-

L’armée bouge..! Tout l’état major monte, en urgence, au créneau pour faire entendre son crédo … La casbah du 4-93 va être nettoyée… au karcher-para! Tonnerre… (by keg – 09/02/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «armée muette» ou  «armée désarmée»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : une sénatrice lisant une lettre de la veuve de Martin Luther King forcée à se taire (On se croirait revenus au temps du fameux « taisez-vous Elkabach » de Marchais….. mais en plus dictatorial)

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

L’armée commencerait à se rebiffer? Il est vrai que dans les temps de vacances du pouvoir qui nous guette, l’ennemi ne sera plus extérieur (à la foi) mais intérieur, parmi les élites, déboussolées dans un monde sans capitaine fiable et crédible. Quelle carte (d’état major ou mineur) va jouer la grande muette? Va t-elle, enfin entendre, réellement sa voie… du devoir et de la probité?

….. et avec un peu de recul….

Il y a sentinelle et sentinelle. C’est d’ailleurs ce que dit la grand muette…. Depuis les généraux, en passant par les colons, la troupe …. Quand le peuple pourra t-il compter sur son armée qui lui coûte quand même près de 60 milliards pour 14,1% du budget national en 3éme place derrière l’éducation et  l’intérieur). Doit-elle ne servir qu’à jouer que les sentinelles?

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Antiterrorisme: le piège de l’Opération Sentinelle  –  De l’argent en moins pour le renseignement

operation sentinelle daech antiterrorisme

Un soldat de l’Opération Sentinelle en faction au Louvre. Sipa. Numéro de reportage : 00786786_000005.

L’opération Sentinelle n’augmente pas la sécurité des Français, elle la réduit. On peut raisonnablement estimer en effet que les 700 millions d’euros qui ont été dépensés pour engager des militaires dans les rues de France depuis 1986 auraient été bien plus efficaces investis ailleurs, au profit du renseignement intérieur par exemple. On peut penser également que les millions de journées d’engagement de nos soldats, l’équivalent de l’engagement en Afghanistan, aurait été plus utiles ailleurs, à l’entraînement par exemple ou sur d’autres théâtres d’opérations, où par ailleurs il aurait été infiniment plus probable de combattre des combattants ennemis. En justifiant l’arrêt de suppressions d’effectifs qui était en train d’étrangler silencieusement notre armée, l’opération Sentinelle a certes sauvé un temps notre capital humain militaire mais au prix d’une autre forme d’affaiblissement, plus lente, plus diffuse mais tout aussi réelle par réduction de la formation et l’usure des soldats.

Tous les soldats de Sentinelle ne se valent pas

Engagée au milieu des populations, une force armée est soumise au principe de « qualité totale ». Quand un homme porte sur lui de quoi tuer des dizaines de personnes, son comportement doit être exemplaire, totalement exemplaire même, puisque la moindre erreur peut avoir des conséquences terribles. Mais comme les soldats sont humains, la probabilité de cette erreur n’est jamais nulle et elle devient même non négligeable lorsqu’on la multiplie par plusieurs milliers. Statistiquement, il est impossible sur la longue durée d’empêcher les maladresses de manipulation ou les mauvaises réactions aux 5 agressions quotidiennes, verbales et parfois physiques, contre les soldats de Sentinelle en Île de France qu’évoque Elie Tenenbaum dans son étude, La Sentinelle égarée.  Il suffit cependant d’une seule défaillance pour provoquer une catastrophe, et avec la dégradation de notre capital humain la probabilité de cette défaillance s’accroît forcément.
Si tous nos soldats sont bien formés à l’usage des armes individuelles, au moins les fusils d’assaut, il y a forcément un décalage important entre une jeune recrue d’une spécialité de soutien et un fantassin vétéran.. Tous nos soldats peuvent constituer d’excellents et très coûteux vigiles, une minorité d’entre eux peuvent constituer des unités d’intervention (mais ils ne sont pas utilisés comme tels puisque dispersés).

Aucun attentat empêché par les militaires

Si on examine maintenant le bilan réel de l’engagement de militaires sur le territoire métropolitain depuis octobre 1995, date à partir de laquelle la présence militaire a été permanente, on constate que strictement aucun attentat, de quelque origine qu’il soit, n’a jamais pu être empêché par cette même présence. Peut-être que certains ont été dissuadés par elle mais on ne dispose, à ma connaissance, d’aucun témoignage dans ce sens en plus de vingt ans. Les seuls terroristes que les soldats ont finalement neutralisés sont ceux qui les ont attaqués, comme à Nice le 3 février 2015, à Valence le 1er janvier 2016 et donc le 3 février dernier à Paris, au Carrousel du Louvres.

On notera d’abord, détail technique mais qui peut avoir son importance, combien la munition utilisée, la 5,56 à faible capacité d’arrêt et capable de rebondir sur les murs est délicate d’emploi dans ce contexte. Au Louvre, il aura fallu tirer plusieurs fois à bout portant pour arrêter l’agresseur, ce qui aurait pu avoir des conséquences graves, sur le soldat attaqué lui-même qui aurait pu être frappé à nouveau, et sur l’environnement, chaque coup tiré accroissant la probabilité de toucher aussi un camarade ou un civil (le seul cas à ce jour est une blessure par ricochet de balle 5,56 mm). Cette faiblesse de la munition est connue depuis des dizaines d’années, il faudrait probablement combiner l’emploi de Famas avec d’autres armes à plus forte puissance d’arrêt (l’Ultima ratio de Fillon _ –  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270   (paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62 en pruneau et non le 49-3, en répression parlementaire)  . Comme l’équipement de combat rapproché n’a jamais été une priorité stratégique en France, le problème demeure.On notera aussi bien sûr et surtout, que dans les trois cas cités, les soldats ont été surpris par l’attaque et qu’ils l’ont emporté grâce à leur sang-froid et armement très supérieur à celui des agresseurs. Ceci est un point clé : celui qui veut attaquer des soldats, parfaitement visibles alors que lui-même est anonyme, aura presque toujours l’initiative. Le remplacement des postes fixes, en « pots de fleurs », par des patrouilles mobiles a un peu réduit cette faiblesse mais comme il est de toute façon interdit aux militaires d’interpeller et contrôler qui que ce soit, celui qui veux attaquer des militaires en trouvera toujours et pourra dans la quasi-totalité des cas agir le premier. Pour peu qu’il dispose, non pas d’un couteau ou d’une machette, mais d’armes à feux, comme Mohammed Merah en mars 2012, et la parade devient beaucoup plus difficile. On peut toujours compter sur sa maladresse mais comme l’agresseur ne cherche pas forcément à fuir et à échapper à la riposte, il lui est possible de s’approcher plus près de sa cible et accroître ainsi sa probabilité de coup de but.

L’opération Sentinelle est en réalité soumise à une contradiction. Une patrouille de soldats est la preuve visible que le gouvernement « fait quelque chose » mais que ce quelque chose soit efficace est une autre question.

Employons nos soldats comme soldats

On pourra arguer, et cela a été le cas après l’attaque du Louvre, qu’ils ont fait barrage à une attaque de civils, en oubliant que si quelqu’un veut attaquer des groupes de civils hors de présence de soldats, il n’a que l’embarras du choix.  Comme pour les policiers attaqués à la Goutte d’or en janvier 2016 ou le double-meurtre de juin 2016 à Magnanville, il s’agit aussi de s’en prendre aux forces de sécurité de l’Etat. On pourra considérer, argument ultime mais en réalité très hypothétique, que ces hommes et ces femmes servent de « paratonnerres » et qu’il vaut mieux que ce soit eux, préparés et armés, qui servent de cibles plutôt que des civils impuissants. Certains vont quand même plus loin, en faisant de nos soldats des « pièges » à djihadistes(o n n’appâte pas les terroristyes avec du vin-aigre, mais avec du miel et de la crême. Un soldat est plus symbole de la France qu’un pékin!), un peu de la même façon que l’on créait des bases dans le Haut-Tonkin pour attirer une armée Viet-Minh insaisissable autrement. Dans ce cas, il faut constater que le bilan comptable de Sentinelle est quand même plutôt maigre. Il serait infiniment plus élevé si on employait nos soldats comme des soldats c’est-à-dire en les lançant directement sur l’ennemi au lieu de les utiliser simplement comme cibles. Surtout, pour reprendre l’exemple indochinois où les choses se sont plutôt mal terminées, ce genre de stratégie est, employée seule, forcément destinée à échouer. Lorsque nos ennemis réussiront à tuer un puis plusieurs soldats de Sentinelle, après les avoir été attaqués uniquement parce qu’ils étaient soldats, pérorera-t-on encore que cela prouve justement l’efficacité et l’intérêt de l’opération ? Il est hélas probable que oui, l’inverse étant un aveu d’une mauvaise décision. Encore une fois, si on fait le choix d’augmenter la densité de protection de la population, c’est-à-dire concrètement avoir une masse critique d’hommes et de femmes armés au milieu de la population, ce n’est pas l’engagement de quelques milliers de soldats très visibles qui changera grand chose mais un accroissement de la quantité et de la qualité de présence policière ainsi que, et peut-être surtout, de l’élargissement de l’autorisation de port d’armes à toute la population légitime (en Israël, tout citoyen  ayant fait son service militaire à le droit de porter une arme. On lui confectionne des périodes de réserve pour garder ses réflexes guerriers et de défenseurs) et compétente pour en faire un usage efficace. Les soldats, et particulièrement les unités d’infanterie, seront sans doute bien utile en unité d’intervention. Il y avait auparavant une section en « disponibilité opérationnelle », prête à intervenir immédiatement jour et nuit, pourquoi ne pas réactiver ce système ainsi que des postes de commandement en alerte ? Il n’y a pas (encore) dans l’armée de syndicats pour trouver cela intolérable et cela sera sans doute plus utile que Sentinelle.

Sentinelle est effectivement un piège mais pour nous. Sauf un improbable courage intellectuel et politique de l’exécutif en place, il faudra probablement attendre un gouvernement avec un peu de hauteur et une vraie vision stratégique avant d’en sortir.

 

On va créer une opération sentinelle pour défendre l’opération Sentinelle initiale. On est entré dans la spirale « vache qui rit »….. Effectivement cibler les attentions djihadistes vers l’ami Bidasse ( vous savez le natif – pas si naïf que cela – d’Arras….) est une chose, mais envoyer au casse-pipe des citoyens victimaires ciblés, sans la moindre défense, c’est condamner les forces vives du pays à devenir des forces mortes-éteintes…. Comment défendre un pays avec des morts-vivants?

Où est le temps où l’on nettoyait la casbah au karcher-para. En moins de temps qu’un état d’urgence durable et impuissant, on rendait le 4-93 agréable à vivre avec les crânes rasés des « djellabaïsés …(*) » récalcitrants et où les femmes ont droit de cité y compris en cafés maures.

Mais voilà, il faut faire croire que l’on agit, en serrant les fesses pour que rien de grave ne se produise. La France est malade de son armée, malgré les cris d’alarme de ses cadres (compétents et capables, eux, de vraies stratégies efficaces). Mais voilà c’est la grande Muette…… Faudra t-il attendre une bataille rangée avec des tranchées pour prendre conscience que l’armée pourrait être mieux utilisée? C’est tellement devenu habituel de voir les traillis dans le paysage urbain….  qu’on a l’impression d’un jet de marionnettes où l’on même civils et bidasses…. Du grand Gui-gnôle. On nous saoule…

 

http://www.causeur.fr/antiterrorisme-daech-operation-sentinelle-renseignement-louvre-42543.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Sondage : Fillon distancé par Le Pen et Macron au premier tour

Sondage : Fillon distancé par Le Pen et Macron au premier tour
François Fillon (ALAIN JOCARD / AFP)

Le candidat de la droite passe sous la barre des 20% d’intentions de vote au premier tour, d’après une étude Elabe.

 

Si François Fillon a réaffirmé sa détermination à être candidat à la présidentielle, lors de la conférence de presse qu’il a tenue le lundi 6 février, il demeure néanmoins très affaibli. Selon un sondage Elabe réalisé pour BFMTV et « L’Express », publié mercredi soir 8 février, le candidat de la droite pourrait ne pas se hisser au second tour. Avec entre 17 et 18% des intentions de vote, il est devancé par Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Si le président du MoDem, François Bayrou, est lui aussi candidat, François Fillon arriverait troisième avec un niveau stable (17%). Si le centriste ne se présente pas, l’ex-Premier ministre progresse de 0,5 point (18%). Des scores proches de ceux mesurés le week-end dernier avant sa conférence de presse. Candidature de Bayrou ou pas, c’est Marine Le Pen, la candidate du Front national, qui totalise le plus d’intentions de vote (25,5% avec Bayrou, 26% sans). Emmanuel Macron recueille lui 22% d’intentions de vote en cas de candidature Bayrou, 23,5% sans la présence du centriste.

Comment lire ce sondage ? Un sondage n’est pas une prédiction mais une évaluation des rapports de force au moment de sa réalisation.
– Sondage Elabe réalisé pour BFMTV et « L’Express ». Notice complète ici.
– Date de réalisation : du 7 au 8 février, sur internet, selon la méthode des quotas.
– Echantillon de 1.050 personnes, dont a été extrait un sous-échantillon de 961 personnes.
– Marge d’erreur : entre 1,4 et 3,1 points

Crédité de 30% des intentions de vote après sa victoire à la primaire, passé à 24%-25% début janvier, puis 20%-22% la semaine dernière, François Fillon passe donc aujourd’hui sous la barre des 20%. Devancé par Emmanuel Macron, il reste légèrement devant Benoît Hamon, mais le vainqueur de la primaire socialiste totalise 15 à 15,5% des intentions de vote. Il est suivi par Jean-Luc Mélenchon (entre 12 et 13%). François Bayrou, s’il venait à se présenter, est crédité de 5% des intentions de vote.

Dans la perspective d’un second tour, Marine Le Pen est créditée de 37% d’intentions de vote en cas de duel face à Emmanuel Macron, et 44% face à François Fillon. L’institut de sondage Elabe précise toutefois qu’une forte proportion des personnes interrogées ont refusé, à ce stade, d’exprimer une intention de vote dans de telles configurations de second tour.

 

Et si Fillon perd, c’est la droite qui va lui dire merci. Faut-il condamner la droite à s’éloigner du pouvoir. Il est vrai que Fillon à l’onction extrême de 4,14% de la couverture électorale globale de la France. Il a éliminé ou on l’a aidé, Juppé, Sarkozy, les démons de la droite ostracisables parce que en délicatesse avec la loi. . Il est vrai qu’il se range, délibérément, du côté de l’éthique du camarade de Gaulle. Mais l’éthique n’évite pas les tics de la culture politicarde actuelle du toujours plus d’avantages et de privilèges. Les lois votées et les pratiques de transparence ne concernent que le vil peuple, les créateurs de loi, c’est bien connu, sont au dessus desdites lois. Elles ne peuvent les concerner au principe qu’ils ne peuvent être juges et parties (fines ou non) et que seuls les « purs » sont appelés à imposer aux autres…….

N’empêche que la campagne ne parle nullement du devenir des Français et de leur pays, mais se passe, gaspillage, en éclaircissements d’une situation particulière, très particulière. Du collectif on passe à l’individuel. Faut-il continuer…… ?

La politique à la de Gaulle n’est plus… C’est devenu une promotion publicitaire. On n’élit plus qu’unn slogan enjolivé et la réalité des réveils est nauséabond. Une minute de « jouissance » urnaire pour 5 ans de déplaisirs.

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170208.OBS5067/sondage-fillon-distance-par-le-pen-et-macron-au-premier-tour.html

 

****

 

 

 

*****

 

« L’effondrement de la grande distribution est en marche !! »

« L’effondrement de la grande distribution est en marche !! »

C’est une immense mutation qui touche actuellement la grande distribution à travers le monde, en commençant évidemment par les États-Unis qui sont le pays le plus touché par ce phénomène, tout en sachant qu’il en sera de même pour l’ensemble des pays de la planète dont la France.

 

Que se passe-t-il exactement ?

Partout aux USA, les grandes chaînes traditionnelles de magasin ferment les unes après les autres, ou réduisent considérablement la voilure en fermant de très nombreux points de vente.

Les centres commerciaux eux-mêmes ferment leurs portes car leurs taux d’occupation deviennent trop faibles.

Même un géant comme Walmart vacille et s’apprête à tomber. Seul sa taille lui permet encore de survivre, car plus on est gros, plus on met de temps à maigrir.

Pourquoi donc ce mouvement ?

Vous avez sans doute vu passer mon article rapide la semaine dernière sur Amazon qui vient d’annoncer le recrutement de 100 000 personnes (vous avez bien lu, 100 000) dans les prochains 18 mois.

C’est un tsunami qui est en train de déferler sur les centres commerciaux et la grande distribution traditionnelle qui n’a tout simplement pas vu arriver la vague gigantesque du commerce en ligne, de sa praticité pour les consommateurs, et de sa rentabilité pour une entreprise comme Amazon.

Si les hypermarchés ont réduit considérablement le petit commerce de centre-ville, c’est au tour de la grande distribution de se faire réduire considérablement par les géants du net.

D’ailleurs, si nous prenons le cas de la France, les « drive » qui poussent comme des champignons ne sont pas non plus sans poser des problèmes considérables de rendement aux grandes surfaces. Certes le « drive » est plus que pratique, et ne plus perdre sa vie à la passer dans des allées lugubres de supermarché est un indéniable progrès pour l’humanité, mais pour les ventes des supermarchés, c’est une catastrophe !

Sous vos yeux, les temples de la consommation et les géants d’hier s’effondrent à une vitesse remarquable. Ils sont incapables de s’adapter.

Internet n’est pas le seul phénomène en cours. Les gens souhaitent aussi consommer autrement, privilégier dans certains cas les circuits courts, voire même penser leur consommation comme un acte citoyen et de rejet de cette consommation de masse.

Il y a aussi bien évidemment les conséquences de la crise économique, la paupérisation générale et l’obligation de devenir plus économes de façon contrainte et forcée pour beaucoup, mais objectivement, ce qui touche la grande distribution aujourd’hui, ce n’est pas tant une crise économique… qu’une immense mutation de ce secteur, pour ne pas dire sa disparition.

Ne vous leurrez pas. Si Amazon recrute 100 000 personnes (rien qu’aux USA) dans les 18 prochains mois, c’est que l’on peut raisonnablement penser que cette phase d’expansion du leader mondial du e-commerce va s’accompagner de la destruction de 200 000 emplois dans le même temps chez les acteurs historiques de la grande distribution.

Pour gagner de l’argent, Amazon ne remplacera jamais les emplois détruits sur la base de 1 pour 1 mais de 1 pour deux, voire de 1 pour 30 quand on peut utiliser des drones, des robots et autres automates pour préparer ou expédier les commandes.

À terme d’ailleurs, Amazon, techniquement, devrait pouvoir livrer le monde entier sans une seule intervention humaine, des robots livrant des entrepôts, des automates préparant vos commandes, et des drones livrant votre marchandise directement dans votre salon… Pour le moment, ce n’est que de la théorie, mais ce n’est déjà plus de la science-fiction.

Des conséquences énormes !

Les conséquences de cette mutation sont énormes, et je ne vais en citer que quelques-unes, juste pour illustrer l’ampleur de ce phénomène.

Quelle sera la valeur d’une foncière qui investit dans les centres commerciaux ? Parce que nombreux sont les épargnants à se diversifier vers de tels placements, et ce n’est pas franchement une bonne idée à moyen terme.

Quels seront les prix ou les conditions pratiqués par Amazon lorsque cette entreprise aura tué toute concurrence à l’échelle entière de la planète ?

Vous vous rendez compte que les fournisseurs sont déjà pressurés par la grande distribution actuelle qui est infiniment plus morcelée au niveau mondial que le e-commerce essentiellement aux mains d’un seul et unique distributeur… Amazon.

La fiscalité, elle aussi, est une question épineuse. Simple en réalité mais très complexe à mettre en œuvre, car elle va contraindre notre pays à affronter un géant commercial capable de mesures de rétorsions évidentes (Amazon) et que son pays d’origine, à savoir les États-Unis d’Amérique, bien que fort sympathique ne brille pas ces dernières années par sa douceur dans les relations internationales.

Notre indépendance ne sera donc le fruit que d’une grande dose de courage et de conviction qui, disons-le, font cruellement défaut à l’ensemble de notre classe politique.

Enfin, et pour ne citer plus que ce problème, les conséquences sur le niveau d’emploi sont colossales. Globalement, le secteur de la grande distribution c’est 200 milliards d’euros et 750 000 personnes ! Un entrepôt Amazon, c’est 2 000 personnes aux périodes de pointe !

Je ne pleurerai donc pas sur un secteur qui a fait un mal terrible à notre économie, à notre manière de vivre et aussi aux liens sociaux.

Néanmoins, ce qui s’en vient risque d’être non pas un progrès (si ce n’est en praticité), mais un pas de géant vers encore plus de déshumanisation des relations commerciales.

Si aucun grand de la distribution ne peut résister à Amazon, imaginez alors ceux qui avaient survécu des petits commerces de centres-villes, qui eux aussi commencent à être balayés et qui en dehors des commerces de bouche ou de ceux nécessitant un fort service n’y survivront pas.

L’analyse économique fondamentale indique donc qu’il ne faut pas investir dans les foncières des centres commerciaux, ni dans les murs de boutiques de centre-ville et encore moins… de racheter un fonds de commerce appelé à perdre de la valeur dans les années qui viennent quels que soient les efforts du commerçant.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

 

les grands centres commerciaux ont tué le petit commerce des villes, cher à Poujade …. le e-commerce tuera le grand commerce et l’auto-producteur en circuit très cours tuera le e-commerce… Ainsi va la vie. Le commerce c’est comme les virus, ça mute et ça perd mute… et en tous les cas, cela s’adapte et résiste. Les virus, eux aussi s’adaptent et résistent. Il faut seulement un temps d’adaptation, pour ceux qui souffrent de l’évolution et non pour ceux qui en sont à l’origine. En général ils s’adaptent puisque créateurs du système (c’est comme le jeu « gendarme-voleur », le voleur aura toujours une longueur d’avance puisque à l’origine de l’innovation. Le gendarme n’intervenant qu’en curatif des gouts et des couleurs – et aussi d’égouts. C’est pourquoi on n’y trouve aucun daltonien). Avant il fallait plusieurs générations pour percer et faire partie des plus riches. Maintenant, en une génération, c’est fait!

Quand le client ne sera plus qu’un code-barre, on sera effectivement mal barrés!

 

http://reseauinternational.net/leffondrement-de-la-grande-distribution-est-en-marche/

 

***

 

Les sondages donnent la gauche à 55 %… Vous y croyez ?

Si la justice ne vient pas mettre un terme à sa campagne, M. Fillon est en situation de rééditer, pour la présidentielle, son exploit de la primaire.
 

Avec « l’affaire Fillon », la gauche médiatique ne peut contenir sa joie : Fillon est dans les choux, ça y est, il a dégringolé à la troisième place ! Tous les sondages l’attestent.

Certes, pour le moment, l’entreprise de sauvetage de la gauche par disqualification judiciaire de l’adversaire semble fonctionner. En effet, les derniers sondages redonnent des couleurs à la gauche : tous ses candidats montent ! M. Mélenchon campe sur ses 10 % minimum, M. Hamon est passé de rien à 18 % et M. Macron voit sa bulle s’envoler à 20-23 % ! À droite, Mme Le Pen stagne à 25 % et M. Fillon peine à garder ses 20 % (sondage IFOP-Fiducial pour Paris Match, i>Télé et Sud Radio).

Mais voilà : ces sondages qui ravissent la gauche sont faux, tout comme ceux qui vous disaient que M. Juppé serait vainqueur haut la main de la primaire et de la présidentielle. Et M. Fillon, dont les sondages avaient été incapables de prévoir le triomphe à la primaire, était particulièrement qualifié pour les dénoncer lundi, dans sa conférence de presse.

Pourquoi, aujourd’hui comme en novembre, ces sondages sont-ils trompeurs ?

D’abord, en additionnant les scores des trois candidats de gauche – Mélenchon, Hamon et Macron -, on obtient 48 % ! Même le dernier sondage OpinionWay pour Les Échos et Radio Classique, s’il attribue 14 % à Hamon, place Macron à 23 %, pour un même total de 48 % pour les trois.

La gauche à 48 % dans le pays ? Vous y croyez ? Et cela sans tenir compte des petits candidats, Verts, NPA, Poutou et autres, qui nous donneraient une gauche majoritaire à 54 % ! Cela est évidemment impossible : toutes les élections récentes (régionales, européennes, etc.), tous les sondages qualitatifs sur les attentes des Français (immigration, économie, autorité) montrent que l’électorat, à 60 % au moins, est à droite, et vraiment à droite. Ni la mise sur la touche de M. Hollande au profit de ses trois hologrammes Mélenchon, Hamon, Macron, ni l’affaire Fillon n’ont renversé cette tendance lourde de l’opinion vers la droite.

Autre étonnement : M. Fillon s’effondrerait et Mme Le Pen n’enregistrerait aucun gain ? Impossible.

La vérité des sondages, comme toujours, est dans les petites lignes. Et celles-ci nous livrent plusieurs enseignements :

– l’électorat le plus déterminé dans son choix est celui de Mme Le Pen ;
– l’électorat le plus volatil est celui de M. Macron ;
– M. Fillon, au plus fort de la tourmente, bénéficie toujours d’un socle solide, « notamment chez les personnes âgées et l’électorat traditionnel de droite », souligne Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’OpinionWay ;
– 30 % des électeurs n’ont pas fait leur choix, situation inédite à moins de trois mois d’une présidentielle.

Avec trois candidats compris entre 20 et 25 %, et compte tenu de la marge d’erreur, les jeux sont en fait très ouverts. Et M. Fillon a montré que, dans un match à trois où il est l’outsider, il était capable de surprendre fortement. En effet, cette configuration rappelle celle de la primaire, avec un candidat diabolisé (Sarkozy-Le Pen) et un candidat porté par le système (Juppé-Macron).

Fort de ses atouts, et des faiblesses de ses adversaires, si la justice ne vient pas mettre un terme à sa campagne, M. Fillon est donc en situation de rééditer, pour la présidentielle, son exploit de la primaire.

 

Que pourra représenter le « vainqueur » des urnes, élu sur les défaites des E-lecteurs. Quand balaiera t-on tout ce merdier avec une bonne révolution de la rue…. On a bien tenté de faire comprendre la révolution dans les urnes (le vote blanc massif pour dénier toute représentativité à des gens incapables de positivités, excepté pour eux mêmes, vis à vis du peuple. Ils sont tous assujettis au vote utile…).

Les réponses :

  • cà ne sert à rien car ce n’est pas comptabilisé!… (pourquoi voulez vous que l’on reconnaisse e ce que vous n’êtes pas capables d’utiliser parce que vous ne lui reconnaissez pas vous même la force du vote blanc massif)
  • voter blanc c’est voter pour le FN (et pourquoi pas pour le ps, l’ump, les autres?). On confond vote blanc et abstention dans l’abstention on se fait complice, par silence, de ce qui se mets en place (souvenez vous « qui ne dit mot consent)
  • voter blanc ne changera rien. (Effectivement quand au résultat final…. Il y aura un président élu avec au mieux 66% des exprimés. C’est le système électoral qui est pourri. Si sur 45 millions d’électeurs, il n’y a qu’un couple – François et Pénélope et sans le moindre parti pris – et un opposant, qui s’expriment, nul ne peut contester que François devienne François V pour 5 ans, au moins, dans la cinquième république…. Quelles concordances de 5…. Quelle peut-être une telle signification symbolique? Mais qu’est un élu avec 2 vois sur 45 millions de voix? Un zhéros à l’infini). la seule chose importante qui changera est la perception des politicards qui prendront conscience que le peuple est capable de dire non et oser dire c’est oser faire une révolution

A vous de choisir : dire Non aux politicards ou dire oui à la dictature mâtinée de ripoublicanisme (nul, excepté le peuple pourra faire faire marche arrière

 

http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/sondages-donnent-gauche-a-55-y-croyez,312244

 

*****

 

NOM DU « TERRORISTE » DU LOUVRE : UNE AGENCE AMÉRICANO-SIONISTE.

Vendredi 3 février, vers 9h50, l’Égyptien Abdallah El-Hamahmy, installé (à 1700 euros la semaine) dans un hôtel de luxe parisien, aurait crié « Allah Akbar » avant d’agresser superficiellement un militaire posté au Carrousel du Louvre.

À 21h08 précisément, un compte Twitter fut le premier à divulguer publiquement son identité : il s’agit d’IntelCenter, « centre d’analyse antiterroriste » basé à Washington.

Sa particularité : de 1999 à 2001, son président-fondateur (dénommé Ben Venzke) fut le « directeur des opérations spéciales sur le renseignement » au sein de iDefense, compagnie co-dirigée par le militaire ultra-sioniste et militant chrétien évangélique Jim Melnick (entouré à l’image et muni d’une cravate figurant le drapeau israélien).

En 2007, un expert informatique avait révélé qu’une vidéo d’Al Qaïda, divulguée par Intel Center, comportait une étrange anomalie : le logo d’IntelCenter et celui du média d’Al Qaïda avaient été incrustés dans l’image en même temps.

À noter : David Thomson et Romain Caillet, les « Boule et Bill » de la djihadologie médiatique, sont tous deux abonnés au compte Twitter d’IntelCenter. À 21h42, soit une demi-heure après la révélation d’IntelCenter, Caillet fut le premier Français à disserter en ligne sur l’identité de l’Égyptien.

 

Faut-il croire que nous sommes incapables…. , réellement!

Passer de 1700€ la semaine à zhéro la semaine, est-ce une promo ou une ristourne d’Accès au paradis-latin. Il est vrai que les contrôles permanents dans le 4-93 ne permettent plus les planques bon marché (on n’est plus à l’abri des perquisitions arbitraires au non d’allah le bienveillant-acceuillant. Que fout le pouvoir pour empêcher le mal vivre ensemble sur le territoire national?)

Il est vrai que l’on ne prête qu’aux riches! Comment soupçonner un touriste qui paie 1 700e la semaine! Va t-on perquisitionner tous les établissements chics de France et de Navarre. Rien de tel pour décourager les riches touristes de venir dépenser leur argent en France. Et après on s’étonne que l'(économie va si mal à cause du terrorisme, alors que ce n’est lié qu’à l’état d’urgence.

Payer 1 400€ la semaine pour échouer lamentablement dans son entreprise, cela fait cher de l’opération radicale. A moins que cela ne soit que pour le folklore et justifier…

 

http://free.niooz.fr/s/free/premiere-a-divulguer-le-nom-du-quot-terroriste-quot-du-louvre-une-agence-americano-sioniste-15076887.shtml

 

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif   et fiche-transparency-fillon
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur? – 14 – Patrimoine 2014 – Benoit Hamon

 

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :