au marché. C’est exactement ce que les « pédagogistes » – soutenus par Benoît Hamon – souhaitaient. Faire de l’école, un lieu d’animation « branchouille » où l’élève ne serait plus tenu par le redoublement, la discipline, le savoir. L’élève doit maintenant mettre à profit les données, qu’on lui offre sur un plateau, pour trouver des moyens de satisfaire un problème. Des problèmes qui ne sont plus de l’ordre d’un calcul mental, d’une réflexion chronologique sur les événements historiques ou d’une recherche de résolutions de fautes d’orthographe. Non ! Il s’agit désormais d’une course vers la modernité, ou  – dit de manière moins correcte – vers les nouvelles pratiques de consommation. On a fondé des partenariats avec des entreprises comme Microsoft pour satisfaire les besoins numériques de l’école… Et permettre aux élèves d’être compatibles aux produits Microsoft. On force les professeurs à créer des cours sur ordinateurs, calculatrices, sous forme de jeux.  La création du vide, pour former de bons consommateurs.

En France, les idéologues se nomment Philippe Meirieu ou Florence Robine. Cette dernière, placée par Benoît Hamon à la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO) en 2014, avait osé : « Il faut être capable de mettre des élèves en autonomie sans le professeur. Oui c’est possible. On n’a pas forcément besoin d’un enseignant pour apprendre . »  Cela nous vous rappelle rien ? Certains discours sur le trop grand nombre de professeurs… Trop coûteux, pas rentables. C’est oublier que dans certaines zones de la France périphérique, des écoles manquent encore d’instituteurs et d’enseignants… Peu importe, pour les « pédagogistes » et les néolibéraux, les enfants de l’élite pourront se payer les professeurs du privé, venant des très lucratives entreprises comme Acadomia, pour acquérir le savoir que les établissements ne peuvent offrir au plus grand nombre.

 

l’instauration d’un revenu universel…..

Qui pense au fait qu’une tarification au prorata du reste à vivre de chacun (en lieu et place du tarif unique et identique pour tous, Quel que soit le revenu), serait plus juste (avez vous remarqué comme on balaie d’un revers de main, toutes les mesures réellement dans l’esprit du triptyque républicain au profit de l’enfoncement des pauvres dans leurs misères. Mieux que le revenu universel. l’accès universel à tout par et pour tous!

Étudions les conséquences  de l’impact de la tarification unique et de 75€ (c’est valable pour tous les montants que vous souhaitez) pour quatre catégories (et leur moyenne) :

  • retraite (500€ mois)… Oui cela existe et pour plus nombreux que l’on n’y pense…..
  • seuil de pauvreté (900€ mois)
  • Smic (1 500€ mois)
  • parlementaire (moyenne avec cumuls : 9 500 € mois)
  • moyenne des 4 (3 100€ mois)

ouvrir : justice-du-prorata

Et dire que vous en acceptez le principe au quotidien, mais sans vous en rendre compte… Surprenant cette « cécité » volontaire (ou imposée), mais en tout cas en parfaite complicité des taxés

http://www.causeur.fr/benoit-hamon-ecole-liberal-ps-42619.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

“Mein Kampf” a-t-il engendré le nazisme ?

“Mein Kampf” a-t-il engendré le nazisme ?
Adolf Hitler, vu par Denis Dubois pour « L’OBS ». (©Denis Dubois pour L’OBS)

Haine des juifs, lutte contre les “races inférieures”, “peuple de maîtres”: décortiquant l’ouvrage de Hitler, l’historien Claude Quétel note que “tout y est dit ”. Mais seules les circonstances particulières ont permis la concrétisation de son programme.

 

Cessons de considérer «Mein Kampf» comme un livre fourre-tout et mal écrit. Telle est la conclusion principale de Claude Quétel, auteur d’un essai analysant la genèse et l’impact du sulfureux document publié en 1925, suivi d’un deuxième tome paru l’année suivante, puis d’un troisième, inachevé et édité en 1961. «Derrière sa vision millénariste aux contours flous se tenait un ensemble d’idées reliées entre elles et qui, si odieuses et irrationnelles fussent-elles, se cristallisèrent vers le milieu des années 1920 pour former un système», assure le chercheur.

Les racines de l’idéologie nazie

Né dans une prison plutôt confortable où séjourna treize mois durant un putschiste raté, cet «essai besogneux» fut éreinté par la critique, moqué et peu vendu à sa sortie. Les rares lectures de son auteur, nourri de penseurs fumeux, se trouvent synthétisées au fil de chapitres truffés de digressions, de dissimulations et de formules ridicules, évoquant par exemple «les pinces de cette vipère qui vous enlace». Mais, au-delà de la forme, le «manifeste théorique» constitue bien l’énoncé de «l’essence du nazisme», fait d’une propagande personnelle destinée à faire de Hitler l’«élu» ( Comme Fillon auto-proclamé, comme les autres, le seul sauveur possible et capable, de la France qu’attendait la droite décomplexée, l’extrême étant d’onction pucellique et avérée. On va être en promo bientôt treize sauveurs à la douzaine, dans la grande quinzaine du blanc-vierge politicard ) qu’attendait l’extrême droite allemande, mais aussi d’un ultranationalisme s’appropriant de vieilles théories racialistes.

12,5 millions d’exemplaires dans le Reich

Diffuse dans la société et au cœur de la pensée de Hitler, la haine viscérale du «Juif» – évoqué à 466 reprises en quatre cents pages – représente en effet la finalité d’une «lutte impitoyable» pour «le salut de l’humanité». Dans ce but, l’alliance avec l’Italie fasciste et l’Angleterre, l’exaltation de la guerre, la conquête d’un «espace vital» à l’Est, la désignation de «l’hydre française» comme «ennemi mortel» et l’éradication des «races inférieures» devaient permettre l’avènement d’un «peuple de maîtres».

Présage de la barbarie, «Mein Kampf» fut traduit dans quatorze pays entre 1933 et 1939. Elevé au statut de texte sacré avec la prise du pouvoir, il s’est écoulé à 12,5 millions d’exemplaires dans le Reich jusqu’à 1945. En France, l’intelligentsia se montra plutôt légère, voire complaisante vis-à-vis du livre, vendu à la hussarde par une maison d’extrême droite (soutenue par 5000 préventes consenties à la Ligue internationaliste contre l’Antisémitisme), mais interdit pour… non-respect du droit d’auteur!

Disponible depuis la guerre dans le monde entier, remportant «un grand succès» dans le monde arabe, en Inde, et plus encore sur internet, l’ouvrage a poursuivi sa carrière. Interdit de réimpression jusqu’en janvier 2016 par le Land de Bavière, détenteur des droits, mais disponible dans des bibliothèques outre-Rhin, sa republication risquerait pour beaucoup de relancer une «contagion nazie». Les Editions Fayard annoncent une nouvelle traduction, assortie d’un appareil historique, pour l’année prochaine… Le débat risque d’être vif.

« Mein Kampf » à nouveau dans les librairies allemandes ?

« Système organisé d’abus de pouvoir »

« Mein Kampf » a-t-il engendré le nazisme à lui seul? «Tout n’est pas écrit, mais tout y est dit», résume Quétel. Le programme annoncé n’aurait pu amorcer sa concrétisation sans une somme de circonstances rappelées par l’historien. Ces jours-ci, un autre ouvrage montre que le nazisme a pu compter sur d’autres vecteurs de diffusion. La corruption, étudiée par Frank Bajohr, fut un de ces éléments structurants.

Destructeur des normes morales héritées de l’humanisme, le IIIe Reich fut de facto un régime criminel (et là ce n’est pas – encore – Macron qui le dit. Il n’a pas encore eu le temps d’arriver à l’Allemagne, l’Algérie, dans l’ordre alpha, venant avant. Que sera quand on arrivera à zombie! ). Grâce à la structure clanique du parti, un «système organisé d’abus de pouvoir» a ainsi enraciné l’économie politique de l’Etat nazi. Népotisme, détournements, puis spoliations et pillages auxquels participeront des pans entiers de la population, s’intégreront «de façon fonctionnelle» à la mise en œuvre de la Shoah.

« Si les nazis condamnaient officiellement la corruption, ils n’agissaient nullement en conséquence», précise Bajohr. Et pour cause: au sommet, Hitler «consolidait sa position charismatique à coups de dons, d’avantages et d’allocations». En dépit des dégâts budgétaires et économiques inhérents à la corruption, l’absence de contrôle fut bien un efficace moyen de contrôle. Au fond, «Mein Kampf» légitima aussi cela.

 

Faut-il voir un parallèle avec ce que vit la France, actuellement avec sa descente aux enfers et contre tous de tous les politicards, apparemment, sans exceptions!

Qui sortira « son Kampf ». Déjà le mec jésus sortait « mon combat n’est pas de ce monde »!

La première vague d’impression a coûté 20 millions (de vie). Combien coûtera la nouvelle impression, (bonne ou mauvaise)

 

http://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20170210.OBS5153/mein-kampf-a-t-il-engendre-le-nazisme.html

 

****

 

 

 

*****

 

Y aura-t-il des élections présidentielles en 2017 ?

 
 Résultat de recherche d'images pour "etat de siège"
La République née dans le sang finira-t-elle dans le sang ?
 

C’est La question.

Une disqualification du candidat de la droite dite classique, des émeutes fomentées par les nouveaux anarchistes, dont le drapeau n’est plus noir mais vire au vert coranique et au rouge sang révolutionnaire. La République tremble sur ses bases. Les deux grands partis qui se partagent le pouvoir depuis des décennies et qui, selon les sondages, ne seraient pas au second tour des présidentielles. Une police contestée, une justice bafouée…

Voici les ingrédients d’une recette chimique explosive. La République, née dans le sang, finira-t-elle dans le sang ?

Au-delà de ces constats politiques, la France, un des plus vieux États-nations du monde, stable car doté d’institutions fortes, est en passe de vivre un de ses soubresauts dont elle a le secret depuis 1.500 ans.

De ses pouvoirs régaliens, l’État a perdu sa légitimité de justice et d’ordre. Le quatrième pouvoir n’a jamais été autant discrédité. La parole politique ne porte plus. Même celle émanant de la principale force dite d’opposition.

Reste l’article 16 de la Constitution de 1958 donnant les pleins pouvoirs au chef de l’État.

Voilà le décor de la pièce qui semble s’annoncer.

Rien ne naît de manière fortuite. La nature nous l’enseigne. Les « quatre causes » aristotéliciennes nous le prouvent.

Sans la pénurie de pain, organisée par les Orléans, pas de Révolution française.

Sans la visite de François Hollande au désormais célèbre Théo, pas de nuits d’émeutes.

Les contradictions internes du système qui nous régit semblent exploser sous nos yeux. Il faut exacerber ces contradictions pour arriver au précipité chimique de l’explosion : la police, c’est l’injustice et le désordre. La justice, c’est l’iniquité et le laxisme. La police contre la justice. La justice contre la police.

Les élites mondialisées laisseront-elles le Vieux Continent européen aux mains d’émules d’un Trump ou d’un Poutine « brexisés »?

Quels sont leurs choix ? Que se trame-t-il dans les allées de Davos ?

– Une confrontation Macron – Le Pen ? Une République ingouvernable quelle qu’en soit l’issue. Aucun des deux n’aura de majorité absolue au Parlement.
– Le risque d’un renversement du régime ou un coup d’État constitutionnel (ou militaire) organisé ?

Marine Le Pen, bien qu’ayant donné tous les gages de bonne conduite au système, ne peut être acceptable dans les allées du pouvoir mondial. Macron, gonflé à l’hélium médiatique, est trop incertain. Il est le candidat le plus inflammable de tous à l’approche de l’épreuve de vérité. Il ne repose que sur des sondages… Il est, pour nos élites, un pari plus risqué encore que Hillary Clinton.

Bref, la formule chimique Fillon carbonisé, Macron gonflé à l’hélium, Le Pen aseptisé, duo police-justice annihilé égale : solution chimique instable.

Pour arrêter ce processus démocratique au résultat hypothétique, voire accidentel, il ne reste à la République que le recours à l’article 16 qui fera passer l’état d’urgence actuel pour un gentil jeu de société entre amis.

Et pour légitimer son recours, il faut un ingrédient : « émeutes en banlieue, saison 2 ». La saison tournée en 2005 s’est jouée sans armes à feu et sans mort… Ajoutez à cela un zeste d’attentats et servez chaud. C’est prêt.

Avec l’article 16, le chef de l’État pourrait repousser sine die les élections de mai 2017.

 

La France, ingouvernable,

  • avant
  • pendant
  • après

Que demander de plus? mais le pouvoir réellement rendu aux citoyens, c’te bonne blague. mais cette fois-ci, il faut que le peuple se prenne en charge…. et s’assume!

 

http://www.bvoltaire.fr/nicolasfontaine/y-aura-t-elections-presidentielles-2017,314267

 

***

 

Hitler et les origines du néo-totalitarisme

Hitler et les origines du néo-totalitarisme

L’Allemagne a fait un excédent commercial de 252 milliards d’euros (1653 milliards de nos francs).

 

On peut dire que l’euro a fait son travail et que le Lebensraum germanique étend sur l’Europe sa grande ombre. Pendant ce temps on établit des camps de travail en Ecosse où les entreprises US font dormir leurs employés comme des SDF sous la tente : la navette est trop chère pour retourner en ville ! Le bloggeur US Eric Zuesse parle pour son pays au final martyrisé par la mondialisation de la réintroduction de l’économie de plantation à la coloniale. On fait venir les esclaves du bout du monde, et on fait travailler ces serfs pour rien ou presque rien (les mini-jobs à la Merkel). Presque tous les Espagnols que je connais gagnent trois euros de l’heure. Ils font beaucoup d’heures.

Reparlons des Allemands, car certains précisent que nous ne devrions pas critiquer ces brillants élèves ; ils sont innovateurs, si ingénieux, si travailleurs, si disciplinés… Quand on vous disait déjà que c’était des surhommes… S’ils envahissent la Russie une autre fois, tout ira bien là-bas. Pendant la guerre des millions d’esclaves européens travaillaient déjà en Allemagne. D’où ces réfugiés qui ont pour but de détruire ce qui reste de salaires en Europe.

Leur super-Etat européen marche avec la suppression du cash et la gestion informatique de la vie humaine. Le monde devient un cyber-pénitencier doté de son ministère de la vérité : voyez les tentatives de la presse MSM pour imposer son paquetage mal ficelé de vérités frelatées. Voyez le culot qu’il a fallu au système pour attribuer des prix Nobel à des phénomènes comme Paul Krugman, Al Gore ou le présidé Obama.

Nous sommes mués en troupeau d’agneaux saignés par le fisc et les flics de la pensée. Les origines ? Hayek évoque Bismarck. Le philosophe Shaffer Butler, qui souligne au passage la désintégration morale de nos Etats-nations, rappelle que le nazisme contrôlait la santé, désirait les interventions humanitaires en Europe ; qu’il avait initié le recyclage des ordures, le contrôle de vitesse, l’interdiction de fumer ; et qu’il interdisait la détention des armes à feu tout en finançant culture et cinéma. Le docteur Plouvier note que les nazis inventèrent les premières lois sur le harcèlement sexuel. Sous Hitler, on était passé à 48% de part de prélèvement de l’Etat sur le PNB.

Le problème final, a indiqué l’historien du franquisme Stanley Payne dans une interview étonnante, est que notre société techno a créé le modèle du citoyen anesthésié, dépourvu d’ambitions, bourré de télé poubelle, de sport, de sybaritisme et de propagande humanitaire (buenista).

Quant à la sortie de leur répugnant euro, on sait qu’elle sera dure ou impossible — pour nous comme nos frères italiens. Ici aussi, cela nous rappelle leur guerre : les Allemands, rappelle Plouvier, disaient pendant l’hiver 44-45 : « profitez de la guerre, après il y aura la paix. »

 

Le IV Reich bénéficie du III C’est sa mark de fabrique.  Preuve que des rêves peuvent se réaliser longtemps, longtemps, après que leurs poètes ont disparu…. Méfions nous de tous ceux qui nous indiquent leur combat. C’est le leur et pas le nôtre. C’est valable à toutes les époques, pour tous les pays, pour tous les citoyens… Méfions de ceux qui s’instaurent nos guides, ils ne sont que guides de leurs ambitions.

 

http://reseauinternational.net/hitler-et-les-origines-du-neo-totalitarisme/

 

*****

 

L’Algérie réclame une indemnisation pour les tests nucléaires français au Sahara  16/02/2017

L’Algérie réclame une indemnisation pour les tests nucléaires français au Sahara
Alger œuvre depuis des années pour que la France indemnise les victimes des essais nucléaires qu’elle a menés dans le Sahara de 1960 à 1966. La première bombe testée en Algérie était trois fois plus puissante que celle d’Hiroshima! Selon un expert interrogé par Sputnik, un récent forum algérien était appelé à régler le problème des indemnisations.

Paris doit indemniser les Algériens touchés par les essais nucléaires français dans le Sahara, a déclaré jeudi à Sputnik le colonel Muhammed Halfawi, expert militaire algérien, à l’issue du Forum national sur les essais nucléaires français dans le Sahara algérien et leurs conséquences sur les humains et l’environnement.

« La France reconnaît avoir mené des essais nucléaires et chimiques, mais refuse de verser des compensations aux personnes touchées. Nous appelons la France à rembourser les familles des victimes de ces explosions et ceux qui souffrent des conséquences de ces tests », a indiqué M. Halfawi.

Selon lui, les Algériens œuvrent depuis longtemps pour la reconnaissance de leurs droits.

Lors du forum, l’avocate Fatima al-Zahra bin-Brahim avait annoncé que les hommes politiques français avaient considéré les tests nucléaires comme un crime dans des entretiens avec leurs collègues algériens.

« La seule reconnaissance politique est insuffisante. Il y a des familles où des personnes ont été tuées ou sont restées handicapées. Les réactions en chaîne nucléaires continueront pendant des millions d’années. La France doit reconnaître les droits de ces personnes », insiste M. Halfawi.

Il a rappelé que les films documentaires consacrés à l’organisation des tests nucléaires dans le Sahara montrent que les Français ne se rendaient pas compte de la puissance des explosions.

« Dans un film, on voit notamment des généraux quitter en hâte le lieu des tests en avion, parce que la puissance de la bombe avait largement dépassé leurs attentes », a ajouté le colonel.

Le Forum national algérien sur les tests nucléaires français dans le Sahara algérien s’est déroulé à Alger à l’occasion du 57e anniversaire du premier essai nucléaire aérien dans le Sahara algérien le 13 février 1960 dans le cadre de l’opération « Gerboise bleue ». Initialement estimée à 13 kilotonnes, la puissance de cette explosion effectuée à Hammoudia, à 50 km de Reggane, a atteint 60 ou 70 kilotonnes, soit trois fois celle de la bombe d’Hiroshima. Elle a entraîné la projection de radiations dans une zone de 200 km de large et de 100 km de long, alors que les habitations les plus proches se trouvaient à seulement 70 km.

Trois autres essais intitulés « Gerboise blanche », « rouge » et « verte » se sont déroulés dans le sud-ouest de l’Algérie en avril 1960. Plus tard, la France a mené 57 autres essais. Après l’indépendance de l’Algérie, en 1962, 13 essais souterrains ont eu lieu dans le cœur rocheux de la montagne d’In Ecker jusqu’en 1966.

 

Quelle sera la rétro-commission, éventuelle et possible, de notre ami Emmanuel. Son engagement de reconnaissance au nom de la France (qui n’est pas encore la sienne…..), vaut et vaudra bien retour sur investissement; c’est cela le sens des affaires, en rétro avenir… Toute peine à ma France, mérite sale air! Y a bon cher « bougnoule-banania » dirait une réclame non partisane…

Petit rappel toutefois. on n’a pas d’argent pour traiter de façon égalitaire les « Pupilles de la Nation non juifs de 39/45 »  et les indemniser (les juifs de France, depuis 2000 et ceux des amériques, depuis 2015, malgré que l’on ai plus de sous, sont indemnisés…. Allez comprendre après cela que la France ne soit pas sous dominations)

Les essais viennent après 39/45…. Mais seront-ils transformés avant?

 

http://free.niooz.fr/s/free/l-algerie-reclame-une-indemnisation-pour-les-tests-nucleaires-francais-au-sahara-15424131.shtml

 

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamon

 

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :