-

Que feraient les politicards si le peuple électoral-bailleur de fonds n’était pas là? Merci à ces politicards qui n’ont pas la reconnaissance du ventre… ! (by keg – 05/02/2017)

Publié le


Le choix du jour : «Argent du Peuple» ou  « argent des politiques »

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : CREST. Hervé Mariton va mieux et le dit sur Twitter! (une séquelle toutefois de son « accident »va-sculaire, il va adouber Macron, en vue de devenir son premier premier ministre. les républicains perdront ainsi une étoile filante montante…, qui promettait un plouf nautique à l’horizon d’un centre aquatique et cantique… Normal pour un polytechnique, né sous X)


je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

la défense d’un chef de bande, au mépris du Peuple. on peut être vice.président en région, sans pour autant couvrir des vices de formes et surtout de comportement d’un futur président. Ne pas perdre de vue que depuis l’affectation, jusqu’à la dépense des émoluments du politicards et des es aides exécutives, l’argent appartient et vient du Peuple et que de lui! L’oublier c’est dire le mépris que l’on a de celui qui paie et surtout bien… L’électeur-bailleur appréciera!

….. et avec un peu de recul….

Quand un député se veut défendre son chef de file d’attentes, _il faudrait qu’il ne méprisât pas le Peuple qui paie ses émoluments ainsi que ceux de ses assistants et de ses chefs… Quel mépris que de considérer que cet argent qui lui est attribué (pour une fonction bien définie) lui appartient, et qu’il peut s’affranchir de son utilisation là où c’est prévu. Au mépris du Peuple et du droit dudit peuple qu’est l’article 14 du préambule de 1789, régissant la constitution modifiée de 2008.

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Pénélope gate : Non François Fillon n’a rien volé. Précisions de M. Julien Aubert, député

Pénélope gate : Non François Fillon n’a rien volé. Précisions de M. Julien Aubert, député

Il n’y a rien de plus terrible que la calomnie. Ne pas y répondre c’est l’accréditer, mais tenter de s’en défendre c’est se condamner à coup sûr, et plus on s’explique, plus on s’enfonce. Dans ce qu’on appelle désormais l’affaire Pénélope gate (l’allusion au Watergate n’est pas innocente), quoi que fera François Fillon, il en sortira terni, une accusation laisse toujours des traces.

La fin ne devrait pas justifier les moyens. Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas de François Fillon comme président que l’on doit accepter de le voir jeter en pâture aux lyncheurs professionnels chargés de le mettre en pièces. Que lui reproche-ton au juste ?

  • D’avoir employé sa femme (népotisme ?)
  • Que sa femme était payée pour un travail qu’elle n’avait pas effectué (emploi fictif ?)
  • Et d’avoir ainsi réussi à gonfler le salaire du ménage (fraude ?)

Le député Julien Aubert amène des précisions sur ces trois points dans un édito du blog de Maxime Tandonnet.

Selon Julien Aubert, aucune de ces accusations ne tient la route du point de vue légal (en tout, et comme pour tout, il y a le texte et ce que l’on en fait. On peut apparemment « employer« , légalement, sa femme, mais quand cela concerne l’argent du peuple et que l’on est un élu du peuple, il faut veiller à ne pas écraser ses mandants…. par un cumul de sources de revenus payés par les mandants, eux-mêmes et qui ont du mal à joindre les deux bouts. Il y a la légalité » et la morale éthique de la légalité). Il n’est pas interdit à un parlementaire d’employer son épouse, son fils, ou un proche, même si cela peut choquer. D’autre part, le travail d’un attaché n’est défini nulle part et peut varier selon les besoins de l’élu. Enfin, et c’est l’accusation principale, François Fillon n’a pas bénéficié illégalement de l’argent public. Il n’était nullement obligé de payer sa femme et pouvait tout garder pour lui, donc pour son ménage (subtilité combien empreinte du mépris dans lequel la classe politicarde tient les bailleurs de fonds que sont le Peuple). En la salariant, il s’est plutôt appauvri car il était obligé de payer les charges salariales, qu’il aurait pu garder sans cela. Fillon a-t-il voulu trop bien faire en déclarant officiellement son épouse pour l’aide qu’elle lui apportait ?

Julien Aubert Va encore plus loin. Il considère que l’argent dont disposent les parlementaires n’est pas de « l’argent public » (bravo. Dès lors où il est à disposition du député pour ses menus plaisirs, le peuple n’a plus droit de regard. Connait-il, celui qui dit cela, la constitution et son article 14 du préambule de 1789?Quel mépris assuré vis à vis du Peuple. C’est quand la nuit du 04 Août). En effet, dit-il, « si l’Assemblée est une institution publique, le député est considéré en revanche comme un employeur privé, avec des contrats de droit privé, et il est dans la même situation qu’un indépendant qui choisit – à son avantage ou à ses dépens – de travailler avec tel ou tel ». François Fillon n’a donc rien volé à l’Etat, il se serait même lésé.

 

Rien à ajouter votre honneur! Ite missa es. La défense à la parole…. !

 

http://reseauinternational.net/penelope-gate-non-francois-fillon-na-rien-vole-precisions-de-m-julien-aubert-depute/

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Qwant, le moteur de recherche made in France qui respecte votre vie privée

Qwant, le moteur de recherche made in France qui respecte votre vie privée
Eric Leandri, cofondateur de Qwant. (ROMUALD MEIGNEUX/SIPA)

Le moteur de recherche français Qwant a été bâti autour de l’idée de respect de vos données personnelles. Cinq raisons d’essayer.

 

Le petit moteur de recherche français Qwant, créé en 2013, a jusqu’ici peiné à convaincre. Mais il repart dans une offensive qui, cette fois, pourrait porter ses fruits. La puissante Caisse des Dépôts a annoncé jeudi y injecter 15 millions d’euros, aux côtés de son actionnaire de référence le groupe allemand Axel Springer, qui suit cette augmentation en remettant 3 millions au pot. Les cofondateurs Eric Léandri et Jean-Manuel Rozan, qui restent majoritaires, ont désormais les moyens de se développer. Ils veulent embaucher 1.000 personnes d’ici 2021 et investir massivement en R&D et marketing, notamment en France, Allemagne et Italie.

Ce qui représenterait pour Qwant un objectif de chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2021, sur un marché mondial des moteurs qui pèserait alors une trentaine de milliards. Le timing pour bâtir un contrepouvoir à l’écrasant Google (95% du marché européen du search) n’a jamais été meilleur.

Alors n’hésitez plus ! Voici cinq bonnes raisons d’essayer Qwant :

1. Qwant respecte votre vie privée

Un moteur de recherche sait TOUT de vous. A travers vos requêtes, vous lui « parlez » santé, amour, politique, enfants. « On dit souvent que personne ne vous connait mieux que votre mère. C’est faux ! », plaisante Léandri.

Qwant, à l’inverse, a été bâti autour du respect de vos données personnelles.

Cet argument a le vent en poupe, face à un GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) habitué à vivre du « mining » de vos « data ». Pour Alberto Chalon, directeur général de Qwant :

Il faut par ailleurs choisir un navigateur « libre » comme Mozilla FireFox (au lieu de Chrome, explorer ou Safari) qui bloque les traceurs publicitaires, sous peine de voir les prix des billets d’avion grimper brutalement lors de vos visites successives. Firefox permet d’ailleurs d’installer Qwant comme moteur par défaut.

2. Qwant est de plus en plus performant

L’argument de la vie privée ne serait pas suffisant si Qwant n’était pas efficace. Mais, de l’avis général, il est devenu très satisfaisant.

« Jusqu’à présent, on avait zéro choix. Bing et Yahoo! renvoient des résultats pourris et trackent autant leurs internautes », explique Korben. Il existe certes d’autres moteurs respectant l’anonymat de l’utilisateur – comme Duckduck Go ou Start Page – mais ils utilisent quand même les services (API) de Google pour fournir des résultats de recherche, ce qui laisse intact le problème de résultats biaisés sur l’e-commerce.

3. Qwant est disponible sur mobile

Alors que l’accès à internet – et la recherche en ligne – basculent irrémédiablement du PC à la tablette et au smartphone, Qwant vient de lancer son appli mobile pour iPhone et Android.

4. Qwant joue la souveraineté numérique européenne

Le groupe de communication Axel Springer, en guerre contre l’aspiration par Google des revenus publicitaires des média en ligne, était entré au capital de Qwant en 2014. Le moteur français a aussi bénéficié d’un prêt de 25 millions d’euros de la Banque Européenne d’Investissement. Et la Caisse de Dépôts française vient de prendre 20% de son capital « en actionnaire minoritaire, avisé et de long terme », selon Gabrielle Gauthey, directrice des investissements. Son objectif ? Soutenir un portefeuille d’actifs dans le secteur stratégique du numérique, basés sur « la confiance, la sécurité et la souveraineté. »

5. C’est un moyen d’échapper à … Trump !

L’affaire Snowden a ouvert les yeux de la planète sur la manière dont les grandes oreilles américaines pouvaient aspirer les données personnelles de tous les citoyens du globe. Or Donald Trump a signé, dès sa prise de pouvoir, un décret qui pourrait mettre en péril la protection des données des européens. On voit ces jours-ci le bras de fer se durcir entre le « POTUS » (le surnom du compte du président américain sur Twitter) et la Silicon Valley sur l’immigration et les visas de travail. Le prochain conflit portera peut-être sur les backdoors ou « portes dérobées » exigées par les services secrets pour se promener dans les bases de données des GAFA.

Alors, même si vous faites confiance à Larry Page, Mark Zuckerberg et Jeff Bezos, « do you trust Donald Trump ? »

 

Qwant le printemps sera là, les hirondelles feront leur sarabande webienne…. en azur. Mais il en faudra plus d’une pour que l’on se dise effectivement en pruntant les canaux protégés, que la liberté est enfin au rendez-vous! Et qwant l’élection sera achevée, nous serons tous sur la touche, regardant le match titans-petit. Espérons que la tyrannie des surveillances sera écornée…..

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20170203.OBS4835/qwant-le-moteur-de-recherche-made-in-france-qui-respecte-votre-vie-privee.html

 

****

 

Fillon: crucifixion sans résurrection  –  Être un chef ne s’apprend pas

Les nouvelles qui viennent du terrain sont consternantes, le parti qui devait soutenir cette candidature est non seulement complètement démobilisé, mais les militants, ceux qui auraient préféré Nicolas Sarkozy, sont en rage. Les sondages et les études qualitatives sont épouvantables. Récit d’un calvaire.

François Fillon lors de son discours de campagne à Paris, 29 janvier 2017. SIPA. 00790976_000007

 

Répétons que la quantité d’informations dont nous sommes abreuvés tous les jours ne résulte pas d’un quelconque travail de « journalistes enquêteurs » mais bien de l’existence d’un guichet qui dispose de moyens et dont les stocks étaient prêts. Lequel se sert de la concurrence entre les médias et de leurs réflexes lyncheurs. L’Élysée et tous ceux qui, avides de la conservation de leurs privilèges, espèrent désormais ouvertement une victoire d’Emmanuel Macron, sont probablement à la manœuvre. Ils disposent d’un outil précieux, celui du parquet financier, qu’il serait risible de prétendre impartial.

Le but n’est pas de la condamner mais de le disqualifier

J’avais parlé de chemin de croix pour François Fillon, c’est désormais vraiment le cas. Il faut rappeler à chaque fois, combien un lynchage politico-médiatique, surtout de cette ampleur est une terrible épreuve pour celui qui en est l’objet mais aussi pour ses proches. Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles, d’insultes, d’humiliations, de trahisons. Il faut une énergie combattante hors normes pour ne pas en sortir essoré.  De ce point de vue, je crains pour lui que François Fillon ne soit pas équipé.

En matière de justice comme de politique, tout est affaire de rapport de forces. Et puis il y a les points les plus vulnérables sur lesquels François Fillon est muet. L’emploi à la Revue des Deux Mondes, et encore plus gênant la mission confiée par René Ricol à François Fillon, qui, Premier ministre, l’avait nommé au Commissariat Général à l’Investissement, et en avait donc « la surveillance et l’administration ». On commence à s’approcher dangereusement des définitions de l’article 432-13 du Code Pénal. Si l’innocence ne protège de rien, que dire quand il y a du grain à moudre. Enfin, il faut comprendre que l’idée n’est pas de faire passer François Fillon en justice, ou même de le mettre en examen, mais bien de le disqualifier.

Un miracle ou Ponce Pilate

Dans les rangs d’une direction pléthorique cela commence à sentir le sauve-qui-peut, en tout cas l’accablement. Et François Fillon fait apparaître brutalement qu’il n’est pas un chef. Qu’il ne l’a jamais été.

Comment en est-on arrivé là ? À une situation institutionnelle d’une gravité exceptionnelle. Le calamiteux quinquennat de François Hollande débouche sur une crise politique majeure. Le peuple français, malgré la crise et ses 6 millions de chômeurs, malgré l’austérité imposée, malgré les attentats et la progression de l’islam politique intégriste qui le taraudent, est resté d’un calme surprenant. Parce qu’il y avait l’échéance présidentielle, la mère de toutes les batailles démocratiques sous la Ve République. À trois mois de celle-ci, il n’y a plus ni candidat crédible, ni programme qui puisse rassembler, seulement la perspective de voir s’affronter au second tour deux candidats improbables.

  • D’abord, un freluquet, création artificielle des élites d’un système complètement verrouillé et qui n’aspirent qu’à une chose, garder leurs privilèges.
  • Il y a ensuite la patronne d’un parti aux racines extrémistes insupportables, et qui n’aurait ni programme applicable, ni moyens de gouverner.

Dans un cas comme dans l’autre, l’Assemblée nationale qui suivrait serait ingouvernable. Depuis Jacques Chirac, le démontage de la constitution de 1958 s’est accéléré, il est possible qu’en 2017 le dernier coup lui soit porté. Que fera le peuple français après cette dernière trahison de ses élites ?

Pendant ce temps-là, la France est aux abois

En attendant, nous avons sous nos yeux la défaillance nationale, morale et politique de toute une génération celle des baby-boomers. Qui a préféré ses intérêts étroits, à ceux de son pays. N’hésitant pas à en amener les institutions au bord de l’effondrement. Les pseudos élites de gauche ont depuis longtemps trahi un peuple qu’elles méprisent, et comme d’habitude celles de droite ne voient aucun inconvénient à abandonner la Nation.

Un des derniers exemples spectaculaires est celui de la pantalonnade de la primaire. Les études qualitatives sur la participation à cette primaire démontrent que François Fillon fut un double choix de classe pour cette bourgeoisie souvent provinciale aisée, âgée et retraitée qui ne rêve que d’une restauration de ce qu’elle considère comme un dû après l’imposture Hollandienne.

  • Choix de classe culturel d’abord avec l’élimination du métèque parvenu hongrois.
  • Choix de classe économique ensuite avec le porteur d’un train de mesures qui serait bon pour elle à défaut de l’être pour le pays.

L’homme gris faisait l’affaire, et personne ne s’est préoccupé de l’étape suivante pour laquelle ses limites étaient pourtant évidentes. Comme celles de François Hollande en 2012, dont même ses amis savaient qu’il pouvait être un candidat, en aucun cas un président. Ce n’est pas trop s’avancer que de dire que François Fillon est politiquement mort. Les « cervelles de colibri » qui l’ont choisi au mois de novembre dernier en sont responsables.

Cette situation est grave sur le plan interne, et que dire du plan international. Comme le dit Coralie Delaume, « pendant que nous sommes occupés à rejouer sans fin « l’Étrange défaite », la nouvelle administration américaine – après s’être assurée de la solidité du front russe – a manifestement décidé de s’occuper de l’Allemagne qui les inquiète depuis longtemps en raison de ses excédents excessifs. » Et lorsque l’on entend Donald Trump dire que l’UE est un instrument au service de l’Allemagne et Ted Malloch futur ambassadeur américain auprès de celle-ci « que l’euro n’en avait plus que pour 18 mois », peut-être serait-il prudent de se préoccuper de ce qui arrive.

Malheureusement comme à d’autres occasions, nos élites ont fait le choix de leurs intérêts à court terme au détriment de ceux de leur pays. En mettant celui-ci en danger et elles-mêmes au bord de l’effondrement, comme en juin 1940, comme en mai 1958. Le problème est qu’à Colombey, désormais il n’y a plus qu’un tombeau.

 

heureusement, le chemin de croix traditionaliste n’a que 12 stations où prendre des voyageurs, en partance solidaire, vers l’échafaud politique. Étant de moins en moins nombreux, la caravane racoleuse  de campagne, se réduit à peau de chagrin. Les ultimes seront à sa droite…. et à sa gauche sur des crêts culminants (et plus cumulant d’avantages et davantage), d’où ils pourront avec lui, le dieu vivant crucifié, contempler le dos des Pierre déniant en avoir été…. partisans! Nous serions à la station « port des bois en ascension ». la prochaine serait, normalement « Ci-git, les sens du moteur politique au rebut pour obsolescence en arrivée ». Avouez que c’est quand même le clou du spectacle.

Le peuple va t-il rester de marbre devant une vacance des pouvoirs propice à tous les coups d’état?

Vous voulez foutre quelque chose en l’air, créez des primaires qui seront des finales! Et derrière ces dernières, le chaos.

 

http://www.causeur.fr/fillon-macron-hollande-enquete-crise-42499.html

 

*****

 

 

 

***

 

Le gouvernement des sous-préfets

Afficher l'image d'origine

En France, toutes les crises institutionnelles se soldent par un coup d’État, par un bouleversement politique, et pas toujours pour le pire.
 

Il ne s’agit pas, ici, d’accabler l’homme. Nul ne peut juger sa conscience, et il est bien tôt pour dire si ce qui lui est reproché est avéré et condamnable. Simplement de porter un regard sur cette Ve République finissante qui n’en finit pas de mourir.

Le pouvoir politique, c’est-à-dire le gouvernement des hommes et de la cité, n’existe plus. Il a disparu depuis que nos dirigeants ont laissé le pas aux puissances économiques, en oubliant que la richesse d’un pays ne se confond pas avec la liberté de quelques-uns de faire tout ce qui leur plaît. L’économie et la finance sont un rouage essentiel du fonctionnement d’une société, mais un rouage subordonné au bien commun. D’un moyen ils ont fait une fin.

N’est-ce pas Nicolas Sarkozy qui voulait être le Président du pouvoir d’achat ?Le pouvoir politique s’est incarné dans notre longue histoire dans des hommes et des femmes d’État. De Charlemagne à Richelieu, de Blanche de Castille à Bonaparte, de Saint Louis à de Gaulle, ils ont cultivé une qualité essentielle : le chef dirige, gouverne, donne le cap. Non sans erreurs, difficultés, non sans crimes, parfois. Mais le pouvoir politique s’incarnait, au-delà des époques, des mœurs et des changements de régime.

Les rédacteurs de la Constitution de 1958 avaient pour ambition d’effectuer la synthèse entre la monarchie et la démocratie représentative. Une synthèse qui ne peut s’opérer, dans notre vieille culture française, qu’au travers d’un homme. Taillée pour un monarque élu (Charles de Gaulle), elle est devenue incompréhensible à des petits commis, plus préoccupés de petites choses que du destin d’une nation. François Mitterrand, sans doute, à cause de son éducation et de sa culture, l’a compris le dernier. Après lui, l’Élysée n’a abrité que des sous-préfets. (n’avait-il pas dit qu’après lui, il n’y aurait plus de président, digne de ce nom…. Effectivement ils ont tous la délicatesse d’être en indélicatesses, malheureusement, plurielles….)

François Fillon n’est pas dépourvu de qualités, et le procès médiatique qui lui est fait pue la manipulation et la basse police. Mais c’est justement parce qu’il n’est ni Louis XIV, ni Bonaparte, ni de Gaulle qu’il est si vulnérable à ces attaques. C’est parce qu’il n’a que l’ambition d’être le gouverneur d’un État européen fédéré qu’il ne peut pas s’élever à la hauteur de ces monarques dont l’empreinte reste si visible.

En France, toutes les crises institutionnelles se soldent par un coup d’État, par un bouleversement politique, et pas toujours pour le pire. Il n’est que temps d’espérer un changement profond pour que notre pays reprenne son destin en main.

 

La porte de l’Elysée est grande ouverte à qui veut et peur réellement la conquérir! Qui sera vainqueur du serrement de jeu de paumés, au marché des dupes, où le temps, court, d’une campagne la bise est venue….. ?

Il y a urgence au cou d’état….!

 

http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/le-gouvernement-des-sous-prefets,311576

 

*****

 

« Penelope Gate »

 

 

 

Ce n’est pas que Fillon qui est malade. Il s’enrhume et c’est la ripoublique en péril, qui se voit menacée de conversion forcée à la République, réellement proportionnelle à 100% (et non à temps et partielle). C’est la République ou la dictature!

Fillon a va tard plus que jamais….

 

http://free.niooz.fr/s/free/quot-penelope-gate-quot-14969626.shtml

 

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

Bientôt il ne va plus rester que Hamon (mais restera t-il vraiment s’il est le seul à oser….?)! Faut-il, dès lors voter s’il est le seul compétiteur?

 

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :